Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PEAU: Visage, lèvres, corps- massages - SOLEIL (nanoparticules page 7)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3084
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- massages - SOLEIL (nanoparticules page 7)   Jeu 5 Avr 2018 - 14:31



source http://www.reponsesbio.com/2018/04/01/le-vrai-beurre-de-karite/
Le vrai beurre de Karité
1 avril 2018


Hydratant, protecteur, émollient, cicatrisant, adoucissant, anti-inflammatoire, désinfectant… le beurre de Karité s’adapte naturellement à toutes les peaux en fonction de leurs besoins.
Sa douceur, son pouvoir régénérant, son aspect brillant et ses qualités protectrices en ont fait l’un des ingrédients les plus utilisés en cosmétique, mais la qualité irréprochable de son origine et la transformation artisanale des amandes de Karité en beurre sont absolument incontournables, pour vraiment profiter de toutes ses promesses.




Sommaire
Une ambassadrice exceptionnelle
Le rôle des insaponifiables
Pour le corps et le visage
Un bouclier pour les cheveux
Indispensable dans le trousseau de maternité
L’atout récupération des sportifs
Une protection solaire légère
Comment choisir son Karité ?
A utiliser tel quel ou en synergie
Annonce pratique



Quelle meilleure ambassadrice le beurre de Karité aurait-il pu rêver que Nefertiti, reine égyptienne dont la beauté légendaire est encore célèbre dans le monde entier ?

Ce précieux beurre est issu de l’amande du fruit du Butyrospermum Parkii, charnu, sucré et ressemblant de par sa forme à un petit avocat.

Cet arbre africain atteint jusqu’à 12 mètres de haut et ne pousse qu’à l’état sauvage, sous le soleil brûlant du Sahel.

Et s’il ne peut être cultivé c’est tout d’abord parce que ses premiers fruits n’apparaissent qu’au bout de 15 à 20 ans, mais aussi parce que la germination délicate et difficile de ses amandes, s’adapte très mal aux méthodes de plantation humaines.

Cependant s’il est si recherché ce n’est pas seulement parce qu’il est rare, mais bien à cause de son importante concentration d’insaponifiables pouvant aller, dans les beurres de Karité de très haute qualité, jusqu’à 15%.

Faisant de lui l’un des produits en contenant le plus au monde, avec la cire d’abeille et l’huile de jojoba qui en recèlent pour leur part jusqu’à 50%.

Le rôle des insaponifiables
On regroupe sous l’appellation « insaponifiables » les substances actives insolubles dans l’eau retrouvées dans les huiles végétales.

Quant aux huiles estérifiées, hydrogénées ou minérales, elles en sont totalement dépourvues.

Plus particulièrement dans le beurre de Karité, les insaponifiables se présentent sous forme de phytostérols et alcools terpéniques tels que :
→ l’alpha-spinastérol, qui est un stimulant cellulaire,

 → le delta-7-stigmastérol, aux vertus régénérantes,

 → l’alpha et bêta amarine, qui sont des protecteurs cutanés,

 → le parkéol, aidant la cicatrisation,

 → le lupéol, aux propriétés désinfectantes,

 → le butyrospermol, protégeant des UV,

 → et des esters cinnamiques, qui absorbent les UVB, participent à la cicatrisation et désinfectent tout en étant anti-inflammatoires.

Parmi eux, venant compléter la généreuse composition du beurre de Karité, on trouve aussi des vitamines :
→ A, qui régénère et améliore l’élasticité de la peau en stimulant la synthèse du collagène, et prévient le vieillissement cutané dû aux UV,

 → D, qui nourrit la peau et optimise la cicatrisation,

 → F, régulatrice de l’hydratation et protectrice contre les pollutions volatiles,

 → et de la vitamine E, un antioxydant bien connu aux multiples vertus anti-âge, anti-inflammatoire et musculo-relaxante.

Le dernier et non le moindre de cette liste est le latex, qui loin d’être nocif pour l’épiderme le protège des allergies au soleil, et l’assouplit.

Mis à part ces principes actifs non solubles, on trouve par ailleurs tout un éventail d’acides gras et d’oméga justifiant eux aussi les utilisations extrêmement variées du beurre de Karité.

Pour le corps et le visage
Riche en oméga 6, le beurre de Karité apporte également une quantité optimale d’acides gras mono-insaturés et saturés qui assurent une protection efficace de la peau comme de la kératine des cheveux.

Cet équilibre sans pareil permet à la fois :
→ d’hydrater les peaux sèches,

 → de protéger les mains exposées au froid,

 → de garantir des lèvres souples et douces,

 → d’apaiser les brûlures du soleil comme les irritations dues au rasage ou à l’épilation,

 → de participer à une protection contre les UV,

 → d’améliorer le bronzage,

 → de calmer les allergies cutanées, le prurit, le psoriasis, l’eczéma et même les lésions liées au zona,

 → de réparer crevasses et gerçures,

 → de nourrir et d’apporter réconfort aux pieds secs,

 → de prévenir les vergetures,

 → de retarder l’apparition des rides,

 → et de clarifier les peaux grasses et acnéiques.

Un bouclier pour les cheveux
Souvent malmenés par la pollution, les shampooing à répétition, séchages, lissages, colorations, les cheveux ont eux aussi besoin d’être protégés et réparés.

Qu’ils aient les cheveux secs, colorés, cassants, crépus ou fourchus, le vrai beurre de Karité devient rapidement indispensable à tous ceux qui l’essayent, pour des usages aussi variés que :
→ nourrir et faire briller la chevelure,

 → hydrater le cuir chevelu,

 → améliorer la croissance et le renouvellement capillaires,

 → réparer les fourches,

 → protéger la fibre des rayons du soleil,

 → et même pour prolonger la tenue d’une coloration tout en évitant aux cheveux d’en souffrir.

En fonction des besoins on applique le beurre de Karité en masque directement sur l’ensemble de la chevelure, ou uniquement sur les pointes.

Mais il constitue également une base merveilleuse qui renforce et complète l’action d’autres ingrédients avec lesquels on pourra le mélanger, comme par exemple :
→ l’huile de ricin ou d’avocat, et l’huile essentielle d’ylang-ylang ou de romarin pour accélérer la pousse, donner de la brillance et renforcer les cheveux,

 → du brahmi en poudre, du henné ou du brou de noix pour accentuer les reflets bruns et dynamiser les cheveux,

 → une infusion de camomille ou de la cannelle en poudre pour éclaircir et illuminer les cheveux blonds…

Il suffira de laisser poser d’une trentaine de minutes à une nuit entière, les cheveux bien enroulés dans une serviette chaude, avant de les laver avec le shampooing le plus doux possible.

Indispensable dans le trousseau de maternité
Pour les futures et jeunes mamans, le beurre de Karité est tout simplement incontournable, aussi bien grâce à ses bienfaits qu’à sa parfaite innocuité.

Pendant la grossesse, il constitue le soin idéal pour prévenir les vergetures, irritations et sensations de peau qui tire au niveau du ventre, des seins, des fesses ou des jambes.

Après l’arrivée du bébé, c’est le petit remède miracle à toujours avoir sous la main pour réparer et soulager rapidement :
→ les érythèmes fessiers, même lorsqu’ils sont très virulents,

 → les vergetures, si la prévention n’a pas suffit,

 → les mamelons, qui peuvent être mis à rude épreuve les premiers jours d’allaitement.

Pour ces raisons et tant d’autres, il offre en outre d’excellents massages préventifs et curatifs pour toute la famille.

D’ailleurs, c’est sur cette base qu’en Afrique de l’ouest se transmet le secret du massage de la femme venant d’accoucher, une étape cruciale de sa remise en forme.

Selon cette tradition séculaire, la femme est massée avec du beurre de Karité plusieurs fois par jour en insistant sur le dos, les hanches et le ventre, les deux mains toujours en contact avec le corps.

Puis le ventre est enveloppé dans un large bandage permettant de favoriser la remise en place des organes, de raffermir les tissus et de soulager les éventuelles douleurs.

L’atout récupération des sportifs
Tous les sportifs de haut niveau le savent, non seulement le beurre de Karité soulage les douleurs musculaires et articulaires, mais il prépare aussi l’effort en échauffant et relaxant les muscles et les tendons.

Après une sollicitation intense des ressources musculaires et caloriques, le massage au Karité :
→ décongestionnera,

 → améliorera le drainage des toxines,

 → luttera contre la fatigue,

 → accélèrera la récupération,

 → et assurera une protection à large spectre des tissus organiques.

Au-delà des sportifs, son action anti-inflammatoire lui permet même de soulager les douleurs rhumatismales.

Une protection solaire légère
Le beurre de Karité fait partie des meilleures alternatives pour éviter les crèmes solaires bourrées de perturbateurs endocriniens, additifs et nanoparticules toxiques, à condition qu’il soit parfaitement pur, de qualité artisanale et correctement utilisé.

Tout d’abord, s’il est appliqué tout au long de l’année, il offrira une excellente faculté de protection et de régénération naturelle à votre peau.

Ensuite, avant toute exposition solaire vous pourrez appliquer le mélange spécifique suivant :
60 grammes de beurre de Karité
40 grammes d’huile de coco
20 ml d’huile de Karanja

Il vous suffira de faire ramollir le beurre de Karité et l’huile de coco, puis d’ajouter l’huile de Karanja avant de bien homogénéiser le tout.

Cette préparation servira de base à d’autres soins ou de protection légère pour les peaux mates et les soleils doux.

Assez fragile, il conviendra de la préparer au fur et à mesure des besoins puisqu’elle ne se conserve pas plus de quelques jours.

J’attire également votre attention sur le risque que représente l’oxyde de zinc, souvent conseillé pour préparer les soins solaires maison, qui s’avère pourtant très nocif pour l’environnement aquatique.

Comment choisir son Karité ?
Afin de faire le bon choix parmi la multitude de références aujourd’hui disponibles, quelques critères de bon sens sont déterminants.

Pour qu’il joue efficacement son rôle comme pour ne pas s’intoxiquer, il est indispensable qu’il soit :
→ pur,

 → biologique,

 → non raffiné,

 → non désodorisé,

 → extrait mécaniquement à froid et sans solvant,

 → d’origine contrôlée afin de garantir une exploitation raisonnée des ressources,

 → et issu d’un commerce équitable dans le but d’assurer une juste valorisation du travail des femmes qui le produisent, comme le maintien de la production traditionnelle.

Sa richesse en principes actifs tout autant que sa pureté dépendent essentiellement de :
→ son origine,

 → et son mode de préparation.

Par exemple les insaponifiables auront disparu d’un beurre de Karité chauffé ou extrait chimiquement.

La labelisation « bio » ne suffisant pas, puisqu’un beurre de Karité peut très bien être à la fois biologique et raffiné.

C’est pourquoi j’ai testé un produit évidemment biologique, mais surtout extrait par simple pression mécanique à froid, fabriqué artisanalement et dont la vente permet la préservation des ressources locales ainsi que l’amélioration des conditions de vie de nombreuses familles burkinabées.

Implantée au cœur de la savane du sud-ouest du Burkina Faso, la coopérative d’où il provient a été fondée pour partager ce que la nature offre de meilleur tout en aidant les autochtones à sortir de la pauvreté.

Le soutien apporté à cette coopérative par l’achat de son beurre de Karité permet également la sauvegarde de l’espèce Butyrospermum Parkii, faisant actuellement partie de la liste des espèces menacées de l’IUCN, principalement en raison des feux de brousse d’origine humaine.

A utiliser tel quel ou en synergie
De couleur jaune clair et d’aspect relativement fondant, avec une discrète odeur de noisettes, ce beurre de Karité simplement enrichi en vitamine E naturelle
https://reponsesbio.shop/produit/karite-pur/
pour assurer sa conservation, est le plus pur qu’il m’ait été donné d’essayer.

Très agréable à utiliser, il n’en demeure pas moins qu’il se solidifie naturellement en-dessous de 35°C, dans ces conditions il est nécessaire de le chauffer dans le creux de la main avant de l’appliquer.

Mais pour améliorer sa praticité et renforcer certaines de ses vertus, on peut le mélanger avec d’autres composants permettant d’en faire de délicieux baumes, chacun ayant des fonctions spécifiques :
→ du sel de mer non raffiné pour pratiquer un excellent gommage hydratant avant la douche,

 → de l’huile d’argan pour régénérer et restructurer les peaux matures et ridées,

 → de l’huile de noyaux d’abricot pour assouplir et illuminer les peaux fatiguées ou masser les enfants,

 → de la vanille pour soigner et apaiser le siège des bébés,

 → de l’huile de jojoba et quelques gouttes d’huile essentielle de néroli pour un massage relaxant et apaisant,

 → du citron ou de l’huile essentielle de lavande pour traiter l’acné,

 → de l’huile essentielle de bois de rose pour apaiser angoisse et nervosité tout en stimulant l’organisme,

 → etc.

Les personnes allergiques au latex devront toutefois s’abstenir ou procéder à un test sur une petite partie du corps avant de l’utiliser.

Geneviève Maillant

*** Annonce pratique ***

Découvrez le beurre de Karité pur sélectionné par Réponses Bio en cliquant ici
https://reponsesbio.shop/produit/karite-pur/

Vous trouverez un soin pour les peaux matures composé de Karité et d’huile d’argan en cliquant ici
https://reponsesbio.shop/produit/beurre-de-karite-huile-dargan/

Le beurre de Karité enrichi aux extraits naturels de vanille, idéal pour les bébés, est disponible ici
https://reponsesbio.shop/produit/beurre-de-karite-parfume-aux-extraits-naturels-de-vanille/

Cliquez ici pour trouver le beurre de Karité à l’huile essentielle de bois de rose
https://reponsesbio.shop/produit/beurre-de-karite-parfume-huile-essentielle-bois-rose/



A PROPOS DE NOUS
Réponses Bio est un magazine en ligne proposant une formule 100% santé naturelle, 100% pratique et 100% gratuite ! Profitez de deux lettres d'information par semaine animées par Jean-Baptiste Loin, des actus, des reportages vidéo et de nombreux guides numériques. Vous avez des questions ? Nous avons des réponses !

Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3084
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- massages - SOLEIL (nanoparticules page 7)   Ven 11 Mai 2018 - 15:02



source http://www.reponsesbio.com/2018/05/07/bien-choisir-huile-vegetale-massages/#commentaires
Bien choisir son huile végétale pour les massages
7 mai 2018


Afin de terminer notre petit tour d’horizon des préparations pour des massages à la fois efficaces et plaisants, aujourd’hui je vous propose de faire le tour des huiles végétales leur servant de base.
Comme pour les H.E on pourrait facilement accorder un dossier à chacune d’entre elles tant il y a à dire, mais pour le moment contentons-nous d’en brosser rapidement le profil pour vous aider à en apprécier la diversité.
Je vous invite d’ailleurs à me faire savoir dans les commentaires de l’article si l’une ou plusieurs d’entre elles vous intéressent plus particulièrement… ce qui me donnera peut-être l’occasion de vous en parler davantage.


৩ Amande douce
C’est la plus fréquemment utilisée, en raison de son onctuosité et de son excellent confort d’application, qui autorisent des massages réellement prolongés, ainsi que de sa faculté à s’adapter à toutes les peaux, même aux plus jeunes ou fragiles.

Hydratante, protectrice, adoucissante, elle est multi usages puisqu’elle convient aussi bien au démaquillage qu’à la toilette de bébé.

৩ Avocat
Très riche en vitamine E et bêta-carotène, l’huile d’avocat est à réserver aux peaux délicates ayant besoin d’être intensément hydratées.

De pénétration rapide et d’odeur discrète, elle permet des massages aux huiles essentielles raffermissantes, toujours en douceur.

On peut même l’utiliser avant de pratiquer des activités extérieures, grâce à son léger effet protecteur du soleil.

Le seul petit bémol étant qu’elle laisse un léger film gras sur la peau.

৩ Bourrache
Très utile lorsqu’il s’agit de régénérer les peaux matures et irritées, elle est particulièrement riche en acide gamma-linolénique aux vertus réparatrices pour l’épiderme, les ongles et les cheveux, mais ce n’est pas tout puisqu’elle peut aussi équilibrer le système endocrinien.

Par conséquent les massages aux huiles essentielles de la zone du bas ventre pour régulariser les cycles ou apaiser les douleurs menstruelles, se feront de préférence à l’aide de l’huile de bourrache.

On peut aussi la consommer en complément alimentaire, afin d’améliorer les troubles liés :
→ à la ménopause,

 → aux règles difficiles,

 → mais aussi pour lutter contre le cholestérol ou l’arthrite.

Non grasse, elle est adoucissante et très agréable à utiliser.

৩ Calophylle inophyle
Bien que sa texture un peu épaisse et sa couleur verdâtre  dégageant une franche odeur de curry puissent surprendre, c’est l’huile végétale préférée des huiles essentielles.

Circulatoire par excellence on peut l’utiliser pour soulager :
→ jambes lourdes,

 → varices,

 → hémorroïdes,

 → mais aussi couperose et autres troubles liés à la circulation et micro-circulation.

Très riche en insaponifiables cicatrisants, on l’emploie également pour atténuer les vergetures et cicatrices, apaiser les peaux tiraillées et sujettes aux rougeurs, tout comme celles présentant des imperfections.

Attention toutefois aux huiles de calophylle plutôt jaunes et très fluides risquant d’être de piètre qualité.

৩ Jojoba
Recommandée en cas de dermatoses, elle est idéale pour les massages corporels de par sa très grande accointance naturelle avec l’épiderme et son odeur délicate.

Sa capacité de pénétration est excellente, laissant la peau douce et satinée.

De plus, elle convient aussi bien aux peaux sèches et sensibles qu’elle hydrate et embellit, qu’aux mixtes et grasses qu’elle régule et protège.

Elle est également tout indiquée dans la préparation de soins protecteurs solaires, en mélange avec l’huile de Karanja.

৩ Millepertuis
Il s’agit en général d’une huile d’olive dans laquelle a macéré du millepertuis.

Cicatrisante, anti-inflammatoire et décongestionnante, elle est prescrite dans les :
→ dermatoses,

 → brûlures,

 → coups de soleil,

 → ainsi que toutes les affections circulatoires et vasculaires.

Attention toutefois à ne pas s’exposer au soleil dans les 24 heures après son application en raison de son effet photosensibilisant.

৩ Noisette
Extrêmement fluide, la noisette est l’huile des peaux grasses ou à tendance acnéique, car elle est particulièrement anti-allergénique et régularise la production de sébum.

Très pénétrante et réchauffante, elle potentialise à merveille les substances actives des huiles essentielles.

Qui plus est, on peut l’utiliser en cuisine pour régaler les palais les plus exigeants.

৩ Olive
Indiquée en cas d’eczéma ou de psoriasis, la très onctueuse huile d’olive s’impose également lorsqu’il s’agit d’appliquer des huiles essentielles dermocaustiques.

Autre point positif, elle est facile à trouver et à la portée de toutes les bourses.

৩ Onagre
Assez proche de la bourrache, son principal avantage est de participer à rétablir l’équilibre hormonal.

Cependant elle lutte aussi contre le vieillissement de l’épiderme et l’inflammation, tout en régulant la circulation.

Elle s’emploie donc tout naturellement en cas de :
→ problèmes de menstruation,

 → ménopause,

 → ainsi que, par voie interne, en prévention cardio-vasculaire.

৩ Rose musquée du Chili
Célèbre régénérateur cutané, l’huile de rose musquée du Chili intervient avec succès en cas de :
→ vergetures,

 → rides,

 → taches,

 → couperose,

 → et dermatoses.

On l’intègre à raison de 15% dans un mélange d’autres huiles végétales et essentielles, choisies en fonction de l’effet désiré.

৩ Sésame
Surtout assouplissante et revitalisante, l’huile de sésame est elle aussi employée en prévention des vergetures.

Elle a un léger effet protecteur solaire, et est parfaitement indiquée pour masser le cuir chevelu en cas d’irritations, cheveux secs et cassants ou même de chute de cheveux.

Jean-Baptiste Loin

Sur Le Même Sujet :
Massages et auto-massages pour tous les types de peau
Les massages aux huiles essentielles – première partie
Un sérum détoxinant, régénérant et protecteur
Les massages aux huiles essentielles – deuxième partie
La précieuse huile de rose musquée du Chili !
L’huile de pépins de figue de Barbarie, ou comment j’ai retrouvé une peau de jeune fille…
L’huile de colza
Le psoriasis



A PROPOS DE NOUS
Réponses Bio est un magazine en ligne proposant une formule 100% santé naturelle, 100% pratique et 100% gratuite ! Profitez de deux lettres d'information par semaine animées par Jean-Baptiste Loin, des actus, des reportages vidéo et de nombreux guides numériques. Vous avez des questions ? Nous avons des réponses !



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Moa

avatar

Messages : 522
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- massages - SOLEIL (nanoparticules page 7)   Lun 25 Juin 2018 - 14:37



source   http://www.reponsesbio.com/2018/06/24/un-ete-serein-avec-lhuile-de-karanja/
Un été serein avec l’huile de Karanja
24 juin 2018


Dès que le soleil fait son apparition et réchauffe enfin l’organisme fatigué par l’humidité, malgré l’abondance d’informations publiées sur le danger des crèmes solaires, leurs additifs et nanoparticules, le matraquage publicitaire ose encore vanter tout et son contraire sur les étals et vitrines des magasins.
« Protection 24 heures optimale » … « Bronzer en toute insouciance » … « Ma protection soleil naturelle » « Protégez les coraux avec une protection solaire bio »… et j’en passe.
Mais ces crèmes aux parfums entêtants permettent-elles vraiment de bronzer en toute légèreté du matin au soir ?


Du marketing mensonger à la désinformation
Peut-être n’est-il pas inutile de rappeler que les filtres solaires chimiques sont nocifs, sans doute plus encore que les UV eux-mêmes puisqu’ils :
→ contiennent des perturbateurs hormonaux,

 → sont souvent enrichis en nanoparticules iatrogènes,

 → génèrent des radicaux libres lorsqu’ils sont soumis aux radiations solaires,

 → empêchent l’assimilation de la vitamine D par l’organisme,

 → détruisent les écosystèmes marins…

Sans compter que les preuves démontrant l’efficacité des soins solaires d’indice 50 et + n’existent tout simplement pas.

Plus encore, certaines crèmes prétendument protectrices contre le cancer de la peau, ont été publiquement reconnues comme… cancérigènes !

Même celles se prétendant « bio » et inoffensives pour le milieu marin comme pour la santé humaine, ne sont souvent qu’une succession d’arguments marketing sans fondement.

Par ailleurs, ces produits aux promesses fabuleuses font oublier les précautions de base restant indispensables, comme :
→ le port d’un chapeau et de lunettes de soleil de bonne qualité,

 → une exposition raisonnable et progressive,

 → la protection des enfants et des personnes fragiles avec des vêtements couvrants,

 → l’aménagement régulière de pauses à l’ombre,

 → une hydratation suffisante, mais sans excès non plus, avec de l’eau pure à température ambiante ou des jus de fruits et légumes frais.

Les oxydes de zinc et de titane : à adopter ou à bannir ?
Si les scientifiques s’entendent pour affirmer que l’oxyde de zinc, lorsqu’il n’est pas nanoparticulaire, ne présente pas de danger pour l’organisme humain, il n’en demeure pas moins que sa dissémination dans l’eau détruit lentement mais sûrement la biosphère marine.

Selon des estimations récentes issues d’une étude italienne, 25% des produits appliqués sur la peau avant la baignade se retrouvent dans l’eau, ce qui engendrerait dans les océans environ 25 millions de tonnes de résidus de crèmes solaires chaque année !

Le problème qui demeure avec la surabondance de ces substances minérales telles que l’oxyde de zinc et de titane, est que celles-ci se déposent sur les massifs coralliens et génèrent, même à très faible dose, des infections virales chez les zooxanthelles, des algues unicellulaires vivant en symbiose avec les coraux, absorbant le dioxyde de carbone de ces derniers tandis qu’elles le nourrissent de divers nutriments en retour.

L’endosymbiose unissant ces deux espèces sous-marines étant déjà menacée par les changements climatiques et divers phénomènes liés à la pollution humaine, les coraux blanchissent peu à peu et deviennent de plus en plus vulnérables.

Une autre étude, espagnole cette fois, a mis en évidence les conséquences désastreuses des crèmes solaires au dioxyde de titane sur le plancton marin, l’un des premiers maillons de l’écosystème sous-marin…

Et ce type de recherches sur l’impact de la pollution sur les fonds marins et de la vie qu’ils abritent, ne fait que commencer.

Quant aux formes nanoparticulaires, bien qu’elles soient autorisées par le Règlement cosmétique de la commission européenne ayant précipitamment emboîté le pas aux Etat-Unis, elles sont définitivement à proscrire compte tenu des dangers qu’elles représentent, tant pour l’environnement que pour la santé humaine.

Finalement, ne vaudrait-il mieux pas mieux aborder le soleil avec parcimonie ?

Un capital soleil limité… qui peut s’optimiser
N’en déplaise aux irréductibles vendeurs d’immortalité, nos cellules ont une capacité de renouvellement qui n’est pas infinie, puisqu’elles sont capables de se renouveler en moyenne 70 fois au cours d’une vie.

Quant aux insouciants, il leur faut comprendre qu’une peau tout droit sortie de plusieurs mois dans un bureau confiné, s’exposant brutalement au soleil d’après-midi, n’en sortirait jamais indemne, quelque soit l’indice de protection solaire choisi.

Néanmoins une alimentation et une hygiène de vie bien pensées peuvent améliorer la bonne santé de la peau, sa faculté naturelle de régénération et sa beauté.

Les aliments conseillés pour préparer la peau au soleil et optimiser le bronzage sont :
→ le jus de carotte,

 → le pollen frais,

 → l’huile d’olive,

 → le jaune d’œuf,

 → l’aneth,

 → le citron,

 → le fenouil,

 → le cerfeuil,

 → le persil,

 → le céleri,

 → le tomate,

 → les fruits et légumes riches en vitamine C,

 → ainsi que des huiles alimentaires bénéfiques à plus d’un titre, comme le chanvre, l’olive, la cameline, le colza, etc.

Le zinc est lui aussi un nutriment indispensable pour revitaliser la peau, on mangera donc volontiers quantité de :
→ abricots,

 → pêches,

 → prunes,

 → mangues,

 → tomates,

 → carottes,

 → choux,

 → brocolis,

 → épinards,

 → et graines de courge.

Et globalement, la diététique du soleil visera à limiter les toxines, en évitant la viande que l’on remplacera par des graines germées, beaucoup de crudités, de fruits et de légumes frais assaisonnés d’huiles végétales vierges, et des céréales complètes.

Mais on évitera aussi tout ce qui peut nuire au foie, aux reins et aux intestins, c’est à dire les excitants comme :
→ le café,

 → le thé,

 → le tabac

 → ou le chocolat,

 → mais aussi l’alcool,

 → les graisses animales,

 → ou encore les sucreries.

Et les bienfaits du soleil ?
Il semble bien que les campagnes de « prévention anti-cancer de la peau », nous aient fait oublier que les rayons du soleil sont évidemment très agréables, mais surtout absolument indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

C’est un fait, le soleil est déterminant dans de multiples processus métaboliques, agissant positivement sur :
→ le cycle circadien, c’est à dire l’alternance des périodes de veille et de sommeil, la lumière du soleil régulant la production de l’hormone du sommeil, la mélatonine, dont le pic survient naturellement à la tombée de la nuit

 → le système immunitaire et la force musculaire grâce à la vitamine D dispensée par les rayons solaires

 → le moral et la bonne humeur…

De fait, un manque important de lumière naturelle entraîne :
→ fatigue physique,

 → épuisement intellectuel,

 → léthargie psychologique,

 → lassitude sexuelle,

 → insomnie,

 → somnolence,

 → fringales boulimiques, et donc prise de poids,

 → décalcification,

 → et de nombreux autres troubles.

Certes sans soleil point de santé, mais les UV nous atteignant bien plus puissamment qu’autrefois, mesure et prudence sont désormais de mise, notamment en raison de la couche d’ozone s’étant dangereusement amenuisée.

Et pour cela des soins quotidiens que nous choisirons parmi les plus simples et les plus naturels sont nécessaires.

Une protection fiable et salutaire
Issue des graines du Millettia pinnata, plus connu sous le nom de Pongamia pinnata, l’huile de Karanja est traditionnellement utilisée dans la médecine ayurvédique pour son action antibactérienne.

Cet arbre à croissance rapide spécifique des zones tropicales ou subtropicales humides tout en étant capable de résister à la sécheresse, peut être cultivé sur des sols difficiles, parfois même salés, impropres aux cultures traditionnelles.

Si bien que des programmes de plantation visant à lutter contre la désertification des régions sahéliennes ont été lancés dans certains pays africains.

L’huile que l’on extrait de ses graines, de couleur ambrée à légèrement orangée, est particulièrement active du fait de sa richesse en flavonoïdes et autres phyto-nutriments très intéressants sur le plan cosmétique.

Dotée d’une discrète odeur de noix fraîche, elle possède des propriétés :
→ antioxydante,

 → antibactérienne,

 → purifiante,

 → assainissante,

 → émolliente,

 → et astringente.

Que ce soit pour les peaux jeunes à problèmes ou matures, elle fait merveille pour régénérer, purifier et assouplir l’épiderme.

Mais c’est surtout pour une autre propriété bien spécifique que l’on s’intéresse à cette huile, il s’agit de sa capacité protectrice contre les effets néfastes du soleil.

Bien que son pouvoir d’absorption des UV soit reconnu, l’huile de Karanja ne fait malheureusement pas partie des filtres solaires listés dans le Règlement cosmétique européen.

Pourtant, non seulement elle possède des propriétés photo-protectrices ayant été évaluées et prouvées en laboratoire par mesure d’indice SPF, en faisant, entre autres choses, un soin préventif contre le vieillissement prématuré dû au soleil, mais en plus ses précieux acides gras contribuent à nourrir, assouplir et hydrater la peau.

Huile de Karanja, mode d’emploi
L’huile de Karanja ne s’utilise jamais pure, on la mélangera donc avec une ou plusieurs autres, à hauteur de 80% maximum pour les soins du visage, et 25% pour le corps.

Par exemple afin de protéger durablement votre peau pendant tout l’été et progressivement obtenir un joli teint hâlé, vous pouvez ajouter un peu d’huile de Karanja à votre soin de jour, du moment qu’il est parfaitement naturel.

Voici un autre mélange extrêmement simple qui constituera une excellente base de protection quotidienne pour le visage :
1 noix de beurre de Karité
2 ml d’huile de Karanja
1 goutte d’huile essentielle de graines de Carotte
Bien homogénéiser le tout dans le creux de la main, puis appliquer en massant le visage et le décolleté, tout en prenant soin d’éviter le contour des yeux.

Les résultats, à la fois immédiats et sur le long terme sont bluffants :
→ l’éclat du teint rayonne,

 → le grain de peau est assaini,

 → l’élasticité cutanée est assouplie et tonifiée,

 → les tâches brunes s’estompent,

 → les imperfections liées à l’acné sont gommées,

 → et la qualité de la peau s’en trouve globalement améliorée.

Pour le corps, vous pourrez préparer un soin à appliquer avant toute exposition au soleil et à renouveler toutes les 2 heures maximum, en mélangeant :
10 ml d’huile de Karanja
30 grammes de beurre de Karité
20 grammes d’huile de Coco
2 gouttes d’huile essentielle de graines de carotte
En respectant quelques règles de bon sens, cette protection conviendra à tous à partir de 6 ans, et évitera bien des désastres cutanés, voire pire.

Pour les plus petits, outre de les garder à l’ombre pendant les heures les plus chaudes, on conseillera le mélange suivant :
5 ml d’huile de Karanja
30 grammes de beurre de Karité
20 grammes d’huile de Coco pure

On pourra également utiliser cette huile prodigieuse pour le soin des cheveux colorés, fourchus ou abimés par le soleil, en appliquant la préparation suivante sur l’ensemble de la chevelure, pendant quelques heures voire une nuit, avant un shampooing doux :
5 ml d’huile de Karanja
5 ml d’huile de Ricin
10 grammes de beurre de Karité
2 gouttes d’huile essentielle d’Ylang-Ylang
L’huile de Karanja sélectionnée par le comité de Réponses Bio provient de petits producteurs indiens, qui récoltent et pressent les graines mécaniquement à froid, préservant ainsi toutes ses qualités intrinsèques.

Précaution :  Du fait de l’intense activité de cette huile hors du commun, il peut arriver de ressentir une légère sensation d’échauffement après application, ce qui est tout à fait normal.

Cependant, il est conseillé de toujours faire un test de tolérance dans le pli du coude 48h avant utilisation pour s’assurer qu’il n’y ait pas de réaction allergique.


Geneviève Maillant

*****
Pour vous procurer l’huile de Karanja biologique et équitable en provenance d’Inde, rendez-vous sur cette page
https://reponsesbio.shop/produit/huile-de-pongamia-de-karanja/
Huile de Pongamia ou Karanja
Huile de karanja ou pongamia biologique 22,10€

Originaire d’Inde, l’huile de Pongamia ou Karanja est connue pour être une plante médicinale utilisée dans la pharmacopée ayurvédique.

Le noyau du fruit du Pongamia glabra offre une huile particulièrement riche en oméga 9 et en flavonoïdes.

Ceux-ci constituent la plus importante catégorie de polyphénols, des molécules très réputées pour leurs vertus antioxydantes.

Flacon-pompe en verre 30 ml

Chez ce vendeur les frais de port offerts à partir de 50€ de commande pour la France métropolitaine, à partir de 80€ pour Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Suisse, Norvège, Italie



A PROPOS DE NOUS
Réponses Bio est un magazine en ligne proposant une formule 100% santé naturelle, 100% pratique et 100% gratuite ! Profitez de deux lettres d'information par semaine animées par Jean-Baptiste Loin, des actus, des reportages vidéo et de nombreux guides numériques. Vous avez des questions ? Nous avons des réponses !



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- massages - SOLEIL (nanoparticules page 7)   

Revenir en haut Aller en bas
 
PEAU: Visage, lèvres, corps- massages - SOLEIL (nanoparticules page 7)
Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
 Sujets similaires
-
» Astiquer le corps d'un ukulele
» tin can pete (guitare corps en bidon jouée slide)
» corps et accesoire de guitare
» Mon rayon de soleil du jour
» Adieu aux Armes du général de corps d'armée Xavier de Zuchowicz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: SANTE- DIETETIQUE- HYGIENE- BEAUTE- :: Dossiers pour réfléchir à notre manière de vivre et se nourrir-
Sauter vers: