Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Minéraux et les Oligo-éléments

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3084
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Les Minéraux et les Oligo-éléments   Mer 28 Juin 2017 - 14:30



source http://www.reponsesbio.com/2016/04/06/quelques-sources-vegetales-de-calcium/
Quelques sources végétales de calcium
6 avril 2016


Saviez-vous que votre organisme fabriquait des vitamines ?
Malheureusement, il ne fabrique pas de minéraux.


Or, il en a évidemment grand besoin puisqu’il en contient jusqu’à trois kilos avec, en tout premier par ordre d’importance quantitative, le calcium.

Il est donc indispensable d’assurer, à travers l’alimentation, un apport soutenu de calcium, magnésium, phosphore, potassium, fer, zinc et de tous les autres minéraux.

L’alimentation moderne est, hélas, particulièrement pauvre en minéraux.

Pourquoi ?
Essentiellement à cause d’une agriculture chimique appauvrissant les sols.

Ajoutez à ça une foule d’aliments trop raffinés et une alimentation déséquilibrée…

Résultat : des proportions gigantesques de la population manquent de minéraux comme le magnésium et le zinc.

Sans compter, bien sûr, avec les carences de calcium… et l’ostéoporose qui guette beaucoup de femmes à partir de la ménopause.

Pour éviter ces carences et leurs très désagréables conséquences, optez pour une diététique abondante en fruits et légumes crus, céréales complètes, fruits secs et oléagineux.

Ce sont indéniablement les meilleures sources de sels minéraux assimilables.

A ce sujet, ne croyez surtout pas que les eaux minérales vous offrent des minéraux utilisables par votre organisme.

Ce n’est pas le cas !Calcium : danger du lait de vache

Quant aux produits laitiers, en matière de calcium ils sont parfaits pour les veaux… mais très encrassants pour les humains.

Ce calcium, rappelons-le, est le minéral le mieux représenté dans l’organisme.

C’est lui qui assure la solidité de votre squelette, de vos os et de vos dents, mais aussi la régularité de votre rythme cardiaque et la santé de votre système nerveux…

D’autre part, il vous aide à bien dormir, à éviter la dépression, et enfin participe au métabolisme des vitamines.

Vous avez besoin de 500 à 1000 mg de calcium par jour.

Il en faudrait même un peu plus si vous souffrez de crampes musculaires et de déséquilibres nerveux, et notamment d’agitation, de dépression et de difficultés à trouver le sommeil.

Alors, si les eaux minérales et les produits laitiers sont impropres à vous apporter ce calcium, où allez-vous le trouver ?
Dans :
→ les algues,

 → le kamut,

 → le sésame,

 → le chou,

 → le soja,

 → les amandes,

 → le cresson,

 → les haricots verts,

 → la betterave rouge,

 → les noix,

 → les figues sèches.

Natacha Lange



A PROPOS DE NOUS
Réponses Bio est un magazine en ligne proposant une formule 100% santé naturelle, 100% pratique et 100% gratuite ! Profitez de deux lettres d'information par semaine animées par Jean-Baptiste Loin, des actus, des reportages vidéo et de nombreux guides numériques. Vous avez des questions ? Nous avons des réponses !



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3084
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Les Minéraux et les Oligo-éléments   Mer 9 Aoû 2017 - 21:24



source https://www.pure-sante.info/dormez-mieux-grace-magnesium/
Dormez mieux grâce au magnésium
Par Gabriel Combris/26 août 2016


Nous sommes dans le cabinet d’un médecin. Le vôtre. À qui, ayant pris votre courage à deux mains, vous osez soumettre une suggestion :
« Docteur, je n’arrive pas à dormir et j’ai lu quelque part que le magnésium était… »
En face de vous, le médecin relève le nez de son ordinateur et vous regarde d’un air navré.

Même s’il ne dit rien, vous avez compris.

Ce n’est pas la peine de finir votre phrase. Si vous vous taisez, vous pouvez encore vous en sortir à bon compte (je veux dire sans le couplet sur les dangers de l’automédication et les risques des méthodes de soin naturelles).

Il remplira son ordonnance, puis vous la tendra en disant : « Tenez. Je vous ai mis des somnifères pour dix jours. Avec ça (il insiste lourdement sur le « ça ») vous allez voir, vous allez dormir. »

Et vous quitterez son cabinet un peu honteux, la feuille dans la main. Quant à votre médecin, il est probable qu’il soufflera tout haut en pensant :

« Mieux dormir avec du magnésium ???? Mais que les gens sont naïfs…Et dire que nous sommes au XXIe siècle »…

Ça vous énerve ?
Bon, alors détendez-vous parce que j’ai quelque chose pour vous. Du lourd.

Des études scientifiques, qui prouvent les effets positifs du magnésium sur le sommeil :

-Une étude menée chez 14 nourrissons pour lesquels on a réalisé des enregistrements polygraphiques du sommeil a montré une corrélation entre l’allongement de la durée du sommeil lent avec les taux les plus élevés de magnésium circulant.

Lorsqu’on leur injecte du magnésium, ce double effet est encore accentué. De plus, le magnésium réduit la fréquence des mouvements oculaires rapides et la tonicité musculaire pendant le sommeil.

-Une étude en double-aveugle menée chez 46 personnes âgées recevant soit un placebo, soit 500 mg de magnésium-élément par jour, entraîne une réduction du temps d’endormissement, de la portion de temps de sommeil par rapport au temps passé au lit (« sleep efficiency »), autrement dit ils bénéficient d’un sommeil plus réparateur.

-Une étude en double-aveugle menée chez des personnes de 60 à 80 ans, puis en « cross-over » (interversion des groupes placebo et supplémentés après 20 jours d’intervalle), met en évidence que l’administration de magnésium réduit le cortisol, l’hormone du stress, et augmente la phase de sommeil lent.

-Une étude en double-aveugle menée chez 43 insomniaques d’un âge moyen de 78 ans, recevant soit un placebo soit 225 mg de magnésium-élément, 11,25 mg de zinc-élément et 5 mg de mélatonine, a abouti à une amélioration de tous les scores de sommeil et de qualité de vie évalués par le Pittsburgh Sleep Quality Index : latence d’endormissement, durée du sommeil, qualité du sommeil, vigilance et vitalité pendant la journée.

-Une étude menée par le Centre de recherche en nutrition du ministère de l’Agriculture aux Etats-Unis chez 100 personnes de plus de 51 ans montre que la prise de 320 mg de magnésium par jour permet une amélioration de la qualité du sommeil.

Bon, c’est toujours un peu fastidieux d’enchaîner comme ça « les études qui montrent que… », mais quand même : à force de confirmer une hypothèse par des preuves, il faut bien admettre qu’elle est intéressante, cette hypothèse, non ?

Je pense que cela peut vous être utile la prochaine fois que vous allez voir un médecin qui vous prend pour un gros naïf. Et s’il vous regarde avec l’air méchant, du genre à penser « mais pour qui il se prend, celui-là ??? », vous pouvez aussi lui dire où trouver du magnésium.

Où trouver du magnésium
Dans l’alimentation :
-La noix du Brésil : c’est un des aliments les plus riches qui soient en magnésium, comme la bonne vieille amande de chez nous : 250 mg pour 100 g.

-Juste derrière cette noix, il y a un autre aliment très intéressant : c’est le sarrasin, une plante qui se consomme comme une céréale (mais sans gluten) et qui contient un taux record en magnésium : 230 mg pour 100 g, tout en étant nettement moins calorique que le chocolat ou les noix.

-Le chocolat noir n’est pas aussi riche en magnésium qu’on veut le faire croire : 100 g (une tablette entière) de chocolat noir à 70 % de cacao ne contiennent que 170 mg de magnésium. C’est le cacao pur dégraissé qui est une bonne source de magnésium (410 mg aux 100 g).

-Cent grammes de spiruline contiennent 400 mg de magnésium, soit la dose quotidienne recommandée. Problème, à cette dose, cela revient beaucoup plus cher qu’un complément alimentaire classique.

-De façon générale, un régime riche en fruits et légumes frais est riche en magnésium. En particulier les légumes verts car la chlorophylle dont ils tirent leur couleur concentre un atome de magnésium en son centre.

Des eaux minérales sont connues pour leur richesse en magnésium : Hépar, Courmayeur et Contrex. Evitez-les ! Le magnésium y est toujours présent sous forme de sulfate, un des sels de magnésium les moins bien absorbés (encore moins que le chlorure), ce qui provoque flatulences, ballonnements voire diarrhées, tout en améliorant peu ou pas votre statut en magnésium.

Enfin, les compléments alimentaires de magnésium : les trois meilleures formes de magnésium sont le malate, le citrate et le glycérophosphate. À noter que le malate est idéal pour les personnes fragiles ou touchées par l’ostéoporose. De plus, il ne perturbe pas le fonctionnement du système digestif comme peuvent parfois le faire d’autres formes de magnésium.

En France, la carence en magnésium touche près de 90 % de la population. Alors si vous avez des problèmes de sommeil, je dirais qu’il s’agit d’une piste à explorer sérieusement. Même si votre médecin vous regarde de travers.

Tu connais Super Courgette ?
Je connais pas mal de jeunes mères de famille qui essaient discrètement de glisser quelques épinards et autres courgettes dans l’assiette de leurs enfants, comme ça, l’air de rien, en espérant que ça passe… À propos des haricots verts, il y en a même qui tentent le tout pour le tout :
« oui oui, c’est comme les frites de la cantine, mais en vert ».
Résultat ? Bof. Les enfants et les légumes, ça reste une histoire… compliquée.

On peut aussi leur acheter des T-shirt « j’aime les légumes » taille 3 ans, ou coller des magnets « Super Courgette » sur le frigo, il ne faut pas rêver. Mais il y a quand même de bonnes idées à étudier.

Une école de New-York, aux Etats-Unis, a mis en place un potager géré par les élèves [1], les récoltes étant ensuite utilisées pour approvisionner la cantine.

Le résultat est surprenant : bien que la portion de légumes proposée par le self-service soit restée la même, les élèves choisissaient naturellement les produits qu’ils avaient cultivés, multipliant ainsi par 4 leur consommation de légumes.

Ça tombe bien, 2016 a été élue « année du légume » par l’Organisation mondiale de la santé.

Bon, en France, le ministère de l’Education nationale continue de faire intervenir l’industrie du sucre pour faire l’éducation nutritionnelle des élèves, mais rien n’empêche les parents de leur dire de se boucher les oreilles, et pour ceux qui le peuvent, de les initier au jardinage…

Aimez-vous les légendes ?
Il y a près de 3000 ans, le mythique empereur chinois Shen Nong, dont le nom signifie « le laboureur divin », aurait cueilli, goûté et classifié lui-même des centaines de plantes. Il les testait pour connaître leurs propriétés médicinales.

Et même s’il s’intoxiquait souvent au hasard de ses essais, son pouvoir divin lui aurait donné la possibilité de mourir et de revivre plusieurs fois.

Bien sûr, il s’agit d’une légende. Mais vous allez voir qu’il y a tout de même quelque chose de très troublant.

L’empereur a consigné ses précieuses découvertes dans un livre, le Shennong Bencao Jing, considéré comme le premier traité de phytothérapie.

Bencao signifie « herbier » et l’ouvrage rassemble un volumineux ensemble de 360 remèdes animaux et minéraux, et 252 végétaux qui suffisent à prévenir et soigner les maux tout au long de l’année.

Entre autres, il y décrit le ginseng, à la saveur « douce et légèrement amère », qui renforce les cinq « viscères », apaise l’Esprit, ouvre le Cœur (calme les palpitations), chasse les énergies perverses (renforce le système immunitaire), et prolonge la vie. »

Il parle aussi du pavot qui rend le sommeil, ou du Dang Gui, l’angélique chinoise indiquée pour les troubles féminins.

Tous ces remèdes sont détaillés, accompagnés de posologies précises.

Mais le plus impressionnant est que 3000 ans après leur découverte, la recherche médicale de pointe reconnaît aujourd’hui la parfaite validité scientifique de ces remèdes.

Rions un peu
Un rapport interne des Hôpitaux de Paris sur le thème « Les conflits d’intérêt, mieux les connaître, mieux les prévenir », a été remis au directeur de l’Assistance Publique, avec le sérieux protocolaire de ce genre d’événement. Photo officielle, petits fours bio, « du beau travail cher ami, quel plaisir de vous revoir estimé confrère etc. »

Le truc amusant, si l’on peut dire, c’est que parmi les 11 personnalités ayant rédigé le rapport, l’une est membre du comité scientifique de l’Institut Servier (célèbre laboratoire pharmaceutique ayant produit le Médiator), et deux autres sont liées aux labos Roche, Sanofi, Novartis et Abbot.

Il est vrai qu’en matière de conflits d’intérêts, ces personnalités-là savent de quoi elles parlent…

Santé !

Gabriel Combris



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

PureSanté est un service d'information gratuit de SNI Editions.
Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France





Dernière édition par Libellule le Mer 6 Déc 2017 - 16:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3084
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Les Minéraux et les Oligo-éléments   Mer 27 Sep 2017 - 21:48



source https://www.pure-sante.info/magnesium/
Crise cardiaque : vous avez lu ça cent fois…
Par Gabriel Combris/2 août 2017


…mais il y a un « détail » qui a échappé à tout le monde
Dire que l’alimentation est la première médecine est devenu une telle « tarte à la crème » que j’ose à peine l’écrire sans craindre de recevoir une volée de tomates bio lancées par un public agacé.

Eh, Combris, on est au courant !

Je sais, mais tant pis.

Car certaines vérités sont tellement puissantes qu’elles méritent d’être rappelées sans relâche.

Ainsi, 100 petits milligrammes de magnésium par jour suffisent à réduire de 22 % le risque de crise cardiaque !

C’est ce qu’ont découvert des chercheurs chinois dans une méta-analyse qui vient de paraître dans BMC Medicine.

Et les chercheurs de la Zhejiang University se sont appuyés sur des données plus que solides : ils ont examiné à la loupe 70 études réalisées entre 1999 et 2015, impliquant plus de 1 million de participants dont :
7678 cas de maladies cardiovasculaires
6845 cas de maladies coronariennes
701 cas de crises cardiaques
14 755 cas d’AVC
26 299 cas de diabète
et 10 983 décès.

Premier constat : la prise quotidienne de 100 mg de magnésium est associée à une réduction du risque de crise cardiaque de 22 % et d’AVC de 7 % !
De plus, elle diminue aussi les risques de diabète et de mortalité[1].

Maintenant, il y a deux façons de lire ces résultats : le verre à moitié plein, c’est que la science reconnaît le rôle extrêmement bénéfique du magnésium. Le verre à moitié vide, c’est que la carence en magnésium est extrêmement répandue aujourd’hui, en particulier chez les personnes âgées.

Selon les estimations, c’est entre 70 et 90 % des Français dont la consommation moyenne de magnésium est inférieure à celle recommandée (entre 300 et 400 mg par jour chez l’adulte) !!!

Voilà pourquoi il est si important de rappeler certaines vérités en apparence très « banales », de resservir de temps en temps les « tartes à la crème ».

Maintenant, donc, voici où trouver du magnésium :
Dans l’alimentation :
La noix du Brésil : c’est un des aliments les plus riches qui soient en magnésium, comme la bonne vieille amande de chez nous : 250 mg pour 100 g.

Juste derrière cette noix, il y a un autre aliment très intéressant : c’est le sarrasin, une plante qui se consomme comme une céréale (mais sans gluten) et qui contient un taux record de magnésium : 230 mg pour 100 g, tout en étant nettement moins calorique que le chocolat ou les noix.

Le chocolat noir n’est pas aussi riche en magnésium qu’on veut le faire croire : 100 g (une tablette entière) de chocolat noir à 70 % de cacao ne contiennent que 170 mg de magnésium. C’est le cacao pur dégraissé qui est une bonne source de magnésium (410 mg aux 100 g).

Cent grammes de spiruline contiennent 400 mg de magnésium, soit la dose quotidienne recommandée. Problème, à cette dose, cela revient beaucoup plus cher qu’un complément alimentaire classique.

De façon générale, un régime riche en fruits et légumes frais est riche en magnésium. En particulier les légumes verts car la chlorophylle dont ils tirent leur couleur concentre un atome de magnésium en son centre.

Des eaux minérales sont connues pour leur richesse en magnésium : Hépar, Courmayeur et Contrex. Evitez-les ! Le magnésium y est toujours présent sous forme de sulfate, un des sels de magnésium les moins bien absorbés (encore moins que le chlorure), ce qui provoque flatulences, ballonnements voire diarrhées, tout en améliorant peu ou pas votre statut en magnésium.

Autre solution, les compléments alimentaires de magnésium : les trois meilleures formes de magnésium sont le malate, le citrate et le glycérophosphate. À noter que le malate est idéal pour les personnes fragiles ou touchées par l’ostéoporose. De plus, il ne perturbe pas le fonctionnement du système digestif comme peuvent parfois le faire d’autres formes de magnésium.

Enfin, si vous supportez mal le magnésium par voie orale (troubles digestifs), la meilleure solution consiste à prendre un bain dans lequel vous versez une bonne quantité de sulfate de magnésium (sels d’Epsom) car le magnésium est en mesure de franchir la barrière cutanée pour être absorbé[2].

Santé !

Gabriel Combris

Sources :
[1] Fang X, Wang K, Han D, et al. Dietary magnesium intake and the risk of cardiovascular disease, type 2 diabetes, and all-cause mortality: a dose-response meta-analysis of prospective cohort studies. BMC Med 2016; 14:210.

[2] Chandrasekaran NC et al. Permeation of topically applied Magnesium ions through human skin is facilitated by hair follicles. Magnes Res. 2016 Jun 1;29(2):35-42. doi: 10.1684/mrh.2016.0402.



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.  

PureSanté est un service d'information gratuit de SNI Editions.
Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France



Dernière édition par Libellule le Mer 6 Déc 2017 - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3084
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Les Minéraux et les Oligo-éléments   Mer 6 Déc 2017 - 16:45



source http://www.reponsesbio.com/2017/09/24/fer-oligo-element-or/
Le fer, un oligo-élément en or
24 septembre 2017

Il oxygène l’organisme, lutte contre le vieillissement, et s’avère indispensable aux systèmes nerveux et immunitaire.

Mais sa complémentation doit être soigneusement dosée sous peine de provoquer les mêmes désastres qu’une importante carence.


Bien plus encore que d’autres minéraux que l’on pourrait penser à première vue toxiques, le fer s’avère être crucial pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Les globules rouges ayant pour mission d’apporter de l’oxygène aux autres cellules de l’organisme, contiennent un pigment bien connu, l’hémoglobine, son rôle étant de fixer l’oxygène pour le libérer vers les cellules.

Or, la molécule d’hémoglobine se trouve être articulée autour d’un atome de fer.

Donc sans fer, pas d’hémoglobine.

On voit immédiatement qu’une carence en fer retentit au cœur d’un métabolisme primordial, car une bonne oxygénation est la condition indispensable à un fonctionnement harmonieux, d’autant que les premières cellules touchées par cette dette d’oxygène sont les cellules nerveuses du fait qu’elles consomment 30% d’oxygène de plus que les autres.

Le fer et l’hémoglobine, une véritable histoire d’amour
Oligo-élément au cheminement des plus complexes, l’absorption intestinale du fer est très contrôlée, voire même limitée puisque l’on sait qu’un très faible pourcentage du fer alimentaire passe la barrière intestinale.

En fonction des associations alimentaires son assimilation dépasserait rarement 20% de la quantité qu’en contiennent les aliments.

Mais l’absorption de vitamine C et d’autres acides, mis à part l’acide oxalique, permettent d’améliorer ce processus.

Puis, une fois passée la barrière de la muqueuse intestinale, le fer est pris en charge par une protéine, la transferrine, qui comme son nom l’indique, l’achemine à travers la circulation sanguine jusqu’à la moelle osseuse, où les globules rouges sont en pleine formation.

Le fer ainsi livré par cet aimable protéine est instantanément utilisé pour la fabrication de l’hémoglobine.

Après un laborieux travail de plus ou moins deux mois, les globules rouges ayant accompli leur tâche sont détruits et le fer, libéré, est rapatrié par la transferrine vers la moelle osseuse.

Un des premiers systèmes de recyclage humain.
Mais bien entendu il existe tout de même des pertes que l’on estime à environ 1 gramme par jour pour l’homme et de 2 à 3 grammes pour la femme en période menstruelle.

Ce sont donc ces dernières qui en ont les plus gros besoins, quel que soit leur régime alimentaire.

Mais étant donné que peu de végétaux sont riches en fer, c’est également une carence bien connue des végétariens.

Les apports quotidiens recommandés (AQR) sont ainsi fixés à 10mg/jour pour les hommes et à 15mg/jour pour les femmes.

Et pour les femmes enceintes, l’utilisation de fer augmente considérablement lors de la grossesse, parce qu’elles fabriquent aussi le sang de leur enfant.

De ce fait, des statistiques ont montré que 75% des femmes étaient carencées en fer au neuvième mois de leur grossesse.

On comprend alors mieux les carences signalées chez les nourrissons et les jeunes enfants.

Les autres rôles du fer
Le fer n’interagit pas seulement dans la synthèse de l’hémoglobine, il est également le co-enzyme de nombreux ensembles enzymatiques.

Par exemple, il est nécessaire à la synthèse de la catalase, enzyme anti-radicaux libres, et participe à l’élaboration de certains neurotransmetteurs.

Mais pas seulement, puisqu’il s’avère tout aussi indispensable au métabolisme des vitamines du groupe B, l’impliquant dans :
→ la transformation des macro-nutriments en énergie,

 → la régénération tissulaire,

 → le ralentissement du vieillissement,

 → et le fonctionnement des cellules nerveuses.

Enfin le système immunitaire est stimulé, favorisant certaines réactions, lorsqu’il est soutenu par un apport en fer équilibré.

A défaut, comme nous l’avons vu, une carence peut être aussi dangereuse qu’un excès.

Eviter la surconsommation
Pour être correctement assimilé par l’organisme le fer a besoin de vitamine C.

On trouve sur internet des compléments nutritionnels à base de fer en association avec des extraits végétaux et des vitamines potentialisant son assimilation, cependant souvent pollués par différents additifs.

On peut lui préférer la prise quotidienne d’amla, contenant une bonne quantité de vitamine C, et de spiruline, riche en fer et autres oligo-éléments.

Vous pourrez en trouver déjà conditionnées en gélules ou en vrac pour les mélanger directement à vos jus, salades et plats.

Il est difficile de conseiller plus particulièrement les uns ou les autres, dans la mesure où l’expérience montre que l’assimilation est variable d’un individu à l’autre.

Les enfants préféreront sans doute les formes liquides.

Toutefois attention, il n’est pas souhaitable d’entreprendre une cure de fer à des doses élevées, au-delà de 50mg par jour, en tout cas sans l’avis d’un thérapeute.

Certains troubles proches de l’anémie provoqués par la carence en fer, peuvent avoir d’autres origines qu’il faut préciser, comme par exemple les carences en vitamines B9 ou B12.

Par ailleurs des doses trop élevées en fer, peuvent provoquer :
→ atteintes hépatiques et pancréatiques (diabète),

 → ou inactivation de la vitamine C (risque de scorbut).

A moins de carences très importantes, donc demandant une complémentation urgente, il suffira généralement de favoriser les aliments et super aliments riches en fer, comme :
→ le cacao cru

 → la spiruline

 → le pain d’abeilles

 → le pollen aubépine

 → le moringa.

Avec des apports naturels mais quantitatifs de vitamine C que l’on trouvera dans :
→ le complexe amla + spiruline

 → et l’acérola.

Jean-Baptiste Loin

Sur Le Même Sujet :
L’indium, l’oligo-élément manquant
Le pollen frais, bien plus qu’un super aliment !
Se soigner avec les antioxydants
Rentrée de la forme… pour adultes et enfants
La force des oligo-éléments
L’avoine, un remède reconverti en aliment
La vitamine B6 sous toutes ses formes
L’anémie… un ennemi insidieux !



A PROPOS DE NOUS
Réponses Bio est un magazine en ligne proposant une formule 100% santé naturelle, 100% pratique et 100% gratuite ! Profitez de deux lettres d'information par semaine animées par Jean-Baptiste Loin, des actus, des reportages vidéo et de nombreux guides numériques. Vous avez des questions ? Nous avons des réponses !



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3084
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Les Minéraux et les Oligo-éléments   Jeu 5 Avr 2018 - 14:28



source http://www.reponsesbio.com/2018/03/28/quelles-sont-les-alternatives-a-largent-colloidal-nanoparticulaire/
Quelles sont les alternatives à l’argent colloïdal nanoparticulaire ?
28 mars 2018


L’argent colloïdal, antibiotique naturel tout à fait remarquable, est dorénavant  issu de formules nanoparticulaires très nocives qui remplacent le produit que nous connaissions il y a quelques décennies.
Afin de dissiper la confusion nous allons tenter de répondre à deux questions fondamentales le concernant :
1/ Pourquoi est-il soit interdit en France soit nanoparticulaire ?
2/ Quelles sont les alternatives ?


Vous avez peut-être déjà lu mon article sur l’argent colloïdal,
http://www.reponsesbio.com/2014/09/03/un-super-antibiotique-largent-colloidal/
je l’ai dit et je reste de cet avis, c’est un remède très important pour la pharmacie naturelle.

Mais, tandis que l’ancienne formule fut interdite après que l’on se rendit compte qu’à haute dose la présence de particules d’argent peut occasionner une intoxication mortelle… la nouvelle, seule à être actuellement autorisée, est tout aussi problématique.

En effet les microscopiques atomes d’argent qui étaient présents dans cette eau colloïdale, ont été remplacés par des nanoparticules.

Si les uns pouvaient difficilement s’éliminer de l’organisme, les autres sont rapidement disséminées aux quatre coins du système sanguin atteignant les organes vitaux, y compris le cerveau.

Pour résumer nous sommes passés d’une formule imparfaite dont l’utilisation pouvait être fort problématique à relativement court terme, à une formule officiellement inoffensive dont les nanoparticules d’argent représentent néanmoins une sérieuse menace à long terme.

Je suis donc personnellement d’avis de se  rapprocher des préparations d’argent colloïdal de nos ancêtres, utilisées depuis la plus haute antiquité.

Ce savoir-faire réinventé par la technologie de Jean Pagot et Marcel Violet est non seulement sans danger, mais aussi bien plus efficace que l’on ne pourrait le croire.

L’utilisation ancestrale de l’argent colloïdal
Depuis fort longtemps l’homme a compris qu’en fonction de son récipient, l’eau peut acquérir des propriétés différentes.

Ainsi des cruches en argent étaient utilisées en Egypte, au Moyen Orient, et plus tard dans les Empires grec et romain, et ce jusqu’au début du siècle dernier, afin de conférer à l’eau des vertus :
→ cicatrisantes,

 → désinfectantes,

 → antivirales,

 → antibactériennes,

 → etc.

Bien au-delà de l’apparat, ces œuvres d’art finement ciselées étaient surtout de véritables ustensiles de médecine.

Hérodote racontait par exemple comment le roi de Perse emportait toujours avec lui de l’eau bouillie dans un flacon en argent pour éviter la maladie.

Et depuis, par croyance ou par tradition, les récipients et couverts en argent furent les armes élémentaires contre les virus et épidémies environnantes.

En définitive, tout indique qu’une eau parfaitement pure puisée dans la rivière avoisinante, aussi vitale qu’elle était il y a quelques milliers d’années, que l’on aurait laissée un certain temps reposer au contact de l’argent, aurait des propriétés similaires à ce que l’on appelle aujourd’hui de l’eau dynamisée à l’argent.

La mémoire de l’eau étant ainsi faite que, même sans conserver la molécule avec laquelle elle entre en contact, elle en emporte le message.

Dans la mesure où notre corps est composé à plus de 70% d’eau ce message sera facilement communiqué au reste de l’organisme, le débarrassant de la plupart des microbes, parasites, champignons et virus tels que :
→ streptocoques pyogènes,

 → staphylocoques dorés,

 → neisseria gonorrhoea,

 → gardnerella vaginalis,

 → salmonella typhi et autres agents pathogènes entériques,

 → candida albicans,

 → candida globale,

 → malassezia furfur…

Mais comme souvent, les connaissances humaines sont actuellement divisées entre les dangers de la matière brute et les promesses de mondes invisibles.

Malheureusement, la science a pour le moment tranché en faveur des nanoparticules d’argent, que l’on retrouve de plus en plus souvent dans :
→ les textiles modernes, comme les chemises anti-transpiration et les chaussettes désinfectantes,

 → les pansements et sparadrap,

 → les fours autonettoyants,

 → et dans les formules d’argent colloïdal autorisées dans le commerce.

La dynamisation de l’eau aux oligo-éléments
Si l’on met de côté les dangers des particules et nanoparticules, le pouvoir thérapeutique de l’argent dont la mémoire est capturée par les molécules d’eau, est fascinante.

Mais, me direz-vous, utiliser de l’eau

embouteillée et dévitalisée, puis la laisser stagner dans une cruche en argent pour espérer remplacer l’argent colloïdal de nos grand-mères semble un peu léger, voire inapproprié… et vous auriez parfaitement raison.

C’était en tout cas l’avis de Marcel Violet et Jean Pagot, qui après avoir observé que l’eau d’orage offrait certaines particularités ainsi que la présence d’oligo-éléments spécifiques, mirent au point un dispositif prolongeant la sagesse des Anciens.

Faisant vibrer l’eau à une certaine fréquence afin de réveiller ses molécules endormies par la stagnation, il trouvèrent le moyen d’y ajouter des oligo-éléments indispensables à la santé humaine.

Bien qu’il existe de nombreux moyens pour disposer d’une eau dynamisée, on peut :
→ avoir une source d’eau pure à côté de chez soi, l’eau de source étant naturellement vivante,

 → utiliser un vortex, généralement une hélice en argent faisant tournoyer de l’eau dans une carafe,

 → poser le récipient sur des ondes de forme,

 → ou utiliser un Olidyn.

Il ne suffit pas de dynamiser une eau pour lui procurer des propriétés thérapeutiques.

Après avoir été filtrée, osmosée et dynamisée, elle est déjà infiniment plus apte à jouer son rôle sur les cellules qu’une eau sortant d’un robinet domestique.

Mais c’est vraiment par l’emploi de certains oligo-éléments introduits dans des conditions idéales, qu’elle va se transformer en un remède chargé d’informations colloïdales.

Marcel Violet, a par exemple testé sur lui une eau dynamisée avec des électrodes de cuivre, d’or et d’argent qu’il a pris comme seul et unique médicament pendant plusieurs années, notamment afin de vaincre une maladie pour laquelle la médecine moderne l’avait condamné.

En dépit du fait que les mécanismes subtils de la mémoire de l’eau soient hors de portée des microscopes, il semble bel et bien possible de créer soi-même un argent colloïdal répondant sensiblement aux mêmes critères que de l’eau agrémentée de molécules d’argent, et cela sans aucun risque d’intoxication.

Tout comme l’argent colloïdal de laboratoire, on pourra l’utiliser en usage interne, estomac vide, laissant le liquide  sous la langue quelques minutes avant de l’avaler, qu’en usage externe sur les plaies et infections.

Les vertus de l’eau dynamisée à l’argent
Grâce à l’apport de dizaines d’électrodes s’insérant pendant la dynamisation de l’eau, il est possible de procéder à de véritables cures d’oligo-thérapie s’adaptant aux circonstances comme aux besoins.

Plus pratiquement, en complément des traitements appropriés, selon Jean Pagot une eau dynamisée à l’argent aurait un impact positif sur le traitement de :
→ la grippe bien sûr, avec le Cuivre,

 → la pneumonie, avec le Cuivre,

 → la rhino-pharyngite, avec le Cuivre,

 → la cystite, avec le Zinc,

 → les staphylococcies, avec l’Etain,

 → l’angine, avec Bismuth,

 → mais aussi la maladie de Lyme,

 → les gastrites et l’acidité gastrique,

 → ou encore l’ulcère de l’estomac.

Enfin, en usage externe cette eau dynamisée à l’argent sera :
→ antiseptique,

 → antifongique,

 → antibactérienne,

 → anti-inflammatoire,

 → cicatrisante,

 → et apaisante.

Jean-Baptiste Loin

Sur Le Même Sujet :
La force des oligo-éléments
Un super antibiotique, l’argent colloïdal
L’eau dynamisée, un remède universel
Conférence sur l’eau vivante
Vos enfants sont-ils fatigués ?
Thyroïde et Levothyrox, quelles alternatives naturelles ?
Pourquoi les vêtements en chanvre sont-ils plus chers ?
Les hémorroïdes ne sont pas une fatalité



A PROPOS DE NOUS
Réponses Bio est un magazine en ligne proposant une formule 100% santé naturelle, 100% pratique et 100% gratuite ! Profitez de deux lettres d'information par semaine animées par Jean-Baptiste Loin, des actus, des reportages vidéo et de nombreux guides numériques. Vous avez des questions ? Nous avons des réponses !



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Minéraux et les Oligo-éléments   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Minéraux et les Oligo-éléments
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Etes vous plutôt viril ou éfféminé?
» [ Directions ] Faces, contres et latéraux
» Humeur du jour
» Adieu aux Armes du général de corps d'armée Xavier de Zuchowicz
» Compositeurs américains du début du XXe siècle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: SANTE- DIETETIQUE- HYGIENE- BEAUTE- :: Dossiers pour réfléchir à notre manière de vivre et se nourrir-
Sauter vers: