Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Liens pour admirer, identifier et cultiver les Euphorbias

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3222
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Liens pour admirer, identifier et cultiver les Euphorbias   Jeu 3 Sep 2009 - 16:50



source https://fr.wikipedia.org/wiki/Euphorbe
Les euphorbes (Euphorbia L.), nom féminin, sont des plantes dicotylédones de la famille des Euphorbiacées. Elles possèdent des inflorescences particulières nommées cyathes, particularité que les euphorbes partagent seulement avec quelques genres voisins. Comme toutes les Euphorbiaceae, ce sont des plantes toxiques, qui possèdent un latex parfois très irritant. Il s'agit d'un genre extrêmement polymorphe, possédant des espèces aux tiges nues et plus ou moins fines et aux feuilles normalement développées et à développement rapide (sous-genre Esula et Chamaesyce ) ; d'autres sont, à l'opposé, succulentes, similaires aux cactus, avec des feuilles souvent très réduites et possédant de puissantes épines ou non (sous-genre Athymalus (ex Rhizanthium) et sous-genre Euphorbia).
Elles sont herbacées ou ligneuses selon les espèces.

Chez les espèces du sous-genre Esula (Euphorbia amygdaloides, E. lathyris, E. peplus...) des régions tempérées, l'aspect des plantes fleurissant se modifie beaucoup au fil des jours : les feuilles ont tendance à disparaître à mesure que l'ombelle se développe, la tige rougit, tandis que le fruit, capsule globuleuse à trois loges, émerge très rapidement de l'inflorescence.

Selon Pline l'Ancien1, le mot euphorbia proviendrait d’euphorbium, le nom donné par le roi et érudit Juba II de Maurétanie à la drogue médicinale faite à partir du latex Euphorbia resinifera, en l'honneur de son médecin grec Euphorbus.



source http://arrosoirs-secateurs.com/Especes-et-varietes-d-euphorbes
Espèces et variétés d’euphorbes
L’euphorbe amygdaloïdes var Robbiae est particulièrement facile à cultiver. Elle accepte toutes les conditions de culture. Pour commencer une collection d’euphorbes.

Principales espèces et variétés pour nos jardins
Les euphorbes proviennent de divers continents mais surtout d’Europe

LES ANNUELLES ET BISANNUELLES
- E. Marginata ou variegata ou panachée est une annuelle dressée, à tige unique ; les feuilles supérieures sont marginées de blanc verdâtre ; à cultiver en plein soleil, sol léger, sableux ;
Taille : de 30 à 90 cm ;
Origine : Amérique Nord ; intéressante en bouquets.

- E. Lathyris ou épurge est une bisannuelle dressée, non ramifiée à tige bleutée , feuilles coriaces cireuses, rubanées et bleutées ; cyathes jaunes, bractées triangulaires et lancéolées ; se ressème volontiers ; a la réputation d’éloigner les taupes.
Taille : de 30 à 100 cm ;
Origine : Europe et nord ouest de l’Afrique

LES VIVACES
Les vivaces herbacées
1.- Européennes et Turquie
- Amydaloides ou E. des bois ou faux amandier, vivace herbacée, persistante buissonnante, à poils doux et tiges rougeâtres, feuilles en rosette au milieu de la tige vert foncé, rouges à l’envers ; en mai juin, inflorescence jaune, verdâtre ; lâche ;
Taille : de 30 à 80 cm.
Variétés :
- ’Purpurea’ : aux feuilles pourpre rougeâtre foncé et aux cymes jaune acidulé, très ornementale.
- ’Variegata’ : aux feuilles bordées de jaune.
- ’Robbiae’ : feuilles plus larges, coriaces, vert foncé brillant, cymes de 10 à 20 cm de haut, s’étend rapidement (origine NO Turquie).
Particularités : aime les sols frais, en plein soleil ou mi-ombre, bois, talus, se ressème ; courte durée de vie.

- Cyparissias, euphorbe petit cyprès, vivace herbacée, rhizomateuse s’étendant rapidement, voire envahissante au port étalé, tige fine, feuilles fines et linéaires, vert bleuté ; cyathes vert jaune de mai à août devenant orange en sol sec ;
Origine : Europe, prés secs et rocheux (jusqu’à 2500 m d’altitude).
Nombreux cultivars dont ’Clarisse Howard’ (feuillage pourpre), ’Fens Ruby’, ’Orange Man’ (cyathes et feuilles orangés),’Tall Boy’ à port dressé.

Euphorbe cyparissias ’Clarisse Howard’
Euphorbia cyparissia ’Clarisse Howard’ a une jolie floraison jaune au dessus d’un fin feuillage plumeux pourpre. Pour mettre entre les pierres d’un dallage.Mais attention, c’est une vraie peste !

- Dulcis ou euphorbe douce, euphorbe pourprée, vivace rhizomateuse caduque à tiges dressées ; les feuilles sont oblongues, vert foncé ou vert bronze ; les cyathes jaune verdâtre sont réunis en cymes terminaux, assez aérés et cela donne une certaine légèreté, floraison en juin, à l’automne tiges et feuilles virent au orange jaune ou rouge ; port en forme de dôme.
Origine : Sud, Ouest, centre de l’Europe,
Ombre légère, sol frais, humus, mais un sol sec est toléré.
‘Chameleon’ a été trouvé dans la nature, en Dordogne, feuilles pourpres et cyathes vert jaune pourprés.
Sensible à l’oïdium, hélas !

- Palustris ou euphorbe des marais, vivace herbacée, touffe vigoureuse, tiges dressées vert pâle, les feuilles sont lancéolées vert vif et jaune orangé en automne ; en mai, floraison jaune foncé ; taille et étalement : 90 cm environ, terrains humides ou très frais.
Origine : Sud Scandinavie à l’Espagne, ouest Caucase à ouest Asie.
Cultivar : ’Walenburg’s glorie’ encore plus spectaculaire.

- Polychroma ou epithymoides, vivace herbacée caduque formant une touffe dense aux nombreuses tiges ; feuilles soyeuses vert foncé parfois pourprées, floraison en avril-mai en Bretagne, en cymes denses jaunes ;
Taille : 40 cm, étalement : 60 cm.
En sol frais ou sec mais léger quoique riche en humus, mi ombre ou soleil.
Origine : Europe, dans les bois et fourrés en sol calcaire.
Cultivar :
- ’Candy’ à tige vert pourpre foncé, très intéressante lors des premières pousses de printemps, reflet cuivré à la floraison.
- ’Midas’ très robuste
- ’Lacy’ panachée sans excès, crème vert pâle
- ’Major’, proche de ‘Candy’, en plus grand.
Ces cultivars forment de belles touffes qui se tiennent bien.

2. - Les asiatiques
- Cornigera, vivace herbacée caduque ; forme une touffe érigée, les tiges sont rouges foncé, les feuilles ont une nervure centrale blanche et ressemblent à celles d’un saule, les inflorescences sont assez grandes et vert clair.
Taille : 100 cm à 180 cm de haut ; sol frais, mais a très bien toléré l’été 2003, sans arrosage, et l’hiver 2003 !!
Origine : Pakistan, Indes.

- Griffithii, vivace herbacée, caduque, s’étendant par ses rhizomes, aux tiges dressées, très rustique ; le feuillage est vert foncé olive, à nervure centrale rouge ; les inflorescences sont rouge orangé ; très belle plante.
Taille : 60 à 90 cm de haut x 60 cm de large ; sol frais.
Origine :Népal au Yunnan ;
Cultivars :
- ’Dixter’ : feuilles vert foncé, cuivré, floraison orange sombre.
- ’Fireglow’ : floraison plus rouge.
En fait, différence subtile : varie en fonction des sols.

- Schillingii, vivace herbacée aux tiges vigoureuses et dressées, feuilles vert foncé, aux nervures blanches et inflorescences jaunes.
Taille : 100 cm de haut x 30 cm, sol frais ;
Origine : Est Népal.

- Sikkimensis, vivace herbacée ressemblant à la précédente, mais les jeunes pousses sont roses vif et les cyathes sont jaunes, mêmes conditions de culture ;
Taille : jusqu’à 120 cm de haut ; très belle plante ;
Origine : Est de l’Himalaya.

- Wallichii, vivace herbacée aux tiges dressées, feuilles vert foncé, aux nervures blanches et aux bords pourprés ; cyathes jaune orangé ;
Taille : 50 cm de haut x 30 cm ;
Origine : Ouest et centre de l’Himalaya.

- Pour mémoire, citons E. donii et jacquemontii, originaires de ces mêmes régions, Excalibur, aux jeunes pousses très colorées, aux grandes bractées jaunes et aux tiges rouges.

Les vivaces à feuilles persistantes ou semi persistantes.
- Myrsinites, vivace à feuillage persistant gris bleuté et tiges couchées, ce qui lui donne un port rampant ; feuilles lancéolées pointues ; floraison au printemps, vert jaune.
Longueur : 30 cm, sol très bien drainé, sec, soleil.
Origine : Sud Europe, Afrique du Nord, Turquie, Asie Centrale.

- Nicaeensis ou Euphorbe de Nice, vivace buissonnante à feuillage persistant ou semi-persistant, tiges dressées vert rougeâtre, feuilles lancéolées, coriaces gris vert ; floraison cymes assez lâches jaunes.
Taille : 80 cm de haut x 45 cm de large, sol sec bien drainé.
Origine : Nice, Sud France et Portugal, Russie Centrale, Turquie, Caucase.

- Rigida ou E. Biglandulosa, vivace à port dressé puis étalé, tiges puissantes, feuilles lancéolées, très aigues, raides, charnues, glauques mais les jeunes pousses sont souvent oranges ou rougeâtres, ce qui attire l’attention et en fait une plante au caractère affirmé ; floraison en Avril - Mai, jaune virant au rouge.
Taille : 60 cm x 60 cm ; sol très bien drainé, sec, craint l’humidité et les vents froids, moins rustique que les précédentes, soleil, bien sûr !!
Origine : Sud Europe, Turquie, Syrie, Iran, Afrique du nord.
Cultivar : ’Sardis’

LES SOUS ARBRISSEAUX, ARBRISSEAUX ET ARBUSTES
Les européens
Euphorbe ceratocarpa
- Ceratocarpa, à feuilles persistantes étroites, vert moyen à pâle, veinées, tiges rougeâtres en sol sec, sinon jaunâtre, souples, formant un grand buisson aéré de 90 à 100 cm de haut, aux inflorescences jaune vif à partir de mars pour plusieurs mois ;
Sol pas trop desséché, soleil ou mi-ombre. Spectaculaire.
Origine : Italie et Sicile.

- Characias, arbuste persistant aux tiges dressées, bisannuelles, feuilles laineuses, vert-gris ; inflorescences jaune vert.
---> 2 sous espèces : Characias et Wulfenii
Les 2 sous espèces se distinguent par la couleur des glandes à nectar dans les inflorescences, noir pourpre chez characias et vert jaune chez wulfenii, ce qui confère à ce dernier un aspect plus lumineux.
Taille : 100/120 cm, rustique, plein soleil, sol bien drainé, même sec.
Cultivars nombreux :
---> Characias : ’Blue Hills’, ’Humpty dumpty’, ’Portuguese velvet’, ’Silver swan’ ....
---> Wulfenii : ’Emmer green’, ’John Tomlinson’, Lambrook gold’ ....

- x martinii (E. Amygdaloides x E. Characias) sous arbrisseau à port dressé, persistant, feuilles étroites oblongues vert olive pourpré ; les jeunes pousses tirent sur le rouge, cyathes vert jaune avec glandes à nectar rouge.
Taille : jusqu’à 100 cm.
Origine : hybride spontané, Sud de la France.
Cultivars : il existe une forme naine dont je n’ai pas le nom.
Redwing (’Charam’), très bel hybride, trapu, formant une boule aux tiges nombreuses, rouges et aux feuilles bleu-gris, avec des reflets rouges ; inflorescences vertes sans la macule rouge.

- Mellifera, la plus grande des euphorbes européennes ; feuilles persistantes vert olive foncé veinées, port arrondi, tiges vigoureuses ; inflorescences jaunes orangées, odeur de miel ;
Taille : 200 cm x 200 cm, rusticité moyenne, sol drainé.
Origine : Madère.

Une euphorbe pour chaque jardin
- Jardins secs et soleil :
- E. characias,
- E. myrsinites,
- E. rigida,
- E. nicaeensis,
- E. x martinii

- Jardins humides et soleil :
- marécageux : E. palustris
- humides à frais : les asiatiques herbacées
- frais et drainé : E. mellifera, E. ceratocarpa
- sous-bois : E. amygdaloïdes, E. polychroma
- ombre et tous terrains : E. robbiae.
Catherine Cottin, le 19 juin 2004}



Dernière édition par Libellule le Dim 14 Oct 2018 - 15:50, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3222
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Liens pour admirer, identifier et cultiver les Euphorbias   Dim 15 Jan 2017 - 18:47

source: http://www.cactuspro.com/encyclo/Euphorbiaceae
Description
La vaste famille des Euphorbiaceae compte entre 5000 et 8000 espèces réparties dans environ 300 genres. Les plantes de cette famille, d'aspect très variable, se caractérisent essentiellement par leur latex blanc, collant et épais; une évolution de la morphologie florale allant de fleurs classiques (sous-famille des Crotonoïdeae) à des fleurs simplifiées et réduites (sous-famille des Euphorbioïdeae); et, chez la grande majorité des espèces, un fruit à trois loges.
Plantes herbacées annuelles ou vivaces, lianes, arbustes ou arbres dont certaines espèces sont succulentes et/ou en forme de cactus.
Feuilles généralement alternes et simples, souvent très réduites chez les espèces succulentes. Certains genres et espèces possèdent cependant des feuilles opposées et/ou palmées (ex: le Ricin). Stipules souvent réduits à des soies, glandes ou épines.
Fleurs très variables pouvant être classiques, avec un vrai périanthe, à simplifiées et réduites sans périanthe, et disposées en racèmes, épis ou panicules cymeuses. Ainsi, chez Euphorbia, ce qui est pris pour la fleur est en fait une inflorescence (cyathe) composée d'une fleur femelle entourée de quelques fleurs mâles réduites à une étamine, et d'un involucre imitant les pétales et pourvu de glandes nectarifères.
Fruit généralement en capsule à 3 (parfois 2, rarement 4-30) loges contenant chacune 1 (2) seule graine. Graines albuminées (souvent huileux) et pourvues d'une caroncule, petite expansion charnue appréciée des insectes et autres animaux et favorisant la dissémination des graines.


Culture
Conditions de culture extrêmement variables. Se reporter aux fiches de genre et d'espèce.
Anecdotes
Plusieurs espèces sont plus particulièrement cultivées par l'homme:
L'hévéa, le plus souvent Hevea brasiliensis, est cultivé pour la production de caoutchouc à partir de la sève, recueillie par incision du tronc. Le développement de l'automobile a favorisé l'introduction de cette culture dans tous les pays tropicaux mais l'apparition de caoutchouc synthétique à réduit son intérêt.

Le manioc ou Manihot esculenta possède des racines charnues d'où est tiré le tapioca. Ces racines riches en amidon sont la base alimentaire de nombreuses populations, notamment africaines. Elles sont cependant pauvres en autres éléments, ce qui en fait un aliment très incomplet. En revanche, elles contiennent des hétérosides cyanogénétiques toxiques responsable de l'apparition de goitres et de troubles mentaux neurologiques. C'est pourquoi le manioc amer doit être bouilli pour permettre une hydrolyse partielle de ces hétérosides, alors que pour le manioc doux, il suffit de peler la racine, les hétérosides étant concentrés dans la partie périphérique du tubercule.

Le Ricin ou Ricinus communis est exploité pour l'albumen huileux qui entoure sa graine et à partir duquel est produite la fameuse et purgative huile de ricin. Elle sert maintenant principalement dans le milieu industriel, par exemple dans la fabrication du nylon, ou pour la lubrification des moteurs d'avion. On retrouve également de plus en plus souvent cette plante aux feuilles palmées dans les parterres de fleurs de nos villes.

En culture ornementale d'intérieur, on trouve également les Crotons aux feuilles panachées et Euphorbia pulcherrima également appelée Poinsettia ou Etoile de Noël.
Au jardin, plusieurs espèces européennes et cultivars issus de ces espèces sont proposées.
On trouve également Euphorbia lathyris, communément appelée herbe à taupes, qui a la réputation d'éloigner ces insectivores.

Répartition géographique
Largement répandue sur tous les continents sauf l'Arctique et l'Antarctique.

source http://www.cactuspro.com/encyclo/Euphorbia
Euphorbia Linné
Description
Genre vaste répandu sur tous les continents, regroupant plus de 2000 espèces de plantes allant de l'herbacée annuelle à l'arbre de grande taille, et dont une partie seulement est succulente.
Les caractères communs à toutes ces espèces sont:
Une sève blanche, collante et irritante appelée latex;

Des fleurs de taille réduite à insignifiante appelées cyathes, complétées par des glandes nectarifères et parfois deux bractées colorées;

Un fruit à trois capsules contenant chacune une seule graine, éclatant à maturité en expulsant au loin les graines.

Les éventuelles épines peuvent être de deux natures:
Des aiguillons issus de l'épiderme de la plante (contrairement aux vraies épines des cactus qui sont des feuilles modifiées issues des tissus internes; l'arrachage des aiguillons des Euphorbes enlève donc une partie de l'épiderme, provoquant un léger suintement de latex). Voir par exemple la photo d'Euphorbia polyacantha;

Des pédoncules floraux stériles persistants (fins, droits et de section constante contrairement aux aiguillons plus épais à la base et parfois légèrement aplatis). Voir par exemple la photo d'Euphorbia enopla.

Clé simplifiée de détermination des euphorbes succulentes:
Euphorbes cactiformes à côtes: tiges globuleuses à colonnaires à angles distincts, bourgeons disposés le long de côtes verticales, feuilles très réduites à inexistantes:
Tige globuleuse rarement ramifiée: E. meloformis, E. obesa, E. symetrica, E. valida,…
Tiges cylindriques de petite taille, fortement ramifiées dont les épines sont en fait des pédoncules floraux stériles: E. enopla, E. ferox, E. heptagona, E. horrida, E. mammillaris, E. pulvinata,…
Tiges colonnaires possédant une paire d'aiguillons disposés de part et d'autre du point d'attache des feuilles: E. acrurensis, E. aeruginosa (tiges très fines), E. avasmontana, E. baioensis, E. canariensis, E. coerulescens, E. columnaris, E. echinus, E. erythraeae (candélabre), E. lactea, E. neriifolia (grandes feuilles), E. opuntioides (seulement deux côtes), E. polyacantha, E. pseudocactus, E. resinifera, E. stellata (racine tubéreuse), E. stenoclada, E. trigona,…
Tige colonnaire pruinée et sans épines: Euphorbia abdelkuri

Euphorbes plus ou moins cactiformes sans côtes:
Tiges globuleuses sans épines, munies de tubercules ou d'écailles disposées en quinconce: E. bupleurifolia (assez grandes feuilles), E. gymnocalycioides (ressemble à un Gymnocalycium), E. piscidermis (aspect floconneux), E. turbiniformis...
Tiges principales courtes et épaisses donnant naissance à des tiges secondaires plus fines et longues, disposées à plat donnant l'illusion d’une tête de méduse: E. caput-medusae, E. gorgonis, E. pugniformis,…
Tiges globuleuses plus ou moins allongées se succédant en chapelet: E. globosa,…

Euphorbes coraliformes: tiges fines sans épines et aux feuilles inexistantes ou de petite taille tombant rapidement:
Tiges cylindriques lisses: E. aphylla, E. burmannii, E. tirucalli,…
Tiges cylindriques indistinctement anguleuses paraissant couvertes de tubercules très allongés rabattus et soudés sur la tige: E. pteroneura,… (voir aussi certains Monadenium).
Tiges lisses nettement aplaties: E. enterophora, E. platyclada (petite taille), E. xylophylloides,…

Euphorbes d'aspect classique munies de feuilles normalement développées:
Tige lisse ramifiée s'épaississant à la base du tronc: E. balsamifera.
Tiges cylindriques courtes rugueuses naissant parfois d'un tubercule souterrain: E. alfredii, E. ambovombensis, E. capsaintemariensis, E. cylindrifolia, E. decaryii, E. francoisii,…
Tiges indistinctement anguleuses munies d'aiguillons, feuilles de taille moyenne ne tombant qu'à partir d'un certain âge ou en cas de sécheresse prolongée: E. behariensis, E. didiereoides, E. millii,…
Tiges distinctement anguleuses munies d'aiguillons ou de franges, feuilles de taille moyenne ne tombant qu'à partir d'un certain âge ou en cas de sécheresse prolongée: E. leuconeura, E. lophogona, E. viguierii,…
Classification
Famille : Euphorbiaceae
Sous-famille : Euphorbioideae
Tribu : Euphorbieae
Sous-tribu : Euphorbiinae
Culture
Avec une répartition géographique aussi étendue, il n'existe pas de méthode de culture unique. Mais la plupart des espèces sont de culture facile, sans exigences particulières.

Cycle de végétation: période de croissance printanière et/ou automnale, arrêt de végétation en hiver et parfois en été. Certains jardins botaniques pratiquent un cycle de végétation avec croissance hivernale, mais cette méthode qui suppose une serre fortement chauffée n'est pas accessible aux amateurs et n'est pas indispensable pour avoir de belles plantes.

Substrat drainant. Arrosages réguliers en période de végétation, toute rupture trop nette entraînant un arrêt de végétation difficile à rattraper, aucun arrosage en période de repos hivernal, très léger en cas de repos estival. Exposition au soleil, légèrement atténuée, sauf pour les grandes espèces lorsqu'elles sont adultes. Attention aux coups de soleil qui laissent des marques brunes indélébiles, toujours habituer lentement les Euphorbes à une exposition lumineuse plus intense et prendre en compte la variation de la hauteur du soleil sur l'horizon au printemps et en automne: le soleil d'été n'est pas toujours le plus dangereux. Température hivernale entre 10 et 15°C, mais certaines espèces peuvent être beaucoup plus résistantes. E. obesa peut même résister à de faibles gelées sous abri.

Reproduction par semis ou bouturage, voire greffage:
Le semis est facile, la principale difficulté consistant à obtenir des graines pour les espèces dioïques: il faut alors au moins un plant mâle et un plant femelle et utiliser un pinceau pour transférer le pollen des étamines sur le pistil du plant femelle. Température de semis entre 25 et 30°C, un peu moins après germination.
Le bouturage peut-être délicat. Il faut impérativement arrêter l'écoulement du latex qui se produit après prélèvement de la bouture. Pour cela, passer immédiatement les deux plaies sous un filet d'eau en retirant délicatement le surplus de latex avec une éponge ou un chiffon dédié à cette tache, l'eau provoquant la coagulation du latex. Puis laisser bien cicatriser la plaie de la bouture dans un endroit sec. Un fongicide peut être apposé sur la plaie fraîche (cannelle, charbon de bois, fongicide chimique).
Planter de deux semaines à trois mois plus tard, selon la taille de la plaie, dans un mélange léger. L'enracinement est le plus délicat. Certains recommandent l'emploi d'hormones de bouturages. Personnellement j'utilise pour les espèces rétives à l'enracinement une chaleur de fond (environ 25°C) en posant le pot sur un radiateur pas trop chaud. Un humidificateur, sous forme d'une soucoupe remplie de billes d'argiles et d'eau placée sous le pot sans qu'il ne trempe dans l'eau, évite un dessèchement de la bouture (mais évidemment, pas sur un radiateur électrique, risque d'électrocution!). On peut aussi utiliser une résistance électrique, par exemple celle utilisée dans votre mini serre à semis, le passage d'une conduite de chauffage dans le sol,... Cette légère chaleur du sol favorise en effet l'émission de racines.
Le greffage est plus particulièrement utilisé pour certaines espèces très sensibles à l'excès d'humidité: E. abdelkuri, E. columnaris, E. piscidermis. Je connais cependant une bouture d'E. abdelkuri qui pousse sur ses propres racines depuis deux ans et a doublé sa taille. Le porte-greffe le plus utilisé est E. canariensis.

Maladies: les euphorbes sont peu sensibles aux maladies, mais, en cas d'excès d'arrosage, peuvent pourrir par la base. Il convient d'abord de s'assurer que l'on est bien en présence d'une telle pourriture afin de ne pas "charcuter" cette pauvre plante pour rien: prenez un cutter désinfecté à l'alcool et entamez délicatement l'épiderme à l'endroit soupçonné de pourriture. Si du latex blanc coule, il n'y a pas de pourriture, arrêtez l'écoulement comme pour une bouture et veillez à ce que la plaie reste à l'air pour cicatriser.
Si aucun latex ne coule, et si vous êtes bien sur qu'il s'agit d'une euphorbe (voir ci-dessous), entamez la plante plus profondément et retirez des tranches de plante jusqu'à retrouver un écoulement de latex. Pratiquez alors une dernière coupe fine avec un cutter à nouveau désinfecté à l'alcool et procédez comme avec une bouture.
Avant de procéder à ces opérations, assurez-vous qu'il s'agit bien d'une euphorbe: ne découpez pas en tranches un cactus sain à la recherche de latex inexistant. En cas de doutes vérifiez la présence de latex sur une partie saine en entamant délicatement l'épiderme.

PRECAUTIONS D'USAGE: le latex étant irritant et poison, on prendra toujours des précautions en manipulant ces plantes, en ne perdant pas de vue qu'une peau normale soumise à des contacts réduits ne ressent pas grand chose, mais qu'il n'en est pas de même pour les muqueuses et l'oeil qui sont beaucoup plus fragiles. Des cas d'atteintes graves à l'oeil ont déjà été rapportés. Il est donc important de bien se laver les mains après manipulation, de faire attention aux projections de latex dans l'oeil, de ne pas se frotter un oeil sans s'être préalablement lavé les mains, de ne pas laisser jouer un enfant ou un animal à proximité.
EN CAS DE PROBLEME, CONSULTEZ UN MEDECIN.

Étymologie
Euphorbia: ce genre aurait été dédié par le roi Juba II de Mauritanie à son médecin Euphorbos au 1er siècle avant Jésus Christ, et conservé par Linné.

Anecdotes
Toutes les euphorbes succulentes sont classées dans l'annexe II de la CITES, à l'exception de celles classées en annexe I.

Les euphorbes ont de multiples utilisations.
A titre médicinal, elles sont notamment employées comme purgatif ou vésicant, pour traiter les morsures de serpent, dans le traitement de la dysenterie, du choléra, de la bronchite chronique ou de la syphilis. Pour plus de détails, voyez ce site en anglais.
L'apparition de médicaments moins dangereux conduit cependant progressivement à son abandon. La sève de plusieurs plantes est réputée comme antidote: Aeonium lindleyi, Senecio anteuphorbium,...
Par ailleurs, le latex des euphorbes est parfois employé pour pécher en en jetant dans l'eau pour empoisonner les poissons. Il a également été essayé d'exploiter le latex de l'E. tirucalli pour produire du caoutchouc (l'hévéa, dont est tiré le caoutchouc, appartient à la même famille), et celui d'E. resinifera entrerait dans la composition des peintures des coques de bateaux au Maroc.

Site spécialisé
http://www.euphorbia.de/

philippe (contacter l'auteur ou écrire aux admins de l'encyclopédie)
Fiche créée le 15/11/2001, mise à jour le 24/12/2008. Producteur ENVIE de CACTUS

Plus de photos de Euphorbia avec Google images.

Fiches de botanistes :
image disponible Linné, Carl von

Fiches d'espèces :
image disponible Euphorbia abdelkuri Balfour f. 1901
image disponible Euphorbia aeruginosa Schweickerdt 1935
image disponible Euphorbia alfredii Rauh.W 1987
image disponible Euphorbia ambovombensis Rauh.W, Razafindratsira .A 1987
image disponible Euphorbia ankarensis P.Boiteau 1942
image disponible Euphorbia anoplia Stapf 1923
image disponible Euphorbia antisyphilitica Zuccarini 1832
image non disponible Euphorbia aureoviridiflora (Rauh) Rauh 1992
image disponible Euphorbia baioensis S. Carter 1982
image disponible Euphorbia bubalina Boissier 1860
image disponible Euphorbia caducifolia Haines 1914
image disponible Euphorbia canariensis Linné 1753
image non disponible Euphorbia capmanambatoensis Rauh 1995
image disponible Euphorbia clava Jacquin 1784
image disponible Euphorbia enopla Boissier 1860
image disponible Euphorbia eyassiana P.R.O. Bally & S. Carter 1982
image disponible Euphorbia geroldii Rauh 1994
image disponible Euphorbia globosa (Haworth) Sims 1826
image disponible Euphorbia greenwayi P.R.O. Bally & S. Carter 1974
image disponible Euphorbia hedyotoides
image disponible Euphorbia heptagona Linné 1753
image disponible Euphorbia herman-schwartzii W. Rauh 1991
image disponible Euphorbia horrida Boissier 1860
image disponible Euphorbia iharanae Rauh 1995
image disponible Euphorbia jansenvillensis Nel 1935
image disponible Euphorbia juglans Compton 1935
image disponible Euphorbia knuthii Pax 1904
image disponible Euphorbia lactea Haworth 1812
image disponible Euphorbia leuconeura Boissier 1862
image disponible Euphorbia limpopoana L.C. Leach ex S. Carter 2000
image disponible Euphorbia lophogona Lamarck 1788
image disponible Euphorbia loricata Lamarck 1788
image non disponible Euphorbia louwii L.C. Leach 1980
image non disponible Euphorbia maromokotrensis Rebmann N. 2009
image disponible Euphorbia micracantha Boissier 1860
image disponible Euphorbia milii Des Moulins
image disponible Euphorbia millotii Ursch & Leandri 1955
image disponible Euphorbia neohumbertii Boiteau 1942
image disponible Euphorbia nesemannii R.A. Dyer 1934
image non disponible Euphorbia nyassae Pax 1904
image disponible Euphorbia obesa Hooker
image disponible Euphorbia ornithopus Jacquin 1809
image disponible Euphorbia pachypodioides Boiteau 1942
image disponible Euphorbia pentagona Haworth 1828
image disponible Euphorbia piscidermis M.G. Gilbert
image disponible Euphorbia polycephala Marloth 1931
image disponible Euphorbia polygona Haworth 1803
image disponible Euphorbia pseudoglobosa Marloth 1929
image disponible Euphorbia robivelonae Rauh 1994
image disponible Euphorbia saxorum P.R.O. Bally & S. Carter 1974
image disponible Euphorbia schinzii Pax 1898
image disponible Euphorbia squarrosa Haworth 1827
image disponible Euphorbia stellata Willdenow 1799
image disponible Euphorbia stellispina Haworth 1827
image disponible Euphorbia susannae Marloth 1929
image non disponible Euphorbia tardieuana Leandri 1946
image non disponible Euphorbia thouarsiana Baillon 1861
image disponible Euphorbia tirucalli Linné
image non disponible Euphorbia triangularis Desfontaines ex A. Berger 1907
image disponible Euphorbia tridentata Lamarck 1788
image disponible Euphorbia trigona Miller 1768
image disponible Euphorbia tubiglans Marloth ex R.A. Dyer 1934
image disponible Euphorbia viguieri Denis 1921

Fiches de synonymes :
Fiche de synonyme Dactylanthes anacantha (Aiton) Haworth 1812
image disponible Dactylanthes globosa Haworth 1823
Fiche de synonyme Dactylanthes patula Haworth 1812
image disponible Euphorbia abdelkuri cv. 'Damask' D. Angus
Fiche de synonyme Euphorbia anacantha Aiton 1789
Fiche de synonyme Euphorbia antankara Leandri 1946
Fiche de synonyme Euphorbia antisyphilitica v. typica Miranda 1943
Fiche de synonyme Euphorbia armata Thunberg 1800
Fiche de synonyme Euphorbia astrispina N.E. Brown 1915
Fiche de synonyme Euphorbia bicompacta Bruyns 2006
Fiche de synonyme Euphorbia bicompacta v. bicompacta
Fiche de synonyme Euphorbia bicompacta v. rubra Bruyns 2006
image disponible Euphorbia biselegans Bruyns 2006
Fiche de synonyme Euphorbia bisellenbeckii Bruyns 2006
Fiche de synonyme Euphorbia bisglobosa Bruyns 2006
Fiche de synonyme Euphorbia canaliculata Lamarck 1786
Fiche de synonyme Euphorbia caput-medusae v. beta Linné 1753
Fiche de synonyme Euphorbia cerifera Alcocer 1911
Fiche de synonyme Euphorbia clavata Salisbury 1796
Fiche de synonyme Euphorbia commersonii Baillon 1886
Fiche de synonyme Euphorbia coronata Thunberg 1800
Fiche de synonyme Euphorbia echinulata (Stapf) Bruyns 2006
Fiche de synonyme Euphorbia enopla v. dentata A. Berger 1907
Fiche de synonyme Euphorbia enopla v. viridis A.C. White, R.A. Dyer & B.L. Sloane 1941
Fiche de synonyme Euphorbia fournieri Rebut 1893
Fiche de synonyme Euphorbia frickiana N.E. Brown 1931
Fiche de synonyme Euphorbia gilbertii A. Berger 1907
Fiche de synonyme Euphorbia glomerata A. Berger 1907
Fiche de synonyme Euphorbia greenwayi ssp. breviaculeata S. Carter 1987
Fiche de synonyme Euphorbia guentheri (Pax) Bruyns 2006
Fiche de synonyme Euphorbia heptagona v. dentata (A. Berger) A.C. White, R.A. Dyer & B.L. Sloane 1941
Fiche de synonyme Euphorbia heptagona v. ramosa A.C. White, R.A. Dyer & B.L. Sloane 1941
Fiche de synonyme Euphorbia heptagona v. subsessilis A.C. White, R.A. Dyer & B.L. Sloane 1941
Fiche de synonyme Euphorbia heptagona v. viridis A.C. White, R.A. Dyer & B.L. Sloane 1941
Fiche de synonyme Euphorbia hermentiana Lemaire 1858
Fiche de synonyme Euphorbia heteropodum Pax 1904
Fiche de synonyme Euphorbia horrida v. gigas Hort. ex Lavranos
Fiche de synonyme Euphorbia horrida v. major A.C. White, R.A. Dyer & B.L. Sloane 1941
Fiche de synonyme Euphorbia horrida v. noorsveldensis A.C. White, R.A. Dyer & B.L. Sloane 1941
image disponible Euphorbia horrida v. striata A.C. White, R.A. Dyer & B.L. Sloane 1941
Fiche de synonyme Euphorbia hystrix Jacquin 1797
Fiche de synonyme Euphorbia johnsonii N.E. Brown 1911
Fiche de synonyme Euphorbia knuthii ssp. johnsonii (N.E. Brown) L.C. Leach 1973
Fiche de synonyme Euphorbia laxiflora Kuntze 1891
Fiche de synonyme Euphorbia lombardensis Nel 1933
Fiche de synonyme Euphorbia lophogona v. tenuicaulis Rauh 1991
Fiche de synonyme Euphorbia lugardiae (N.E. Brown) Bruyns 2006
Fiche de synonyme Euphorbia madagascariensis Commerson ex Lamarck 1788
Fiche de synonyme Euphorbia malevola ssp. bechuanica L.C. Leach 1964
Fiche de synonyme Euphorbia neococcinea Bruyns 2006
Fiche de synonyme Euphorbia neocrispa Bruyns 2006
Fiche de synonyme Euphorbia neohumbertii v. aureoviridiflora Rauh 1970
Fiche de synonyme Euphorbia neorubella Bruyns
Fiche de synonyme Euphorbia neospinescens Bruyns 2006
Fiche de synonyme Euphorbia patula (Haworth) Sweet 1818
Fiche de synonyme Euphorbia procumbens Meerburg 1789
Fiche de synonyme Euphorbia pseudograntii Bruyns 2006
Fiche de synonyme Euphorbia radiata Thunberg 1800
Fiche de synonyme Euphorbia rhipsalioides Lemaire
Fiche de synonyme Euphorbia rhipsaloides Willdenow
Fiche de synonyme Euphorbia ritchiei (P.R.O. Bally) Bruyns 2006
Fiche de synonyme Euphorbia ritchiei ssp. marsabitensis (S. Carter) Bruyns 2006
image disponible Euphorbia ritchiei ssp. nyambensis (S. Carter) Bruyns 2006
Fiche de synonyme Euphorbia schubei Pax 1904
Fiche de synonyme Euphorbia scolopendrea Haworth 1812
Fiche de synonyme Euphorbia scoparia N.E. Brown
Fiche de synonyme Euphorbia spathulata Commerson ex Baillon 1886
Fiche de synonyme Euphorbia stellaespina
Fiche de synonyme Euphorbia stellispina ssp. astrispina (N.E. Brown) .C. White, R.A. Dyer & B.L. Sloane 1941
Fiche de synonyme Euphorbia suareziana Croizat
Fiche de synonyme Euphorbia suzannae
Fiche de synonyme Euphorbia tetracantha Pax 1901
Fiche de synonyme Euphorbia tetragona Baker 1869
Fiche de synonyme Euphorbia tirucalli v. rhipsaloides (Willdenow) Chev.
Fiche de synonyme Euphorbia uncinata De Candolle 1805
Fiche de synonyme Euphorbia viguieri v. ankarafantsiensis Ursch & Leandri 1954
Fiche de synonyme Euphorbia viguieri v. capuroniana Ursch & Leandri 1954
Fiche de synonyme Euphorbia viguieri v. tsimbazazae Ursch & Leandri 1954
Fiche de synonyme Euphorbia viguieri v. vilanandrensis Ursch & Leandri 1954
Fiche de synonyme Euphorbia yattana (P.R.O. Bally) Bruyns 2006
image disponible Medusea globosa (Haworth) Klotzsch & Garcke 1859
Fiche de synonyme Medusea patula (Haworth) Klotzsch & Garcke 1859
Fiche de synonyme Medusea tridentata (Lamarck) Klotzsch & Garcke 1859
image disponible Tirucalla antisyphilitica (Zuccarini) P.V. Heath 1996
image disponible Treisia clava (Jacquin) Haworth 1812
Fiche de synonyme Treisia hystrix (Jacquin) Haworth 1812
image disponible Trichosterigma antisyphiliticum (Zuccarini) Small (s.a.)

http://www.cactuspro.com/photos__galerie__56.html

http://www.cactuspro.com/forum/read.php?1,439515

https://www.cactuspro.com/articles/culture_des_euphorbes_arborescentes





Dernière édition par Libellule le Dim 14 Oct 2018 - 15:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3222
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Liens pour admirer, identifier et cultiver les Euphorbias   Lun 26 Juin 2017 - 23:35



Il y a beaucoup d'Euphorbia arborescente comme celle ci dans les jardins niçois




Ces 2 autres sont sauvages et poussent spontanément chez moi
celle là est montante


celle là est rampante









Dernière édition par Libellule le Mar 27 Juin 2017 - 0:45, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3222
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Liens pour admirer, identifier et cultiver les Euphorbias   Lun 26 Juin 2017 - 23:35

http://jeantosti.com/Fleurs/euphorbe.htm

http://jardin-secrets.com/euphorbes-article-291,135,fr.html

http://www.jardiner-malin.fr/fiche/euphorbe-planter-tailler.html

http://www.desert-tropicals.com/Plants/Euphorbiaceae/Euphorbia_cooperi.html
traduction ICI

 source http://www.plantae.ca/famille.php?famille=Euphorbiaceae&pages=0&nombre=12
Euphorbiaceae Juss.
Ordre: Malpighiales

Genres: 251
Espèces: ~7000
Distribution: Cosmopolite, sauf dans le nord et Antarctique.

Description de la famille:
Forme: Très diversifiée: Arbres, arbustes, lianes, plantes succulentes et cactiformes, plantes herbacées vivaces ou annuelles. Souvent présence d'exudat (latex) blanc ou opaque.
Feuilles: Très variables. Souvent longuement pétiolés, alternes plus rarement opposées, simples ou composées. Palmatinervurées ou pinnatinervurées. Parfois réduites à des épines. Souvent présence de glandes sur le limbe, pétiole ou marge.
Inflorescence: Cyme, thyrse, grappe, épi ou panicule.
Fleur: Unisexuées. (2-)3-6(-12) sépales soudées, 0 pétales. Mâles: 1 à plusieurs étamines. Femelles: 3 rarement 2 carpelles, ovaire supère.
Formule florale générale: Mâle: 3-6S + 0P + 1-nA
Femelle: 3-6S + 0P + (2-)3G
Fruits: Capsule tricoque.
Autre: Souvent présence de latex.

Représentants (Genres avec fiche photos):
[Acalypha] [Codiaeum] [Euphorbia] [Jatropha] [Manihot] [Phyllanthus] [Ricinus]

 http://www.euphorbia.de/indexe.htm
traduction ICI

 http://afroplants.free.fr/category.php?id_category=2

cristations
http://www.cactus-art.biz/gallery/Photo_gallery_crest/Photo_gallery_crest.htm

http://mastardieu.chez-alice.fr/EUPH.HTML

sauvages
http://canope.ac-besancon.fr/flore/flor_euph.htm
 http://canope.ac-besancon.fr/flore/nom_com/euphorbes.htm



Dernière édition par Libellule le Mar 27 Juin 2017 - 0:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3222
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Liens pour admirer, identifier et cultiver les Euphorbias   Mer 10 Oct 2018 - 16:07

source: http://www.cactus-succulents.com/euphorbs.html
Espèces existantes

Euphorbia abdelkurii coll. JE Monaco ph G. Ardisson
Euphorbia abyssinica ooll. G. Ardisson
Euphorbia aeruginosa coll. & ph Ph Richaud
Euphorbia aeruginosa v major coll. & ph Ph Richaud
Euphorbia antisiphylitica coll. JE Monaco; ph J.M. Solichon
Euphorbia ambovobensis coll. ph Ph Richaud
Euphorbia ankarensis coll. G. Ardisson
Euphorbia atrispina oll. G. Ardisson
Euphorbia atrispina oll. G. Ardisson
Euphorbia avasmontana coll. G. Ardisson
Euphorbia baioensis coll. JE Monaco; ph J.M. Solichon
Euphorbia barnardii coll. G. Ardisson
Euphorbia bupleurifolia coll. G. Ardisson
Euphorbia cactus coll. JE Monaco; ph J.M. Solichon
Euphorbia capuronicoll. G. Ardisson
Euphorbia capuroni-flowercoll. G. Ardisson
Euphorbia caput-medusaecoll. G. Ardisson
Euphorbia caput-medusae cyathcoll. J.E. Monaco
Euphorbia canariensis
Euphorbia candelabrum coll. JE Monaco; ph J.M. Solichon
Euphorbia cap saintemariensis coll. JE Monaco; ph J.M. Solichon
Euphorbia clandestina coll. ph Ph. Richaud
Euphorbia clava c oll. G. Ardisson
Euphorbia clava-v-spiraliscoll. G. Ardisson
Euphorbia coerulescens coll. JE Monaco; ph J.M. Solichon
Euphorbia columnaris coll. G. Ardisson
Euphorbia cylindrifolia coll. JE Monaco; ph J.M. Solichon
Euphorbia decaryi v spirostichacoll. J.E. Monaco
Euphorbia delphinensiscoll. Ph Richaud
Euphorbia dregeicoll. Ph Richaud
Euphorbia durani v ankaratrae coll. & ph Ph Richaud
Euphorbia enopla cristata coll. & ph Ph Richaud
Euphorbia enormis coll. G. Ardisson
Euphorbia erythrea variegata coll. G. Ardisson
Euphorbia essayana coll. G. Ardisson
Euphorbia ferox oll. G. Ardisson
Euphorbia ferox coll. G. Ardisson
Euphorbia fianarantsoa (Madagascar) ph S. Bois
Euphorbia francoisi coll. G. Ardisson
Euphorbia geroldicoll. G. Ardisson
Euphorbia globosa coll. JE Monaco; ph J.M. Solichon
Euphorbia gottlebei oll. G. Ardisson
Euphorbia grandialata coll. ph G. Ardisson
Euphorbia grandicornis coll. G. Ardisson
Euphorbia groenwaldi coll. G. Ardisson
Euphorbia guillemetii coll. G. Ardisson
Euphorbia gummifera coll. G. Ardisson
Euphorbia gymnocalycioides coll. G. Ardisson
Euphorbia hamata
Euphorbia hofstaetteri coll. ph Ph. Richaud
Euphorbia horombensis coll. G. Ardisson
Euphorbia horwoodiicoll. G. Ardisson
Euphorbia hedyotoides coll. G. Ardisson
Euphorbia horrida coll. G. Ardisson
Euphorbia horrida fma monstrosa oll. G. Ardisson
Euphorbia hottentoea coll. G. Ardisson
Euphorbia ingenscoll. JE Monaco
Euphorbia knuttii coll. G. Ardisson
Euphorbia kondoi coll. ph Ph. Richaud
Euphorbia lactea fma cristata coll. Maccario
Euphorbia lactea fma cristata coll.
Euphorbia lophogona coll. JE Monaco; ph J.M. Solichon
Euphorbia mammillaris variegata oll. G. Ardisson
Euphorbia meloformis coll. G. Ardisson
Euphorbia milii coll. JE Monaco; ph J.M. Solichon
Euphorbia milii coll.
Euphorbia milii coll. ph Ph. Richaud
Euphorbia milii coll. ph Ph. Richaud
Euphorbia milii v hislopiicoll. JE Monaco
Euphorbia millotiicoll. JE Monaco
Euphorbia mitriformis coll. Maccario, ph G. Ardisson
Euphorbia monteiroi (flower) coll. G. Ardisson
Euphorbia namaquensiscoll. G. Ardisson
Euphorbia nesemanicoll. ph. Ph. Richaud
Euphorbia nyassae coll. JE Monaco; ph J.M. Solichon
Euphorbia obesa coll G. Ardisson
Euphorbia obesa fma cristatacoll. ph. G. Ardisson
Euphorbia obesa fma variegatacoll. Triphon ph. G. Ardisson
Euphorbia oncocladacoll. JE Monaco
Euphorbia opuntioidescoll. Maccario ph. G. Ardisson
Euphorbia oxygestia coll. JE Monaco; ph J.M. Solichon
Euphorbia pachypodioides coll. JE Monaco; ph J.M. Solichon
Euphorbia phillipsiae coll. G. Ardisson
Euphorbia phosphoreacoll. JE Monaco
Euphorbia pillansii coll. G. Ardisson
Euphorbia piscidermis coll. G. Ardisson
Euphorbia piscidermis fma cristatacoll. G. Ardisson
Euphorbia poissoniicoll. G. Ardisson
Euphorbia poissonii (flower)coll. G. Ardisson
Euphorbia ramiglans coll. ph Ph. Richaud
Euphorbia resiniferacoll. JE Monaco
Euphorbia rossii coll. ph Ph. Richaud
Euphorbia samburuensis coll. JE Monaco; ph J.M. Solichon
Euphorbia sipolisii coll. G. Ardisson
Euphorbia silenifoliacoll. G. Ardisson
Euphorbia squarosa coll. G. Ardisson
Euphorbia stellaespina coll. G. Ardisson
Euphorbia stellata coll. G. Ardisson
Euphorbia stenocladacoll. G. Ardisson
Euphorbia suzanaecoll. A. Torebrunoa ph. G. Ardisson
Euphorbia tortirama coll. G. Ardisson
Euphorbia tubiglans
Euphorbia turbiniformis coll. A. Torrebruno ph. G. Ardisson
Euphorbia trichadenia coll. G. Ardisson
Euphorbia valida coll. G. Ardisson
Euphorbia varifolia coll. G. Ardisson
Euphorbia viguieri v longipedonculatacoll. JE Monaco
Euphorbia viguieri ssp akarafantsiensiscoll. Torrebruno ph G. Ardisson
Euphorbia virosa coll. JE Monaco; ph J.M. Solichon
Euphorbia waringiae flower.coll G. Ardisson
Euphorbia JE Monaco
Euphorbia sp
Euphorbia sp6 coll. G. Ardisson
Euphorbia sp7 coll. G. Ardisson
Euphorbia sp8 coll. G. Ardisson


Pour plus de précisions voir les photos sur le lien en début du message.

************************************************

Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liens pour admirer, identifier et cultiver les Euphorbias   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liens pour admirer, identifier et cultiver les Euphorbias
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des liens pour bosser
» Quelques Liens pour Yannick en web 1.0
» Quelques liens pour télécharger légalement...
» Quelques liens pour écouter des albums...
» TUTO : Des liens pour tutos et construction de patchs pour le Clavia G2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: CACTUS- Plantes grasses- Succulentes- Caudex etc :: Euphorbias-
Sauter vers: