Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

 

 Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc   Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 EmptyJeu 2 Déc 2021 - 20:35

Il faut que vous alliez sur le lien pour voir les tableaux et explications

source https://jardinage.ooreka.fr/plante/voir/229/ficus
Ficus: savoir planter, tailler, entretenir
Plante verte qu’on trouve couramment dans les intérieurs, le ficus offre une grande variété de formes. D’entretien plutôt facile, il offre un beau feuillage vert, brillant et coriace et trouve sa place dans de nombreuses pièces.

Le ficus appartient à  la famille des Moracées. Il est originaire des régions chaudes d'Afrique, d'Asie et du Pacifique. On l'appelle aussi bien ficus, que figuier, caoutchouc ou gommier.
Le figuier comestible ou Ficus carica doit être présenté à  part, car c'est un arbre de pleine terre, qui ne s'adapte pas à  une culture d'intérieur.
Arbres, arbustes ou grimpants, le ficus est apprécié pour la beauté et la diversité de son feuillage et de ses formes. Compte tenu de l'étendue des espèces, les soins et les conditions de culture peuvent nettement varier. Il est indispensable d'en tenir compte pour réussir sa plantation.
Le ficus fait une excellente plante d'intérieur ou de serre, utilisé en pot, bac, jardinière ou suspension et placé aussi bien dans de grandes pièces que sur un coin de fenêtre.
Certaines espèces ont une sève toxique. Ficus elastica est réputé dépolluant, car il absorbe le formaldéhyde (agglomérés, colles, isolations, vernis). Ficus benjamina absorbe en plus l'ammoniac (produits d'€™entretien) et le xylène (encres, fumées, peintures, vernis).

Espèces de ficus
Le genre Ficus regroupe plus de 800 espèces de grimpants, de lianes, d'€™arbres ou d'€™arbustes, cultivés en extérieur ou en intérieur, selon les climats d'habitation.
Le tableau ci-dessous présente les espèces les plus répandues qui peuvent être cultivées dans nos intérieurs. Toutes ont des feuillages persistants.
 Banian (Ficus benghalensis)
Port et dimensions : Espèce au port très ramifié.
Feuillage : Produit de belles et grandes feuilles vert foncé, ovales, de 30 cm de longueur. Léger et fragile, duvet roux sur les tiges et les plus jeunes feuilles.
Qualités : Originaire du sud de l’Asie. Espèce qui produit de longues racines aériennes lorsqu’elle est cultivée en pleine terre. Feuilles et tiges fragiles sur lesquelles il ne faut pas passer d’éponge.

 Figuier pleureur (Ficus benjamina)
Port et dimensions : Espèce qui peut atteindre 1,80 à 2 m de hauteur. Ses branches se penchent en grandissant, d’où son appellation.
Feuillage : Feuilles vert pomme puis vert plus foncé, un peu ondulées, de 5 à 10 cm de longueur.
Qualités : Originaire de l’Inde. Espèce très appréciée et courante. Attention : les petits rameaux et les queues des tiges sont recouverts d’une écorce tendre qui attire les cochenilles. La sève de cette espèce est toxique.

 Ficus à feuilles de buis (Ficus buxifolia)
Port et dimensions : Peut atteindre 2 m de hauteur. Ses tiges retombent. Pousse en hauteur et a besoin d’être taillé pour se ramifier.
Feuillage : Petites feuilles vert tendre, en forme de triangle, dont la base mesure 2,5 cm.
Qualités : Originaire du Congo. Espèce qui connaît une croissance rapide et qui a besoin d’espace. Ses tiges sont recouvertes d’une écorce rouge-brun.

 Ficus à feuilles différentes (Ficus deltoidea ou diversifolia)
Port et dimensions : Fait environ 0,90 m de hauteur. Espèce qui se ramifie beaucoup et s’étale bien.
Feuillage : Feuilles épaisses, vert sombre, larges en forme de delta, souvent avec de petites taches, de 2,5 à 7,5 cm de longueur.
Qualités : Originaire de l’Inde et de la Malaisie. Sa croissance est lente. Souvent cultivée en isolée. Seule espèce cultivée en intérieur produisant des fruits jaunes ou rouges (non comestibles).

 Caoutchouc (Ficus elastica)
Port et dimensions : Peut atteindre 2 m de hauteur. Présente une tige unique, sauf si on coupe son bourgeon terminal. Il a besoin d’être taillé pour se ramifier.
Feuillage : Feuilles vert foncé, coriaces, larges, brillantes, souvent panachées. Gris, crème et rose vif pour la 'Doescheri', vert, rose et crème pour la 'Tricolor', crème et vert clair pour la 'Schrijvereana'. La variété 'Decora' est la plus appréciée pour ses feuilles en forme d’œuf, non retombantes, la variété 'Robusta' a des feuilles plus arrondies et plus grandes et la 'Black prince' des feuilles vert-noir assez remarquables.
Qualités : Originaire d’Asie tropicale. Espèce la plus répandue en culture d’intérieur. Sa croissance est rapide (45 cm par an).

 Figuier lyre (Ficus lyrata ou pandurata)
Port et dimensions : Atteint 1,20 à 2,50 m de hauteur. Ramification possible si on coupe son bourgeon terminal.
Feuillage : Feuilles d’un beau vert, ondulées sur les bords, en forme de violon, de 40 cm de longueur et 25 cm de largeur.
Qualités : Originaire d’Afrique occidentale. Espèce qui a une croissance rapide. Elle a besoin de beaucoup d’espace. C’est une des plus grandes espèces cultivées en intérieur.

 Figuier nain, Figuier rampant ou Figuier repenset (Ficus pumila ou repens)
Port et dimensions : Atteint 1,20 à 1,50 m de hauteur et de largeur. Espèce rampante et tapissante.
Feuillage : Petites feuilles d’un ver tendre ou jaune, minces, en forme de cœur, un peu pliées, de 2,5 cm tout au plus de longueur.
Qualités : Originaire d’Australie, de Chine et du Japon. Sa croissance est rapide (30 à 45 cm par an). Peut aussi se cultiver sur tuteurs le long d’un mur. Produit des racines aériennes. Cette espèce se porte mieux à la mi-obscurité. Elle préfère la fraîcheur et supporte le froid à la limite du gel. Elle a besoin de plus d’eau que d’autres espèces.

 Arbre Bo de l’Inde (Ficus religiosa)
Port et dimensions : Atteint facilement 2 m et plus de hauteur.
Feuillage : Feuilles délicates, vert foncé, pointes minces et allongées, nervures plus claires et apparentes, de 10 cm de longueur et 5 cm de largeur.
Qualités : Originaire de l’Inde et du Sri Lanka. Espèce à croissance rapide. Plante de serre et non d’intérieur, car a besoin de beaucoup d’humidité.

 Arbre de l’intendance (Ficus retusa ou microcarpa)
Port et dimensions : Port compact, qui est bien ramifié.
Feuillage : Feuilles d’un vert foncé, ovales, lisses, brillantes
Qualités : Originaire d’Asie du Sud-est. Espèce adaptée à une taille d’ornement et à la culture en bonsaï. Elle peut produire des petites baies (non comestibles). Sa croissance est quasiment continue tout au long de l’année.

 Figuier de Port Jackson (Ficus rubiginosa ou australis)
Port et dimensions : Port étalé.
Feuillage : Feuilles ovales, vert foncé, rouge foncé sur le dessous, coriaces et brillantes, de 7,5 à 15 cm de longueur. La variété 'Variegata' a des feuilles marbrées jaune crème et vert.
Qualités : Originaire d’Australie. Espèce qui peut fleurir toute l’année et dont la floraison est suivie de petits fruits jaunes (non comestibles).

 Ficus sagittata ou radicans
Port et dimensions : Atteint 6 à 10 cm de hauteur. Espèce rampante, aux solides tiges noueuses.
Feuillage : Feuilles coriaces, d’un beau vert, en forme de lance, un peu ondulées sur les bords, de 5 cm à 7,5 cm de longueur. La variété 'Variegata' a des feuilles marbrées vert gris et ivoire.
Qualités : Originaire de l’est de l’Inde et des Philippines. Est robuste. Sa croissance est lente. Est souvent cultivée en suspension, mais peut être tapissante dans une grande jardinière ou encore tuteurée. La variété 'Variegata' est la plus répandue.

 Ficus sycomorus
Port et dimensions : Peut atteindre 2 à 3 m de hauteur.
Feuillage : Feuilles larges, d’un vert bleuté, ovales, de forme semblable à celles du mûrier.
Qualités : Originaire d’Afrique du Sud. Nécessite beaucoup d’espace. Sa floraison quoique rare en intérieur donne des petites fleurs vertes, suivies par des fruits rouges, comestibles.
Plantation du ficus

Plantation du ficus
Où le planter ?

Adaptez le mélange de terre selon les espèces :
Pour les variétés à feuilles larges (Ficus elastica par exemple) : mélangez 1/3 de terreau fibreux stérilisé, 1/3 de tourbe moyenne ou de terreau de feuilles et 1/3 de sable grossier ou de perlite fine.

Pour les variétés à feuilles plus petites (Ficus pumila ou Ficus sagittata par exemple) : mélangez 1/3 de tourbe grossière, 1/3 de vermiculite moyenne et 1/3 de sable grossier ou de perlite moyenne.

Le ficus a besoin de lumière, de soleil ou encore d'€™une certaine obscurité, selon l'€™espèce choisie. Les variétés à feuilles vertes ont moins besoin de lumière par rapport aux variétés panachées qui demandent une lumière vive et plusieurs heures de plein soleil quotidien.
Le ficus est capable de supporter des températures assez variées, selon l'€™espèce choisie. En général, une température moyenne d'€™une pièce lui convient.

Quand planter le ficus ?
Agissez de préférence au printemps.

Comment le planter ?
Le ficus apprécie d'être à l'€™étroit dans son pot. Choisissez donc des pots de petits diamètres, de 10 à 30 cm pour les variétés les plus grandes.
Choisissez un pot adapté à la taille de votre ficus et percé en son fond pour permettre un bon drainage.
Remplissez une partie avec le mélange préparé.
Placez le ficus bien au centre, recouvrez du reste de terreau et tassez bien.
Arrosez modérément sans laisser d'eau stagner dans la coupelle.

Culture et entretien du ficus
Le ficus a plus ou moins besoin d'eau selon sa variété cultivée. Toutefois, l'été toutes les espèces ont besoin d'eau.
Ficus pumila nécessite d'avoir un substrat bien imprégné à chaque arrosage et de le laisser sécher sur 1 cm entre 2 arrosages.
Les autres ficus ont besoin de moins d'eau. Il faut laisser sécher la moitié du substrat entre 2 arrosages et éviter de les détremper, car cela provoque la chute de leurs feuilles.

Bon à savoir : pour la culture en serre, vous pouvez l'été bassinez la serre régulièrement pour maintenir une atmosphère humide et aérez si la température devient trop importante.
En hiver, maintenez des températures adaptées à  la variété cultivée :
Entre 16 et 18 °C, pour Ficus elastica et Ficus lyrata.
Entre 13 et 16 °C, pour Ficus benjamina et Ficus sagittata.
Entre 7 et 10 °C seulement, pour Ficus deltoidea et Ficus pumila.

Faites un apport d'engrais liquide ordinaire uniquement en période de croissance (entre le mois de mai et le mois de septembre), tous les 15 jours.
Rempotez au printemps, si les racines du ficus s'€™échappent par les trous situés au fond du pot ou bien si elles apparaissent à la surface du substrat.
Lorsque le ficus a atteint sa taille adulte, procédez uniquement à un surfaçage chaque année, au printemps.
Nettoyez régulièrement et délicatement les feuilles de ficus avec une éponge. Les variétés aux feuilles duveteuses comme Ficus benghalensis se nettoient de préférence avec un vaporisateur.

Taille du ficus
Aucune taille n'est obligatoire. Si vous souhaitez toutefois le rabattre un peu, vous pouvez agir sans crainte, sans excès et à n'importe quel moment de l'année.
Vous pouvez aider certaines espèces (Ficus pumila, Ficus detltoida, Ficus sagittata) à se ramifier en pinçant les jeunes tiges à leur extrémité.
Maladies, nuisibles et parasites

Il faut veiller aux attaques d'araignées rouges qui sévissent lorsque l'atmosphère est chaude et sèche en tissant des toiles sous les feuilles qui jaunissent. Bassinez la plante et augmentez l'humidité de l'atmosphère.
Les cochenilles farineuses peuvent laisser des plaques blanches cotonneuses sur les tiges et à la base des pétioles. Retirez-les à l'aide d'un coton imbibé d'alcool dénaturé ou de bière et si elles sont trop nombreuses, là¢chez 3 ou 4 coccinelles (Cryptolaemus montrouzieri) sur la plante.
Si votre ficus perd ses feuilles, c'est que son exposition, la température ou l'€™air de la pièce ne lui conviennent pas. Déplacez-le à un endroit adapté, sans aucun courant d'air, pas trop chaud et mieux éclairé.
Si ses feuilles jaunissent, c'est sà»rement dà» à un excès d'eau. Laissez bien sécher entre les arrosages et assurez-vous que le drainage est efficace.
Si les feuilles ont des taches brunes et se dessèchent sur leurs bords, c'est certainement dà» à un trop fort soleil. Déplacez votre ficus.

Multiplication du ficus
Le ficus se multiplie au printemps par bouturage ou par marcottage selon les espèces cultivées.

Bouturage de tiges
Ce procédé est particulièrement adapté aux variétés rampantes, telles que Ficus pumila ou Ficus sagittata, mais non aux variétés à feuilles plus larges qui perdent beaucoup de latex :
Prélevez des morceaux de 10 cm à 15 cm de longueur à l'extrémité des tiges, en coupant bien sous un noeud, à l'aide d'un couteau propre.
Enlevez délicatement les 2 feuilles inférieures du morceau coupé.
Plantez les boutures dans des godets de 8 cm, remplis d'€™un mélange moitié tourbe et moitié sable ou perlite fine.
Recouvrez chacun des godets d'un sac en plastique transparent.
Placez-les dans une pièce à température moyenne (16 à 18 °C) et à lumière tamisée.
Une fois la reprise de la croissance et l'apparition de racines, enlevez les sachets en plastique.
Arrosez pour humidifier le mélange.
Attendez 4 mois avant de transplanter vos boutures dans des pots plus grands et cultivez-les comme des sujets adultes.

Faire une bouture

Marcottage aérien
Le marcottage aérien demande du temps et de l'attention. Il se pratique sur les autres variétés de ficus, en particulier celles qui ont des tiges rigides.
Munissez-vous d'un couteau désinfecté et tranchant.
à partir de la feuille la plus basse de la tige, mesurez 8 cm vers le bas et faites une première incision sur la tige.
Faites une deuxième incision à 1 cm de la première, puis découpez l'écorce entre les deux.
Munissez-vous d'un pinceau et badigeonnez l'incision de poudre d'hormones.
Créez ensuite une sorte de manchon en entourant la tige d'une feuille de plastique assez grande que vous lierez à sa base avec un fil solide.
Remplissez ce manchon avec de la sphaigne humide tout autour de la tige et de l'incision. Fermez le haut du manchon avec le fil.
Au bout de plusieurs semaines, les premières racines blanches apparaissent à travers la sphaigne.
Retirez le manchon et coupez la motte sous les racines.
Placez la motte dans un pot rempli de mélange adapté, puis cultivez-la avec soins.
Conseils écologiques

Lorsque vous nettoyez à l'€™éponge les feuilles du ficus, maintenez-les avec votre autre main, pour éviter d'abimer leurs pétioles.
Placez Ficus elastica dans votre salon ou votre bureau, compte tenu de ses vertus dépolluantes.
N'utilisez pas de bac à réserve d'€™eau pour le ficus dont les racines craignent l'eau stagnante.

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 262171387
Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc   Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 EmptyJeu 2 Déc 2021 - 20:36

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 3209990655
Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc   Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 EmptyJeu 2 Déc 2021 - 20:36

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 262171387
Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc   Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 EmptyJeu 2 Déc 2021 - 20:36

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 3209990655
Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc   Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 EmptyJeu 2 Déc 2021 - 20:36

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 262171387
Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc   Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 EmptyJeu 2 Déc 2021 - 20:36

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 3209990655
Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc   Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 EmptyJeu 2 Déc 2021 - 20:36

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 3209990655
Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
Libellule


Messages : 10171
Date d'inscription : 27/01/2008

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc   Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 EmptyJeu 2 Déc 2021 - 20:40

source https://jardinierparesseux.com/2021/09/17/un-figuier-pleureur-qui-ne-perd-pas-ses-feuilles/
Un figuier pleureur qui ne perd pas ses feuilles!
Par Larry Hodgson

PAR JARDINIER PARESSEUX
17 SEPTEMBRE 2021
22 COMMENTAIRES

Peu d’arbres d’intérieur créent un aussi bel effet que le figuier pleureur (Ficus benjamina), appelé aussi ficus benjamina.

Cette populaire plante d’intérieur se présente habituellement sous la forme d’un arbre à tronc parfois tressé ou en spirale et portant de longues branches arquées qui, à leur extrémité, pendent un peu, d’où le sobriquet «figuier pleureur».
Il porte d’innombrables feuilles ovales vert foncé munies chacune d’une pointe très nette.

On trouve aussi des variétés à feuillage plus coloré, panaché de blanc ou de jaune.
Et parfois, il produit quelques petits fruits ronds verts devenant orange.

Dans ses pays d’origine en Asie tropicale et en Océanie, c’est un grand arbre de jusqu’à 30 m de hauteur.
Dans les centres commerciaux, on voit aussi des spécimens de bonne taille, peut-être 5 ou 6 m, mais dans nos maisons, il est plus petit : rarement plus de 3 m, mais une certaine taille sera éventuellement nécessaire pour le contrôler, car autrement, il atteindra un jour le plafond.

Quand on déplace un figuier pleureur, il perd des feuilles, beaucoup de feuilles

Un problème
Cet arbre aurait tout pour plaire : une belle forme, une capacité phénoménale de filtrer l’air de ses impuretés et une bonne adaptabilité aux conditions d’intérieur typiques, si ce n’était pour un détail: il perd souvent des feuilles, beaucoup de feuilles, à la suite de tout déplacement.
Assez pour éventuellement en mourir.
Et cela, toujours dans les semaines qui suivent l’achat.
C’est décourageant… et pourtant facile à éviter.
Il faut juste connaître son secret.

C’est que le figuier pleureur tolère mal les changements dans son régime.
Quand vous le voyez en jardinerie, il est habituellement fraîchement arrivé des tropiques où il poussait en plein air.
Le temps qu’il reste dans la serre du magasin, il ne réagit pas trop, car il y fait très clair et l’humidité est excellente.
Mais quand on le transfère dans un salon typique, où l’air est sec (rares sont les maisons où l’humidité atmosphérique dépasse 40% alors qu’il préférerait au moins 70%) et la lumière très rare (curieusement, les gens semblent toujours penser que leur habitation est très bien éclairée, alors qu’un luxmètre indique presque toujours «sombre» à «très sombre»), le voilà alors qui entre rapidement en état de choc et que la chute des feuilles commence.

Pour acclimater un figuier pleureur, placez-le dans un sac de plastique transparent pendant quelques semaines.

Facile à régler
Pour acclimater un figuier pleureur, arrosez-le légèrement, puis donnez-lui une culture à l’étouffée.
Autrement dit, serrez-le dans un grand sac transparent (un sac de nettoyage à sec ou un grand sac de poubelle transparent sera nécessaire pour les grands spécimens) dès que vous l’apporterez à la maison.
Puis fermez bien le sac.

Oui, scellez-le. Non, la plante «ne manquera pas d’air» dans un sac scellé.
Les végétaux produisent leur propre dioxyde de carbone et leur propre oxygène et alors, tout l’air dont ils ont besoin.
D’ailleurs, tant que la plante est enfermée dans un sac scellé, elle n’aura pas besoin d’arrosage non plus.

À l’intérieur de cette «serre temporaire» régnera une forte humidité, comme un baume sur une plaie, juste ce qu’il faut pour que la plante récupère.
Placez le figuier dans un emplacement très bien éclairé, mais sans soleil direct (sinon il cuira à l’intérieur de son grand sac scellé).
C’est le début de l’acclimatation sous une forte humidité et un bon éclairage.
Après deux semaines, déplacez la plante vers son lieu de séjour final (un figuier bien acclimaté peut tolérer presque tout éclairage, même un emplacement passablement sombre).

Attendez encore deux semaines, durant lesquelles, grâce à la forte humidité, le figuier s’acclimatera à la nouvelle luminosité… et toujours sans perdre des feuilles.
Il est maintenant temps de commencer à l’habituer à l’air libre.

Comme l’air de votre maison est plus sec que l’air très humide auquel le figuier s’est habitué pendant son séjour dans le sac, il faut l’y acclimater graduellement. Chaque matin, percez un trou ou deux dans le sac avec un crayon.
Avec le temps, le sac sera de plus en plus troué, et la plante sera de plus en plus acclimatée à l’air sec.
Quand le sac sera en lambeaux, votre figuier sera bien acclimaté et vous pourrez enlever ce qui reste du sac.

Entretien de base

Par la suite, son entretien est facile : arrosage quand son terreau est sec au toucher, température d’intérieur normale et deux fertilisations par année avec l’engrais de votre choix (le figuier s’adapte parfaitement à tous les engrais), au printemps et au milieu de l’été.
C’est tout!

Ainsi traité, un figuier pleureur peut vivre 40 ans ou plus en parfaite santé… mais si vous changez ses conditions, même si c’est seulement pour le transférer dans une autre pièce de la même maison, replacez-le dans un sac et recommencez l’acclimatation.
Que voulez-vous?
Le figuier pleureur s’adapte à presque tout… mais ne tolère pas les changements abrupts.

Le croton aussi réussira mieux si on l’acclimate au moyen d’un séjour à l’étouffée.
Une autre plante d’intérieur qui réagit de la même façon après l’achat, soit avec une perte massive de feuilles suivie, souvent, de la mort, le croton (Codiaeum variegatum), aux feuilles multicolores, a besoin exactement du même traitement: un «séjour à l’étouffée» d’environ un mois pour lui permettre de s’acclimater.

Acclimater un figuier pleureur n’est pas plus compliqué que cela!

À PROPOS JARDINIER PARESSEUX
Journaliste et blogueur horticole, auteur de plus de 60 livres de jardinage, conférencier très en demande et jardinier passionné, le jardinier paresseux, Larry Hodgson, vit et jardine à Québec.
Le blogue le jardinier paresseux offre plus de 2 000 billets aux amateurs de jardinage, toujours dans le but de démystifier le jardinage et le rendre plus facile aux participants.
Si vous avez une question sur le jardinage, entrez-la dans Recherche: la réponse s’y trouve probablement déjà.
https://jardinierparesseux.com/

Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 3209990655

Revenir en haut Aller en bas
https://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé





Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc   Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ficus benjamina, cyclophylla, insipida, religiosa ... etc
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Ficus à feuilles de sabre (Ficus maclellandii)
» Ficus ginseng (Ficus microcarpa)
» Ficus pumila

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: PLANTES DIVERS :: E-F-
Sauter vers: