Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Ven 10 Mar 2017 - 16:42



Petite recette maison trouvée sur ce blog
source https://lacabane-antigaspi.com/2016/12/16/peeling-maison-pour-faire-peau-neuve/
PEELING « MAISON » POUR FAIRE PEAU NEUVE !
décembre 16, 2016

Préparer un masque à partir de vos pelures de clémentines peut sembler insolite, seulement il suffit de tester la recette une fois pour être convaincue du résultat ! Concentrée de vitamines et d’acides de fruits, la peau de clémentine contient en outre de l’acide citrique, qui permet de désincruster et d’exfolier sa peau sans l’agresser. L’idéal pour les peaux aux pores dilatés qui souffrent de boutons et de taches pigmentaires…

Pour fabriquer ce masque « peeling » enzymatique maison, il vous faut :
L’écorce de 2 clémentines de Corse, soit environ 2 cuillères à soupe de poudre d’écorces
2 cuillères à soupe de lait d’amande, liquide ou en poudre
2 cuillères à soupe de miel

MATÉRIEL :
Une assiette plate
Une cuillère en bois pour mélanger
Un petit bol
Un pot de crème vide

LA RECETTE :
Réservez les pelures de 2 clémentines de Corse (préalablement lavées). Disposez dans une assiette plate les morceaux desdites clémentines, à proximité d’une source de chaleur (radiateur, poêle…) le temps de leur séchage (entre 2 et 3 jours) ou, pour gagner du temps, dans un four à une température de 70°C durant 1h30. Mixez les écorces déshydratées durant quelques minutes afin d’obtenir une poudre fine. Incorporez ensuite : lait et miel. Mélangez les ingrédients jusqu’à obtention d’une pâte homogène, avant d’appliquer le gommage sur l’ensemble de votre visage. Massez doucement pendant 1 à 2 minutes avant de rincer à l’eau clair.

Exfoliée et débarrassée de ses impuretés, votre teint sera, sans nul doute, plus lumineux !

À noter : N’abusez pas des gommages afin de ne pas irriter votre peau. Ceux-ci doivent rester exceptionnels et choisissez des produits issus de l’agriculture biologique !

Autre astuce beauté à réaliser à partir de vos écorces de clémentines de Corse : frottez, de temps à autre, de façon circulaire (avant ou après le brossage), le blanc de l’intérieur d’une pelure sur les dents pour un effet blanchissant « coup d’éclat » !





Dernière édition par Libellule le Lun 8 Mai 2017 - 21:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Dim 12 Mar 2017 - 20:00



source https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/
Le masque à l’avocat : un grand classique de la beauté au naturel !
Chère lectrice, cher lecteur,

Parmi les recettes de nos grands-mères qui ont traversé le temps sans prendre une ride, il y a le fameux masque à l’avocat. Mais pourquoi ce végétal est-il considéré comme un bienfait pour la peau ? Et comment l’utiliser ? Je vous propose de faire le point...

Les trésors de l’avocat
L’avocat est le fruit de l’avocatier, ou Persea gratissima, que l’on connaît depuis des siècles grâce aux Espagnols qui l’ont ramené du Mexique où il reste le roi de l’assiette avec le fameux guacamole.
Comme beaucoup de fruits, il contient une part intéressante de vitamines (vitamine E, bêta-carotène et PP), et aussi quelques oligo-éléments.
Mais ce qui compte surtout, c’est que l’avocat est un des rares fruits contenant des lipides en nombre, et notamment de bons acides gras complexes.
Ces composés lipidiques sont des acides gras mono- et polyinsaturés qui améliorent plusieurs fonctions de notre organisme.
D’ailleurs, lorsqu’on presse l’avocat, on produit une huile merveilleuse en cosmétique naturelle.
Cette huile, comestible, fine et pénétrante si on la masse sur la peau, a une jolie couleur verdâtre.
Elle est la seule, avec l’huile de macadamia, à contenir le fameux acide palmitoléique, capable de protéger et renforcer la membrane de nos cellules.

C’est sans aucun doute cette extraordinaire combinaison d’actifs qui fait de l’avocat un des chouchous de la cosmétique naturelle, tant par voie interne que par voie externe, sur la peau ou les cheveux. Ainsi, on conseille l’avocat écrasé ou, mieux encore, l’huile d’avocat pour les peaux sèches en recherche de souplesse, douceur et élasticité.

Comment faire un masque visage à l’avocat en mode Slow Cosmétique ?
Même un grand classique du soin au naturel a toujours de quoi nous étonner.
Je vous propose d’écraser un avocat bien mûr pour l’appliquer sur la peau sèche ou les cheveux abîmés.
Un procédé un peu loufoque, certes, mais pas tant si on le pratique correctement.

Découvrons ici comment réaliser un masque à l’avocat pour le visage :
Étape 1 : Choisissez un avocat bien mûr, mais encore frais.
Astuce : vous devez légèrement presser l’avocat et sentir une certaine souplesse, cela veut dire qu’il est mûr.
Un avocat trop vert et trop ferme n’est pas idéal pour la cosmétique maison car il sera difficile à écraser.

Étape 2 : Coupez l’avocat en deux et retirez le noyau.
Raclez alors la chair d’une moitié d’avocat dans un bol.
Avec une fourchette, écrasez l'avocat longuement jusqu'à ce que sa consistance devienne vraiment crémeuse et sans grumeaux si possible.

Étape 3 (facultative) : Vous pouvez ajouter une demi-cuillère à café de jus de citron à la purée d’avocat si vous remarquez que vous avez trop de chair pour un seul masque (mais c’est rare) et que vous prévoyez d’utiliser le reste le lendemain ou même le surlendemain.
En effet, le jus de citron empêche l'avocat écrasé de s’oxyder et de brunir.

Étape 4 : Mélangez la pâte d'avocat avec un ou deux ingrédients supplémentaires que vous aurez choisis pour leur action spécifique :

Pour les peaux très sèches : 1 cuillère à café de miel liquide et 3 gouttes d’huile essentielle de myrrhe ou de ciste.

Pour les peaux mixtes ou grasses qui sont déshydratées : 1 demi-cuillère à café de citron et 1 pincée de farine de riz ou de tapioca.

Pour les peaux sèches ou inconfortables en recherche d’élasticité : 1 cuillère à café d’huile vierge et bio d’avocat, si possible porteuse de la mention Slow Cosmétique pour être sûr de sa qualité [1]. Une bonne huile d’avocat est un atout anti-âge et « souplesse » très puissant pour la peau. Elle complète bien les propriétés nourrissantes et rafraîchissantes du fruit écrasé.

Pour toutes les peaux matures qui voudraient resserrer leurs pores et être un peu « liftées » : 3 gouttes d’huile d’avocat et une cuillère à café de blanc d’œuf liquide.

Bien sûr, vous pouvez aussi ne rien ajouter du tout à votre purée d’avocat ! Écrasé, il peut se suffire à lui-même tant il est nourrissant et adoucissant pour la peau !

Étape 5 : Lavez soigneusement et rincez votre visage à l’eau tiède pour purifier un peu la peau et pour la préparer à recevoir le masque. La peau nettoyée sera en effet plus apte à assimiler les corps gras et les actifs du masque d'avocat. Séchez.

Étape 6 : Appliquez avec les doigts une couche moyenne de purée d'avocat sur votre visage. Vous pouvez frotter un peu, en évitant le contact avec vos yeux et vos cheveux. Continuez de frotter la pâte sur votre peau afin que votre visage soit entièrement recouvert mais que la pâte reste en couche.

Laissez le masque d'avocat sur votre visage pendant au moins 15 minutes, ou jusqu'à ce que le mélange sèche. Il est inutile de le laisser poser une fois qu’il est très sec.

Étape 7 : Retirez le masque en rinçant votre visage doucement avec de l'eau tiède. Vous pouvez vous aider d’une grande lingette démaquillante lavable.

Évitez de frotter brusquement votre peau. Une fois la pâte ôtée, rincez encore votre visage avec beaucoup d’eau fraîche. L’eau froide referme les pores de la peau.

Tamponnez votre visage avec une serviette pour sécher.

Avertissements :
Ne pas appliquer un masque à l’avocat sur votre visage si vous avez une allergie connue à l’avocat.

La purée d’avocat peut tacher les tissus.
Envisagez de porter un vêtement auquel vous ne tenez pas particulièrement lorsque vous pratiquez ce masque de beauté.

Dernier conseil :
Pensez à manger l’autre moitié de l’avocat si vous ne l’avez pas utilisée, c’est un en-cas très sain !

Ce que je fais personnellement avec l’huile d’avocat
Je la conseille souvent pour les personnes qui ont perdu du poids et qui souhaitent une huile « raffermissante » au niveau des flancs, des fesses ou des cuisses.
Il faut alors en masser quelques gouttes chauffées dans les paumes, matin et soir sur les zones à raffermir.

Je conseille aussi l’huile d’avocat sur les cheveux difficiles à démêler ou très secs et cassants.
Après le shampoing et sur cheveux mouillés, mon astuce consiste à mettre dans les paumes 4 gouttes d’huile d’avocat et 6 gouttes de gel d’aloe vera de bonne qualité [2].
On chauffe la préparation dans les doigts et on démêle ainsi toute la chevelure en se « peignant » avec les mains.
Cela ne graisse pas le cheveu car on utilise très peu de produit.
On laisse poser le gel et l’huile pendant 30 minutes si possible, sous une serviette.
On démêle ensuite à nouveau et on peut alors sécher au sèche-cheveux (pas trop chaud) ou à la serviette.
On peut aussi rincer, mais cela n’est pas vraiment nécessaire ici.

Je trouve le résultat vraiment bluffant sur une chevelure bouclée ou crépue, mais vous verrez que c’est très bien pour les cheveux trop fins également.

Amicalement,

Julien Kaibeck

Sources :  
[1] J’utilise personnellement l’huile d’avocat bio de Saint Hilaire que vous trouverez ICI

[2] De bonnes formules de gel d’aloe vera sont trouvables ICI



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.





Dernière édition par Libellule le Lun 8 Mai 2017 - 21:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Jeu 16 Mar 2017 - 8:47



source https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/
Crèmes hydratantes : ne tombez pas dans le panneau !
Par Julien Kaibeck/7 juin 2016


Vous êtes de plus en plus nombreux à faire vos crèmes hydratantes à la maison et vous avez bien raison. La preuve, je faisais récemment quelques courses quand je suis tombé sur une crème soi-disant naturelle qui contenait en fait du methylisothiazolinone, un conservateur destiné à remplacer les parabènes mais qui provoque un eczéma de contact chez certaines personnes.

Au fond, une crème ce n’est rien de plus qu’une émulsion d’huile et d’eau grâce à un émulsifiant. Certains utilisent parfois la cire d’abeille qui est excellente pour préparer un onguent par exemple, mais ce n’est pas l’idéal pour les crèmes hydratantes car elle ne peuvent pas contenir beaucoup d’eau.

Pour ma part, j’utilise pour ce faire un émulsionnant de type xyliance [1], à faire fondre au bain-marie dans de l’huile avant d’ajouter les éléments aqueux. Aujourd’hui, je voudrais vous proposer une recette encore plus simple. C’est un geste qui ne prend que quelques secondes et qui vous fera bénéficier de toutes les propriétés d’une bonne crème hydratante.

Prenez dans le creux de votre main 3 larmes de gel d’aloe vera et ajoutez-y 2 larmes d’huile végétale.

À moins d’avoir une peau à problèmes pour laquelle l’huile de nigelle est tout indiquée, je vous recommande vivement l’huile d’argan ou celle de carotte qui illuminera votre teint.

Mélangez directement avec vos mains pour réaliser une émulsion « minute » et il ne vous reste plus qu’à appliquer ce soin hydratant et protecteur comme une crème.

Même quand on est un peu pressé il est toujours possible d’adopter le bon réflexe Slow Cosmétique, et dans ce cas-ci avec des ingrédients très peu transformés !

Julien Kaibeck

sources
[1] Cet émulsifiant est d’origine végétale, ce n’est pas le seul. On trouve des émulsifiants naturels pour réaliser des crèmes et des laits cosmétiques ICI



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.





Dernière édition par Libellule le Lun 8 Mai 2017 - 21:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Ven 17 Mar 2017 - 20:33



source https://www.pure-sante.info/coton-tige-petit-plaisir-couter-tres-cher/
Coton-tige, le petit plaisir qui peut coûter très cher
Par Gabriel Combris/23 novembre 2016


L’adjudant C., un sous-officier des Troupes de Marine qui a supervisé mes « classes », lors de mon service militaire, adorait les cotons-tiges.

Mais pas vraiment pour se triturer l’oreille avec l’air content…

Il trouvait que rien n’était plus efficace qu’un coton-tige pour nettoyer un fusil-mitrailleur dans les coins, les recoins, les sous-recoins etc. « Avec ça, votre Famas, disait-il, il va bri-ller nickel ».

Pour le reste, en revanche, il conseillait de « mettre ces trucs à la poubelle ». Et en tout cas « pas dans les oreilles, vous allez devenir sourds… Et quand on est adjudant, on aime bien se faire entendre… »

Bon, vous voyez l’ambiance. Maintenant, sur le fond, il faut bien reconnaître qu’il avait parfaitement raison, l’adjudant. On peut se servir d’un coton-tige pour astiquer un fusil, pour polir l’argenterie, huiler une pièce de métal ou faire une Tour Eiffel miniature, mais surtout pas pour se nettoyer les oreilles.

Car s’il est vrai que se gratter l’oreille, c’est du quatre étoiles en sensations (l’oreille est une zone « érogène »), c’est aussi complètement inutile, et pire, dangereux.

Station de lavage automatique
Vous l’avez remarqué comme moi : il ne sert à rien de vouloir se mettre le doigt dans le fond de l’oreille, ça ne passe pas ! Le conduit auditif est quasiment inaccessible, et ce n’est pas un hasard :

C’est que nos oreilles se nettoient toutes seules !

Le cérumen (cire de l’oreille) s’évacue naturellement, il se déplace grâce aux mouvements de votre mâchoire : quand vous parlez, quand vous mâchez, quand vous baillez etc.

Une fois qu’il atteint votre oreille externe, il va peu à peu disparaître et partira totalement lorsque vous plongerez votre tête sous la douche ou dans le bain.

Pas besoin donc de coton-tige, et en réalité pas besoin non plus de se nettoyer les oreilles régulièrement. Le travail se fait très bien tout seul, quand il le faut.

Le risque majeur : devenir sourd
D’autant que ces gestes-là peuvent s’avérer nuisibles. La peau du conduit auditif est très fine et fragile, tout comme les osselets, ces petits os situés à l’intérieur de votre oreille et qui vous permettent d’entendre correctement.

Si les osselets sont endommagés, cela peut entraîner une fuite du liquide de l’oreille interne qui peut se traduire par des vertiges graves. Potentiellement, cela pourrait déboucher sur une perte d’audition permanente.

Les oreilles aiment le cérumen
Le cérumen est composé principalement de cellules mortes de la peau. Il contient également du lysozyme, une enzyme antibactérienne, des acides gras, du cholestérol…

S’il est là, c’est que vos oreilles en ont besoin : il permet notamment de protéger l’oreille contre les infections bactériennes et de la lubrifier (et d’éviter ainsi l’assèchement et la démangeaison de la peau à l’intérieur du canal).

Un autre risque de l’utilisation des cotons-tiges est qu’ils peuvent pousser le cérumen dans la partie profonde de votre conduit auditif, à proximité du tympan.

Quand c’est le cas, le cérumen peut apporter avec lui, de l’oreille externe vers l’oreille interne, des champignons, des bactéries et des virus, ce qui augmente le risque d’infection. Il peut également bloquer votre canal auditif, ce qui peut conduire à une perte auditive ou même provoquer une rupture du tympan. La visite chez le spécialiste (ORL) devient alors indispensable.

Tout ce qui est naturel n’est pas bon
Vous avez peut-être déjà vu des publicités pour une solution « naturelle » de nettoyage des oreilles, présentée comme une « ancienne méthode thérapeutique des premiers habitants d’Amérique du Nord et d’Amérique Centrale » : la bougie d’oreille (également appelée bougie Hopi ou bougie auriculaire) [1].

Le principe ? Il s’agit d’un tube de tissu recouvert de cire d’abeille qui se place dans le conduit auditif le temps d’une combustion complète.

Selon les personnes qui les vendent, cela créerait une petite aspiration d’air qui permettrait de ramollir et d’aspirer le cérumen qui se trouve dans le conduit auditif.

Bon, ok c’est naturel, ok c’est vendeur (la bougie de l’Inca, celle des vieux indiens etc.) mais le problème est qu’il n’existe absolument aucune preuve scientifique de l’efficacité de ces bougies (et notamment du fait que la combustion crée la moindre aspiration) alors qu’il existe en revanche de nombreuses preuves de leur dangerosité : eczéma de contact à l’entrée du conduit auditif externe, brûlures du pavillon ou du conduit auditif externe, occlusion partielle ou totale du conduit par accumulation de cire provenant de la bougie et même perforation du tympan [2].

Bref, passez votre chemin.

Quant aux vertus spirituelles qu’on veut leur associer (rééquilibrage énergétique, régulation de la pression etc.), on obtiendra les mêmes en s’asseyant pour méditer ou prier avec une délicate odeur d’huile essentielle de lavande en diffusion aérienne.

Accessoirement, vous aurez moins de risques de prendre feu…

Lorsque l’oreille est bouchée
Mais que faire alors, lorsque le cérumen s’accumule au point de former un bouchon dans l’oreille ?

Si votre tympan est perforé, l’enlèvement manuel par un médecin est recommandé, mais dans la plupart des autres cas, vous pouvez éliminer ces bouchons vous-même.

La façon la plus simple est d’abord de ramollir la cire en plaçant quelques gouttes d’huile d’olive, d’huile de noix de coco ou de l’eau chaude dans votre oreille. Ensuite, versez un bouchon de peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée) à 3 % dans chaque oreille.

Vous entendrez un certain bouillonnement (pas de panique, c’est normal) et ressentirez peut-être une légère sensation de brûlure. Attendez que le bouillonnement et le picotement disparaissent (habituellement de 5 à 10 minutes), puis égouttez sur un tissu et répétez avec l’autre oreille.

Enfin, l’accumulation de l’excès fréquent de cérumen peut être liée à une carence en oméga-3.

Les meilleures sources alimentaires d’oméga-3 sont notamment les sardines, les anchois et le saumon sauvage d’Alaska. Vous pouvez également les trouver en compléments, comme dans l’huile de krill (petite crevette) ou dans des formules spéciales.

Santé !

Gabriel Combris

[1] Wikipedia : bougie d’oreille
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bougie_d%27oreille

[2] Bougies auriculaires
http://www.oreillemudry.ch/bougies-auriculaires/



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

PureSanté est un service d'information gratuit de SNI Editions.
Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France



source https://www.santenatureinnovation.com/
Laissez la cire de vos oreilles tranquille
Des millions de personnes chaque année vont consulter leur médecin pour se faire retirer des bouchons de cire dans les oreilles.

Sur Internet, on trouve d'innombrables produits, sérums et bougies pour nettoyer les oreilles, dont beaucoup ne sont absolument pas recommandés.

Lorsqu'une personne se lève le matin et prend sa douche, se passer un bâtonnet de coton dans les oreilles pour en retirer la cire paraît être un geste de bonne hygiène.

Mais en réalité, la cire d'oreille, ou cérumen, est justement produite par vos oreilles pour les nettoyer naturellement et protéger la délicate mécanique de l'audition des intrusions de bactéries et de champignons. C'est un produit naturel, bénéfique pour votre santé, et dont vos oreilles ont besoin. Alors, ce n'est pas la peine d'essayer de vous en débarrasser, bien au contraire.

Comment le cérumen nettoie vos oreilles
Chaque fois que vous mâchez, le cérumen est poussé vers l'extérieur, emmenant avec lui toute la poussière, saletés et particules de matières qui pourraient s'accumuler dans le canal, et en particulier les cellules mortes de vos tympans.

Le cérumen est riche en acides gras saturés, en lysozyme et il est acide, ce qui en fait une excellente protection contre les bactéries dangereuses, en particulier le staphylocoque doré, et l'Escherichia Coli.

Enfin, contrairement à ce qu'on raconte parfois, la cire des oreilles n'empêche nullement d'entendre. Au contraire, grâce au cholestérol, au squalène et aux nombreux acides et alcools gras à longue chaîne qu'elle contient, elle lubrifie et empêche l'assèchement et la démangeaison de la peau à l'intérieur du canal auditif, et aide à la maintenir jeune.

Si vos oreilles produisent tant de cire qu'on la voit de l'extérieur, « la confiture d'orange » comme disent mes enfants, n'hésitez évidemment pas à la nettoyer ! Vous pouvez utiliser de l'eau savonneuse, ou un coton tige, mais l'important est de vous contenter de laver le pavillon de votre oreille, et l'entrée du conduit, mais surtout, n'allez pas creuser loin à l'intérieur.

Que faire en cas de gros bouchon
Il est capital de comprendre que la « cire d'oreille » n'est pas du tout de la cire : c'est une substance soluble dans l'eau. Cela veut dire que, même si vous avez un gros bouchon dur bloqué dans le canal auditif, vous n'avez pas besoin d'acheter les produits coûteux vendus dans le commerce.

Faites simplement couler un petit peu d'eau, à température corporelle, dans votre conduit auditif, puis laissez la nature faire son travail. L'effet mécanique de vos mâchoires, lorsque vous mangez, aura pour effet de pousser ce bouchon peu à peu vers l'extérieur.

Mais n'allez pas le chercher avec un coton-tige car vous risquez plus de l'enfoncer encore, avec le risque de vous blesser le tympan.

Que penser des bougies nettoyantes ?
Des bougies nettoyantes sont proposées à la vente, et certains leur attribuent des vertus spirituelles, telles que le « rééquilibrage énergétique ».

Je ne me prononcerai pas à ce sujet, mais en revanche, il est clair que ces bougies ne permettent pas de nettoyer les oreilles.

Les vendeurs vous expliquent que ces bougies nettoient le cérumen par aspiration mais en réalité, l'aspiration provoquée par la combustion de la bougie est beaucoup trop faible pour aspirer cette substance collante. Au contraire, l'expérience montre que c'est plutôt la cire de la bougie qui risque de se retrouver dans vos oreilles, plutôt que le contraire !

Les résidus que vous retrouvez dans le canal de la bougie ne proviennent pas du tout de votre oreille, mais de combustion de la bougie elle-même. (1)
Quant à ceux qui prétendent que la chaleur de la bougie ferait fondre le cérumen, une expérience menée en 2007 au Canada a mesuré la température de la base de la bougie, pendant que celle-ci brûlait. La température la plus haute relevée est de 22°C, soit bien en-dessous de la température corporelle qui varie entre 36,1°C et 37,8°C. L'étude conclut donc à l'impossibilité pour une bougie d'oreille de faire fondre le cérumen. (2)

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

Sources :
(1) http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8849790?dopt=Abstract [archive], Ear candles--efficacy and safety (en anglais)
(2) http://www.cbc.ca/marketplace/pre-2007/files/health/earcandle/statement.html



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés.
Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être.
L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués.
L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs.
Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d'information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal - France



Dernière édition par Libellule le Jeu 23 Mar 2017 - 18:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Sam 18 Mar 2017 - 19:56



source https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/
Faites-vous ces 3 gestes antirides ?
Par Julien Kaibeck/20 octobre 2014


Depuis la nuit des temps, les hommes comme les femmes cherchent à éradiquer leurs rides. Et depuis que la cosmétique existe, des formules en tout genre nous promettent monts et merveilles.

Il suffit de regarder les publicités : rides « repulpées », « effacées », « lissées »… Le vocabulaire de la cosmétique est inépuisable sur le sujet… Comme pour mieux cacher l’essentiel, à savoir qu’il n’existe aucun cosmétique capable de combler réellement une ride installée. Aucun qui ne puisse l’effacer définitivement. Rien qui ne puisse réellement vous réconcilier avec votre miroir !

Certes, les cosmétiques high-tech vous démontrent par A + B que vos rides peuvent s’atténuer en appliquant tel ou tel produit. Les résultats sont en réalité bien superficiels : ils tiennent plutôt du placebo, voire du maquillage (un produit qui lisse la peau ne la pénètre pas).

Je ne vais pas vous donner de faux espoirs, ce n’est pas mon genre. Par contre, je vais m’atteler à vous dire toute la vérité sur les rides, et ce qu’il convient de faire en prévention pour limiter leur apparition, ou les atténuer si elles sont là.

Savez-vous vraiment ce que sont les rides ?
J’aime les décrire selon leur nature, car il en existe de plusieurs types :

Certaines rides sont dues aux plis répétés que connaît la peau lorsque le visage s’exprime, sourit ou se crispe. Ce sont les rides « d’expression » souvent situées aux coins des yeux ou de la bouche. Pour les atténuer, le botox par exemple inhibe l’influx nerveux, empêchant ainsi la peau de se plisser, afin de lisser la zone ciblée temporairement… jusqu’à la prochaine injection !
D’autres rides, souvent plus profondes, sont dues à une modification de la structure cutanée (perte de collagène) combinée au pouvoir irrémédiable de l’attraction terrestre… C’est la « ptose » : la peau moins élastique retombe vers le bas et se plisse. Le combat est perdu d’avance pour les produits cosmétiques qui restent en surface et n’atteignent jamais le derme abîmé, mais certaines injections de comblement sont parfois proposées (à l’acide hyaluronique par exemple). On voit parfois les dégâts de ce type de soins : tous les médecins esthétiques ne sont pas des virtuoses !
Faut-il dès lors ne plus jamais sourire de peur d’accélérer la survenue des rides, ou se livrer au bistouri de la médecine esthétique ?

Non. Il est possible d’atténuer visuellement les rides et de prévenir leur développement en adoptant quelques gestes simples.

Une crème ? Un sérum miracle ? Non plus.

Le premier réflexe antirides, c’est la gymnastique faciale ! Viendront ensuite les soins exfoliants, et les massages à base d’huiles végétales riches en vitamines et acides gras oméga-3 et 6.

Le geste antirides N°1 : la gymnastique faciale
Imaginez que vous ne stimuliez jamais les muscles de votre corps. Très vite, vos bras et vos jambes ressembleraient à des nouilles cuites…

Le visage, lui aussi, est truffé de muscles. Beaucoup trop souvent, on oublie de les stimuler pour les maintenir fermes et élastiques. Vous vous plaignez d’avoir perdu l’ovale de votre visage ? Vos joues tombent ? Ce n’est pas étonnant si vous n’avez jamais fait d’exercices pour maintenir les tissus bien en place…

La gymnastique faciale est une discipline méconnue qui propose des exercices ciblés pour muscler un ou plusieurs muscles du visage.

On peut tout travailler :
Les muscles du contour de la bouche
Les zygomatiques
Les muscles de la mâchoire
Les muscles des pommettes
Les muscles du contour de l’œil
Et même les muscles situés à hauteur des sourcils et du front
C’est d’une efficacité redoutable. Les résultats sont visibles même sur des peaux matures déjà ridées, car les muscles exercés régulièrement reprennent volume et élasticité rapidement. Encore faut-il connaître les bons exercices et les pratiquer à raison de 10 minutes environ chaque jour.

Je vous donnerai dans une prochaine lettre quelques bons exercices en vidéo, à pratiquer chez vous. Vous en trouvez aussi dans mon livre Adoptez la Slow Cosmétique paru chez Leduc.

Le geste antirides N°2 : l’exfoliation
Un bon gommage ne sert pas qu’à nettoyer la peau. Il élimine des cellules mortes à la surface de l’épiderme, en fait remonter de plus jeunes, et par son action mécanique parfois il peut stimuler l’échange sanguin dans le derme, là où il est important de garder une bonne tonicité le plus longtemps possible.

Les médecins esthétiques pratiquent des peelings à l’acide glycolique ou aux acides de fruits depuis de nombreuses années. Ces procédures visent à « faire peau neuve ». On élimine une couche plus ou moins superficielle de peau, et la peau régénérée ensuite paraît plus jeune. Ces interventions sont cependant coûteuses, peu aisées et non naturelles pour la plupart.

À la maison, il est possible d’adopter une routine d’exfoliation régulière pour un effet au long cours… En gommant correctement la peau deux fois par semaine, on peut déjà noter un résultat sur une peau mature après un mois.

Le premier gommage de la semaine peut être mécanique [1], sauf si vous souffrez d’acné, de rosacée ou de couperose aigüe. Ce gommage se pratique avec un mélange dont les grains doivent être très fins et très réguliers.

Pour le pratiquer, on peut par exemple mélanger une cuillère à café de bicarbonate de soude à une cuillère à café d’huile d’argan. Avec la pâte obtenue, on masse le visage de l’intérieur vers l’extérieur, sans frotter ni appuyer. Les manœuvres répétées se font très douces comme des caresses, c’est très important pour ne pas abîmer la peau. On masse son gommage pendant 2 minutes au moins (c’est long), et on peut insister sur les rides du front ou de la bouche en pratiquant de petits mouvement circulaires au doigt. On n’appuie jamais, on laisse les grains et l’huile frotter délicatement la peau de façon égale et répétée. C’est cela le secret. Au final, on rince abondamment. La peau est douce et le teint égal.

Le deuxième gommage de la semaine peut être enzymatique, c’est à dire capable d’agir tout seul grâce à l’acidité, sans action mécanique. On le fabrique en mélangeant une cuillère à café de citron pour les acides de fruits, une cuillère à café de yaourt brassé pour l’acide lactique, et une cuillère à café de miel. La préparation liquide s’applique au pinceau sur le visage, surtout pas dans les yeux. On laisse poser 15 longues minutes. Cela picote un peu. On rince alors à l’eau avant de sécher et d’hydrater correctement avec un hydratant adapté et naturel [2]. Cette exfoliation douce égalise le teint et stimule le renouveau cellulaire. C’est tout bénéfice pour un visage plus jeune.

Le geste antirides N°3 : le massage nutritif du visage
Si vous êtes intéressé(e) par les soins cosmétiques, vous avez sûrement déjà pris l’habitude d’appliquer tous les jours un soin hydratant et protecteur sur votre visage et votre cou. C’est très bien !

Mais ce soin contient-il tous les nutriments vivants que la nature met à disposition de votre peau ? Et lors de l’application, le massez vous correctement ?

Vous l’aurez compris : un bon soin antirides est un soin riche en vitamines et acides gras essentiels, et il s’accompagne d’un massage relativement intensif du visage pour stimuler la peau.

Voici quelques astuces à mettre en pratique chaque jour, au moins une fois le soir venu :
-Sélectionnez un produit hydratant réellement riche en nutriments pour la peau. Lisez les étiquettes : il devra contenir dans le début de sa liste d’ingrédients de bonnes huiles végétales anti-âge parmi celles de rose musquée (Rosa rubiginosa), d’églantier (Rosa canina), d’argousier, de pépin de framboise, d’onagre (Œnothera biennis), de bourrache (Borago officinalis) ou d’argan (Argania spinosa).

-Chauffez dans les paumes votre produit anti-âge avant de l’étaler sur tout le visage et le cou. Utilisez le plat de vos paumes comme pour vous caresser le visage de façon appuyée. Une fois le produit étalé, utilisez la pulpe des doigts pour masser le visage de l’intérieur vers l’extérieur. Le massage doit durer 2 minutes au moins… Commencez par le milieu du front et redescendez sur les tempes, plusieurs fois. Pincez les sourcils en les lissant de l’intérieur vers l’extérieur. Tapotez délicatement le contour des yeux, de l’extérieur vers l’intérieur, puis dans l’autre sens. Massez ensuite les bajoues et les joues de bas en haut, et sentez les muscles de vos pommettes s’écraser sous vos mouvements, pour se gonfler de sang ensuite. Terminez par des mouvements de lissage sur le menton, puis le cou, de bas en haut. Peu importe la technique pour autant que nous massiez de façon répétée et symétrique, avec le plat des paumes, sans froisser inutilement la peau, sans vous griffer ni vous faire mal. Le massage du visage est un réel plaisir sensoriel, et c’est encore meilleur quand on sait qu’il stimule tellement l’échange de sang et d’oxygène qu’il en devient un geste antirides majeur.

Votre programme antirides est là :
10 minutes de gymnastique faciale par jour
Un massage consciencieux de 2 minutes au moins par jour avec un produit de qualité
Deux séances d’exfoliation douce par semaine.

Cette méthode n’est pas magique. Elle nécessite un investissement relativement important, mais elle vous fera un bien fou. Bonne nouvelle, elle ne coûte pas aussi cher et n’est pas aussi farfelue que toutes les solutions que vous pourrez trouver sur le chemin de la jeunesse « éternelle » et chimique…

D’ici à ma prochaine lettre, je vous fais mes amitiés et m’en vais pratiquer quelques grimaces anti-âge…

Julien KAIBECK

sources
[1] Un gommage est composé d’une base (par exemple une crème hydratante) et d’ingrédients exfoliants. L’exfoliation peut être chimique (molécule) ou mécanique (grains abrasifs).

[2] Vous trouvez des soins hydratants anti-âge de qualité, sélectionnés pour leur formule propre et non trompeuse, chez plusieurs marques lauréates de la Mention Slow Cosmétique ici.
https://www.slow-cosmetique.com/visage/hydrater-et-proteger-le-visage/serums-visage.html



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.





Dernière édition par Libellule le Lun 8 Mai 2017 - 22:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   

Revenir en haut Aller en bas
 
PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CIRQUE DU SOLEIL] Topic unique
» Astiquer le corps d'un ukulele
» tin can pete (guitare corps en bidon jouée slide)
» corps et accesoire de guitare
» Mon rayon de soleil du jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: SANTE- DIETETIQUE- HYGIENE- BEAUTE- :: Dossiers pour réfléchir à notre manière de vivre et se nourrir-
Sauter vers: