Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2998
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Jeu 25 Mai 2017 - 20:39



source http://www.bioacademie.com/corps/deodorant-naturel-aux-senteurs-fleuries-96.html
Déodorant naturel aux senteurs fleuries
Marre des déodorants issus des grandes surfaces qui contiennent bon nombre de cochonneries (aluminium, alcool, paraben, ...)? Des solutions naturelles existent.


La transpiration est nécessaire pour l'évacuation des toxines mais aussi pour la régulation de la température du corps.
En principe, la sueur en elle-même ne sent pas. Elle est composée principalement d'eau et de minéraux qui sont inodores.

Lorsque la sueur est sécrétée, des bactéries présentent naturellement sur la peau s'en nourrissent et produisent des composés chimiques, responsables des mauvaises odeurs.

Le principe d'un bon déodorant est donc de supprimer les bactéries mais non d'éviter le processus de transpiration.

Ce déodorant naturel à faire soi-même est astringent, purifiant et anti mauvaises odeurs aux senteurs à la fois douces et fleuries.
Ingrédients
50 ml d'eau florale d'Hamamélis (astringente, purifiante, calmante)
20 gouttes d'huile essentielle de Palmarosa (antibactérienne, antifongique, régénératrice, cicatrisante, astringente, hydratante)
10 gouttes d'extrait de pépins de pamplemousse (conservateur naturel et antibactérien)

Dans un flacon spray, versez l'eau florale ainsi que les gouttes d'huile essentielle de Palmarosa et d'extrait de pépins de pamplemousse.
Agitez avant chaque utilisation.

Autre astuce
Mettre une goutte d'huile essentielle de Palmarosa pure sous chaque aisselle (propre).

Précaution d'emploi:
Sans avis médical, l'utilisation d'huile essentielle est déconseillée aux femmes enceintes, qui allaitent, aux enfants en bas âge ainsi qu'aux personnes ayant la peau sensible



source http://www.bioacademie.com/visage/demaquillant-hydratant-a-faire-soi-meme-91.html
Démaquillant hydratant
Démaquillant naturel à faire soi-même et qui s'applique à tous types de peau.


Composé d'huile d'amande douce, qui possède de grandes propriétés hydratantes, et d'eau florale de bleuet, réputée quant à elle pour ses propriétés apaisantes, ce démaquillant viendra à bout du maquillage traditionnel et waterproof tout en offrant un soin à la peau du visage.

Grâce à ce soin naturel, plus besoin d'investir dans des démaquillants onéreux !

Ingrédients
30 cl d'huile d'amande douce BIO
20 cl d'eau de bleuet BIO

Remuez le flacon à chaque utilisation afin que le démaquillant soit correctement mélangé.



source http://www.bioacademie.com/visage/peux-mixtes/huile-hydratante-regenerante-90.html
Huile hydratante pour le visage
Ce soin à base d'huile végétale de jojoba et de bourrache, agrémenté de quelques gouttes d'huiles essentielles de lavande vraie, d'immortelle et de tea tree peut se révéler particulièrement efficace sur de nombreux types de peau : sensibles, mixtes, matures, normales ou acnéiques.

Cette huile peut parfaitement remplacer la traditionnelle crème de jour ou de nuit au vu de ses nombreuses propriétés : hydratante, anti-rides, régénérante et anti-acnéique.

Ingrédients
20 ml d'huile végétale de Jojoba: réputée pour ses grandes propriétés hydratantes

10 ml d'huile végétale de bourrache: efficace contre le vieillissement cutané

4 gouttes d'huile essentielle de lavande vraie: cicatrisante et calmante

2 gouttes d'huile essentielle d'immortelle: cicatrisante et régénérante

2 gouttes d'huile essentielle de tea tree: anti-acnéique

Un soin partagé par Jean-Baptiste, membre de la communauté





Dernière édition par Libellule le Mar 30 Mai 2017 - 0:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2998
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Jeu 25 Mai 2017 - 20:57

Je ne sais pas ce que vaut ce produit, je partage juste l'info, à vous de vous renseigner pour avoir de plus amples renseignements.
http://www.fourchette-et-bikini.fr/beaute/soin-visage/problemes-de-peau/rides/biotulin-le-botox-bio-des-stars-38895.html

Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2998
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Mar 30 Mai 2017 - 0:33



source http://www.reponsesbio.com/2017/05/28/lacne-hormonale-revue-therapies-energetiques/
L’acné hormonale revue par les thérapies énergétiques
28 mai 2017


Olivier Coen, chercheur en thérapies énergétiques, accorde aujourd’hui une interview à Réponses Bio pour nous en dire plus au sujet d’un problème touchant 41% des femmes après l’adolescence, à savoir l’acné hormonale.

Jean-Baptiste Loin : Olivier bonjour, pourriez-vous nous expliquer la différence entre une acné hormonale et les autres formes d’acné ?

Olivier Coen : Bonjour Jean-Baptiste, on parle couramment d’acné lorsqu’il y a des boutons qui apparaissent, essentiellement sur le visage, mais ça peut aussi être sur n’importe quel autre endroit du corps.

Elle va des boutons rouges aux boutons blancs, en passant par les points noirs.

L’acné qui n’est pas d’origine hormonale peut survenir spontanément par le biais d’implications alimentaires et environnementales, tandis que l’acné hormonale est liée spécifiquement à la puberté, perdurant pendant plusieurs mois, voire plusieurs années.

On identifie une acné hormonale en fonction de la période où elle survient, à savoir pendant la puberté, à partir de 12 ou 13 ans.

Mais pour les femmes, elle peut perdurer après la puberté dans la mesure où elle est liée aux cycles menstruels et peut être aggravée par la prise de la pilule contraceptive.

Ainsi, on en identifie facilement la provenance.

Par exemple, quand on a des boutons suite à l’ingestion de quelque chose de trop gras, trop sucré, ou qu’on est sensible à quelque chose, le bouton survient dans les 24 heures.

Par conséquent la différence est claire, logique et évidente.

Surtout lorsque l’on sait que l’acné hormonale est très persistante, pouvant durer des mois, voire des années.

Jusqu’à quel âge une femme peut-elle souffrir de ces problèmes d’acné hormonale ?

Cela peut durer jusqu’à la ménopause.

Peut-elle s’aggraver avec le temps ?
Non. L’acné hormonale qui persiste au-delà de la puberté est relativement continue.

Après, cela dépend effectivement de la réaction de chacun.

Il peut y avoir des va et vient en fonction de la période du cycle, ou à l’occasion d’une grossesse.

Quel est l’impact de la pilule contraceptive sur l’acné hormonale ?
Elle ne l’entraîne pas systématiquement, en revanche elle peut s’avérer être un facteur aggravant, puisqu’elle influence les doses hormonales.

En dehors de la gêne occasionnée, quelles sont les conséquences de cette acné ?

La gêne et l’esthétique sont les conséquences principales, sauf pour certains types de boutons d’origine inflammatoire, pouvant entraîner des cicatrices à vie.

Elle peut laisser des cicatrices très visibles ?
Oui, tout un chacun a déjà vu, ou voit tous les jours dans la rue ou le métro, des gens qui ont de grosses crevasses sur la peau.

Et bien ces crevasses sont des cicatrices laissées par l’acné.

Souvent, ce type de cicatrices est plus courant chez les hommes puisque l’acné, qui survient au moment de l’adolescence, peut être pour eux plus violente que chez les femmes.

Mais les femmes peuvent également pâtir de ce genre de cicatrices.

Existe-t-il des facteurs aggravants à cette acné hormonale ?
Oui, bien sûr.

L’acné, par définition, peut être aggravée ou survenir en fonction de certains facteurs alimentaires.

Parmi ces facteurs aggravant ou provoquant l’acné, on compte :
→ les régimes chargés en sucre rapides ou lents, liés à la digestion de l’amidon présent dans les céréales blanches, générant des glucides qui entraînent une augmentation du taux de glycémie, suscitant à son tour, potentiellement, selon les personnes, des réactions d’acné,

 → et la consommation de laitages et de viandes, apportant des hormones, surtout en ce qui concerne la viande, et en particulier la viande rouge.

Ce sont des facteurs aggravants, ce qui signifie que même en cas d’acné hormonale, le fait de limiter ces apports alimentaires peut sensiblement réduire les poussées d’acné.

Après, tout dépend de l’intensité de l’acné.

Il existe des acnés relativement faibles et d’autres très fortes.

Et concernant les acnés fortes les régimes alimentaires ne suffiront malheureusement pas.

Elles posent de gros soucis, qui, lorsqu’on s’adresse à l’allopathie, nécessitent des médicaments redoutables et très lourds en effets secondaires et en conséquences.

Des effets secondaires au niveau de l’équilibre hormonal ?
Il y a une liste longue comme le bras d’effets secondaires.

Par exemple le médicament le plus tristement célèbre, le Roaccutane, est particulièrement dangereux.

Il se prend en cures d’au moins une dizaine de mois, voire plus, et peut engendrer de très nombreux effets secondaires comme :
→ assèchement de la peau, des muqueuses ou des lèvres,

 → problèmes de tendinites lorsque l’on pratique un sport,

 → éruption cutanée, démangeaisons, la peau pouvant devenir plus rouge et plus fragile,

 → sécheresse nasale, saignement du nez et rhinopharyngite,

 → sécheresse des yeux,

 → douleurs du dos,

 → douleurs musculaires et articulaires,

 → anémie,

 → augmentation de la vitesse de sédimentation globulaire,

 → diminution du taux de plaquettes et de globules blancs,

 → élévation du taux de lipides dans le sang (triglycérides, cholestérol sauf HDL),

 → élévation du taux de glucose sanguin…

De plus, il y a des indications particulières liées aux femmes devant obligatoirement prendre la pilule contraceptive pendant la cure.

Contre quels problèmes ce médicament est-il prescrit ?
Contre des acnés très sévères et handicapantes, même si ce n’est finalement que sur le plan esthétique.

Pour revenir aux habitudes alimentaires qui semblent plus adaptées à ce genre de problèmes, peut-on d’ores et déjà conseiller de mettre de côté les aliments puriniques, ou déréglant l’équilibre hormonal ?
Oui, ces aliments peuvent ajouter des apports hormonaux, ainsi qu’une excrétion de sébum liée à une digestion un peu lourde, dans la mesure où ils obligent le foie à travailler davantage et à éliminer une quantité anormale de toxines.

La peau jouant aussi le rôle d’émonctoire afin d’éliminer les déchets.

Lorsque l’on met de côté tous les facteurs aggravants provenant de l’alimentation, est-il juste de penser que si l’acné persiste elle est d’origine hormonale ?
Oui, c’est exact, je pense qu’il n’y a pas d’ambiguïté sur ce point.

Une acné légère peut être gérée grâce à un régime alimentaire et passer, ou bien demeurer relativement minime.

Toutefois, à partir du moment où l’acné est purement hormonale, le régime s’avère impuissant dans la grande majorité des cas, puisqu’il s’agit là d’une réaction de type allergique aux hormones, qui fait que la quantité d’hormones arrivant subitement et en masse génère une réaction auto-immune, c’est à dire que le corps va sur-réagir par rapport à une sécrétion ou à un élément organique qui nous est propre.

En d’autres termes, on combat soi-même ses propres hormones.

La réaction allergique étant une mauvaise gestion immunitaire, c’est à dire une sur-réaction de ce phénomène hormonal.

La bonne nouvelle, c’est que comme pour tout phénomène allergique on peut intervenir et déprogrammer cette « sur-réaction » du système immunitaire.

De quelle manière ?
En réinformant le corps pour qu’il apprenne à considérer cet apport hormonal comme n’étant pas négatif, et par rapport auquel il n’a pas besoin de sur-réagir.

Puisqu’une allergie est une réaction de choc émotionnel où l’organisme identifie l’allergène comme étant dangereux alors qu’il ne l’est pas nécessairement, comment peut-on être choqué par ses propres hormones au point d’y devenir allergique ?

Cet afflux d’hormones survenant soudainement à l’adolescence, alors qu’on était un enfant tranquille, pratiquement asexué, est un véritable choc.

Je qualifierai cette allergie comme étant auto-immune, c’est à dire qu’on fait une allergie à soi-même, d’ailleurs comme dans le cas de maladies auto-immunes plus graves.

C’est, dans le cas de l’acné hormonale, quelque chose d’assez bénin par rapport à ce qu’on connaît des maladies auto-immunes.

Cependant c’est le même processus.

Ensuite la question de l’intensité est liée à l’histoire et à la sensibilité de chacun, exprimant plus ou moins fortement le trouble en question.

Existe-t-il d’autres types d’allergies auto-immunes allergiques ?
Ah, mais on peut être allergique à tout.

Etre allergique à soi-même, c’est la définition même de l’auto-immunité.

Toute maladie auto-immune est une allergie à soi-même.

Mais je ne vais pas rentrer dans la complexité de la maladie auto-immune en tant que telle.

Ici, je dirai que l’acné est une micro maladie auto-immune, elle n’est pas invalidante et est généralement délimitée dans le temps.

Comment se fait-il que les femmes y soient plus sensibles que les hommes ?
Alors là, c’est un mystère.

C’est sans doute lié à la particularité des femmes dont le cycle menstruel bouscule l’équilibre hormonal.

L’acné hormonal touche jusqu’à 41% des femmes post pubères.

Toutefois je n’ai pas d’explication physiologique, mis à part le fait que les femmes ont une physionomie particulière par rapport aux hormones, puisqu’elles connaissent des va et vient hormonaux sur les œstrogènes et la progestérone, alors que chez les hommes c’est simplement un continuum sur la testostérone.

Ce sont deux physiologies très différentes.

Quel régime adopter en cas d’acné hormonale ?
On peut tester un régime sans gluten, puisqu’ici en Occident le plus gros apport de sucres lents, provenant de la consommation de céréales, est lié au gluten.

Il sera toujours utile de tester un régime sans gluten, sans se rattraper sur le riz blanc, en préférant toujours – et cela est vrai pour tout le monde, quelles que soient les pathologies et même s’il n’y en a pas – des farines et des céréales complètes, des sucres complets, et du sel non raffiné.

En règle générale plus c’est brun, meilleur c’est pour la santé, et plus c’est blanc plus c’est du poison.

Donc ça vaut le coup de tester pendant 8 à 10 jours un régime :
→ sans gluten,

 → sans riz blanc,

 → sans sucres raffinés,

 → sans laitages,

 → et sans viande.

Mais on peut aussi faire cela par paliers, tester certaines choses et pas d’autres.

Il est de toute façon intéressant pour mieux comprendre son corps, de voir comment il réagit par rapport à quelque chose qui est visible à l’œil nu, au jour le jour, d’en prendre bonne note et d’adapter son régime en fonction.

Mais cela peut s’avérer insuffisant.

Il y aura des résultats uniquement si les facteurs aggravants sont importants.

Même avec le régime le plus sain possible, si l’origine hormonale est la part la plus importante du problème, il est nécessaire de traiter l’allergie elle-même.

Existe-t-il d’autres solutions naturelles pour soigner cette acné et peut-être, par la même occasion, se réconcilier avec ses hormones ?
A part la solution de réinformation vibratoire dont je parlais, je ne connais pas d’autres moyens naturels.

Cette réinformation vibratoire, comment fonctionne-t-elle plus précisément ?
Elle fonctionne sur le principe de la syntonisation.

La syntonisation, c’est le fait d’ajuster deux circuits qui fonctionnent en opposition de phase, pour les mettre en harmonie.

Dans le cas d’une acné hormonale, il y a effectivement deux circuits fonctionnant en opposition de phase :
→ le circuit hormonal

 → et le reste du corps.

La réinformation vibratoire consiste donc à ajuster ces deux vibrations afin qu’elles redeviennent harmonieuses.

Les résultats sont tout à fait surprenants.

Elle ne va pas limiter la poussée hormonale, cependant elle va réduire la couleur et le caractère inflammatoire de la poussée d’acné, et par la même occasion éviter tout ce qui peut causer des cicatrices, des boutons rouges…

On verra très nettement au cours du traitement la couleur des boutons changer, passer du rouge vif au rouge sombre, voire à l’élimination complète des boutons.

Ca a l’air très compliqué à mettre en pratique ?
Pas du tout.

Ca se base sur de l’homéopathie de contact, tout en étant beaucoup moins contraignant qu’un traitement homéopathique, pour lequel il faut prendre des granules 3 fois par jour, que l’on devra laisser fondre sous la langue au moins 30 minutes avant ou après les repas.

La seule contrainte de la réinformation vibratoire est de suivre un agenda puisqu’on devra porter un pendentif au contact de la peau 8 heures par jour pendant 15 jours répartis sur 1 mois.

Ce qui veut dire que ce n’est pas tous les jours, mais en plusieurs phases.

Est-ce très grave si ce protocole n’est pas respecté à la lettre ?
Alors, c’est de l’homéopathie, il n’y a donc aucun effet secondaire, aucune interaction médicamenteuse.

Le seul risque si on ne respecte pas bien le protocole, c’est que la réinformation ne s’imprimera pas idéalement, donc soit elle n’aura pas d’effet, soit celui-ci ne durera pas dans le temps.

Mais sinon il n’y a pas de risque en soi.

Quels sont les bénéfices que l’on peut escompter avec cette méthode ? Et surtout, dispense-t-elle d’un régime détox ?
Dans ce cas de figure, les bénéfices que l’on peut escompter, c’est bien évidemment de perdre ses boutons, ou en tout cas de les rendre beaucoup moins inflammatoires qu’ils ne pouvaient l’être, donc d’arriver à soigner de manière assez radicale son acné hormonale en l’espace d’un mois, ce qui est infiniment plus rapide que tous les traitements existant à l’heure actuelle.

Pour autant, comme la peau sert d’émonctoire, il est important de conserver la meilleure hygiène alimentaire possible, d’apprendre à connaître son corps et de savoir comment il réagit aux excès.

Si l’alimentation est un facteur aggravant, la réinformation vibratoire va résoudre le problème de la réaction hormonale, mais pas le problème alimentaire.

Cette méthode de réinformation vibratoire est-elle adaptée à tout le monde ou doit-elle se considérer dans un traitement sur mesure ?

Il existe un complexe à large spectre qui est adapté à tout le monde.

Dans la plupart des cas cela suffira, il peut donc être avisé de commencer par cela plutôt que de faire une consultation chez un thérapeute.

Par contre, il se peut que dans certains cas il y ait des améliorations incomplètes.

Cela signifie que le spectre n’est pas assez large, et là une consultation sur mesure sera tout indiquée.

Où peut-on se procurer cette solution de réinformation vibratoire ?
On peut la commander en ligne sur le site du laboratoire Lumen Care.

Olivier, merci pour vos conseils.

Merci à vous Jean-Baptiste.

Propos recueillis par Jean-Baptiste Loin

Pour vous procurer une capsule de réinformation vibratoire spécifiquement adaptée aux troubles d’acné hormonale, vous pouvez suivre ce lien.
https://www.lumen-care.com/reinformation/complexe-acne/



A PROPOS DE NOUS
Réponses Bio est un magazine en ligne proposant une formule 100% santé naturelle, 100% pratique et 100% gratuite ! Profitez de deux lettres d'information par semaine animées par Jean-Baptiste Loin, des actus, des reportages vidéo et de nombreux guides numériques. Vous avez des questions ? Nous avons des réponses !



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2998
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Sam 10 Juin 2017 - 18:38



source http://www.laboratoire-lescuyer.com/
Quels réflexes adopter pour préparer sa peau au soleil ?
Représentant environ 16 % du poids de l'organisme chez l'adulte, la peau est l'un des organes les plus étendus du corps humain. En contact direct avec l'environnement, son rôle principal est de former une barrière contre les agressions extérieures.

Nous attendions tous avec impatience les premiers rayons de soleil. Après une longue saison de grisaille, la tentation est forte de profiter du soleil sans attendre et d'apprécier la sensation de chaleur sur notre peau. Mais si le soleil peut être l'allié de notre santé (synthèse de vitamine D) et de notre bien-être (bonne humeur, teint halé...), une exposition excessive et non préparée peut avoir des effets néfastes sur l'organisme : coups de soleil, déshydratation, vieillissement cutané accéléré...

Préparer sa peau, quelques semaines avant l'été et les départs en vacances, est donc essentiel afin de limiter les agressions et de préserver son capital soleil.

Voici nos conseils pour bien préparer votre peau :
Choisir des aliments riches en antioxydants : Le stress oxydatif voir ICI
est la cause principale du vieillissement prématuré de la peau. Agrumes, thé, cacao, mais également herbes et épices (persil, origan, thym...) sont des sources intéressantes d'antioxydants.

Consommer des fruits et légumes contenant des caroténoïdes :voir ICI

carotte, melon, patate douce, abricot... les fruits et légumes aux teintes orangées sont riches en caroténoïdes, micronutriments qui ont une influence sur la pigmentation de la peau.

Bien s'hydrater : il est recommandé de boire 1,5 litre d'eau par jour. La consommation de certains fruits et légumes peut constituer un apport supplémentaire : concombre, pastèque, tomate... Il est également important de bien hydrater sa peau de l'extérieur, à l'aide d'une crème hydratante. Une peau sèche et fragilisée sera plus sensible aux rayons du soleil.

S'exposer progressivement au soleil : la mélanine, qui protège notre peau des UV et pigmente notre peau, met du temps à mettre en place son mécanisme. Il est donc recommandé de commencer par des expositions d'une dizaine de minutes et d'augmenter le temps d'exposition de façon progressive au fil des jours.

Réaliser régulièrement des gommages : environ une fois par semaine, pour éliminer les peaux mortes et permettre à la peau de mieux respirer. Les gommages sont cependant à effectuer avec douceur et sans excès. En effet, à outrance, ils peuvent fragiliser l'épiderme.

*****************************************************

Connaissez-vous la bourrache ?
Originaire d'Asie, la bourrache est une plante largement cultivée en Europe pour ses graines et l'huile que l'on en extrait.

L'huile de bourrache est riche en oméga 6 et en vitamines (A, D, E et K).

L'acide gamma-linolénique, contenu dans l'huile de bourrache, est connu pour aider à maintenir une belle peau et pour contribuer au maintien de son élasticité¹.

Une étude récente a démontré l'efficacité d'une complémentation en huile de bourrache sur la sécheresse cutanée. Après seulement 2 mois de complémentation, 67% des personnes interrogées reconnaissent avoir une peau adoucie, hydratée et apaisée².

En savoir + sur l'huile de bourrache ICI

****************************************************

" Votre santé dépend de vous . Pour apprendre à ne pas être malade, nous devons donc changer de rôle. Nous devons adopter une attitude dynamique et participer activement au maintien de notre santé. Devenir l'acteur de notre santé ."
Dr Jean-François Lescuyer

Extrait du livre du Dr Lescuyer "J'en ai assez de tomber malade !"

****************************************************

Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2998
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Sam 8 Juil 2017 - 17:53



source http://www.reponsesbio.com/2017/07/06/solutions-saines-apprivoiser-soleil/#commentaires
Des solutions saines pour apprivoiser le soleil
6 juillet 2017


Fini les crèmes solaires intoxicantes, à bas les anti-moustiques aussi mauvais pour les humains que pour les insectes, vade retro les radicaux libres oxydant les cellules de la peau, au pas les rayons UV épuisant votre patrimoine bronzage…

Cet été mettez la nature dans votre poche avec 4 solutions indispensables à des vacances réussies.

Avant toute chose, à notre époque on ne se confronte plus brutalement au soleil, on s’y prépare, on l’apprivoise.

Pour cela, il conviendra de préférer les crudités aux viandes, d’éviter autant que possible les aliments puriniques, et s’intéresser tout particulièrement aux aliments riches en bêtacarotène, que l’on consommera, pour profiter de toutes leurs vitamines, sous forme de jus extraits à basse température, c’est à dire à l’aide d’un extracteur à rotation lente.


Précaution numéro 1
Préparez votre peau aux rayons du soleil avec le Curcuma

Le curcuma fait partie de la pharmacopée ayurvédique et d’autres médecines traditionnelles asiatiques, où il est aussi bien utilisé pour :
→ favoriser la digestion,

 → augmenter la sécrétion biliaire,

 → apaiser les maux d’estomac,

 → faire passer les nausées,

 → stimuler l’appétit,

 → soulager les lourdeurs stomacales,

 → purifier l’organisme,

 → que pour prévenir le cancer.

D’ailleurs des recherches récentes ont démontré sa capacité à :
→ régénérer le cerveau,

 → combattre la candidose,

 → protéger la sphère cardiovasculaire,

 → ou encore lutter contre la dépression.

La curcumine, qu’il renferme bien évidemment en quantité astronomique, est un antioxydant hors-pair que l’on suggère aussi bien en cas de douleurs rhumatismales ou menstruelles, que d’ulcères.

Une cure de curcuma à raison d’une cuillère à café tous les jours avant une exposition soutenue au soleil, peut se consommer comme une banale épice qui agrémentera avec finesse la saveur de vos plats, ou encore se boire en infusion chaude ou froide.

Très riche en vitamine C et bêtacarotène il aidera progressivement la peau à retrouver santé et jeunesse.

Il préviendra également très efficacement la formation de plaques de pigmentation cutanée, et protègera des effets néfastes du soleil.

Qui plus est le curcuma est bien connu pour améliorer la circulation sanguine et stimuler la production de collagène, deux avantages allant également dans le sens du capital jeunesse de votre peau.

En application cutanée, il sera fort utile aux peaux sensibles, mais pas uniquement, puisque ses propriétés antibactériennes, antifongiques et anti-inflammatoires participeront à faire disparaître aussi bien :
→ l’acné,

 → les points noirs,

 → l’eczéma,

 → le psoriasis,

 → les rougeurs,

 → les taches brunes,

 → que les rides et ridules.

Pour ce faire il vous suffira de préparer un masque en mélangeant :
ၑ 1 cuillère à soupe de poudre de curcuma

    ၑ 3 ou 4 cuillères à soupe d’eau

    ၑ pouvant être également agrémenté d’une cuillère à café de miel bio de thym.

Lorsque vous obtenez une pâte légèrement fluide, appliquez-la sur votre visage préalablement nettoyé, pendant une vingtaine de minutes, puis rincez à l’eau fraîche.

La peau est purifiée en profondeur, le teint immédiatement frais et lumineux.

Les peaux très sèches pour lesquelles ce mélange ne sera pas parfaitement adapté, gagneront à remplacer l’eau par de l’huile de coco, et les peaux très grasses pourront remplacer l’eau par du yaourt.

Attention : je vous conseille toutefois vivement d’appliquer ce masque le soir, car lorsqu’il est préparé avec ce véritable curcuma pur sans colorant ni conservateur et non ionisé, même après le rinçage, ce masque laisse pendant quelques heures une teinte orangée assez marquée.

Par ailleurs, bien qu’il soit moins connu pour ces applications, le curcuma peut aussi être utilisé sous forme de cataplasmes en cas de :
→ plaie,

 → irritation cutanée,

 → mycose,

 → foulure,

 → entorse,

 → douleurs arthritiques…

Pour vous procurer du Curcuma en poudre 100% naturel parfaitement pur et équitable, suivez ce lien
https://www.lafermedepaula.com/boutique/complements-alimentaires-48/curcuma-100-g-de-poudre-250.html

Précaution numéro 2
Protégez-vous des rayons UV avec l’Huile de Karanjahuile de karanja protection solaire bio

Les dangers des écrans solaires chimiques et nanoparticulaires ne sont hélas plus à démontrer.

Et même les crèmes solaires « bio » prétendument sans danger pour la santé ou pour l’environnement, ne sont pas si inoffensives qu’on essaie de nous le faire croire…

Malgré tout, à notre époque, une protection contre les UV lorsque l’été bat son plein est tout à fait indispensable.

Cela pourrait faire l’objet d’un dossier à part entière tant il y a à dire sur ce sujet, mais je me contenterai pour l’heure de vous proposer une solution simple et peu onéreuse afin de pallier ce problème tout en évitant les allergies et empoisonnements.

La meilleure solution mais également la plus simple, se basera sur l’huile de karanja également appelée pongamia, extraite des graines des fruits du Pongamia glabra, un arbre originaire d’Inde.

De par sa teneur en pongamol et en karanjine, cette huile absorbe naturellement une partie des rayons ultraviolets, constituant ainsi un excellent filtre UV qui remplacera avantageusement et pour moins cher, toutes les crèmes solaires ultra toxiques qui ne feront d’ailleurs pas la moitié du travail de cette merveilleuse huile.

Et malgré ce service déjà fort utile, l’huile de karanja traditionnellement utilisée en Ayurveda, servira également à soigner des problèmes dermatologiques aussi variés que :
→ les abcès,

 → les démangeaisons,

 → l’herpès,

 → et les plaies.

Oui, mais comment vous repérer en terme d’indices de protection dont vous avez l’habitude ?

C’est très simple, voici comment préparer un soin offrant une protection équivalant à un indice 20.

Mélangez :
ၑ 60% d’huile de karanja

    ၑ 25% d’huile de macadamia, d’avocat ou de jojoba

    ၑ 15% d’huile de coco ou d’olive

A noter qu’une huile riche en vitamine E comme celle de chanvre par exemple, sera fort appréciable pour agrémenter ce mélange.

Cette préparation vous protégera aussi bien des UVA, qui génèrent des rides, que des UVB, responsables des coups de soleil, ou que des facteurs aggravant le risque de cancer de la peau.

De plus, la richesse en acides gras de l’huile de karanja lui confère une action émolliente dont toutes les peaux profiteront pour un effet adoucissant, hydratant et assouplissant.

Mais vous pourrez également l’employer, en mélange avec une autre huile à hauteur de 80% maximum, pour nourrir, faire briller et protéger la couleur de vos cheveux, subissant eux aussi des agressions permanentes liées au soleil, au chlore des piscines, à la pollution urbaine, etc.

Pour trouver une Huile de Karanja biologique et éthique, cliquez ici
http://www.arcensels.com/p-167-huile-de-pongamia-ou-huile-de-karanja.html

Précaution numéro 3
Embellissez et parfumez votre peau avec l’Huile Admirable

Lorsque, le soir venu, votre peau abritée par ces deux premières précautions sera pleinement gorgée de l’énergie du soleil, cette huile sèche, délicate et raffinée à pénétration rapide, constituera un ultime geste de beauté.

Vous l’appliquerez sur le visage, le cou et le buste, afin qu’elle soutienne et stimule la régénération nocturne de l’épiderme.

Sa composition est tout simplement parfaite :
৩ L’huile d’argan biologique est sans doute l’une des plus polyvalentes, dans la mesure où elle est simultanément :
→ assouplissante,

 → apaisante,

 → réparatrice,

 → cicatrisante,

 → protectrice,

 → raffermissante,

 → et régénérante.

Elle nourrira intensément la peau, facilitera, sublimera et prolongera le bronzage.

৩ L’huile de nigelle biologique, obtenue à partir des graines de cumin noir, contient entre autres :
→ du carotène, précurseur de la vitamine A, reconnu pour protéger les tissus cutanés,

 → des sels minéraux,

 → des vitamines,

 → mais aussi du sodium,

 → du fer,

 → du sélénium,

 → du phosphore,

 → ou encore du zinc,

 → et des oméga 3 et 6.

En usage interne, elle est appréciée depuis fort longtemps dans tout l’Orient pour sa remarquable action immunostimulante.

Remède ancestral des pharaons d’Egypte, elle constitue un des piliers de la médecine arabe traditionnelle, également mentionnée dans la Bible, et elle est tout aussi précieuse à la médecine ayurvédique.

Redécouverte depuis peu en Occident grâce à des études prometteuses réalisées aux Etats-Unis et en Allemagne, elle y est enfin estimée à sa juste valeur.

Sur le plan cosmétologique, on lui accorde de très intéressantes qualités :
→ calmantes,

 → régénérantes,

 → revitalisantes,

 → et anti-inflammatoires.

৩ L’huile de pépins de figue de Barbarie, issue de cactus sauvages du désert de Syrie, est rare et précieuse, et sa qualité incomparable.
Grâce à sa richesse exceptionnelle en vitamine E, oméga 6 et stérols, elle agit efficacement contre le vieillissement cutané en protégeant la peau contre les radicaux libres.

Tout particulièrement adaptée aux peaux matures ou abîmées, elle est à la fois :
→ cicatrisante,

 → régénérante,

 → anti-radicalaire,

 → raffermissante,

 → adoucissante,

 → et émolliente.

৩ L’huile essentielle de rose de Damas bio est une essence elle aussi très précieuse.
Son parfum unique, puissant, aussi subtil qu’envoûtant, a la faculté d’harmoniser l’esprit et de tonifier le mental tout en apaisant les troubles émotionnels.

En outre, elle prévient l’apparition des rides et atténue les rides existantes.

Son effet aphrodisiaque, quant à lui, est déjà bien connu…

A la fois riche et délicat, cet élixir n’en demeure pas moins providentiel en cas de :

 → coups de soleil,

 → irritations et inconfort,

 → dessèchement cutané,

 → brûlures…

Un soin multiusages qui vous deviendra sans doute indispensable en toute saison, pour conserver une peau douce, ferme, satinée et délicatement parfumée.

Découvrez cette Huile Admirable derrière ce lien
https://www.alepia.com/fr/beurre-de-karite-huile-de-nigelle-huile-d-argan-de-rose-musquee/236-huile-admirable-a-la-figue-de-barbarie-3700479120175.html

Précaution numéro 4
Prémunissez-vous contre les moustiques avec Mousti’Picmoustipic huile anti-moustiques aux huiles essentielles bio

Le moment du sommeil venu, il n’y a rien de plus désagréable que de se faire réveiller par l’entêtement d’un moustique vous tournant autour de l’oreille.

Sans même parler du fait que les piqûres de moustiques peuvent provoquer des allergies et augmenter considérablement le risque de transmission sanguine de parasites et virus.

Cependant, dans la mesure où ces indésirables possèdent des systèmes de reconnaissance spécifiques, il n’est absolument pas indispensable de s’empoisonner avec des pesticides pour s’en débarrasser, ni même de les tuer.

Interprétant très clairement les messages olfactifs de certaines huiles essentielles agissant comme répulsifs, un mélange équilibré suffit amplement à les éloigner en toute sérénité.

Composé d’ingrédients 100% naturels et biologiques, ce soin corporel enrobe dans une huile de sésame des huiles essentielles de :
৩ géranium rosat, riche en géraniol, molécule qui possède des propriétés répulsives importantes

৩ lavande fine, contenant elle aussi du géraniol et repoussant non seulement les moustiques mais aussi les araignées, les mouches, les altises, les puces, les poux, et même les mites

৩ menthe poivrée qui agit comme répulsif et permet d’éviter les piqûres de parasites en tous genres, y compris fourmis, chenilles, altises, mouches, moucherons, poux, mites et moustiques

৩ eucalyptus radié contenant quant à lui une bonne quantité de limonène, spécifiquement répulsif pour les moustiques.

On l’appliquera en prévention sur l’ensemble des zones exposées, et l’on pourra renouveler l’application toutes les deux heures si nécessaire.

Et même si vous avez oublié de vous enduire de cette préparation synergique en prévention, vous pourrez aussi l’utiliser en massage local afin de soulager les piqûres, puisqu’elle présente des propriétés :
→ calmante,

 → cicatrisante,

 → anti-infectieuse,

 → antalgique,

 → rafraîchissante,

 → antiprurigineuse,

 → bactéricide,

 → antiseptique,

 → et purifiante.

Bien évidemment, sa forte teneur en huiles essentielles la rendra malheureusement incompatible avec les enfants de moins de six ans ainsi que les femmes enceintes ou allaitantes.

Suivez ce lien pour vous procurer Mousti’Pic
http://www.joliessence.com/cosmetiques-bio/188-huile-de-soin-bio-mousti-pic-100-ml-3760103751946.html

************************************************

A PROPOS DE NOUS
Réponses Bio est un magazine en ligne proposant une formule 100% santé naturelle, 100% pratique et 100% gratuite ! Profitez de deux lettres d'information par semaine animées par Jean-Baptiste Loin, des actus, des reportages vidéo et de nombreux guides numériques. Vous avez des questions ? Nous avons des réponses !

************************************************

Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   

Revenir en haut Aller en bas
 
PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CIRQUE DU SOLEIL] Topic unique
» Astiquer le corps d'un ukulele
» tin can pete (guitare corps en bidon jouée slide)
» corps et accesoire de guitare
» Mon rayon de soleil du jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: SANTE- DIETETIQUE- HYGIENE- BEAUTE- :: Dossiers pour réfléchir à notre manière de vivre et se nourrir-
Sauter vers: