Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LIENS et sujets divers sur tous les animaux- Sujets communs aux chiens et chats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Moa

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: LIENS et sujets divers sur tous les animaux- Sujets communs aux chiens et chats   Jeu 1 Sep 2011 - 22:09

Bonjour

Forum sur toutes les choses de la nature (zoologie, astronomie, botanique, géologie, paléontologie, écologie, etc...)
 http://forums-naturalistes.forums-actifs.com/forum

Photos superbes d'un photographe
 http://vmishchenko.com/#gallery

****************************************************

source http://ephytia.inra.fr/fr/P/128/Agiir
Alerter - Gérer
Les Insectes Invasifs et/ou Ravageurs


Bienvenue dans l'application AGIIR, application dédiée aux insectes introduits ou espèces invasives ayant des répercussions fortes (ou susceptibles d'en avoir) sur la santé des végétaux, la santé publique, ou sur leurs proies ou leurs hôtes.

Cette application, simple d'utilisation, permet de reconnaître plusieurs insectes invasifs afin de déclarer leur présence dans des situations caractérisées. Grâce à un outil de reconnaissance et de gestion par l'image, vous serez en mesure de les identifier à partir de paramètres parfois différents en fonction de l'espèce : stade de développement, période de l'année, zone géographique, autres insectes prêtant à confusion. Cet outil d'aide à la décision vous facilitera aussi la gestion de leur présence dans votre environnement, ceci en suivant une démarche optimisée reprenant l'expertise de quelques spécialistes.

L'accès à des fiches vous permettra  de confirmer l'identification de ces insectes, de compléter vos connaissances sur ces derniers, en particulier celles portant sur leur biologie et les stratégies permettant leur gestion raisonnée et éco-responsable.

Grâce à un smartphone, une fois un insecte identifié, vous pourrez déclarer à tout moment sur le terrain sa présence en un lieu  géoréférencé en remplissant un questionnaire succinct, et en réalisant ou non des photos associées.

Vous pouvez également déclarer sa présence directement sur le web, en vous inscrivant impérativement et gratuitement sur le site ephytia via l'onglet "INSCRIPTION" en haut à droite. Une fois connecté, l'onglet "Ajouter une observation" apparaît et vous pouvez accéder à la page déclarative et rajoutez une observation.

Frelon asiatique
INRA, UMR Santé et Agroécologie du Vignoble, Bordeaux

Chenille processionnaire
INRA, Unité expérimentale Entomologie et Forêt Méditerranéenne, Avignon
Contact : Biocontrole.lepido.ZNA@paca.inra.fr
                                                  Plante & Cité, Ecophyto                                                    

Punaise diabolique
INRA, CBGP campus international de Baillarguet
CS30016 34988 Montferrier-sur-Lez
 
Pyrale du buis
INRA, Unité expérimentale Entomologie et Forêt Méditerranéenne, Avignon
Contact : Biocontrole.lepido.ZNA@paca.inra.fr
SaveBuxus : consortium Plante & Cité, Astredhor, Koppert, INRA
                                                       Financement Ecophyto-ONEMA        

******************************************************
Revenir en haut Aller en bas
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2896
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: LIENS et sujets divers sur tous les animaux- Sujets communs aux chiens et chats   Dim 6 Juil 2014 - 0:27

Ethique et animaux
source http://www.l214.com/

  Dossiers
Élevages et abattoirs
Végétarisme, Végétalisme
Législation
Opinion publique
Commerce international

Galeries
Galerie Photos
Galerie Vidéos

Stop Gavage
Sondage foie gras : 44% des Français sont favorables à l'interdiction du gavage
Film d'animation : "Mangez Buvez Gavez"
Chez Selfridges, le foie gras, c'est fini




Dernière édition par Libellule le Ven 8 Jan 2016 - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2896
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: LIENS et sujets divers sur tous les animaux- Sujets communs aux chiens et chats   Mar 22 Nov 2016 - 16:58

https://fr.pinterest.com/explore/conseils-pour-animaux-de-compagnie-936373786074/
Aliments toxiques pour votre chien
Comprendre ce que votre chien veut vous dire

Comment garder son animal en forme

Language des chats
Explications sur le comportement de votre chat

etc etc


Dernière édition par Libellule le Jeu 26 Jan 2017 - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2896
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: LIENS et sujets divers sur tous les animaux- Sujets communs aux chiens et chats   Mer 22 Mar 2017 - 17:30

source http://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/idee-recue-la-viande-crue-rend-les-chiens-et-les-chats-malades-2866
IDÉE REÇUE : LA VIANDE CRUE REND LES CHIENS ET LES CHATS MALADES
Selon le Dr Jutta Ziegler, auteure de Toxic croquettes, les arguments des adeptes de la nourriture industrielles contre l’alimentation naturelle des animaux ne tiennent pas. Ici elle explique pourquoi la viande crue n’apporte ni vers, ni bactérie dangereuse à nos animaux de compagnie.

La viande crue peut donner des vers
Faux ! Ce sont principalement les souris qui donnent des vers aux chats ; quant aux chiens, ils en attrapent le plus souvent au contact de leurs congénères. La viande habituellement vendue, que ce soit au supermarché ou chez le paysan bio, est soumise à une inspection méticuleuse et constitue de ce fait un aliment sévèrement contrôlé. Une infestation par des larves de ver solitaire ou autres ne peut y échapper. Par ailleurs, l’intestin d’un animal nourri avec de la viande crue est bien plus résistant en cas d’infestation par des vers, car sa flore intestinale est beaucoup plus agressive et autorise moins la fixation et la multiplication de vers. Ce n’est pas le cas chez les animaux recevant exclusivement une nourriture toute prête.

La viande crue contient des bactéries, des salmonelles notamment
Vrai, mais cela n'a pas d'impact sur la santé de nos animaux de compagnie. Étant donné que leur intestin est très court et que de ce fait la nourriture transite rapidement, les chats et les chiens sont insensibles aux salmonelles et autres bactéries. Une fois de plus, un animal domestique nourri avec de la viande crue possède une flore intestinale naturelle agressive qui ne laisse aucune chance aux bactéries. D’autre part, les proies attrapées dans la nature ne sont pas exemptes de bactéries, bien au contraire. Comparée aux souris et autres proies, notre viande de supermarché est pour ainsi dire stérile. Le faible risque théorique d’infection par des salmonelles existe naturellement. En trente ans d’exercice, je n’ai cependant encore jamais rencontré de chat chez lequel j’ai ne serait-ce que soupçonné une infection par des salmonelles. Je nourris moi-même mes chats depuis des années avec de la viande de volaille, de bœuf et de porc crue ; aucun d’entre eux n’a jamais développé d’affection en lien avec une salmonelle.
Celui ou celle qui hésite encore peut naturellement passer la viande au congélateur au préalable. Les salmonelles seront éliminées de manière fiable. De même, le risque d’infection par le dangereux virus d’Aujeszky touchant la viande de porc est extrêmement faible puisqu’il n’est plus présent chez nous depuis trente ans. Je ne connais pas non plus de cas de chat ayant attrapé la maladie d’Aujeszky après avoir mangé du porc.

Pour en savoir plus sur l'alimentation animale 100% naturelle à base d'aliments crus, lire :Je nourris mon chien naturellement
http://www.thierrysouccar.com/nutrition/livre/je-nourris-mon-chien-naturellement-2792

*****************************************************

source http://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/barf-12-avantages-nourrir-votre-chien-naturellement-2812
BARF : 12 AVANTAGES À NOURRIR VOTRE CHIEN NATURELLEMENT
Abandonner les croquettes et donner de la viande crue à votre chien, c'est le BARF, du 100% naturel. En voici les bénéfices santé, selon l’auteure de Je nourris mon chien naturellement.

Les aliments tout prêts pour animaux contiennent des matières premières de qualité douteuse, même les grandes marques, et sont élaborés selon des formules éloignées de leurs besoins réels. Donner des croquettes ou pâtés industrielles à votre chien a ainsi les mêmes effets néfastes sur lui que, sur vous, le fait de manger des aliments transformés. Les animaux sont aujourd’hui malades de leurs croquettes comme le montre Thierry Souccar sur son blog.
Si vous souhaitez que votre animal de compagnie garde toute sa vitalité et décidez donc de reprendre son alimentation en main, Je nourris mon chien naturellement est le guide du BARF qu’il vous faut.

Le BARF, qu’est-ce que c’est ?
C’est l’Américaine Debbie Tripp qui fut la première à utiliser l’acronyme BARF pour qualifier les maîtres nourrissant leurs chiens avec des aliments crus et frais (Born Again Raw Feeders), ainsi que cette nourriture elle-même (Bones And Raw Foods). Une nouvelle signification lui fut donnée plus tard : Biologically Appropiate Raw Foods. Le concept a ceci d’amusant qu’en anglais familier to barf veut dire vomir, ce qui ne manquera sûrement pas de faire rire un peu jaune certains néophytes contraints de manipuler la viande crue.
Le BARF est donc un concept caractérisant une nourriture que le propriétaire compose lui-même à partir d’ingrédients frais servis crus au chien. Il s’efforcera ce faisant, dans la mesure du possible, d’imiter la façon de s’alimenter d’un canidé sauvage tel que le loup.

Quels sont les avantages du cru ?
Absence de tartre
Absence d’odeur de chien désagréable
Moins de parasites
Système immunitaire renforcé
Crottes nettement plus petites
Ligaments et tendons solides
Meilleure musculature
Soulagement en cas d’affection arthritique
Moins de problèmes de croissance
Risque de torsion de l’estomac considérablement réduit
Beau pelage sain et brillant
Plaisir à manger
Pour comprendre et appliquer le BARF sans calcul compliqué, ni dépenser des fortunes, suivez les conseils de l'éleveuse Swanie Simon, qui a 30 ans d'expérience d'alimentation naturelle derrière elle.

*****************************************************

Actualités du site Inventaire National du Patrimoine Naturel

source https://inpn.mnhn.fr/actualites/sommaire-actualites

2 février 2017 - Etat de conservation des habitats des eaux dormantes
Des indicateurs pour évaluer l'état de conservation des eaux dormantes d'intérêt communautaire à l'échelle des sites Natura 2000.

6 février 2017 - Mise en ligne des données « ongulés » ONCFS-FNC-FDC
De nouvelles données de l’ONCFS et des fédérations de chasseurs viennent compléter l’INPN avec 30 nouveaux jeux de données transmis.

8 février 2017 - Forte baisse des observations de certaines espèces de passereaux cet hiver
Les experts du Comité d’Estimation des Populations d’Oiseaux nous alertent sur une très forte baisse des observations de certaines espèces de passereaux cet hiver 2016/2017.

9 février 2017 - Relations entre les espèces et leurs habitats
La base de données sur les liens Espèces/Habitats est lancée avec déjà 2 500 espèces renseignées !

9 février 2017 - L'Outre-mer à l'honneur avec des centaines de nouvelles illustrations sur l'INPN et INPN Espèces !
Avec cette mise à jour, des centaines de nouvelles espèces sont à découvrir sur votre application mobile INPN Espèces.

15 février 2017 - Naturae, la nouvelle revue du Muséum pour la connaissance et la conservation de la biodiversité et de la géodiversité française
Ce mercredi 15 février, Naturae, la nouvelle revue du Service des Publications scientifiques du MNHN est lancée. Découvrez vite les premiers articles !

22 février 2017 - Mise en ligne des données de l’enquête Lichens d’Auvergne-Rhône-Alpes
Les données de l’enquête Lichens d’Auvergne-Rhône-Alpes rejoignent l’INPN.

7 mars 2017 - Mise à jour des contenus des Listes rouges mondiale et européenne sur l'INPN
L’INPN diffuse les évaluations disponibles dans la Liste rouge des espèces menacées au niveau mondial et européen pour plus de 13 000 espèces françaises évaluées par l'UICN.

16 mars 2017 - Les données faune de Clicnat alimentent l’INPN
Plus d’un million de données sur la Picardie issues de Clicnat, base de données naturalistes picarde gérée par Picardie Nature, alimente l’INPN.

28 mars 2017 - Parution de la stratégie nationale relative aux espèces exotiques envahissantes
Le 23 mars 2017, le Ministère de l'environnement, de l'énergie et de la Mer a diffusé la stratégie nationale relative aux espèces exotiques envahissantes (SNEEE).

*****************************************************



Dernière édition par Libellule le Mar 28 Mar 2017 - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2896
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: LIENS et sujets divers sur tous les animaux- Sujets communs aux chiens et chats   Mer 22 Mar 2017 - 18:42

source http://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/idee-recue-les-croquettes-previennent-le-tartre-et-nettoient-les-dents-2108
IDÉE REÇUE : LES CROQUETTES PRÉVIENNENT LE TARTRE ET NETTOIENT LES DENTS
Dans Toxic croquettes,
http://www.thierrysouccar.com/nutrition/livre/toxic-croquettes-2075
la vétérinaire autrichienne Jutta Ziegler explique comment la nourriture industrielle des animaux de compagnie augmente leur risque de maladie et diminue leur durée de vie. Dans cet extrait, elle explique que, contrairement à ce que mettent les industriels et les vétérinaires en avant, les croquettes ne garantissent pas une meilleure santé dentaire pour nos amis à quatre pattes.

Chiens et chats ne mâchent pas
Le chien est un glouton qui avale tout rond sa nourriture en quelques secondes. Il ne mâche bien que les plus gros morceaux de viande, les os évidemment ou la viande séchée. La même chose vaut pour le chat qui lui aussi avale son pâté et ses croquettes sans beaucoup mâcher. La cause du tartre chez nos animaux domestiques se trouve justement dans leur alimentation erronée.
Son apparition est favorisée par le fait qu’ils mâchent trop peu et engloutissent une nourriture trop molle à la composition incorrecte (trop de sucres et de glucides). Mais, pour le tartre aussi, la solution est déjà sur le marché : il existe désormais des croquettes spéciales pour nettoyer les dents, ainsi que du dentifrice pour chien et chat avec abrasif, enzymes ou  substances à action antimicrobienne qui, en plus du nettoyage mécanique, sont censées produire un nettoyage chimique. Qui a déjà essayé de laver les dents de son chat peut s’estimer heureux s’il est ressorti à peu près indemne de l’opération !
Environ 60% des chats domestiques et 80% des chiens souffrent aujourd’hui dès l’âge de trois ans de pathologies dentaires. C’est une réalité acceptée. Il y a bien sûr des chiens et des chats qui, pour des raisons héréditaires, sont plus sensibles que d’autres à ces pathologies. Mais l’augmentation de ces tableaux cliniques est la conséquence d’une mauvaise alimentation. Plutôt que de donner à son chien ou à son chat des morceaux de viande plus gros ou des os, le propriétaire est incité à laver les dents de son animal tous les jours et/ou à lui donner des croquettes qui nettoient les dents.

Qu'y a-t-il dans les croquettes et autres bâtonnets "nettoyants" ?
Le principe de ces croquettes « nettoyantes » repose sur leur texture, leur forme et leur taille particulière. Le chat ou le chien est censé les casser avec ses dents avant de les avaler. Mais cela ne marche pas car les croquettes en question sont tellement fragiles qu’elles cassent dès que l’animal les saisit entre ses dents. Des additifs spéciaux, censés renforcer l’effet nettoyant, sont mêlés à ces croquettes. Des microcristaux de polyphosphate déposés dessus sont aussi censés éliminer la plaque dentaire. Le mode opératoire n’est pas très clair, le chien et le chat engloutissant presque toujours d’un bloc leurs croquettes, en donnant un coup de dents dans le meilleur des cas. Des substances antibactériennes ou anti-inflammatoires viennent encore s’ajouter aux ingrédients : bonjour le cocktail chimique !
Un confrère vante dans un magazine canin l’efficacité d’un « bâtonnet à grignoter », le Dentastix pour chien. Je le cite : « Les bâtonnets Dentastix constituent une méthode simple et efficace pour garder les dents de votre chien propres et saines. Ces friandises pour l’hygiène dentaire ne sont pas seulement bonnes, elles prolongent aussi le plaisir de mâcher et leur efficacité est cliniquement prouvée. Utilisé quotidiennement, Dentastix peut diminuer de 80% la formation de plaque et de tartre. »
Évidemment, on ne mentionne pas qui est l’auteur de ces études. Les études « cliniques » en question se révèlent toujours positives pour le produit puisque réalisées par les fabricants eux-mêmes.
Quant aux vétérinaires, ils sont engagés comme « baratineurs de location » en échange de rémunérations princières, cela va de soi. En dehors du fait que les bâtonnets recommandés ne contiennent que 4% de viande et que le reste est composé de déchets issus de la transformation des céréales et de graisses de mauvaise qualité, ils contiennent par-dessus le marché du sucre, particulièrement bon pour les dents comme chacun sait.

*********************************************************

source http://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/quy-t-il-dans-les-croquettes-industrielles-des-matieres-premieres-de-qualite-douteuse
QU'Y A-T-IL DANS LES CROQUETTES INDUSTRIELLES ? DES MATIÈRES PREMIÈRES DE QUALITÉ DOUTEUSE
Dans Toxic croquettes, la vétérinaire autrichienne Jutta Ziegler explique comment la nourriture industrielle des animaux de compagnie augmente leur risque de maladie et diminue leur durée de vie. La raison en est, entre autres, la piètre qualité des matières premières des croquettes et autres pâtées industrielles comme elle le raconte dans cet extrait.

Aucun grand groupe industriel ne propose des produits de qualité. Ces grands groupes ne travaillent qu’avec des matières premières dites de catégorie 3. Elles sont bon marché et disponibles de manière quasiment illimitée. Les entreprises ne nient d’ailleurs pas l’utilisation de ces matières premières. La loi les y autorise. On espère simplement que le client sera assez bête pour ne rien piger.
Que sont les matières premières de catégorie 3, conformément au règlement (CE) n° 1774/2002 ? Les lignes qui suivent ne sont pas pour les âmes sensibles, autant vous prévenir.

Les matières premières de catégorie 3
Il s’agit d’une part de pièces de boucherie qui, bien que propres à la consommation, ne sont pas destinées, pour des raisons commerciales, à la consommation humaine. En font partie les os, la couenne, la graisse et autres pièces de même nature.
Entrent d’autre part dans cette catégorie les pièces de boucherie écartées parce qu’impropres à la consommation, bien que ne présentant pas encore de signes de maladie transmissible. Enfin se retrouvent dans cette même catégorie les peaux, les sabots, les cornes, les griffes, les poils, les fourrures, les soies de porc, les plumes et les coquilles d’œuf. Pour que l’information soit complète : les produits entrant dans la catégorie 1 sont les cadavres d’animaux de laboratoire et les animaux soupçonnés de souffrir de maladies contagieuses. Quant aux produits de la catégorie 2, ce sont par exemple le lisier, le contenu de l’estomac et des intestins, et les déchets d’abattoir contenant des résidus de médicaments.
C’est à partir de denrées de catégorie 3 que les grands groupes produisent la nourriture destinée à nos animaux domestiques. La loi stipule que « les matières seront collectées ou incinérées sans retard » ou utilisées « comme matière première dans une usine de production d’aliments pour animaux familiers agréée ». Si ces informations concernant la classification et ses conséquences sur le contenu des aliments dits Premium ne vous font pas tomber la boîte ou le sac de croquettes des mains, alors autant refermer tout de suite ce livre, plus rien ne peut vous choquer.
La collecte et la valorisation de ces matières est même rétribuée, le tout revient donc très peu cher aux fabricants d’aliments pour animaux.

Un processus de fabrication qui détruit les nutriments
Il n’y a rien de mal en soi à ce que des déchets d’abattoir soient utilisés dans des aliments pour animaux. Mais quand c’est la grande industrie qui s’en charge, ces déchets commencent déjà à s’avarier au cours du transport, très long la plupart du temps, dans des containers non refroidis. Ces « matières premières » doivent évidemment être chauffées à très haute température, broyées et stérilisées dans les usines transformatrices, afin de trouver au moins une utilisation en tant que « farine animale » dans les aliments pour animaux. Ces farines animales sont ensuite achetées par les grandes entreprises qui les transforment en « extrudats » ou en aliments en boîte. Toutes les croquettes disponibles dans le commerce – à l’exception des croquettes pressées à froid (rares car commercialisées par de petites entreprises et vendues uniquement sur Internet ou chez le fabricant) – sont des « extrudats ».
Le processus de fabrication des extrudats rappelle vaguement, par son déroulement et sa technique, celui du hachoir à viande. Le mélange utilisé se compose de la « farine animale » présentée précédemment et de céréales. On tire profit de leur amidon pour transformer le mélange en masse collante. Cette masse et différents additifs sont pressés sous apport d’humidité à travers la matrice (disque d’acier troué) d’une machine appelée extrudeuse, sous pression (jusqu’à 60 bars) et à température (jusqu’à 180 degrés) élevées. Ce sont les produits issus de ce traitement de haute intensité sur une courte durée que l’on appelle extrudats. Au cours de leur fabrication et en raison du traitement thermique et de la pression élevée, quasiment tous les nutriments, toutes les protéines, tous les enzymes et toutes les vitamines encore présents dans la « matière première » sont détruits.
Pour compenser ces pertes, des additifs synthétiques sont ajoutés après coup. Enfin, pour leur donner plus de goût, on pulvérise sur les croquettes ainsi obtenues des graisses et huiles animales, de sorte que l’odorat du chien ou du chat soit flatté par ce piètre pot-pourri. Précisons en passant que les extrudats gonflent énormément dans l’estomac et sont la principale cause de la redoutée torsion d’estomac souvent mortelle chez le chien.
Pour toutes ces raisons, les croquettes extrudées doivent être strictement rejetées, y compris pour un usage occasionnel.

De bonnes croquettes existent cependant
Le seul compromis acceptable est la croquette pressée à froid (disponibles uniquement pour les chiens, pas encore pour les chats). Les bonnes croquettes pressées à froid sont certes chauffées (jusqu’à environ 80 °C) elles aussi, mais bien moins que les croquettes extrudées.
Les protéines, les enzymes et les vitamines d’origine sont de ce fait largement préservées et ne nécessitent pas d’être complétées après coup. En raison de ce processus de fabrication particulièrement délicat, ces croquettes pressées à froid ne se conservent qu’environ six mois dans un endroit frais. Elles ne contiennent pas les conservateurs chimiques qui n’ont rien à faire dans une nourriture saine et des huiles naturelles telles que l’huile de carthame, sont utilisées comme antioxydants.

*****************************************************

Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LIENS et sujets divers sur tous les animaux- Sujets communs aux chiens et chats   

Revenir en haut Aller en bas
 
LIENS et sujets divers sur tous les animaux- Sujets communs aux chiens et chats
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tous les animaux du monde
» Sylvie et ses chiens, ses chats, les chevaux et autres animaux.....
» Tous les dj's français + liens sites !
» Vivaldi: divers (sujet bordélique, classé archive...)
» crochet divers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: ANIMAUX :: Sauvages et autres animaux-
Sauter vers: