Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Mer 22 Mar 2017 - 18:24



source http://www.thierrysouccar.com/sante/info/soleil-les-vrais-risques-pour-la-peau-2319
SOLEIL : LES VRAIS RISQUES POUR LA PEAU
Dans Soleil, mensonges et propagande, le Dr Houssin explique comment la vitamine D, synthétisée grâce aux UV du soleil, protège tout notre corps, y compris la peau.
http://www.thierrysouccar.com/sante/livre/soleil-mensonges-et-propagande-151
Dans cet extrait, découvrez les défenses naturelles de la peau contre le soleil, les peaux à risque de mélanome et comment faire pour bien tolérer l'exposition solaire.

Les défenses de la peau contre les UV
La peau exposée aux rayons ultra-violet a des moyens de réparer les dommages qui lui sont faits, notamment ceux infligés à l’ADN de ses cellules.
http://www.thierrysouccar.com/sante/info/les-radicaux-libres-quest-ce-que-cest-546
Présent dans toutes les cellules, l’ADN (acide désoxyribonucléique) porte toute l’information génétique et donne les informations nécessaires à leur bon fonctionnement. Lorsque l’ADN d’une cellule est abîmé, soit la cellule meurt, soit elle est capable de se régénérer en éliminant l’ADN endommagé. Par contre, les cellules qui ne peuvent pas se réparer et ne meurent pas, peuvent se reproduire et créer une tumeur.
Quand on expose une souris à un rayonnement UV, les cellules de sa peau sont endommagées (surtout au niveau de l’ADN). Mais ces cellules ont la possibilité de fabriquer un système de transport qui élimine ce qui est abîmé, et permet la réparation. Cette protection semble suffire si l’exposition solaire est équivalente à un rayonnement qui, chez l’homme, ne fait pas rougir la peau. Un système de défense anti-cancer des cellules de la peau se met donc en place en réponse aux rayons UV. Il permet, entre autres, de reconnaître et d’éliminer la partie endommagée de la cellule. Ce système est lié à la vitamine D. En cas de rayonnement UV intense, ses capacités sont dépassées.
http://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/la-vitamine-d-quest-ce-que-cest-1060

Les peaux à risque de mélanome
Le principal risque de mélanome, c’est d’avoir une peau qui prédispose à ce type de cancer. C’est-à-dire une peau très claire, mais aussi des cheveux et des yeux clairs, d’importantes taches de rousseur apparaissant à l’adolescence, et une tendance à brûler plus qu’à bronzer. Ces peaux sont faites pour vivre à 50° de latitude Nord, c’est-à-dire dans la région lilloise pour la France.
Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que le nombre de coups de soleil est un facteur de risque de cancer de la peau très important, bien plus que l’exposition solaire modérée et régulière. Et si c’est surtout vrai pour les peaux claires, le coup de soleil doit être évité par toutes les peaux.
Le risque d’abîmer les cellules de la peau provient donc plus de l’exposition brutale lors de loisirs ou de vacances que de l’exposition plus régulière et graduée, qui s’interrompt avant l’apparition de la rougeur cutanée.

Tolérance au soleil : les facteurs à prendre en compte
On montre que plus la dose de rayons UVA ou UVB augmente, plus les dégâts faits aux cellules de la peau sont importants. Les atteintes cellulaires dues à une exposition solaire modérée sont réparées en une heure, et en 25 heures en cas d’exposition intense. Outre la couleur de la peau, des yeux et des cheveux, certains facteurs influencent notre tolérance au rayonnement solaire :
- Certaines substances antioxydantes permettent de diminuer les méfaits du rayonnement solaire,
http://www.thierrysouccar.com/nutrition/info/les-antioxydants-des-aliments-en-un-clin-doeil-659
surtout des UVA. La consommation de fruits et légumes, très riches en antioxydants améliore ainsi la tolérance au soleil.
- Le tabagisme qui élève le risque de cancer.
- Les crèmes autobronzantes qui augmentent de 180 % les dommages de la peau par rapport aux peaux nues.



source http://www.thierrysouccar.com/sante/info/soleil-synthetiser-de-la-vitamine-d-sans-danger-2188
EXPOSITION SOLAIRE
SOLEIL : SYNTHÉTISER DE LA VITAMINE D SANS DANGER

Les recommandations officielles concernant l'exposition solaire peuvent être dangereuses pour la santé : en se protégeant trop, on prend le risque de ne pas synthétiser suffisamment de vitamine D, en restant longtemps au soleil grâce à la crème solaire, on prend le risque d'exposer trop longtemps la peau et d'augmenter son risque de cancer. Guide pratique d'une exposition solaire réussie avec le Dr Houssin, auteure de Soleil, mensonges et propagande.

Pourquoi s'exposer ?
Le soleil, par l’intermédiaire des UVB, permet de débuter la fabrication de la vitamine D dans la peau. Pour sa synthèse, en hiver, le niveau d’ensoleillement est souvent dérisoire en France et pour tous les endroits situés au-dessus de la latitude de 35° Nord (celle de l’île de Malte en Europe par exemple). À cette saison, l’inclinaison des rayons du soleil par rapport à la Terre augmente et le rayonnement solaire traverse plus obliquement la couche d’ozone, ce qui augmente l’absorption des UVB. En conséquence, durant les mois d’hiver, au-dessus de 51° de latitude, le rayonnement solaire ne permet pas de synthétiser la vitamine D. En France, on estime que la synthèse de vitamine D se fait principalement entre avril et septembre.
Entre le nord et le sud de la France, il y a une différence de latitude d’un peu plus de 8° entre Ajaccio et Dunkerque qui change l’ensoleillement. L’altitude est aussi à prendre en compte. Entre Embrun et Nîmes, il y a seulement 1° de différence de latitude, mais plus de 800 mètres de différence d’altitude. Or plus on se rapproche du soleil, plus son rayonnement est intense, mais plus la température baisse et moins on se rend compte que la peau brûle. S’exposer au soleil à la montagne permet une meilleure synthèse de vitamine D qu’au niveau de la mer. Par ailleurs, la réverbération du rayonnement solaire augmente son intensité, comme sur la neige, le sable ou le béton.

Les paramètres à prendre en compte
Lorsque nous parlons d’exposition solaire, il s’agit toujours de la dose individuelle qui ne fait pas rougir la peau. Il faut donc apprendre sa propre tolérance. Il faut être particulièrement vigilant s’il y a du vent car, dans ce cas, la sensation de chaleur qui donne l’impression de cuire au soleil diminue ou disparaît. Ceux qui fréquentent les plages normandes le savent. L’hiver, au ski, s’il y a du soleil, le froid peut nous empêcher de sentir le coup de soleil. La crème solaire est alors indispensable pour ne pas brûler. Il en est de même en bateau ou, si l’on a la peau blanche et que l’on part en vacances sous les tropiques. La vigilance doit être extrême. On montre que passer trois heures sur la plage d’Honolulu à Hawaï équivaut à recevoir plus de dix fois la quantité de soleil qui ferait rougir une peau blanche de pigmentation moyenne.
Les habitudes vestimentaires de certains pays pourtant ensoleillés, avec port du voile ou de vêtements très couvrants, le placement en institution des personnes très âgées qui ne sortent plus au soleil et les écrans solaires qui filtrent très bien les UVB empêchent la synthèse de vitamine D. Globalement, du fait du mode de vie, les hommes ont des taux plus élevés que ceux des femmes.
La personne âgée, à la peau plus fine, la fabrique moins bien.
La couleur de la peau est aussi un paramètre très important. Les peaux blanches et celles un peu plus foncées d’Asie de l’Est ont des niveaux de synthèse proches, qui s’écartent de ceux des peaux plus foncées d’Asie du Sud. Il existe aussi une différence entre les peaux foncées et les peaux noires. Une peau noire nécessite environ 20 fois plus d’exposition solaire qu’une peau blanche pour produire la même quantité de vitamine D.

Combien de temps s'exposer ?
Une exposition solaire du corps entier entraînant une légère rougeur de la peau pourrait produire une augmentation du taux sanguin de vitamine D, comparable à celle résultant de la prise d’une dose orale de 10 000 UI. On a aussi pu dire que 12 minutes par jour au soleil, bras et jambes découverts, permettent d’obtenir l’équivalent de 3 000 UI, Mais ce n’est pas si simple de comparer une irradiation aux UVB à une exposition solaire. Aussi ce résultat est sûrement surévalué. Rapporté aux variations saisonnières d’exposition solaire en Europe, cela permet d’obtenir, compte tenu du temps passé à l’extérieur, une production maximum de vitamine D liée à l’exposition
solaire sûrement plus proche de 5000 UI par jour.
Aux latitudes moyennes, comme en France la ville de Lyon, 12 minutes d’exposition solaire de la moitié du corps, pour une peau blanche mais non mate et autour de midi sont équivalentes à un apport oral de 3 000 UI. Aux latitudes basses, inférieures à 25° de latitude Nord (celle de Louxor en Égypte) il n’y a pas de différence saisonnière entre l’exposition solaire aux UVB aux heures les plus chaudes.

En 2005, un groupe de travail associant des membres de sociétés scientifiques australiennes travaillant sur l’os et l’ostéoporose ont revu les recommandations solaires afin d’améliorer la santé de l’os chez l’adulte. Ils conseillent d’exposer les bras et le visage pendant une durée équivalente à 1/3 de celle qui entraîne une rougeur de la peau, et ceci la plupart des jours de l’année où cela est possible. Bien sûr, ils conseillent d’éviter l’exposition délibérée entre 11 h et 15 h (heures solaires).
Les recommandations d’exposition solaire restent difficiles à généraliser tant les facteurs individuels de pigmentation et d’épaisseur cutanée, la saison, la latitude du lieu de résidence et la surface de peau exposée peuvent varier. Aussi la notion de légère rougeur est importante pour fixer le moment où l’exposition solaire devient plus néfaste que bénéfique. C’est un indicateur qui tient compte des variables de chaque individu. La seule limite c’est soi-même.

Quelles précautions prendre ?
Si on est vraiment obligé d’exposer sa peau en plein soleil aux heures critiques, la crème solaire appliquée en quantité suffisante est la seule solution. C’est un moindre mal : on ne brûle pas même si les cellules de notre peau souffrent. Sous un parasol ou à l’ombre d’un arbre, sans brûler, on fabrique quand même de la vitamine D au moment du plein soleil (la moitié moins environ qu’au soleil).
Sous une véranda orientée au Nord le rayonnement UVB est de 11 %. Il est quasiment nul dans une voiture aux vitres fermées en plein soleil.
Tout le monde a remarqué qu’en fin d’après-midi et au début de la matinée, on peut rester plus longtemps au soleil. Si on s’expose dans une plage horaire plus proche du milieu de la journée, le rayonnement solaire est plus intense et la rougeur de la peau apparaîtra plus vite. Comme la dose de rayons UVB qui permet de fabriquer la vitamine D est plus importante, cela compensera la diminution du délai de sécurité de la peau.
Finalement, quelle que soit l’heure de la journée, le rayonnement solaire permet d’en fabriquer une quantité optimisée durant le temps que la peau le supporte et ce temps est variable selon la couleur de la peau : il peut n’être que de quelques minutes pour les personnes aux peaux les plus claires, alors que les personnes à peau noire supportent, en France, le plein soleil très longtemps, voire ne prennent jamais de coup de soleil. On estime que la vitamine D produite dans la peau sous l’action des rayons du soleil peut couvrir, selon le lieu où l’on vit, entre 80 et 100 % des besoins.

En résumé, pour bien prendre le soleil :
• Il faut exposer sa peau au soleil aussi longtemps qu’elle ne rougit pas, aussi largement que possible, et tous les jours où c’est possible.
• Ne pas oublier que plus on est en altitude, et plus les UVB sont puissants.
• Se protéger dans les situations les plus dangereuses pour la peau (ski, bateau, plein midi et régions tropicales) avec de la crème solaire ou des vêtements qui empêchent la synthèse de la vitamine D, ou à l’ombre d’un parasol ou d’un arbre qui la permet modérément.



source https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/
Top 10 des aliments pour soulager un coup de soleil
Par Manon Lambesc/29 juillet 2016


Il n’y a pas longtemps, Julien vous a parlé des protections solaires1 et vous a donné d’excellents conseils pour bronzer en toute sérénité. J’espère que vous les avez suivis, mais si ce n’est pas le cas, voici quelques solutions pour soulager un coup de soleil.

Avant toute chose, je tiens à vous préciser que les méthodes que je vais vous livrer ici ne concernent que les coups de soleil mineurs. Si vous voyez des cloques apparaître à l’endroit de la brûlure, c’est que vous avez un peu trop abusé du soleil et il vous faudra probablement un traitement plus efficace.

Comme beaucoup, vous avez peut-être le réflexe Biafine. Jusqu’au jour où le tube est vide et où vous n’osez pas sortir de chez vous tant vous ressemblez à une écrevisse. Pas de panique, je suis certaine que vous avez de quoi vous requinquer dans le placard ou dans le réfrigérateur.

Il existe en effet des solutions naturelles et économiques, faciles à utiliser et basées sur des produits alimentaires du quotidien pour vous permettre d’apaiser les démangeaisons dues à l’excès de soleil.

-L’eau : c’est le premier réflexe à avoir, le plus important de tous. Boire de l’eau après un coup de soleil est tout simplement indispensable ! Cela vous aidera d’ailleurs à favoriser votre rétablissement.

-Le lait écrémé ou le yaourt : c’est l’une des solutions les plus simples à mettre en place pour apaiser un coup de soleil. Grâce aux ferments lactiques qu’ils contiennent, ces produits laitiers ont un effet anti-inflammatoire qui aidera à soulager votre douleur.

-Le concombre : qui ne s’est jamais fait un masque avec du concombre ? Si c’est votre cas, vous devriez essayer pour mieux vous rendre compte combien cela s’avère rafraîchissant. Rien d’étonnant dès lors à ce que certains s’appliquent des rondelles de concombre sur la zone douloureuse. Patientez quelques minutes et la peau commencera à être réhydratée par la fraîcheur du concombre. Naturellement riche en eau, le concombre est un soin idéal contre les coups de soleil.

-La tomate : si vous n’avez pas de concombre dans votre bac à légumes, vous pourrez toujours utiliser des tomates pour apaiser la sensation de brûlure. Au niveau alimentaire, la tomate vous fera du bien car elle est pleine de vitamine C et de lycopène, un caroténoïde qui réduit l’érythème solaire. Antioxydante, elle permet à la peau de bien se reconstruire. Comme pour le concombre, vous pouvez aussi l’appliquer en petite tranche sur la partie brûlée de la peau : fraîcheur garantie !

-Le citron : il permet de calmer les démangeaisons causées par la brûlure. Comme le jus de citron est antiseptique, cela évite que le coup de soleil ne s’infecte si votre peau est déjà mal en point. Il faudra toutefois le diluer dans de l’eau froide pour éviter que son acidité ne vous brûle, sinon dans du jus de pomme de terre.

-Le vinaigre : qu’il soit blanc ou de cidre, le vinaigre est intéressant dans le traitement des coups de soleil. Son acidité permettra de rééquilibrer le pH de votre peau abîmée par le soleil. Il l’assouplira également et apaisera les démangeaisons. Vous pouvez l’utiliser en cataplasme ou en pulvérisation.

-Le miel : n’hésitez pas à utiliser un peu de miel pour apaiser les effets désagréables d’un coup de soleil. Ses propriétés hydratantes, apaisantes et cicatrisantes vous permettront de calmer les démangeaisons et d’hydrater votre peau. Attention tout de même, suivant le miel que vous utiliserez, il faudra ensuite frotter plus ou moins fort sous la douche pour ne pas coller, ce qui n’est jamais agréable quand la peau démange déjà. Donc plus le miel est liquide, mieux ce sera.

-Le bicarbonate de soude : c’est vraiment devenu un produit indispensable dans ma cuisine et dans ma salle de bain. Car en plus de son utilisation alimentaire, je l’utilise dans des dentifrices et des déodorants maison. Dilué dans de l’eau et appliqué en compresses sur la peau, il fera autant de bien à votre peau qu’il en fait à vos gâteaux qui ne demandent qu’à gonfler. À nouveau, ses propriétés antiseptiques ne sont pas inintéressantes dans le cadre d’un coup de soleil.

-Le thé vert : la douceur du thé vert est parfois un remède efficace contre les plus violentes démangeaisons. Je l’utilise surtout pour traiter les zones délicates comme les paupières par exemple. Il suffit de faire infuser un ou deux sachets de thé vert à plonger ensuite dans un bol d’eau froide avant application. Comme cela, pas de risque d’irriter les yeux ou les zones déjà fragilisées. Si vous avez fabriqué des glaçons de thé vert, je vous conseille de les conserver plutôt pour les cernes et les matins difficiles. En règle générale, il est déconseillé de mettre de la glace sur un coup de soleil. On n’y pense pas toujours, mais la glace aussi peut brûler et vu l’état de votre peau, ce serait vraiment dommage d’en rajouter une couche.

-L’aloe vera : je l’ai mis en dernier, mais c’est mon préféré. C’est devenu chez moi un de mes produits phares et je peux même dire que je ne peux plus m’en passer. Cette plante a vraiment des propriétés extraordinaires. En ce qui nous concerne aujourd’hui, c’est son pouvoir hydratant et cicatrisant qui va nous être bien utile. Pour ne rien vous cacher, j’en ai justement utilisé il y a deux semaines (oui, il m’arrive aussi de m’attarder un peu trop longtemps sur le sable chaud !). Et si vous avez la chance d’être en vacances dans un pays chaud, perdu dans la nature sous un soleil de plomb, vous pouvez même couper une feuille de la plante avec un canif et appliquer le liquide gluant qui se trouve à l’intérieur directement sur votre peau tannée !

En bonus : On ne la mange2 pas, mais l’huile de calendula est aussi la bienvenue lorsque l’on a attrapé un bon coup de soleil. Grâce en partie aux caroténoïdes qu’elle contient et qui contribuent à réguler l’absorption des UV, cette huile est parfaitement adaptée à ce type de traitement. Deux ou trois gouttes de macérât huileux de calendula jusqu’à 6 fois par jour sur votre peau qui souffre, et les rougeurs devraient disparaître rapidement.

J’espère que vous aurez trouvé ici de quoi soulager les effets désagréables des coups de soleil, mais j’espère surtout que, la prochaine fois, vous penserez à mieux vous protéger. N’oubliez pas que les coups de soleil sont dangereux pour la peau et que si les agressions sur votre peau sont répétées, cela peut provoquer de graves maladies. A la plage ou en randonnée, pensez donc à vous protéger du soleil !

Manon Lambesc

sources
[1] Lettre de Julien Kaibeck « Tout ce qu’il faut savoir sur les soins solaires et le bronzage »

[2] Il existe aussi des huiles d’olive par exemple, infusées aux fleurs de calendula. Vous pouvez d’ailleurs la faire vous-même et l’employer en cuisine, mais la vraie huile de calendula est plutôt réservée aux massages et aux soins de la peau.

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.





Dernière édition par Libellule le Mar 23 Mai 2017 - 23:57, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Jeu 23 Mar 2017 - 19:06



source https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/
Vergetures : ces 10 huiles qui leur font la peau !
Par Manon Lambesc/15 janvier 2017

Au cours de notre vie, notre corps est soumis à de nombreuses variations hormonales et pondérales. Poussée de croissance à la puberté, prise de poids importante, grossesse… Tiraillée dans tous les sens, notre peau se fendille, et apparaissent alors des craquelures inesthétiques. Vous voyez de quoi je veux parler ? De ces maudites vergetures disgracieuses qui marquent notre ventre, nos fesses, nos cuisses, nos bras et même nos seins.

D’abord rouge violacé, ces zébrures virent avec le temps au blanc nacré mais elles ne s’effacent pas pour autant. Elles sont tenaces, je dirais même qu’elles sont aussi difficiles à faire disparaître qu’un tatouage ! Mais rassurez-vous, vous n’aurez pas besoin de passer par la case « laser » pour les supprimer. Quelques huiles se sont donné pour mot d’ordre de leur faire la peau…

Le top 5 des huiles et beurres végétaux contre les vergetures !
En prévention ou en traitement, nous allons utiliser des huiles ou des beurres végétaux pour hydrater au maximum notre peau. Car une peau hydratée est d’abord une peau souple et élastique qui évitera de craquer. Associées à ces propriétés nourrissantes, les vertus régénératrices des huiles et des beurres de ce top 5 atténueront les vergetures ou, dans les meilleurs cas, les feront disparaître à tout jamais de la surface de votre peau !

Le beurre de cacao (fèves de Theobroma cacao)
Avec plus d’un tiers d’acides gras mono-insaturés (oméga 9) et le même quota d’acides gras saturés, le beurre gourmand est la base hydratante à privilégier pour conserver l’élasticité, la souplesse et l’hydratation de la peau.
Avantages : il répare aussi bien les lèvres gercées que les vergetures.
Inconvénients : il est légèrement comédogène et pénètre mal.

Le beurre de karité (noix de Butyrospermum parkii)
Moins concentré en acides gras que son cousin le beurre de cacao, il n’en est pas moins efficace dans son action contre les vergetures et les crevasses. En tout cas, ce ne sont pas les mamans africaines qui vous diront le contraire !
Avantages : hautement nutritif, il est idéal pour les peaux sèches de même que pour les cheveux secs et frisés ; il est facile à pénétrer à condition d’être appliqué en massage et son odeur est discrète et agréable.
Inconvénients : sur les peaux mixtes ou grasses, il est à éviter, surtout sur le visage, où il peut laisser quelques boutons.

L’huile de rose musquée ou rosier muscat (graines de Rosa rubiginosa ou Rosa mosqueta)
En plus de sa teneur en oméga (9, 6 et 3), cette huile contient de la vitamine E ce qui fait d’elle une alliée de taille pour lutter contre le vieillissement de la peau.
Avantages : cette huile a l’atout considérable de stimuler la création de nouvelles cellules et de favoriser la cicatrisation. Adios les vergetures !
Inconvénient : sa couleur orangée peut laisser quelques taches sur vos vêtements.

L’huile de calophylle, ou tamanu (noix de Calophyllum inophyllum)
Les femmes polynésiennes en ont fait leur secret beauté, car cette huile au parfum de curry a la réputation de faire des miracles sur la peau.

Avantages : riche en nombreux insaponifiables cicatrisants et circulatoires, elle est idéale pour faire disparaître les vergetures, les brûlures, ainsi que les rides. Mais ses atouts santé ne s’arrêtent pas là : elle est recommandée pour des maux aussi variés que la couperose, l’eczéma, le zona et les varices.

Inconvénient : l’huile pure peut irriter la peau. Il faut donc éviter de l’utiliser sous cette forme.

L’huile d’avocat (fruits de Persea gratissima)
On la choisit pour sa teneur élevée en matières grasses et en nombreuses vitamines (vitamine E et bêtacarotène) ! Très hydratante et raffermissante, elle redonne à notre peau vitalité et tonicité !
Avantages : elle est idéale en prévention, car elle renforce l’élasticité de la peau et évite qu’elle ne craque prématurément.
Inconvénient : elle n’en a pas à ma connaissance !
Le top 5 des huiles essentielles contre les vergetures !

Pour gagner en efficacité et ne laisser aucune chance à ces maudites vergetures, nous allons ajouter aux beurres et huiles végétales quelques gouttes d’huiles essentielles. Pour une action ciblée sur les vergetures, nous allons choisir des essences aux propriétés principalement cicatrisantes et astringentes. Comme beaucoup d’huiles essentielles possèdent ces vertus, je vous ai concocté un top 5 ! Vous en ferez une application localisée en veillant bien à les diluer dans une huile ou un beurre végétal et en respectant le dosage suivant : 10 gouttes d’huile essentielle maximum pour une cuillère à soupe d’huile végétale. À vous de choisir celle qui vous convient le mieux en fonction de vos affinités.

Géranium rosat ou d’Égypte (Pelargonium asperum)
Agréable pour son odeur florale, cette huile essentielle est l’alliée n° 1 de notre peau. Vergetures, acné, brûlures, peau sèche ou abîmée, crevasses sur les mamelons, pores dilatés, rides, tâches de vieillesse… L’essence de géranium rosat gomme toutes les imperfections !

Hélichryse italienne ou immortelle (Helichrysum italicum)
Chouchoute de l’aromathérapie, cette huile essentielle soigne tous les traumatismes cutanés : varicosités, bleus, hématomes, cicatrices, vergetures, eczéma, psoriasis, acné, rides. Rien ne lui résiste, même les tons les plus violacés ! Elle sera donc l’huile essentielle de référence si la teinte de la vergeture tire sur le rouge.

Pamplemousse (Citrus paradisi)
Appréciée pour son odeur fruitée et estivale, cette huile essentielle préserve l’élasticité et la fermeté de la peau. Elle est, de ce fait, un excellent anti-âge. En revanche, elle est photosensibilisante on veille donc à ne pas s’exposer au soleil jusqu’à plusieurs heures après son application !

Lavande vraie (Lavandula angustifolia)
Une agréable senteur de lavande combinée à une palette d’actions correctives sur la peau… on ne peut que la plébisciter ! Coups de soleil, brûlures, acné, eczéma, vergetures, etc., la lavande vraie apaise et permet de régénérer et de renforcer l’élasticité de la peau.

Bois de Hô (Cinnamomum camphora CT linalol)
C’est la meilleure alternative au bois de rose qui, victime de son succès, subit d’importantes déforestations. Elle possède les mêmes vertus régénératrices, ainsi que la même odeur rafraîchissante. Elle lutte principalement contre le vieillissement et les problèmes cutanés.

Bien évidemment, ces listes ne sont pas exhaustives ! Vous trouverez d’autres huiles végétales et d’autres essences qui peuvent avoir des vertus similaires à celles que je vous ai proposées.

Avant de vous laisser attaquer la stratégie antivergetures, je vous prodigue mes dernières recommandations :
Tout comme les maladies viennent à cheval et s’en retournent à pied, il va vous falloir de la patience avec les vergetures. Il vous faudra même en redoubler si ces dernières sont déjà bien installées, car les huiles agissent lentement. Des résultats sont parfois visibles au bout d’un mois et d’autres fois au bout de trois, voire six.
Si vous êtes enceinte et que vous souhaitez éviter l’apparition de vergetures, utilisez les huiles végétales, mais en aucun cas les huiles essentielles (surtout pendant les trois premiers mois de la grossesse).



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.





Dernière édition par Libellule le Mer 24 Mai 2017 - 0:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Jeu 23 Mar 2017 - 19:54



source http://amelioretasante.com/comment-eliminer-rapidement-les-acrochordons-de-la-peau-avec-un-seul-ingredient/
Comment éliminer rapidement les acrochordons de la peau avec un seul ingrédient

Pour éliminer les verrues de façon définitive nous devons consulter un médecin. Toutefois, il existe des remèdes maison comme l'oignon qui est un antibiotique naturel qui possède des propriétés antiseptiques et antivirales qui aident à renforcer le système immunitaire et à combattre le virus qui est à l'origine des verrues.

Les acrochordons sur la peau sont des excroissances bénignes qui ont l’apparence de petites boules accrochées à la peau. Ils sont désagréables et anti-esthétiques.

La plupart des acrochordons ne représentent pas de danger pour la santé mais le fait qu’ils soient visibles les transforment en un problème que beaucoup de personnes souhaitent combattre.

Tous les acrochordons ne sont pas de la même taille, de la même forme et n’apparaissent pas aux mêmes endroits du corps. Souvent, ces altérations de la peau apparaissent sur les doigts, les coudes, les genoux, le visage, le cou et même parfois le cuir chevelu.

Il est très difficile de les éliminer complètement car ce sont des symptômes du papillomavirus (HPV).  Cependant, avec quelques petits soins et un bon traitement, nous pouvons les réduire notablement et éviter leur apparition future.

Même si aujourd’hui il existe une grande quantité de remèdes industriels et maison pour lutter contre ces acrochordons de la peau, dans cet article nous allons vous recommander un excellent traitement qui n’utilise qu’un seul ingrédient pour éliminer rapidement ce problème.

Vous êtes prêt à éliminer ces désagréables petites boules ?

En finir avec la acrochordons grâce au traitement à l’oignon
Si vous jetez un coup d’oeil aux remèdes maison qui servent à lutter contre les acrochordons, vous allez découvrir que l’oignon est l’un des ingrédients principaux pour les éliminer de manière rapide et efficace.

Cela est dû au fait que diverses recherches ont démontré que l’oignon a des propriétés antiseptiques et antivirales qui aident à renforcer le système immunitaire et luttent contre le virus qui produit ces acrochordons si gênants.

De plus, l’oignon est recommandé pour en finir rapidement avec les acrochordons  grâce à ses composés soufrés, qui sont stimulants pour la circulation sanguine, même s’ils peuvent aussi être irritants.
Ces composés accélèrent l’élimination des acrochordons, c’est pourquoi, l’oignon est l’un des meilleurs ingrédients naturels pour lutter contre ce problème.

Pour profiter de tous les bénéfices de l’oignon, l’idéal est d’en consommer davantage dans son régime alimentaire pour renforcer l’organisme interne et l’aider dans sa lutte contre le virus qui produit les acrochordons.

Le fait d’augmenter sa consommation d’oignons au quotidien apporte à votre organisme un antibiotique naturel, qui aidera les cellules du corps à se renouveler plus rapidement, tout en créant une couche de protection contre les virus.

Étant donné que l’idée est de se débarrasser rapidement des acrochordons, l’usage topique de l’oignon doit compléter ce traitement jusqu’à l’obtention des résultats souhaités.

Pour éviter que l’oignon cru irrite la peau se trouvant autour des petites excroissances, nous vous conseillons de préparer une pâte douce avec un oignon préalablement bouilli dans de l’eau.
Il vous suffit  d’appliquer la pâte à l’oignon sur l’acrochordon, de couvrir avec du sparadrap ou une bande et laisser agir toute la nuit.

En revanche, si l’oignon cru ne vous provoque aucune irritation, vous pouvez en appliquer directement sur l’acrochordon deux fois par jour, de préférence le matin et le soir.

Le grand avantage de l’usage d’oignon cru est qu’il conserve toutes ses propriétés, ce qui le rend plus efficace.

Dans tous les cas, il est très important de savoir que les résultats ne seront pas immédiats et que vous devez être constant dans l’application de l’oignon pour constater une amélioration.

Important !
Ce traitement naturel pour éliminer les petits acrochordons de la peau est souvent efficace mais n’est pas définitif.

Quand les excroissances sont provoquées par le Papillomavirus (HPV), il est nécessaire de consulter un médecin pour mettre en place un traitement qui permette de gagner contre ce virus et de l’éliminer totalement de votre corps.

Si le virus est toujours dans notre organisme, il est probable que les acrochordons continuent d’apparaître à différents endroits du corps, et à long terme, cela peut engendrer un problème plus important chez les femmes, comme par exemple, le cancer du col de l’utérus.

Sous aucun prétexte vous ne devez arracher ces acrochordons vous-même, puisque cela pourrait aggraver le problème et faire qu’ils se propagent plus rapidement dans d’autres zones du corps.

Si aucun remède ne fonctionne pour vous en débarrasser, consultez un spécialiste afin qu’il vous conseille une autre alternative.







Dernière édition par Libellule le Mer 24 Mai 2017 - 0:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Jeu 23 Mar 2017 - 22:19



source https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/
Les secrets de beauté des femmes polynésiennes
Par Manon Lambesc/27 juillet 2016


Ah, la vahiné… avec sa couronne de fleurs, sa jupe de feuilles, son corps doré et son parfum exotique. On est en plein dans l’image d’Épinal, mais il faut avouer qu’elles font rêver, les femmes de Tahiti et de Polynésie.

Il y a un secret qu’on peut leur emprunter, c’est leurs huiles traditionnelles.

L’incontournable : le monoï
Qui ne connaît pas le monoï ?! Cette macération de fleurs de tiaré dans l’huile de coco est un immanquable de la beauté polynésienne. Ses bienfaits sont nombreux et parmi les plus connus :

Pour la peau :
Une action hydratante
Un soin protecteur [1] et apaisant

Pour les cheveux :
Une brillance et une douceur naturelles
Une action assainissante et réparatrice qui aide à lutter contre les pellicules
Ainsi, le monoï peut être utilisé aussi bien en après-soleil qu’en soin de jour, mais aussi en massage, en masque capillaire et même en protection antimoustiques quand on y ajoute de la citronnelle.

C’est sûr, le monoï joue un grand rôle dans les cheveux sublimes, le teint halé, le parfum suave et la peau douce des femmes polynésiennes. Mais il n’est pas le seul…

La généreuse : l’huile de tamanu
En Polynésie, les femmes ont un autre secret beauté qu’elles utilisent depuis des centaines d’années. Egalement connue sous le nom de calophylle inophyle, à Tahiti on l’appelle l’huile de tamanu. Cette huile au parfum épicé, très riche en actifs antioxydants, peut vraiment faire des miracles sur votre peau.

Elle est cicatrisante, antifongique et antibactérienne et favorise la microcirculation. On l’utilise aussi bien en tant qu’antiseptique que contre les rides, les vergetures et les brûlures. On la recommande pour des maux aussi variés que la couperose, l’eczéma, le zona, les varices. Rien que ça ! Elle est d’ailleurs si puissante qu’on évite de l’utiliser pure de façon prolongée pour ne pas irriter la peau.

Comme elle est un peu moins connue que le monoï, je vous en propose une petite recette à essayer à la maison :

Ajoutez 20 ml d’huile neutre (olive, argan, amande douce) à 30 ml d’huile de calophylle (le tamanu) de bonne qualité [2]. Aromatisez le mélange avec 60 gouttes d’huile essentielle d’hélichryse (l’immortelle de Corse). Si votre budget est serré, optez alors pour 30 gouttes d’huile essentielle de cèdre et 30 gouttes d’huile essentielle de niaouli, car l’immortelle est vendue plus de 20 euros pour 5 ml.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué. Vous pourrez utiliser ce petit mélange en massage sur vos jambes pour un bon retour veineux et en traitement des varices.

A bientôt,

Manon Lambesc

sources
[1] Son indice de protection reste assez faible, mais il est très nourrissant.

[2] on trouve de l’huile de calophylle vierge et bio, lauréate de la Mention Slow Cosmétique,  à un rapport qualité prix imbattable chez bioflore ici.
https://www.slow-cosmetique.com/aroma-sante/huiles-vegetales/huiles-vierges/huile-de-calophylle-inophylle-bio-100ml.html





Dernière édition par Libellule le Mer 24 Mai 2017 - 0:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Ven 24 Mar 2017 - 15:40



source https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/
Le maître yogi qui fait trembler l’industrie des cosmétiques
Par Manon Lambesc/30 juin 2016


Aujourd’hui, laissez-moi vous raconter une histoire, celle de patanjali…

Une histoire dont personne ne parle sur les chaînes de télévision françaises qui vivent sous perfusion de la publicité pour les produits de grande consommation : agroalimentaire, cosmétique, produits d’entretien, produits ménagers.

Pourtant, les Nestlé, L’Oréal, Procter & Gamble, Colgate-Palmolive et Unilever n’ont qu’à bien se tenir…

Certes, chez nous ils font encore la pluie et le beau temps dans nos médias grâce à leurs budgets publicitaires illimités.

Mais tous ces géants sont en train d’être laminés en Inde par Patanjali, une nouvelle marque de produits ayurvédiques (inspirés de la médecine traditionnelle indienne) fondée il y a à peine huit ans par le yogi Baba Ramdev.

Patanjali : une entreprise à but caritatif
Le yogi Baba Ramdev est l’un des plus célèbres gourous en Inde. Ce n’est pas seulement une référence en yoga, mais aussi en méditation et en médecine ayurvédique.

Il a fait profession de pauvreté et ne possède donc aucune action dans Patanjali Ayurved Ltd, l’empire commercial qui est en train de se développer grâce à lui.

D’ailleurs tous les profits de Patanjali sont reversés à l’ashram (lieu de silence et de prière) de yogi Baba Ramdev et à des œuvres caritatives.

Baba Ramdev est soutenu par de nombreuses stars du cinéma indien, Bollywood !

Mais, surtout, il a le soutien du Premier ministre de l’Inde, Narendra Modi, qui est aussi l’un de ses disciples yogi.

Des produits inspirés des anciennes traditions médicinales
Patanjali offre aujourd’hui plus de 700 produits basés sur des vieilles recettes de la médecine traditionnelle indienne.

Parmi eux :
Du savon qui contient de la bouse et de l’urine de vache sacrée – symbole de l’hindouisme
Du dentifrice aux plantes et au charbon (pour blanchir naturellement les dents)
Du shampoing à base d’acacia pour des cheveux brillants et résistants
Une pommade aux herbes contre l’asthme, les pertes de mémoire
Ainsi que de très nombreux produits à base de plantes ayurvédiques, par exemple pour laver la maison. Mais aussi :

Des cosmétiques pour se maquiller
Des huiles de massage
Des produits d’alimentation
Des compléments nutritionnels, comme du jus de groseille à maquereau réputé pour ses vertus anti-âge
Tout le monde en Inde veut ça et c’est bien normal !

Ayurvéda – science de la vie
Connaissez-vous l’ayurvéda ? Si ce n’est pas le cas, je crois que cette médecine peut vous intéresser.

L’ayurvéda est une médecine totale fondée sur les textes sacrés de l’Inde antique. Elle est centrée autour du patient et non de la maladie. Au-delà de prévenir et guérir, la médecine ayurvédique a pour but la réalisation de soi.

Elle s’appuie sur la nutrition et la pharmacopée ayurvédique. Les essais cliniques ont confirmé l’efficacité des remèdes phares de l’Ayurvéda :
Le curcuma contre les ulcères d’estomac [1]
La gomme guggul en cas de maladies du cœur [2]
Le fenugrec pour améliorer la sensibilité à l’insuline (diabète de type 2) [3]
Le Gymnema sylvestris pour réduire le taux de sucre sanguin [4]
La résine boswellie pour soulager les douleurs de l’arthrose [5]

Des produits bon marché, accessibles aux plus pauvres
Le plus incroyable, c’est que les produits Patanjali sont bien moins chers que les produits concurrents vendus sur le marché indien.

Par exemple, le shampoing antipelliculaire au romarin Patanjali est 40 % moins cher que le shampoing antipelliculaire Head & Shoulders commercialisé par Procter & Gamble.

Autre exemple, le savon au bois de santal Patanjali coûte deux fois moins cher que le savon Hamam, l’entrée de gamme chez Unilever.

C’est inouï pour nous qui sommes habitué(e)s à payer plus cher pour des produits de meilleure qualité. Mais pourquoi ces produits sont-ils si accessibles ?

La force de Patanjali, c’est son réseau de distribution inégalé.

L’ashram de Baba Ramdev a financé l’ouverture de pharmacies ayurvédiques et de cliniques de charité partout en Inde… et particulièrement dans les petites villes où les L’Oréal et Cie ne parviennent toujours pas à distribuer leurs produits.

La popularité de Baba Ramdev fait que tout le pays adore ses produits et se mobilise pour les promouvoir. Bouche à oreille, associations… tout le monde ne jure que par les produits Patanjali.

Un succès prodigieux
Tout s’est fait en quelques années.

Rien que l’année dernière, le chiffre d’affaires de Patanjali a progressé de 70 %, à 300 millions d’euros !

Ces cinq dernières années, en Inde, la demande pour les produits de beauté classiques a cru de 7,5 % par an contre 13 % pour les produits ayurvédiques, soit une croissance presque deux fois plus forte.

Et ce n’est que le début.

Baba Ramdev pense que Patanjali sera leader du marché d’ici cinq ans !!

Pourquoi les grandes firmes ne peuvent pas résister
L’Oréal et Cie essayent de proposer leurs propres produits ayurvédiques.

Unilever rachète en hâte les entreprises locales de cosmétiques ayurvédiques. Ses équipes épluchent les livres religieux Hindou pour y récupérer la moindre recette de crème.

Mais évidemment, ils n’y connaissent rien, et tout le monde sait qu’ils sont dans une démarche purement marketing.

Pour compenser la faiblesse de leur réseau de distribution, ils dépensent des fortunes en campagnes publicitaires. Puis pour préserver leurs marges, ils sont contraints de vendre leurs produits cinq fois plus chers.

Ils sont condamnés à échouer.

De toute façon, leur image est trop mauvaise. Les Indiens ne sont pas dupes. Ils savent que ces firmes n’hésitent pas à utiliser des produits chimiques, des colorants et des conservateurs dont, justement, les consommateurs ne veulent plus.

En somme, elles incarnent le passé.

Chez nous aussi, la révolution se profile !
On s’étonne que la révolution ait commencé dans un pays où les gens sont beaucoup plus pauvres en moyenne que chez nous.

Ils sont aussi moins repus, donc plus réactifs et capables de se prendre en main.

Mais chez nous aussi, les gens n’en peuvent plus de la malbouffe et de se tartiner des produits chimiques sur la peau.

Il y a des petites marques qui émergent à droite et à gauche (rendez-vous sur le site Slow Cosmétique pour les découvrir). Elles n’effrayent pas encore les géants du secteur, mais qui sait dans quelques mois ? Dans quelques années ?

Avec la lettre Beauté au Naturel, le mouvement Slow Cosmétique et notre communauté de lectrices et de lecteurs toujours grandissante, la révolution pour une cosmétique saine et naturelle est en marche !

Soutenez une cosmétique plus intelligente, plus respectueuse de l’environnement et de la santé. Faites passer ce message autour de vous, partagez nos lettres Beauté au Naturel avec votre entourage.

Amicalement,

Manon Lambesc

sources
[1] Le curcuma contre les ulcères d’estomac
http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=curcuma_ps

[2] La gomme guggul en cas de maladies du cœur
http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=guggul_ps

[3] Le fenugrec pour améliorer la sensibilité de l’insuline
http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=produits-naturels-benefiques-diabete-type-2-le-fenugrec-pour-reduire-l-insulinoresistance

[4] Le gymnema sylvestris pour réduire le taux de sucre sanguin
http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=gymnema_ps

[5] La résine boswellie pour soulager les douleurs de l’arthrose
http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=boswellie_ps





Dernière édition par Libellule le Mer 24 Mai 2017 - 0:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   

Revenir en haut Aller en bas
 
PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CIRQUE DU SOLEIL] Topic unique
» Astiquer le corps d'un ukulele
» tin can pete (guitare corps en bidon jouée slide)
» corps et accesoire de guitare
» Mon rayon de soleil du jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: SANTE- DIETETIQUE- HYGIENE- BEAUTE- :: Dossiers pour réfléchir à notre manière de vivre et se nourrir-
Sauter vers: