Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le foie et les organes d'élimination: reins, intestins, poumons, peau, allergies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2854
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Le foie et les organes d'élimination: reins, intestins, poumons, peau, allergies   Dim 19 Mar 2017 - 18:55



source http://amelioretasante.com/remedes-simples-et-naturels-pour-prendre-soin-du-foie/
Des remèdes simples et naturels pour prendre soin du foie
Le jus de citron naturel et l'huile d'olive nous aident à nettoyer et à tonifier la vésicule et le foie. Ce dernier ce régénère tôt le matin, c'est pourquoi il est conseillé de ne pas trop manger au diner.

Le foie est le plus grand de nos organes et aussi l’un des plus importants. L’une de ses principales fonctions est de transformer les aliments en énergie, d’éliminer les toxines et de participer au processus de digestion. Le foie est l’un des organes auxquels nuisent davantage une mauvaise alimentation, les états dépressifs et une mauvaise hygiène de vie. Nous allons donc faire le point sur quelques remèdes simples, naturels et bon marché pour prendre soin du foie !

L’état de nos cheveux et de notre vue reflètent l’état de santé de notre foie, et si celui-ci est enflammé, il peut parfois provoquer des douleurs sous les côtes dans la partie droite de l’abdomen, une inflammation du  trapèze droit, favoriser l’apparition de pattes d’oie et donner une couleur jaunâtre au teint et à la sclérotique des yeux, ainsi que faire augmenter le taux de cholestérol, accentuer les problèmes menstruels, etc.

Alimentation et nutrition pour prendre soin du foie
Les aliments nourrissent ou empoisonnent notre foie, et par conséquence, il sera primordial d’avoir une alimentation saine pour le garder en bonne santé. Nous choisirons une alimentation à base de produits biologiques, sans additifs (tels que colorants, exhausteurs de goût, etc.) et la plus naturelle possible. De plus, nous vous recommandons d’éviter les produits suivants :
L’alcool
Les fritures
La viande rouge
Les plats cuisinés
Les laitages.
Le sucre blanc
Les édulcorants
Il ne faut pas oublier que les médicaments aussi peuvent affecter notre foie. Il est important de toujours lire avec attention les effets secondaires signalés sur la notice.

Par contre, les aliments suivants nous feront le plus grand bien :
Le jus de pomme et le jus de carotte
Le pamplemousse
L’artichaut
La chicorée
Les légumes verts
La luzerne germée
Le raisin
Les fraises
Le brocoli
Le chou
Les choux de Bruxelles

En plus d’une consommation journalière de ces aliments, il est aussi très important de savoir quand ils doivent être consommés, car le foie se régénère aux premières heures du jour : il vaut donc mieux dîner léger ou très tôt le soir, pour éviter que la digestion ne dure toute la nuit.

Comme compléments alimentaires, les vitamines du groupe B sont idéales. Ces vitamines font baisser le taux de transaminases et tonifient le foie. On peut soit consommer des aliments qui en sont riches, comme la levure de bière, soit prendre des compléments alimentaires qui en contiennent.

Les émotions refoulées
La bonne santé du foie ne dépend pas seulement de l’alimentation. Selon la médecine traditionnelle chinoise, la colère et les états de nerfs refoulés ont une incidence directe sur son état. Pour éviter cela, il nous faudra apprendre à gérer nos émotions et nous consacrer à des activités qui nous aident à canaliser notre rage, comme des activités sportives ou artistiques.

Il existe aussi un remède homéopathique qui peut nous venir en aide lors de moments de rage et de contrariété refoulés : Chamomilla 15CH. Il suffit de prendre trois granules que l’on place sous la langue, trois fois par jour, en dehors des repas ou de la prise de boissons, ainsi que de produits au goût fort ou mentholé (chewing-gum, dentifrice, etc.).

Les bouillotes
Le foie est un organe qui, comme les reins, a tendance à prendre froid lorsqu’il ne fonctionne pas correctement. Pour éviter cela, humidifiez d’eau chaude la moitié d’une serviette de bain et mettez-la sur les côtes, sur la partie droite de l’abdomen, puis placez dessus une bouillotte remplie d’eau chaude et recouvrez-la avec l’autre moitié de la serviette. Si la chaleur n’est pas suffisante, rajoutez une couverture par dessus. C’est aussi un remède fantastique pour lutter contre l’insomnie. Par contre, c’est un remède qu’il ne faut pas utiliser la journée, car il peut entraîner de la fatigue.

Les lavements à base de café
C’est un remède ancien que beaucoup de gens utilisent. Il s’agit de préparer un lavement avec du café bio en poudre. Faites bouillir un litre d’eau avec 3 cuillères à soupe de café pendant 5 minutes à feu vif, puis 15 minutes à petit feu. Bien le filtrer pour éliminer tout le marc du café. Une fois tiède, on en utilisera un demi-litre pour le lavement auquel on procédera allongé sur le dos ; essayer de le retenir 10 à 15 minutes. Ce remède est très fort et agit directement sur le foie en augmentant l’activité de la gamma-glutamyl transférase.

Du citron et de l’huile à jeun
Il existe un remède très simple qui nous aidera à nettoyer et à tonifier notre foie et notre vésicule biliaire chaque matin. Il suffit de prendre une cuillerée de jus de citron naturel et une cuillerée d’huile d’olive de première pression à froid chaque matin, à jeun. Une demi-heure après, boire un ou deux verres d’eau tiède. On peut prendre le petit-déjeuner quelques instants plus tard. Ce remède est également efficace pour les personnes qui souffrent de constipation.

Les plantes médicinales
Les herbes amères aident à assainir le foie et favorisent son bon fonctionnement. On peut consommer de manière quotidienne des infusions à base des plantes suivantes :
Le pissenlit
L’artichaut
Le chardon-marie
Le boldo
La chélidoine
On peut sucrer ces boisson au miel de romarin ou à la stévia et y ajouter un peu de jus de citron naturel.



source http://amelioretasante.com/6-aliments-a-ne-pas-consommer-le-soir/
6 aliments à ne pas consommer le soir
Les pâtes et le riz sont riches en hydrates de carbone qui, n'étant pas brûlés par le corps, se transforment en calories. Pour le dîner, il vaut mieux opter pour des légumes et des salades.

Généralement, lorsque nous rentrons à la maison le soir, nous sommes fatigués et par question de facilité, nous avons tendance à manger la première chose qui nous tombe sous la main.

On réchauffe quelque chose rapidement au micro-ondes et on dîne sur un coin de table. Rien de grave si cela arrive de temps de temps, l’important est de ne pas en faire une habitude.

Le dîner est un repas important, et si vous suivez un régime d’amincissement, il est vital de ne pas sauter ce repas, afin de mantenir actif le métabolisme et de prendre soin de notre santé.

Pour cette raison, il est important de savoir quoi mettre dans son assiette, car certains aliments sont lourds à digérer le soir et peuvent nous empêcher de trouver le sommeil.

Dans cet article, nous allons établir une liste des aliments à proscrire du dîner !

1. les viandes rouges
En règle générale, nous passons la journée en dehors de chez nous, et nous rentrons le soir affamés.

Nous avons donc l’habitude de cuisiner, par exemple, un peu de viande, accompagnée de légumes, comme par exemple un bisteak avec un peu d’ail et d’huile, autrement dit, un plat riche en fer et en protéines.

Cependant, sachez que ce repas n’est absolument pas approprié, pour les raisons suivantes:

Les viandes rouges sont sans aucun doute riches en protéines, mais difficiles à digérer, et votre estomac va donc devoir être actif durant une bonne partie de la nuit.
Cela peut provoquer des difficultés à s’endormir, des gonflements, des gazs intestinaux voire d’autres gênes plus sérieuses.
Si vous souhaitez vous préparer une viande pour le dîner, choisissez plutôt un filet de dinde, qui est une viande plus saine, moins grasse, et qui convient mieux au dîner. Vous pouvez par exemple le faire griller avec un peu de jus de citron, pour faciliter la digestion.

2. Les Pizzas
On le sait bien, tout le monde adore les pizzas, et elles sont faciles à faire pour ce dernier repas de la journée.
Mais attention, il faut savoir que les pizzas sont élaborées avec de la farine raffinée, une pâte riche en graisse qui nous fait grossir et nous demande de gros efforts de digestion.

Vous pouvez envisager d’inclure des légumes dans votre pizza pour la rendre plus saine, mais en général on y ajoute également du fromage et des épices, qui auront un impact sur notre estomac.

La pizza n’est pas un plat idéal à consommer au dîner, il sera donc préférable de le manger pour le repas du midi.

3. Le Lait
Traditionnellement, le lait chaud est un aliment classique que l’on consomme avant d’aller au lit. Riche en triptophane, c’est un moyen idéal pour bien dormir. Cependant, il est important de préciser que cela dépend de chaque personne.

Si vous avez été habitué à boire du lait le soir, avec, par exemple, un peu de miel, il est possible que cela vous convienne, mais en règle générale, boire du lait le soir est peu recommandé.

Nous vous expliquons pourquoi :
Le lait n’est pas facile à digérer, à cause du lactose qu’il contient. De nombreuses personnes sont intolérantes au lactose, ce qui rend difficile la synthèse de ce disaccharide d’origine animale.
Il est important de rappeler que le lait est riche en protéine animale et en calcium, deux éléments qui sont difficiles à digérer le soir.
Bien que vous soyez habitués à boire un verre de lait chaud avant d’aller dormir sans ressentir aucune gêne pour votre estomac, sachez qu’il existe d’autres options plus saines. Par exemple, le lait d’amande est plus digestif et facilite le sommeil.

4. Les salades avec de la salade verte
Rien de plus sain qu’une bonne salade ! Attention, il se peut que ce ne soit pas la meilleure option pour le dîner. Prenez en compte les raisons suivantes :
Les salades vertes sont savoureuses et parfaites pour les combiner avec d’autres ingrédients, mais elle contient un haut taux de fibres insolubles, et la consommer le soir peut entraîner des gazs intestinaux et les gonflements de ventre.
Tout dépend de votre organisme. Certaines personnes peuvent manger de la salade verte le soir sans aucun problème, c’est donc à vous de voir. Cependant, en régle générale, il faut savoir que cela occasionne des gênes. Un bonne option est de préparer une salade champêtre avec des tomates.
Le céléri est un exemple de légume que vous ne pouvez pas consommer le soir. Il contient également beaucoup de fibres et, comme vous le savez, il n’est pas conseillé de consommer de grandes quantités de fibres le soir.

5. L’ail et l’oignon
Le mieux est de les consommer avec modération durant vos dîners. Si votre assiette comprend de l’ail ou des oignons crus, votre estomac risque de s’inflammer durant ces dernières heures de la journée et vous pouvez développer une indigestion.

Il se produit la même chose avec les plats très épicés et piquants. Bien qu’ils soient très bons, ils deviendront une épée de Démoclés si nous les incluons au dîner. Il est possible que le jour même vous vous sentiez bien, mais le lendemain vous pouvez en pâtir les conséquences.

6. Riz et Pâtes
Des macaronis pour le dîner ? Un bon riz bien chaud ? Parfois, nous rentrons chez nous avec une grosse faim et nous rêvons de dévorer un plat bien consistant, attention ce n’est pas vraiment recommandé.
Il est toujours préférable de consommer les hydrates complexes des légumes plutôt que ceux du riz ou bien des pâtes.
Si ces derniers vous plaisent vraiment beaucoup, l’idéal est de les manger au dîner en petites doses. De cette façon, nous pouvons contrôler un peu plus les hydrates de carbone, qui sont, il faut le dire, des calories, que nous ne pourrons pas brûler durant la nuit. Si vous êtes vraiment un fan de macaronis, riz ou lasagnes, mangez-les plutôt le matin ! Ensuite, un peu d’exercice ou une bonne balade vous permettra de brûler ce petit excès.





Dernière édition par Libellule le Ven 2 Juin 2017 - 21:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2854
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Le foie et les organes d'élimination: reins, intestins, poumons, peau, allergies   Dim 19 Mar 2017 - 18:56



source http://amelioretasante.com/cafe-du-matin-ou-le-the-pour-le-foie/
Le premier café du matin ou le thé de l’après-midi pour le foie
Saviez-vous que, loin d'être dangereuse pour la santé, la caféine peut nous aider à combattre différentes affections ? Lisez cet article pour en apprendre plus sur ses bienfaits tout en buvant votre tasse de thé ou de café.

C’est un vrai plaisir de savourer le premier café de la matinée, celui qui donne l’élan nécessaire pour affronter la journée et le stress. Il en est de même l’après-midi avec le bon thé chaud qui requinque après tant de travail. Quel dommage que ces habitudes soient mauvaises pour la santé ! N’est-ce pas ?…

Ou du moins c’est ce que les gens pensent avant de faire quelques recherches. Enfin de bonnes nouvelles pour ceux qui ne peuvent se passer de leur thé ou de leur café ! Et si vous en doutez, lisez cet article, car nous allons vous expliquer en quoi le café du matin ou le thé de l’après-midi peuvent être bons pour votre foie !

La caféine : le mythe et la réalité
Ce n’est un secret pour personne que ces dernières décennies, la consommation de café et de thé et leurs conséquences sur la santé a été un sujet de polémique, car ces deux produits contiennent une forte concentration de caféine, un alcaloïde du groupe des xanthines qui a des effets stimulants sur le système nerveux et sur le coeur. La caféine est également présente dans le maté, dans les graines de guarana, dans le cacao, dans les noix de kola, dans les boissons énergétiques et dans de nombreux médicaments employés couramment.

Pratiquement tout le monde sait que le café est une boisson aux propriétés stimulantes qui, en plus de sa puissante action vasodilatatrice, nous permet de rester éveillés et de résister à la fatigue ; mais qu’y a-t-il de vrai et de faux dans toutes ces affirmations ?

La bonne nouvelle, c’est qu’il a été scientifiquement prouvé qu’en consommant de la caféine à des doses adéquates, celle-ci est utile dans le traitement de certaines affections comme les céphalées, l’asthme bronchique et les calculs biliaires. Mais ne vous réjouissez pas trop, car une consommation excessive de caféine peut nuire à notre santé, peut causer une dépendance et produire des maux de tête, de l’arythmie, de l’insomnie ou de l’anxiété.

Vous vous demandez alors : est-il bon ou mauvais de prendre du café ou du thé au final ? Et bien, tout dépend de l’individu et de la quantité que l’on consomme quotidiennement. Selon les spécialistes en la matière, une consommation de café salutaire est de trois ou quatre tasses de 240 millilitres par jour, alors que nous pouvons nous permettre jusqu’à cinq tasses de thé ou de boissons énergétiques par jour.

Certaines personnes sont cependant plus sensibles à la caféine que la majorité des gens et doivent limiter leur consommation ou s’en passer totalement, comme les femmes enceintes par exemple, ou comme les personnes qui souffrent de maladies nerveuses, de problèmes à la poitrine, d’ulcères gastriques, de problèmes cardiovasculaires, d’hypertension et de migraines.

De quelle façon la petite tasse de café matinale et le thé de 15 heures peuvent être bons pour le foie ?
Une équipe internationale de chercheurs dirigée par des scientifiques de l’Université de Duke (États-Unis) est arrivée à la conclusion suivante : la consommation adéquate de thé et de café permet de garder le foie en bonne santé ! D’après les expériences réalisées sur des animaux et sur des cultures de cellules, la caféine stimule le métabolisme des lipides emmagasinés dans les cellules du foie, ce qui est de vitale importance pour éviter d’avoir un foie trop gras, ce que l’on appelle aussi une stéatose hépatique non alcoolique, et que l’on associe à des processus inflammatoires chroniques, à une cirrhose, à un diabète et même à un cancer !

De fait, la consommation des quatre tasses de café quotidiennes, selon diverses études, est liée à une modération de l’obésité et à une réduction du tissu adipeux. Les chercheurs pensent que la progression dans cette ligne d’étude pourrait mener à l’élaboration de médicaments dont  l’action serait similaire à celle de la caféine, mais sans ses effets secondaires.

En réalité, la caféine, si mal-aimée, pourrait être la solution pour rester jeune, et plein d’énergie et de santé ! Ainsi, commencer votre journée par un café ou un thé est non seulement bon pour votre foie, mais permet également à votre corps de brûler l’excès de graisses ; si de plus votre alimentation est équilibrée, vous deviendrez une personne plus vigoureuse et plus saine !

Les autres avantages et désavantages du café et du thé
Bon nombre de recherches ont été faites et se poursuivront, sur le café et le thé, et souhaitons qu’elles aboutissent dans les prochaines années pour nous faire connaître tous les avantages qu’ils peuvent avoir pour notre santé et pour que nous apprenions à les utiliser correctement dans notre vie quotidienne. Pour le moment, nous savons qu’ils nous évitent d’avoir un foie trop gras, mais aussi que des doses adéquates de caféine peuvent :
Servir à traiter certains types de céphalées, l’asthme bronchique et les coliques hépatiques.
Éviter la formation de calculs biliaires.
Prévenir la dépression.
Améliorer la mémoire à court et moyen terme, et réduire le risque de développer la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson.
Diminuer le risque de faire un diabète.
Diminuer le risque de développer un cancer du sein, de la prostate, du foie et de l’endomètre.
Protéger le coeur.
Accélérer le métabolisme.
Avoir des effets antioxydants.
Prévenir la goutte.
Quelle merveille de connaître toutes les propriétés du café et du thé, n’est-ce pas ? Mais ne nous y fions pas trop quand même, car l’excès en tout est un défaut, et boire trop de thé ou trop de café peut nous causer de sérieux problèmes de santé ; une consommation excessive (5  à 10 tasses par jour) peut provoquer :

Des migraines.
Une arythmie cardiaque.
De l’anxiété, de l’agitation, des problèmes pour s’endormir ou de l’insomnie.
De la dépression.
Des nausées et des vomissements.
Des tremblements.
Une miction fréquente.
Une diminution de la densité osseuse (le calcium est mal absorbé).
L’apparition ou la croissance de kystes sur les seins.
Une perte d’appétit (qui peut être importante chez les enfants).
À présent, nous savons également quelles sont les conséquences d’un abus de thé ou de café, aussi nous devons être prudents, et à la moindre réaction allergique qui se manifeste par des rougeurs, par un prurit ou par des problèmes d’estomac, il faut immédiatement consulter un médecin.

Et maintenant, vous avez la réponse parfaite !

Espérons que cet article a servi à dissiper vos doutes sur la consommation de caféine. Mais la prochaine fois que quelqu’un critiquera votre petit café du matin, vous pourrez lui répondre en toute tranquillité : « Et bien sache que j’ai besoin de ce café pour garder mon foie en bonne santé ; et toi, comment tu soignes le tien alors ? ». Et toc !



Dernière édition par Libellule le Ven 2 Juin 2017 - 22:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2854
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Le foie et les organes d'élimination: reins, intestins, poumons, peau, allergies   Dim 19 Mar 2017 - 19:03



source https://www.sante-corps-esprit.com/
Vous avez un nez dans l’intestin (et il peut vous guérir !)
15 mars 2017


Les médias n’en parlent pas, mais les scientifiques viennent de faire une découverte qui pourrait révolutionner la médecine.

Grâce au séquençage du génome, les chercheurs se sont aperçus que nous avions des récepteurs olfactifs partout dans notre corps : sur la peau, dans notre foie, notre prostate ou nos intestins. [1]

C’était une surprise de taille.
Jusqu’à une période récente, on croyait qu’il n’y en avait que dans notre nez. C’était logique, puisque les récepteurs olfactifs, comme leur nom l’indique, servent d’abord à nous faire percevoir les odeurs, agréables ou repoussantes.

C’est parfois une question de vie ou de mort, par exemple si ça sent le brûlé dans votre cuisine…

Mais les récepteurs olfactifs que l’on a trouvés dans le reste de notre corps jouent un rôle totalement différent.

Et vous allez voir, cette découverte ouvre la voie à une méthode révolutionnaire pour soigner et guérir… grâce aux odeurs et aux molécules aromatiques !

Constipation, intestin irritable : mangez-vous assez « odoriférant » ?
Commençons par l’intestin, le roi de tous nos organes.

Cela fait à peine 10 ans que l’on sait qu’il contient des récepteurs olfactifs.

Et il se trouve que ces récepteurs modulent la production de sérotonine dans l’intestin. [2]

Pourquoi c’est intéressant ? Parce que de nombreux problèmes de santé sont liés à un problème de sérotonine dans l’intestin : diarrhées, constipation, nausées, intestin irritable… et même diverticules et cancer du côlon !

Peut-être suffirait-il d’activer ces récepteurs olfactifs pour mieux agir sur ces problèmes ?

C’est exactement ce que les chercheurs ont essayé de faire, avec des molécules odorantes de thymol (thym), d’eugenol (clou de girofle) et de bourgeonal (muguet).

Et le résultat a dépassé leur espérance : grâce à ces odeurs, ils ont observé une multiplication par 10 de la production de sérotonine dans l’intestin !

Voilà qui confirme au minimum l’intérêt d’ajouter des épices et aromates à vos repas !

Mais ce qu’on a découvert tout récemment sur la peau est encore plus spectaculaire.

Sauvez votre peau grâce aux odeurs
En 2014, une équipe de chercheurs allemands a cherché à activer les récepteurs olfactifs que nous avons sur la peau – car nous en avons sur la peau aussi ! [3]

Pour cela, ils ont utilisé une odeur extraite du bois de santal, un arbre précieux de la médecine ayurvédique (l’huile essentielle de bois de santal est d’ailleurs une des plus utilisées au monde, pas seulement pour son parfum envoûtant ou sa puissance antivirale, mais aussi pour soigner… des problèmes de peau !)

Eh bien quand les scientifiques ont appliqué leur extrait de Santal sur des cellules de la peau, ils ont observé un phénomène remarquable : les forces d’auto-guérison de la peau se sont immédiatement activées !

Ils ont rapporté une hausse de la prolifération cellulaire de 32 % et une migration plus rapide des cellules de la peau de près de 50 %… deux phénomènes qui accélèrent la guérison des blessures !

Et vous savez à quoi ce petit miracle me fait penser ?

À ce qui est arrivé à René-Maurice Gattefossé, le fondateur de l’aromathérapie française.

L’histoire est célèbre : ce chimiste a été victime en 1910 d’une explosion dans son laboratoire, et s’est retrouvé gravement brûlé.

Atteint de gangrène, il n’a dû sa survie qu’à une idée lumineuse : appliquer de l’huile essentielle de lavande vraie sur ses plaies.

En quelques semaines, ses blessures étaient guéries, sa peau était réparée… et il a consacré la fin de sa vie à vanter la médecine par les huiles essentielles, qu’il a baptisé « aromathérapie » !

Je suis sûr que ce grand visionnaire aurait sauté de joie s’il avait su que, 100 ans plus tard, on découvrirait des récepteurs olfactifs sur la peau et partout dans notre corps.

Mais ce qu’il y a de vraiment révolutionnaire, c’est que ces récepteurs pourraient aussi être une clé pour vaincre le cancer !

Des molécules aromatiques pour vaincre le cancer ?
Cela fait quelques années que les chercheurs observent avec sidération l’impact des huiles essentielles sur les cellules cancéreuses : dans une éprouvette, elles stoppent leur prolifération.

Mais on ne savait pas pourquoi, ni comment.

Désormais, on sait que ce petit miracle est dû au moins en partie… aux récepteurs olfactifs de nos cellules… et de nos cellules cancéreuses !

En 2015, une équipe menée par le Pr Hanns Hatt a appliqué du « citronellal » sur des cellules cancéreuses du foie.

Le citronnellal est une molécule aromatique qui appartient à la famille des « terpènes » et que l’on retrouve massivement dans l’huile essentielle de citron.

Très vite, le citronellal a fortement augmenté la concentration de calcium de ces cellules cancéreuses, grâce au récepteur olfactif OR1A2.

Et savez-vous ce qui se passe quand une cellule cancéreuse reçoit une entrée massive de calcium ? Eh bien elle s’arrête de proliférer… et peut même être forcée de se suicider (on appelle cela l’apoptose) !

Et c’est exactement ce que les chercheurs ont observé : au contact du citronnellal, beaucoup de cellules cancéreuses se sont arrêtées de proliférer et se sont suicidées.

Et la bonne nouvelle, c’est que cela ne concerne pas seulement le citronnellal… et pas seulement le cancer du foie non plus !

En 2016, des chercheurs ont étudié l’impact de l’arôme de Santal (encore lui !) sur les cellules d’un cancer très grave, la leucémie myéloïde chronique (LMC). [4]

L’arôme de santal a activé les récepteurs olfactifs OR2AT4… et là aussi, cela a réduit la prolifération des cellules cancéreuses et conduit au suicide (apoptose) de bon nombre d’entre elles !

Pour les chercheurs qui ont mené l’étude, cela ne fait aucun doute : « Ce mécanisme offre de nouvelles options thérapeutiques pour le traitement de la leucémie myéloïde chronique » – un cancer jusqu’à présent incurable !

C’est d’autant plus remarquable que tous les cancers sont potentiellement concernés.

Vous comprenez mieux mon enthousiasme !
Déjà en 2009, on avait découvert qu’un récepteur olfactif de la prostate était activé par le beta-ionone, un composé chimique de la famille des terpènes, que l’on trouve dans beaucoup d’huiles essentielles, dont celle de rose de Damas. [5]

Avec exactement le même phénomène prometteur : une augmentation rapide du calcium dans la cellule cancéreuse, ce qui stoppait sa progression. [6]

Cela commence à faire beaucoup pour ne pas être une simple « coïncidence », non ?

Vous comprenez pourquoi je m’emballe depuis plusieurs semaines sur le pouvoir incomparable des huiles essentielles !

Car elles sont précisément constituées de « molécules odorantes » puissantes, capables d’activer nos récepteurs olfactifs partout dans notre corps.

C’est un effet qu’aucun autre médicament ou remède naturel ne peut avoir !

Et le plus incroyable, c’est que l’activation des récepteurs olfactifs n’est qu’une voie parmi d’autres de leur efficacité.

C’est par d’autres modes d’action biochimiques plus « classiques » qu’elles produisent tous les bienfaits qu’on leur connaît déjà : anti-infectieuses, antibactériennes, anti-inflammatoires, antidouleur, etc.

Voilà pourquoi je suis convaincu que c’est une médecine incomparable.

Vraiment, je vous invite de tout cœur à apprendre à les utiliser (ou à mieux les utiliser), si vous ne le faites pas déjà.

Bonne santé,

Xavier Bazin

sources
[1] Deorphanization and characterization of the ectopically expressed olfactory receptor OR51B5 in myelogenous lekeumia cells. S Manteniotis. Et all. Cell Death Discovery 20016

[2] Enterochrmaffin cells of the human gut: sensors for spices and odorants. Braun T. et all. Gastroenterology 2007 May

[3] A synthetic sandalwood odorant induces wound-healing processes in human keratinocytes via olfactory receptor OR2AT4. Busse D. et all. J Invest Dermatol 2014 Nov

[4] Deorphanization and characterization of the ectopically expressed olfactory receptor OR51B5 in myelogenous lekeumia cells. S Manteniotis. Et all. Cell Death Discovery 20016

[5] Activation of an olfactory receptor inhibits proliferation of prostate cancer cells. Neuhaus EM. Et all. J Biol Chem 2009 Jun

[6] Activation of an olfactory receptor inhibits proliferation of prostate cancer cells. Neuhaus EM. Et all. J Biol Chem 2009 Jun



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.




**************************************************

source http://amelioretasante.com/dexcellents-aliments-pour-nettoyer-lintestin/
D’excellents aliments pour nettoyer l’intestin
Suivre une alimentation saine et variée, riche en fruits, en légumes, en fibre et en eau est la façon la plus efficace de nettoyer nos intestins.

La fonction de l’intestin est d’extraire les nutriments des aliments qui seront ensuite absorbés par l’organisme ; l’intestin grêle mesure entre cinq et sept mètres, et le gros intestin entre un mètre et un mètre et demi. Les intestins sont fréquemment atteints de maux comme la constipation, les irritations et les inflammations. Aujourd’hui, nous vous recommandons quelques aliments qui servent à prévenir et à guérir certaines maladies de l’intestin, ainsi qu’à nettoyer l’intestin en douceur.

Pour qu’un remède puisse être efficace et donner de bons résultats, il faut tout d’abord détoxifier l’intestin où s’amoncellent des résidus qui arrivent à obstruer le transit des selles, ce qui produit une accumulation de toxines qui irritent, inflamment et congestionnent le côlon. Une fois que l’intestin est totalement propre et dépuré, il suffit de suivre un régime d’entretien hebdomadaire, d’effectuer un nettoyage annuel et d’adopter une alimentation saine pour parvenir peu à peu à guérir !

Nettoyer l’intestin grâce à l’alimentation quotidienne
Il n’existe pas de remède aussi bon et aussi efficace que les aliments pour nettoyer l’intestin ; au final, notre alimentation est l’unique moyen qui nous permet d’assainir l’intestin de façon durable et définitive. Parmi les aliments qui ont la capacité de nettoyer l’organisme se trouvent les fruits, les légumes, les fibres et l’eau ; sur cette liste ne figure aucun aliment d’origine animale, ni même le yaourt qui est pourtant recommandé, car il restaure la flore intestinale.

Les fruits et les légumes
On trouve dans les fruits un grand nombre de vitamines qui donnent de l’énergie et renforcent le système immunitaire, mais également beaucoup de fibres et d’antioxydants. Pour éviter les fruits qui contiennent trop de sucre, il faut les sélectionner avec attention : pommes, agrumes, papaye, etc. Les légumes apportent des minéraux qui équilibrent les fonctions de l’organisme et qui de plus contiennent beaucoup de fibres. Privilégiez les légumes à tiges comme la luzerne et le céleri, que l’on doit mâcher calmement pour faire travailler l’intestin et l’aider à guérir peu à peu.

Les céréales, les légumineuses et les fruits secs
Ces aliments apportent des fibres et font augmenter la proportion de fer dans le sang ; ils stimulent le péristaltisme dans l’intestin et forment une espèce de protection dans le système digestif en inhibant ainsi l’apparition de maladies dues au temps qui passe. Si vous consommez des céréales, mélangez-les de préférence à du lait écrémé.

Les algues
L’écorce de psyllium et l’algue spiruline sont excellentes, car elles absorbent absolument toutes les toxines qui se trouvent dans l’intestin, et elles forment aussi un gel qui lubrifie les selles. Pour soulager les problèmes de constipation, de côlon irritable et de paresse intestinale, il faut manger des algues avec modération mais assez fréquemment : le sang se purifie alors sous l’action de l’intestin.

Les omégas et les huiles vierges extra
On trouve des omégas dans les avocats qui, comme les huiles d’olive, de graine de raisin ou de graine de tournesol, sont excellents pour assainir l’intestin. Ces aliments lubrifient et nourrissent l’intestin, et sont également capables de transformer les fibres insolubles en fibres très digestibles.

L’eau
L’eau est la meilleure alliée de la santé de l’intestin et de celle de tout l’organisme. Grâce à l’eau, le corps est hydraté. Elle règle la température du corps et nettoie tous les organes, dont l’intestin bien sûr. L’eau a un rôle vraiment important dans le processus de purification et de guérison intestinale ; en prenant l’habitude de boire suffisamment d’eau, nous libérons des toxines et nous éliminons les résidus qui se trouvaient dans notre côlon depuis des années.

Le plan hebdomadaire pour nettoyer l’intestin
Pour entretenir notre côlon de manière adéquate, il faut, un jour par semaine, boire beaucoup d’eau, manger des fruits entiers et non des jus, ainsi que des légumes crus très bien lavés. On doit suivre cette diète durant 24 heures.

Les aliments à consommer pour effectuer le nettoyage annuel
De la même façon que vous effectuerez le nettoyage hebdomadaire, il faut prendre l’habitude d’effectuer le nettoyage annuel ; il faut dans ce cas consommer des fruits entiers et des légumes crus durant toute une semaine, que l’on peut accompagner de thé vert sans sucre pris le matin à jeun et de beaucoup d’eau naturelle à température ambiante.

Comme vous pouvez le constater, détoxifier l’organisme ne demande ni trop de temps, ni de consommer des aliments inhabituels ; il faut tout simplement s’imposer une routine et manger seulement les aliments indiqués sans dépasser les quantités prescrites. De cette manière, vous garderez un intestin sain et en bonne santé !

***************************************************



Dernière édition par Libellule le Mer 29 Mar 2017 - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2854
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Le foie et les organes d'élimination: reins, intestins, poumons, peau, allergies   Dim 19 Mar 2017 - 19:07



source http://amelioretasante.com/comment-eliminer-les-mucosites-des-poumons/
Comment éliminer les mucosités des poumons ?
Il est fondamental, en plus de respirer les vapeurs d'eau chaude et d'herbes médicinales pour ramollir la mucosité, d'éviter de consommer les aliments qui la favorisent, et de privilégier ceux qui facilitent son expulsion.

Parfois nous avons un petit rhume et nous ne traitons pas correctement le problème. Cela peut provoquer l’accumulation de mucosités dans nos poumons, nous causant une congestion importante, de la toux, des problèmes respiratoires et des douleurs. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment vous pouvez prévenir et combattre cette complication avec des remèdes maison et naturels.

Ramollir les mucosités
La première étape pour éliminer les mucosités de nos poumons consiste à les ramollir, car à mesure qu’elles s’endurcissent il est plus difficile des les expulser. La meilleure manière de réaliser cela est de se faire des vapeurs, c’est-à-dire des inhalations d’infusions à base de différentes plantes médicinales.

Comment réaliser des vapeurs ?
Faites bouillir dans une casserole deux litres d’eau avec quelques herbes médicinales. Nous vous recommandons le pin, le thym, le romarin, l’eucalyptus, la camomille et l’origan. Certains herboristes vendent directement des mélanges prêts à infuser pour vous faire des vapeurs.
Lorsque le mélange a cuit pendant 5 à 10 minutes, et que vous pouvez sentir les vapeurs aromatiques qui s’en dégagent, retirez la casserole du feu. Posez-la sur une table, asseyez-vous en face, couvrez-vous la tête avec une serviette et inclinez-vous au-dessus de la casserole avec son couvercle légèrement ouvert pour faire sortir de la vapeur (faites bien attention à ne pas vous brûler en faisant sortir trop de vapeur).
Inhalez profondément avec le nez, en bouchant vos narines alternativement, et également par la bouche.
Répétez l’opération plusieurs fois par jour.
Fluidifier la mucosité
Il est fondamental que la mucosité soit de plus en plus fine et aqueuse, pour que notre organisme puisse l’expulser assez facilement. Il y a plusieurs manières d’y parvenir :

Buvez des bouillons de légumes : oignons, poireaux, choux, ail, carottes, navets, céleri.
Buvez, en dehors des repas, des infusions de thym et d’eucalyptus.
Évitez les aliments qui génèrent des mucosités comme les farines et les produits laitiers. Il est plus sain de consommer des boissons végétales et du pain dextrinisé.
Buvez au moins deux litres d’eau par jour en dehors des repas.

Expulser les mucosités
Même si les mucosités sont devenues molles et fluides, il faut encore les aider à sortir de manière naturelle de vos poumons. La manière la plus simple est de donner quelques petits coups dans le dos, plus facilement réalisable avec l’aide d’une autre personne.

Utilisez votre main de manière concave, c’est-à-dire qu’elle a la forme d’un creux, et donnez quelques coups secs et continus dans la zone supérieure du dos. Cela vous aidera à faire sortir les mucosités qui sont collées dans vos poumons et dans vos bronches.
Ce massage est spécialement adapté aux enfants. Réalisez-le précautionneusement avec des personnes âgées ou faibles.

Prendre soin de l’intestin
L’intestin est intimement relié aux poumons, et il faut également le prendre en compte à l’heure de traiter n’importe quel problème pulmonaire si on souhaite en éradiquer la cause, et prévenir une éventuelle réapparition future.
Les mucosités dans les poumons peuvent, en effet, être dues à la mauvaise digestion de certains aliments. Il est fréquent que, chez l’enfant, certains aliments ne soient pas digérés correctement, comme les farines raffinées, et que cela provoque des mucosités.

Mettre un oignon dans son lit
C’est un autre remède maison simple que vous pouvez réaliser dès l’apparition des premiers symptômes des mucosités, avant qu’elles ne deviennent trop encombrantes. Il vous suffit juste de couper un oignon en deux, et d’en laisser une moitié sur votre table de nuit durant la nuit. Durant votre sommeil, vous allez respirer les composants volatiles de l’oignon qui nettoieront vos voies respiratoires.

Changez l’oignon chaque nuit. Si la mucosité est déjà très épaisse, ce remède ne fonctionnera pas.

Les ventouses
Un autre remède, pratiqué depuis des années, se réalise avec des pots de yaourt en verre et s’est professionnalisé depuis quelques temps. Cette technique est un remède thérapeutique antique, hérité de la médecine traditionnelle chinoise. Il consiste à utiliser de petits pots de verre qui effectue un effet de vide pour se coller au corps, aspirer la peau et une partie du muscle, ouvrir les pores et accélérer la circulation sanguine et lymphatique.

De cette manière, une inflammation se provoque et permet de décongestionner les organes. Dans notre cas, les poumons. Mettez une ventouse à la hauteur des poumons, de chaque côté, entre l’omoplate et la colonne vertébrale. Laissez agir 10 minutes. Il est possible que de petites rougeurs circulaires demeurent sur la peau, mais elles disparaîtront petit à petit. Vous pouvez acheter les ventouses et réalisez le traitement à la maison, ou demander de l’aide à un professionnel.





Dernière édition par Libellule le Ven 2 Juin 2017 - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2854
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Le foie et les organes d'élimination: reins, intestins, poumons, peau, allergies   Dim 19 Mar 2017 - 19:07



source http://amelioretasante.com/comment-nettoyer-le-colon-naturellement/
Comment nettoyer le côlon naturellement
Le côlon, également appelé gros intestin, est situé à la fin du système digestif. Il a pour fonction d’évacuer les selles, mais il présente également un lien avec notre système immunitaire.

Pour éviter les maladies du côlon (cancer colorectal, polypes, colite, diverticulites, côlon irritable…) et beaucoup d’autres pouvant en dériver, nous vous présentons les aliments les plus sains pour nettoyer le côlon.

Les aliments riches en fibre
Si on vous demande de citer des aliments sains pour notre intestin, la première chose qui vous vient à l’esprit sont les fibres. Non seulement il est important d’éviter les aliments raffinés, mais vous devriez aussi choisir les aliments qui en contiennent naturellement et non après ajout industriel. Aujourd’hui, par exemple, le pain intégral n’est habituellement pas fabriqué avec de la farine intégrale mais plutôt avec une farine blanche à laquelle l’on ajoute ensuite du son. C’est pourquoi il est préférable de toujours choisir des aliments contenant des fibres et les moins transformés possible.

Nous trouvons des fibres dans les aliments d’origine végétale :

Fruits frais
Fruits secs
Légumes
Légumineuses
Céréales intégrales : pain, grains (riz, millet, quinoa, blé) et pâtes

L’eau
Quand vous augmentez votre consommation de fibres dans notre alimentation, il est important d’augmenter aussi votre consommation d’eau entre les repas puisqu’une constipation pourrait vous guetter du fait d’un manque de liquide.
Buvez 6 à 10 verres par jour. La quantité d’eau dont vous avez besoin dépendra de votre âge, de votre activité physique et de la température extérieure. Certaines maladies rénales et insuffisances cardiaques congestives doivent aussi être prises en compte. Dans ce cas, il vous est recommandé de consulter votre médecin traitant.

Le calcium
Des études ont démontré que le calcium réduisait le risque de cancer du côlon et du rectum. Pour les mêmes raisons citées plus haut, intéressez-vous plutôt aux aliments qui le contiennent de façon naturelle, pour une meilleure assimilation, et évitez tous ceux enrichis en calcium. Vous pourrez le trouver dans les aliments suivants :
sésame (en graine, tahini, huile, gomashio)
légumes verts (épinards, bette, brocoli…)
saumon
sardines
amandes (effilées, en lait)

La vitamine D
Chaque fois que nous parlons de calcium, nous faison aussi référence à la vitamine D, car elle est indispensable à une bonne assimilation. En plus, elle peut aussi prévenir le cancer du côlon et du rectum.

Le corps produit de la vitamine D quand la peau est directement exposée au soleil. C’est pourquoi, on appelle souvent la vitamine D la vitamine du soleil. Nous pouvons prendre un bref bain de soleil en début et fin de journée.

Il existe aussi des aliments qui contiennent naturellement cette vitamine :
saumon
maquereau
sardines
oeufs

Si vous vivez dans une zone peu ensoleillée durant toute l’année, vous pouvez prendre des complément alimentaires pendant une période déterminée.

L’acide folique
L’acide folique, ou vitamine B9, aide l’organisme à créer de nouvelles cellules et, en plus de nombreuses autres propriétés et d’être indispensable pendant la grossesse, il réduit le risque de souffrir d’un cancer du côlon. Nous pouvons le trouver dans :
les légumes verts (bette, brocoli, épinards)
les asperges
les petits pois
les lentilles
les pois chiches
la fraise
l’orange
la papaye

Le magnésium
Ce minéral est utilisé pour traiter les problèmes digestifs liés au transit intestinal, comme le côlon irritable, et il aide aussi à réduire le risque de cancer. L’idéal est de consommer des aliments riches en magnésium chaque jour :
cacao
graines de courge et de citrouille
graines de lin
graines de tournesol
amandes
noix de cajou
noix du Brésil
haricots blancs
petits pois
légumes verts

Vous pouvez aussi prendre des compléments à base de chlorure de magnésium ou de citrate de magnésium pendant deux ou trois mois.
Attention à la viande rouge transformée
Il faut savoir que certains aliments ne sont pas favorables à notre bien-être intestinal : en effet, ils génèrent des putréfactions qui se déposent dans l’intestin et qui peuvent être toxiques avec le temps. C’est le cas des viandes rouges transformées. Il vaut donc mieux se tourner vers la viande de volaille biologique, vers les poissons, les œufs, les légumes, etc. Ces aliments apportent les protéines et l’énergie nécessaires à notre organisme.

Attention aux produits laitiers
Si vous souffrez d’un côlon irritable, vous devez éviter, en plus de la viande rouge, le lait et ses produits dérivés. Vous pouvez essayer pendant un mois et ensuite les réintroduire dans votre alimentation. Si vous ne les tolérez pas bien, votre organisme réagira immédiatement.
Vous pouvez aussi boire des boissons végétales pendant cette période.

Le kuzu, régulateur intestinal
Le kuzu ou kudzu provient d’une racine possédant de fabuleuses propriétés régénératrices et régulatrices pour notre côlon. Comment le consommer ? Diluez une cuillerée de kuzu moulu dans un verre d’eau froide, en évitant d’utiliser une cuillère en métal (utilisez une cuillère en bois ou en porcelaine). Ensuite, versez le liquide dans une casserole et faites bouillir sans cesser de remuer. Au bout de quelques minutes, à feu doux, vous pourrez voir que la texture et la couleur du liquide changent, ce dernier devenant transparent et épais. Vous pouvez donc éteindre le feu et laisser refroidir. Vous pouvez boire cette boisson entre les repas, une ou deux fois par jour, jusqu’à constater une amélioration de votre transit intestinal.





Dernière édition par Libellule le Ven 2 Juin 2017 - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le foie et les organes d'élimination: reins, intestins, poumons, peau, allergies   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le foie et les organes d'élimination: reins, intestins, poumons, peau, allergies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rôti d'autrûche au foie gras et girolles
» YUSSUF JERUSALEM + DESCENTE D'ORGANES/MECANIQUE ONDULATOIRE
» Foie gras mi-cuit au gros sel.
» Foie de veau ou de génisse aux champignons sauce au porto
» Nouveauté 2009 Foire de Mulhouse !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: SANTE- DIETETIQUE- HYGIENE- BEAUTE- :: Dossiers pour réfléchir à notre manière de vivre et se nourrir-
Sauter vers: