Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le kéfir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2748
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Le kéfir   Jeu 26 Jan 2017 - 0:38



source http://www.consommerdurable.com/2014/09/a-faire-chez-soi-le-kefir-super-boisson-biologique/
A faire chez soi : le Kéfir, super-boisson biologique
Alors qu’approche l’hiver, ce peut etre le moment idéal pour vous lancer dans la production maison d’un ou deux litres de kéfir (ou képhir). Nous en avions déjà parlé, il s’agit d’une boisson fermentée, à base de lait ou de fruits, originaire du Caucase et possédant bien des vertus.

Le kéfir, un bienfaiteur de l’organisme
En tant qu’aliment vivant, le kéfir (les grains de kéfir sont constitués d’un agglomérat blanc de micro-organismes vivants en symbiose : bactéries, levure, ferments) est considéré comme un probiotique et est utilisé notamment pour ses propriétés diététiques, ses effets bénéfiques sur la flore et le transit intestinal. Les grains de kéfir servent de base à la préparation consommable, le kéfir. Une boisson légèrement pétillante et alcoolisée (conséquence naturelle de la fermentation, le taux est cependant minimal : 0,5 à 1 degré). Outre ses effets positifs sur le transit et la flore intestinale, il serait également une aide au renforcement naturel du système immunitaire, un apport en vitamine de type folates, déficitaires chez les populations occidentales…

Grossesse, puberté, vieillissement, alcoolisme chronique ou traitement induisant une chimiothérapie par exemple nécessitent un apport en folates à faible dose.

Le kéfir aurait également un effet bénéfique sur le cholestérol, la circulation sanguine, les troubles veineux, ou encore les retards de cicatrisation !

Le kéfir, dénichable à discrétion...
Il n’est pas vraiment possible d’obtenir du kéfir issu de l’industrie. La complexité de sa composition ne le permet pas. Le seul moyen semble être de se rapprocher d’un magasin bio qui vous conseillera sur un particulier qui en vend ou en donne, ou bien sur internet, entre particuliers, en passant par des forums. Les graines de kéfir se reproduisent très vite et ne coûtent quasiment rien, voire se donnent entre amateurs. De plus, elles se conservent quelques jours et un envoi par la Poste, moyennant un emballage digne de ce nom, est tout à fait envisageable.

Quelles recettes au kéfir ?

Mode d’emploi :
Se procurer des grains de kéfir via les conseils d’un vendeur en épicerie bio, ou via des forums d’utilisateurs,
Verser les graines (50 à 70 grammes pour 1 litre et demi de préparation*)  dans un récipient d’une contenance d’un litre et demi environ (bouteille en verre idéalement),
Ajouter de l’eau de source,
Ajouter les ingrédients qui « teinteront » la boisson : souvent, figues sèches et citrons : pour 1 litre 1/2 de préparation : 1 figue sèche, 1 rondelle de citron et 2 ou 3 cuillères de sucre roux (moins raffiné que le blanc),
Disposez la mixture à l’abri de la lumière et recouverte d’un linge. Ne pas fermer hermétiquement le récipient contenant le liquide en fermentation !
Au bout de 24h à 48h, ou lorsque les figues remontent à la surface, il faut les retirer ainsi que les citrons, et filtrer la boisson, l’accueillir dans un récipient en verre que l’on fermera hermétiquement avant de le placer en bas du frigo,
Les graines de kéfir récupérées peuvent être rincées puis réutilisées ! A conserver dans un bocal au frais jusque la prochaine utilisation,
Consommer dès le lendemain. A jeun si possible avant le petit déjeuner.

Il existe bien d’autres recettes, bien que la figue demeure la base commune à chacune d’entre elles.

Il est néanmoins possible de remplacer (sur une même base d’un litre et demi de boisson) le citron par une demi orange, un quart de pamplemousse, d’orange sanguine ou remplacer le citron par du citron vert… Certains amateurs utilisent de la menthe du citron et une figue, ou bien gousse de vanille-citron-figue, ananas-citron-figue…

…les possibilités sont quasi illimités, et vous trouverez forcément le mélange à votre goût.

Conservation des graines de kéfir
Laisser sécher les graines sur un torchon (cela peut prendre plusieurs heures), les disposer ensuite dans un pot ou dans un sac congélation et les mettre au frigo. Elles se conserveront ainsi jusqu’à un an. Mais vous les mettrez à contribution avant ;)

Réactiver les grains secs :
Les plonger dans une tasse d’eau tiède avec un peu de sucre, laisser agir une nuit, filtrer et réutiliser.

*Note :
Il n’est pas nécessaire de préparer à l’avance de trop grandes quantités de boisson, car elle fermente au fur et  mesure, une préparation trop vielle sera moins agréable au goût.

*En savoir plus :
Recette du Kephir de lait
source http://www.consommerdurable.com/2009/09/comment-preparer-du-kefir-kephir/
Le kéfir est une produit laitier fermenté originaire du Caucase. Consommé depuis l’antiquité, il est préparé en soumettant du lait à un processus de fermentation réalisé en présence de bactéries. Le kéfir est une boisson légèrement alcoolisée (0,2 à 3%). Le taux d’alcool varie en fonction du temps de fermentation. Plus celui-ci est long, plus le taux d’alcool est élevé.

Une boisson aux nombreuses vertus ?
Le kéfir est reconnu comme étant un probiotique, c’est-à-dire un aliment contenant des micro-organismes vivants dont les effets sont bénéfiques pour la santé. Si l’ensemble des effets bénéfiques du Kéfir restent à préciser, de premières études récentes montreraient qu’il pourrait notamment :

contribuer à la lutte contre certaines tumeurs
améliorer les défenses immunitaires
De plus, le kéfir contient de nombreuses vitamines du groupe B. Les vitamines du groupe B jouent un rôle essentiel pour le fonctionnement de nos cellules et de notre système nerveux.

Comment faire son kéfir de lait : la recette
ingrédients : 3 cuillères à soupe de grains de kéfir de lait et 1 litre de lait bio (cru, demi-écrémé…)

-mettre les grains de kéfir dans un bocal si possible en verre
-verser votre lait dans le récipient
-laisser fermenter pendant une journée et une nuit à température ambiante en mélangeant 2 ou 3 fois. Le bocal doit être maintenu ouvert car la fermentation se déroule en présence d’air. Il doit aussi être à l’abri de la lumière (couvert avec un torchon ou une serviette propre).
-lorsque votre kéfir a coagulé, filtrer à l’aide d’une passoire en plastique. Votre  kéfir est prêt !!
vous pouvez ensuite conserver votre kéfir pendant 3 jours au réfrigérateur
les grains peuvent être réutilisés tels quels pour produire un autre litre de kéfir.
A savoir : 3 facteurs influencent la durée de fermentation : la température, la quantité de grains de kéfir et la qualité du kéfir que vous souhaitez obtenir. Si la température est élevée, le formation du kéfir sera plus rapide. De même, si la quantité de grains de kéfir est importante, le temps de coagulation sera diminué. Enfin, il faut ajusté la fermentation à votre goût. Plus la durée de fermentation est longue, plus le kéfir est alcoolisé et acide.



Quelques autres liens
-http://je-mange-vivant.com/questions-reponses-kefir/

-http://www.heuliad.fr/la-recette-du-kefir-de-fruits/

-http://www.femininbio.com/sante-bien-etre/actualites-nouveautes/kefir-boisson-probiotique-68792

http://www.kefir-kombucha.com/kefir-de-fruits-1/quelques-conseils/

bon
-http://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/la-sante-par-les-aliments/les-bons-aliments/le-kefir-une-boisson-aux-probiotiques-qui-nous-veut-du-bien-72387

-http://kefir.grand.cru.free.fr/

mauvais
-http://www.onmeda.fr/forum/sant%C3%A9-g%C3%A9n%C3%A9rale/405771-mon-experience-negative-avec-le-kefir





Dernière édition par Libellule le Jeu 26 Jan 2017 - 0:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2748
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Le kéfir   Jeu 26 Jan 2017 - 0:43

source http://bulledemanou.over-blog.com/article-le-kefir-de-fruits-116877131.html
7 avril 2013

Le kéfir de fruits
Le Kéfir de fruit est une boisson pétillante issue de la fermentation des "grains" de kéfir et de fruits frais ou séchés. C'est le champagne du Caucase. Les bulles proviennent de la formation de gaz carbonique au cours de la fermentation. C'est une boisson qui n'est pas sucrée car le sucre qui sert à la préparation est digéré par les grains, qui s'en servent pour se nourrir et croître... Le Kéfir peut donc être consommé même au cours des régimes sans sucre.

Cette boisson rafraîchissante se fabrique à partir de micro- organismes unicellulaires (bactéries, levures...) agglomérés naturellement sous forme de "grains"  et vivants en symbiose biologique (c'est-à-dire qu'ils ont besoin les uns des autres pour vivre) : les grains de Kéfir.
Il existe des grains de kéfir de fruits (translucides comme le tapioca) ou de lait (blancs et opaques).
Donc ce ne sont pas les mêmes "grains" qui permettent de fabriquer les deux boissons.

Le Kéfir de lait est connue depuis l'Antiquité dans le Caucase où les bergers et nomades le fabriquait à partir du lait de chèvre, de renne...
Je ne sais pas pour celui de fruit ??

Bienfaits pour la santé :
Riche en oligoéléments, cette boisson est recommandée comme probiotique. Le kéfir facilite la digestion en apportant des éléments vivants qui reconstituent la flore intestinale et améliorent la santé générale. Ces éléments varient selon la provenance des grains.
Mais en règle générale, on peut dire que le kéfir améliore le système immunitaire.
Il équilibrerait aussi l'alimentation en favorisant le retour à une alimentation saine (par modification des "envies" souvent liées à des déséquilibres alimentaires ou métaboliques).

La recette
1 - Prendre un grand bocal en verre de 2 litres environ et placer les grains de kéfir au fond.
2- Verser 1 litre et demi d’eau.
3 – Ajouter 1 citron bio coupé en 4, 1 orange ou ½ pamplemousse BIO.
4- Puis 2 figues sèches ou 3 abricots secs ou 10 raisins secs ou 4 tranches de pommes séchées.
5- et enfin 80 à 100 g de sucre blanc ou roux  (ou du miel).
6- Placer sur l’ouverture une compresse de gaze propre tenue par un élastique.

Vous pouvez réduire (ou augmenter) ces proportions en fonction de votre consommation !

Le kéfir est prêt à être passé lorsque les fruits secs remontent à la surface c'est à dire au bout de 24 à 48 heures selon la température ambiante. Ne surtout pas placer le bocal au soleil !

Le filtrer alors à travers un filtre à café ou une passoire en plastique. Puis le verser en bouteilles. Fermer hermétiquement les bouteilles, les placer en attente pour encore 24 heures au moins à température ambiante... La fermentation se poursuit et la quantité de bulles augmente.

Puis placer au frigo pour stopper la fermentation et consommer en 48 heures max. Plus on attend plus ça pétille...mais la boisson devient si acide qu'on ne peut plus la boire !!

Récupérer les grains, bien les rincer et …
Relancer une fermentation.
OU bien les conserver au frigo dans un peu d’eau et de sucre (1 à 2 cuillères à soupe) dans grand bocal fermé.

Mise en garde avant la préparation
1 - tous les accessoires (passoire, entonnoir, carafe) utilisés doivent être en plastique ou en verre et ébouillantés (pas d’utilisation de fer, d’alu, ni de produits chimiques).
2 - Se laver les mains au savon de Marseille.
3 – Utiliser de l’eau de source (l’eau de montagne la plus pauvre en résidus style VOLVIC) et surtout pas de l’eau filtrée.
4 – Utiliser des fruits BIO bien lavés, du sucre bio blond ou blanc mais pas roux (car colore les grains de kéfir), du fructose bio ou du miel.  


Conseil
Fabriquer le Kéfir le soir par exemple : il sera prêt (assez fermenté) 48 heures après si la température extérieure est bonne sinon il faudra prolonger de 24 heures. Ainsi si vous travaillez, vous serez à la maison au bon moment

Il n'est pas bon en effet de le laisser fermenter trop longtemps.

Conservation du kéfir
Si vous n'avez pas le temps ou ne voulez pas recommencer une fabrication tout de suite... vous pouvez conserver  les grains 1 semaine à 15 jours max.
Voilà comment procéder :
- Mettre les grains dans un bocal en verre, bien propre + de l’eau de source additionnée d’un peu de sucre.
- Fermer le bocal, et le ranger en bas du réfrigérateur.

Il faudra les sortir quelques heures avant la fabrication suivante et les laisser à température ambiante en rajoutant un peu de sucre pour les nourrir. Puis reprenez la recette de base.

Conservation des grains pour une durée plus longue (vacances par exemple)
- Prendre un bocal plus grand que d'habitude.
- mettre plus d’eau et plus de sucre.
- Ranger le bocal légèrement entrouvert dans ce cas toujours au frigo.

Vous pouvez aussi déshydrater les grains en les plaçant sur une source de chaleur (radiateur) ou près de la cheminée. Pensez à recouvrir la coupelle d'une gaze ! Il faudra les réhydrater dans de l'eau sucrée pendant 24 à 48 heures avant de les réutiliser.

Vous pouvez enfin les congeler dans un bocal. Les grains doivent être tout simplement rincés et non séchés. Il faudra les laisser décongeler à l'air ambiant puis les mettre dans un peu d'eau et les nourrir de sucre avant de les réutiliser.

Remarques
Les grains de kéfir de fruit peuvent servir  de base pour préparer des aliments lactofermentés (citrons confits...) et être sûr de les réussir rapidement ! Cette lactofermentation est très rapide et s'effectue en une semaine seulement.

Il suffit d'alterner dans un bocal en verre, une couche de légumes bio bien lavés au préalable (concombre, haricots verts...) ou de citrons coupés en deux, et une couche de grains de kéfir. Ajouter de l'eau de source et un peu de sucre.

Placer une coupelle au dessus pour empêcher les légumes de remonter à la surface. En effet ils ne doivent pas avoir de contact avec l'air.

Une semaine après, vous pourrez consommer ces légumes crus, comme condiments, coupés dans des salades,  ou cuits dans la cuisine.

Jeter ensuite les grains de kefir, ils ne peuvent plus être utilisés pour de nouvelles fermentations.

Vous pouvez aussi préparer des légumes lactofermentés sans grains de kéfir (voir ICI sur mon blog)
http://bulledemanou.over-blog.com/article-la-lactofermentation-qu-es-aquo-106304091.html
et garder vos grains pour les amis...



Site que je fréquente régulièrement et qui est très complet
Pourquoi ce site
I love you http://www.cfaitmaison.com/divers/pourquoi.html
Bonjour et merci de l'intérêt que vous avez pour Cfaitmaison.com.

Mon site étant de plus en plus connu, je reçois de nombreux mails de ses visiteurs de tous continents et je vous remercie pour tous vos messages sympathiques et encourageants qui me motivent pour poursuivre ce travail passionnant.

Certains visiteurs m'écrivent pour me demander qui je suis, ou si je peux leur envoyer un catalogue, leur vendre des produits, des graines, des souches de kéfir ou de kombucha, des décorations, organiser leur cérémonie ou la décoration de leur mariage. La réponse est négative, je ne commercialise rien. J'offre gratuitement de l'information sur mon site personnel.

A présent, je vais vous dévoiler le pourquoi de ce site.
J'ai créé ce site pour partager mes expériences, mes connaissances et les résultats de mes recherches avec les internautes et au départ pour les aider à réapprendre les préparations de base oubliées, pour perpétuer des savoir-faire ancestraux et promouvoir le "fait maison".

J'avais envie de transmettre l'envie de consommer des aliments plus naturels, de qualité "fait maison", de montrer qu'il est possible de confectionner soi-même de bons produits, de préférence plus sains, moins gras, moins sucrés, moins salés et qui n'ont pas subi trop de transformations, sans passer obligatoirement par l'achat d'un article du commerce, plein de conservateurs, de colorants, d'additifs de toutes sortes, aux emballages polluants, auquel les marques essaient à grand renfort de publicité de nous rendre dépendants. Je déplore en effet, que les articles alimentaires qui nous sont proposés en rayon dégradent trop souvent notre capital santé au lieu de le préserver.

Par esprit écologique aussi, pour éviter la pollution des multiples transports nécessaires à l'obtention des denrées commercialisées, les déchets dus aux emballages individuels et aux sur-emballages des lots (comme pour les yaourts par ex.).

Pour un retour aux sources afin que chacun puisse retrouver les recettes simples que connaissaient souvent les générations précédentes et qui ne sont plus systématiquement transmisent aux générations suivantes souvent pour des raisons socio-économiques, comme l'image peu valorisante de la femme au foyer, le travail féminin qui limite le temps à la maison et donc souvent le temps passé en cuisine. Ce déficit du savoir-faire favorise un recours aux produits préparés, au "prêt à manger" au détriment des préparations traditionnelles.

En cette période où la vie parait chère à beaucoup, où les consommateurs essaient de se débrouiller en bricolant ou en réparant eux-mêmes pour éviter de payer des factures, j'espère les inciter à faire aussi des produits simples, à être plus autonomes et à laisser libre cours à leurs talents et à leur créativité, une fois les recettes de base maîtrisées, en inventant de nouvelles versions, des recettes inédites...

"Cuisiner maison" est aussi économique, faire soi-même revient bien souvent moins cher que d'acheter des pains spéciaux, des yaourts aux goûts multiples, des plats préparés, des gâteaux, etc... et réduit souvent les frais de déplacement (si vous faites des kilomètres pour aller acheter le pain chaque jour par ex.).

Nul besoin de gros investissements. Les yaourtières se trouvent couramment à très bas prix sur le marché de l'occasion et une deuxième main est bien suffisante pour fabriquer des yaourts car la technologie en matière de yaourtière n'a guère évolué. La fromagère Seb, dont la marque a totalement arrêté la commercialisation est plus difficile à trouver et aucune autre marque n'en a mise sur le marché, elle s'achète donc d'occasion ou se retrouve dans des greniers après des années d'oubli. Les machines à pains sont maintenant à prix abordables, dans les hard-discounts (en période de promotion) comme dans les grandes surfaces.

Et même sans ce matériel spécifique, fabriquer yaourts, fromage blanc et pains est possible.

Ce qu'on produit soi-même n'est pas toujours la copie conforme de la nourriture industrielle. C'est souvent meilleur mais cela dépend des goûts et des habitudes qui font qu'on peut être encore attiré vers un produit commercialisé. "Cuisiner maison" n'est pas forcément chercher à produire une denrée identique à celle qu'on achetait. La démarche permet au contraire de tester de nouvelles saveurs, tout en étant davantage en accord avec ses choix de vie.

Retrouver les savoir-faire d'antan peut favoriser la réappropriation valorisante de ces compétences. Cuisiner peut aussi apporter des plaisirs autres que gustatifs, l'odeur du pain qui cuit, le plaisir d'avoir réussi ses préparations, de pouvoir les partager, d'offrir des aliments sains à ses proches, d'apprendre à ses enfants comment est fait le pain, les yaourts etc..., leur montrer que ces produits tout faits du supermarché sont pourtant simples à préparer.

Faire soi-même entraîne aussi l'esprit critique. Petit à petit se font des prises de conscience, même à propos de certitudes qu'on croyait indéboulonnables. Porter de l'intérêt à ce qu'on consomme, c'est aussi penser à soi et aux siens, à la santé, à l'avenir en cherchant à renoncer aux conservateurs, épaississants, gélifiants, colorants, antioxygènes, exhausteurs de goût, émulsifiants, stabilisants, arômes industriels, hormones ajoutées et antibiotiques administrés aux animaux, ionisation des fruits et légumes, pesticides et engrais chimiques… qu'il vaut mieux éviter.

Cette alimentation moderne, vendue en magasin, dénaturée par les manipulations industrielles, les raffinages, les cuissons à haute température qui détruisent la plus grande part des substances biologiques essentielles que contiennent les aliments entraîne souvent des carences, fragilise et fait le nid des maladies.

Je lui préfère une alimentation plus saine et vivante et une cuisine simple à partir d'aliments peu ou pas transformés. La culture des graines germées à la maison (bio si possible) et les produits fermentés (kéfir, kombucha et vinaigre... ) sont source d'enzymes, de vitalité et d'énergie. Notre bien-être, qu'il soit physique, émotionnel, mental ou spirituel est influencé par ce que nous consommons. Par nos propres expériences, nous découvrons ce qui nous convient le mieux.

Cultiver soi-même ses graines germées et si possible ses fruits et légumes rend aussi le consommateur moins dépendant de l'industrie agro-alimentaire qui met tout en oeuvre pour faire du profit sur le dos de ceux-ci.

Tout est fait pour que nous soyons attirés par des produits de plus en plus sophistiqués et plus chers. Les chimistes innovent pour qu'ils soient plus attirants, colorés, parfumés, goûteux, pratiques à grands renforts d'additifs, au détriment de la qualité et souvent le consommateur se laisse séduire par ces nouveautés. La dégradation de sa santé est souvent le douloureux supplément à ajouter au prix déjà élevé de ses achats. Une simple lecture des étiquettes nous en dirait pourtant long sur ce qu'on voudrait nous faire avaler.

Je préfère faire confiance à la nature et ses trésors (en évitant les aliments mutés ou génétiquement modifiés), à ce que je ressens plutôt qu'aux publicités des marques et au corps médical même si je me sens un peu en décalage avec les traditions françaises en matière de repas. Je suis persuadée que la vie et mon corps aiment la vie, les aliments vivants plutôt que les produits brûlés, dévitalisés, raffinés et sophistiqués. L'humain d'origine consommait une nourriture crue, vivante et saine, ce n'est que bien plus tard qu'il a maîtrisé le feu puis la cuisson. J'essaie aussi de faire découvrir (redécouvrir) une nourriture crue, riche d'une activité enzymatique, avec des recettes toniques, savoureuses, croquantes, agréables à la vue, à base de graines germées pour remédier aux carences de l'alimentation modernes dues aux procédés de raffinage, aux manipulations industrielles, à la cuisson et à l'excès de produits animaux (apportant trop de matières grasses saturées), de sel, d'hydrates de carbone (sucre...), et à l'insuffisance de fibres alimentaires. Il me semble évident que l'alimentation moderne entraîne une grande partie des maladies de civilisation (cancer, diabète, maladies dégénératives, maladies cardio-vasculaires...). Il est donc important d'apprendre à consommer plus d'aliments végétaux et si possible vivants, des produits locaux plutôt que de fruits et légumes hors-saisons importés du monde entier.

Contrairement à ces produits qui détruisent notre système immunitaire et affaiblissent nos défenses, les probiotiques sont à promouvoir. J'espère faire connaître davantage les souches de ferments que nous offre la nature et qui ne sont pas commercialisées dans le circuit classique comme les grains de kéfir et les kombuchas pour que de nombreux foyers puissent bénéficier des propriétés intéressantes de ces productions et que ces souches puissent perdurer grâce à de bons traitements. Je souhaite que ceux qui en possèdent en offrent autour d'eux puisque ceux-ci se multiplient naturellement sans rien coûter. Ces probiotiques peuvent avoir des effets positifs sur la santé et aider le consommateur à équilibrer sa flore intestinale, le protégeant ainsi de certaines infections.

Même si je ne consomme plus de laitages d'origine animale, ni de gluten, je laisse en ligne sur mon site les chapitres sur les laitages et le pain car je pense qu'il est préférable que les consommateurs mangent du "fait maison" plutôt que de la nourriture industrielle et j'espère aussi qu'ils auront la curiosité de regarder les autres chapitres de Cfaitmaison sur les graines germées, les laits végétaux, le sans gluten et que cela amènera peut être une étincelle de réflexion à propos de leurs choix alimentaires qui pourra faire un jour basculer de solides préjugés.

Si la société de consommation et les intérêts privés de certaines professions, nous cachent certaines vérités et mettent peu en évidence les rapports existant entre alimentation et santé, la prise de conscience de certains consommateurs et la communication à grande échelle que le Net rend possible, susciteront l'intérêt de plus en plus de personnes autour de sujets polémiques comme la consommation par l'homme de lait d'origine animale, de gluten et des additifs etc... et les amèneront peut être à être plus vigilantes et plus responsables de leur équilibre en éloignant les risques de certaines maladies.

Les changements ne se font pas en un jour. Mais pour avoir lu des informations sur ces sujets, les consommateurs sont davantage "en éveil" lorsqu'ils en entendent parler par la suite.

Si dans les esprits, le lait est pour beaucoup la source numéro Un de calcium, comme la publicité tend à nous le faire croire pour préserver les intérêts financiers colossaux de la filière du lait et l'économie nationale, on oublie trop souvent que fruits secs, fruits frais, légumes et céréales apportent à l'homme un calcium directement assimilable alors que le lait de vache n'est pas adapté à l'humain et contient des pesticides et autres polluants provenant des végétaux qu'elles broutent et des antibiotiques administrés aux vaches dopées pour cause de rendement et fragilisées par des grossesses à répétition provoquées par la sur-exploitation.

J'espère que mon chapitre de la cuisine sans gluten sera un tremplin pour découvrir des nouveaux ingrédients, tester de nouvelles saveurs, innover et varier votre alimentation (tout en restant dans le cadre d'un régime sans gluten strict pour les allergiques et intolérants) en évitant la monotonie grâce à des plats sympathiques et des recettes savoureuses et gourmandes. Et que chacun trouvera ce qui lui convient le mieux, car nous sommes tous différents.

Merci de m'avoir lue.

Que votre assiette vous apporte plaisir et santé !



Sujets traités
sourcehttp://www.cfaitmaison.com/
I love you Alimentation vivante et crusine, la cuisine du cru

-Cuisiner sans gluten Cuisiner sans gluten et sans produits laitiers : pains, repas et desserts

- Les laits végétaux et desserts sans lait d'origine animale Laits végétaux et desserts sans lait d'origine animale

-Les graines germées Les graines germées

-Les algues alimentaires Les algues alimentaires

-Le kombucha, Champignon de longue vie Le kombucha

-Le kéfir de lait Le kéfir de lait et de lait de soja

-Le kéfir de fruits à l'eau Le kéfir de fruits

-Le vinaigre

-Santé et soins naturels. Santé et soins naturels

-Le fromage blanc fait maison Le fromage blanc avec ou sans fromagère

-Les yaourts faits maison Les yaourts avec ou sans yaourtière

-Les autres laitages faits maison Autres spécialités laitières

-Le pain et la brioche faits maison Le pain fait maison

-Préparations culinaires Préparations culinaires

-Bricolage, décoration, artisanat Bricolages décoratifs

-Bonus, d'autres préparations maison, liens favoris et pratiques, ebooks gratuits, pliages de serviettes et liens pour les enfants Rubrique divers



source http://www.cfaitmaison.com/kefir_lait/kefirl_intro.html
Le kéfir de lait ou képhir est un aliment lacté fermenté, mousseux, faiblement alcoolisé, parfois appelé "Champagne lacté". Il ressemble au yaourt, mais en plus fluide et plus doux. Originaire des montagnes du Caucase (dans l'ancienne Union soviétique, une chaîne de montagnes, qui s'étend de la Mer Noire à la Mer Caspienne), où elle était faite avec du lait de chamelle, cette boisson légendaire, très saine est aujourd'hui fabriquée industriellement notamment dans l'ex-URSS avec du lait de vache mais aussi d'autres espèces (chèvre, brebis) et une association de ferments et de levures dites "grains de kéfir" ou "millet du Prophète".

Personnellement je ne fournis plus de grains. Si vous cherchez des grains, consultez la rubrique Liens de ce chapitre.
http://www.cfaitmaison.com/kefir_lait/liens.html#echange
Kéfir de lait : Liens

Des vidéos sur le kéfir de lait
http://youtu.be/hWjYUvdQHS8
http://youtu.be/XP9b28SK_G0
http://youtu.be/T5ySZrU3Ztw
http://youtu.be/C_gLR4z1lCM
http://youtu.be/HO2kZmC7mVY
D'autres vidéos à voir à partir du blog de Yohan Montagne.
Faire du kéfir avec le ferment en poudre Yalacta :
http://youtu.be/1aRylxfHpOM

Liens
Beaucoup de sites ou blogs reprennent plus ou moins les mêmes textes. Certains sont des traductions (approximatives) de langues étrangères.

Les pages les plus anciennes sur le kéfir de lait :
www.fao.org
www.bio-sante.fr/kefir.html
http://coproweb.free.fr/kefir.htm
www.supertoinette.com/fiches_recettes
www.russie.net
http://famille.pyrat.net/Le-Kefir.html
www.fao.org...
www.jpmutin.com/m2.html
http://perso.orange.fr/dominique.mace/index.htm

Un site de référence mais en anglais : celui de Dominic Anfiteatro : Dominic's Kefir Site : http://users.chariot.net.au/~dna/kefirpage.html

Caractérisation du consortium microbien d'un grain de kéfir :
Téléchargez la dissertation de Véronique Louise Ninane présentée en vue de l'obtention du grade de docteur en sciences agronomiques et ingénierie biologique (au format pdf) :http://bictel-fusagx.ulg.ac.be...164300

Blogs consacrés au kéfir :
Le blog de Yohan Montagne :
http://kefirdelait.canalblog.com

Le blog de cedinor :
http://cedinor.skyrock.com...

Le blog de cleopatre :
http://kefir-de-fruit-et-de-lait.skynetblogs.be
Un site rapportant les vertus attribués à un produit fabriqué par le labo Symbiotec à partir de kéfir : l'original-kéfir.
www.symbiotec.fr/documentation...

Le kéfir : document pdf à télécharger :
www.pressesagro.be/base/text/v13n3/459.pdf
Le kéfir en 7 cahiers (à consulter sur Scribd.com) :
http://fr.scribd.com/doc/205653264/Kefir-kit-d-Noe-KEFIR-de-Lait-et-Histoire

On en donne même aux animaux...
www.symbiotec.fr/nutrition_animale.html

Recette de préparation de la boisson :
www.belgourmet.be/fr/recettes

Extrait du codec alimentaire à propos du kéfir et des laits fermentés :
www.codexalimentarius.net/...243f.pdf
Divers sites en langues étrangères :
http://maria.fremlin.de/index.html avec les recettes de pains à base de kefir de lait http://maria.fremlin.de/...kefir-recipes.html
http://coproweb.free.fr/kefiranglais.htm
www.torontoadvisors.com/Kefir/kefir.htm
www.wildernessfamilynaturals.com
www.yemoos.com

Bibliographie: photos des livres sur le site

    Comment s'en procurer ?
Comment en offrir ? Où discuter du sujet ?

Des laitages au kéfir de lait se trouvent parfois dans le commerce ou les boutiques biologiques. Les grains de kéfir de lait ne sont pas commercialisés dans les circuits habituels de la grande distribution et donc difficiles à trouver si personne n'en possède dans votre voisinage ou parmi vos relations (les grains séchés peuvent s'envoyer par la poste, dans un petit colis ou dans une enveloppe à bulles).

Comment s'en procurer ?
Sur certains forums vous pourrez demander des grains. Certains participants en envoient gratuitement (souvent contre les frais de port). Vous pouvez aussi vous inscrire sur les groupes "Kéfirs, et Kombucha partageons tous ensemble..." (France et francophones principalement)
https://www.facebook.com/groups/kefirkombuchapartageons/

et "Québec kéfir, kombucha: partage en fermentation ainsi que germination" (pour le Québec) et demander des grains. Enfin certains webmestres de sites sur le sujet en vendent et sur Ebay des particuliers font leur business...

Pour demander des grains... voir aussi la "kefir-list" qui vous permettra de contacter des personnes proposant des grains et de proposer les vôtres.
www.torontoadvisors.com/Kefir/kefir-list.php

Comment en proposer ?
N'hésitez pas à faire goûter votre préparation et à offrir des grains à votre entourage. Pour proposer vos grains à d'autres personnes, inscrivez-vous sur le groupe www.facebook.com/groups/kefirkombuchapartageons
.
Où discuter du kéfir de lait ?
Pour discuter du kéfir vous avez un outil tout à fait adapté (lorsque vous avez un compte facebook) : le groupe kefirkombucha ouvert sur facebook :
www.facebook.com/groups/kefirkombuchapartageons

De nombreux forums "nutrition", "cuisine" ou "famille" ont ouvert des sujets sur le kéfir.
Personnellement je ne fournis plus de grains.



source http://www.cfaitmaison.com/kefir_fruits/kefirfr_intro.html
Le kéfir de fruits ou kéfir d'eau
Issu des fameux "grains de kéfir", étonnante symbiose associant levures des fruits (provenant par ex de figues sèches et de citrons) et ferments lactiques favorables au fonctionnement de l'organisme (L.casei, L.brevis...), le kéfir de fruits est une boisson doucement pétillante, désaltérante, légèrement acidulée et peu sucrée que l'on consomme de préférence bien fraîche. Le léger "pschitt" perçu à l'ouverture de la bouteille rappelle qu'il s'agit bien d'une boisson fermentée contenant du gaz carbonique.



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
 
Le kéfir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: CUISINE :: Cuisine saine bio, végétarien, végétalien, graines, diététique-
Sauter vers: