Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Avec des noix et des graines oléagineuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2891
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Avec des noix et des graines oléagineuses   Lun 6 Fév 2017 - 13:30



Bonjour

En France nous avons des noix de très bonne qualité, et ce serait dommage de s'en priver.

source https://fr.wikipedia.org/wiki/Noix
Noix
La noix est un fruit comestible à coque. Elle est produite par les noyers, arbres du genre (Juglans L.), de la famille des juglandacées.
Ces arbres sont présents à l'origine en milieu tempéré sur le continent eurasiatique et en Afrique.

Sur le plan botanique, le fruit du noyer est une drupe dont la partie charnue extérieure, le péricarpe est inconsommable.
La noix comestible est en fait le noyau sec de cette drupe.
Dans la noix commune, l'enveloppe charnue se nomme le brou et sert en teinture.
Le jeune noyer met environ dix ans avant de fructifier.
La noix se présente sous forme d'une coquille, ou coque, qui est l'endocarpe lignifié.
Cette coque, qui mesure de quatre à cinq centimètres de long sur trois à quatre centimètres de large, se sépare en deux et présente à son sommet un mucron (« Petite pointe dure et raide qui se trouve à l'extrémité d'un organe végétal (feuille, sépale, bractée) »1) plus ou moins accentué.
Le noyau comestible encore vert est appelé « cerneau »2, il est recouvert d'une fine membrane appelée le « mésocarpe ».
La séparation membraneuse qui divise l'intérieur d'une noix s'appelle le « zeste », et chaque quartier de noix défini par ce zeste s'appelle une « cuisse ».
Il est étonnant de parler d'un « endocarpe » (lignifié) à l'intérieur duquel se trouve le « mésocarpe », alors que la succession des couches du péricarpe sont, de l'extérieur vers l'intérieur : l'exocarpe, le mésocarpe puis l'endocarpe.
La noix fraîche a une teneur en eau supérieure à 20 % alors que la noix sèche a une teneur en eau inférieure à 10 %.

Un cultivateur de noix s'appelle un nuciculteur.
Un verger de noyers s'appelle une noyeraie.

Valeur nutritive[modifier | modifier le code]
La noix est très riche en lipides : en moyenne 60 %.
Elle est donc très énergétique : 583,3 kcal par 100 g.
Elle contient également 11 % de protides et 10 % de glucides.
Riche en oméga-3 (12,5 % des lipides soit 7,5 g sur 100 g de produit), en oméga-6 (59 % des lipides) et en mélatonine, elle apporte aussi des fibres alimentaires ainsi que des vitamines (principalement vitamine E (23 mg/100 g) ou tocophérol, et vitamine B3, B5 et B6), et des sels minéraux (potassium, phosphore et magnésium). 30 g de noix contiennent 1,1 g à 1,6 g d'oméga-3.

Sur le plan diététique et vis-à-vis des risques cardiovasculaires, ce fruit est intéressant car ses lipides sont essentiellement polyinsaturés (71,5 % du total des lipides sont poly-insaturés, 10,3 % saturés et 18,2 % mono-insaturés) et par sa teneur en magnésium et fibres, reconnus comme étant des facteurs protecteurs. La consommation de noix diminuerait le taux de cholestérol sanguin, ainsi que sa fraction la plus nocive (le LDL cholestérol)3.

Principales variétés de noix communes[modifier | modifier le code]
En France, il existe deux appellations d'origine contrôlée pour les noix :
la noix de Grenoble (AOC depuis le 17 juin 1938 premier fruit AOC du monde4).
Elle a aussi obtenu une AOP (1996). Seules trois variétés locales sont autorisées dans ce cadre : la franquette (la plus ancienne : elle a été créée en 1784), la mayette et la parisienne, développées il y a plus d'un siècle.
Son terroir est réparti dans les départements de l'Isère tout d'abord ainsi qu'une partie de la Drôme et de la Savoie ;
la noix du Périgord (AOC depuis 2002), variétés Corne, franquette, grandjean, Fernor, et marbot, terroir réparti dans les départements de la Dordogne, du Lot, de la Corrèze et de la Charente.

Il existe également des variétés réputées pour leur tardivité (Ronde de Montignac) ou pour leur grosse taille : Bijou, Gourlande, Glady, Gibbeuse, Jauge et la Cocarde des Cévennes.

Parmi les autres variétés existent :
-la lara qui est une variété plus récente qui pousse vite,
l-a marbot de Corrèze consommée exclusivement fraîche,

Au Québec, "noix de Grenoble" signifie simplement une noix (provenant de la région grenobloise ou non, avec une AOC ou non).
Aux États-Unis, la principale région productrice est la Californie, avec les variétés Hartley, Chandler, Serr, Vina, Franquette et Howard. Ces variétés se distinguent des européennes, généralement, par une peau lisse et forme plus allongée, comme une datte.

Histoire[modifier | modifier le code]
En France[modifier | modifier le code]
Le Périgord noir assure plus de la moitié de la production de la Dordogne, 2e département français producteur de noix derrière l'Isère, mais aussi de bois de noyer.
Depuis 2002 et grâce à une constante quête de la qualité, la noix du Périgord a rejoint le cercle très fermé des produits de qualité en obtenant, 64 ans après la noix de Grenoble AOC, l'Appellation d'Origine Contrôlée.

Utilisations[modifier | modifier le code]
La noix est une drupe dont le péricarpe n'est pas comestible
Peinture et décoration : la partie charnue autour de la coquille émet un jus qui tache, utilisé en teinturerie : le brou de noix.
Teintures au brou de noix : elles ont des nuances fauves et brunes, très solides, s'appliquent au pinceau sur du bois blanc propre et sec pour donner une apparence de noyer, et elles virent au noir par le sulfate de fer ou prennent un reflet vif avec de l'alun.
Préparation : recueillir le brou bien mur et qui se détache facilement, en remplir un récipient et couvrir d'eau ; ainsi, il se conserve pendant plus d'un an, mais il dégage une odeur forte. Pour l'employer : prendre le brou frais ou conservé comme indiqué, le faire bouillir avec de l'eau pendant deux heures à la dose de 150 à 200 grammes par litre d'eau, laisser refroidir et conserver en bouteilles5.
Aujourd'hui, l'extrait de cassel tend à remplacer le brou de noix du fait de son plus faible coût et de ses bonnes caractéristiques.
L'extrait de cassel est d'ailleurs souvent appelé brou de noix.

Alimentation :
Les noix fraîches ou sèches peuvent se consommer directement comme fruits secs.
On les casse à l'aide d'un casse-noix.
Les cerneaux sont utilisés en cuisine (décoration de salades), et en pâtisserie (tartes, gâteaux).

On peut également préparer de la confiture de noix. Les noix entrent également dans la composition de divers produits : pain aux noix, fromage aux noix, miel aux noix, confiserie, charcuterie, liqueur, apéritif...

On extrait aussi par pression de l'huile de noix, on table sur un rendement de 50 % pour un pressage à l'ancienne, c'est-à-dire que pour 40 kg de cerneaux on obtient vingt litres d'huile.
C'est une huile de qualité, au goût de noix très prononcé, et aux propriétés nutritionnelles intéressantes (beaucoup d'acides gras oméga 3 pour un peu d'acides gras oméga 6).
Cependant, c'est une huile onéreuse et qui rancit assez rapidement à la lumière et/ou à la chaleur, du fait de la forte proportion d'acides gras insaturés la composant.
C'est pourquoi l'huile de noix ne supporte pas d'être employée en guise d'huile de cuisson ou de friture.
La conservation de l'huile de noix se fait en cave (donc à l'abri de la lumière) pour les bouteilles non ouvertes et au réfrigérateur ensuite (les qualités de l'huile sont conservées comme au premier jour). Trois grains de gros sel dans la bouteille permettraient une meilleure conservation.

On fait aussi du vin de noix.
Les coquilles peuvent servir de combustible.
Les feuilles et les chatons (fleurs mâles) peuvent servir pour faire des alcools ou des décoctions, et l'on peut faire des condiments avec la noix verte (« noix cornichons »).

Les noix vertes ramassées au mois de juin servent à faire la confiture de noix vertes6.

Liqueur de brou de noix : comme le brou de noix est astringent, elle s'emploie contre la diarrhée et douleurs d'estomac, et se prépare avec le brou seul, sans aromates, mais plus souvent avec la noix verte entière en cerneau, à la macération de laquelle on ajoute du sucre et des aromates.

Eau de noix (recette ancienne du Périgord) : râper en juin des noix encore grosses comme des noisettes, et les laisser macérer trois mois dans de l'eau de vie additionnée de la moitié de son volume de sirop et d'un morceau de cannelle. Filtrer...

Les noix ont tendance à rancir en quelques mois et même à moisir (si l'humidité est trop élevée).
Il est donc inutile d'en faire une trop grande provision.
Il est possible de les conserver un à deux ans en cagette sur du papier journal dans un endroit sec, frais (moins de 10 °C) et aéré, à condition de les avoir ramassées dès leur chute de l'arbre et brassées régulièrement pendant la période de séchage.
Les tourteaux, résidus de la pression, peuvent servir de nourriture pour les animaux.

Le nougat aux noix : dans les années 1700-1701, on parle du nougat aux noix, du gâteau aux noix « nux gatum » ou « nougo ».

Menuiserie : le bois de noyer est un bois de qualité pour la menuiserie et l'ébénisterie (ronce de noyer).
On utilise dans ce cas essentiellement le Juglans regia ; des plantations de noyer à bois d'espèce Juglans nigra (noyer noir d'Amérique) ou d'espèce hybride juglans-nigra au bois plus clair sont également utilisées.

Taches de brou sur un tissu blanc Remplir un flacon de copeaux de zinc, qu'on recouvre de bisulfite de soude, laisser en contact trois jours. Prendre une goutte de l'hydrosulfite de soude obtenu et frotter le tissu puis laver à l'eau claire...

Allergie[modifier | modifier le code]
La noix est une source allergique, bien que peu de personnes souffrent d'allergie à la noix. Elle est souvent liée à une allergie à la noisette, arachide ou autres fruits à coques.

Langage et symbolique[modifier | modifier le code]
La noix et le noyer sont l'objet de nombreuses superstitions populaires.
Il est dangereux de dormir ou de se coucher sous un noyer, les racines du noyer sécrétant un composé toxique pour les autres plantes, le juglon, qui donne mal à la tête si on reste trop longtemps sous le noyer.[réf. nécessaire]

« À la noix » est une expression péjorative, désignant un objet de qualité médiocre ou de peu de valeur.
Ceci se retrouve dans de nombreuses traditions populaires anciennes et dans plusieurs langues, comme en anglais où l'interjection « Nuts! » a valeur de refus définitif.
En Gascogne8,9, lorsqu'un jeune homme demandait la main d'une jeune fille, il était invité à partager le repas familial : si, à la fin, on lui présentait des noix, cela signifiait que sa demande était rejetée.

Les noix peuvent désigner les testicules.

« Coquille de noix » initialement, annexe utilisée par les marins pour gagner un navire mouillé au large, actuellement employé pour désigner un petit bateau.

Une noix désigne aussi une quantité de la taille d'une noix, comme « une noix de beurre ».

En picard, on appelle une noix une gogue.

Divers[modifier | modifier le code]
Les noix fraîches se conservent dans un endroit ventilé, frais et sec, au réfrigérateur elles perdent leur saveur. En cuisine, les noix peuvent être utilisées dans de nombreux plats sucrés (gâteaux) comme salés (salades).

Notes et références[modifier | modifier le code]
↑ mucron [archive] sur TLFi.
↑ « cerneau » [archive] sur le TLFi.
↑ Sabaté J, Oda K, Ros E, Nut consumption and blood lipid levels, a pooled analysis of 25 intervention trials [archive], Arch Intern Med, 2010;170:821-827
http://www.aoc-noixdegrenoble.com/authentique.php [archive]
↑ Larousse Ménager, Librairie Larousse, Édition 1926.
↑ Anonyme, Le ménagier de Paris, vol. 2, Paris, Société des Bibliophiles français, 1846, 382 p. (lire en ligne [archive]), p. 247.
↑ [Données Mondiales de la FAO <http://faostat.fao.org/site/336/DesktopDefault.aspx?PageID=336 [archive]]
↑ Abel Hugo, 'France pittoresque : ou description pittoresque, topographique et statistique des départements et colonies de la France'. V.3, p.127, Delloye, 1835
↑ Césaire Daugé, La tour de Pouyalè, Escole Gastou-Febus, 1907
↑ Ph. Fr. Na. Fabre d'Églantine, Rapport fait à la Convention nationale dans la séance du 3 du second mois de la seconde année de la République Française [archive], p. 30.

Articles connexes[modifier | modifier le code]
Noix noire
https://fr.wikipedia.org/wiki/Noix_noire

Liste de fruits
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_fruits_comestibles

Fruit sec
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fruit_sec

Casse-noix
https://fr.wikipedia.org/wiki/Casse-noix



source http://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/les-vertus-sante-des-noix-et-graines-oleagineuses-1036
LES VERTUS SANTÉ DES NOIX ET GRAINES OLÉAGINEUSES
Riches en fibres, en bonnes graisses, présentant un index glycémique bas, les noix et graines oléagineuses ont tout pour plaire à votre corps. C'est d'ailleurs pour cela qu'elles sont partie prenante du régime méditerranéen,qui permet de prévenir les infarctus et les accidents vasculaires cérébraux.

LES AMANDES
L’amande renferme principalement des acides gras monoinsaturés et un peu d’oméga-6. Elle est très riche en fibres, surtout insolubles (80% des fibres totales) qui possèdent un effet rassasiant et facilitent le transit intestinal.

Une teneur en phytostérols remarquable
30 g d’amandes (soit environ 20 amandes) renferment 34 mg de phytostérols. Ces composés possèdent une structure très similaire à celle du cholestérol. Cette ressemblance leur permet d’entrer en compétition avec le cholestérol ingéré et, par conséquence, de diminuer son absorption intestinale. Ainsi, ces composés contenus dans l’amande (mais également dans les pignons) sont intéressants dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Des précurseurs de phytostérols comme les squalènes se retrouvent également dans les amandes. D’après plusieurs études, ces composés auraient des effets antioxydants et anticancer.

Plus riche en calcium que les produits laitiers
Les amandes non blanchies apportent 248 mg de calcium au 100 g, soit plus qu’un yaourt nature ! Qui a dit que les produits laitiers étaient la meilleure source de calcium ?

LES NOIX DE GRENOBLE
Pratiquement équilibrées en oméga-6 et oméga-3 (ratio de 5 pour 1), riches en fibres et en antioxydants, les noix de Grenoble méritent d’être consommées à raison de 3 à 6 par jour.

Une excellente source d’antioxydants
La noix est en tête du peloton des végétaux les plus riches en antioxydants. Sa fine pellicule brune contient une dizaine de composés phénoliques capables d’inhiber l’oxydation du cholestérol LDL. L’un d’eux, l’acide ellagique, est aussi anticancéreux. Son absorption – et donc son effet antioxydant – varie cependant d’un individu à l’autre.
Les noix sont aussi une très bonne source de vitamine E, un antioxydant qui protège les graisses de l’oxydation et contribue à freiner le vieillissement cellulaire. Attention cependant : les niveaux de vitamine E déclinent de 30% après 3 mois de réfrigération.

Elles préviennent les maladies cardiovasculaires
Manger 4 à 5 portions de noix par semaine (6 à 8 noix par portion) permet de diviser par deux le risque de souffrir de maladie coronarienne. Un effet surtout attribué à la richesse des noix en acides gras oméga-3 connus entre autres pour leurs effets fluidifiants sur le sang. Mais en réalité les noix sont une mine de nutriments aussi actifs les uns que les autres sur la santé cardiovasculaire. Si la fluidité du sang représente une assurance anti-infarctus, des vaisseaux capables de se dilater en représentent une autre.
Les personnes présentant des taux de cholestérol élevés qui mangent 8 à 13 noix par jour voient leur niveau de cholestérol baisser et surtout la capacité vasodilatatrice de leurs vaisseaux augmenter de 64 % par rapport à celles qui suivent un régime méditerranéen sans noix. Les noix sont en effet riches en L-arginine (18 % des protéines), un acide aminé qui donne naissance au monoxyde d’azote, une molécule vasodilatatrice.

N’ayez pas peur pour votre tour de taille
Même si les noix contiennent près de 70 % de graisses, elles ne favorisent pas la prise de poids à en croire plusieurs études menées sur le sujet. L'une d'elle a démontré que la consommation quotidienne de 18 à 56 g de noix (3 à 6 noix environ) par jour en plus d’une alimentation normale fait prendre moins de poids que ce que l’on aurait pu attendre d’une augmentation de la ration calorique. Deux autres études attestent qu’en ajoutant 5 à 8 noix à son alimentation quotidienne (soit 285 à 400 kcal), on ne prend pas de poids.

LA NOIX DU BRÉSIL
Les acides gras, les acides phénoliques et le sélénium qu’elle contient en font un aliment de choix dans la prévention du cancer de la prostate.

LES NOIX DE CAJOU ET DE PÉCAN
De par leur teneur élevée en bore, les noix de cajou et de pécan, peuvent améliorer le fonctionnement du cerveau. Le bore semble en effet favoriser la réception des signaux véhiculés par les neurotransmetteurs. 100 g de noix de cajou ou de pécan apportent 2 mg de bore.

LES CACAHUÈTES
Un verre de vin ou une poignée de cacahuètes ? La cacahuète contient une substance présente également dans le raisin et donc dans le vin rouge qui serait à la base du French paradox : le resvératrol ! Ce puissant antioxydant pourrait, tout comme la restriction calorique, aider à vivre plus longtemps.

LES GRAINES DE LIN
Grâce à leur teneur en lignanes, des phytoestrogènes, les graines de lin pourraient jouer un rôle dans la prévention du cancer du sein. Mais c’est surtout pour leur richesse en oméga-3 que les graines de lin sont les plus connues. Ainsi 100 g de ces graines renferment pas moins de 18,4 g d’oméga-3 contre seulement 4,3 g d’oméga-6 (soit un ratio oméga-6/oméga-3 de 0,24) ! Le record des oléagineux…
Cet équilibre exceptionnel en graisses fait conseiller la graine de lin dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Elle contient aussi des fibres qui agissent comme un vrai prébiotique tout en améliorant le transit. Il est d’ailleurs démontré que sa consommation régulière réduit le risque de cancer du côlon.

Les graines de lin en pratique

Il faut savoir comment les utiliser car si vous avalez des graines de lin telles quelles, elles ressortiront intactes, avec vos selles, sans que vous ayez pu bénéficier de toutes leurs propriétés. C’est d’ailleurs ce qui se passe avec les pains contenant des graines de lin, sans compter que les bonnes graisses du lin sont détruites par la cuisson. Deux procédés vont vous permettre de retirer tous les avantages de cette petite graine « miraculeuse » :

1ère solution : faire tremper les graines de lin toute la nuit dans un verre d’eau. Les graines vont ramollir et le lendemain matin, vous pourrez « boire » les graines qui auront alors une texture plutôt gélatineuse. Ce n’est certes pas très bon au goût (tout en restant tout à fait tolérable) mais c’est certainement la meilleure façon d’agir efficacement sur votre transit.

2e solution : mixer les graines avec un moulin à café ou à herbes. Comme ces graines sont assez petites, il est difficile de bien les broyer. C’est pourquoi il est préférable de les mixer en même temps qu’une poignée d’amande ou de noisettes. Ce mélange pourra être ensuite incorporé dans un yaourt ou une compote.



source https://www.santenatureinnovation.com/les-meilleures-et-les-pires-noix-pour-la-sante/
Les meilleures et les pires noix pour la santé
samedi 1 mars 2014 - par Jean-Marc Dupuis

Quand j’étais petit, des noix, c’était des noix.
Aujourd’hui, avec l’apparition de la noix de cajou, de la noix du Brésil, de la noix de pécan et de la noix de macadamia, il faut préciser « noix de Grenoble » pour être sûr qu’on parle bien de la noix française traditionnelle.

Pourtant, « noix de Grenoble » n’est pas le vrai nom de la noix.
« Noix de Grenoble » est une appellation d’origine contrôlée, AOC, comme pour les vins.

Cette AOC ne peut-être revendiquée que par les noix de certaines espèces cultivées [1] dans certaines communes de l’Isère, la Drôme et la Savoie [2].

Or, la noix pousse depuis l’homme de Cro-magnon dans bien d’autres régions, en particulier le Périgord et la Dordogne [3].

Toutefois, par mesure de simplicité, nous appellerons quand même ici « noix de Grenoble » ce fruit à coque bien connu de nos campagnes.

C’est la noix qui pousse sur le noyer. Celle qui se présente sous forme de coquille brune et ronde en deux parties. Cette coque qui se termine par une petite pointe dure et raide, et qui contient un fruit composé de deux cerneaux qui font penser au cerveau humain.

La noix, quoi.

Nous allons la comparer aux autres types de noix, y compris celles citées ci-dessus, mais aussi les amandes, les noisettes, les pistaches, bref, tous les petits fruits qui poussent avec une coque autour.

La meilleure noix
La meilleure noix est la noix de Grenoble, justement.

Et ça tombe bien parce que, personnellement, j’en suis fou : cette texture qui craque sous la dent puis se change en une pâte douce et délicieusement parfumée, chaude avec une pointe d’amertume…

Quand il y en a un plateau devant moi, je sais quand je commence, mais je ne sais jamais quand je vais m’arrêter…

Elle s’accommode avec tout : chocolat, miel, fromage, avec une salade, sur une tarte ou broyée dans un gâteau.

Elle est bourrée d’antioxydants, contient toutes les vitamines répertoriées à l’exception de la vitamine B12, elle est très riche en magnésium, en manganèse et en zinc et, surtout, elle contient une quantité impressionnante d’acides gras oméga-3.

Elle est par ailleurs pauvre en glucides, plutôt riche en protéines, et contient beaucoup de fibres.

On ne sera pas étonné qu’elle soit recommandée contre les maladies cardiovasculaires : manger 4 noix par jour augmente le taux sanguin d’acide alpha-linolénique (un oméga-3), ce qui diminue le risque de décès cardiaque de 50 % [4].

Mais manger beaucoup de noix réduirait également de 30 à 40 % le risque de cancer de la prostate, et de 50 % le risque de cancer du sein, mais ce sont des résultats d’études sur des animaux qui n’ont pas encore été testés chez l’être humain [5].

Un conseil : essayez autant que possible de manger les noix avec leur peau. La peau peut être amère, surtout sur les noix fraîches, mais c’est elle qui contient 90 % des antioxydants.

Méfiez-vous enfin des noix vendues en cerneaux, dans des emballages transparents de mauvaise qualité : elles sont souvent rances, ce qui veut dire que les graisses polyinsaturées oméga-3 non seulement ont perdu leur intérêt pour la santé, mais sont même devenues des composés toxiques.

Les cerneaux de noix doivent idéalement être conservés sous vide, au frigo ou même au congélateur. Sans cela, ils ne se conservent que 7 jours.

La pire des « noix » : la cacahuète
La cacahuète est le vilain petit canard de la famille des « noix ».

Mais c’est pire que ça : c’est un passager clandestin, un imposteur même.

Car la cacahuète n’est pas une noix.

Elle pousse comme les pommes de terre, sous terre, attachée à la racine d’une plante.

C’est donc un tubercule. Et sur le plan végétal, elle appartient à la famille des haricots et des pois chiches !

La cacahuète est extrêmement calorique, mais sans intérêt sur le plan nutritif : elle est surtout riche en acides gras oméga-6, ceux que vous trouvez déjà en excès dans l’alimentation occidentale, et qui favorisent l’inflammation.

Enfin, elle est presque toujours servie grillée, salée, enrobée de pâte ou même de caramel.

Dans tous les cas, c’est une catastrophe pour la ligne, et manger des cacahuètes ne contribuera à vous éviter aucune maladie.

Son avantage est qu’elle est bon marché. Elle permet de faire face aux disettes, aux famines.

Durant la Grande Dépression, aux Etats-Unis, le gouvernement américain faisait distribuer des tartines de beurre de cacahuète (peanut butter) dans les écoles contre la malnutrition. Le beurre de cacahuète est riche en protéines, en graisses, et n’a pas besoin d’être mâché pour s’avaler. Il avait été inventé à la fin du XIXe siècle pour servir dans les sanatoriums [6].

Des nouvelles venues délicieuses
J’aime beaucoup les noix de Grenoble mais presque autant les noix de pécan et les noix de macadamia.

Leur goût est un peu plus prononcé. Parmi toutes les noix, ce sont elles qui sont les plus riches en graisses de bonne qualité, et les plus pauvres en glucides.

Le principal acide gras dans la noix de macadamia est l’acide oléique mono-insaturé (60 %), comme dans les olives.

Vous pouvez donc aussi en manger une poignée tous les jours, sans aucune crainte.

Amandes : très bon choix aussi
Les amandes sont également excellentes pour la santé.

Elles sont très riches en acides gras mono-insaturés et en vitamine E.

Elles contiennent beaucoup de magnésium, potassium, sélénium et manganèse.

C’est une très bonne source de fibres et de protéines végétales.

Comme pour les noix, la partie la plus riche en antioxydant est la peau de l’amande.

Veillez donc à acheter des amandes entières, non blanchies. La peau contient des phénols, des flavonoïdes et des acides phénoliques. Une poignée d’amandes apporte autant de polyphénols qu’une portion de brocolis vapeur.

Autres noix
La noix du Brésil est connue pour être l’aliment le plus riche au monde en sélénium, un minéral trace qui a des vertus de prévention du cancer de la prostate. Elle contient aussi du béta-sitostérol, un composé stéroïde qui pourrait soulager de l’hyperplasie bénigne de la prostate.

Sur le plan culinaire, elle a un léger goût de noix de coco, agréable, mais je la trouve un peu sèche, bien que croquante.

La noix de cajou est devenue la reine des apéritifs. Elle est très importante dans le régime des végétariens car elle est riche en protéines. Elle est riche en magnésium, ce qui est bon pour les muscles et bon pour la mémoire.

Les noisettes sont une bonne source de folate et d’acides gras monoinsaturés (comme l’huile d’olive). Les pistaches, enfin, ont un bon mélange de protéines et de fibres, mais il est très rare d’en trouver fraîches chez nous. Elles sont presque toujours grillées et salées, ce qui leur fait perdre leur intérêt.

Toutes les noix peuvent être consommées sans arrière-pensée
Mais de toutes façons, en dehors de la cacahuète, toutes les noix sont bonnes pour la santé.

Tant que vous les mangez non-salées, non grillées, et non caramélisées, elles font partie des meilleurs aliments que vous puissiez consommer.

Elles ont un fort pouvoir de satiété, c’est-à-dire qu’elles coupent l’appétit facilement.

Certaines personnes s’inquiètent encore de leur richesse en graisse, mais les noix contiennent de bonnes graisses qui ne rendent pas malade. Les amandes servent même dans certains régimes amaigrissants, avec apparemment de bons résultats.

C’est donc un excellent snack, à manger à 10 heures ou à 4 heures, plutôt que des chips ou des sucreries.

On peut aussi en manger à la fin du repas, quand on a encore un peu faim.

Bien entendu, s’il est bon d’en manger une poignée dans le cadre d’une vie active, cela ne veut pas dire pour autant que vous avez carte blanche pour vous gaver de noix en tout genre devant votre télévision.

Pour cela, je ne connais aucun aliment qui soit recommandé…

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Sources de cet article
1] La franquette, la mayette, la parisienne.

[2] Wikipedia : Noix de Grenoble

[3] Wikipedia : Noix

[4] Alpha-linolenic acid

[5] Walnuts May Fight Breast Cancer

[6] A chunky history of peanut butter

Pour en savoir plus :
https://www.santenatureinnovation.com/les-meilleures-et-les-pires-noix-pour-la-sante/#moz



source http://www.nana-turopathe.com/mangez-des-noix-pour-rester-en-bonne-sante/
Mangez des noix pour rester en bonne santé
5 Nov 2016

L’objet de cet article est de faire le point sur un fruit oléagineux, la noix de Grenoble. C’est un fruit particulièrement bon pour la santé et l’intérêt de sa consommation est, de mon point de vue, insuffisamment connu.
Que sont les oléagineux de manière générale ?
Les « oléagineux » regroupent la catégorie des arbres et plantes à partir desquelles il est possible de faire de l’huile en pressant leurs graines ou leurs fruits riches en matière grasse :
des arbres produisent des fruits oléagineux comme par exemple les noisettes, les noix, les amandes ou les olives.
des plantes produisent des graines oléagineuses comme par exemple le tournesol ou le colza.

Voici 4 bonnes raisons de consommer des noix.
1-Mangez des noix de Grenoble pour votre santé cardiovasculaire.
La consommation des graines et fruits oléagineux et de la noix de Grenoble en particulier est excellente pour la santé cardiovasculaire.
Les noix contiennent un taux élevé d’acides gras poly-insaturés…
Cela tient à leur contenance en acides gras sous forme d’oméga 3 et de sucroît, à un ratio oméga/oméga 6 favorable aux oméga 3.

La noix contient en effet un taux élevé d’acides gras saturés (10) (poly-insaturés (65%) et mono-insaturés (25%) en particulier des oméga-3 (acide alpha-linolénique ALA oméga-3) et de surcroît un bon ratio oméga-6/oméga-3.
… et des antioxydants…

La noix contient également des antioxydants : des flavonoïdes, des caroténoïdes, de l’acide ellagique, de la mélatonine, du gamma-tocophérol (vitamine E), du sélénium. D’ailleurs, l’indice TAC, l’indice qui mesure le caractère plus ou moins antioxydant d’un aliment, est assez élevé, supérieur à 4000 umol.
… qui préviennent les maladies cardiovasculaires…

Ces oméga 3 et ces antioxydants, ajoutés au potassium contenus dans les noix cumulent leurs effets pour prévenir les maladies cardiovasculaires et le diabète de type 2 : plus vous consommez de noix et moins vous avez de risques de mourir d’une maladie cardiovasculaire.
En consommant au moins 5 portions de noix par semaine, le risque de décès est diminué de plus de 25% par rapport à ne pas en consommer du tout (1).
Manger une poignée de noix par jour diminue de 20 % le risque de mortalité sur 30 ans et en particulier une réduction de 29 % des décès par maladie cardiaque (2).

Parmi 9 différents types de noix (noix de Grenoble, amandes, cacahuètes, pistaches, noisettes, noix du Brésil, noix de cajou, noix de macadamia et pecan), les noix de Grenoble sont en effet les plus efficaces pour préserver la santé, car ce sont elles qui ont la teneur en antioxydants la plus élevée (3).
…et la maladie d’Alzheimer.
Les anti-oxydants contenus dans les noix ont une autre faculté : ils permettent de réduire les risques de survenue de la maladie d’Alzheimer (4).

2-Mangez des noix de Grenoble pour la satiété qu’elles apportent.
Des graisses qui ne font pas grossir…
Contrairement à ce que l’on pourrait penser les acides gras contenus dans les noix ne font pas prendre de poids à ceux qui les consomment (5).
Ceci s’explique par le fait que les graisses insaturées, fibres et protéines qu’elles contiennent augmentent la sensation de satiété et donc conduisent à manger moins.
… et qui rassasient.
En effet, les noix (mais aussi les oléagineux de manière générale) sont des coupes-faim extraordinaires.
Si dans la journée vous avez une fringale, au lieu d’une barre chocolatée, préférez des noix. Ce pouvoir de coupe-faim provient de leur haute teneur en lipides et en particulier de leur richesse en acide gras polyinsaturés (72 % du total des acides gras).
De plus, les noix contiennent, par rapport aux lipides et glucides entre 15 et 20 % de protéines, ce qui intéressera ceux qui ne consomment pas de viande.

3- Mangez des noix de Grenoble pour faire le plein d’oligo-éléments et de minéraux.
La noix vous apportera certains minéraux et oligo-éléments en abondance.
Pour les minéraux vous trouverez :
du potassium (plus de 500 mg/100 g).
du phosphore (près de 400 mg/100 g).
du magnésium (près de 130 mg/100 g).
du calcium (presque 70 mg/100 g).
Pour les oligoéléments, vous trouverez :
du fer et du zinc (à peu près de 2,5 mg/100 g)
du cuivre (à peu près de 1 mg/100 g).
du sélénium.
Enfin, la noix est riche en vitamine B9 et en vitamine E.

(voir tableau sur le site)
http://www.nana-turopathe.com/mangez-des-noix-pour-rester-en-bonne-sante/

La noix présente toutefois un inconvénient, elle est acidifiante (son indice PRAL est sensiblement égal à 6).
Mes conseils :
1 – Ayez toujours à portée de main dans votre cuisine une boîte de remplie de graines et fruits oléagineux.
Chez moi, elle trône sur la table le matin, à midi et au repas du soir. Elle est librement accessible, il suffit de puiser dedans.
Elle comprend des noisettes, des noix de cajou, des amandes et… des noix de Grenoble.
Évitez autant que faire se peut les oléagineux salés (dans la nature ils ne sont pas salés 😉 ) notre consommation de sodium étant déjà trop élevée.

2 – Pour les fringales de l’après-midi ayez toujours avec vous 5 ou 6 noix.
Ou une dizaine d’amandes si vous préférez…

Quelle quantité consommer par jour ?
La portion à consommer par jour pour que les noix aient un effet sur votre santé est de 5 à 8 noix.
Et vous, consommez-vous des noix ?
Saviez-vous qu’elles étaient autant bénéfiques pour la santé ?
Laissez-moi vos commentaires ci-dessous.
Vous pouvez me retrouver sur mon blog Vitaality, consacré aux jus de légumes et de fruits.
Notes :
(1) Hshieh TT, Petrone AB, Gaziano JM, Djoussé L. Nut consumption and risk of mortality in the Physicians’ Health Study. Am J Clin Nutr. 2015 Feb;101(2):407-12. doi: 10.3945/ajcn.114.099846. Epub 2014 Dec 17.

(2) Bao Y, Han J, Hu FB, Giovannucci EL, Stampfer MJ, Willett WC, Fuchs CS. Association of nut consumption with total and cause-specific mortality. N Engl J Med. 2013 Nov 21;369(21):2001-11.

(3) https://www.acs.org/content/acs/en/pressroom/newsreleases/2011/march/walnuts-are-top-nut-for-heart-healthy-antioxidants.html

(4) Abha Chauhan, PhD et al. Dietary Supplementation of Walnuts Improves Memory Deficits and Learning Skills in Transgenic Mouse Model of Alzheimer’s Disease. Journal of Alzheimer’s Disease, Volume 42, Number 4 / 2014 DOI: 10.3233/JAD-140675.

(5) Bao Y, Han J, Hu FB, Giovannucci EL, Stampfer MJ, Willett WC, Fuchs CS. Association of nut consumption with total and cause-specific mortality. N Engl J Med. 2013 Nov 21;369(21):2001-11. Flores-Mateo G, Rojas-Rueda D, Basora J, Ros E, Salas-Salvadó J. Nut intake and adiposity: meta-analysis of clinical trials. Am J Clin Nutr. 2013 Apr 17.



source http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/11/29/21589-mangeurs-noix-vivent-plus-longtemps
Les mangeurs de noix vivent plus longtemps
Marie-Noëlle Delaby   Publié le 29/11/2013

Les consommateurs réguliers de fruits à coques développeraient moins de maladies, selon une étude américaine.

Peu sucrés, riches en fibres, minéraux et bons acides gras, les noix et autres fruits à coques sont considérés comme des aliments intéressants pour notre santé. Une bonne image que confirme la publication fin novembre dans le New England Jounal of Medicine des résultats de la plus grande étude jamais consacrée à ces fruits secs.
Grâce aux données de deux études portant sur des professionnels de santé américains suivis depuis les années 1980, des chercheurs de l'université d'Harvard ont pu analyser l'effet de la consommation de fruits à coques chez près de 118.962 hommes et femmes durant près de 30 ans.
L'équipe du Dr Ying Bao a ainsi montré qu'une consommation régulière et fréquente de fruits secs oléagineux - noisettes, amandes, pistaches, cacahuètes, pignons, ou les différentes noix (pécan, Brésil, macadamia...)- était associée à une réduction de la mortalité allant de 7% pour une portion (28g) hebdomadaire à 20% pour une portion quotidienne. L'incidence des décès liés à des causes particulières (cancers, maladies cardiaques et respiratoires) était également réduite.
Privilégier les fruits secs frais

«Cette étude ne permet pas d'affirmer qu'il existe un lien de causalité entre la consommation de fruits à coques et la baisse de la mortalité, analyse le Dr Olivier Coudron, médecin et directeur de l'institut de nutrition SIIN. Mais comme elle prend en compte d'autres facteurs aux effets positifs sur la longévité de vie, comme la consommation de végétaux ou le fait d'être non fumeur, elle apporte tout de même de forts arguments en faveur de l'intérêt des fruits secs oléagineux».
Les fruits secs ne sont donc pas des aliments miracles, mais, sources d'antioxydants et même d'oméga 3 pour la noix, leur consommation est recommandée par de nombreuses sociétés savantes, exception faite des cacahuètes, en raison des nombreuses allergies alimentaires qu'elles provoquent.
«Attention, seuls les fruits secs frais et non transformés présentent un intérêt pour la santé, les préparations salées grillées ou caramélisés n'ayant aucun intérêt nutritionnel!», rappelle le Dr Coudron.
Si la consommation de fruits à coques explose en Asie ces dernières années, en France, la demande reste modeste. Leur culture dans l'Hexagone, majoritairement tournée vers la noix, ne représente que 1% de notre production fruitière totale, et ne couvre qu'environ un quart de notre consommation en fruits secs oléagineux, toutes espèces confondues. Augmenter notre consommation semble pourtant loin d'être une idée à la noix.

EN SAVOIR PLUS:
Les bienfaits nutritionnels de la noix
http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-aliments/noix
http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-aliments/noix/que-contient-noix

Les bienfaits nutritionnels de la noisette
http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-aliments/noisette
http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-aliments/noisette/que-contient-elle

Les bienfaits nutritionnels de la cacahuète
http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-aliments/cacahuete
http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-aliments/cacahuete/quest-ce-que-cest

Les bienfaits nutritionnels des amandes
http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-aliments/amande/que-contient-lamande

Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2891
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Avec des noix et des graines oléagineuses   Lun 6 Fév 2017 - 14:12

Tarte aux noix
source http://www.cuisineaz.com/amp/recettes/tarte-aux-noix-39471.aspx
Par Carole de Rueil- Malmaison - le 06 juin 2007

La noix est l’un des fruits secs véritable atout de notre santé. Riche en acides gras polyinsaturés et notamment en omega 3, elle doit faire partie de notre alimentation. Cuisinée en une délicieuse tarte sucrée, elle plaît au plus grand nombre. Découvrez cette savoureuse recette familiale de tarte aux noix, originaire du Lot où les noyers sont fréquents.

GUIDE DE PRÉPARATION
Temps de préparation: 20 min
Temps de cuisson: 30 min
Temps de repos:
Nombre de personnes: 6

INGRÉDIENTS
1 rouleau de pâte feuilletée
100 g de noix
100 g de sucre en poudre
2 œufs
20 cl de crème fraîche épaisse
1 à 2 c. à soupe de rhum ou d’arôme naturel de vanille

PRÉPARATION
ÉTAPE 1
Préchauffez le four à 180°C (thermostat 6).

ÉTAPE 2
Dans un saladier, battez les œufs en omelette avec le sucre en poudre. Incorporez la crème fraîche épaisse en mélangeant bien. Ajoutez les noix épluchées et concassées grossièrement. Parfumez l’appareil à tarte avec le rhum ou l’arôme naturel de vanille et mélangez à nouveau.

ÉTAPE 3
Déroulez la pâte feuilletée dans votre moule à tarte. Piquez le fond à l’aide d’une fourchette. Versez l’appareil à la noix.

ÉTAPE 4
Enfournez la tarte aux noix pendant 30 minutes environ.

ÉTAPE 5
Servez cette belle tarte aux noix avec une belle boule de glace à la vanille. Accompagnez le tout d’une tasse de café ou de thé.

ASTUCES
Préférez des noix que vous aurez achetées dans leur coque, car celles que l’on trouve préalablement écalées ont tendance à vite devenir rances et donc à perdre leur goût et leurs bénéfices pour la santé. Pour faire ressortir leur saveur, vous pouvez les poêler rapidement après les avoir épluchées et concassées, sans y ajouter de matière grasse. Vous les ferez alors torréfier. Si vous avez ramassé vos noix, pensez bien à les faire suffisamment sécher avant de les consommer.



Cette tarte peut être faite avec de la pâte sablée ou brisée.
Libellule



Autre version
 source http://www.cuisineaz.com/recettes/tarte-aux-noix-et-caramel-10686.aspx
Tarte aux noix et caramel
En hiver ou en automne, confectionnez facilement une délicieuse tarte aux noix et au caramel. L’association de la noix et du caramel ravira les papilles des petits comme des grands.

Pour  6 Pers.  
Préparation 15 min  
Cuisson 35 min    
Prix 9,73  
Facile

INGRÉDIENTS
1 rouleau de pâte sablée
2 œufs
100 g de sucre en poudre
60 g de beurre
100 g de noix concassées finement
100 g de cerneaux de noix
1 noisette de beurre pour le moule
Pour le caramel :
20 g de beurre
10 cl de crème fraîche très chaude
150 g de sucre en poudre

PRÉPARATION
ÉTAPE 1
Préchauffez le four à 180°C (thermostat 6).

ÉTAPE 2
Coupez le beurre en morceaux et placez-le dans un bol. Faites-le fondre au four à micro-ondes pendant 1 minute. Laissez-le tiédir.

ÉTAPE 3
Dans un saladier, battez les œufs en omelette avec le sucre en poudre à l’aide d’un batteur électrique, jusqu’à ce que la préparation blanchisse. Ajoutez les noix concassées délicatement et le beurre fondu encore tiède.

ÉTAPE 4
Dans un moule à tarte à bords hauts (au moins 2.5 cm) préalablement beurré, déposez la pâte sablée. Froncez les bords de la pâte.

ÉTAPE 5
Versez la préparation aux noix dans le moule à tarte.

ÉTAPE 6
Enfournez la tarte aux noix et caramel pour environ 30 minutes jusqu'à ce que le dessus soit bien doré. Sortez-la du four et réservez.

ÉTAPE 7
Préparez le caramel. Dans une casserole à bords hauts, mettez le sucre en poudre à fondre jusqu'à ce qu'il devienne brun. Versez alors la crème fraîche bouillante sur le sucre tout en mélangeant avec une cuillère en bois. Laissez bouillir jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de grumeaux. Ajoutez le beurre coupé en morceaux.

ÉTAPE 8
Disposez les cerneaux de noix en rosace sur le dessus de la tarte et recouvrez de caramel fondant.

ÉTAPE 9
Laissez refroidir votre tarte aux noix et caramel avant de déguster.



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
 
Avec des noix et des graines oléagineuses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exercices d'arpèges avec onglets
» Avec quoi vous pitcher les voix?
» Sample avec Recycle
» accordage avec une 12 cordes
» Galère avec M-audio Fast Track USB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: CUISINE :: PATISSERIE - DESSERTS-
Sauter vers: