Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cuisiner les Chayottes/Christophines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2854
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Cuisiner les Chayottes/Christophines   Dim 22 Jan 2017 - 0:35



Ma mère en cuisinait souvent lorsque j'étais enfant car nous avions un gros pied planté au jardin.
C'est une plante pousse sans soucis, pour peu qu'on protège bien son pied en hiver,  il lui faut de la place, car elle monte  allègrement sur une tonnelle qu'elle recouvre entièrement.
Il y en a de plus en plus sur les étals de nos marchés, n'hésitez pas à en acheter car c'est un légume délicieux que l'on peut assaisonner de différentes manières.

Voila comment je la cuisine
Je l'épluche et la coupe en quartiers, je la fais cuire à la vapeur, je la mets dans un plat beurré , je recouvre de noisettes de beurre et je recouvre de fromage râpé, avant de la faire gratiner au four. A manger avec de la viande grillée, des côtes de porc, du poisson, ou des chipolatas.
Je la cuisine aussi en riz cantonnais rapide: je fais revenir de l'oignon émincé avec du porc dans l'échine que je coupe en larges bandes, puis je rajoute les morceaux de chayotte épluchée.
A part, je fais cuire du riz à l'eau dans le cuitout puis je le sers avec la viande, et j'assaisonne avec du nuoc mam que je dilue avec un peu d'eau, de jus de citron et une pincée de sucre.

On peut la faire aussi en risotto avec de l'oignon, des saucisses, de la tomate fraîche et du safran, le tout assaisonné avec des copeaux de parmesan.

Pour moi le seul défaut qu'à ce légume, c'est que lorsque vous l'épluchez, il vous laisse de vilaines traces de suc sur les mains.
Mais cette tache peut être évitée si vous choisissez de petits fruits.



source http://fr.wikipedia.org/wiki/Chayote
La chayote ou chayotte (Sechium edule), appelée aussi christophine (Antilles françaises, Guyane), chouchou (Réunion, Île Maurice), chouchoute (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française), saosety ou sosoty (Madagascar), chuchu (Brésil), labu siam (Indonésie), chow chow (Inde), choko (Nouvelle-Zélande, Australie) ou encore mirliton en Haïti, est une plante vivace de la famille des cucurbitacées, cultivée sous climats chauds comme plante potagère pour son fruit comestible à maturité, mais également pour sa tige appelée "brède chouchou" à la Réunion. Le terme désigne aussi le fruit qui est consommé comme légume.

Étymologie
Le mot « chayote » vient de l'espagnol chayote qui vient lui-même du mot nahuatl chayotli qui désigne le fruit1; En l’occurrence, ce nom signifie "citrouille épineuse". Le terme espagnol chinchayote désigne lui la plante1.

Description
C'est une plante vivace par sa souche tubéreuse, mais elle n'est pas rustique en climat tempéré froid. Elle émet de longues tiges, de plusieurs mètres de longueur, grimpantes grâce à des vrilles trifides. Les tubercules qui contiennent 10 à 15 % d'amidon, sont comestibles quand ils sont jeunes.

Les feuilles, de 10 à 20 centimètres de long, sont entières, à nervation palmée, avec cinq lobes pointus et une base cordiforme.

Les petites fleurs, jaunes ou blanc verdâtre, sont monoïques (sexes séparés sur la même plante). Les fleurs mâles sont réunies en grappes, les fleurs femelles solitaires, toutes apparaissant à l'aisselle des feuilles.
La « viviparité » de la chayote : la graine germe à l'intérieur du fruit

Le fruit est une grosse baie d'une dizaine de centimètres de longueur, en forme de poire biscornue, à côtes irrégulières. Il est jaune crème ou vert pâle et n'a, contrairement aux autres cucurbitacées, qu'une seule graine. Cette graine est très grosse, à tégument mince, difficile à extraire du fruit.

On dit parfois que cette plante est « vivipare » car la graine germe à l'intérieur du fruit tombé à terre.

Origine et distribution
Cette espèce est originaire du Mexique (Oaxaca, Puebla, Veracruz). Elle est largement cultivée dans les zones tropicales, notamment en Amérique du Sud, où elle est connue sous les noms de chayote, chayota, tayota, guatilla, guatila, etc. Elle s'est également répandue dans les Mascareignes, notamment à l'île de la Réunion où, bien que consommée, elle est considérée comme peste végétale.

Culture
Plantation de chouchous dans le cirque de Salazie, Réunion

Sa culture demande un sol frais, profond, bien ameubli et bien fumé, ainsi qu'un climat chaud.

La multiplication se fait par plantation du fruit assez tôt en fin d'hiver dans un endroit abrité et chaud. Le plant est ensuite mis en place au printemps, vers le mois de mai dans l'hémisphère nord.

La récolte intervient vers le mois de novembre. Six mois de chaleur sont nécessaires pour la maturation des fruits. La chayote a besoin d'être palissée pour prospérer.

La souche peut rester en terre plusieurs années à condition de la protéger efficacement contre le gel.

Le chouchou est un des légumes préférés des Réunionnais, sa production est une spécialité du cirque de Salazie. La chayote pousse très bien en Corse et donne énormément de fruits

Utilisation culinaire
Les fruits s'accommodent de la même manière que les courgettes, on les prépare aussi en daube ou en gratin (christophines farcies). On peut aussi les servir en salade, à partir de jeunes fruits, crus ou refroidis après une légère cuisson, et râpés. Ils font aussi d'excellentes soupes, crèmes et veloutés. A la Réunion, le chouchou ou chayote était autrefois consommé essentiellement en crudité ou en gratin.

Il existe aussi des préparations sucrées à base de chayote, ainsi des compotes, des confitures, ou le « gâteau chouchou » à la Réunion.

Les jeunes pousses tendres, appelées « brèdes chouchou » à la Réunion et à l'île Maurice, peuvent se préparer sautées à la poêle comme des haricots verts dont elles rappellent le goût.

La racine de la chayotte (la chinte) peut être détaillée en bâtonnets et préparée comme des frites. D'apparence rustique, il a cependant une texture agréable. Ce tubercule est également connu comme ichintal au Guatemala ; chinta ou chintla au Salvador, echinta ou patastilla au Honduras et raíz de chayote au Panamá.

En Colombie, il est généralement utilisé comme un quelconque tubercule, remplaçant ainsi la patate, à certains endroits il est utilisé comme aliment fourrager pour les animaux domestiques, bovins ou porcins.

Il lui est attribué des propriétés amaigrissantes et de régénération des cellules.

Autres usages
Les tiges desséchées étaient utilisées à la Réunion pour fabriquer des chapeaux (les chapeaux paille chouchou, spécialité de Salazie) autrefois commercialisés en Europe sous le nom de « chapeaux de paille d'Italie ».

La pulpe crue du fruit, astringente, utilisée en masque était réputée effacer les taches sur le visage. On attribuait au fruit des vertus médicinales pour favoriser la lactation et guérir la coqueluche.

Variétés
Il existe au Mexique trois variétés qui y sont cultivées :
– une variété vert pâle en forme de poire ;
   – une petite variété de couleur crème ;
   – une dernière vert foncé plus épineuse.



 source http://www.deco.fr/jardin-jardinage/plante-potagere/chayotte/
Chayotte : Conseils d'entretien
Originaire de La Réunion, la chayotte (sechium edule) est aussi connue sous le nom de christophine ou chou-chou. Cette plante appartient à la famille des cucurbitacées. Plante vivace à souche tubéreuse, la chayotte développe de longues tiges grimpantes, munies de vrilles qui s'accrochent sur tous supports. Avec ses grandes feuilles à 5 lobes pointus, elle est souvent assimilée au potiron et au melon.

Taille de la chayotte
Plante vigoureuse qui se développe rapidement, la chayotte peut mesurer jusqu'à 8 mètres et produire pas moins de 40 à 50 chayottes. Ces légumes ressemblent à des poivrons en forme de poire.

Culture et plantation de la chayotte
La chayotte apprécie les sols bien drainés, profonds et plutôt riches avec une exposition très ensoleillée pour assurer son développement.
La chayotte est une grimpante facile à cultiver qui pousse en tige rampante. Elle apprécie particulièrement la chaleur. En raison de ses origines tropicales, la culture de la chayotte en France s'effectue en pleine terre dans le Midi, en pot dans les autres régions. Elle se plante au printemps après les dernières gelées. La récolte se fait à la fin de l'été ou au début de l'automne.

Maladie de la chayotte
La chayotte peut développer des moisissures et être remplie de nématodes ou vers ronds qui s'attachent aux racines de la plante.

Arrosage de la chayotte
L'arrosage doit être abondant en période sèche, même si les racines et les feuilles ne doivent pas baigner dans l'eau.

Entretien de la chayotte
La chayotte est une plante facile à cultiver qui ne nécessite pas d'entretien particulier. Après la récolte, il faut couper les tiges au ras de la terre et pailler pour l'hiver. Les racines repoussent au printemps suivant.

La chayotte en cuisine
Avec son apport peu calorique et son goût à mi-chemin entre la pomme de terre et la courgette, la chayotte se cuisine en salade, en friture, en gratin, en gâteau et confiture. Tout se consomme : les jeunes pousses, les fruits, les tubercules, les feuilles.

Type : Plante potagère
Hauteur :
Exposition souhaitée : Ensoleillée
Type de sol : Bien drainé
Période de plantation : Avril, Mai
Période de récolte : Septembre, Octobre
Feuillage : Caduc
Entretien : Besoin en lumière important, Arrosage fréquent, Facile d'entretien
Assainissant : Non



 source
http://www.rustica.fr/articles-jardin/legumes-et-potager/chayotte-sechium-edule,4337.html
Chayotte (Sechium edule)

Encore un légume de l’incroyable famille des Cucurbitacées. La chayotte, christophine ou chouchou possède la plus grosse graine de cette famille de légume. La graine et la chair sont indissociables, le fruit est à la fois la graine et la partie consommée ; il faudra donc choisir entre la manger et la semer !

Dans la chayotte, tout est bon, ou presque. Le fruit lisse ou épineux,  blanc, vert pâle ou vert foncé, s’utilise comme les courgettes ou les pommes de terre. Les jeunes pousses, appelées brèdes chouchou, se consomment cuites à la façon des épinards. Les organes de réserve de la racine tubéreuse
se consomment eux aussi, cuits à la façon des pommes de terre. La chayotte, en situation hors gel, est une plante vivace ; dans nos potagers, elle sera considérée comme une puissante annuelle qui partira vaillamment à l’assaut du solide treillage qui lui sera fourni. La mise en culture se fait en fin d’hiver et la récolte en automne.

Semis de la la chayotte
Tout d’abord, le jardinier devra trouver un fruit. Fruit et graine étant confondus, c’est le fruit qui sera mis en terre. Lorsque le fruit commence à germer, il faut le mettre dans un pot rempli de terreau en l’enfouissant tout juste à moitié. Gardez le pot hors gel en attendant la plantation, sans trop arroser. Si la chayotte pousse trop, n’hésitez pas à la pincer ; elle produira de nouvelles tiges.

Mise en place au jardin
Quand les risques de gel sont passés, mettez la chayotte en place au jardin. La plante est gourmande : il lui faut une bonne terre amendée, de l’eau et un emplacement bien ensoleillé. Elle a besoin d’un support solide. Les premières fleurs apparaissent après la mi-août et la fructification est ensuite étonnamment rapide. En extérieur, la venue des fruits est parfois aléatoire ; elle sera plus sûre sous tunnel.

Protection des plants
La chayotte, dans nos potagers, ne connaît pas vraiment de ravageurs. Bien protégée, la souche peut passer l’hiver (tant qu’il ne fait ni trop froid, ni trop humide) et ainsi produire durant plusieurs années. Les fruits se conserveront une bonne partie de l’hiver dans un endroit hors gel, mais pas trop chaud.

Par Xavier MATHIAS  



Autres conseils pour la cultiver et la cuisiner
http://www.aujardin.org/culture-chayotte-chouchou-christophine-t144151.html

http://www.jardipartage.fr/la-cuture-de-la-chayotte-un-legume-meconnu/

http://www.jardinier-amateur.fr/reportages-jardin/plantation-d-une-chayotte.html

http://christophine.blog4ever.com/

http://chayotte.blog4ever.com/

http://chayotte.centerblog.net/



source http://www.supertoinette.com/fiche-cuisine/556/chayotte.html
La chayotte (sechium edule), dite aussi christophine, chouchou, brionne, fait partie de la famille des cucurbitacées; elle est originaire du Mexique. On la trouve dans toute l'Amérique Centrale, les Antilles, la Réunion, en Afrique du Nord. C'est en souvenir de Christophe Colomb que la chayotte porte le nom de christophine.

C'est une plante vivace qui pousse en tige rampante, comme une courge, parfois maintenue en treilles et dont les racines sont des tubercules comme les pommes de terre. Le fruit est une baie à l’aspect d’une grosse poire rugueuse, bosselée très dure, verte ou blanche pouvant mesurer jusqu'à 20 cm. Sa chair, blanche à vert pâle, ferme et homogène a le goût de la pomme de terre; sa saveur est peu marquée, douce.

La chayotte (sechium edule), dite aussi christophine, chouchou, brionne, fait partie de la famille des cucurbitacées; elle est originaire du Mexique. On la trouve dans toute l'Amérique Centrale, les Antilles, la Réunion, en Afrique du Nord. C'est en souvenir de Christophe Colomb que la chayotte porte le nom de christophine.

Comment choisir la chayotte ?
Elle est à maturité lorsqu'elle est couleur crème à jaune pâle, prête à éclater, la graine ayant déjà commencé à germer à l'intérieur.

Comment l'utiliser en cuisine ?
La chayotte se consomme crue ou cuite; il est préférable de la peler.
Tout se mange dans cette plante. Le fruit, l'amande de la graine, de 2 à 5 cm de long, appelée "grain de chouchou", les pousses consommées en bouillon, ou comme des asperges, les feuilles dont on fait des brèdes (fricassée de feuilles), les racines en tubercules appelées chinchayottes ou "patate chouchou" par les Réunionnais.

Crue, la chayotte se mange râpée ou en petits dés, en vinaigrette ; sa chair est tendre et craquante.
Cuite, la chayotte doit être préalablement épluchée, après avoir enlevé le coeur, puis coupée en gros dés avant de la cuire à la vapeur ou dans l'eau; elle aura la consistance du navet. On la prépare aussi en purée, gratin, risotto, daube, cari, rougaille, ratatouille au lard et lait de coco, en soufflé, soupes et potages, coupée en deux pour la farcir et la cuire au four, mais aussi sucrée dans les gâteaux ou des confitures.
On la prépare en chili, cari, avec du cumin, thym, marjolaine, origan, vinaigre, jus et de zeste d’agrumes, ciboulette, lait de coco.
Les meilleures associations sont la tomate, l'ail, l'oignon, le poivron, les viandes, volailles, poissons, le beurre, crème, fromage, lait de coco.

 Michelle,  réunionnaise, nous parle des brèdes de son pays!
   Nous appelons brèdes la partie tendre d'une plante que l'on peut consommer. Ce sont les feuilles tendres de cette "liane" qui prolifère beaucoup comme on peux le voir sur la photo. On "épluche" le coeur et on en fait des fricassées, des gratins, des quiches; on la fait cuire aussi avec de la viande boucanée, des saucisses créoles.
   Par exemple, la citrouille que l'on connait bien, ici nous consommons aussi le coeur du feuillage de la plante comme pour le chouchou et nous l'appelons brèdes citrouille. Le cresson, nous l'appelons brèdes cresson. La partie tendre du plant de manioc, c'est pareil, nous disons brèdes manioc.

Conservation
Comment la conserver ?
La chayotte se conserve une semaine dans un endroit sec et aéré ou placée dans le bac à légumes du réfrigérateur, enveloppée d’un papier film.

Astuce de Michelle :
   Toujours peler les chouchoux (chayottes) les mains mouillées dans un récipient rempli d'eau pour éviter que les mains restent collantes et verdâtres. Les couper en suivant le sens des tranches.

Santé, régimes
Quelles sont les propriétés de la chayotte ?
La chayotte est un légume diurétique, riche en eau, potassium, cuivre, magnésium; elle contient 11% de vitamine C.
La valeur énergétique de la chayotte est de 17 calories au 100 grammes soit 0.82 g de protéines, 0.13 g de lipides et 3.90 g de glucides.

recettes sur ce même site connu et reconnu
http://www.supertoinette.com/recette/59/chayottes_gratinees_in_de.html
http://www.supertoinette.com/recette/1075/galette-polenta-courgette-to.html



autres liens pour cuisiner la chayotte
http://passionpotager.canalblog.com/archives/2012/06/25/25200797.html

http://www.papillesetpupilles.fr/2011/10/recettes-avec-des-christophines-recettes-avec-des-chayottes-des-idees.html/

http://recettes.de/chayotte

http://www.ptitchef.com/recettes/chayotte

http://www.750g.com/recettes_chayottes.htm



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
 
Cuisiner les Chayottes/Christophines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cuisiner avec les enfants
» Saucisses au Maroille
» La découverte des pissenlits.
» Cuisine au Wok
» Corbeau au court-bouillon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: CUISINE :: Légumes cuits et crus, lacto-fermentés, Légumes anciens et oubliés, Soupes-
Sauter vers: