Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Laurus nobilis - Laurier sauce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2891
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Laurus nobilis - Laurier sauce   Ven 11 Aoû 2017 - 0:00



source http://fr.wikipedia.org/wiki/Laurus_nobilis
Laurus nobilis

Laurier sauce
Classification
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Magnoliidae
Ordre Laurales
Famille Lauraceae
Genre Laurus
Nom binominal
Laurus nobilis
L., 1753
Classification phylogénétique
Classification phylogénétique
Ordre Laurales
Famille Lauraceae

Laurus nobilis, le Laurier noble, Laurier vrai, Laurier-sauce ou simplement Laurier, est une espèce d'arbustes à feuillage persistant de la famille des Lauracées. Il est originaire du bassin méditerranéen. Il est parfois appelé Laurier d'Apollon.

Description [modifier | modifier le code]
Le laurier est un arbuste mesurant de 2 à 6 m et jusqu'à 15 m de haut, à tige droite et grise dans sa partie basse, verte dans le haut. Les feuilles de forme lancéolée, alternes, coriaces, à bord ondulé, sont vert foncé sur leur face supérieure et plus clair à la face inférieure. Elles dégagent une odeur aromatique quand on les froisse. Les fleurs, blanchâtres, groupées par 4 à 5 en petites ombelles, apparaissent en mars-avril. C'est une plante dioïque : les fleurs mâles et femelles sont sur des pieds séparés. Le fruit est une petite drupe ovoïde, noir violacé et nue.

Composition [modifier | modifier le code]
Les feuilles du Laurier-sauce contiennent une huile essentielle représentant 1 à 3 % du poids sec. Cette huile renferme 30 à 70 % de cinéol, ainsi que plusieurs composés terpéniques : linalol, géraniol, eugénol, pinène, terpinène, phélandrène. En plus de cette huile essentielle, les feuilles du Laurier-sauce contiennent également des alcaloïdes aporphiniques, comme la cryptodorine ou l'actinodaphnine qui sont responsables d'une activité cytotoxique (in vitro), des lactones sesquiterpèniques, ainsi que 18 flavonoïdes dont certains dérivés du kaempférol.

Les fleurs du Laurier-sauce renferment également une huile essentielle contenant les composés suivants : b-carophyllène, viridiflorène, b-élémène, germacradiènol, germacrène D.

De même, les racines contiennent une huile essentielle constituée de divers monoterpènes et sesquiterpènes, oxygénés ou non.

Utilisation[modifier | modifier le code]
Alimentaire[modifier | modifier le code]
Ses feuilles sont utilisées en cuisine pour leur arôme. En condiment, elles sont habituellement sèches et entrent dans la composition du bouquet garni, pour infusion ou cuisson dans la sauce. En Saintonge, la feuille est employée fraîche pour les courts-bouillons, matelotes ou ragoûts. Les Bédouins l'utilisent pour parfumer le café.

Les fleurs de Laurier-sauce séchées peuvent aussi être employées en infusion avec une cuillère de miel, et les baies séchées ont les mêmes propriétés culinaires que les feuilles ; elles sont préparées avec une râpe, de la même manière que la noix de muscade. Il est préférable d'en user avec modération, car la présence de lactones et d'alcaloïdes peut procurer un goût amer.

En Inde, plusieurs espèces différentes, au parfum plus ou moins proche du Laurier nobilis, sont utilisées en cuisine, sous le nom de laurier, souvent sans distinction entre elles. Il s'agit le plus souvent de Cinnamomum tamala. Le L. nobilis n'est jamais utilisé en cuisine traditionnelle, mais parfois dans des plats occidentaux ou adaptés.

Ornementale [modifier | modifier le code]
Cet arbuste est aussi très cultivé pour l'ornementation, notamment pour l'art topiaire : La Belgique est connue pour ses pépinières spécialisées dans la culture de laurier noble. Hors des régions de climat méditerranéen, il peut être sensible au gel, et est souvent cultivé en bacs; cependant certaines variétés, undulata notamment, se révèlent rustiques, et sont marcescentes ou repartent à partir de leur souche après une période de gel importante.

La branche de Laurier-sauce était appréciée aussi comme ornement par les Romains qui confectionnaient des couronnes pour les vainqueurs : les "lauréats".

Médicinale [modifier | modifier le code]
La feuille de laurier-sauce s'emploie également pour traiter les crampes abdominales en infusion.

Le savon d'Alep est traditionnellement fabriqué avec de l'huile de baies ou de feuilles de laurier.

Comme répulsif [modifier | modifier le code]
Au Maroc et en Tunisie, on frictionne les chevaux avec des feuilles fraîches afin d'en éloigner les mouches. On utilise également la feuille broyée en poudre pour lutter contre les fortes migraines : la poudre est alors prisée. Les feuilles du laurier-sauce contiennent du benzaldéhyde, de la pipéridine et du geraniol à une concentration de 50 ppm; ces molécules sont toutes trois connues pour leurs qualités de répulsion des insectes1.

Histoire et mythologie [modifier | modifier le code]
Le laurier est le symbole d'Apollon. Selon Ovide, Daphné nymphe de la mythologie grecque, qui fut le premier amour d'Apollon, le fuyait et allait, après une longue poursuite, être attrapée, quand, au dernier moment, son père, le dieu fleuve Pénée, la métamorphosa en laurier. Dès lors, Apollon en fit son arbre et le consacra aux triomphes, aux chants et aux poèmes.

La pythie de Delphes mâchait des feuilles de laurier préalablement à ses divinations.

Chez les Grecs et les Romains anciens, l'usage était établi de couronner de laurier les poètes et les vainqueurs.

Arum maculatum était considérée depuis des temps reculés comme une plante magique associée à la magie blanche. Au Moyen Âge, on couronnait de laurier les savants distingués dans les universités. Dans les écoles de médecine, la couronne dont on entourait la tête des jeunes docteurs était faite de rameaux feuillés de laurier avec des baies, d'où le nom « baccalauréat » (bacca laurea : baie de laurier) donné encore de nos jours en France au diplôme qui sanctionne la fin des études secondaires.

Autrefois on pensait que le tubercule de l'arum tacheté enveloppé dans une feuille de laurier d'Apollon favorisait les entreprises juridiques2.

Le laurier est encore un symbole de paix.

Psychologie[modifier | modifier le code]
Plus tard, le mythe a été repris par Freud, qui a associé l'image du laurier à celle de la mère, interprétant ce mythe comme une version plus ancienne du complexe d'Œdipe.

Symbolique [modifier | modifier le code]
Cet organisme végétal possède une caractéristique commune avec le sapin ou l'épicéa ou le houx : il demeure vert en hiver. Cette caractéristique a été prise en compte pour faire de cette plante un symbole d'immortalité ; la Lune, selon les Chinois, contiendrait un laurier et un immortel.

En Grèce, cet arbuste dédié à Apollon représentait l'immortalité acquise par la victoire, ainsi que les conditions mêmes de la victoire : la sagesse unie à l'héroïsme. D'où l'origine de la couronne de laurier qui ceignait la tête des héros, des génies et des sages. Toujours en rapport avec Apollon, la Pythie et les devins mâchaient ou brûlaient du laurier pour Apollon, afin d'attirer ses facultés divinatoires, et ceux qui recevaient de la Pythie une divination favorable retournaient chez eux avec une couronne de laurier.

Il est associé au prénom Laure qui signifie « victoire ».[réf. souhaitée] (du latin laurea : laurier, prix de la victoire)

Les autres lauriers [modifier | modifier le code]
Il serait dangereux de confondre le laurier rose avec le Laurier. Quand on parle de laurier à fleurs, il s'agit en fait de laurier rose. Celui-ci n'est pas utilisé en cuisine, car il est toxique. Beaucoup d'autres plantes sont également appelées lauriers, mais n'appartiennent ni au genre Laurus, ni même, pour la plupart, à la famille des Lauracées. On peut citer :

le laurier rose (Nerium oleander), de la famille des Apocynacées, extrêmement toxique
le laurier-tin (Viburnum tinus), de la famille des Caprifoliacées
le laurier du Portugal (Prunus lusitanica) qui est une rosacée.
Parmi tous les lauriers, le laurier rose est une des plantes les plus dangereuses et toutes ses parties sont toxiques. L'ingestion d'une simple feuille peut s'avérer mortelle pour un adulte, en raison des troubles cardiaques provoqués. Cet arbre vivace possède d'élégantes fleurs parfumées qui peuvent être blanches, rouge-rose, orangées ou rouge-orangé.


Divers[modifier | modifier le code]
Dans le calendrier républicain français, le 13e jour du mois de Pluviôse était officiellement dénommé jour du Laurier sauce.



source http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/laurier-sauce.php
Laurier sauce
Le 9 juillet 2014 par Clémentine Desfemmes
Le laurier sauce, ou laurier noble, est un arbre aussi intéressant en cuisine qu'au jardin : haie, topiaire, ou sujet isolé, son feuillage persistant et dense est très décoratif. Il demande peu d'entretien et se plante en pleine terre ou en pot.

Intérêt esthétique et condimentaire
Le laurier sauce, Laurus nobilis, est l'une des plantes aromatiques les plus utilisées en cuisine, notamment en bouquet garni. Ses feuilles, riches en huile essentielle et en composés aromatiques, dégagent une odeur marquée lorsqu'on les froisse. Son feuillage lancéolé, dense et persistant, vernissé, est aussi très décoratif. Il peut être utilisé en haie, ou isolé : on peut alors le laisser se développer librement (il peut alors atteindre plusieurs mètres de hauteur) ou en faire des topiaires.

La culture de ce petit arbre est facile : installé au jardin, en pleine terre (pour les régions où les températures ne descendent pas en-dessous de -15°C en hiver), ou encore en pot ou en bac, il vous permettra de récolter des feuilles tout au long de l'année.

Plantation et multiplication
Le laurier se plante de préférence en automne. Pour le rempotage des sujets en pot, cette période est également la plus propice.

La multiplication se fait par bouturage, à la fin de l'été (sur des rameaux de l'année précédente), ou par marcottage. Le semis (à l'automne) est possible mais difficile à réussir.
http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/fp_bouturage_ete.php3

En pratique
Sol
Idéalement riche, léger et sablonneux. Acide à calcaire. Bien drainé.

Exposition
Soleil ou éventuellement mi-ombre, mais le laurier aime la lumière. A l'abri des vents froids.

Récolte et usages en cuisine
Le laurier fleurit au printemps. Ses fleurs jaune clair n'ont guère d'intérêt en cuisine, de même que ses fruits (baies ovoïdes noir violacé), dont on extrait cependant une huile utilisée pour la fabrication du savon d'Alep.

Les feuilles de laurier se récoltent toute l'année. Laissez-les flétrir avant de les utiliser (sinon, le goût est trop fort). Séchées, elles gardent leur saveur durant assez longtemps. On utilise le laurier dans les sauces, les plats mijotés, les marinades...

>> A lire aussi : Récolter et conserver les aromatiques
http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/herbes-aromatiques-recolte-conservation.php

Variétés et cultivars
Laurus nobilis 'Aurea' (feuillage doré) ;
Laurus nobilis 'Crispa' (feuilles au bord crispé) ;
Laurus nobilis 'Bay Junior' (croissance lente, port compact, petites feuilles : cultivar parfait en topiaire) ;
Laurus nobilis 'Sunspot' (feuillage panaché de crème) ;
Laurus nobilis f. angustifolia (feuilles longues et fines)...

Entretien
Le laurier est une plante méditerranéenne : il n'a généralement pas besoin d'être arrosé (sauf pour les sujets en pots ou en bacs). Quelques arrosages en période de sécheresse, durant les premières années de l'arbre, peuvent cependant être nécessaires. Apportez du compost chaque année, au printemps. Rempotez le laurier en pot tous les 2 ou 3 ans.

La taille n'est pas obligatoire, mais vous pouvez tailler en fin d'hiver si vous souhaitez conserver une forme particulière à l'arbre. Enfin, il est conseillé d'installer un paillage au pied de l'arbre pour protéger ses racines en cas de gel (le laurier est généralement rustique jusqu'à -10°C ou -15°C). Si les parties aériennes de l'arbre sont détruites par le gel, pas de panique : rabattez au ras du sol, la souche repartira par rejets.

Bon à savoir
Le laurier sauce est le seul laurier à être comestible. A ne pas confondre avec le laurier rose qui est toxique !

>> Lire aussi : Pourquoi certaines plantes sont-elles aromatiques ?
http://www.gerbeaud.com/jardin/decouverte/plantes-essences-aromatiques-huiles-essentielles,943.html



source http://www.rustica.fr/articles-jardin/laurier-sauce,5548.html
Laurier-sauce
Arbuste persistant supportant bien la taille, le laurier peut être conduit en topiaire, un décor à part entière.

Fiche technique
Nom latin : Laurus nobilis
Type de plante : arbuste persistant
Plantation : novembre à mars
Récolte : permanente
Exposition : soleil
Sol : drainant
Famille : Lauracées

Conditions de culture
Trop souvent considéré comme un petit arbuste du potager, on oublie que ce laurier (Laurus nobilis) atteint parfois rapidement un très fort développement, jusqu’à 5m de haut, voire plus. Heureusement, il peut facilement contenu ou franchement rabattu. Autrefois employées pour tresser des couronnes, ses feuilles entrent dans le fameux bouquet garni, parfumant plats en sauce, courts-bouillons, gibier…

Plantation
En situation bien dégagée et abritée dans un terrain léger, profondément décompacté. Planter le laurier sauce au printemps en régions froides, sur butte en sol gorgé d’eau.
Planter le laurier sauce
http://www.rustica.fr/articles-jardin/planter-laurier-sauce,1613.html

Entretien
Tailler régulièrement les jeunes pousses. Il peut être rabattu en hiver. Pour les sujets conduits en topiaires, tailler 2 fois par an, mi-juin et fin septembre.
Arroser l’année de la plantation.
Tailler et bouturer le laurier-sauce
http://www.rustica.fr/articles-jardin/tailler-et-bouturer-laurier-sauce,1502.html

Récolte et conservation
Couper les jeunes pousses au sécateur au fur et à mesure des besoins. Séchées, les feuilles perdent de leur amertume.

Par Xavier MATHIAS
****************
source http://www.rustica.fr/articles-jardin/arroser-laurier-sauce,7083.html
Arroser le laurier-sauce
Le laurier-sauce, en bon méditerranéen, est peu exigeant en eau. Les plantes en pot, taillées, demandent un peu plus d’attention.

Besoins en eau du laurier-sauce
Les besoins du laurier-sauce sont très faibles.

Signes de manque d’eau
Les jeunes rameaux mollissent. Les feuilles adultes se racornissent, grisent et sèchent. Il est alors très urgent d’agir.

Qualité de l’eau
Toutes les eaux conviennent au laurier-sauce.

Fréquence des arrosages
Les plants nouvellement installés demandent un arrosage hebdomadaire moyen (1/2 arrosoir) entre mai et septembre, la première année.
Les plants en pot demandent des arrosages quotidiens à la même époque. En cas de « coup de sec », tremper la plante tous les jours et enrober la ramure dans du voile de forçage.

Par Philippe BONDUEL
****************
source http://www.rustica.fr/articles-jardin/cueillir-laurier-sauce,5935.html
Cueillir le laurier-sauce
Le laurier-sauce est une bénédiction, car il se récolte tout au long de l'année selon les besoins. Attention, seul le laurier noble (laurus nobilis) se consomme, les autres arbustes d'ornement appelés lauriers sont toxiques (laurier-rose, laurier cerise, laurier-tin, laurier du Portugal...).

Quand récolter le laurier-sauce ?
Le feuillage aromatique du laurier-sauce se cueille toute l'année mais son parfum est réputé plus puissant lors de la période de croissance et plus amère lors de la floraison. Le séchage réduirait cette amertume.
Il est donc possible de le faire sécher pour le conserver et le consommer en dehors de la période de croissance.

Comment bien conserver le laurier-sauce ?
La meilleure manière de le conserver est de le faire sécher dans un endroit sec, à plat sur un linge ou suspendu en bouquet d'une dizaine de feuilles la tête en bas, puis de l'entreposer dans un contenant fermé.
Le laurier-sauce entre dans la composition du bouquet-garni avec le persil, le romarin et le thym.

Par Jordan BELGRAVE
*****************
source http://www.rustica.fr/articles-jardin/proteger-laurier-sauce,7087.html
Protéger le laurier-sauce
Modestement victime de mineuses anecdotiques, le laurier-sauce craint surtout le froid. Les jeunes sujets sont aisés à protéger ; les plus grands demandent plus de travail.

Comment protéger le laurier-sauce contre les éléments ?
Insensible au vent (même assez salé, mais pas glacé) et au soleil, le laurier-sauce est inégalement sensible au froid, d’un sujet à l’autre. Mais au-delà de -12°C, il est facilement en danger.
Protéger les jeunes plants en novembre en les enrobant généreusement de voile d’hivernage, solidement ancré au sol.
Les plants adultes sont mieux armés. Mais il est prudent, en cas de forts gels annoncés, de poser des brise-vents. Entourer également la souche d’une épaisse (60 cm) couche de paille ou de feuilles mortes, maintenue par un filet. Ce faisant, l’arbre pourra toujours repartir de la souche.
Entourer les contenants des plantes en pot de plusieurs couches de toile, et la plante elle-même de voile d’hivernage.

Par Philippe BONDUEL
*****************
source http://www.rustica.fr/articles-jardin/rabattre-laurier-sauce,7085.html
Rabattre le laurier-sauce
Le laurier-sauce finit par devenir un petit arbre, plutôt encombrant, parfois. Il peut être alors utile de le rabattre. Il en va de même pour les sujets qui ont gelé.

Quand rabattre le laurier-sauce ?
Rabattre les plants au printemps (avril).

Matériel nécessaire
Scie d’élagueur
Tronçonneuse

Comment rabattre le laurier-sauce ?
Le rabattage total : couper le (ou les) tronc(s) à 20 cm du sol. L’arbre supporte bien l’opération et repousse vite.

Le rabattage partiel : il est utile sur un arbre simplement encombrant ou partiellement gelé. Couper très court les troncs ou branches secs (gelés). Rabattre des deux tiers les autres troncs ou branches charpentières.

Pour un arbre encombrant, la mise en forme peut se limiter à la suppression des branches basses (jusqu’à hauteur d’homme) et à un raccourcissement de moitié des branches restantes.

Par Philippe BONDUEL  
******************
source http://www.rustica.fr/articles-jardin/tailler-et-bouturer-laurier-sauce,1502.html
Tailler et bouturer le laurier-sauce
Le laurier-sauce est connu pour ses feuilles condimentaires. Il peut aussi former de belles haies brise-vent ou être planté dans des bacs afin d’orner un balcon ou une terrasse. Il se prête alors à toutes les formes taillées.

Voir sur le lien
Tailler le laurier-sauce en haie
Tailler le laurier-sauce en cône ou pyramide
Bouturer le laurier-sauce

Conseil :
La production de racines sur la bouture peut demander deux mois. Pour activer cette émission, trempez la base de la bouture dans une poudre d’hormones avant de la planter dans la caissette.

Bon à savoir :
Il est conseillé de procéder à un repiquage des boutures deux ou trois mois après leur création dans des petits pots contenant un mélange de deux tiers de terreau et d’un tiers de sable. Hivernez-les entre 10 et 15 °C. Plantez en pépinière au printemps. La mise en place définitive se fait deux ans plus tard.



Liens sur sa culture
http://www.greenpouce.com/plante-laurier-sauce.html

http://lejardincesttout.typepad.com/lejardincesttout/arbres/page/2/

http://www.deco.fr/jardin-jardinage/plante-aromatique-et-officinale/laurier-sauce/

http://jardin.potager.free.fr/jardin/potager/aromates/laurier.htm

http://www.aujardin.info/plantes/laurier_sauce.php

http://www.jejardine.org/japprends-a-jardiner/maladies-et-ravageurs
http://www.jejardine.org/japprends-a-jardiner/maladies-et-ravageurs/126-les-bacteries-tous-les-articles.html

http://www.detenteaujardin.com/t22797-quelle-est-cette-maladie

Photos des feuilles atteintes
http://aramel.free.fr/INSECTES39%27.shtml
De Psylles
http://aramel.free.fr/INSECTES10-9.shtml

source http://www.srpv-centre.com/ulf/SRPVcentre/avertissements/orn01-10int.pdf
Psylle du Laurier-sauce
Présence de dégâts sur feuilles dus au Psylle du laurier-sauce (Trioza alacris). Ce ravageur hiverne sous forme adulte
à l’abri des feuilles déformées ; il peut trouver aussi refuge dans la litière ou les débris accumulés au pied des arbres.
Au printemps, les adultes envahissent les nouvelles pousses pour s’alimenter sur les feuilles, dont les bords
s’enroulent sous l’action des piqûres. Ces déformations fournissent ainsi un site approprié pour la ponte. Les larves
s’alimentent à l’intérieur de ces déformations ; elles excrètent de grandes quantités de miellat. Les bords des feuilles
déformés s’épaississent et continuent de s’enrouler, virant au jaune, au rouge ou au brun. Les larves atteignent
généralement le stade adulte à la mi-octobre. Lorsque les conditions sont favorables, il y a deux générations par an.
L’adulte ressemble à première vue à un puceron, mais observé à la loupe, le psylle se révèle en fait semblable à une
minuscule cigale aux ailes transparentes. La larve, blanc jaunâtre, est recouverte d’une sécrétion blanche ayant
l’aspect de filaments entremêlés.
Les dégâts sont surtout dommageables en cas de pullulation, sur les jeunes lauriers ; sur les arbres plus âgés, les
dégâts sont nuisibles à l’esthétisme mais ne compromettent pas la vigueur des sujets.
- Ménager les ennemis naturels du psylle, notamment les punaises prédatrices (Anthocorides, Mirides), qui
sont partiellement détruits par divers insecticides.
- Couper et brûler les rameaux fortement infestés.
- Il n’existe pas de produits autorisés à cet usage.



Le cuisiner
sourcehttp://cuisine.journaldesfemmes.com/encyclopedie/fiche_composant/175/laurier.shtml
Tout sur... le laurier
Saisons, Histoire, composition, bienfaits, recettes... Les conseils pour le choisir, le cuisiner et le conserver

Bienfaits
Les feuilles du laurier-sauce, en forme de fer de lance, dégage un arôme très prononcé lorsqu'on les brise, car elles sont riches en huile essentielle. Les fruits en sont aussi bien pourvus. C'est cette huile qui confère à l'arbuste des propriétés médicinales reconnues. Le laurier a en effet une action antiseptique, antivirale et bactéricide.
Ainsi, il est un remède efficace pour les plaies, les aphtes et les abcès dentaires, entre autres. L'huile de ses fruits s'avère même être une arme redoutable contre les insectes et les parasites, poux et acariens en ligne de mire.

On le considère également comme l'arbuste de la sérénité puisqu'il a une action sédative naturelle. Son infusion agit de façon très bénéfique sur le système nerveux, qu'elle rééquilibre dans les cas d'anxiété ou de dépression. En outre, ayez toujours dans votre pharmacie un flacon de son huile essentielle qui, en application locale, est un excellent antispasmodique.
Quelques massages ou frictions sur les zones concernées soulagent les douleurs dues à l'arthrite, les rhumatismes et les contractures musculaires.

Pour finir, cette huile peut tout aussi se ranger au rayon des produits de beauté. Il suffit pour cela d'en diluer quelques gouttes dans l'eau du bain (irritante, il ne faut surtout pas l'utiliser pure). Avis en particulier aux peaux grasses et aux cuirs chevelus dévitalisés : elle parvient en douceur à équilibrer les unes et à stimuler les autres.

Dégustation
Choisissez-le avec précaution car ses cousins sont très toxiques, voire mortels. On le reconnaît à ses feuilles vert sombre et brillantes, dont l'odeur rappelle la tisane, et à ses petites fleurs jaunes. A ne pas confondre donc avec le laurier-rose et le laurier-cerise qui ont, eux, des feuilles vert pâle et des fleurs abondantes très odorantes, blanches, roses ou fuchsia.
Dans le doute préférez l'acheter en épicerie, sous sa forme séchée.

Conservez-le assez longtemps une fois séché, dans un bocal hermétique à l'abri de la lumière, afin qu'il conserve au mieux son arôme volatil.

Consommez-le pour parfumer vos recettes méridionales. Le laurier-sauce est indispensable au bouquet garni. Il réveille les soupes à la tomate et les ratatouilles de Provence. Il est aussi parfait pour aromatiser les marinades. Son parfum se développe tout au long du mijotage : il se prête donc très bien aux cuissons à l'étouffée et aux plats tels que les ragoûts, les daubes ou encore le pot-au-feu.
Difficile de s'en passer également lors de la préparation de pâtés, terrines et autres civets.

Ses feuilles fraîches ou séchées dégagent un arôme marqué lorsqu'on les froisse ou qu'on les brise. N'hésitez pas alors à en glisser dans vos court-bouillons et d'une manière générale dans toutes les eaux de cuisson (pâtes, riz...)

Pensez à en glisser une feuille dans une bouteille de vinaigre ou d'huile d'olive afin de l'aromatiser subtilement. En Afrique du nord, cette même feuille est utilisée par les Bédouins pour parfumer le café. Enfin, procurez-vous des branches de laurier afin de les substituer aux piques en bois ou en métal de vos brochettes. Une façon originale de les parfumer.

Histoire
Originaire d'Asie mineure et d'Europe méridionale, le laurier est devenu symbole de la victoire dans l'Antiquité gréco-romaine, où on le dédiait à Apollon. Tressé en couronne, il honorait les poètes ainsi que les généraux victorieux, voilà pourquoi aujourd'hui, on dit qu'il ne faut pas "s'endormir sur ses lauriers". La langue française doit également à cet arbuste le mot baccalauréat : on remettait, en effet, aux docteurs en médecine du laurier à baie (du latin bacca laureus) pour les gratifier à la fin de leurs études.

Le laurier-sauce est un arbuste vivace et persistant de la famille des lauracées. Peu exigeant en ce qui concerne le sol sur lequel il pousse, il a besoin toutefois d'un climat chaud et d'une bonne exposition au soleil. C'est la raison pour laquelle on le trouve notamment sur le pourtour méditerranéen et sur le littoral du sud-ouest de la France.

Son feuillage dense et persistant, d'un beau vert sombre et brillant le rend parfait pour réaliser une haie dans les jardins. Mais c'est pour ses propriétés aromatiques que le laurier-sauce est réputé et très utilisé dans la gastronomie provençale notamment. Au printemps, il laisse apparaître ses petites fleurs jaunes et ses baies rondes et noires.
Et attention, appelé laurier noble ou laurier d'Apollon, il ne doit surtout pas être confondu avec ses cousins le laurier-rose et le laurier-cerise qui sont très toxiques, voire mortels, et uniquement ornementaux.

A lire aussi le dossier "Herbes de Provence, un parfum d'été dans votre cuisine"
http://cuisine.journaldesfemmes.com/magazine/dossier/0507herbesprovence/index.shtml



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
 
Laurus nobilis - Laurier sauce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Red Beans and Pepper Sauce ce soir a puimisson
» Sauce Bolognaise
» Carpaccio de fruits sauce chocolat
» LA SAUCE À CHARLY
» Gâteau aux dattes et sa sauce caramel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: ARBUSTES-
Sauter vers: