Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sedums/Orpins: culture et soins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2998
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Sedums/Orpins: culture et soins   Dim 8 Jan 2017 - 18:07



Voila quelques renseignements sur les Sédums qui sont des plantes sans soucis

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Sedum
Le genre Sedum appartient à la famille des crassulacées et est composé de plus de 400 espèces de plantes succulentes que l'on retrouve à travers l'hémisphère nord. Les sédums (ou orpins) peuvent être des plantes de rocaille ou de petits arbustes. Ils stockent de l'eau dans leurs feuilles et donnent des fleurs en étoile à 5 branches (parfois 4 ou 6). Ils ont généralement 2 fois plus d'étamines que de pétales.

Du latin Sedare : apaiser.
Les Sedum et autres Sempervivum étaient autrefois utilisés pour la préparation d'onguents cicatrisants.

Principales espèces
* Sedum acre L. — orpin âcre
   * Sedum album L. — orpin blanc
   * Sedum allantoides
   * Sedum alpestre Vill.
   * Sedum altissimum Poir.
   * Sedum amplexicaule DC.
   * Sedum anacampseros L.
   * Sedum anglicum Huds.
   * Sedum annuum
   * Sedum anomalum Britton
   * Sedum anopetalum DC.
   * Sedum athoum DC.
   * Sedum atratum L.
   * Sedum atropurpureum Turcz.
   * Sedum australe
   * Sedum boloniense Loisel.
   * Sedum brevifolium DC.
   * Sedum bulbiferum Makino
   * Sedum burrito
   * Sedum cauticola
   * Sedum cepaea L. — orpin pourpier
   * Sedum cockerellii Britton
   * Sedum compressum Rose
   * Sedum conzattii Rose
   * Sedum corsicum Duby
   * Sedum cotyledon
   * Sedum dasyphyllum L. — orpin à feuilles épaisses
   * Sedum debile S. Wats.
   * Sedum dendroideum DC.
   * Sedum diffusum S. Watson
   * Sedum divergens S. Wats.
   * Sedum douglasii Hook.
   * Sedum ebracteatum Moc. & Sessé ex DC.
   * Sedum erythrostictum Miq.
   * Sedum euphorbioides Schltdl. ex Ledeb.
   * Sedum forsterianum Sm.
   * Sedum gattefossei Batt.
   * Sedum glaucum Lam.
   * Sedum gracile Haens. ex Willk.
   * Sedum greggii Hemsl.
   * Sedum havardii Rose
   * Sedum hemsleyanum Rose
   * Sedum hirsutum All.
   * Sedum hispanicum L.
   * Sedum iwarenge (Makino) Makino
   * Sedum lanceolatum
   * Sedum leblancei Raym.-Hamet
   * Sedum lineare Thunb.
   * Sedum magellense Ten.
   * Sedum moranense Kunth
   * Sedum multiceps Coss. & Durieu
   * Sedum napiferum Peyr.
   * Sedum nevii A. Gray
   * Sedum nicaeense All.
   * Sedum nuttallianum Raf.
   * Sedum oregonense
   * Sedum pachyphyllum Rose
   * Sedum palmeri S. Watson
   * Sedum parvum Hemsl.
   * Sedum pilosum M. Bieb.
   * Sedum pulchellum Michx.
   * Sedum purpureum (L.) Schult.
   * Sedum rotundifolium Lam.
   * Sedum rubens L.
   * Sedum rubrotinctum R. T. Clausen
   * Sedum rupestre L. — orpin des rochers (syn. Sedum reflexum L.)
   * Sedum rupicola G. N. Jones
   * Sedum sarmentosum Bunge
   * Sedum sediforme (Jacq.) Pau
   * Sedum sempervivoides Fisch. ex M. Bieb.
   * Sedum sempervivum Ledeb. ex Spreng.
   * Sedum spathulifolium Hook.
   * Sedum spurium
   * Sedum stahlii Solms
   * Sedum stenopetalum Pursh
   * Sedum stribrnyi Velen.
   * Sedum subtile Miq.
   * Sedum ternatum Michx.
   * Sedum villosum L.
   * Sedum woodwardii N. E. Br.



source:http://www.pepiniere-bouetservat.com/les%20sedums.htm
Le Sedum:Genre le plus important de la famille des Crassulacées ( de Crassus qui veut dire épais.) avec ses 420 espèces, nom commun : Orpin
Les sédums (ou orpins) peuvent être des plantes de rocaille ou de petits arbustes.
Du latin Sedare : apaiser (Sedum est l’ancien nom latin de la Joubarbe , que l’on plantait sur les toits pour se protéger de la foudre en apaisant la colère des dieux).

Autre hypothèse (moins probable) : pourrait provenir du latin Sedere, s’asseoir, en relation avec la forme en coussin de certaines espèces.

Ce sont des plantes pionnières, capables de pousser dans des milieux inhospitaliers, elles sont capables de pousser dans une faible épaisseur de terre, nécessitent peu d’entretien, ont des racines retenant bien le substrat, résistent à la sécheresse et sont esthétiques en toutes saisons.

Ce sont des plantes vivaces ou annuelles, à rameaux érigés ou couchés s’enracinant au contact du sol.

Certaines espèces forment des rosettes.

Quelques Sedum atteignent 1m de haut (S. frutescens et oxypetalum) mais la plupart mesurent 5-20cm de haut. ( texte qui précède pris sur http://www.cactuspro.com/encyclo/Sedum )

Leur utilisation est multiple, en rocaille, dallage, mur et muret, couvrir un talus, garnir le sol au pied des arbustes, des rosiers, en bordure, en massif, en jardinière et potée, végétalisation des toits ( isolation)

Ils supportent les fortes chaleurs, les grands froids, la sècheresse, se plaisent au soleil mais certain s'adaptent très bien à mi-ombre, un sol pauvre est préférable, bien drainant, se plaisent en plaine, en montagne, en bord de mer, le seul ennemi est l'humidité stagnante.

La multiplication est facile par bouturage et semis et même divisions, les sedums que nous multiplions sont rustiques.

Certains peuvent être très colonisant.



Dernière édition par Libellule le Dim 8 Jan 2017 - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2998
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Sedums/Orpins: culture et soins   Dim 8 Jan 2017 - 18:23

source http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/sedum.php
Sedum : le roi des jardins secs
Parmi les plantes vedettes du jardin sec, les sedums figurent en bonne place. Ils sont variés, intéressant pour leur feuillage et leur floraison et surtout, sans aucun entretien ! A découvrir d'urgence...

Botanique
Le genre sedum appartient à la famille des Crassulacées. Il est répandu dans tout l'hémisphère Nord et compte plusieurs centaines d'espèces succulentes.

Demandant impérativement le plein soleil, elles ne peuvent être cultivées en appartement qu'à la condition d'une exposition au soleil direct et plein Sud.

On appelle couramment le sedum "orpin des jardins", dans lesquels il prospère sans le moindre entretien, et notamment en l'absence totale d'arrosage ! Cela en fait donc un sujet de choix pour les jardins secs, les tenants d'un jardin facille à vivre ou les amateurs de rocaille.

Culture
Le sedum n'a besoin que de soleil ! Un sol quelconque lui suffit, pourvu qu'il soit bien drainé. Si vous souhaitez le cultiver en pot, réalisez un mélange comportant au minimum 50% de sable.

De très nombreuses variétés
Il existe un très grand nombre d'espèces et variétés. Nous avons recensé ci-dessous quelques représentants du genre, que vous devriez trouver sans difficulté dans le commerce.

Sedum acre
Appelé 'poivre de muraille'. Cette espèce tapissante, toujours verte, avec une floraison estivale dans les tons de jaune, peut constituer un substitut au gazon pour les sols très sableux !

Sedum spectabile
Surnommé "orpin d'automne", c'est incontestablement l'une des variétés les plus intéressantes et les plus jolies.

Placé en plein soleil, dans un sol quelconque mais bien drainé, il forme une touffe dense de tiges charnues dotées de larges feuilles, d'environ 50 cm de haut. Il se couvre en fin d'été / début d'automne d'inflorescences d'un rose prononcé. Cette floraison tardive apporte aux massifs, bordures et rocailles une touche de couleur bienvenue lorsque les autres fleurs commencent à manquer.

En outre, il peut prospérer plusieurs années durant dans le même pot, sans rempotage ! Idéal en jardinière ou sur un balcon.

Sedum telephium 'Atropurpureum'
Cette vivace rhizomateuse est caduque (elle perd son feuillage l'hiver). Elle forme une touffe de tiges dressées, à l'instar de sedum spectabile. Pouvant atteindre les 60 cm, elle porte en été des cymes de 5 à 8 cm de diamètre, d'un joli rose, qui contrastent merveilleusement avec la robe pourpre des feuilles de 4 à 8 cm de long. Une splendeur pour les massifs.

Sedum morganianum
Persistant , ses longues tiges souples et retombantes, charnues, portent une multitude de feuilles de 1 à 2 cm de forme oblongue, dans les tons bleu-vert. La floraison a lieu au printemps, dans les tons rose pâle à pourpre.

Peut être cultivé en potée, à l'intérieur.

Multiplication
Vous constaterez tout d'abord que le sedum se multiplie spontanément par semis. Récupérez ces petits plants avec soin et repiquez-les à l'endroit de votre choix.

A défaut, la multiplication s'opérera soit par division des touffes, soit par bouturage.

Division
Bien adaptée aux espèces buissonnante. A pratiquer au sortir de l'hiver, en divisant la touffe en 2 ou 3 parties selon sa taille.

Bouturage
Prélevez de courts tronçons de tige, ou simplement un feuille pour les espèces de grande taille. Posés sur une couche de substrat de bouturage sableux, l'un comme l'autre prennent aisément racine sans même être enterrés. Vraiment facile.

Astuce
Laissez sécher les feuilles 1 jour ou 2 avant de les placer dans le sable : cela limite largement les risques de pourriture.

Cuisine des fleurs
De nombreuses espèces d'orpins sont comestibles. Ainsi, Sedum acre peut parfaitement être incorporé en quantité modéré dans une salade, à laquelle il apportera son croquant et une saveur piquante.

Sujets complémentaires
Jardin sec
http://www.gerbeaud.com/tag/jardin-sec

Rocaille
http://www.gerbeaud.com/tag/rocaille

Crassulacées
http://www.gerbeaud.com/tag/crassulacees

Plantes grasses
http://www.gerbeaud.com/tag/plantes-grasses



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2998
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Sedums/Orpins: culture et soins   Dim 8 Jan 2017 - 18:30

source http://davarree.free.fr/
Vous trouverez sur ces quelques pages, les renseignements nécessaires à la culture des succulentes (plantes grasses).
Je cultive à Sibiril dans le Finistère Nord essentiellement les Crassulacees, mais je dispose aussi d'autres familles que je vous invite à découvrir en photo et en feuilletant le journal de la serre. Bonne visite...

David Chaperon



Espèces répertoriées sur ce site incontournable, d'autant qu'il comporte un forum
source http://davarree.free.fr/SEDUM.htm
Sedum adolphii
Sedum acre
Sedum album
Sedum burrito
Sedum angiclum
Sedum atratum
Sedum dasiphyllum
Sedum commixtum
Sedum hernandezii
Sedum pachyphyllum
Sedum hirsutum (Rosularia hirsuta)
Sedum palmeri
Sedum nussbaumerianum
Sedum morganium
Sedum rubrotinctum
Sedum rubrotinctum cv aurora
Sedum rupestre
Sedum sediforme
Sedum spectabile = Hylotelephium spectabile
Sedum spurium = Phedimus spurius
Sedum sexangulare
Sedum stahlii
Sedum suaveolens
Sedum treleasii
Sedum oaxacanum
Sedum spathulifolium 'Cape Blanco'
Sedum spathulifolium pruinosum
Sedum lucidum
Sedum lucidum ISO 1497
Sedum sp2
Sedum X luteoviride
Sedum mocinianum
Sedum kimnachii
Sedum pachyclados
Sedum macdougalii
Sedum tortulosum
Sedum clavatum
Sedum'Green Rose'
Sedum 'Ron Evans'



http://nature.jardin.free.fr/listes.html
source http://nature.jardin.free.fr/genre/sedum.html
Sedum/Orpin
S. acre
s. aizoon
S. album
S. altissimum
S. dasyphyllum
S. d'automne
S. ellacombianum
S. kamtschaticum 'Matrone'
S. nicaeense
S. oreganum
S. palmeri
S. praealtum
S. rubrotinctum
S. sediforme
S. sexangulare
S. spathulifolium
S. spectabile
S. spurium
S. stenopetalum
S. weinbergii




Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2998
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Sedums/Orpins: culture et soins   Dim 8 Jan 2017 - 18:49

 source https://www.cactuspro.com/encyclo/Sedum
Sedum Linné 1753
Description
Genre le plus important de la famille des Crassulacées avec ses 420 espèces
Nom commun : Orpin
Ce sont des plantes vivaces ou annuelles, à rameaux érigés ou couchés s’enracinant au contact du sol. Certaines espèces forment des rosettes. Quelques Sedum atteignent 1m de haut (S. frutescens et oxypetalum) mais la plupart mesurent 5-20cm de haut.

Les tiges sont parfois épaissies et lignifiées à la base. Les racines sont généralement fibreuses et dans quelques cas tubéreuses. Les feuilles sont alternes, rarement opposées ou verticillées par 3 ou 4. Elles sont sessiles ou pétiolées, succulentes et cylindriques, semi-cylindriques ou planes. Les tiges fertiles souvent érigées, sont terminales ou quelquefois axillaires. Les inflorescences en cymes ou corymbes comportent habituellement des bractées (1 à 2 par fleurs).

Les fleurs majoritairement 5-mères (pièces florales par multiple de 5) peuvent varier de 3-mères à 12-mères. Elles sont sessiles ou pédicellées. Les sépales sont verts, sessiles ou libre et éperonnées. Ils sont souvent plus courts que les pétales. Les pétales sont soit jaunes, blancs, roses, pourpre ou rougeâtre. Ils sont libres ou légèrement connés. Les anthères sont globulaires à oblongues, jaune à rouge parfois blanchâtre ou rose. Les carpelles sont habituellement sessiles et faiblement connés à la base, moins fréquemment libres.

Les fruits sont érigés ou en étoile.
Les graines font environ 1mm. Elles sont ovoïdes à ellipsoïdales.

Pour résumer, ce genre est définit par :
Espèces herbacées, le plus souvent vivaces avec des feuilles entières et alternes, avec un seul hydatode en position abaxiale et subapicale. Les fleurs sont 5-mères, obdiplostémones et dialypétales.
Cependant, certaines espèces diffèrent par un ou deux caractères de cette description.

Cytologie : 2n = 4 à 640.

Ce genre est divisé en deux sous-genres :
1. Sous-genre Sedum :
Plantes généralement glabres ou rarement avec des poils non glanduleux. Les sépales sont libres à leur base, sessiles et souvent inégaux. Le tégument des semences est réticulé ou réticulé-papilleux.
2. Sous-genre Gormania :
Plantes souvent glanduleuses-pubescentes. Les sépales sont sessiles et de même taille. Le tégument des semences est strié, nervuré ou bi-papilleux.
Classification
Famille : Crassulaceae
Sous-famille : Sedoideae
Tribu : Sedeae
Sous-tribu : Sedinae
Culture
Les Sedum se maintiennent facilement en culture et sont peu exigeants.

Espèces rustiques :
On entend par « rustique » des espèces pouvant pousser à l’extérieur sans protection particulière contre le froid et l’humidité.
Les plantes sont installées en potée ou en pleine terre dans un sol bien drainé et en plein soleil. Les plantes en pot peuvent être arrosées à la belle saison tout en laissant sécher le substrat entre 2 arrosages.

Espèces non rustiques :
Il s’agit de la majorité des espèces en culture.
Espèces à maintenir en serre toute l’année ou au moins pour la mauvaise saison (octobre à mai). Hiverner au sec, à la lumière avec une température comprise entre 5 et 10°C . Le substrat à utiliser est un mélange standard 3 tiers.

Multiplication :
Pour des raison de facilité, on se tournera vers la multiplication végétative. Le bouturage est très facile : soit de feuille, soit de tige, sans précaution particulière.
On peut aussi opérer par division de touffe en rempotant immédiatement après.

Le semis est possible mais plus contraignant. Les graines sont fines et les plantules restent petites pendant un long moment.
Étymologie
Du latin Sedare : apaiser (Sedum est l’ancien nom latin de la Joubarbe , que l’on plantait sur les toits pour se protéger de la foudre en apaisant la colère des dieux). Autre hypothèse (moins probable) : pourrait provenir du latin Sedere, s’asseoir, en relation avec la forme en coussin de certaines espèces.

Anecdotes
Répartition géographique
Ce genre est présent à travers toutes les zones sub-tropicales et tempérées de l’hémisphère nord. Quelques espèces se rencontrent dans le Centre-Est Africain et en Amérique du Sud.
L’Amérique offre la plus grande diversité du genre avec 170 espèces dont 120 pour le Mexique. Vient ensuite l’Asie avec 140 espèces et pour finir les régions Eurasiennes (Europe, proche Orient, Nord et Centre Afrique, et Iles atlantiques) avec 100 espèces.
Ce nombre réduit pour l’Eurasie s’explique par les glaciations du quaternaire. La végétation en Asie et en Amérique n’a pas eu d’obstacles pour évoluer vers le sud lors du refroidissement. En Europe, les montagnes (Alpes et Pyrénées) et la Méditerranée ont fait barrière et ont empêché la flore de descendre vers le sud.

Les Sedum de chaque continent sont endémiques de leur continent respectif sauf deux exceptions eurasiennes :
- Sedum villosum que l’on retrouve dans l’est du Canada (îles du Golf du St Laurent).
- Sedum aetnense, qui a été signalé dans l’Ouest de la Chine (Tien-Shan). Cette indication n’a jamais été confirmée dans la littérature moderne.

Les Sedum en France
La petite flore succulente française est représentée en grande partie par 30 espèces de Sedum dont une espèce est naturalisée (S. multiceps). Certaines sont communes sur l’ensemble du territoire, d’autres en revanche, sont limitées à une ou deux régions.

Ecologie
Ce sont des plantes pionnières, capables de pousser dans des milieux inhospitaliers (sans parler du manque d’eau). Certaines espèces ont été observées sur serpentine, d’autres installées à quelques mètres de la mer et subissant les embruns sans avoir l’air d’en souffrir.
La pollinisation est entomophile. La dissémination des graines se fait par l’eau et le vent.

Utilisations particulières
Les toits végétalisés :
Depuis quelques années, certains pays ont compris qu’une couverture végétale sur le toit d’un bâtiment était une isolation particulièrement performante et naturelle. Les Sedum sont parfaitement indiqués pour cette utilisation. Ils sont capables de pousser dans une faible épaisseur de terre, nécessitent peu d’entretien, ont des racines retenant bien le substrat, résistent à la sécheresse et sont esthétiques en toutes saisons.

Alimentation :
Certains Sedum (ex : Sedum album) peuvent se consommer mélangés à d’autres plantes.

Protection :
56 espèces sont inscrites sur les listes de l’IUCN (Union International pour la Conservation de la Nature ) dont aucune ne se trouve sur le territoire français. Certaines de ces espèces ne sont plus valables car elles ont été mises en synonymie. Mais cela importe peu en terme de conservation, puisqu’il s’agit de populations bien spécifiques, donc importantes à conserver.
Sedum andegavense, seule espèce protégée en France est absente des listes IUCN. Ceci s’explique par le fait que cette espèce est commune en d’autres régions du monde.

Publications spécialisées
Généralités :
HART Henk’t, Illustrated handbook of succulent plants (Crassulaceae). Edité par Urs Eggli
HART Henk’t, Sedums of Europe
Sedum de la flore française :
COSTE H., 1906. – Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes.
FOURNIER P., 1934-1940. – Les Quatre Flores de la France, Corse comprise (générale, alpine, méditerranéenne, littorale).

Fiches d'espèces :
image disponible Sedum acre
image disponible Sedum album
image disponible Sedum alpestre Villars 1779
image non disponible Sedum amplexicaule ssp. amplexicaule De Candolle 1808
image disponible Sedum andegavense (De Candolle) Desvaux
image disponible Sedum anglicum Hudson 1778
image disponible Sedum annuum 1753
image disponible Sedum anopetalum De Candolle 1808
image disponible Sedum atratum 1763
image non disponible Sedum x brevieri Chassagne 1956
image disponible Sedum brevifolium De Candolle 1808
image disponible Sedum caeruleum 1771
image non disponible Sedum caespitosum (Cavanilles) De Candolle 1828
image disponible Sedum candollei R. Hamet 1929
image disponible Sedum cepaea
image disponible Sedum confusum Hemsley 1878
image disponible Sedum dasyphyllum 1753
image disponible Sedum dasyphyllum v. glanduliferum (Gussone) Moris 1840
image disponible Sedum dendroideum De Candolle 1828
image disponible Sedum forsterianum Smith 1808
image disponible Sedum fragrans 't Hart 1983
image disponible Sedum hirsutum Allioni
image non disponible Sedum litoreum Gussone 1826
image non disponible Sedum x luteolum Chaboisseau 1863
image non disponible Sedum mexicanum Britton 1899
image non disponible Sedum monregalense Balbis 1804
image non disponible Sedum montanum ssp. montanum Perrier & Songeon 1864
image disponible Sedum multiceps Cosson & Durieu 1862
image disponible Sedum nevadense Cosson 1852
image non disponible Sedum nussbaumerianum Georg Bitter 1923
image disponible Sedum pachyphyllum Rose 1911
image disponible Sedum palmeri S. Watson
image disponible Sedum rubens 1753
image disponible Sedum rubrotinctum R.T. Clausen
image disponible Sedum rupestre 1753
image disponible Sedum sediforme (Jacquin) Pau 1909
image disponible Sedum sexangulare
image disponible Sedum villosum 1753



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2998
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Sedums/Orpins: culture et soins   Dim 8 Jan 2017 - 18:55

Encore quelques liens utiles

http://www.sedum.fr/

 http://www.patricknicolas.fr/index.php/post/2012/10/16/Liste-et-tarif-de-la-collection-de-Sedum-(orpin)

http://fichas.infojardin.com/variedades/s/sedum.htm

 http://www.sedumphotos.net/main.php

  http://www.drought-smart-plants.com/sedum.html#axzz3GtzpYqp4

 http://www.pressibus.org/orpin/index.html
Les bordures de ma grand-mère
Ma grand-mère avait un très beau jardin et elle aimait beaucoup les "plantes grasses". Il y en avait, en particulier, dans ses bordures de massif, avec des rosettes vertes dans tous les sens et des fleurs d'un rose surrané... Je les avais oubliées, mais j'en ai retrouvé le souvenir intact quand j'ai considéré une bordure d'un coin du jardin à ma mère, voyez :
Quelques liens
Bien sûr, je me suis appuyé sur quelques sites pour mieux connaître les orpins, voici les principaux.

La passion des sedums de Jean-Michel Moullec, qui a par ailleurs participé au site qui suit.
Pages sedum de nature.jardin.free.fr
Dossier sedum de "Mon jardin & ma maison"
Toiture végétale d'orpin, 50 ans d'isolation sans entretien
Origines géographiques des orpins
Les nouveaux noms des orpins, c'est la meilleure source que j'ai trouvée pour déterminer les nouvelles dénominations (voir notamment le bouton "Synonyms")
Sedum society au contenu décevant, il reste les liens...
Les charmantes plantes du genre sedum, beau catalogue photos

explications intéressantes
http://www.pressibus.org/orpin/index.html

variétés interressantes de spectabile
- Sedum spectabile 'Brilliant' aux fleurs roses fonçées, 40 cm
- Sedum spectabile 'Carmen' aux fleurs roses fonçés et au feuillage bleuté, 40 cm
- Sedum spectabile 'Septemberglut' aux fleurs pourpres, 40 cm
- Sedum spectabile 'Iceberg' aux fleurs blanches, 30 cm



http://xgaillman.free.fr/fotosedum/index.html

sedum morganianum burito
source http://www.jardin-ofildpages.com/Sedum-morganianum-Burito.html
Plante grasse cultivée pour son peu d’exigences. Les tiges moins fragiles que la plupart des crassulacées portent des feuilles charnues vertes légèrement teintées de bordeaux sur les jeunes pousses. Les fleurs sont très petites et jaune citron.

- Culture : la terre doit être très légère et le pot le plus petit possible (vous pouvez placer le pot dans un cache pot largement supérieur pour l’équilibre esthétique avec suffisamment d’espace entre le pot et le cache-pot).

Respectez leur période de dormance de novembre à février en les conservant dans un endroit lumineux et non chauffé (5 à 6 degrés seulement), sinon vous verrez les tiges s’allonger et perdrez leur bel aspect ramassé.
- Arrosage : très modéré : la terre doit rester sèche régulièrement sinon la plante ramollit et pourrit et pour favoriser le fleurissement en fin de saison. N’arrosez pas du tout en hiver, humectez à peine la terre une fois par mois.
- Engrais : on peut leur en administrer, mais de façon espacée et très dilué.
- Emplacement : ensoleillé et très lumineux. Dès que les températures le permettent, installez-les à l’extérieur où ils apprécient de s’aérer.
- Emploi : en jardinière de fenêtre ou en récipient suspendu. Rentrez-les l’hiver en local non chauffé car ils craignent les gelées.
- Multiplication : par bouture de feuille : détachez une feuille, laissez séchez la cassure une journée et posez simplement sur le substrat en humidifiant à peine, cette plante est pleine de ressources et ne tardera pas à s’enraciner !
- Origine : Mexique.
- Historique : à compléter.

Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sedums/Orpins: culture et soins   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sedums/Orpins: culture et soins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [@ USA] Pop Culture Madness
» Culture et musique
» Ouvrages sur la crise de l'école et de la culture.
» La culture d'entreprise d'Europa Park
» Le ministère de la culture et son site sur les orgues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: CACTUS- Plantes grasses- Succulentes- Caudex etc :: Sedums-
Sauter vers: