Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Euphorbia pulcherrima - Poinsettia - Etoile de Noel

Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3222
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Euphorbia pulcherrima - Poinsettia - Etoile de Noel   Lun 26 Juin 2017 - 23:39



Euphorbia pulcherrima

source http://fr.hortipedia.com/wiki/Euphorbia_pulcherrima
Euphorbia pulcherrima est un arbuste.

Taxonomie
Euphorbia pulcherrima est une espèce dans le genre Euphorbia qui contient environ de 2140 à 2233 espèces et fait partie de la famille des Euphorbiaceae (Euphorbiacées). L'espèce type du genre est Euphorbia antiquorum.

Synonymes
Euphorbia coccinea
Euphorbia diversifolia
Euphorbia erythrophylla
Euphorbia fastuosa
Euphorbia lutea
Euphorbia poinsettiana
Euphorbia pulcherrima f. lutea
Poinsettia pulcherrima
Poinsettia pulcherrima var. albida

Description

Stature
Ces arbustes peuvent atteindre une hauteur de 1 à 4 mètres. Leurs amplitude est de 1.5 à 2 mètres.

Bois et Écorce
L'écorce est lisse et verte.

Feuilles
Euphorbia pulcherrima est une plante à feuilles persistantes. Elle présente des feuilles vertes moyennes, simples et alternes. Elles sont ovales et pétiolées avec un bord entier. La surface des feuilles est glanduleuse.

Fleurs et Fruits
La floraison de Euphorbia pulcherrima a lieu en décembre. Les plantes présentent des cyathes de couleur rouge vermillon. Les fleurs s'organisent en cyme.

Racines

Distribution
Euphorbia pulcherrima provient de l'Amérique centrale.

Culture
Les arbustes poussent sur des sols secs et préfèrent une exposition ensoleillée. Le substrat doit être sableux-graveleux. Ils supportent des températures seulement au-dessus d'au moins 1°C (USDA zone 10).

tolérances des conditions spécifiques
aucune tolérance: sols temporairement secs
tolérance élevée: climat urbain

Utilisation
Appropriée comme plante en bac, fleurs coupées et comme plante d'intérieur.

Entretien et Prolifération
En principe ces plantes nécessitent beaucoup d'entretien

Variétés: voir les photos sur le lien
http://fr.hortipedia.com/wiki/Euphorbia_pulcherrima

Toxicité
Euphorbia pulcherrima est toxique.

Maladies et Parasites
Miellat, galles et feuilles frisées indiquent une infestation de pucerons. Pulvérisez un insecticide ou introduisez un auxiliaire, p. ex. des ichneumons ou des moustiques prédateurs.

Des fils cireux et du miellat sur les feuilles et les tiges indiquent une infestation de cochenilles farineuses. Pulvérisez un insecticide ou introduisez des auxiliaires (larves de hanneton).

Un feutrage blanc sur la plante indique une infestation en oïdium. Enlevez les parties atteintes et employez un fongicide. Gardez les raçines humides et n'arrosez pas le feuillage. Améliorez la ventilation.

Des touffes blanches ou un feutrage blanc sur le revers des feuilles indiquent une invasion de mildiou. Enlevez les parties atteintes et employez en fongicide. Gardez les raçines humides et n'arrosez pas le feuillage. Améliorez la ventilation.

Des toiles d'araignée fines sur les plantes indiquent une infestation d'araciens ('araignées rouges'). Ces insectes se nourrissent du contenu des cellules du parenchyme et apparaissent surtout dans les serres. Pulvérisez un insecticide ou introduisez des acariens prédateurs.

Feuilles ou fleurs rabougries ou décolorées sont une indication d'invasion d'anguillules qui entraîne le dépérissement des plantes. Éliminez les plantes infestées.

Des tâches blanches sur les fleurs et sur les feuilles ainsi que des bourgeons qui ne s'ouvrent pas, indiquent un infestation de thrips. Améliorez la ventilation et arrosez régulièrement. Aussi il est possible de pulvériser un insecticide ou d'introduire des auxiliaires (acarien prédateurs).

Des fleurs et feuilles déformées et décolorées indiquent une maladie virale. Enlevez les plantes atteintes et empêchez la transmission de maladie par les insectes.

Du miellat et une moisissure noire indiquent une infestation d'aleurodes. Les larves ressemblent à des cochenilles et se trouvent sur la face inférieure des feuilles. Pulvérisez un insecticide. Dans une serre, introduisez des auxiliaires.



Voila un beau spécimen que j'avais photographié en septembre 2008 et qui poussait dans la jardinière d'un immeuble de mon quartier.

















Dernière édition par Libellule le Mar 16 Oct 2018 - 15:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3222
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Euphorbia pulcherrima - Poinsettia - Etoile de Noel   Mer 10 Oct 2018 - 17:36

source http://fr.wikipedia.org/wiki/Euphorbia_pulcherrima
Euphorbia pulcherrima est une espèce de plante arbustive du genre Euphorbia (les euphorbes véritables) et de la famille des Euphorbiaceae. Cette euphorbe arbustive est originaire d'Amérique centrale et du sud du Mexique, région dans laquelle elle peut atteindre 4 à 5 mètres de haut. Son ancien nom générique, Poinsettia, provient d'ailleurs de celui du premier ambassadeur des États-Unis au Mexique, Joel Roberts Poinsett. Elle est cultivée comme plante ornementale.

Ce sont les bractées colorées rouge vif qui font sa valeur ornementale, les fleurs n'ayant pas d'intérêt. De nos jours, la sélection a produit des variétés aux bractées roses ou blanches.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]
Euphorbia pulcherrima
L'espèce est communément appelée « étoile de Noël »1, car ses bractées forment une étoile et elle est principalement commercialisée à l'époque de Noël dans l'hémisphère nord.

Elle est aussi commercialisée sous le nom de « poinsettia » qui est un de ses anciens noms de genre. Ce n'est pas la seule espèce qui fut rangée dans ce genre.

Description[modifier | modifier le code]
Les feuilles alternes sont vert foncé, acuminées à base cunéiforme et au long pétiole pouvant être coloré, aux nervures marquées et à la marge ondulée. Les bractées lancéolées prennent une couleur rouge vif (autres couleurs pour les cultivars), jouant le rôle de pétales : elles sont qualifiées de « bractée pétaloïde  ». Les petites fleurs nectarifères se regroupent dans une inflorescence de capitule (fleurs mâles apétales autour d'une fleur femelle).

Utilisation[modifier | modifier le code]
Les premiers plants furent introduits aux États-Unis en 1925.

C'est aujourd'hui l'une des plantes en pot les plus commercialisées aux États-Unis et en Europe occidentale, où elle est très utilisée comme plante décorative au moment de Noël. Sa culture n'a pu se développer qu'une fois que la sélection variétale ait résolu certains problèmes tels que la sensibilité aux Phytophthora ou sa grande sensibilité aux chocs de culture qui lui faisait perdre ses feuilles.

Allergie[modifier | modifier le code]
Euphorbia pulcherrima est un proche parent de l'Hévéa et possède comme lui des canaux laticifères présents dans tous les tissus de la plante. Ces canaux véhiculent un latex blanc proche du caoutchouc et contenant les mêmes protéines allergènes. Par conséquent, les personnes ayant une allergie au latex peuvent développer la même réactivité avec le Poinsettia2.

Dépollution[modifier | modifier le code]
Euphorbia pulcherrima est une plante dépolluante qui absorbera de grandes quantités de formaldéhyde qui s'accumulent dans les pièces peu aérées.[réf. nécessaire]

Culture[modifier | modifier le code]
Cette espèce est une plante qui possède un système racinaire très fragile. C'est pourquoi les boutures sont le plus souvent en godets grillagés appelés giffy. Il faut donc prendre soin de ne pas trop tasser le substrat et de régler convenablement la rempoteuse. De telles précautions améliorent la prophylaxie (ensemble des mesures prises pour prévenir l'apparition ou la propagation des maladies).

La plante entre en phase de repos d"avril à septembre. Pendant cette période, on cesse les arrosages. Début septembre, on rabat la plante et on reprend les arrosages.

Engrais[modifier | modifier le code]
Étant une plante fragile, Euphorbia pulcherrima nécessite de nombreux soins, la fertilisation doit être soignée (suffisante, régulière et bien équilibrée), d'autant plus que la plante réagit très bien aux apports d’engrais. La nature du contenant (on conseille en général l'usage d'un pot en argile) influe beaucoup sur la conduite de la fertirrigation.

On peut par exemple utiliser en solution un engrais 21-15-15 en alternance avec un engrais 13-05-20, en fertirrigation, on les utilisera à raison de 0,5 gramme par litre en début de culture et 1 gramme par litre en milieu de culture ; en fin de culture, il est préférable de suspendre l’apport d’engrais. Plusieurs études récentes montrent l'importance du calcium dans la bonne santé de cette espèce, il est donc important de surveiller sa teneur.

Hygrométrie[modifier | modifier le code]
L'hygrométrie au moment de l'enracinement doit être supérieure à 90 % afin d'éviter le dessèchement et l'enroulement irréversible des feuilles, cela explique pourquoi la plupart des horticulteurs choisissent de recevoir les boutures déjà enracinées. Durant la culture, l'humidité relative de l'air devra être maintenue entre 60 % et 70 % jusqu'à la formation des bractées.

Multiplication[modifier | modifier le code]
La multiplication pour la production s'effectue par bouturage de pieds-mère, ces pieds-mère sont changés tous les ans pour avoir des plantes vigoureuses; ils sont éclairés pour empêcher l'induction florale qui ne se produit pas si la durée du jour est supérieure à quinze heures. Le bouturage proprement dit est un bouturage de tête, les Euphorbiacées étant des plantes lactescentes, pour éviter qu'elles ne se vident de leur latex, on les trempe dans l'eau tiède ce qui stoppe l'écoulement. Un papier journal mouillé évite le flétrissement des boutures avant leur mise en substrat. Les boutures sont impérativement mises en substrat le jour même. Un phytohormone de bouturage (auxines et acide indolbutyrique) se révèle nécessaire. Elles patienteront quatre semaines, le temps qu'elles s'enracinent, avant d'être expédiées par cartons aux horticulteurs.

Obscurcissement (ou occultation)[modifier | modifier le code]
Cette plante est photopériodique, elle fleurit lorsque les jours sont courts. Les horticulteurs maîtrisent bien le contrôle de la photopériode ce qui leur permet de faire fleurir les plants quelle que soit la saison. Traditionnellement, elle est surtout cultivée en automne et en hiver car c'est lors de ces périodes que les jours sont naturellement courts.

À l'inverse des maisons de multiplication, l'horticulteur lui désire l'induction florale, c'est pourquoi il lui est nécessaire d'obscurcir les premières séries (arrivage en juin, obscurcissement en septembre-octobre). Cette espèce exige un obscurcissement d'une quinzaine d'heures par nuit (de 17h à 8h par exemple)

La technique de base est simpliste, on tend des câbles au-dessus des tablettes de culture sur lesquelles on fait glisser des bâches noires; les grosses unités de production disposent d'appareillages motorisés reliés à l'ordinateur climatique.

Un obscurcissement très hâtif peut être pratiqué pour obtenir de très petits plants.

Température[modifier | modifier le code]
Euphorbia pulcherrima est très sensible aux écarts de température et notamment aux courants d'air. La température sera de 19-20°C en début de culture et de 17-18°C en fin de culture. Les nouveaux cultivars sont adaptés à des températures de 2 à 3°C plus basses, ce qui en plus améliore leur épanouissement et permet des économies de chauffage.

Stade végétatif Température de jour Température de nuit
Enracinement et bouturage 24°C 21°C
Développement végétatif 20°C 18°C
Initiation florale 19°C 17°C
Régulateur de croissance[modifier | modifier le code]
Le régulateur de croissance permet de limiter l'allongement excessif de certains cultivars (surtout les anciennes variétés) et une meilleure ramification (en réduisant les entre-nœuds, on obtient une plante compacte possédant des ramifications solides). Le nombre d'applications est variable : une à deux fois pour les cultivars récents (une fois pour PETERSTAR, deux fois pour CORTEZ), ce qui est bien inférieur à la variété ANGELICA qui n'est plus guère exploitée, elle nécessitait de trois à quatre passages à des concentrations bien supérieures à aujourd'hui, on utilise actuellement le produit CYCOCEL C5 (chlorméquat chlorure + chlorure de choline, produit très efficace mais pas homologué en cultures ornementales, d'autres produits tels que BONZĪ ou le TOPFLOR existent mais leur forte persistance d'action en fait des produits peu adaptés à cette espèce) à une concentration de 75 cm³ par litre en vaporisation.

Substrat[modifier | modifier le code]
Le substrat nécessite un terreau léger composé, par exemple de 85 % de tourbe blonde et de 15 % de perlite et enrichi en engrais à raison d'1kg/m³. Son pH doit être compris entre 6,0 et 6,5.

Pincement[modifier | modifier le code]
Une semaine après l'empotage, on pince au-dessus de la cinquième feuille afin d'obtenir trois à six rameaux.

Distançage[modifier | modifier le code]
Pour économiser de la place et pour obtenir des plants de forme régulière, on ne place pas les plantes dès le début de la culture à leur espacement définitif.

La densité initiale est au touche-touche durant 4 à 5 semaines. La densité finale est de 7 à 10 pieds par m² pour des plantes en pots de 14cm de diamètre. Un à trois distançages sont pratiqués généralement en cours de culture pour éviter tout risque d'étiolement ou de jaunissement des feuilles de la base ainsi que pour limiter les problèmes sanitaires notamment le botrytis.

Ravageurs fréquents[modifier | modifier le code]
Les aleurodes (Bemisia tabaci et Trialeurodes vaporariorum) dont Encarsia formosa est un auxiliaire parasitoïde.
L'acarien Tetranychus urticae
Traitement[modifier | modifier le code]
A moins de recourir à la lutte biologique, ou d'être dans une zone non touchée par les différents prédateurs, il est nécessaire de pratiquer certains traitements.

On citera ici à titre indicatif certains produits phytosanitaires, mais d'autres produits peuvent être utilisés.
-le sanmite (on peut se le procurer chez un revendeur français sous le nom commercial nexter, mais sa concentration en pyridaben est de 200 grammes par litre) est un acaricide agissant par contact sur les formes mobiles : larves à tous les stades et adultes. Il contient 150 grammes au litre de pyridaben. Pour optimiser le traitement, on peut utiliser un UBV (ultra bas volume) qui est un appareil) qui diffuse sous forme de brouillard le produit de traitement. Il faut mettre dans la réserve la dose pour 100 litres, dans ce cas 120 ml, mais n'y ajouter qu'un seul litre d'eau. La machine propulsera le liquide sous forme de brouillard. Cette machine fonctionne de nuit grâce à son horloge, ce qui étant donné la toxicité d'une telle concentration est un avantage non négligeable. Le sanmite sert principalement contre les acariens (Tetranychus urticae).
D'autres produits sont parfois utilisés tel que le BENLATE, le PREVICUR ou le FONGARIDE contre les Pythium et les Thievalopsis ou le ROVRAL contre les Rhizoctomia et les Botrytis. Mais ces traitements s'avèrent nécessaires que si le terreau est trop lourd, il est souvent plus économique (et plus écologique) si le terreau est assez léger de brûler un ou deux pieds par an plutôt que d'utiliser de tels produits.

Synonymes[modifier | modifier le code]
Poinsettia pulcherrima (Willd. ex Klotzsch) Graham
On remarquera que le basionyme de cette espèce est le nom actuel de la plante, c'est-à-dire Euphorbia pulcherrima. La plante a été appelée Euphorbia pulcherrima avant de prendre le nom de Poinsettia pulcherrima pour finalement reprendre son nom initial de Euphorbia pulcherrima.
Pleuradenia coccinea Raf.
Euphorbia coccinea Willd. ex Boiss.
Euphorbia poinsettiana Buist ex Giah.
Euphorbia erythrophylla Bertol.
Euphorbia diversifolia Willd. ex Boiss.
Euphorbia lutea Alam. ex Boiss.
Euphorbia fastuosa Sessé & Moç.





Dernière édition par Libellule le Mar 16 Oct 2018 - 15:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3222
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Euphorbia pulcherrima - Poinsettia - Etoile de Noel   Dim 14 Oct 2018 - 16:02

source http://www.le-poinsettia.info/fr/bienvenue.html
Le 12 décembre, c'est la journée nationale de l'étoile de Noël !

Chaque année, aux États-Unis, en Espagne, aux Pays-Bas et dans de nombreux autres pays, l'étoile de Noël (appelée poinsettia) est célébrée le 12 décembre. À l'instar de ces différents pays, les producteurs français de Poinsettia ont décidé d'instaurer en France la journée nationale du Poinsettia.
Ainsi, le lundi 12 décembre 2011, de nombreux fleuristes, jardineries et producteurs-détaillants vont fêter comme il se doit l'étoile de Noël: mises en scène de poinsettias et démonstrations de compositions vont ponctuer cette journée.

Pourquoi le 12 décembre ?
L'étoile de Noël vient d'Amérique Centrale et du Mexique. Vers 1828, Joël Poinsett, ambassadeur des États-Unis d'Amérique au Mexique, médecin et botaniste passionné, succomba au charme de cette plante sauvage. Il ramena l'étoile de Noël dans son pays. C'est ainsi qu'en son honneur, on baptisa cette plante 'Poinsettia'. En commémoration de la mort de Joël Poinsett le 12 décembre 1851, le congrès des États-Unis décida d'instaurer la journée nationale du Poinsettia le 12 décembre. Ainsi, chaque année depuis le milieu du XIXe siècle, le poinsettia est célébré ce jour-là et l'on s'y offre traditionnellement des étoiles de Noël - une belle coutume dont la popularité gagne également l'Europe et plus particulièrement la France.

L’étoile de Noël – biographie d’une star d’Hollywood
Les étapes d’une carrière mondiale
L’étoile de Noël vient d’Amérique Centrale et du Mexique. Mais sa carrière mondiale démarra, comme la carrière de bien des stars illustres, à Hollywood, en Californie.

Selon une ancienne légende Aztèque, la plante aux bractées rouge lumineux est née d’une histoire d’amour tragique au cours de laquelle le cœur brisé d’une déesse aztèque laissa tomber au sol des gouttes de sang qui donnèrent naissance à l’étoile de Noël. Vénérée par les Aztèques, cette plante – qu’ils appelaient dans leur langue 'Cuetlaxochitl' – ornait les hauts plateaux tropicaux pendant la courte période hivernale.
Ils l’appréciaient plus pour ses utilisations pratiques que pour ses attraits décoratifs. En effet, ils utilisaient ses bractées pour faire un pigment rouge utilisé pour les textiles et les produits cosmétiques. La sève laiteuse de la plante servait à fabriquer un médicament pour diminuer la fièvre.

Dans le climat subtropical de ses pays d’origine, l’étoile de Noël grandit en buisson pouvant atteindre jusqu’à 4 mètres de haut. Vers 1828, Joël Poinsett, ambassadeur des États-Unis d’Amérique au Mexique, médecin et botaniste passionné, succomba au charme de cette plante sauvage.
Il ramena l’étoile de Noël dans son pays. C’est ainsi qu’en son honneur, on baptisa cette plante 'Poinsettia'. En commémoration de la mort de Joël Poinsett le 12 décembre 1851, le congrès des Etats-Unis décida d’instaurer la journée nationale du Poinsettia le 12 décembre.
Ainsi, chaque année depuis le milieu du 19e siècle, le poinsettia est célébré ce jour-là et l’on s’y offre traditionnellement des étoiles de Noël – une belle coutume dont la popularité gagne également l’Europe et plus particulièrement la France, les Pays-Bas, l’Allemagne et l’Espagne.

The striking winter bloomer was discovered in Europe in the early 19th century. In 1804, the naturalist Alexander von Humboldt had noticed the luminous red plant and had taken the Christmas star home with him after a trip to America. In Berlin, it was catalogued and was given the botanical name 'Euphorbia pulcherrima', the 'most beautiful of the euphorbias' by the botanist Carl Ludwig Willdenow in 1833. In 1834, the Christmas star was described by the doctor, chemist and custodian at the Botanical Museum in Berlin, Johann Friedrich Klotzsch, according to a document of the 'Willdenow' herbarium.

Une star – en bouquet et en pot
C’est au début du 20e siècle que Paul Ecke, un Allemand émigré aux Etats-Unis d’Amérique, commença à produire et à commercialiser l’étoile de Noël. C’est ainsi que débuta sa fabuleuse carrière mondiale. Ecke, qui était fasciné par ces plantes rouges qui poussaient de façon sauvage près de sa ferme en Californie, s’essaya à cultiver les poinsettias.
Il fit tout de suite fureur en vendant à Noël les tiges fraîchement coupées. Paul Jr., son fils, les vendit pour les fêtes de fin d’année dans les boutiques prestigieuses de Sunset et d’Hollywood Boulevards, à Los Angeles – le lieu de reconnaissance idéal pour une star mondiale !
Voilà comment débuta la carrière de l’étoile de Noël, là où se trouve le ‘Walk of Fame’ et où, de nos jours, toutes les grands stars honorent le monde du spectacle et du cinéma.

Encouragé par ses succès à Hollywood, Ecke continua à cultiver le poinsettia. Dans sa ferme au sud de la Californie, il fut le premier à planter de vastes champs de plants de poinsettia dont les fleurs coupées étaient ensuite vendues dans tout le pays, par l’intermédiaire de jardiniers. Plus tard, la production de fleurs coupées fut en grande partie remplacée par celle des plantes en pot. Puis, la culture se propagea vers 1950 en Allemagne pour gagner ensuite toute l’Europe, l’étoile de Noël s’étant adaptée pour survivre dans des pièces chauffées et dans des conditions auxquelles elle n’était pas habituée à l’origine.

La culture moderne de l’étoile de Noël
Avec ses grandes bractées colorées, de différentes tailles – compacte ou avec des longues tiges – l’étoile de Noël est devenue la plante en pot la plus populaire du monde, incontournable pour la période des fêtes de fin d’année.

Si les poinsettias sont ornés de couleurs chaudes si attrayantes à Noël, ce n’est pas par hasard. Les poinsettias sont des plantes dites ‘de jours courts’, c’est-à-dire que pour que leurs bractées vertes se colorent, ils ont besoin de 14 heures de ‘noirceur’ totale par jour. L’automne est ainsi la saison idéale pour que les poinsettias s’illuminent de toute leur beauté.
Quand les fleurs commencent à se former (induction), il faut encore sept à neuf semaines avant que l’étoile de Noël ne fasse son entrée dans les magasins en pleine beauté. Pendant cette période sensible de culture, les producteurs de poinsettia ne laissent rien au hasard : ils vérifient tous les jours que la durée de la lumière et que la température des serres soient ‘juste ce qu’il faut’.
C’est ainsi que le poinsettia se dote de sa splendide teinte rouge juste au bon moment pour réchauffer et orner les foyers en hiver !

Au fil des années et au travers des cultures, partout dans le monde, l’étoile de Noël est devenue une vraie star. Il en existe maintenant plus de 100 variétés, de couleurs, formes et tailles différentes. On ne compte plus les façons de les utiliser. Et sa fabuleuse carrière est loin d’être terminée !

L’origine du poinsettia – une histoire d’amour tragique
Un nom parfait
Le poinsettia porte plusieurs noms. Dans la plupart des pays, son simple nom évoque la fête de Noël. Au Mexique, son pays d’origine, il est appelé « Flores de Noche Buena » (Fleur de la Nuit Sainte). Et il y a une bonne raison à cela : à Noël, les bractées du poinsettia changent de couleur et la plante est en pleine floraison !

Les Français, eux, connaissent le poinsettia sous le nom d’« Etoile de Noël ». C’est aussi le nom que lui avaient donné les Aztèques. Si l’on en croit la légende, les bractées du poinsettia furent imprégnées du sang d’une déesse aztèque morte d’un chagrin d’amour. Ce drame expliquerait sa couleur rouge caractéristique.

Diplomatie florale
C’est à Joël Poinsett, premier ambassadeur américain au Mexique, que l’on doit la popularité mondiale du poinsettia. Il y a deux siècles, il en fît envoyer quelques exemplaires à Philadelphie, sa ville d’origine, pour qu’ils y soient étudiés. La jolie plante mexicaine fut alors baptisée « Poinsettia » en son honneur. Près d'un siècle plus tard, les premières plantes arrivèrent en Europe où elles furent baptisées du nom botanique « Euphorbia pulcherrima », la plus belle des euphorbiacées.

Des poinsettias de toutes formes et couleurs
Même si les étoiles d'un rouge classique sont les plus prisées, les autres variétés de poinsettias trouvent de plus en plus d’acquéreurs grâce à de nouvelles couleurs. On en trouve en effet une palette très étendue : rose pâle, crème, rose éclatant, orange vif, mais aussi des bractées joliment tachetées et soulignées d’un liseré blanc. Autant de variétés qui font du poinsettia une plante décorative d'intérieur idéale.

La gamme de couleurs n’est pas la seule chose qui se soit étoffée durant les dernières années : les formes des feuilles ont également évolué. Le poinsettia moderne a désormais des bractées en pointe ou lobées, voire crénelées comme la feuille de chêne. Les poinsettias « ondulés », dont les bractées rappellent une rose pleinement éclose, sont très tendance. Le vert des feuilles du poinsettia existe désormais en plusieurs nuances, les teintes les plus sombres étant considérées comme typiques des plantes les plus rustiques.

De nombreuses formes nouvelles ajoutent encore à la grande diversité du marché des poinsettias. Outre les plantes de taille standard, dont la hauteur varie entre 35 et 40 cm, on trouve aussi des tailles intermédiaires et des mini plantes ravissantes, particulièrement adaptées à la décoration de table.

Conseils d'achat et d'entretien
Le poinsettia est une plante solide à l'entretien aisé. Néanmoins, un certain nombre de règles élémentaires doivent être respectées lors de l’achat et de l’entretien afin qu’elle prospère et conserve sa beauté durablement.

Si vous suivez ces quelques conseils, les bractées colorées resplendiront bien après la période des fêtes. Elles pourront même conserver leur couleur éclatante jusqu’à Pâques. Pendant cette période, l’étoile se transformera tout naturellement en une plante verte décorative qui reste très jolie en été.

Conseils d’achat
Il faut avant tout veiller à choisir une plante en bonne santé
Prendre de préférence une plante dont la base est épaisse et dont les feuilles vertes sont en bonne santé. Toute feuille roulée ou jaunie ainsi que toute détérioration du feuillage et des pousses montrent que la plante n’a pas été bien entretenue.
Les fleurs jaune-vert placées entre les bractées colorées témoignent de la fraîcheur de la plante. Elles doivent bourgeonner.
Il faut se méfier des plantes dont la terre est trop sèche ou, au contraire, trop humide. Dans ce cas, cela signifie que les plantes n’ont probablement pas été arrosées régulièrement. Les racines peuvent avoir été endommagées en raison de la transition brutale entre sècheresse et humidité.
Le poinsettia est sensible au froid mais les réactions aux chocs thermiques n’apparaissent que quelques jours plus tard. Les feuilles se mettent à tomber et la plante peut être presque dénudée. Aussi faut-il veiller à envelopper soigneusement la plante avant de la rapporter chez soi. Enfin, ne jamais acheter de plante vendue en plein air !
Prenez toutes les précautions requises lors du transport des plantes : si des feuilles sont endommagées ou qu’elles tombent, la sève qui en coule peut faire des tâches disgracieuses sur le feuillage

Liste de conseils d’achat (pdf)
http://www.le-poinsettia.info/pdf_contentwebsite/wc_1_20111122150906.pdf
Conseils d’entretien
Entretenez vos plantes avec amour et vous pourrez ainsi profiter très longtemps de vos poinsettias.
Emplacement idéal : un endroit éclairé dont la température se situe autour de 20°C – même à proximité du chauffage. Evitez la lumière directe du soleil ou les courants d’air.
Ne pas laisser de l’eau dans le sous-pot pour éviter que les racines ne soient constamment humides. N’arrosez la plante que lorsque la terre est presque sèche et de préférence avec de l’eau tiède.
Ne pas ajouter d’engrais durant la période de floraison. Par la suite, utiliser des éléments nutritifs classiques une fois par mois.
Les bractées colorées ne réapparaîtront l’année suivante que si la plante est maintenue dans l’obscurité totale au moins douze heures par jour pendant plusieurs semaines. On peut utiliser une grande boîte en carton pour récréer cette « journée courte »

Liste des conseils d’entretien (pdf)
http://www.le-poinsettia.info/pdf_contentwebsite/wc_1_20111122151021.pdf
Petite astuce supplémentaire
Les poinsettias en fleurs coupées : immergez les tiges du poinsettia brièvement dans de l’eau bouillante ou les passer à la flamme d’une bougie. Ainsi, la sève ne s’écoulera pas des tiges.



source http://www.jardiner-malin.fr/fiche/poinsettia-poinsetia.html
Poinsettia, Etoile de Noël
Le poinsettia est l’une des plus jolies plantes d’intérieur, souvent remarquable au moment des fêtes de fin d’année et de Noël.
Son entretien est relativement aisée, que ce soit pour la plantation, l’arrosage ou le rempotage.

En résumé, ce qu’il faut savoir :
Nom : Euphorbia pulcherrima
Famille : Euphorbiacées
Type : Arbuste, plante d’intérieur
Exposition : Lumineuse
Sol : Terreau
Feuillage : Persistant
Floraison : Novembre à mars
A lire aussi sur le poinsettia : Couleurs éphémères pour réchauffer l’hiver
http://www.jardiner-malin.fr/fiche/plante-interieur-fleur-hiver.html

Plantation du poinsettia :
La culture du poinsettia commence dès le mois de septembre pour une floraison à la fin de l’année.
En intérieur :
Placez votre plante dans un bon terreau.
La qualité du terreau permet d’améliorer la qualité la floraison.
Il est recommandé de placer des billes d’argile au fond du pot pour faciliter le drainage et éviter que les racines ne baignent dans l’eau.
Cela n’est pas indispensable si vous venez d’acheter votre poinsettia et que son pot est bien percé au fond
En extérieur :
Le poinsettia reste une plante tropicale qui ne poussera que dans des conditions de climat particulier où se mêlent chaleur et humidité.
Sa culture reste toutefois possible en région méditerranéenne, bien abrité.

Arrosage du poinsettia :
Arrosez généreusement lorsque le sol de votre poinsettia devient sec et attendez même qu’il se dessèche entre 2 arrosages.
Il est indispensable d’arroser avec de l’eau dont la température est supérieure à 20°. Une eau froide pourrait lui être fatale.
Réduisez le nombre d’arrosages après la floraison car ses besoins sont plus limités et reprenez-les progressivement à la fin de l’été.
Si les feuilles blanchissent et se décolorent, c’est en général dû à un excès d’eau ou à un drainage insuffisant.

Taille du poinsettia :
Après la floraison, rabattez les tiges à environ 5 à 10 cm de la base. Rabattre revient à couper l’ensemble des tiges qui forment la plante.
Vous allez ainsi stimuler de nouvelles pousses et une nouvelle floraison l’année suivante.
Mais pour connaître la suite à donner à votre poinsettia après la floraison, lisez le paragraphe qui y est consacré ci-dessous.

Culture et entretien du poinsettia :
Le poinsettia est une très belle plante exotique originaire des zones tropicales d’Amérique Centrale.
Il s’adapte parfaitement à nos intérieurs. La température de l’air doit être comprise entre 18 et 20°.
Il fleurit surtout durant la période de Noël et c’est à cette époque qu’il envahit les magasins de fleurs et les jardineries.

Poinsettia en intérieur :
Pour la culture en maison et appartement, le mieux est de le placer près d’une source de lumière mais sans soleil direct, surtout aux heures les plus exposées.
Maintenez le niveau d’humidité dont il a besoin en pulvérisant régulièrement de l’eau sur son feuillage.
Évitez néanmoins de mouiller les fleurs.

Engrais pour poinsettia :
N’effectuez aucun apport d’engrais durant la période de floraison.
En dehors de cette période, recommencez l’apport d’engrais liquide pour plantes fleuries à raison d’1 apport par mois.

Maladies et problèmes du poinsettia :
Feuilles jaunes du poinsettia :
Si les feuilles jaunissent et fanent, c’est que l’air ambiant est trop sec.
L’idéal est alors de poser votre plante sur un lit de gravier, de cailloux ou de billes d’argile constamment humide.
Les feuilles blanchissent ou se décolorent :
C’est en général dû à un excès d’eau ou à un drainage insuffisant.
Il est important d’arroser uniquement quand la terre est sèche.

Les poinsettias après la « floraison » :
Votre plante entre en période de repos végétatif. Ceux que l’on appelle la floraison chez le poinsettia est en fait les feuilles rouges ou jaunes car la floraison du poinsettia est assez insignifiante.
Vers la fin du mois d’avril, réduisez les tiges d’1/3 environ, elles ne doivent pas dépasser 10 cm de haut.
Rempotez le poinsettia dans un nouveau pot rempli de terreau
Réduisez l’arrosage, attendez que le sol soit sec en surface entre 2 arrosage.
Sortez-le dehors durant l’été.
Reprenez un arrosage plus régulier et un apport en engrais à partir d’août-septembre.
Rentrez-le à partir de septembre
Votre poinsettia refleurira avant la fin de l’année.

Conseil malin à propos du poinsettia :
Effectuez un rempotage chaque année au début du printemps afin de stimuler la prochaine floraison et le bon développement de la plante.





Dernière édition par Libellule le Mar 16 Oct 2018 - 15:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3222
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Euphorbia pulcherrima - Poinsettia - Etoile de Noel   Mar 16 Oct 2018 - 15:23

https://www.toxiplante.fr/monographies/poinsettia.html



source http://www.centre-antipoison-animal.com/le-poinsettia.html
Le poinsettia est une plante à toxicité modérée, dont l’ingestion entraine souvent des troubles digestifs. Toxique

Le Poinsettia (Euphorbia pulcherrima), ou Etoile de Noël, est une plante d’intérieur très prisée en période hivernale. De la famille des Euphorbiacées, elle est  considérée comme potentiellement toxique.

Toutefois, il semblerait que cette toxicité soit très modérée. Les cas de mortalité dus au poinsettia sont rarissimes.

Le plus souvent les animaux s’intoxiquent en mâchonnant les feuilles. Les appels au CAPAE-Ouest pour ingestion de Poinsettia concernent surtout les chats.  Dans la majeure partie des cas, aucun symptôme n’est observé. Lorsque des signes sont exprimés, il s’agit de troubles digestifs : régurgitations, vomissements, diarrhée et salivation. Ces signes sont liés à une action irritante sur la muqueuse digestive. Une irritation de la peau a également été rapportée chez l’Homme, notamment chez certaines personnes qui présentaient vraisemblablement une allergie au latex présent dans le Poinsettia. La projection de sève dans l’œil peut entrainer également chez l'animal une kérato-conjonctivite.

Il n’existe aucun antidote, et généralement l’issue est  favorable, spontanément ou après un traitement vétérinaire.

Dans un premier temps, en cas de suspicion d’ingestion, il peut être bénéfique de faire boire l’animal pour diluer le toxique. S’il s’agit d’un contact cutané, lavez abondamment à l’eau savonneuse.

En cas de symptômes, contactez votre vétérinaire pour mettre en place un traitement .

Si vous avez été confronté à un problème d'intoxication de votre animal par le poinsettia, vous pouvez déclarer le cas pour enrichir les références du Centre Antipoison Animal. Merci pour votre contribution.
source http://www.centre-antipoison-animal.com/empoisonnement.html

Déclarer un cas Toxique
Si vous avez déjà été confronté à un problème toxique chez votre animal, n’hésitez pas à nous raconter l’incident. Les cas d’empoisonnement que chacun peut rapporter ci-dessous, avec la description des circonstances, des symptômes observés et de l’évolution du cas participeront à l’avancée des connaissances sur le sujet. Ces cas ne seront pas diffusés, mais ils seront intégrés dans notre documentation. Chaque déclaration fera l'objet d'une réponse personnalisée. Merci par avance de votre contribution.




http://nature.jardin.free.fr/vivace/ft_euphorbia_pul.html

http://doigtsvertsjardin.forumgratuit.org/t285-euphorbia-pulcherrima-poinsettia-etoiles-de-noel-bouturage-entretien

http://www.jardins-interieurs.com/Euphorbia-poinsettia-232

https://jardinierparesseux.com/tag/euphorbia-pulcherrima/

http://www.homejardin.com/poinsettia/euphorbia_pulcherrima.html

http://www.aujardin.info/plantes/poinsettia.php

http://www.rustica.fr/articles-jardin/poinsettia,3522.html
http://www.rustica.fr/articles-jardin/faire-refleurir-poinsettia,1886.html

http://blog.interflora.fr/encyclopedie-des-fleurs/fiches-fleurs/poinsettia/

http://www.deco.fr/jardin-jardinage/fleur-et-plante-fleurie/poinsettia/

http://espacepourlavie.ca/prendre-soin-de-votre-poinsettia



Dernière édition par Libellule le Mar 16 Oct 2018 - 15:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3222
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Euphorbia pulcherrima - Poinsettia - Etoile de Noel   Mar 16 Oct 2018 - 15:23

Voila celle que j'ai reçu en cadeau en janvier dernier


en juin, dehors sur la terrasse après une bonne taille




juillet


aout


fin septembre


Je ne sais pas si je le rentre dans la maison, ou si je l'hiverne dans la grande serre froide que j'ai sur le balcon, il faut que je regarde de plus près mes liens.



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Euphorbia pulcherrima - Poinsettia - Etoile de Noel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Euphorbia pulcherrima - Poinsettia - Etoile de Noel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Philippe Rombi - Joyeux Noel
» Si vous savez pas quoi demander pour noel.
» joyeux noel!!!!!!!!!!!!!!!!!
» Sortie de l'Etoile Bleue de Montpellier
» Site de l'Etoile d'or de Lausanne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: CACTUS- Plantes grasses- Succulentes- Caudex etc :: Euphorbias-
Sauter vers: