Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

 

 Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner   Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 EmptyJeu 28 Mai 2020 - 13:18

source https://monjardinmamaison.maison-travaux.fr/dossiers/conseils-jardinage/best-of-2019-idees-et-conseils-pour-le-jardin/12-desherbants-naturels-hyper-faciles-a-fabriquer-116523.html#item=1

12 désherbants naturels hyper faciles à fabriquer !
17 AVRIL 2020 MIS À JOUR LE 17 AVRIL 2020

Stop aux produits chimiques ! Pour vous débarrasser des mauvaises herbes de votre potager, terrasse ou allée, il existe des solutions naturelles et écologiques ! D’autant plus que depuis le 1er janvier 2019, la loi Labbé est entrée en vigueur. Elle interdit aux enseignes de distribution de commercialiser des produits phytosanitaires à base de pesticides chimiques de synthèse.

Les mauvaises herbes en sont-elles réellement ?
Avant de vous débarrasser de toutes les mauvaises herbes de votre jardin, demandez-vous si elles en sont réellement ? Effectivement, certaines plantes sauvages sont considérées comme « mauvaises » sont en réalité très utiles à la biodiversité.
Ces mauvaises herbes sont aussi appelées adventices, elles sont nécessaires à l’équilibre d’un jardin biologique, notamment aux insectes auxiliaires et pollinisateurs. D’autres adventices peuvent équilibrer et enrichir la terre. C’est le cas du lamier rouge et du mouron blanc, qui absorbent l’azote en trop dans le terrain, mais aussi des ravenelles qui prélèvent dans le sous-sol de la potasse inassimilable par les autres végétaux, et qui la libèrent lors de leur décomposition. Ils enrichissent alors le sol.

Bicarbonate de soude, eau des pommes de terres… Découvrez 12 désherbants naturels faciles à fabriquer !

Avec le retour des beaux jours et du soleil, vient forcément son lot de mauvaises herbes. Bicarbonate de soude, eau des pommes de terres… Pour vous en débarrasser efficacement, sans trop vous casser la tête et polluer la planète, voici la « recette » de 12 désherbants naturels hyper faciles à fabriquer.

1/12 L’eau de cuisson des pommes de terre
Plus la concentration en amidon sera forte, plus le désherbant sera efficace.

2/12 L’eau de cuisson des pâtes
Tout comme pour l'eau de cuisson des pommes de terre, celui des pâtes fonctionne également.

3/12 Le bicarbonate de soude
Mélangez 70 g de bicarbonate de soude avec 1L d’eau bouillante puis versez le mélange sur les mauvaises herbes. Simple et efficace, on peut l'utiliser une à deux fois par an.

4/12 L’huile essentielle de basilic
L'huile essentielle de basilic possède des propriétés insecticides et fongicides naturelles. La bonne recette : mettez quelques gouttes dans votre arrosoir, de l'eau et un peu de savon liquide bio pour "lier" la préparation.

5/12 Le purin d’orties
A utiliser en très petite quantité sur les mauvaises herbes récalcitrantes ! Riche en azote, il peut devenir toxique pour les plantes en gorgeant les sols de nitrates.

6/12 Recette maison
Pour anéantir les mauvaises herbes, mélangez 5L d'eau, 1KG de sel iodé et 200 ml de vinaigre blanc.
Quand les mauvaises herbes commenceront à jaunir et à fâner, arrachez !

7/12 La cendre de bois
Saupoudrez les mauvaises herbes avec de la cendre de bois. Elle va agir sur la mousse.

8/12 Les faux semis
Aérez le sol comme s'il allait être semé, puis attendez la pousse des mauvaises herbes pour tout de suite les retirer.

9/12 Le purin d’angélique
Pour désherber les parterres de fleurs ou le potager, vous pouvez utiliser du purin d'angélique. Il est facile à préparer et économique. Pour le préparer, il vous faut 1 kg de feuilles d'angéliques et 10 L d'eau. Hachez grossièrement les feuilles et laissez-les macérer au soleil dans 10 L d'eau jusqu'à ce que plus aucune bulle ne se forme dans le liquide (comptez 10 jours). Filtrez et versez sur vos mauvaises herbes. Lorsqu'elles sont sèches, vous pourrez les retirer à la main.

10/12 Vinaigre blanc
Utilisez le vinaigre blanc pour désherber les terrasses, les allées et les sols qui ne sont pas destinés à la culture. Le vinaigre blanc est un désherbant de contact, il brûle les parties aériennes des mauvaises herbes, mais ne s'attaquent pas aux racines. Pour l'utiliser, diluez 50 % de vinaigre blanc dans un volume d'eau et pulvérisez les mauvaises herbes avec cette préparation.

11/12 Les engrais verts
Pour simplifier l'entretien des parterres de fleurs, des zones réservées aux plantes et arbustes, les engrais verts sont une solution. Ils sont réputés pour pousser vite et produire des substances toxiques contre les mauvaises herbes. Vous pouvez alors semer des phacélies, trèfles, moutardes, sarrasins, oeillets d'inde, roses d'inde...

12/12 Le paillage
Le paillage dans le jardin permet de lutter contre les mauvaises herbes. Pour l'appliquer, veillez à vous être au préalable débarrassé des mauvaises herbes. Vous pouvez choisir du paillis organiques ou composé de matériaux recyclés (copeaux de bois, tessons de terre cuite)...

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 262171387





Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner   Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 EmptyMer 29 Juil 2020 - 13:34

Plantes compagnes au potager
source https://boutique.terrevivante.org/librairie/livres/2326/conseils-d-expert/1623-plantes-compagnes-au-potager-bio.htm
Plantes compagnes au potager bio
Le guide des cultures associées
Le guide de référence pour tout savoir sur le principe des cultures associées : ce qui marche, ce qui ne fonctionne pas, et ce qui vous reste à tester !
Le « compagnonnage » – ou « association » – des plantes fait partie du jardinage bio. Il est utilisé depuis l’Antiquité, notamment dans les pays qui n’ont pas troqué leur savoir-faire traditionnel contre des engrais, herbicides et pesticides chimiques.

Savoir associer les plantes permet de profiter des interactions naturelles qui s’installent entre elles et de protéger les cultures des maladies ou des nématodes, d’éloigner des ravageurs, d’attirer des pollinisateurs, d’éviter des carences, d’améliorer le sol, de mieux utiliser l’espace par des développements alternés, d’ombrager, de tuteurer, etc.

Ce livre invite donc à mélanger légumes, fleurs, aromatiques, arbustes…, à exploiter les principales associations de cultures : carotte et poireau, maïs, haricot et potiron, laitue et choux, par exemple. Il propose un répertoire de près de 300 plantes, pour lesquelles il indique les interactions favorables ou défavorables. À la lettre A, vous découvrirez l’absinthe, très utile auprès des choux, navets, carottes… mais mal tolérée par la tomate, le basilic, la sauge… ou, à la lettre Z, le zinnia, fleur active contre les nématodes de la tomate en culture intercalaire.

Découvrez les livres Jardin bio - Les techniques du jardin bio

En savoir plus sur Sandra Lefrançois et Jean-Paul Thorez

AU SOMMAIRE
Les plantes compagnes à travers le temps

Jardins créoles, forêts-jardins, oasis... - Le courant bio - Nouveaux concepts - Pourquoi pas plus de cultures associées?

10 bonnes raisons d'associer les plantes compagnes
Ne pas oublier les "bonnes pratiques" !
- 1. Mieux exploiter le terrain par des cultures intercalaires
- 2. L'allélopathie : quand les plantes se détestent ou s'aiment : certaines familles plus que d'autres, même les déchets végétaux..., quelques conséquences pratiques  
- 3. Limiter les "mauvaises herbes"
- 4. Bien alimenter les plantes : apports gratuits d'azote et de phosphore, les arbres et la fertilité du sol
- 5. Améliorer le sol
- 6. Protéger les cultures contre les maladies et les nématodes : temps de repos pour le terrain, plantes contre nématodes
- 7. Repousser les ravageurs : un phénomène complexe, la stratégie push-pull - 8. Favoriser les auxiliaires : pollen et nectar, bandes florales, arbres et arbustes - 9. Participer au bon fonctionnement de l'écosystème et à la conservation de la biodiversité
- 10. Assurer la pollinisation

- En guise de synthèse : l'histoire de l'arbre et de l'herbe.

Les plantes compagnes en pratique :
Sept règles d'or à respecter :
1. Varier les espèces,
2. Veiller aux besoins essentiels,
3. Gare à l'allélopathie négative,
4. Attention aux calendriers de culture,
5. La juste dose en compost,
6. Entretien et traitement adaptés,
7. Pas plus qu'il n'en faut !
- Les différentes manières d'associer les plantes
- Les types de plantes qui s'accordent bien

- Quelques exemples d'associations :
Carotte et poireau, Maïs, haricot et potiron, Pomme de terre hâtive et courge dans le Midi et sur le littoral Atlantique, Laitue et chou, Radis et carotte, Tomate et basilic, Chou et cosmos, Lavande et rosier, Aïl et pêcher, Oeillet d'Inde et tomate

- Rotations des cultures - Engrais verts : des engrais verts contre les nématodes, - Fleurs à insectes au potager : quelles fleurs choisir ?, - Bandes florales au potager : quel entretien ?, - Fleurs à insectes au verger - Haies du potager et du verger : quelles essences planter ?
Répertoire des plantes compagnes : Mode d'emploi, le répertoire...

Auteurs : Jean-Paul Thorez - Sandra Lefrançois

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 262171387

Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner   Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 EmptyMer 29 Juil 2020 - 13:37

Quelque part dans le bordelais, les vidéos très intéressantes d'un jardinier qui ne se prend pas au sérieux et qui remet les choses à leur place:
https://www.youtube.com/channel/UCVQeGg4Fdrrr8vDXa7yjOYg
Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner   Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 EmptyDim 23 Aoû 2020 - 15:13

Agence Française pour le Développement et la Promotion de l'Agriculture Biologique
https://www.agencebio.org/
Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner   Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 EmptyDim 27 Juin 2021 - 16:04

source https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/ca-pousse-tout-seul-sans-pesticide-dans-le-potager-de-baptiste-courbot-a-houlle-le-sol-travaille-pour-lui-2141986.html

Jardinage. "Ça pousse tout seul sans pesticide" : dans le potager de ce maraîcher à Houlle, le sol travaille pour lui
Baptiste Courbot est un maraîcher heureux qui pratique dans le Pas-de-Calais une culture biologique.
Tout se joue dans le sol, un lieu de vie où se côtoient microbes, insectes ou vers de terre en symbiose avec les plantes.
Une technique accessible à tous qu'il partage avec les jardiniers amateurs.

Publié le 19/06/2021 à 16h00 •
Mis à jour le 19/06/2021 à 18h31

Imaginez un instant un potager dans lequel les plantes pousseraient toutes seules.
Impossible ?
Et pourtant ce paradis des jardiniers existe.
Vous le trouverez le long de la Houlle dans le marais audomarois.
Sur 5.000 m2 s'étendent les cultures de cette exploitation maraîchère un peu spéciale baptisée "Du potager à l'assiette".
Son créateur s'appelle Baptiste Courbot et il est bien réel.

Sa passion pour le jardin remonte à l'enfance.
Adulte il est d'abord salarié, magasinier, mais le potager n'est jamais loin.
Très vite, Baptiste Courbot s'interesse à l'agroécologie, la permaculture et il cherche à s'installer à son compte sur une petite surface.
Son exploitation voit le jour en 2016.

Pour ceux qui poussent la porte de son domaine sans le connaitre, la réaction est souvent la surprise : "c'est le bordel organisé un peu ici, non ?"
Alors Baptiste Courbot se prête avec plaisir à une petite explication.
Oui il y a des "mauvaises herbes" au milieu des tomates, ses rangs de légumes ne sont pas au cordeau, mais c'est volontaire !

Le sol travaille pour vous
Bienvenue dans un espace où l'on pratique le maraîchage sur sol vivant. "Je reproduis tout simplement ce qui se passe dans la nature, explique Baptiste Courbot.
Comme avec les feuilles qui tombent au sol à l'automne pour constituer de l'humus dont vont se nourrir les arbres."

Je reproduis simplement dans mon potager ce qui se passe dans la nature.
Baptiste Courbot


Ce potager n'est pas une création artificielle, il s'inspire des lois de la nature.
Pour le comprendre, il suffit d'observer d'un peu plus près ce qui se passe sous nos pieds.
"Dans le sol cohabitent divers micro-organismes, des microbes, des bactéries, des champignons, des insectes, des vers de terre...
" Un inventaire à la Prévert pour le néophyte, mais une description qui a du sens pour Baptiste Courbot.

La vie qui grouille en silence à quelques centimètres sous terre est en effet en symbiose parfaite avec la plante en surface.
"Chaque être vivant a un rôle bien défini.
Lorsque la plante génère la photosynthèse - c'est-à-dire lorsqu'elle transforme la lumière en composés organiques qui fournissent ensuite l'énergie nécessaire à l'organisme - elle envoie du sucre aux champignons dans le sol.
Et eux il renvoient des oligoéléments que la plante ne sait pas puiser seule dans le sol."

"Ça pousse tout seul !"
Pour Baptiste Courbot, quand on comprend ce qui se joue dans le sol alors on accepte plus facilement l'idée qu'il ne sert à rien de labourer son potager.
Pire, "si vous retournez le sol, vous cassez la maison du ver de terre."
Et pourtant là-encore, son rôle est essentiel.
En creusant ses galeries il permet une bonne aération du sol, une circulation de l'eau optimale et un meilleur développement des racines dans cette terre ameublie.

Pour convaincre les plus sceptiques, il rappelle volontiers, sourire aux lèvres, que son potager est idéal pour les jardiniers amateurs, et même idéal pour les plus fainéants.
"La seule fois où j'arrose deux ou trois fois mes courgettes c'est au moment de leur plantation.
Après, comme mon sol est paillé, il y a un isolant naturel, l'eau s'infiltre facilement dans le réseau qui existe dans le sol grâce aux organismes vivants.
Ça pousse tout seul !"

Une technique écologique accessible à tous
Pratiquer le maraîchage sur sol vivant ne s'apprend pas encore à l'école.
Baptiste Courbot est un autodidacte.
"Je me suis intéressé d'abord à la permaculture, à l'agro-écologie. J'ai acheté des tas de bouquins et découvert de nombreuses vidéos sur YouTube consacrées à cette technique du sol vivant."
Aujourd'hui, il veut transmettre son savoir faire.

Sol nu, sol foutu !
Baptiste Courbot


Aux passionnés des jardins potagers il donne quelques clés : "Sol nu, sol foutu, martelle-t-il.
Il faut toujours pailler votre sol, cela le nourri.
Avec des déchets verts, toutes les matières sèches font l'affaire.
Même les mauvaises herbes sont utiles.
Si vous voyez des boutons d'or, des renoncules ou du liseron, c'est que votre sol est trop tassé, qu'il y a trop d'azote."

Cette technique n'est pas réservée aux petites surfaces.
"Sur deux ou trois hectares c'est possible aussi !", assure Baptiste Courbot.
Et même s'il est certainement un précurseur dans l'Audomarois, d'autres commencent à rejoindre le mouvement dans les Hauts-de-France.
Plusieurs centres de formation des apprentis dans le domaine agricole de la région l'ont déjà sollicité.
A la rentrée scolaire 2021, il interviendra aussi dans certaines écoles, "c'est important de faire de la pédagogie, dès la maternelle même."

Baptiste Courbot est intarissable lorsqu'il parle de maraîchage.
Il partage son expérience sur les réseaux sociaux et poste des photos sur son compte Instagram.
Mais rien ne remplace le contact direct.
Chez lui à Houlle dans le Pas-de-Calais ou sur les marchés autour.
L'occasion de déguster ses carottes, courgettes tomates et autres fruits et légumes de saison.
"Leur qualité est incomparable et ils offrent une meilleure conservation."

Désormais, à chacun de mettre en pratique la technique de Baptiste Courbot.
"C'est vraiment accessible à tous et c'est naturel." Voilà qui correspond à une vraie préoccupation des consommateurs.
Il l'assure, les rendements seront au moins identiques à la culture traditionnelle, car la plante pousse en bonne santé.
A vos potagers !

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 3209990655

Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner   Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 EmptyVen 27 Aoû 2021 - 19:37

source https://deavita.fr/design-exterieur/jardin-amenagement/herbicide-naturel-maison-tuer-mauvaises-herbes-395090/
Herbicide naturel fait maison : une nouvelle portion de recettes efficaces pour gagner la lutte contre les mauvaises herbes
Auteur: Marionne Dyon PUBLIÉ LE AOÛT 13, 2021

Les amateurs de jardinage sont de plus en plus conscients des produits qu’ils utilisent pour entretenir leurs végétaux, éliminer les pucerons et les autres ravageurs et pour enrichir le sol.
Ceci explique pourquoi les engrais naturels et les désherbants organiques faits maison connaissent un véritable essor ces dernières années.
Plus économiques, sans danger pour l’homme et pour l’environnement et surtout très efficaces, les méthodes naturelles et bio pour entretenir ses plantes et son jardin ont tout pour plaire.
Étant donné que l’intérêt pour l’herbicide naturel ne cesse de s’approfondir, nous avons déniché une deuxième portion de recettes qui pourraient vous aider dans la lutte contre les mauvaises herbes.

L’herbicide naturel fait maison : une alternative saine, efficace et économique
Les raisons pour lesquelles la préparation d’un herbicide naturel est devenue une pratique populaire parmi les jardiniers sont bien nombreuses. Au début de la liste, c’est bien-sûr la nature 100% écologique et inoffensive des ingrédients utilisés.
Aucun danger donc pour vous, vos enfants, vos animaux de compagnie et l’environnement !
Il est tout aussi important de souligner l’efficacité incroyable de ces désherbants faits maison par rapport aux produits chimiques sur le marché.
À ne pas oublier non plus que les alternatives maison sont très économiques.
En plus de fabriquer juste la quantité nécessaire, vous avez probablement déjà la plupart des ingrédients dans votre garde-manger :
vinaigre blanc, bicarbonate de soude, savon à vaisselle, huiles essentielles etc.

Désherbant naturel bicarbonate de soude et vinaigre
L’association de bicarbonate de soude et de vinaigre est une méthode très efficace pour vous débarrasser des mauvaises herbes dans votre jardin. Il y a deux approches à essayer :
Une solution à vaporiser
Versez un part de bicarbonate de soude dans un flocon pulvérisateur, puis ajoutez-y deux parts de vinaigre.
La préparation va bouillonner pendant une minute. Une fois ce processus terminé, fermez le flocon et secouez soigneusement.
Vaporisez la solution sur la zone à désherber. Traitez tous les jours jusqu’à ce que les mauvaises herbes disparaissent.
Il est tout de même possible de saupoudrer une petite quantité de bicarbonate de soude directement sur les mauvaises herbes, puis versez un peu de vinaigre sur le dessus.

Une pâte à appliquer directement
Qu’il s’agisse d’éliminer des mauvaises herbes de votre gazon ou des plantes qui poussent profondément dans les fissures des trottoirs, la pâte de vinaigre et de bicarbonate de soude est un herbicide naturel qui fonctionne parfaitement dans les deux cas.
Concoctez la pâte en mélangeant 2 parts de bicarbonate de soude et 1 part de vinaigre dans un bol.
Remuez, puis appliquez la préparation à la base des mauvaises herbes.
Répétez jusqu’à ce qu’elles disparaissent.

Le purin d’ortie comme un herbicide naturel
Le purin d’ortie est une potion à de nombreuses vertus.
En plus d’être utilisée comme engrais de jardin naturel et bourré de nutriments, la préparation sert également d’herbicide naturel incroyablement efficace.

Méthode de préparation :
Coupez 10 kg d’ortie en petits morceaux et mettez-les dans 10L d’eau de pluie.
Laissez macérer 3-4 jours, à une température de 18° à 20° C.
Remuez une fois par jour.
*Prenez en compte que c’est un concentré qui doit être dilué et filtré avant d’être utilisé dans un pulvérisateur.

Le purin de rhubarbe : un désherbant naturel
En plus d’aider à enlever les pucerons sur les plantes, le purin de rhubarbe est un excellent désherbant naturel.
La recette est super économique et elle se prépare facilement.
Plongez 1 kg de feuilles de rhubarbe dans 10L d’eau et laissez macérer 3 jours.
Filtrez et pulvérisez sur les herbes indésirables.

Désherbant naturel avec du gros sel : simple à utiliser et efficace
Le gros sel est un moyen incroyablement efficace pour tuer les mauvaises herbes qui poussent entre les pavés ou les dalles.
Il est nécessaire de mettre une petite quantité de sel à la base des plantes.
Il tuera les intrus et il sera lessivé par les pluies.
Prenez en considération que le sel rendra le sol inhabitable pendant plusieurs mois, alors, assurez-vous de n’en appliquer qu’une petite quantité et uniquement aux endroits où c’est nécessaire.
Évitez d’en mettre sur votre gazon ou d’autres plantes.

Désherbant naturel avec du sel d’Epsom et du vinaigre
Afin de faire un désherbant naturel puissant, mélangez du vinaigre, du sel d’Epsom et du savon à vaisselle.
Cette préparation fonctionne en desséchant les feuilles des mauvaises herbes lorsqu’il fait chaud et ensoleillé, il est donc préférable de l’utiliser pendant l’été.
Ingrédients :
2 tasses de sel d’Epsom
3,5L de vinaigre blanc 5% d’acidité
¼ tasse de détergent à vaisselle

Mélangez les ingrédients et vaporisez sur les mauvaises herbes.
La préparation commence à agir immédiatement.
Ce désherbant pourrait irriter la peau et les yeux.
Prenez les mesures nécessaires pour vous protéger.
Gardez à l’écart vos animaux de compagnie pendant que vous effectuez le traitement.

Les huiles essentielles vous viennent en aide dans la lutte contre les mauvaises herbes
La recette d’herbicide naturel que nous allons vous présenter ci-dessous est la solution parfaite pour vous débarrasser des mauvaises herbes qui poussent dans les fissures de l’allée de jardin, sur la terrasse ou le chemin carrossable.
Ingrédients :
2L de vinaigre blanc1 c. à s. de détergent à vaisselle
15 gouttes d’huile essentielle de girofle
15 gouttes d’huile essentielle de menthe

Procurez-vous un flocon vaporisateur vide.
Mettez-y d’abord le détergent à vaisselle, puis versez le vinaigre blanc.
Remuez et incorporez les huiles essentielles. Remuez bien le tout.
Les huiles essentielles ont tendance à flotter à la surface.
Assurez-vous donc de secouer le flocon toutes les quelques minutes. Vaporisez l’herbicide naturel sur les mauvaises herbes dans le jardin, sur l’allée ou sur la terrasse.
Vous verrez les brins les plus fins se faner dans quelques heures.
En ce qui concerne les pissenlits et les végétaux qui s’enracinent profondément, ils hisseront le drapeau blanc le lendemain.

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 3209990655
Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner   Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 EmptyVen 27 Aoû 2021 - 19:58

source https://monjardinmamaison.maison-travaux.fr/mon-jardin-ma-maison/conseils-jardinage/desherber-jardin-huiles-essentielles-bonne-mauvaise-idee-344469.html#item=1
Désherber son jardin avec de l’huile essentielle, bonne ou mauvaise idée ?
ELORA BONHEUR 13 AOÛT 2021

Vinaigre blanc, eau de cuisson des pâtes, purin d’orties…
Les solutions pour désherber un jardin sont diverses et variées.
Mais saviez-vous qu’il est aussi possible d’utiliser de l’huile essentielle ?
Découvrez laquelle choisir et comment l’utiliser pour dire enfin adieu aux mauvaises herbes.

Peut-on désherber son jardin avec de l’huile essentielle ?
Connues pour leurs nombreux bienfaits, les huiles essentielles s’invitent également au jardin.
Mais il ne s’agit pas de choisir n’importe quelle huile !
En effet, c’est l’huile essentielle de basilic qu’il est conseillé d’utiliser pour désherber efficacement un extérieur.
En effet, en plus d’être efficace, elle ne nuira pas à l’environnement.
A noter que l’huile essentielle de citrus permet également de lutter efficacement contre les mauvaises herbes.

Huile essentielle : comment l’utiliser pour désherber son jardin ?
Afin de désherber votre jardin, diluez cinq gouttes d’huile essentielle de basilic dans 100 millilitres d’eau.
Versez ce mélange dans un spray avant d’en vaporiser les mauvaises herbes.
Vous pouvez y ajouter un peu de savon noir, pour plus d’efficacité.
Si vous n’avez pas de spray pulvérisateur sous la main, versez quelques gouttes d’huile essentielle dans l’eau d’un arrosoir avant d’en arroser les herbes indésirables.

A LIRE EGALEMENT :
Désherber son jardin avec du bicarbonate de soude, bonne ou mauvaise idée ?
Désherber son jardin avec de l’eau bouillante, est-ce dangereux ?
Désherber son jardin avec de l’eau de Javel, bonne ou mauvaise idée ?

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 3209990655




Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner   Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 EmptyMar 30 Nov 2021 - 20:38

source https://jardinierparesseux.com/2021/09/29/vous-aimez-le-jardinage-nabandonnez-pas-votre-passion-en-vieillissant/
Vous aimez le jardinage ? N’abandonnez pas votre passion en vieillissant
Apprenez les avantages de jardinant même en vieillissant.
PAR JARDINIER PARESSEUX
29 SEPTEMBRE 2021

Par Suzie Wilson

De tous les passe-temps que vous pourriez avoir pendant vos années de vieillesse, peu sont aussi gratifiants ou enrichissants que le jardinage.
Passer du temps dans le jardin présente de nombreux avantages pour la santé, allant de l’amélioration de votre santé mentale à l’augmentation de l’apport en oxygène de votre corps.
De plus, il a été démontré que le jardinage vous aide à perdre du poids !
Et le jardinage peut également profiter à votre portefeuille, car un bel aménagement verdoyant crée un énorme attrait quand vient le temps de vendre votre demeure.
La plupart des listes de contrôle pour stimuler la vente d’une demeure incluent la plantation de fleurs, la pose de paillis et d’autres améliorations horticoles.

Dans ce billet, nous partagerons quelques secrets sur la façon de continuer à profiter des fleurs, des arbres et du temps en plein air sans vous fatiguer le dos ou nuire à votre budget.
Mais d’abord, nous devons discuter de quelque chose d’important : la sécurité.
Voici quelques conseils que vous devriez garder à l’esprit.

Sécurité
Avant de prendre une pelle, assurez-vous que vous pouvez accomplir la tâche que vous avez choisie ; votre médecin peut vous aider à prendre cette décision. Pensez à porter des supports pour les régions de votre corps qui ne sont pas tout à fait à la hauteur, comme le bas du dos.
Les physiothérapeutes suggèrent de faire des étirements d’échauffement avant de vous aventurer à l’extérieur, ainsi que de pivoter au lieu de tordre votre torse lorsque vous vous soulevez pour éviter une pression excessive sur vos disques vertébraux.
De plus, si vous devez vous mettre près du sol, utilisez un coussin ou des genouillères pour vous agenouiller.

Si vous constatez que vous ne pouvez pas tout faire, faites appel à un jardinier professionnel pour gérer les travaux trop lourds ou pour vous aider à concevoir un espace facile à entretenir.
Un expert en jardinage peut vous donner des conseils sur les plantes indigènes à préconiser, vous aider avec la construction d’un jardin surélevé ou s’assurer que vos allées sont propres et égales, ce qui peut aider à prévenir les chutes.

Parmi d’autres moyens de rester en sécurité à l’extérieur, il y a le fait de boire beaucoup d’eau, de porter des vêtements appropriés et de se protéger les yeux.

Adaptez-vous pour profiter du jardinage
Mettre vos mains dans le sol expose votre corps à l’antidépresseur naturel de mère Nature : une bactérie présente dans le sol qui active la libération de sérotonine et de dopamine dans votre cerveau.
Oui, vous vous sentirez zen quand vous vous salirez les mains!

Cependant, si vous avez du mal à vous pencher et à vous agenouiller, vous craignez peut-être de manquer les avantages de creuser dans la terre. Heureusement, vous n’êtes pas obligé de vous incliner.
Il existe de nombreuses techniques de jardinage accessibles qui vous permettront de vous adapter à vos capacités changeantes.

Un exemple consiste à ajouter un tuyau suintant au sol afin que vous puissiez arroser facilement.
Cela éliminera le besoin de saisir une buse de pulvérisation, ce qui peut être inconfortable si vous souffrez d’arthrite.

Une autre excellente option consiste à passer du jardinage au ras du sol au jardinage en planche surélevée ou même au jardin en bac.
Ainsi vous pourriez tout faire pousser — des légumes et des herbes aux plantes et fleurs décoratives — depuis votre terrasse.
De plus, les bacs sont portables et vous disposez d’une grande flexibilité de conception lorsque vous en sélectionnez un.

Une autre façon de minimiser le temps passé à vous agenouiller et à vous pencher serait d’installer un jardin vertical sur un mur.

Aménagement paysager
Si vous regardez votre pelouse actuelle comme un futur aménagement paysager, vous devrez peut-être faire preuve d’encore plus de créativité au moment de concevoir l’espace extérieur parfait pour vos besoins.
Un aménagement paysager à petit budget ne signifie pas sacrifier le style ou le plaisir de vos espaces de divertissement en plein air.
Les couvre-sols, le xéropaysagisme (aménagement paysager économe en eau) et même une ou deux statues décoratives sont des moyens abordables d’améliorer votre propriété sans beaucoup d’entretien.
L’ajout de plantes indigènes, d’un gazon de trèfle et de conifères contribuera grandement à garantir que votre jardin reste à son meilleur toute l’année.

Une pelouse écologique qui mélange graminées et fleurs, ainsi que toute autre réparation et tout autre ajout que vous ferez à votre terrain, peut ajouter de la valeur à votre maison, mais c’est loin d’être tout.
Vous créerez également un meilleur habitat pour la faune locale, réduirez l’érosion et augmenterez l’attrait visuel global de votre quartier.
Mieux encore, en fin de compte, vous aurez la satisfaction de savoir que l’amour que vous avez investi dans votre maison peut être vu par tous.

La terre, le soleil et une brise fraîche sont toutes des choses agréables que vous trouverez en plein air dans le jardin.
Couplé à la possibilité de fleurs fraîches et de fruits et légumes biologiques, passer du temps à l’extérieur est un passe-temps qui portera ses fruits sur votre santé mentale et physique.
Peu importe votre âge ou si vous pouvez toujours manipuler une pelle, il existe des moyens de profiter des choses que vous aimez.
Alors, n’ayez pas peur de vous salir les mains… et de faire appel à un professionnel pour plus de conseils si vous en avez besoin!

Article adapté de l’américain par Larry Hodgson

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 3209990655

Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner   Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 EmptyMer 13 Juil 2022 - 0:56

source https://www.comment-economiser.fr/6-utilisations-de-l-eau-oxygenee-dans-le-jardin.html
6 Utilisations de l'Eau Oxygénée Dans le Jardin Que PERSONNE Ne Connaît.
Par Adeline, le 28 Juin 2021

Oui, oui, vous avez bien lu !
On peut vraiment utiliser de l'eau oxygénée dans le jardin.
Et en plus, il y a des tas d'avantages à l'utiliser.
Pourquoi ?
Car l'eau oxygénée (H2O2) a un atome d'oxygène supplémentaire par rapport à l'eau (H2O).
C'est cet atome d'oxygène supplémentaire qui rend l'eau oxygénée si utile dans le jardin.

Habituellement, on utilise l'eau oxygénée pour le nettoyage, blanchir le linge, la stérilisation ou la désinfection... ...mais l'eau oxygénée peut aussi être utilisée en horticulture.
La raison est simple, l'eau oxygénée (10 volumes) agit comme un supplément d'oxygène pour les plantes.
Sans plus tarder, voici 6 utilisations de l'eau oxygénée dans le jardin que personne ne connaît :

1. Pour empêcher les racines de pourrir
Si vous arrosez trop une plante, les racines n'ont plus assez d'oxygène.
Pourquoi ?
Car l'eau envahit tous les espaces vides et étouffe les racines.
Et ça va très vite, car il ne faut que 24 h à la plante pour commencer à dépérir.
Pour sauver une plante qui a été trop arrosée et dont les racines commencent à pourrir, arrosez-la avec une solution d'eau oxygénée.
Pour cela, mélangez 3 ml d'eau oxygénée par litre d'eau.
L'oxygène présent dans l'eau oxygénée va donner aux racines un boost d'oxygène pour que la plante puisse survivre.
Après cet arrosage, n'arrosez plus le temps que la terre sèche.

2. Pour accélérer la germination
Saviez-vous que vous pouvez stimuler la germination des graines grâce à l'eau oxygénée ?
Pourquoi ?
Car l'eau oxygénée ramollit la pellicule qui entoure la graine.
Elle élimine aussi les bactéries se trouvant sur cette pellicule qui pourraient infecter la jeune plante.
Cela a pour effet d'accélérer la vitesse de germination.
Pour cela, faites tremper vos graines dans de l'eau oxygénée 10 volumes pendant 1/2 heure.
Puis rincez-les plusieurs fois à l'eau et plantez-les comme d'habitude.

3. Pour lutter contre le mildiou et la moisissure
Cette astuce est connue des horticulteurs et des rosiéristes pour éviter le mildiou, la moisissure et les champignons.
Pour cela, mélangez 10 cuillères à soupe d'eau oxygénée 10 volumes dans 1 litre d'eau.
Puis, pulvérisez cette solution sur vos plantes en préventif ou comme traitement jusqu'à la disparition du champignon.

4. Comme engrais
Utilisez l'eau oxygénée pour renforcer les racines de vos plantes.
La molécule d'oxygène supplémentaire présente dans l'eau oxygénée aide les racines des plantes à mieux absorber les nutriments du sol.
Pour cela, mélangez 1 cuillère à café d'eau oxygénée dans environ 4 litres d'eau.
Vous pouvez utiliser cette formule de temps en temps pour stimuler la croissance.

5. Comme insecticide
Eh oui, l'eau oxygénée peut aussi être utilisée comme pesticide.
Pour cela, pulvérisez soigneusement la plante avec un mélange à parts égales d'eau et d'eau oxygénée à 10 volumes.
Cela va éliminer les parasites et leurs oeufs.
Ce mélange tue également les bactéries qui se développent sur les fruits et les légumes.
Très efficace pour lutter contre le ver du chou par exemple.

6. Pour garder l'eau des bassins propre
Gardez l'eau des bassins ou des fontaines propre en ajoutant 250 ml d'eau oxygénée pour 30 litres d'eau.
Les algues et les bactéries ne se développeront plus dans cette eau purifiée.

Pratique et facile, n'est-ce pas ?

Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 262171387
Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé





Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner   Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jardiner, le plus longtemps possible, en évitant de s'empoisonner
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» Jardiner à l'ombre
» Aménager et jardiner : au jardin
» Jardiner dans les régions méditerranéennes
» Aménager et jardiner : terrasse ou balcon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: Jardinage dedans et dehors- Blogs - Visite de jardins-
Sauter vers: