Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 POILS, CHEVEUX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2689
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: POILS, CHEVEUX   Mar 31 Jan 2017 - 21:41



Bonjour

Peau
https://infovisual.info/fr/corps-humain/peau

*******************************************************

source https://fr.wikipedia.org/wiki/Poil
Le poil est à la fois une production filiforme de l'épiderme et l'un des plus petits organes, couvrant partiellement ou intégralement la surface de nombreux êtres vivants végétaux et animaux. Parmi les vertébrés, les poils sont caractéristiques des mammifères, tout en étant présents aussi bien chez les arthropodes (ex : mygales) que chez les annélides (ex : polychètes).

Il existe divers appellations des formations pileuses. Chez les animaux et en particulier les vertébrés, lorsque la couverture pileuse de la peau est complète, on parle de pelage (la fourrure comprenant à la fois les poils et la peau). Chez l'humain, la pilosité couvrant le crâne en dehors du visage est appelée chevelure, celle couvrant la mâchoire et le cou (lorsque les poils ne sont pas du duvet) est appelée barbe, les gros poils couvrant les arcades sourcilières sont appelées sourcils, ceux bordant la lèvre des paupières sont appelés cils, les poils les plus fins (les moins visibles) sont qualifiés de duvet. Il existe beaucoup d'autres désignations telle la crinière chez l'animal à propos des hyperpilosités situées dans la région du cou, les crins concernant des poils durs et longs au niveau de la queue et du cou de certains taxons, les soies concernant de petites brosses chez certains insectes, et cætera.

Anatomie générale[modifier | modifier le code]
Un poil est constitué :
d'un bulbe ou "racine", où de nombreuses cellules souches sont actives
d'une tige pileuse sortant du bulbe, comprenant en couches concentriques cortex, medulla puis cuticule
D'autres organes et systèmes peuvent s'associer au poil selon sa fonction, sa place et le taxon considéré.

****************************************************

source https://fr.wikipedia.org/wiki/Cheveu
Le cheveu est un élément de la pilosité humaine, plus ou moins étendue sur le sommet, les côtés et l'arrière de la tête. Comme les autres phanères, il est composé de kératine.

Physiologie[modifier | modifier le code]
Nombre
Nous avons de 100 000 à 150 000 cheveux. Les chevelures claires comptent plus de cheveux que les chevelures noires ou rousses1. La densité est d'environ 150 à 200 cheveux par centimètre carré2.
En moyenne, un individu perd 40 à 50 cheveux par jour2.

Forme[modifier | modifier le code]
Selon certains scientifiques[réf. nécessaire] les différents types de chevelures résulteraient d’une adaptation aux climats régionaux.
La forme du follicule qui produit le cheveu est une caractéristique génétique et elle influence la répartition des différentes couches de kératine dans le cheveu :
un follicule rond, allongé et perpendiculaire à la surface de la peau va former un cheveu rond et lisse ;
un follicule de coupe ovale et légèrement tordu en forme de virgule va produire un cheveu plus plat et frisé ;
un follicule elliptique et pas du tout perpendiculaire à la surface (comme couché sous la peau) produira un cheveu crépu.
Les cheveux sont donc naturellement plutôt lisses (asiatique), lisse ou gras (européen), frisé ou crépus (africain), mais avec le brassage des populations, on compterait aujourd'hui huit types de cheveux différents[Lesquels ?]3.

Croissance[modifier | modifier le code]
Motif en double spirale d'implantation des cheveux sur le crâne.
Un nouveau-né possède plus de 1 000 follicules pileux par cm². Cette densité se réduit au cours du temps et arrive à moins de 500 entre 30 et 50 ans3.
Les cheveux ne poussent pas continuellement mais selon un rythme cyclique et périodique qui peut varier selon l'individu, son âge et les saisons.
Les phases de croissance (phase anagène), de régression (phase catagène) et de repos (phase télogène) se succèdent. Cette dernière phase aboutit à la mort et à la chute du cheveu, suivi d'une nouvelle pousse.
Les premiers cycles commencent dès le cinquième mois et demi de la vie fœtale et se poursuivent toute la vie ou jusqu'à la perte des derniers cheveux.
Chez la femme, la durée du cycle de croissance est de quatre à sept ans, contre deux à quatre chez l'homme. Les cheveux poussent plus vite chez la femme que chez l'homme3.

Le cheveu se divise en deux parties :
-la racine, qui est la partie non visible, vivante ;

-et la tige capillaire, qui est la partie visible, biologiquement morte, constituée comme le poil de trois parties : la cuticule, le cortex et la medulla (ou moelle).

Un cheveu ne tombe que 2 à 3 mois après la mort de la cellule qui le produit (spontanée ou pathologique), ce délai étant raccourci sous l'influence de facteurs mécaniques (traction, frictions, shampooings).
Le cheveu mort présente un bulbe plein, atrophié, blanc et sec, que l'on croit parfois, à tort, être une « racine » non susceptible de remplacement.
La vitesse de croissance des cheveux varie selon l'âge et les saisons mais également avec une composante héréditaire. Elle est en moyenne de 0,7 à 2 cm par mois, le cheveu lisse pousse en moyenne le plus vite et le cheveu crépu le moins vite3.
En une vie, nous pouvons donc produire environ 10 m de cheveux, soit 1 000 km mis bout à bout4.
Des causes multiples, physiologiques et pathologiques, peuvent modifier cette évolution.
Les hormones mâles, qui déterminent la pousse abondante de la pilosité dite masculine (barbe, moustache) ont, par contre, une action inhibitrice sur la croissance des cheveux, ce qui explique la fréquence des alopécies chez les hommes, ainsi que chez les femmes soumises à des hormonothérapies androgènes.
Dans l'Antiquité, on avait déjà noté que les eunuques n'étaient jamais chauves. On a depuis montré l'importance de la testostérone comme facteur de chute des cheveux.
Le cheveu ne pousse pas par la pointe, mais par la racine. Il existe des produits réputés pour augmenter la force des cheveux et en stimuler la repousse.
En éliminant les pointes fourchues, on les empêche de se dédoubler et de casser, ce qui donne l'impression qu'ils poussent mieux5.
Les cheveux qui tombent repousseront environ vingt-cinq fois dans une vie (leur durée de vie moyenne est de quatre ans).
Des agressions répétées, une mauvaise alimentation, la maladie et le stress, ainsi que la pollution, peuvent toutefois mettre en péril le cycle capillaire.
Les 100 coups de brosse étaient utiles à l'époque où les femmes étaient constamment coiffées en chignon et se lavaient les cheveux moins fréquemment. Le lavage journalier abîme le cheveu et le cuir chevelu, en augmentant la production de sébum, le rôle du sébum étant de protéger le cuir chevelu. En somme, plus on fait de shampoing, plus on a besoin d'en faire[réf. à confirmer]6.
Le diamètre d'un cheveu varie selon l'âge, des facteurs génétiques et l'origine ethnique, variant de 40 à 100 micromètres, c’est-à-dire de 0,04 à 0,1 mm.

Détail de la repousse après rasage.
La croissance du cheveu s'effectue par différents cycles, distincts les uns des autres. Ils sont au nombre de 4. À la fin du quatrième cycle, la croissance du cheveu s'arrête pour une durée variable selon les individus. En revanche, pour certains d'entre eux, la ronde des quatre cycles ne reprend pas. Des études scientifiques ont récemment démontré que ce phénomène touche majoritairement les hommes. Dans son dernier ouvrage Les Sept Vies du cheveu, Alain-Pierre Chartoud relate ce phénomène avec des expériences à l'appui.

Le cycle pilaire :
La phase anagène est la phase de croissance du cheveu. C’est la partie la plus longue du cycle pilaire puisqu’elle dure de 2 à 5 ans. La très grande majorité des cheveux présents sur notre tête est donc en phase anagène.
La phase catagène est une phase de repos pendant laquelle le cheveu cesse d’évoluer. Elle dure environ 3 semaines, ce qui est considérablement peu par rapport à la phase précédente.
La phase télogène, enfin, va aboutir après plus ou moins 3 mois à la mort et à l’expulsion du cheveu – qui va laisser la place à un nouveau follicule en phase anagène. Ce sont les cheveux en phase télogène que nous trouvons chaque jour sur notre brosse ou au fond du lavabo, mais que nous perdons aussi tout au long de la journée7.

La chute des cheveux[modifier | modifier le code]
Nous perdons en moyenne 5-100 cheveux par jour. Lorsqu’un nombre supérieur à 125 cheveux par jour est perdu, il y a un problème[réf. nécessaire].
La chute des cheveux n’est pas uniquement le résultat du stress ou d’une diète déséquilibrée. Les causes de la chute des cheveux peuvent être aussi bien externes et internes. Elles peuvent être divisées en deux catégories : l’alopécie androgénétique aussi appelée calvitie (une forme de chute de cheveux ayant une cause génétique et hormonale) et l'effluvium télogène aussi appelée calvitie diffuse (chute fréquentielle des cheveux, ayant pour cause un trouble organique). Les causes génétiques de la chute des cheveux sont en général permanentes, tandis que les causes non-génétiques sont temporaires.
Les traitements les plus fréquemment utilisés pour ralentir la chute de cheveux sont la mésothérapie avec des mélanges de vitamines et minéraux ou avec du plasma riche en plaquettes (PRP), et la LED. En cas de calvitie, seule la greffe de cheveux ou d'implants capillaires est possible.

Cheveux et environnement[modifier | modifier le code]
Les cheveux peuvent absorber certains polluants de l'air (ceux qui sont solubles dans le gras notamment), souffrir des UV, mais aussi accumuler certaines toxines évacuées par l'organisme (métaux lourds, qu'on trouve aussi dans l'os et les autres phanères) ; c'est ainsi que pour suivre l'évolution de l'intoxication de travailleurs dans les mines, ou de l'intoxication au mercure (cf. orpaillage) d'Amérindiens de Guyane, on peut procéder à une analyse des cheveux, plus faciles à transporter et conserver que des biopsies ou échantillons de sang ou d'urine8. Leur teneur en mercure reflète la contamination des individus, et pour partie de l'environnement. C'est en mesurant bien après sa mort la teneur en métaux lourds d'une mèche de cheveux de Beethoven qu'on a pu déduire qu'il était probablement victime de saturnisme.

Cheveux, hygiène et santé[modifier | modifier le code]
Chez l'Homme, la chevelure est l'habitat du pou, qui peut être vecteur de microbes pathogènes, mais qui pourrait aussi jouer un rôle important pour le système immunitaire. Les follicules peuvent aussi abriter de minuscules acariens dont c'est l'habitat naturel, les demodex.
La trichologie permet de mesurer l'état de santé du cheveu ou son degré d'atteinte à certaines nuisances.

Un stress important ou un événement dramatique est réputé pouvoir brutalement faire tomber les cheveux, sauf les blancs, et ainsi faire penser que la chevelure est devenue blanche9.
Pellicule (dermatologie).

Cheveux, culture et société[modifier | modifier le code]
La valeur symbolique des cheveux[modifier | modifier le code]
Un élément de séduction[modifier | modifier le code]

Les cheveux sont un élément culturel et de séduction, chez l'homme, comme chez la femme, (ici pour le peuple Yao dont les femmes mélangent ici leurs cheveux non coupés à des cheveux coupés ou tombés).
Dans presque toutes les civilisations les cheveux ont une importance particulière.
Ils ont souvent un rapport avec l'intimité, la séduction, la pudeur et la sexualité à travers la tricophilie, la relation à l'autre à travers la chevelure (peigner, épouiller, couper) étant une marque d'affection.

Un symbole de force et de pouvoir[modifier | modifier le code]
Les cheveux ont une force symbolique et de séduction, décrite dans les textes religieux les plus anciens (couper les cheveux de Samson était lui enlever sa force).

Les bonzes comme certains moines et membres de nombreuses religions, marquent leur adhésion au culte et au retrait du monde matériel par la tonte des cheveux.

Selon les époques et les lieux, les cheveux symbolisent la force et/ou la virilité (cf. les cheveux de Samson) et/ou encore la féminité ; tantôt montrés, tantôt voilés. Autrefois, voler les cheveux d'autrui permettait disait-on de faire des philtres d'amour ou d'envoûter.
Parfois colorés (au roucou en Amazonie, au henné au Moyen-Orient, etc.), couverts de cendre ou d'argile dans de nombreux groupes ethniques, à l'occasion de cérémonies diverses.

Chez les Francs du Haut Moyen Âge il semble que les cheveux longs aient été réservés aux rois et nobles : ainsi Grégoire de Tours rapporte que la reine Clotilde à Paris porte toute son affection sur les fils de Clodomir. « Childebert en conçut de l’envie ; et, craignant que, par la faveur de la reine, ils n’eussent part au royaume, il envoya un courrier secret à son frère le roi Clotaire (vers l’an 533) lui disant : Notre mère garde avec elle les fils de notre frère, et veut leur donner le royaume ; il faut que tu viennes promptement à Paris, et que, réunis tous deux en conseil, nous déterminions ce que nous devons faire d’eux, savoir si on leur coupera les cheveux, comme au reste du peuple, ou si, les ayant tués, nous partagerons également entre nous le royaume de notre frère. » […] « Alors Childebert et Clotaire envoyèrent à la reine Arcadius, dont nous avons déjà parlé, portant des ciseaux et une épée nue. Quand il fut arrivé près de la reine, il les lui montra, disant : Tes fils nos seigneurs, ô très glorieuse reine, attendent que tu leur fasses savoir ta volonté sur la manière dont il faut traiter ces enfants ; ordonne qu’ils vivent les cheveux coupés, ou qu’ils soient égorgés. » […] Selon Grégoire, la reine sans réfléchir répond « Si on ne les élève pas sur le trône, j’aime mieux les voir morts que tondus. » Deux des enfants sont tués, le troisième, Clodoald - toujours selon Grégoire - « fut sauvé par le secours de braves guerriers ; dédaignant un royaume terrestre, il se consacra à Dieu, et s’étant coupé les cheveux de sa propre main, il fut fait clerc10. »

En Europe, la vraie chevelure a parfois été en public recouverte de perruques sophistiquées (ex. : xviie siècle européen/cour de Louis XIV, perruques de magistrats, etc.). Les longs cheveux étaient le privilège des nobles quand le peuple commençait à se couper les cheveux. Ensuite, en France, alors que les hommes pouvaient porter les cheveux longs, les femmes semblent avoir longtemps été contraintes à réunir leurs cheveux en chignons serrés avec des rubans et/ou cachés sous des calots, coiffes et autres serre-tête11.

Sous le second Empire s'établit l'usage de laisser les cheveux flottants chez les jeunes filles et très libres encore chez les femmes, usage qui pourrait être venu d'Angleterre11. Vers 1855, on apprend des Anglaises à ne plus se serrer les cheveux et à renoncer aux pommades grasses à base de moelle de bœuf et d'huile d'amandes, plus ou moins parfumée « avec lesquelles on leur donnait un lustre malpropre, en domptant ce qu'on appelait leurs rébellions. On détruisait ainsi leurs ondulations naturelles, qui, justement, sont l'apanage ethnique des plus belles races »11.
Les armées modernes imposent généralement une coupe courte ou rase, pour limiter les risques de pullulation de poux, faciliter le lavage/séchage, etc., mais couper les cheveux d'un samouraï était le déshonorer, et les castes administratives et militaires chinoises, coréennes, japonaises ont accordé une grande importance à la coiffure et longueur des cheveux. Les envahisseurs mandchous ont ainsi imposé le port de la natte en Chine. Le scalp de l'ennemi a été un trophée valorisé chez certains amérindiens.
Les cheveux longs de la période hippie ont été le symbole d'une rébellion contre l'ordre établi.

Une relique et un souvenir[modifier | modifier le code]
Le culte des reliques de saints, les gages ou promesses d'amour ont souvent été basés sur des mèches de cheveux. Il fallait cacher ses cheveux perdus ou tombés pour empêcher que quelqu'un de malveillant puisse les utiliser pour jeter un sort.
Certaines familles conservaient les dents de lait et des mèches de cheveux des enfants. T'ang le victorieux, pour le bonheur de son peuple se coupe les cheveux. Il les jette dans un fourneau, ainsi que ses ongles et ceux de sa femme Mo-ye pour fondre des épées symboliques. En Chine, à certaines époques couper les cheveux d'un adulte était le mutiler. Avoir les cheveux ras interdisait l'accès à certaines fonctions. Les bonzes et certains moines se coupaient les cheveux en signe de renonciation et de distanciation d'avec la vie sociale normale. Il existait au Vietnam une sorte de divination basée sur la position des cheveux et des poils.

Cheveux et religion, deuil ou vœux[modifier | modifier le code]
Ne pas se coiffer et se salir les cheveux (cendres, terre) ou les laisser pousser a souvent été un signe de deuil et/ou d'un vœu (ex. : Papous de Nouvelle-Guinée). L'iconographie hindoue présente souvent les dieux terribles et violents les cheveux épars autour de la tête, comme ils l'étaient chez la gorgone ou le typhon des mythologies gréco-latines. L'univers aurait d'ailleurs été tissé avec les cheveux de Çiva, qui sont les directions de l'univers, le vent et le fleuve sacré ganga (Gange).
Un texte d'une épître de saint Paul 12 demande aux femmes de rester la tête couverte en priant, ce qui pourrait être une des origines du voile des religieuses catholiques ou des femmes musulmanes. Au xixe siècle en France, il était d'usage chez les riches et bourgeois que les femmes cachent leurs cheveux en public11.

Le rituel de la première coupe[modifier | modifier le code]
Coiffer est une forme importante de relation à l'autre. Femme hopi coiffant une jeune fille non mariée.
La toute première coupe de cheveux était chez certaines ethnies l'occasion de fêtes et rituels complexes. Lors du mariage hopi traditionnel, les époux devaient tremper leurs cheveux longs dans une mousse de Yuca purificatrice, puis les mêler en une seule torsade, pour lier le couple « comme la chair adhère au noyau d'une alberge » rapportait Don Talayesva13
Les expressions liées aux cheveux[modifier | modifier le code]
On dit des cheveux qu'ils sont peignés, crêpés, ondulés, annelés, teints, tressés, bouclés, poudrés, échevelés, en pétard, etc.
Un roi franc, antérieur à Clovis, a été surnommé le Chevelu : Clodion.
« Tiré par les cheveux », explication a priori peu crédible
« Couper un cheveu en quatre », avoir le souci du détail
« S'arracher les cheveux », être furieux, désespéré
« Faire dresser les cheveux sur la tête », faire frémir
« Se faire des cheveux blancs », se faire du souci
« Comme un cheveu sur la soupe », à l'improviste
« S'en falloir d'un cheveu », à deux doigts de se produire
« Cheveux au vent », etc.
« Avoir un cheveu sur la langue », zézayer, zozoter
« Arriver ou partir comme un cheveu sur la soupe », partir ou arriver vite

Surnoms[modifier | modifier le code]
Les cheveux sont souvent à l'origine de surnoms : par exemple en breton Bleo Kanab (cheveux de chanvre) pour une blonde aux cheveux couleur filasse14. Comme autre surnom on retrouve « Dé Gradez », qui désignerait certaines femmes du Cap-Ferret 15

Notes, références et bibliographie sur le site
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cheveu

******************************************************

Follicule pileux
https://infovisual.info/fr/corps-humain/follicule-pileux-poil

*****************************************************



Dernière édition par Libellule le Jeu 23 Mar 2017 - 21:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2689
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: POILS, CHEVEUX   Mar 31 Jan 2017 - 21:41

 source http://reveillezvous.lightbb.com/t712-plein-d-astuces-ecolo-fabriquer-sa-lessive
La cire épilatoire orientale (naturelle) :
"Ce que l’on appelle l’épilation orientale se pratique sans bande ni spatule.
Elle est efficace durant plus de trois semaines.
Pour en fabriquer soi-même, rien de plus simple : versez d’abord dans une casserole deux verres de sucre en poudre et un demi-verre d’eau.
Chauffez à feu doux et remuez doucement.
Dès que la caramélisation commence, ajoutez le jus d’un demi-citron puis mélangez.
Mettez ensuite deux cuillerées à soupe de miel et faites bouillir 2 minutes.
Enfin, répandez la pâte obtenue sur un plan de travail et attendez qu’elle durcisse.

Pour utiliser la cire orientale, c’est également très facile : malaxez la pâte encore tiède, qui doit être facile à travailler et collante, et formez des boules de la taille d’une balle de golf.
Puis étalez-les sur environ 10 centimètres de peau, avant de les décoller d’un coup sec.
N’oubliez pas de faire ce mouvement dans le sens inverse de la pousse du poil.

Cette cire à épiler peut se conserver au réfrigérateur pendant des mois (avant de l’utiliser, passez-la au micro-ondes quelques secondes pour obtenir la bonne consistance)."

Des recettes de beauté sur ce blog :
 http://glamandise.blogspot.com/



ça ne coûte rien d'essayer ce truc
source http://www.la-beautenaturelle.com/2015/10/dites-adieu-aux-poils-incarnes-grace.html?m=1
Dites adieu aux poils incarnés grâce à cette recette de grand-mère
Qui n'a pas dû faire face à ces poils qui repoussent sous la peau après une épilation ? créant à leur passage des boutons, des rougeurs et des infections au niveau du maillot et des jambes. Ces poils incarnés sont inesthétiques et font mal parfois, heureusement il existe des astuces naturelles simples et efficaces pour éviter et traiter les poils incarnés naturellement.

Donc voila la recette de grand-mère pour lutter contre les poils incarnés:
Les ingrédients dont vous allez avoir besoin :
1 litre d'eau
Jus d'un demi citron
5 clous de girofle

Pour la préparation c'est trop facile vous n'avez qu'à :
Faites bouillir un litre d'eau dans une casserole
Puis retirez la casserole du feu et versez le jus d'un demi citron et les 5 clous de girofle
Laissez infuser une nuit et filtrez
Voila enfin votre lotion anti poils incarnés et prête !!

Pour l'utilisation c'est trop simple:
Passez cette lotion sur vos jambes ou le maillot avec un coton doux
Et comme par magie, les poils sortiront, il n'y à plus qu'à épiler !

N'hésitez pas à tester cette recette contre les poils incarnés pour avoir des belles jambes sans imperfections .

Je vous dis à très bientôt pour d'autres astuces beauté





Dernière édition par Libellule le Jeu 23 Mar 2017 - 21:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2689
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: POILS, CHEVEUX   Mar 31 Jan 2017 - 21:43


source http://madametruc.blogspot.fr/2012/08/deodorant-naturel.html
Pour les hommes
On peut très bien remplacer la mousse à raser par de l'huile d'olive.
Le rasoir va glisser facilement sur la peau sans la blesser.

Si par malheur, on se coupe avec un rasoir, une compresse d'huile d'olive arrête immédiatement les saignements.


Dernière édition par Libellule le Mar 31 Jan 2017 - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2689
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: POILS, CHEVEUX   Mar 31 Jan 2017 - 21:55



source http://www.alternativesante.fr/cheveux/les-cheveux-blancs-c-est-le-stress-et-les-poisons-quotidiens
Les cheveux blancs, c'est le stress et les poisons quotidiens
rédigé le 25 février 2014 à 18h10
Dominique Vialard


Qui ne se souvient pas de ce maudit jour où son premier cheveu blanc a poussé ? L'apparition de ce signe indiscutable de vieillesse est un des moments importants de la vie. On le regarde, ce premier cheveu blanc, parfois on l'arrache. Il n'est pas comme les autres cheveux, on a l'impression qu'il est apparu dans la nuit, qu'il pousse plus vite, qu'il se multiplie, qu'il est plus fin, ou plus dur, ou plus frisé. On se regarde dans la glace et on s 'aperçoit que l'on ne sait rien sur les cheveux blancs et sur le mystère de leur apparition. Je vais donc vous raconter comment naît et vit un cheveu blanc.

Un cheveu blanc c'est un drôle de cheveu. La plupart du temps sa texture n'est pas la même que celle des autres cheveux, il s'amenuise ou se frise, ne pousse pas dans le même sens... On s'en méfie : ne dit-on pas que si on en arrache un, il en repousse deux voire dix (selon les régions) ? Un vieux dicton nous met en garde : quand on commence à mettre des cheveux blancs, il ne faut jamais les arracher.

Revenons sur terre.
Le cheveu est implanté dans le bulbe capillaire, une matrice programmée pour fabriquer de 25 à 30 cheveux dans une vie. C'est là qu'il se nourrit grâce aux vaisseaux sanguins. Là se trouve aussi une petite glande qui produit le sébum et le protège contre les agressions extérieures. La durée de vie d'un cheveu est en moyenne de 3 ans pour un homme et de 10 ans pour une femme. Cela veut dire que chaque bulbe va fabriquer 300 cheveux dans une vie de femme, et 75 chez les hommes !

Il est composé principalement de kératine.
C'est cette molécule fibreuse très dure qui lui donne sa résistance (comme à nos ongles). La couleur est apportée par la mélanine, fabriquée par les mélanocytes et transmise aux kératinocytes. Lorsqu'il n'y a plus de mélanine, les cheveux deviennent blancs : les grains de mélanine sont remplacés par des bulles d'air qui donnent au cheveu cette blancheur. C'est le processus progressif du vieillissement naturel. Les cheveux se mettent à pousser blancs (ce sont de nouveaux cheveux et non des cheveux déjà en place), généralement entre 35 et 40 ans.

Ah je comprends mieux !...
Si vous repérez un beau matin un cheveu blanc au réveil, la plupart du temps il s'agit d'un cheveu qui était déjà là mais auquel vous n'aviez pas fait attention. Mais il peut aussi s'agir d'un phénomène biochimique soudain dû à un stress ou à une trop forte émotion (l'explication suit...). L'apparition soudaine de mèches blanches vient, non d'une pousse ultrarapide de cheveux blancs, mais de la chute simultanée de cheveux colorés dans une même zone. Les cheveux blancs, jusqu'ici dissimulés se révèlent brusquement. Les émotions fortes, là aussi, semblent capables de provoquer ces chutes de cheveux brutales.

Si votre cheveu blanc vous paraît bizarre, c'est qu'il s'agit d'un cheveu affaibli : avec l'âge les cheveux sont moins protégés, moins bien nourris donc plus sensibles aux agressions extérieures, plus fins, plus souples, ou plus rétifs. Cela n'est pas en lien direct avec la dépigmentation, c'est juste un autre dégât collatéral du vieillissement. Et si l'on vous dit de ne pas arracher vos cheveux blancs, c'est au nom du bon sens : rappelez-vous que la capacité de votre bulbe à produire des cheveux est limitée. Rappelez-vous, un cheveu blanc, ne poussera pas plus de 300 fois dans votre vie mesdames. Préférez les cheveux blancs à pas de cheveux du tout.

Les vraies racines du cheveu blanc : le stress et les poisons du quotidien
Le blanchissement des cheveux, la canitie, a plusieurs causes possibles. Autrement, il y a longtemps que l'on aurait trouvé LA solution. Ce peut être le fait d'une maladie comme l'insuffisance surrénalienne ou le vitiligo mais en temps normal cette dépigmentation arrive par arrêt de production de mélanine.

Les scientifiques ont découvert il y a peu que ce phénomène est dû à une forte concentration de peroxyde d'hydrogène dans les bulbes capillaires. Ils ont mis en évidence que plus l'on vieillissait et plus l'on était sujet au stress, plus cette substance augmentait. Il s'agit en fait d'un phénomène biochimique lié au stress oxydatif donc non seulement à l'âge mais aussi aux toxines et aux toxiques que nous ingérons, absorbons, respirons...

Grosso modo, ces derniers détruisent les enzymes (catalase et MSR A et B) chargées de contrer la formation de peroxyde d'hydrogène et de réparer les bulbes pileux. Ils privent le bulbe pileux d'oxygène, l'oxydent, et entraînent son déclin. Si l'on ne se protège pas un minimum du stress oxydatif, rien ne sert d'essayer tel ou tel produit, fut-il bourré de kératine, de vitamines, de protéines de blé, d'huile de Jojoba ou que sais-je encore...

Les cheveux sont par exemple très sensibles à la présence de métaux. C'est ainsi qu'un cheveu peut changer de couleur après avoir été exposé à des molécules toxiques comme le plomb, le cuivre, le mercure, l'argent, l'arsenic ou le cobalt. La chevelure prend alors des teintes rouge, verte, bleue ou noire... On connaît les grandes causes du stress oxydant mais en voici quelques-unes, qui sont directement impliquées ici. La plupart n'existait pas il y a 50 ans :
une mauvaise alimentation,
le tabagisme,
la suractivité (on fait aujourd'hui dans une journée jusqu'à 10 fois plus de choses que nos parents),
tous les adjuvants chimiques (pollution extérieure et intérieure) dont ceux que l'on trouve dans les cosmétiques utilisés à tort et à travers ou les shampoings de mauvaise qualité,
les colorations qui, outre les cheveux blancs, favorisent les pertes de cheveux intempestives,
les permanentes (l'opération consiste pour rappel à « casser » la structure chimique du cheveu),
les shampoings trop fréquents,
les médicaments (certains donnent des reflets jaune, rouge ou vert aux cheveux),
les contraceptifs hormonaux,
un excès d'U.V.

L'hérédité a bon dos, mais peu de réalité
En médecine traditionnelle chinoise comme l'explique Rémi Portrait dans ses ouvrages (voir son dernier livre « Vos cheveux disent tout de vous »), le cheveu relève de l'élément Eau qui est énergétiquement géré par les reins et la vessie. Alimentation, rythme de vie, sexualité, emploi du temps... A partir de l'analyse d'un bulbe capillaire les techniques scientifiques sont capables de déceler bien des choses... La police scientifique en connaît ici un rayon.

Mais dans ces fils vivants et vibrants s'inscrivent aussi fatigue excessive, émotions et traumatismes. « Les cheveux gris sont les archives du passé », a dit Edgar Allan Poe. Du passé le plus éloigné comme du plus proche. Nos cheveux portent en eux nos vieilles mémoires, d'une part l'héritage génétique que nous ont transmis nos parents, d'autre part notre propre histoire. On dit souvent que les cheveux blancs, comme la calvitie, c'est une question d'hérédité.

Qui n'a pas entendu ce genre de prédiction (bienveillante...) : « Tu verras, tu perdras tes cheveux à 20 ans, comme ton père ! » ou « T'en fais pas ma fille, tu n'y peux rien, ta grand-mère avait des cheveux blancs à 30 ans ! ». Le coiffeur Rémi Portrait, qui arbore aujourd'hui une belle chevelure blanche, s'est lui entendu dire qu'il aurait les cheveux blancs très tôt, comme son grand-père. Et de fait, à 17 ans, il eut son premier cheveu blanc. D'abord il se dit que c'était héréditaire, on le lui avait assez répété. Mais il décida d'aller plus loin et suivit une thérapie. C'est lors de ce travail qu'il prit conscience qu'après avoir perdu son père à l'âge de 5 ans, il s'était identifié à son grand-père, un bel homme avec de grandes moustaches mais à la crinière blanche. Il fallait bien un modèle au petit garçon mais ce faisant, le petit s'est projeté dans un vieillard et a stimulé son propre programme de vieillissement...

Le déclencheur émotionnel ou le « syndrôme Marie-Antoinette »
Cette histoire montre bien que si l'hérédité entre en jeu, le vécu est déterminant. On reçoit des cartes à la naissance, et c'est à nous de jouer au mieux selon les circonstances. Nous subissons un phénomène programmant aussi bien que des phénomènes déclenchant. Quand ils dépassent le seuil du supportable, nos soucis, nos ressassements deviennent des facteurs déclenchant. La plupart du temps la canitie se développe progressivement.

Mais une trop forte émotion, un traumatisme, une grosse peur peuvent directement agir sur le cheveu qui est relié au rein, l'organe de la peur chez les Chinois. Notons que du point de vue occidental, les glandes surrénaliennes jouent aussi un rôle-clé dans la gestion du stress... C'est ainsi qu'un cheveu ou une mèche tout entière peut blanchir brutalement en une nuit. C'est par le même phénomène énergétique (pour les Chinois) ou de chimie organique (pour les Occidentaux) que Marie-Antoinette, reine aux coiffures pourtant si délirantes, a été découverte les cheveux tout blancs au lendemain de sa condamnation à mort.

Même Jésus Christ aurait vécu ce phénomène la nuit précédent sa crucifixion ! C'est en tout cas ce qu'indiquent les dernières recherches sur sa vie.

Non il n'est pas illusoire d'empêcher ses cheveux de blanchir
S'il n'existe pas de formule-miracle, il existe des mesures qui permettent de renforcer la constitution du cheveu et de ralentir le phénomène de la canitie. Ces mesures peuvent être prises soit dès l'apparition du premier cheveu blanc soit en prévention. En voici quelques-unes :

L'adoption d'une alimentation anti-âge : je ne vais pas vous la détailler ici (les sources d'infos ne manquent pas) mais sachez qu'il est particulièrement important de privilégier les aliments riches en vitamines B5 et B9, en zinc, en soufre et en acide para-amino-benzoïque (PABA ou vitamine B10)... Je vous laisser chercher. Le PABA, surtout, est un cofacteur des vitamines du groupe B essentiel à la croissance et à la pigmentation des cheveux.
Le respect de ses rythmes biologiques : de plus en plus d'études indiquent que le non-respect de ses rythmes internes (qui doivent être au diapason des rythmes extérieurs) est un facteur de vieillissement accéléré.

L'utilisation de chlorure de magnésium : procurez vous un sachet en pharmacie (autour d'1 euro) et mélangez son contenu à 1 l d'eau. Appliquez chaque jour, matin et soir, ce mélange sur les cheveux blancs et sur le cuir chevelu. Au bout de quelques semaines vous constaterez une recoloration. L'inconvénient, c'est que si vous arrêtez, le blanc revient assez vite.

La consommation régulière d'herbe de blé : bien connue pour ses nombreux bienfaits, celle-ci serait aussi très efficace pour rendre leur couleur aux cheveux qui l'auraient perdu. L'auteure du bestseller « L'herbe de blé, source de santé et de vitalité », Ann Wigmore assure avoir vécu ce bonheur et on n'a pas de raison de ne pas la croire.

Faites confiance à la médecine ayurvédique et à ses massages (shampi ou shampo en hindi, d'où le terme « shampoing ») du cuir chevelu aux huiles : c'est une bonne manière de traiter le terrain et d'entretenir la santé des bulbes capillaires.
Utilisez des shampoings bio à l'argile verte.

Pensez toujours aux bains dérivatifs : efficace en prévention (de l'avis général de celles qui l'ont testée), le bain de siège ne coûte qu'un peu d'eau, et de la discipline.

Ces solutions doivent aller de pair avec une lutte sans relâche contre le stress oxydatif et contre le stress tout court. Cela passe par une complémentation régulière en antioxydants puissants, par la recherche d'une « zen attitude » (les méthodes ne manquent pas) aussi bien que par des mesures simples comme d'éviter une exposition prolongée aux U.V....

L'art de camoufler ses cheveux blancs sans se faire de mal
Tout comme nos organes, nos cheveux, on l'a bien compris sont agressés, par tous les éléments toxiques que nous absorbons par l'alimentation, la respiration, ou l'application de produits de la chimie-cosmétique. Le cheveu garde les substances nocives que le corps ne peut éliminer. C'est par exemple en s'appuyant sur ce principe physiologique, que les analyses toxicologiques sont effectuées en cas d'accident grave de la route pour détecter la présence de drogue.

Les colorations chimiques, décolorations ou permanentes accentuent ce phénomène (voir notre précédent article sur ce sujet ici).
http://www.alternativesante.fr/cheveux/pourquoi-les-femmes-perdent-elles-leurs-cheveux/
Pour éviter ces calamités et pour préserver sa beauté malgré ses cheveux blancs, on peut opter pour la méthode la plus ancienne et la plus sûre qui soit, la coloration, à condition de choisir la seule solution acceptable : des produits à base végétale et sans danger pour la santé. Ces produits « 100% végétal » sont très rares mais on en trouve en France chez Terre de Couleur.

Ce spécialiste des soins capillaires et esthétiques offre une gamme de masques capillaires naturels composés d'argiles drainantes, d'huiles essentielles et des douze sels constitutifs de la cellule (sels de Schüssler). Et on retrouve tous les grands classiques dans ses colorations, ce qui est une véritable prouesse artisanale quand on sait que bien peu de plantes tinctoriales permettent de fabriquer des couleurs capables de rester « accrochées » aux cheveux blancs et de bien les couvrir. Ces produits se trouvent dans la plupart des magasins Biocoop ou encore chez La Vie Claire mais vous pouvez aussi vous les procurer directement ici.
http://www.la-vie-naturelle.com/2/famille-cheveux/utm:884b07bbad

La solution chinoise : un remède légendaire
Vous le savez comme moi, les laboratoires et les grands noms de la cosmétique n'hésitent pas à nous asséner, sans vergogne, des tas de contre-vérités : maigrir en dormant, retrouver sa peau de vingt ans, j'en passe, et des meilleures, mais aucun n'a osé proposer LE produit miracle qui ferait disparaître les cheveux blancs. Mission impossible ? Pas du tout, car les praticiens en médecine chinoise savent depuis des milliers d'années qu'il en existe bien un : le Ho Shou Wu.

Ho Shou Wu signifie littéralement « M. Ho a des cheveux noirs »
Cette plante des plus précieuses de la pharmacopée chinoise tire son nom d'une légende millénaire. Selon celle-ci, le général Ho qui s'était rebellé contre l'Empereur avait été condamné à mourir dans une cellule sans eau et sans nourriture. Le rebelle ne trouva à manger dans sa cellule qu'une plante au développement rapide qui poussait dans sa prison et dont il consomma chaque jour une petite quantité de racines ou de feuilles : le Polygonum multiflorum (appelé aussi Fallopia multiflora ou Renouée multiflore).

Au bout d'un an, les geôliers qui évacuaient les cadavres découvrirent avec surprise un général Ho doté d'une magnifique crinière noir ébène. En fait, le rebelle sortit du cachot l'air bien plus jeune qu'il y était entré. La beauté des cheveux dépend principalement en médecine traditionnelle chinoise du bon fonctionnement du rein comme on l'a vu. Mais pour être plus précis encore, elle est aussi sous la gouverne du foie parce que la qualité du sang dépend de cet organe et que de cette qualité dépend l'alimentation du cheveu et l'apport en mélanine dans le bulbe capillaire.

Pour les Chinois, quand le rein ou le foie sont en déséquilibre énergétique les cheveux tombent, grisonnent ou se cassent. Ho Shou Wu agit sur ces deux terrains qu'elle fortifie. Cette plante renforce l'énergie du foie qui nettoie le sang. De plus elle alimente et purifie le sang qui, à son tour, nourrit et hydrate les cheveux. Son pouvoir tonifiant s'exerce également sur le rein qui contrôle les os et les moelles (en médecine chinoise, le cerveau est une moelle) et agit donc directement sur la constitution du cheveu.

Le Ho Shou Wu est réputé protéger le Shen, c'est-à-dire l'esprit qui regroupe la psychologie et l'émotionnel, et circule grâce au sang. Je vous parlais tout à l'heure d'hérédité. Eh bien curieusement cette plante favorise et retient le Jing, notre énergie ancestrale : c'est l'héritage que nous transmettent nos parents et c'est en même temps notre potentialité. Le Jing se vide avec le temps mais aussi à cause des excès émotifs, physiques ou alimentaires et quand il n'y en a plus, on quitte cette Terre.

Autrement dit le Ho Shou Wu est un excellent anti-âge. Et cette plante agirait non seulement sur le facteur héréditaire qui conditionne la survenue de cheveux blancs, le facteur programmant, mais aussi sur les facteurs déclenchant.

Des effets vérifiés mais qui demandent un peu de temps
L'action du Polygonum multiflorum ne se fait pas en 2 temps 3 mouvements : il faut compter souvent 4 mois pour observer les premiers signes d'une amélioration, mais certains constatent une amélioration au bout d'un mois seulement.

Je mentirais si je vous garantissais un résultat à 100% : cette plante ne recolore pas automatiquement vos cheveux, parfois elle ralentit simplement la canitie, d'autres fois elle la stabilise juste. J'ai mené mon enquête auprès de plusieurs utilisateurs et j'en conclus que le Ho Shou Wu est efficace à 70% environ, et ce quelle que soit la nature du cheveu, que l'on soit brun, blond, avec des cheveux fins ou épais.

Je ne compte pas ici les personnes qui n'observent aucun résultat sur leurs cheveux mais qui s'en disent malgré tout satisfaites parce qu'elle leur apporte tout simplement un meilleur état de forme générale.

De plus, on ne peut pas parler du Ho Shou Wu sans citer le Shou Wu Pian. Le Shou Wu Pian est un produit de la pharmacopée à spectre plus large, qui contient 30 ou 40% de Polygonum multiflorum et surtout plusieurs plantes connues pour leur action contre la perte de cheveux. Ce remède travaille sur l'épiderme et le derme comme sur un terrain de culture qu'il améliore afin que le cheveu soit mieux nourri. Cette information est utile à connaître pour ceux et celles qui se battent avec leurs cheveux blancs en subissant simultanément des pertes de cheveux.

Dans ce cas, il est bon de suivre un protocole de traitement alternant les deux produits. On commence par le Ho Shou Wu, pour 3 à 4 mois et on poursuit son traitement avec le Shou Wu Pian.

La seule façon de s'en procurer en France
Le Ho Shou Wu n'a fait l'objet que d'une étude scientifique (Acupuncture and Electro-Therapeutics Research International Journal, Vol. 6, 1981, pp.19-31.) menée sur 882 patients. Au bout de 3 mois, 630 d'entre eux avaient constaté la repousse de leurs cheveux. Mais pour ce qui concerne l'action anti-cheveux blancs, aucune étude sérieuse n'a été menée : ça n'intéresse personne, ce n'est pas brevetable et tout a été fait pour empêcher sa commercialisation en Europe.

On connaît bien les propriétés de ses principaux composants, la lécithine, l'émodine et la rhéine, mais on ignore comment ceux-ci (et ceux que l'on ne détecte pas) agissent si bien en synergie. Le secret restera chinois.

Par contre, les autorités sanitaires s'intéressent tellement à cette plante d'Asie mineure qu'elles l'ont un temps interdite. Ce fut récemment le cas en France où deux cas de pharmacovigilance ont été signalés pour des risques d'hépato-toxicité. Bien que ceux-ci n'aient jamais été démontrés, le Ho Shou Wu a été classé en France dans la liste B de la pharmacopée, celle des plantes potentiellement toxiques.

On sait bien qu'il faut se méfier des plantes chinoises ou plutôt des Chinois qui les cultivent, les préparent et les conservent parfois n'importe comment. Cela n'enlève rien à la qualité médicinale de ces plantes et lorsque la qualité du produit est garantie, il n'y a aucune raison de ne pas profiter de ce savoir ancestral.

Cette garantie, un seul laboratoire en France est en mesure de vous l'assurer et lui seul bénéficie d'une Autorisation de Mise sur le Marché. Si vous êtes prêts à vous lancer dans un traitement de fond de plusieurs mois, vous pouvez commander la quantité de Ho Shou Wu nécessaire en cliquant ici.
http://www.laboratoiresbimont.fr/
Si vous souhaitez d'abord la tester sur une cure et vérifier que ça ne marche pas que chez les Chinois, allez plutôt voir ici.
http://www.la-vie-naturelle.com/2/ho-shou-wu/utm:884b07bbad
Faites l'expérience et on en reparle dans 3 mois.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com http://www.annuaire-therapeutes.com/



source http://www.terrafemina.com/article/bientot-la-fin-des-cheveux-blancs-les-scientifiques-en-ont-enfin-identifie-la-cause_a306142/1

Pourquoi certaines personnes ont la tignasse partiellement parsemée de cheveux blancs à la vingtaine quand d'autres n'en n'ont toujours pas à quarante ? Ce serait la faute d'un gêne du vieillissement capillaire. Cette découverte scientique permettra-t-elle à la science d'éradiquer les cheveux blancs de notre crâne ?
Une étude scientifique publiée début mars dans la revue Nature annonce la découverte d'un gène responsable du vieillissement des cheveux. "Reflet de notre statut social, de notre santé et de notre fertilité, les cheveux permettent également de réguler la température de notre corps", peut-on apprendre dans cette étude. "Nous avions déjà identifié des gènes responsables de la calvitie et de la couleur des cheveux, mais c'est la première fois qu'un gène lié au vieillissement du cheveux est identifié", précise Kaustubh Adhikari, l'un des chercheurs.

Pour les besoins de leurs recherches, les scientifiques ont classé des volontaires en fonction de leur couleur, de leur structure de cheveux et de leur visage et prélevé un échantillon de sang à chacun. Cette opération leur a permis de passer en revue des centaines de milliers de variations dans les codes génétiques. Or, l'une d'entre elles a été identifiée comme affectant la vitesse à laquelle les cheveux blanchissent et se situe dans un gène appelé IRF4 chargé de réguler la production et le stockage de la mélanine (pigment à l'origine de la couleur de nos cheveux, de nos yeux et de notre peau).

Vers la fin des cheveux blancs ?
Face à ces récentes découvertes, des traitements parfaitement adaptés à nos gènes pourraient voir prochainement le jour et nous n'aurions ainsi plus jamais à nous faire de cheveux blancs. "Les produits capillaires standards ne sont pas toujours adaptés. En ciblant directement les cheveux, les produits pourraient entraîner une plus grande cohérence dans la couleur ou des effets plus durables", déclare Kaustubh Adhikari.



autres liens ou ils en parlent
http://www.slate.fr/story/114865/cheveux-blancs-genetique-age

http://www.leparisien.fr/laparisienne/beaute/bientot-la-fin-des-cheveux-blancs-12-05-2013-2799111.php





Dernière édition par Libellule le Jeu 23 Mar 2017 - 21:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2689
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: POILS, CHEVEUX   Mar 31 Jan 2017 - 21:56



 source http://www.grands-meres.net/soin-des-cheveux-eau-citron/
Comment faire son eau de rinçage pour cheveux ?
Après votre shampoing, rincez-vous les cheveux avec cette eau de rinçage de grand-mère ! Vos cheveux seront brillants et les écailles resserrées. L’eau de rinçage au citron agit comme un soin capillaire.

Recette de Grand-mère
Pressez le jus de citron directement dans votre bouteille à l’aide de l’entonnoir.
   Remplissez la bouteille d’eau froide (mais pas gelée non plus).
   Versez cette eau de rinçage sur vos cheveux après votre shampoing ! Inutile de rincer.

Ingrédients
Un demi-citron
   Eau

Équipement
Une bouteille vide de 1 litre
   Un entonnoir

Les conseils de nos grands-mères
Évitez une exposition prolongée au soleil juste après, car le citron pourrait éclaircir vos cheveux naturellement.







Dernière édition par Libellule le Jeu 23 Mar 2017 - 21:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: POILS, CHEVEUX   

Revenir en haut Aller en bas
 
POILS, CHEVEUX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chute de cheveux
» [Avis] Coiffure de Bill: Ses vrais cheveux?
» [sondage]Les cheveux de Bill
» GB: tests ADN en cours sur des poils attribués au yéti
» [Info] Bill s'est teint les cheveux en blond (09.2011) [+ photos et vidéos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: SANTE- DIETETIQUE- HYGIENE- BEAUTE- :: Dossiers pour réfléchir à notre manière de vivre et se nourrir-
Sauter vers: