Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hépatiques- Lichens- Mousses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2891
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Hépatiques- Lichens- Mousses   Dim 15 Jan 2017 - 16:19



source http://permaforet.blogspot.fr/2014/07/les-mousses-et-autres-bryophytes.html
Les mousses et le monde discret des bryophytes.
Les bryophytes ont été les premiers végétaux à conquérir doucement le milieu terrestre. Leur habitat de prédilection sont les milieux humides des sous-bois et les tourbières. Elles s'accrochent sur les faces nord de l'écorce des arbres, sur les rochers et sur les toits ombragés. La culture japonaise en fait même l'éloge dans ses jardins zen.
Consultez notre article "L'éloge de l'ombre et de la lumière" .
http://permaforet.blogspot.fr/2014/02/leloge-de-lombre-et-de-lhumidite.html

Il existe des centaines de variétés différentes. Certaines mousses sont des organismes pionniers qui
avec les algues, les lichens et des bactéries contribuent à fixer, protéger ou créer les sols. Les spaignes sont des mousses de tourbières. Ce sont des plantes couvre-sol qui gagnent du terrain grâce à des rhizoïdes plutôt que des racines. Les mousses fleurissent pour se reproduire. Les fleurs de mousses sont minuscules mais tout de même visible à l'oeil nu avec une loupe. Les mousses sont fascinantes: elles peuvent survivre déshydratées pendant plusieurs mois puis revenir à la vie avec la pluie, comme une éponge. On appelle ce phénomène : la reviviscence.

Les seuls autres organismes vivants capables de se revivifier sont les lichens.
http://permaforet.blogspot.fr/2014/03/les-lichens-une-symbiose-atypique-entre.html

Les bryophytes sont très importantes dans plusieurs processus de résilience écologique. Ce sont de formidables fixateurs de carbone, de métaux lourds et de nucléides. On les appelle des bio-accumulateurs. Ce sont des espèces pionnières des tourbières.

Au milieu du siècle, des industriels ce sont intéressés à la possible exploitation des ressources carbone des tourbières comme gisement alternatif de pétrole. Les échantillons se sont révélés positifs mais trop limité pour une exploitation massive comparée au charbon minier.

Les tourbières sont tombées en désuétude, on a même tenté de les assécher massivement pour l'agriculture de montagne, notamment pour le pâturage, avant que ne soit tirée la sonnette d'alarme pour préserver l'écologie des tourbières il y a quelques années.

Beaucoup sont aujourd'hui classées en zone naturelle protégée, notamment en Auvergne. Le parc Régional du Pilat propose un parcours découverte de la tourbière

Sur plus de 1300 espèces identifiées en France, 600 espèces vivent en Auvergne, territoire volcanique sur lequel on vient peut-être de trouver uen nouvelle espèce de mousse minuscule et unique en Europe, baptisée Arvernella microcladia, l'Arverne aux minuscules rameaux.ICI

L'étude des bryophytes, des mousses, des lycopodes s'appelle la bryologie.

La pollution au cuivre, les pesticides, les pluies acides, les éclaircissements systématiques des forêts sont les principales causes de leur disparition sur terre. Ce sont des espèces sensibles à protéger. Les mousses sont les seules, avec les myrtilles et les lichens, à pouvoir vivre sur les sols très acides des sapinières et les roches d'altitude. Il existe des mousses inféodées aux roches, aux branches d'arbres, au substrat comme l'humus ou même à la matière organique en décomposition.

Contrairement aux idées reçues, elles n'abîment pas l'écorce des arbres sur lesquelles elles poussent car elles ne sont pas saprophytes. Elles puisent leurs nutriments dans l'air et dans l'eau. Elles absorbent aussi les déchets des invertébrés comme le mucus, les excréments et les cadavres. Les mousses sont à leur tour le met favori des papillons de nuit comme les hétérocères.

livre: guide naturalistes des fougères, des mousses et des lichens d'Europe (Hans Martin Jahns- guides naturalistes delachaux).
http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/puy-de-dome/clermont-ferrand/2014/06/29/plus-personne-nimaginait-decouvrir-une-nouvelle-espece-de-mousse-en-europe-et-pourtant_11061197.html
flore du québec http://www.floraquebeca.qc.ca/publications-et-liens/livres/
http://www.andrewspink.nl/mosses/key.htm
mousse bioluminescente: http://www.geocaching.com/seek/log.aspx?LUID=4316edf7-ba23-4efc-9e9c-78772014ede5&IID=24d59ef2-98a5-4b37-a7e7-dfb0f2dc61f0
http://mycologista.blogspot.fr/2012_03_25_archive.html



source http://www.ecosociosystemes.fr/hepatiques.html
Les hépatiques sont des bryophytes dont le gamétophyte se présente soit sous la forme d'un thalle, soit sous la forme d'une tige feuillée.

Les hépatiques dont les feuilles extrêmement minces sont très sensibles à la dessiccation sont de bons indicateurs de stations humides ou à forte humidité atmosphérique.

Bazzania trilobata (Bazzanie à trois lobes) est une hépatique des rochers siliceux affleurant sur les pentes dans les sous-bois humides des forêts.
Relativement commune en montagne, cette hépatique est considérée comme relativement rare en Bretagne. Cet exemplaire a été photographié en Forêt de Floranges (Morbihan).

Les hépatiques feuillées pourraient être facilement confondues avec certaines mousses pleurocarpes comme ici Hookeria lucens (Hookerie luisante).
Elles s'en distinguent d'abord parce qu'elles présentent une vraie symétrie bilatérale que n'ont pas les mousses, ensuite parce qu'elles ne forment jamais de sporophytes très différenciés.



 source http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/Hepaticophyta/fr-fr/
Les hépatiques (Hepaticophyta ou Hepatophyta), ou marchantiophytes (Marchantiophyta), sont l'embranchement des plantes embryophytes terrestres qui ont conservé le plus de caractères « ancestraux ».



Classification des végétaux
https://jardinage.ooreka.fr/astuce/voir/310569/classification-des-vegetaux

Les mousses
 source https://fr.wikipedia.org/wiki/Bryophyta
L'embranchement des Bryophyta ne concerne que les mousses au sens strict, tandis que le terme bryophyte pris au sens large s'applique aux trois embranchements de plantes terrestres qui ne possèdent pas de vrai système vasculaire (Hepaticophyta, Anthocerotophyta et Bryophyta).
Dépourvues de racines et de lignine, leurs rhizoïdes permettent l'ancrage au substrat et, pour certaines espèces, une vie épiphyte. Elles sont dépourvues de tissus conducteurs comparables à ceux des plantes à graines  : leur appareil végétatif ne contient ni xylème, ni phloème.



Initiation à la Bryologie
 http://vigienature.mnhn.fr/sites/vigienature.mnhn.fr/files/uploads/vf_Livret_Bryologie_MNHN_Natureparif.pdf



 source http://www.animateur-nature.com/a_la_loupe/mousses1.html
Une plante sous la loupe : La mousse
SURMONTER UNE PETITE TAILLE

Du haut de sa dizaine de centimètres au maximum, la mousse fait figure de naine du monde végétal.

Incapable de fabriquer la lignine, elle est condamnée à rester molle, impossible donc de s'élever.

Autre particularité et handicap, ses cellules restent toutes bien cloisonnées sans former aucun tube, aucun vaisseau et donc des "racines" sans canalisation appelées rhizoïdes, des tiges qui n'en sont pas et des pseudo-feuilles sans aucune nervure.
La mousse fonctionne donc comme une éponge incapable de s'éloigner du sol où elle puise son eau.



Évolution et caractéristiques-Les mousses - Unisciel
 sourcehttp://uel.unisciel.fr/biologie/module1/module1_ch01/co/observer_ch1_06.html
Les mousses sont de petites plantes de quelques centimètres de haut. Elles sont constituées de petites tiges feuillées, chlorophylliennes : le gamétophyte, surmonté d'un pédicelle se terminant par une capsule sporangiale (c'est la génération sporophytique qui vit en parasite sur le gamétophyte)



source http://www.didier-pol.net/3ftmousse.htm
Explorer l'environnement : les mousses
Les mousses, dont on a décrit quelque 10 000 espèces, sont des végétaux chlorophylliens formant des tapis denses sur les supports les plus divers, sols, arbres, murs, toits, rochers, etc., qu’elles tendent à recouvrir rapidement par multiplication végétative. Quelques espèces sont aquatiques. Ce sont des végétaux de petite taille, en raison de l’absence de tissus conducteurs et de soutien.








Like a Star @ heaven http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/cultiver-planter-mousses-decoratives-jardin,1534.html



Dernière édition par Libellule le Mar 27 Juin 2017 - 14:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2891
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Hépatiques- Lichens- Mousses   Dim 15 Jan 2017 - 19:45

Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2891
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Hépatiques- Lichens- Mousses   Dim 15 Jan 2017 - 19:54

Les algues

 http://www.futura-sciences.com/planete/definitions/botanique-algue-2178/

 http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/algue/19898

 http://www.biocean-algues-marines.com/

 http://www.ceva.fr/fre/S-INFORMER/ALGUES-ALIMENTAIRES/Liste-par-Espece

 http://www.allodocteurs.fr/alimentation/aliments/les-algues-des-bienfaits-insoupconnes_8546.html



 http://forums.futura-sciences.com/biologie/223025-differences-entre-lichen-mousses.html

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Lichen

 https://jardinage.ooreka.fr/astuce/voir/291388/lichen-et-mousse-sur-arbres-fruitiers-faut-il-l-enlever

http://www.gerbeaud.com/jardin/jardinage_naturel/lichen-mousse-parasite-arbre.php

 http://www.homejardin.com/arbres-mousse-et-lichen-coup-de-pouce/identifier-controler-eliminer.html

  http://bryophytes-de-france.org/fichiers/Livret_Bryologie_MNHN_Natureparif.pdf

 http://www.visoflora.com/photos-nature/mousses.html

source http://jardinoscope.canalblog.com/archives/2006/04/02/7887102.html
Ce nom "jardinoscope", quand j'ai créé ma base de données en 1997, m'est venu en associant les mots "jardin", kaléidoscope" et "microscope", où le suffixe "scope" (du grec "skopein" signifiant "regarder") lie les mots à des choses visuelles, à l'optique de l'appareil photographique, à un écran qu'il soit de cinéma, de télévision ou celui d'un ordinateur…

Mon JardinOscope est donc associé à cet appareil optique qu'est un "kaléidoscope" à cause de sa multitude d'images observables à l'infini, à cause de la succession variée d'évènements qu'évoque ce mot.

Mon JardinOscope est également associé aux notions qu'inspire le microscope, cet instrument optique qui permet d'observer des objets invisibles à l'œil nu ou d'en grossir les détails. Une façon de passer nos parcs et jardins, nos plantes et divers animaux à la loupe tant en images qu'en descriptions, explications, renseignements, etc…

Bon surf sur ce site…Patrick L.

source http://jardinoscope.canalblog.com/archives/lichens__mousses__algues/index.html

Ce ne sont pas des feuilles mortes, mais des Lichens
Les lichens de nos jardins n'attirent pas particulièrement l'attention, pourtant ils sont présents au sol comme sur les murs et bien sur dans les arbres dont ils couvrent les branches au fil du temps.

*Peltigère des chiens= Peltigera canina

*Thalle de Nostoc ou "Crachat de Lune"
Nostoc commun - Nostoc commune

sur ce lien vous pourrez en savoir plus sur les lichens:
• Lichens et Qualité de l'air (biologie et determination des lichens)
• Les lichens, bio-indicateurs de pollution atmosphérique (Académie de Lyon)
• Les lichen, indicateurs de la qualité de l'air (Académie de Nancy-Metz)
• WebFlora, l'encyclopédie photographique du Monde végétal
• Les lichens sont-ils une menace pour les arbres ?

Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hépatiques- Lichens- Mousses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hépatiques- Lichens- Mousses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accessoire main gauche : Power Putty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: FOUGERES- Hépatiques- Algues, Mousses, Lichens-
Sauter vers: