Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

 

 Pachypodium lamerei

Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Pachypodium lamerei Empty
MessageSujet: Pachypodium lamerei   Pachypodium lamerei EmptyVen 6 Jan 2017 - 19:23

Pachypodium lamerei 889353133

Pachypodium lameri reçu en cadeau
Pachypodium lamerei Dsc05524

Pachypodium lamerei 1832579565 source http://www.cactuspro.com/encyclo/Pachypodium] http://www.cactuspro.com/encyclo/Pachypodium

Description
Arbres ou arbustes au tronc épais formant parfois caudex, épineux, souvent ramifié. Feuilles allongées non succulentes, tombant en période de sécheresse.
Fleurs à cinq larges pétales soudés à la base, semblables à celles du laurier rose qui appartient à la même famille.
Fruits très allongés doubles réunis à la base.

Classification
Famille : Apocynaceae

Culture
Culture facile à plus délicate pour les espèces à fort caudex. Pour ces dernières, P. lamerei, de culture facile, est souvent utilisé comme porte greffe.
Reproduction par semis ou greffage. Bouturage difficile et peu pratiqué.

Étymologie
Pachypodium : du grec pakhus, épais et podos, pied, en référence au tronc épais en forme de bouteille de certaines espèces.

Anecdotes
Pour polliniser manuellement les fleurs de Pachypodium (ou de tout autre Apocynaceae), il faut ouvrir la fleur (sans la détacher de la plante, bien sur), enlever les pétales, puis prendre le pollen situé en haut de la petite chambre, au-dessus de l'ovaire et le déposer sur le pistil qui se situe quelques millimètres plus bas.

Auteur
philippe (contacter)

entretien pachypodium
Pachypodium lamerei 722726040  https://www.cactuspro.com/forum/read.php?1,14166,14333,quote=1

Pachypodium lamerei 100421101930292695880658

voila le mien avant qu'il  meure brusquement
Hiver 2005
Pachypodium lamerei 2pachipodium3uk.th

année 2006
sortie en mai  Pachypodium lamerei Z1_mai10

ombres chinoises de juin avec  nuages Pachypodium lamerei Z2_nua10 nuit Pachypodium lamerei Z3_nui10jour Pachypodium lamerei Z4_con10

juillet  Pachypodium lamerei Z5_jui10  

évolution du mois d'aout  
Pachypodium lamerei Z6_aou10  Pachypodium lamerei Z7_aou10  Pachypodium lamerei Z8_aou10 Pachypodium lamerei Z9_aou10

octobre avant hivernage Pachypodium lamerei Z10_oc10

novembre et compagnie Pachypodium lamerei Z11_no10 Pachypodium lamerei Z12_de10  Pachypodium lamerei Z13_de10

attaque d'araignées rouges Pachypodium lamerei Z14_fe10 

année 2007
février  Pachypodium lamerei Z15_fe10

sortie sur balcon en mars  Pachypodium lamerei Z16_ma10

avril  Pachypodium lamerei Z17_av10  mai Pachypodium lamerei Z18_ma10 dernière photo fin juin  Pachypodium lamerei Z19_de10

constatation des dégâts avec l'intérieur qui bouillonnait  
Pachypodium lamerei Z20_ag10  Pachypodium lamerei Z2110  Pachypodium lamerei Z2210  Pachypodium lamerei Z2310  Pachypodium lamerei Z2410

Pachypodium lamerei 100421101930292695880658


Dernière édition par Libellule le Mer 12 Juin 2019 - 17:48, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Pachypodium lamerei Empty
MessageSujet: Re: Pachypodium lamerei   Pachypodium lamerei EmptyVen 6 Jan 2017 - 19:24

Quelques liens sur cette plante

Pachypodium lamerei 3389238305 https://baobabs.com/fr/Pachypodium-fr.htm

http://nature.jardin.free.fr/succulente/ft_pachypodium.html

Pachypodium lamerei 4035768151 source http://www.forum-jardins.com/t24601-plante-mystere-pachypodium-lamerei
Citation :
Jean06
Nombre de messages : 6576
Votre localisation - Ville et département : Côte d'Azur entre Menton et Monaco
[Pachypodium lamerei]   Dim 17 Fév 2013 - 15:25
Pas d'eau en hiver, il supporte cependant des températures jusqu'à +2°C, je le laisse dehors depuis 20 ans dans mon climat exceptionnel, mais sur le balcon, avec le soleil dès 7 h du matin .
Vu son allure, il a grandit avec plein d'engrais, j'en ai au un comme ça, j'ai fini par le perdre, il était fragilisé .

Il pourrit très facilement, lui donner une ambiance sèche. Il ne se bouture pas au niveau de l'amateur, se reproduit habituellement par semis .

Pachypodium lamerei 2943735929 http://www.cactus26.com/les-succulentes/227-pachypodium-lamerei.html


Pachypodium lamerei 1683110166 http://www.homejardin.com/palmier_de_madagascar/pachypodium_lamerei.html

Pachypodium lamerei 4125590547 http://www.1jardin2plantes.info/fiches/776/palmier-madagascar.php

Pachypodium lamerei 85033458 http://romcact.canalblog.com/archives/2010/11/10/19476935.html

Pachypodium lamerei 3385984147 https://jardinage.lemonde.fr/dossier-2683-palmier-madagascar.html

Pachypodium lamerei 100421101930292695880658



Dernière édition par Libellule le Jeu 11 Juil 2019 - 0:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Pachypodium lamerei Empty
MessageSujet: Re: Pachypodium lamerei   Pachypodium lamerei EmptyVen 6 Jan 2017 - 21:07

Juillet 2008, un très beau spécimen qui accueille les clients d'une banque située sur la Promenade des Anglais.
Pachypodium lamerei 080713115653273942271151

Pachypodium lamerei 080713115654273942271153

Pachypodium lamerei 080713115654273942271152

Il est planté plein sud, protégé de la neige et du gel.
Pachypodium lamerei 1410010639572739412572334
Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Pachypodium lamerei Empty
MessageSujet: Re: Pachypodium lamerei   Pachypodium lamerei EmptyVen 6 Jan 2017 - 21:40

Voila les deux nouveaux arrivés en juin 2010
Pachypodium lamerei 110429125539273948073289

Pachypodium lamerei 110429125539273948073290

Pachypodium lamerei 110429125539273948073291

Pachypodium lamerei 110429125540273948073292

un mois plus tard après un bon rempotage
Pachypodium lamerei 110429125541273948073296

Pachypodium lamerei 110429125540273948073294

Pachypodium lamerei 110429125540273948073293

aout
Pachypodium lamerei 110429125540273948073295

quelques signes sur les feuilles, mais sans grande importance car la plante a besoin de s'adapter à son nouvel environnement
Pachypodium lamerei 110429125541273948073297

avril 2011 après un hiver au chaud dans la maison
Pachypodium lamerei 110429125539273948073288

Pachypodium lamerei 110429125539273948073287

Pachypodium lamerei 110429125538273948073285

Pachypodium lamerei 110429125538273948073286

Pachypodium lamerei 262171387

Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Pachypodium lamerei Empty
MessageSujet: Re: Pachypodium lamerei   Pachypodium lamerei EmptyVen 6 Jan 2017 - 21:46

2014: nouvelles photos du spécimen de la Promenade des Anglais, qui, comme vous pouvez le constater, se porte comme un charme.
Pachypodium lamerei 1701061001032739414753959

Pachypodium lamerei 1701061001042739414753960

Pachypodium lamerei 1701061001052739414753961

Pachypodium lamerei 1701061001062739414753962

Pachypodium lamerei 1701061001082739414753963

Pachypodium lamerei 1701061001092739414753964

Pachypodium lamerei 1701061001102739414753965

Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Pachypodium lamerei Empty
MessageSujet: Re: Pachypodium lamerei   Pachypodium lamerei EmptyMer 15 Mar 2017 - 17:05

Depuis mon dernier passage, mes deux Pachypodiums sont morts mais je ne lâche pas l'affaire, je compte bien renouveler l'expérience, puisqu'on dit jamais deux sans trois!

Celui de la Promenade des Anglais, termine sa vie de piètre façon.
En arrivant tout à l'heure, j'ai eu le coeur gros en ne voyant plus de feuille, et j'ai de suite compris que l'hiver lui avait été fatal.
Pachypodium lamerei 20170310

le tronc tout rabougri, n'est pas mauvais en soi, mais sa peau molle oui
Pachypodium lamerei 20170311

Il ne risque pas de repartir car ses branches ont été brûlées, surement par le froid
Pachypodium lamerei 20170313

Pachypodium lamerei 20170312

Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Pachypodium lamerei Empty
MessageSujet: Re: Pachypodium lamerei   Pachypodium lamerei EmptyDim 5 Déc 2021 - 19:33

Beaucoup de mes photos ne s'affichent plus, il faudra que je me penche sur le sujet, lorsque j'aurai un peu plus de temps..
Ce soir je suis venue rajouter ces conseils.

source https://jardinierparesseux.com/2021/12/01/a-chaque-mois-sa-plante-novembre-2021-le-palmier-de-madagascar/
À chaque mois sa plante, décembre 2021: le palmier de Madagascar
Par Larry Hodgson

PAR JARDINIER PARESSEUX
1 DÉCEMBRE 2021
6 COMMENTAIRES

Cette succulente d’intérieur populaire (Pachypodium lamerei) n’est pas un vrai palmier (Arécacées), bien sûr, et d’ailleurs je ne trouve pas qu’elle ressemble même à un palmier, sinon qu’elle a un tronc droit surmonté d’une couronne de feuilles.
Mais les palmiers ont des frondes pennées ou en éventail, et jamais des feuilles entières lancéolées comme cette plante.
Donc, pour moi, il est évident qu’il ne s’agit pas d’un palmier… mais le nom vulgaire palmier de Madagascar semble solidement ancré dans l’industrie horticole et il serait difficile de le déloger.

Cette plante appartient en fait à la famille des Apocynacées avec d’autres plantes ornementales telles que le laurier rose (Nerium oleander), le frangipanier (Plumeria), la pervenche (Vinca spp.) et l’asclépiade (Asclepias spp.).
Et, comme la plupart de ses proches, le palmier de Madagascar est toxique, bien qu’avec des épines féroces comme celles qui recouvrent son tronc, ni les humains ni les animaux de compagnie n’aient tendance à s’en approcher suffisamment pour manger quoi que ce soit.
Vous ou votre animal de compagnie seriez plus susceptible de vous blesser en vous piquant accidentellement sur les épines que de vous empoisonner.
Pour cette raison plus qu’à cause de sa toxicité, gardez cette plante hors de portée des animaux turbulents et des enfants curieux.

Ce qui est bon du nom commun «palmier de Madagascar», par contre, est que cette plante vient bien de Madagascar, cette immense île au large de la côte africaine.
La plupart des 25 espèces de pachypode (Pachypodium) se trouvent sur cette île (les autres sont du sud du continent africain), poussant dans des environnements arides, en particulier dans la célèbre forêt épineuse de l’île, où presque toutes les plantes sont terriblement épineuses.
Comme le palmier de Madagascar!

Description
Certains pachypodes, comme notre sujet, P. lamerei, forment de petits arbres—jusqu’à 6 m de haut en plein air, mais rarement beaucoup plus de 2 m à l’intérieur—, mais d’autres sont des arbustes et d’autres encore, des plantes basses à tiges souterraines ou à fleur de sol.

Cette plante est considérée comme un pachycaule, un terme qui désigne un arbre ou un arbuste avec un tronc inhabituellement épais, souvent en forme de bouteille et non ramifié ou peu ramifié.
Le baobab (Adansonia spp.) est le pachycaule le mieux connu.
D’ailleurs, le nom Pachypodium signifie «pied enflé», car cette espèce (et d’autres) prend parfois la forme d’une bouteille, avec un tronc nettement plus large à la base qu’au sommet, avec le temps.

Le nom d’espèce, lamerei, lui a été donné par le botaniste français Emmanuel Drake.
C’est un titre honorifique, dérivé du nom de famille La Mère, mais personne ne semble se souvenir exactement qui le nom est censé honorer!
Logiquement, on pourrait appeler notre plante le pachypode de La Mère… mais ce n’est pas un nom que j’ai vu publié ailleurs.

P. lamerei emmagasine de l’eau dans les tissus de son tronc afin de survivre aux longues périodes de sécheresse de sa terre natale, qui durent souvent 7 mois et plus.
Ses épines ont évidemment une utilité protectrice, dissuadant les prédateurs, mais servent également de surfaces sur lesquelles le brouillard et la rosée peuvent se condenser, fournissant à la plante encore un peu plus d’eau dans un environnement où chaque petite goutte supplémentaire est une bénédiction.

Lorsque vous achèterez votre palmier de Madagascar, il sera probablement non ramifié.
Ce n’est généralement qu’après de nombreuses années de croissance qu’il commence à porter des branches à son sommet à moins que vous ne provoquiez une ramification par la taille (vous en apprendrez plus à ce sujet dans la rubrique Taille ci-dessous)… et c’est aussi à ce moment-là qu’il commence habituellement à fleurir, produisant des grappes de superbes fleurs blanches délicieusement parfumées avec un centre jaune qui vous rappellera certainement les fleurs de son parent, le frangipanier (Plumeria spp.).

Bien que certaines autorités prétendent que le palmier de Madagascar fleurit rarement à l’intérieur, je ne suis pas d’accord.
C’est plutôt qu’il prend tellement de temps à y parvenir: 10, 15 ans, peut-être beaucoup plus.
En plein air dans un climat suffisamment chaud, il fleurira à un âge beaucoup plus jeune, mais les conditions y sont idéales.
Elles ne le sont jamais à l’intérieur, donc il prend son temps.
Ce n’est pas une plante pressée!

Si vous regardez attentivement l’écorce à la base des épines, vous remarquerez qu’elle semble lisse et argentée, mais qu’elle a aussi une teinte verdâtre grâce à la chlorophylle qu’elle contient et qui effectue de la photosynthèse, tout comme les feuilles.
Ainsi, la plante peut encore faire de la photosynthèse même lorsque les feuilles sont absentes… et elles le sont souvent.

Dans la nature, le palmier de Madagascar perd ses feuilles chaque année avec l’arrivée de la longue saison sèche (il se confond alors davantage avec un cactus qu’un palmier!), puis produit de nouvelles feuilles avec le retour de la pluie.
Dans nos maisons, le comportement de la plante semble varier considérablement selon les conditions.
Certains palmiers de Madagascar perdent toutes leurs feuilles, d’autres perdent certaines de façon saisonnière, mais en gardent également quelques-unes, et d’autres encore portent une couronne de feuillage complète toute l’année.
Vous trouverez même des plantes matures et ramifiées portant à la fois des branches nues et des branches feuillues en même temps!
Des températures plus fraîches et un arrosage réduit en hiver peuvent induire une dormance complète et donc la perte de toutes les feuilles; de la chaleur toute l’année et un arrosage régulier encouragent plutôt la plante à conserver au moins quelques feuilles.

Variétés
P. lamerei est en fait assez variable à l’état sauvage, avec des plantes dans certaines zones formant des troncs simples tandis que d’autres se ramifient à la base, avec des épines de différentes longueurs, avec une silhouette naturellement arborescente ou plutôt arbustive, avec un tronc inférieur en forme de bouteille ou sans renflement, etc.
Vous pourrez peut-être trouver des variétés avec des caractéristiques plus originales dans les pépinières spécialisées en plantes succulentes.
Par contre, le palmier de Madagascar d’intérieur classique, que l’on trouve dans les jardineries à travers le monde, montre normalement un tronc droit unique, au moins dans sa jeunesse, et des épines d’environ 6,25 cm de long.

Il existe également une variété crêtée (P. lamerei cristata, aussi appelé P. lamerei ‘Cristata’) où la pointe de croissance est curieusement allongée et la plante pousse alors d’une façon étrange similaire à la crête d’un coq. Attendez-vous à payer cher pour un pachypode crêté: c’est une pièce de collection!
Et il faut prêter une attention particulière à l’arrosage pour éviter la pourriture, car il n’est pas aussi robuste que l’espèce.

Vous pouvez également cultiver d’autres espèces de Pachypodium, certaines assez similaires au palmier de Madagascar, d’autres très différentes.
La plupart d’entre elles sont protégées à l’état sauvage et un permis est nécessaire pour leur exportation, bien que des spécimens cultivés à partir de semences de bon nombre d’entre elles soient aussi disponibles.

Les pachypodes avec de petites feuilles et une tige courte et très épaisse appelée caudex ont tendance à nécessiter une saison de croissance estivale avec un arrosage assez abondant suivi d’une dormance hivernale très profonde et probablement aucun arrosage du tout pendant l’hiver.
Il faut tenir compte de ces besoins particuliers en les cultivant.

Culture d’un palmier de Madagascar
Il ne fait aucun doute pourquoi le palmier de Madagascar est si populaire: il est vraiment assez facile à cultiver, plus tolérant aux soins irréguliers, à l’éclairage faible et à la négligence que la plupart des autres plantes succulentes.
Il survivra à presque tout traitement que vous lui donnerez, sauf à un sérieux manque de lumière ou à du gel… mais il a quand même ses préférences.

Cette facilité de culture s’applique également aux spécimens cultivés en plein air, ce qui est uniquement possible dans les climats tropicaux (zones de rusticité 10 à 12).
Le palmier de Madagascar semble bien pousser non seulement dans les climats arides comme on pourrait s’y attendre, car ils répliquent son environnement d’origine, mais aussi dans les climats plutôt humides, même ceux avec une abondance de pluie pendant l’hiver.
Assurez-vous simplement qu’il ait un bon drainage, beaucoup de soleil et qu’il soit protégé de tout gel sauf le plus léger.
Mais puisque le sujet ici est de savoir comment faire pousser cette plante comme plante d’intérieur, approfondissons plutôt cela…

Lumière:
Cette plante vient d’un milieu intensément éclairé et reçoit le plein soleil tropical toute l’année.
On peut difficilement lui donner l’équivalent à l’intérieur. Mais on peut lui offrir une lumière intense avec autant de soleil direct que possible, comme près d’une grande fenêtre orientée au sud.
Sous une telle luminosité, la plante pousse rapidement: jusqu’à 30 cm par an si les autres conditions sont acceptables.
Malgré cela, le palmier de Madagascar se comporte remarquablement bien dans un éclairage modéré, bien que sa croissance soit alors nettement plus lente.

Les plantes cultivées sous un éclairage un peu trop faible auront une tige plus mince.
De plus, elles risquent de ne pas être aussi symétriques que les plante cultivée en plein soleil.
Pour améliorer leur port, donnez-leur un quart de tour toutes les 2 ou 3 semaines pour que tous les côtés reçoivent un éclairage égal.

Arrosage:
Le secret de l’arrosage des succulentes est toujours de les arroser abondamment afin de bien imbiber le terreau d’humidité, puis de ne plus arroser avant que le sol soit sec de nouveau.
Ce traitement fonctionne à merveille avec le palmier de Madagascar.
Alors, arrosez jusqu’à ce que le terreau ne puisse plus contenir une goutte d’eau de plus!

Surtout, il ne faut pas écouter le conseil qui circule et qui suggère que le palmier de Madagascar n’a besoin que de quelques cuillérées d’eau à la fois.
Cela le laissera en permanence dans un état de stress hydrique.

Vous pouvez arroser votre palmier de Madagascar à peu près comme n’importe quelle plante d’intérieur pendant sa période de croissance au printemps et en été, soit au moment où le sol commence à se dessécher.
(Touchez-y pour savoir.)
À quelle fréquence?
Impossible de le dire, car cela dépendra des conditions.
Peut-être toutes les semaines?
Pour connaître le succès, vérifiez!
Quand le sol est sec au toucher, arrosez abondamment!
S’il est encore humide, n’arrosez pas.
C’est si simple!

Pendant l’hiver, cependant, laissez le terreau sécher beaucoup plus que cela, surtout si vous offrez à la plante une température fraîche.
Même une fois que le sol est manifestement sec au toucher, attendez au moins une semaine de plus avant d’arroser.
La perte de feuilles à cette saison est désirable, signe que la plante suit son rythme normal.
Vous pouvez augmenter à nouveau l’arrosage à l’arrivée du printemps quand une nouvelle croissance fraîche commence à apparaître au sommet de la plante.

Le stress de traverser un hiver long, frais et sec à chaque année aidera votre palmier de Madagascar à développer au fil du temps un tronc bombé, un effet considéré comme hautement désirable.

Notez qu’un drainage parfait est toujours indispensable avec cette plante.
Une plante qui trempe longtemps dans l’eau pourrira.
Alors, videz la soucoupe de la plante s’il y reste de l’eau.
Et si votre plante pousse dans un pot sans trou de drainage, changez-la de pot!

Humidité atmosphérique:
P. lamerei s’adapte sans peine aux niveaux d’humidité normaux de nos demeures.
Ne le mettez pas toutefois dans un terrarium ou un autre récipient fermé où l’humidité est extrêmement élevée.

Engrais:
Ne fertilisez pas trop cette plante.
N’appliquez pas plus d’un quart de la dose conseillée sur l’emballage du produit, et seulement au printemps et en été.
Si vous avez l’intention de rempoter tous les deux ou trois ans, vous pouvez ignorer l’engrais, car le changement de terreau fournira suffisamment de minéraux pour répondre à ses besoins.

Température:
Venant d’un climat aride et sec où la température peut osciller autour de 30 à 40°C pendant des semaines en été, votre palmier de Madagascar ne sera pas dérangé par la chaleur estivale.
Idéalement, cependant, vous lui donneriez un hiver frais et sec, mais pas beaucoup plus froid que 13°C si possible.
Il peut tolérer de courtes périodes au-dessous de zéro, mais attendez-vous alors à des dommages.

Pendant que vous maintenez une température fraîche, le sol doit sécher complètement entre les arrosages, sinon la pourriture pourrait s’installer.

Nettoyage:
Pendant la saison de croissance, de nouvelles feuilles sont produites régulièrement et les plus anciennes jaunissent, puis noircissent.
Retirez-les.

Taille:
Si vous en avez assez de l’apparence strictement verticale de votre plante et que les années passent sans que cette habitude ne change, mettez des gants épais et coupez la pointe de croissance à la tête de la plante du mieux que vous pouvez pour stimuler la ramification.
Ou coupez même le haut de la plante. Cela forcera le tronc à produire plusieurs branches et peut aussi (éventuellement) stimuler la floraison.

Notez que c’est l’une des rares plantes de la famille des Apocynacées qui a une sève claire au lieu d’un latex blanc collant.

Rempotage:
Placer votre plante dans un pot de plus en plus grand tous les 2 à 3 ans stimulera une croissance plus rapide, mais si vous voulez la ralentir, arrêtez de rempoter.

Avec son tronc haut, épais et rempli d’eau, cette plante devient très lourde avec le temps et vous devrez peut-être la rempoter dans un pot plus gros et plus lourd (en terre cuite, peut-être) uniquement pour l’aider à se tenir debout.

Faites tout rempotage au printemps ou au début de l’été si possible, utilisant un terreau bien drainé.
Cela peut être un terreau pour cactus, mais même un terreau d’empotage ordinaire convient.

Tel que mentionné ci-dessus, le pot doit être muni de trous de drainage.

Multiplication:
Habituellement, le palmier de Madagascar n’est pas une plante que l’on multiplie.
On l’achète sous forme d’un jeune plant ou d’un spécimen plus mature, puis on le laisse pousser, voilà tout.
Et la plupart des gens se contentent d’un seul spécimen.
Cependant, il n’est pas si difficile à multiplier si vous y tenez.

-Les semences sont rarement offertes localement, mais vous pouvez en commander sur Internet.
Et il est surprenant de voir combien cette plante se cultive facilement à partir de semences.

Il suffit de les tremper dans un thermos d’eau assez chaude (environ 30°C) pendant quelques heures.
Lorsque les graines tombent au fond, montrant qu’elles ont commencé à absorber de l’eau, elles sont prêtes à semer.

À ce stade, traitez-les comme n’importe quel légume ou annuelle que vous démarreriez à l’intérieur, les couvrant à peine de terreau humide et fournissant de la chaleur, de l’humidité et un bon éclairage.
Démarrez les graines à l’étouffée (dans une mini-serre). Un tapis chauffant peut être utile, surtout si vous les semez l’hiver.
Les graines germent irrégulièrement pendant jusqu’à 3 ou 4 mois, mais souvent les premiers semis se montrent en 2 ou 3 semaines.

Après la germination, maintenez les semis uniformément humides pendant quelques mois.
Ensuite, empotez chaque semis dans son propre petit pot et commencez à l’acclimater à des conditions plus sèches.

-Parfois, une plante produira un ou plusieurs rejets (pousses au pied de la plante) que vous pouvez séparer et faire enraciner.
Ils seront fixés à la plante mère et vous devrez les couper près du tronc pour les libérer.
Après, appliquez un peu d’hormone d’enracinement sur la blessure pour stimuler la croissance et mettez le rejet en pot.

-Seuls les jardiniers plus courageux envisagent généralement de prendre une bouture terminale avec cette plante.
Après tout, il s’agit de couper la tête de votre plant!
Mais cela demeure parfaitement faisable.

En portant vos gants les plus résistants, coupez le tronc avec un couteau ou une petite scie (il n’est pas fait de bois et se sectionne assez facilement) à environ 10 à 20 cm du sommet.
Appliquez une hormone d’enracinement sur la blessure de la bouture, puis insérez l’extrémité coupée à environ 2,5 à 5 cm de profondeur dans un pot de terreau à peine humide.
Ensuite, placez la bouture dans un endroit chaud et bien éclairé, en gardant le terreau un peu humide.
L’enracinement peut prendre de quelques semaines à quelques mois (tout va plus rapidement au printemps) jusqu’à l’apparition d’une nouvelle croissance, signe que l’enracinement est bien en voie.

-Après avoir pris une bouture, la plante d’origine produira des ramifications que vous pourrez laisser pousser… ou vous pouvez bouturer les branches ainsi produites aussi!

Problèmes:
La pourriture, qui commence généralement à la base de la plante et laisse des tissus bruns mous qui sentent comme une pomme de terre pourrie, est vraiment le seul problème courant.
Elle est souvent reliée à un éclairage trop faible ou au sol qui reste trop humide par temps froid.
Si vous remarquez des signes de pourriture assez tôt, pendant que la plante paraît encore assez saine, vous pouvez essayer de récupérer la partie saine au-dessus en prenant une bouture terminale, comme expliqué ci-dessus.
Ne tardez pas, toutefois: la pourriture peut se propager très rapidement.

Le palmier de Madagascar peut parfois souffrir d’insectes nuisibles, en particulier de cochenilles farineuses, de cochenilles de terre et de cochenilles à carapace (à bouclier), mais cela arrive assez rarement.
Vous pouvez traiter ces infestations avec des applications répétées de savon insecticide ou de neem.

Le palmier de Madagascar: un arbre d’intérieur épineux, mais attrayant qui pourrait bien devenir la vedette de votre petite collection de plantes d’intérieur!

À PROPOS JARDINIER PARESSEUX
Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec.
Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants.
Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.
https://jardinierparesseux.com/

Pachypodium lamerei 262171387
Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé





Pachypodium lamerei Empty
MessageSujet: Re: Pachypodium lamerei   Pachypodium lamerei Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pachypodium lamerei
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: CACTUS- Plantes grasses- Succulentes- Caudex etc :: PLANTES à CAUDEX-
Sauter vers: