Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3005
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Mar 31 Jan 2017 - 21:31



J'ai trouvé des conseils intéressants sur ce site
source http://amelioretasante.com/comment-eliminer-naturellement-les-points-noirs/
Comment éliminer naturellement les points noirs?
Les points noirs se trouvent sûrement parmi les problèmes de beauté les plus fréquents de la peau. Il apparaissent surtout sur les peaux grasses. Ce problème survient lorsque les pores s’obstruent et que le manque d’hygiène ou les changements de températures solidifient la graisse. Il sont noirs car ils ne sont pas couverts de peau et l’air libre oxyde leur couche supérieure, qui finalement prend cette teinte.

En général, les points noirs se trouvent sur les parties du visage comme le nez et les zones alentours. Ils sont donc très visibles et cela pose un vrai problème esthétique. Par chance, il y a beaucoup de façon de s’en débarrasser et cela, sans avoir à dépenser de grosses sommes d’argent en traitements coûteux puisque nous pouvons le faire naturellement.

Les astuces quotidiennes de beauté pour traiter et prévenir les points noirs
Pour traiter et éviter l’apparition des points noirs, il est nécessaire de s’imposer une « routine de beauté » très spéciale qui garantit le nettoyage profond du visage et l’hydratation de la peau. Nous allons ici vous donner les étapes que vous devez suivre tous les jours pour éliminer pour éliminer les points noirs et obtenir une peau radieuse.

Le nettoyage
La première étape pour éliminer les points noirs est d’appliquer un traitement de nettoyage qui laisse la peau douce et exempte de toute saleté. Pour nettoyer votre visage correctement, vous pouvez vous faire un masque maison et/ou utiliser des produits de soin du visage.

Vous aurez besoin de
1 cuillerée d’avoine
1 cuillerée de yaourt
1 cuillerée de jus de carotte
1 cuillerée d’huile d’olive
Que devez-vous faire?
Mélangez bien tous les ingrédients jusqu’à l’obtention d’une pâte. Appliquez-la sur le visage, laissez agir pendant 15 minutes et rincez abondamment à l’eau froide.

L’exfoliation
La deuxième étape de ce traitement quotidien est l’exfoliation, très importante pour éliminer les cellules mortes qui se logent dans la peau. Il est très bon de réaliser une exfoliation 2 ou 3 fois par semaine afin de maintenir votre peau propre et saine.

Vous aurez besoin de
1 banane mûre
2 cuillerées de sucre épais
1 cuillerée d’huile d’amande
Que devez-vous faire ?
Mélangez bien tous les ingrédients jusqu’à l’obtention d’un pâte visqueuse. Appliquez-la sur la peau et faites des massages circulaires pendant quelques minutes.

La tonification
Pour enlever toutes les impuretés de la peau, il est idéal de faire une tonification qui rend la peau 100% propre et douce. Voulez-vous apprendre à faire un tonique maison ?

Vous aurez besoin de
1 concombre
½  litre d’eau
Que devez-vous faire ?
Le concombre est idéal pour réparer, hydrater et donner de la vitalité à la peau, grâce à ses propriétés astringentes qui éliminent impuretés et excès de graisse dans la peau.

Pour réaliser ce tonique, vous devrez couper un concombre en morceaux et l’introduire dans un récipient dans un ½ litre d’eau. Mettez à bouillir pendant 30 minutes, laissez reposer et appliquez sur la peau avec un morceau de coton.

Masques maison pour éliminer les points noirs
Après avoir nettoyé la peau correctement, votre visage sera prêt à recevoir un traitement spécial pour éliminer les points noirs qui vous gênent tant. Ces masques maison sont idéaux pour lutter ce problème et si vous suivez la routine de beauté évoquée plus haut, les points noirs disparaîtront totalement.

Le masque à l’ananas
Ce masque est idéal pour tout type de peau. L’ananas a des propriétés astringentes, hydratantes et est excellent pour aider à fermer les pores où se logent les points noirs.

Vous aurez besoin de
½ tasse de jus d’ananas naturel
1 cuillerée de miel
Que devez-vous faire ?
Mélangez bien ces deux ingrédients et appliquez-les sur la peau du visage. Laissez agir pendant 15 minutes et rincez à l’eau tiède.

Masque d’aloe et de tomate
Avec ce masque, vous pourrez éliminer les excès de graisse et les agents qui influent sur l’apparence des points noirs. Les propriétés hydratantes de l’aloe et de la tomate vous aideront à obtenir une peau douce, lisse et sans imperfections.

Vous aurez besoin de
1 tomate mûre
1 feuille d’aloe
Que devez-vous faire ?
Écrasez bien la tomate et mélangez-la à la pulpe de l’aloe vera. Mettez ce mélange sur la peau du visage et laissez agir pendant 20 minutes.





Dernière édition par Libellule le Lun 8 Mai 2017 - 21:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3005
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Mar 31 Jan 2017 - 21:32



source http://amelioretasante.com/usages-du-cafe-dans-les-traitements-de-beaute/
Les usages du café dans les traitements de beauté
De nombreuses voix s’élèvent contre cette boisson si populaire dans le monde entier. Certaines disent que le café est bon pour la santé, d’autres que non. Cependant, dans le cas d’un usage local et externe, personne ne doute de ses bons effets. C’est d’ailleurs pour cela qu’on l’utilise dans l’esthétique féminin et qu’il fait partie intégrante des traitements, des crèmes et des lotions. Découvrez ici les bienfaits du café pour la beauté.

Propriétés du café
C’est l’une des boissons les plus consommées au monde : prétexte pour se retrouver entre amis, pour discuter après le diner, excellent allié pour de se réveiller le matin ou lors d’une baisse d’énergie au travail. Le café contient de nombreuses propriétés bénéfiques pour notre corps. Sa haute teneur en caféine brûle les graisses, ce qui réduit les kilos, la taille et élimine la cellulite.

Pour l’usage externe, le café est un exfoliant naturel et très efficace, car ses grains moulus stimulent le renouvellement cellulaire. Il produit un effet anti-inflammatoire qui calme la peau quand elle est irritée et rougie. Il possède des propriétés astringentes qui éliminent les mauvaises odeurs et permet également un nettoyage profond. C’est aussi un antioxydant naturel qui protège la peau des effets nocifs des radicaux libres, qui génèrent un vieillissement prématuré.

Certains affirment que l’on doit consommer trois tasses de café par jour (environ 500 mg de caféine), pour stimuler la concentration, l’attention, l’apprentissage et la mémoire. On dit également qu’il combat la dépression, évite la somnolence et apporte énergie et sensation de bonheur.

Dans l’industrie de l’esthétique, le café est utilisé pour améliorer l’apparence, surtout féminine. Certains produits ou traitements de beauté ont comme ingrédients principaux des graines de café, qui servent à réaffirmer, réduire et définir les courbes. Dans certains centres d’esthétisme, on propose la « caféthérapie », qui revitalise la peau à l’aide d’un peeling blanchissant en utilisant un masque facial à base de café.  Il permet de faire un grand nettoyage, une dermabrasion, une exfoliation etc. Le résultat est une peau plus fraiche, hydratée, jeune et douce.

Café et cellulite
La plupart des traitements qui ont comme composant principal le café s’utilisent pour traiter un problème qui affecte la grande partie (pour ne pas dire toutes) des femmes du monde. Le café a des propriétés uniques pour éliminer la « peau d’orange » si détestée. Grâce à la caféine qu’il contient, il peut facilement rompre les cellules de graisses qui s’accumulent dans la peau, ainsi que réactiver la circulation, augmenter les niveaux de molécules « brûleuses de graisses », avoir un excellent effet lipolitique etc. C’est pour toutes ces raisons que le café est l’anti-cellulitique par excellence.

Beaucoup de gels réducteurs qui s’achètent en magasin contiennent du café dans leurs ingrédients. Cependant, il faut souligner que la caféine seule ne fait pas de miracles. D’autres facteurs ont un impact sur les courbes du corps : la constance, les compromis, les exercices, une bonne alimentation et 2 litres d’eau par jour.

Si vous ne voulez pas acheter ces produits, vous pouvez fabriquer facilement et rapidement un anti-cellulitique au café à la maison. Prenez les restes de café et appliquez les sur les cuisses, les fesses, l’abdomen, les bras etc. C’est à dire sur ces zones où vous avez de la cellulite. Massez toujours avec des mouvements circulaires ascendants pour activer la circulation et vous enlèverez petit à petit ces petits puits si désagréables. Une autre option est de moudre les grains et de les appliquer avec un peu d’eau, de couvrir avec du film étirable pendant quelques minutes, puis de rincer.

Le café élimine les cernes
Mises à part les propriétés mentionnées ci-dessus, il a été vérifié que le café donne de bons résultats dans le traitement des cernes et des tâches noires sous les yeux. Il est un allié parfait pour la beauté. La raison de son efficacité est la même que pour la cellulite : il active la circulation sanguine. Les cernes apparaissent sur le visage justement parce que le sang ne peut circuler librement, à cause d’un manque de sommeil, d’une trop grosse consommation de boissons alcoolisées, d’une mauvaise alimentation, d’un excès de travail etc.

La caféine vous servira pour décongestionner la zone. Vous pouvez préparer des compresses de café et les appliquer sous vos yeux (ou sur les yeux fermés), pendant quelques minutes. Profitez-en pour vous reposer un peu, pour prendre un bain chaud, pour écouter de la musique réconfortante etc. Sur le marché, il existe plusieurs produits anti-cernes qui ont pour élément principal le café.

Le café comme exfoliant corporel
L’application du café moulu sur le corps sert à éliminer les cellules mortes, à l’aide de différents types de « peelings ». Il est utilisé autant comme masque facial que comme masque corporel. Ces masques sont très simples à réaliser : il faut faire des massages circulaires sur la peau pour la rendre plus douce, brillante et propre.

Une bonne recette de masque maison au café se fabrique en mélangeant deux cuillerées de yaourt nature, une cuillerée de sucre roux et une cuillerée de café moulu. Appliquez de manière ascendante et circulaire sur la peau, laissez agir entre 15 et 20 minutes et retirez à l’eau tiède. Ensuite, n’oubliez pas d’humidifier avec n’importe quelle crème que vous aimez : nutritive, hydratante, fait maison ou pas.

Vous savez à présent qu’il ne faut pas jeter le café à la poubelle quand vous avez terminé de le filtrer. Profitez de ses bienfaits pour réduire la cellulite et les cernes, pour éliminer les peaux, pour exfolier le visage et donc pour soigner votre apparence.





Dernière édition par Libellule le Lun 8 Mai 2017 - 21:55, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3005
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Mar 31 Jan 2017 - 21:35



source https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/
Un sérum anti-acné au naturel : voici ma recette !
Par Julien Kaibeck/29 septembre 2015


Il y des domaines où l’aromathérapie et la cosmétique naturelle ont beaucoup à apporter. C’est particulièrement vrai pour l’ acné. J’en ai d’ailleurs fait de nombreuses fois l’expérience dans mon entourage en tant qu’aromatologue.

Mais attention, pas n’importe comment. L’acné est une pathologie dermatologique complexe qui nécessite d’emblée un accompagnement professionnel. L’idéal est donc de consulter rapidement un dermatologue. Le traitement dermatologique pourra cependant, dans la plupart des cas, être combiné à des remèdes naturels qui peuvent faciliter la guérison et surtout améliorer le confort.

Avant de vous livrer ma recette pour un soin quotidien hydratant adapté aux peaux à tendance acnéique, voici quelques conseils qui devraient vous être utiles.

Ces astuces seront en adéquation parfaite avec les recommandations de votre dermatologue et pourront faciliter le rétablissement de votre peau :
Nettoyez votre peau quotidiennement, mais en douceur ! Oubliez le savon dont le pH trop alcalin et les tensio-actifs trop agressifs mettent à mal l’équilibre de votre peau. Optez pour un gel lavant doux sans savon, si possible bio ou slow, ou pour un peu d’argile blanche mêlée à de l’eau pour un lavage doux. Certains savons surgras à froid conviennent aussi lorsqu’ils sont à la fois très riches en glycérine naturelle et aromatisés raisonnablement avec des huiles essentielles assainissantes (je pense au tea-tree, à la lavande vraie, au lavandin).

Tonifiez votre peau à l’issue de chaque toilette avec une lotion tonique légèrement acide ou un hydrolat (eau florale). L’hydrolat de lavande vraie convient parfaitement mais on peut varier les plaisirs avec l’hydrolat de romarin verbénone qui fait des miracles. Les eaux florales ont un pH légèrement acide qui convient particulièrement bien à la peau grasse à problèmes. Évitez à tout prix les lotions à l’alcool, souvent vendues hélas en parfumerie ou pharmacie.

Certaines bactéries, je pense notamment à « propioni acnes », veulent du mal à votre peau. Elles peuvent entraîner une inflammation et donner une couleur rouge aux boutons. Optez alors pour une cure de capsules d’huiles essentielles d’origan ou de ravintsara, par exemple, au lieu de prendre des antibiotiques, ou en complément. Demandez conseil à un pharmacien ou à un phytothérapeute.

Hydratez chaque jour votre peau avec un soin non-comédogène (c’est-à-dire qui ne va pas bloquer les pores de la peau), si possible assainissant et hydratant à la fois. Évitez les formules qui contiennent des huiles minérales (petrolatum, paraffinum) et les vilains PEG, PPG ainsi que les silicones (par exemple les ingrédients dont le nom se termine par -cone ou -oxane).

Bonne nouvelle, vous pouvez utiliser ma recette ci-dessous pour ce soin !

La recette : soin de beauté pour peau avec acné
Oubliez les crèmes coûteuses et soi-disant miraculeuses ! Ce qu’il vous faut est un soin non comédogène qui hydrate et protège la peau sans la dessécher tout en régulant la production de sébum. Le soin aromatique qui suit peut être utilisé sur le visage ou le dos nettoyés, matin et soir. Il doit son efficacité à la qualité de ses ingrédients naturels :
Le gel d’aloe vera pur : La plante Aloe vera barbadensis miller donne un suc aux propriétés extraordinaires, humectant, cicatrisant et protecteur à la fois. Attention, choisissez un bon gel d’aloe vera et évitez les arnaques dans les rayons ! J’utilise personnellement un gel d’aloe vera dont la composition commence par « Aloe vera barbadensis Miller » avant « Aqua » [1], et qui est épaissi avec une gomme végétale uniquement, sans conservateurs agressifs.

L’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia) : elle apaise tout autant qu’elle assainit et son parfum est apprécié de tous, même des adolescents. Elle est très bien tolérée par la peau lorsque faiblement dosée.

L’huile essentielle de tea-tree (Melaleuca alternifolia) : un grand classique anti-acné, capable d’assainir durablement la peau tout en favorisant sa cicatrisation.

L’huile essentielle de sauge sclarée (Salvia sclarea) : plus délicate à utiliser, la sauge sclarée [2] souffre parfois de sa réputation d’huile essentielle « œstrogène-like » (qui imite l’action des œstrogènes humains). À faible dosage cosmétique, cependant, elle est réputée diminuer efficacement le flux de sébum et est très légèrement kératolytique (exfoliante), ce qui libère le teint et atténue les kystes éventuels.

L’huile de nigelle (Nigella sativa) : c’est une des rares huiles végétale à contenir une faible part de molécules aromatiques cétonées (dont la thymoquinone), ce qui renforce son action antioxydante, assainissante et cicatrisante.
La recette que je vous propose est celle d’un gel pénétrant facile à masser matin et soir sur la peau. Non gras et légèrement parfumé, il ravit les femmes autant que les hommes. Il ne convient cependant pas aux femmes enceintes ni aux enfants de moins de 10 ans .

Pour un peu plus de 20 ml de sérum :
Dans un flacon-pompe neuf ou récupéré de 20 ml au moins, en verre ou en alu et bien désinfecté, versez successivement :
2 ml d’huile de nigelle (aidez-vous d’une seringue graduée)
5 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie (Lavandula angustifolia)
4 gouttes d’huile essentielle de tea tree (Melaleuca alternifolia)
3 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée (Salvia sclarea). À noter que ceci est une option.
17,5 ml de gel d’aloe vera pur. Ceci correspond à une très grosse cuillère à soupe de pharmacopée (la cuillère à soupe profonde de nos grand-mères).
Fermez le flacon et agitez-le comme un cocktail (bien sûr, ne buvez pas J). Vous remarquerez que la préparation devient blanchâtre, comme une crème.

À chaque application, versez très peu de sérum dans la paume de la main, chauffez la préparation en frottant les mains et appliquez en mouvements amples sur la peau bien propre.

Ce sérum se conserve 6 mois à l’abri de l’air, de la lumière et de la chaleur.

Si vous êtes enceinte, vous pouvez formuler le même sérum anti-imperfections mais uniquement avec l’huile essentielle de lavande vraie.

NOTES :
Si après 14 jours d’utilisation vous notez un phénomène de « purge » avec l’apparition de quelques boutons, ne vous inquiétez pas, ça ne dure pas plus de 10 jours environ. Révisez quand même bien votre nettoyage comme indiqué (sans savon + hydrolat) et poursuivez avec l’accord de votre médecin. Au final, la production sébacée et l’inflammation diminuent en un peu plus de 1 mois environ.
Le soin de l’acné au naturel est une démarche globale.

Merci d’avoir choisi de faire avec moi la révolution dans votre salle de bain. Et d’ici à ma prochaine lettre, prenez bien soin de vous !

Julien KAIBECK

sources
[1] Gel Aloe Vera pur 250ml ICI

[2] Huile essentielle de Sauge Sclarée bio 10 ml ICI



source https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/
Adieu l’acné avec l’alimentation anti-boutons
Par Manon Lambesc/8 septembre 2015


Quand on cherche à comprendre ce qu’est exactement l’ acné, on découvre qu’elle a, à l’origine, une certaine utilité. Au niveau du visage, la peau a cette capacité de se régénérer d’elle-même en s’autohuilant. Elle fabrique pour cela du sébum qui l’imperméabilise, la rend souple et retarde notamment l’arrivée des rides. En gros, ce sébum est plein d’antioxydants. Malheureusement, quand il est secrété en excès, il forme une sorte de microkyste et l’acné apparaît. Celle-ci peut être plus ou moins sévère. Cela dépend des raisons de cet excès de sébum.

Hormones, stress et malbouffe = acné
La raison principale de l’apparition de l’acné est hormonale. C’est pourquoi les adolescents sont les plus touchés. À cet âge, le corps fait face à la montée des androgènes, les hormones sexuelles qui sont en train d’agir pour le transformer en corps adulte, augmentant au passage la concentration de ces usines à sébum que sont les glandes sébacées.

Deuxième raison, le stress dont on sait aujourd’hui qu’il active via la noradrénaline la sortie des graisses du tissu adipeux et fait entrer plus de fer dans les cellules, aggravant l’inflammation.

Troisième raison importante : l’alimentation. L’acné semble en effet résulter d’une surconsommation de produits gras. Or, plus il y a de graisses dans le sang, plus on en retrouve dans les glandes sébacées et sur notre visage.

Des solutions critiquables
Quand l’acné ne veut plus partir, le dermatologue va proposer quelques solutions. Vous vous rappelez peut-être des scandales liés au Roaccutane, célèbre anti-acné qui, en plus de générer des sécheresses douloureuses, a été lié à de nombreux cas de dépression, et même de suicides. Malheureusement, les traitements locaux sont souvent irritants (crèmes à base de trétinoïne ou d’isotrétinoïne, acide azélaïque, peroxyde de benzoyle, etc.) et les antibiotiques ont eux aussi des effets secondaires assez effrayants. Pour toutes ces raisons, je déconseille les désinfectants et plus encore les antibiotiques, d’autant que ces derniers, dans le meilleur des cas, vont tout de même altérer la flore intestinale qui s’avère pourtant l’allié le plus précieux dans ce combat contre les boutons. Jetez donc vos lotions et passez aux choses sérieuses !

Une alimentation anti-acné
Bien que la science peine encore à valider des résultats à ce niveau, des tendances se démarquent aux fils des études et il est possible de commencer à agir, à titre préventif.

Les produits qu’il va falloir éliminer
En effet, perméabilité intestinale et acné peuvent être en corrélation. Il convient donc d’éliminer dans un premier temps les coupables de ces trous dans nos intestins. Qui sont-ils ? Il s’agit principalement des blés modernes (et notamment de la farine blanche, hautement raffinée), du lait de vache, des pommes de terre, des aliments épicés et de l’alcool. Mais ce n’est qu’un début.

Les charcuteries et les viandes trop cuites ou noircies comme au barbecue sont également à fuir car inflammatoires, ainsi que les sucres et tous les produits sucrés, stimulateurs des pics d’insuline et des montées d’acné. Évitez également les acides gras saturés qui ont tendance à rigidifier le sébum. En gros, dès que l’index glycémique de l’aliment dépasse la barre des 70, je vous conseille de ne pas en abuser, d’autant que ce ne sont pas les alternatives qui manquent.

Les produits qu’il va falloir privilégier
Autant qu’il est préférable de se méfier du fer, on peut ici faire confiance au zinc. Le zinc aide à métaboliser les androgènes. Malheureusement, nous en sommes souvent déficitaires, car nous parvenons mal à l’absorber à travers les végétaux. Il convient donc de se tourner vers les sources animales avec les petits poissons comme le hareng, le maquereau, la sardine, l’anchois (non salé !), les viandes blanches et dans une moindre mesure les viandes rouges qui sont plus riches en fer. Pour profiter de tous leurs bienfaits on fera par ailleurs bien attention au mode de préparation en évitant les fortes températures qui détruisent les oméga-3 anti-inflammatoires.

Dans le même ordre d’idées, il faudra privilégier les aliments riches en vitamines A et B, dont les carottes, les tomates, les abricots et la levure de bière. Plutôt que vous les citer tous, je vous livre une petite astuce. Faites confiance à tous les végétaux colorés. Le vert est synonyme de chlorophylle, l’orange de bêta-carotène, le rouge de lycopène, le jaune de lutéine et le violet de polyphénols. Tous ensemble, ils vous aideront à lutter contre l’acné grâce à leur puissant pouvoir antioxydant.

En plus d’optimiser la santé de votre flore intestinale, ajoutez une corde à votre arc en drainant votre foie dont le rôle est justement de se débarrasser des toxines qui polluent votre organisme. Pour cela, vous pouvez vous tourner vers l’artichaut, riche en cynarine, ou encore le radis noir qui booste la digestion et enfin la feuille de pissenlit, excellente en salade par exemple.

Le cas particulier du chocolat
Depuis bientôt un demi-siècle on nous dit qu’acné et chocolat ne sont pas liés – depuis 1969 plus précisément, suite à une étude menée par un chercheur américain [1], mais semble-t-il controversée. Qu’en est-il depuis ? Une nouvelle étude [2] a récemment prouvé que le cacao encourageait finalement la production d’acné. Le chocolat noir à plus de 74 % est donc de loin le moins mauvais, grâce à sa concentration en polyphénols et son effet antistress qui équilibre un peu la donne.

Pauvre en sucres, on peut limiter ses dégâts en le consommant avec parcimonie. Il a même alors quelques avantages. Mais si vous voulez vraiment dire adieu à vos boutons, il va falloir apprendre à résister à la tentation !

Amicalement,

Manon Lambesc

sources
[1] J. E. Fulton, G. Plewig, A. M. Kligman, Effect of chocolate on acne vulgaris, JAMA, 1969, 210:2071-74.

[2] C. Caperton, S. Block, M. Viera, J. Keri, B. Berman, Double-blind, Placebo-controlled Study Assessing the Effect of Chocolate Consumption in Subjects with a History of Acne Vulgaris, J. Clin. Aesthet. Dermatol., Mai 2014, 7(5):19-23, PubMed PMID: 24847404, PubMed Central PMCI



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.



source https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/
Trois remèdes naturels pour éviter les cicatrices d’acné
Par Julien Kaibeck/13 octobre 2015


Même quand on arrive à s’en débarrasser grâce à de bons conseils et à des soins appropriés, l’acné pousse parfois le vice jusqu’à laisser de vilains souvenirs à notre peau : des cicatrices dont on se passerait bien.

Les traces des points noirs et points blancs disparaissent généralement d’elles-mêmes, mais les agglomérations de pus sous-cutanées peuvent engendrer des cicatrices durables. Des cicatrices qui ont souvent une taille proportionnelle à l’inflammation qui les a provoquées.

Vous l’avez peut-être déjà expérimenté : les passages par la case « dermatologue » ne règlent hélas pas tout : ces cicatrices, surtout lorsqu’elles sont anciennes, ne disparaissent pas au moyen d’un traitement de choc.

En revanche, il existe des produits naturels qui ont une action cicatrisante et un effet réel si on les applique régulièrement et en douceur.

En voici trois exemples, du plus commun au plus rare !
Le plus facile à trouver : le jus de citron.
Le citron a deux vertus : d’abord, son acide citrique naturel élimine les parties mortes de la peau. Ensuite, il agit naturellement contre la pigmentation. Son application permet ainsi d’effacer les rougeurs créées par les cicatrices. Avec un coton, passez le jus d’un demi-citron sur votre peau. Rincez après 5 minutes. Veillez à espacer chaque application d’une ou deux journées. Après application et rinçage, réhydratez avec un soin naturel adapté à la peau grasse.

Le plus doux : l’aloe vera… et l’huile essentielle d’arbre à thé.
Il ne s’agit pas d’un remède miracle, mais d’un baume qui fera du bien à votre peau. Associez à parts égales dans un tout petit flacon de la sève d’aloe vera (ou, par défaut, du gel de bonne qualité – il doit être clair, et non vert), aux vertus anti-inflammatoires et régénératrices, à de l’huile essentielle d’arbre à thé (Melaleuca alternifolia), connue pour ses bienfaits cutanés et anti-infectieux (efficaces contre l’herpès, entre autres). Agitez et appliquez ce soin deux fois par jour sur les cicatrices au moyen d’un coton avant de vous hydrater normalement avec un soin adapté au visage entier (relisez la recette de Julien au besoin).

Le plus étonnant : l’huile d’églantier extraite au CO2.
Dans cette huile un peu rare [1], on trouve une même proportion d’acides gras essentiels oméga-3 que dans l’huile plus connue de rose musquée. Mais l’huile d’églantier (Rosa canina, extraite au CO2) contient des doses largement supérieures de provitamine A, de caroténoïdes et de vitamine E que toutes ses cousines. Grâce à sa composition, l’huile d’églantier extraite au CO2 (une méthode d’extraction naturelle adaptée pour les plantes à faible rendement) est indiquée pour son action profonde de régénération cellulaire. Cette huile, d’une odeur fruitée bien agréable et d’une intense coloration orange, peut être appliquée chaque matin et chaque soir sur toute cicatrice récente ou plus ancienne. En outre, elle est une véritable bombe anti-âge et elle prépare la peau au soleil grâce à ses nombreux caroténoïdes.

Julien Kaibeck

sources
[1] On trouve une huile d’églantier bio de bonne qualité auprès de Bioflore, ici Huile d’églantier bio
https://www.slow-cosmetique.com/aroma-sante/huiles-vegetales/huile-d-eglantier-bio-100-ml.html





Dernière édition par Libellule le Mar 23 Mai 2017 - 22:33, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3005
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Lun 27 Fév 2017 - 14:13



source https://www.pure-sante.info/acne-ne-mettez-monsanto-visage/
Acné : ne mettez pas du Monsanto sur votre visage !
Par Gabriel Combris/6 juin 2016


« Mais ça se voit même pas !!! »…
Je me rappelle que c’est ce que m’avait dit mon médecin lorsque j’étais adolescent et que j’avais de l’acné.

Lui prétendait que personne ne voyait rien, et moi je pouvais compter des dizaines de boutons énormes sur mon visage.

Je savais lesquels étaient en train de « mûrir », lesquels diminuaient de taille. Je connaissais les miroirs et les glaces qui limitaient plutôt les dégâts et ceux qui accentuaient la catastrophe ; je savais chaque jour si la situation était meilleure que la veille. Et les jours où ça empirait… j’étais désespéré de devoir me présenter « dans cet état » devant les garçons… et surtout les filles de l’école.

Alors l’acné « ça ne se voit peut-être pas », mais quand vous avez 15 ans, ça peut prendre beaucoup de place dans votre vie.

Le karcher des comédons
Si Internet avait existé lorsque j’étais adolescent, j’aurais passé des heures à chercher les solutions les plus efficaces contre l’acné.

J’aurais voulu aller vite, au plus radical. Trouver le karcher des comédons.

Et il est probable que je n’aurais pas écouté le vieux bonhomme que je suis aujourd’hui, qui m’aurait dit : « Attention, sais-tu vraiment ce que tu mets sur ton visage ? »

Mais si j’écris tout de même cette lettre, c’est que j’ai bon espoir que les jeunes se méfient plus des médicaments qu’à ma génération. Et que contre l’acné, la solution vient de là où l’on ne l’attend pas.

Car voici que la médecine prescrit généralement contre l’acné :
-Des traitements locaux : crèmes ou gels antiseptiques et antibiotiques (rétinoïdes et/ou peroxyde de benzoyle) : ces traitements visent à réduire la prolifération des bactéries responsables de l’acné. Mais ils assèchent, irritent et augmentent la sensibilité de la peau au soleil et peuvent aussi provoquer un effet rebond quand vous les arrêtez.

-Les traitements antibiotiques : un traitement par cures successives d’antibiotiques est généralement prescrit dans les acnés modérées à sévères. Mais c’est inefficace dans 82 % des cas [1] ! Surtout, plus le traitement est long, plus la bactérie impliquée dans l’acné devient résistante [2] et plus vous risquez de développer des résistances à d’autres germes [3].

-Le traitement par isotrétinoïne (ou Roaccutane) : normalement il est réservé aux acnés sévères et résistantes aux autres traitements, mais dans la pratique il est largement prescrit en cas de boutons nombreux et récalcitrants. Pourtant les effets secondaires sont très lourds : sécheresse de la peau et des muqueuses, élévation du cholestérol et des triglycérides, atteinte du foie et des reins et, le plus grave : malformations fœtales en cas de grossesse et apparition de troubles psychiatriques, dépression voire tentative de suicide.

Pour résumer, l’isotrétinoïne est un peu à la peau ce que Monsanto est à la terre, efficace dans 2/3 des cas [4], mais dévastateur !

Maintenant, la bonne nouvelle est que d’autres pistes s’ouvrent aujourd’hui. Et elles commencent avec un étonnant voyage (gratuit) à l’autre bout du monde.
Kitawa est à l’est sur la carte, autrement dit, c’est un confetti perdu dans l’immensité de l’Océan Pacifique, à l’autre bout de la Terre !

Rendez-vous sur l’île de Kitava, en Nouvelle Guinée [5]
http://touteslesvilles.biz/index.php?qcountry_code=PG&qregion_code=01&qcity=Kitava

Particularité touristique : aucun des 1200 habitants de Kitawa n’a un seul bouton d’acné…

Pourtant, ici comme ailleurs, les adolescents n’échappent pas aux poussées hormonales, ni les femmes aux variations du cycle menstruel.

En étudiant le mode de vie des habitants de l’île, un professeur américain spécialiste du régime paléolithique, le Dr Loren Cordain, a remarqué que ceux-ci ne présentent pas de caractéristique génétique particulière qui expliquerait l’absence d’acné. Il en est arrivé à la conclusion que leur mode alimentaire faisait la différence et les protégeait de la maladie.

L’alimentation des habitants de Kitava est en effet semblable à celle des hommes du Paléolithique il y a 10 000 ans : une belle quantité d’aliments frais, fruits, tubercules, poisson, noix de coco, mais pas de café ni d’alcool et très peu de céréales ou de sucre [6].

L’alimentation anti-acné
L’hypothèse du Pr Cordain se trouve renforcée par un grand nombre d’études qui ont établi la responsabilité de certains aliments dans les changements hormonaux et l’amplification de l’inflammation inhérente à l’acné :
-Les produits laitiers animaux : des dizaines de milliers d’adolescents et d’adultes ont été suivis pendant des années. La conclusion est sans appel : plus la consommation de laitages est importante, plus il y a d’acné et plus l’acné est forte [7]. Cela tiendrait à la teneur en acides gras du lait riche en oméga-6 pro-inflammatoires, la présence des hormones animales, et enfin l’action du lait sur l’élévation de l’insuline et de la testostérone.

-Les aliments à index glycémique (IG) élevé : il existe des interactions nombreuses entre le taux d’insuline, les facteurs hormonaux, l’inflammation et l’acné. L’élévation de l’insuline dans le sang qui a lieu après l’ingestion de glucides facilite les infections cutanées en augmentant la production de sébum [8], en limitant la cicatrisation [9] et en perturbant les hormones, dont les androgènes et la fameuse testostérone [10]. C’est pourquoi maîtriser votre taux d’insuline est absolument indispensable pour diminuer l’acné.

-Les acides gras saturés et les oméga-6 : si les graisses sont de mauvaise qualité, le sébum l’est également. Le statut en acides gras est fortement corrélé au développement d’une acné inflammatoire [11]. Une alimentation riche en graisses saturées et en oméga-6 élève le niveau des androgènes [12] et des facteurs pro-inflammatoires [13]. Evitez aussi de grignoter des graines de tournesol riches en oméga-6, elles ont pour effet rapide d’aggraver les lésions enflammées [14].

-Le sel : peu d’études ont étudié les effets de la consommation de sel sur l’exacerbation de l’acné, mais il semble bien engendrer une recrudescence des lésions, sans que les mécanismes en soient clairs [15]. On remarque que les aliments très salés sont souvent industriels et à IG élevé (fromage, pain, etc.). Pensez aussi à réduire l’ajout de sel dans vos assiettes.

Donc, avant de me tartiner le visage de gels et crèmes et d’avaler des antibiotiques inutiles, voici un régime alimentaire anti-acné que j’adopterais sur le champ si j’avais encore 15 ans et des boutons que le médecin fait semblant de ne pas voir :
-Pas ou peu de laitages

-Pas d’aliments industriels, d’édulcorants, d’aliments raffinés à index glycémique élevé : farine blanche, sucre, riz blanc, pommes de terre, baguette, pain de mie, biscuits, céréales du petit-déjeuner.

-Beaucoup d’aliments à index glycémique bas ou modéré : fruits, légumes crus et cuits, céréales semi-complètes ou complètes, œufs, volaille, oléagineux…

-Des graisses riches en oméga-3 : huile de colza, de cameline, noix de Grenoble, graines de lin, et des poissons gras (hareng, maquereau, sardine)…

Une dernière chose : le niveau de zinc est abaissé en cas d’acné, et ce d’autant plus qu’elle est sévère [16]. La plupart des études montrent des effets bénéfiques avec une supplémentation.

On trouve de multiples formes de zinc. Le picolinate de zinc et le zinc-méthionine [17] sont les plus efficaces, à défaut essayez le gluconate. Pour le dosage, comptez 30 mg de zinc-élément.

Je vous épargne pour conclure le couplet sur la beauté intérieure, sur la personne qui se cache « derrière » ses boutons. L’acné, c’est juste pénible. Alors autant choisir la bonne stratégie, naturelle, pour s’en débarrasser au plus vite et pour de bon.

Êtes-vous addict au sucre ?
La consommation de sucre provoque une hausse des niveaux de dopamine (la molécule qui contrôle les circuits de récompense et de plaisir du cerveau) comparable à celle que connaît le cerveau en réaction à différentes substances addictives, telles que le tabac, la cocaïne ou la morphine.

Avec le temps, ces niveaux de dopamine baissent, ce qui pousse la personne à consommer davantage de sucre. Ainsi s’installe la dépendance.

Des chercheurs en neurosciences de l’université du Queensland, en Australie, ont testé [18] sur des animaux le traitement de la dépendance au sucre au moyen de molécules ordinairement employées pour lutter contre la dépendance à la nicotine… avec succès !

Les molécules en question étaient : la varnicline, la mécamylamine et la cytisine. Un résultat prometteur, mais la route menant à la libération de l’addiction au sucre est encore longue, ses effets étant encore trop peu connus du grand public.

Les 12 fruits et légumes les plus pollués
Chaque année, aux Etats-Unis, le Environmental Working Group (groupe de travail environnemental) publie le classement des aliments végétaux les plus pollués [19].

Après cinq années en tête du classement, les pommes ont laissé en 2016 la première place aux fraises, dont 98 % de celles que l’on trouve dans le commerce américain comprennent des résidus de pesticides.

L’étude ne porte que sur les fruits et légumes produits en élevage, et non pas ceux cultivés de façon biologique. Voici la liste des douze fruits et légumes les plus pollués :
1 – Les fraises

2 – Les pommes

3 – Les nectarines

4 – Les pêches

5 – Le céleri

6 – Le raisin

7 – Les cerises

8 – Les épinards

9 – Les tomates

10 – Les poivrons

11 – Les tomates-cerises

12 – Les concombres

Certes, l’étude ne porte que sur la production que l’on trouve aux Etats-Unis et aucun organisme français n’effectue régulièrement d’enquête analogue, mais celle-ci peut servir d’indicateur. Autre fait alarmant : sur les 48 produits testés par l’EWG, tous sans exception présentaient des résidus de pesticide. Pas sûr que l’on fasse beaucoup mieux en Europe dans la grande distribution… Raison de plus pour consommer bio.

Santé !

Gabriel Combris

sources
[1] Goulden V, Clark SM, Cunliffe WJ. Post-adolescent acne: a review of clinical features. Br J Dermatol. 1997 Jan;136(1):66-70

[2] Cooper AJ. Systematic review of Propionibacterium acnes resistance to systemic antibiotics. Med J Aust. 1998 Sep 7;169(5):259-61.

[3] Patel M, Bowe WP, Heughebaert C, Shalita AR. The development of antimicrobial resistance due to the antibiotic treatment of acne vulgaris: a review. J Drugs Dermatol. 2010 Jun;9(6):655-64.

[4] Goulden V, Clark SM, Cunliffe WJ. Post-adolescent acne: a review of clinical features. Br J Dermatol. 1997 Jan;136(1):66-70

[5] Acné et alimentation: influence de nos habitudes alimentaires occidentales

[6] Loren Cordain, PhD; Staffan Lindeberg, MD, PhD; Magdalena Hurtado, PhD; Kim Hill, PhD; S. Boyd Eaton, MD; Jennie Brand-Miller, PhD – Acne Vulgaris A Disease of Western Civilization – Arch Dermatol. 2002;138(12):1584-1590. doi:10.1001/archderm.138.12.1584.

[7] Adebamowo CA, Spiegelman D, Danby FW, et al. High school dietary intake and teenage acne. J Am Acad Dermatol 2005; 52: 207 – 211.

[8] Zouboulis CC, Xia L, Akamatsu H, et al. The human sebocyte culture model provides new insights into
development and management of seborrhea and acne.
Dermatology 1998; 196: 21–31

[9] Smith RN, Mann NH, Braue A, et al. The effect of a high-protein, low glycemic-load diet versus a conventional, high glycemic-load diet on biochemical parameters associated with acne vulgaris: a randomized, investigator-masked, controlled trial. J Am Acad Dermatol 2007; 57: 247 – 256.

[10] Costello M, Shrestha B, Eden J, et al. Insulin-sensitising drugs versus the combined oral contraceptive pill for hirsutism,acne, andriskofdiabetes, cardiovasculardisease, and endometrial cancer in polycystic ovary syndrome. Cochrane Database Syst Rev 2007; 24 (1): CD005552.

[11] Lucky AW, Biro FM, Simbartl LA, et al. Predictors of severity of acne vulgaris in young adolescent girls: results of a five-year longitudinal study. J Pediatr 1997; 130: 30 – 39.

[12] Kaaks R, Bellati C, Venturelli E, et al. Effects of dietary intervention on IGF-1 and IGF-binding proteins, and related alterations in sex steroid metabolism: the Diet and Androgens (DIANA) Randomised Trial. Eur J Clin Nutr 2003; 57: 1079 –1088.

[13] Zouboulis CC. Is acne vulgaris a genuine inflammatory disease? Dermatology 2001; 203: 277 – 279

[14] Mohebbipour A, Sadeghi-Bazargani H, Mansouri M. Sunflower Seed and Acne Vulgaris. Iran Red Crescent Med J. 2015 Sep 14;17(9):e16544. doi: 10.5812/ircmj.16544. eCollection 2015.

[15] El Darouti MA, Zeid OA, Abdel Halim DM, Hegazy RA, Kadry D, Shehab DI, Abdelhaliem HS, Saleh MA. Salty and spicy food; are they involved in the pathogenesis of acne vulgaris? A case controlled study. J Cosmet Dermatol. 2015 Dec 9. doi: 10.1111/jocd.12200.

[16] Pinar Ozuguz, Seval Dogruk Kacar, Ozlem Ekiz, Zennure Takci, Ilknur Balta & Göknur Kalkan – Evaluation of serum vitamins A and E and zinc levels according to the severity of acne vulgaris – DOI:10.3109/15569527.2013.808656

[17] An observational study of methionine-bound zinc with antioxidants for mild to moderate acne vulgaris.

[18] Treating sugar addiction like drug abuse

[19] Strawberries Top The List Of Worst Fruits And Veggies For Pesticide Residues



Je rajoute quelques liens intéressants et complémentaires
http://www.thierrysouccar.com/blog/nutrition-paleo-le-meilleur-choix

http://www.mangermaigrir.fr/alimentation/paleodiete-maladies-cardiovasculaires.php

http://www.neosante.eu/le-lien-entre-notre-alimentation-et-les-maladies-actuelles-2/

http://painchristian.free.fr/dietetique.html





Dernière édition par Libellule le Lun 8 Mai 2017 - 21:57, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3005
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   Lun 27 Fév 2017 - 14:43



source https://www.pure-sante.info/mefiez-cremes-solaires-soleil/
Par Gabriel Combris/10 juin 2016
Voici la dernière invention « brillante » des fabricants de crème solaire, la création d’un drone-mouette qui va survoler les plages cet été et projeter de la crème sur les enfants [1] :


Vous remarquerez que le largage se fait par l’arrière… Distingué, mais sans plus !

D’abord, il faut rappeler qu’il existe trois types de cancers de la peau :
Le carcinome basocellulaire : le plus fréquent et le moins dangereux des cancers de la peau. Il ne produit pas de métastases, il suffit donc de l’extraire. Les peaux claires sont principalement touchées par ce cancer.
Le carcinome spinocellulaire : il se développe sur l’épiderme et peut former des métastases. Il est donc plus dangereux que le carcinome basocellulaire mais aussi quatre fois moins fréquent. Les personnes les plus à risque sont les hommes âgés à la peau claire et les utilisateurs de cabines UV.
Le mélanome : il représente 10 % de la totalité des cancers de la peau, c’est également le plus dangereux. Il se développe sur les cellules qui produisent la mélanine et crée des métastases très rapidement.
Prenez nos grands-parents. Ils vivaient bien souvent dehors, sous le soleil. Mais développaient-ils plus de mélanomes que nous ?

Non, et c’est même l’inverse : l’incidence du mélanome a augmenté depuis 1970. C’est-à-dire… depuis l’invention de la crème solaire !!!

Une analyse de 10 études a démontré que l’utilisation de crèmes solaires favorisait l’apparition de mélanomes [2] !

Vue sous cet angle, la petite mouette qui crache sa crème par l’arrière fait moins rigoler.

Voilà la vérité que vous ne voyez jamais dans les magazines remplis de publicité pour les crèmes : les crèmes solaires ont plus de morts sur la conscience qu’elles n’en ont évités.

Mais comment expliquer ce phénomène ?

Les crèmes solaires bloquent la synthèse de la mélanine et la vitamine D qui protègent toutes deux des trois cancers de la peau.

Vous connaissez tous les bienfaits de la vitamine D :
-Elle est antidépressive

-Elle réduit les infections et les allergies

-Associée à la vitamine K, elle rend les os solides

-Elle est bonne pour le cerveau, en particulier contre Alzheimer

-Elle protège des maladies cardiovasculaires

-Elle permet de lutter contre le surpoids

-C’est un inhibiteur de tumeurs cancéreuses.

Or, en-dehors des compléments alimentaires (qui deviennent indispensables en hiver), il n’y a qu’une seule façon de produire naturellement de la vitamine D : l’exposition au soleil.

C’est à partir des fameux rayons UV, et plus exactement des rayons UV-B, que notre peau synthétise la vitamine D.

Or, les crèmes solaires bloquent ces rayons UVB !!!! Elles ne laissent passer que les rayons UV-A (ceux qui font bronzer).

Autrement dit : avec une crème solaire vous développez votre bronzage… mais aussi un déficit en vitamine D au seul moment de l’année où votre peau peut en produire !!!

Depuis 2008, les preuves s’accumulent pour montrer que l’exposition au soleil est associée à de moindres risques de mourir des cancers :
Du sein
Du poumon
De la prostate
Des ovaires
Du pancréas
Ainsi que des lymphomes.
Mais ce n’est pas le seul dangereux méfait de la crème solaire. De nouvelles recherches montrent que les rayons UV-A que laissent passer les crèmes solaires augmentent les risques de mélanome.

La raison ? Elles éteignent notre système d’alarme corporel. Normalement, notre peau a un moyen très simple pour nous dire que nous ne devons plus rester exposé au soleil : ce sont les rougeurs qui, si l’on ne fait rien, se transforment en coups de soleil.

Or, en empêchant la survenue de ces rougeurs et des coups de soleil, les crèmes solaires privent la peau de leur signal d’alarme inné : notre peau devient silencieusement un terreau à mélanome.

Bien sûr, se laisser rougir comme un homard sur la plage n’est pas non plus recommandé. Alors comment trouver la juste mesure entre une exposition au soleil bonne pour la santé et une exposition excessive et dangereuse ?

En attendant, dans le match mouette Nivéa – enfants des plages qui va se jouer cet été, je fais parfaitement confiance aux enfants.

Il faudrait être bien naïf pour croire que nos jeunes amis ne vont pas répliquer aux largages intempestifs de l’oiseau des fabricants de crème. Si vous voulez mon avis, algues, sable, coquillages et autres serviettes de bain vont voler serré en direction de l’escadrille Nivea…





Dernière édition par Libellule le Lun 8 Mai 2017 - 21:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)   

Revenir en haut Aller en bas
 
PEAU: Visage, lèvres, corps- SOLEIL (nanoparticules page 7)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» [CIRQUE DU SOLEIL] Topic unique
» Astiquer le corps d'un ukulele
» tin can pete (guitare corps en bidon jouée slide)
» corps et accesoire de guitare
» Mon rayon de soleil du jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: SANTE- DIETETIQUE- HYGIENE- BEAUTE- :: Dossiers pour réfléchir à notre manière de vivre et se nourrir-
Sauter vers: