Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cuisiner les poivrons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2964
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Cuisiner les poivrons   Jeu 5 Jan 2017 - 22:17



Tout sur... le poivron
Saisons, Histoire, composition, bienfaits, recettes... Les conseils pour le choisir, le cuisiner et le conserver

source: http://www.linternaute.com/femmes/cuisine/encyclopedie/fiche_composant/38/poivron.shtml

 Saisons , meilleurs mois
Janv.  Fev.  Mars  Avril  Mai  Juin  Juill.  Aout  Sept.  Oct.  Nov.  Dec.  
                 
Bienfaits  
Le poivron se situe parmi les végétaux les mieux pourvus en fibres (2 g/100 g), qui stimulent efficacement le transit intestinal, et font de lui un précieux allié de l'élimination. Tout cela pour un apport énergétique très bas : seulement 21 kcal/100 g.

Valeurs nutritionnelles pour 100 g
Protides 1,1 g
Glucides 3,5 g
Lipides 0,3 g
Calories 21 kcal

Par ailleurs, ce légume-fruit est un champion de la teneur en vitamine C. Juste derrière le persil, il devance les choux et épinards aussi très bien pourvus. 100 g de poivron en apporte en moyenne 126 mg et donc, une petite portion de 50 g seulement permet de couvrir 75 % des apports quotidiens recommandés !

Le poivron est une excellente source de carotène (provitamine A) et de flavonoïdes (vitamine P), présents à l'état de pigments. Les premiers ont une action antioxydante et préventive sur le vieillissement prématuré des cellules et la formation de tumeurs. Les seconds, eux, renforcent les effets de la vitamines C et offrent une protection aux petits vaisseaux sanguins. A savoir que plus un poivron est mûr, plus il est rouge et donc plus il contient de ces précieux pigments.  

Dégustation  
Choisissez-le ferme et lisse, avec une peau bien brillante et tendue. La couleur dépend de la maturité du fruit mais aussi de son espèce, elle n'influe pas sur la fraîcheur.

Conservez-le dans le bac à légumes du réfrigérateur, jusqu'à une semaine. A température ambiante, il se dessèche et flétrit, mieux vaut donc éviter de le laisser sur la table de la cuisine. Pelé et grillé, il peut être conservé dans de l'huile pendant plusieurs mois.

Très simple à préparer, le poivron a juste besoin d'être rincé sous l'eau, puis coupé en deux afin d'en retirer les graines et les membranes blanches, parfois difficiles à digérer, tout comme la peau. Pour le peler facilement, il suffit de passer le poivron sous le gril du four ou sur la flamme de la cuisinière, jusqu'à ce qu'il noircisse. Après avoir refroidi dans un sac plastique ou dans un linge humide, sa peau se décolle toute seule. Certaines variétés à chair épaisse peuvent encore plus simplement être pelée à l'économe.

Consommez-le cru pour profiter au mieux de toutes ses vitamines et de son craquant. Cru, détaillé en dés ou en lanières, il se mélange aux salades estivales.
Relevé de vinaigre balsamique et d'un peu de sucre, il constitue un hors-d'oeuvre aigre-doux. Mixée finement avec de la crème fraîche, la pulpe du poivron rouge donne un joli coulis, qui se marie délicatement avec un flan de légume ou les plats de poisson blanc.

Cuit, il est parfait dans les gratins, les omelettes ou sur les pizzas. Il se prête tout à fait à une utilisation farcie. Les oeufs, le jambon, le thon, le poulet, le riz et les oignons sont autant d'ingrédients qui lui rendent honneur.

Le poivron est à la base de nombreux plats traditionnels du bassin méditerranéen : la ratatouille en Provence, la piperade au Pays Basque, la paella et le gaspacho en Espagne, la caponata en Sicile... Les Hongrois l'utilisent également dans leur fameux goulasch. Dans les pays du Maghreb, on fait frire les petits poivrons verts dans de l'huile d'olive pour servir d'accompagnement aux brochettes de poulet et d'agneau. Enfin, il est incontournable dans la préparation de sauces dites basquaise, mexicaine ou encore andalouse, qui accompagne viandes rouges et blanches.

 Histoire  
Originaires d'Amérique centrale, poivrons et piments sont issus du même arbuste, une solanacée annuelle (de la même famille que la tomate et l'aubergine). Ce sont leur forme et leur saveur, plus ou moins piquante, qui les différencient.
Le piment, petit et pointu, renferme une essence âcre, la capsicine, qui lui donne sa saveur, plus ou moins brûlante. Le poivron, quant à lui, est plus gros et doux.

Piments et poivrons sont arrivés en Europe au 16ème siècle. On en recensait déjà des dizaines de variétés aux formes et aux couleurs très variées. Ce n'est qu'à partir du 18ème siècle que leur culture s'est véritablement développée et que pourpre, rouge vif, orange, vert, jaune pâle... ils parent les étals de couleurs chatoyantes.

Il existe trois grandes variétés :
- carré, il vient de Hollande. De forme cubique, il a une chair épaisse et croquante.
- rectangulaire, il est de production française avant tout. Il est long, large et presque plat.
- triangulaire, il est moins courant. Il peut être doux comme piquant et sa couleur varie du jaune pâle au rouge.

Récolté de juin à septembre, le poivron est produit avant tout dans le sud de la France, à Cuba et en Côte d'Ivoire.





Dernière édition par Libellule le Ven 11 Aoû 2017 - 0:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2964
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Cuisiner les poivrons   Jeu 5 Jan 2017 - 22:17

Deux de mes recettes

Poivrons au four
Choisir de beaux poivrons bien rouges et bien charnus et les couper en deux dans le sens de la longueur.
Enlever les graines, le pédoncule, les laver soigneusement, les égoutter puis les placer dans un plat allant au four et les cuire 40mn à 200°
Dès qu'ils sont cuits les mettre dans un sac en plastique, ou une boite en plastique hermétique, et bien fermer
Lorsqu'ils sont froids, les peler, laisser s'égoutter une heure ou deux sur une passoire.
Mettre dans une boite hermétique au frigo et manger le lendemain en entrée avec un hachis d'ail et une rasade d'huile d'olive, avec tomate et mozarella.

Cela fait des années que je nettoie les poivrons avant la cuisson, car j'en avais marre que leur épluchage prenne des heures, et surtout de trouver dans mon assiette, des graines échappées à ma vigilance.

**************************************************

Je préfère les poivrons rouges plus digestes car plus murs
Si ce sont des gros poivrons, je les coupe en deux dans le sens de la longueur,  en gardant le haut  et un bout de queue;
pour les petits je coupe le haut du poivron ( que j'utilise ensuite dans la farce pour éviter de le jeter) et je les fait cuire debout bien serrés dans un plat;

Une fois qu'on a  vidé et lavé les poivrons crus on prépare la farce avec à peu près ( je fais tout au pif alors vous adapterez en mettant plus ou moins de viande)
2 oignons émincés et revenus dans un peu d'huile
1/2 verre de riz cuit 10mn à l'eau salée
le haut des poivrons coupés en petits morceaux
100g de chair à saucisses
100g de viande hachée
2 oeufs
sel poivre ail et persil.
Je mélange tous les ingrédients, je remplis les poivrons ( ce jour là, j'ai fait trop de farce alors j'ai pris qq tomates bien mures) je les place dans un plat beurré et je fais cuire 1h à 200°.

En principe je ne fais jamais les farcis avec du riz, mais avec de la purée (recette typiquement niçoise)
je l'ai mise dans les recettes de courgette,
http://libellule.superforum.fr/t1259-cuisiner-les-courgettes
mais je la remet ici;

Pour 20 courgettes il vous faut
-250g de chair à saucisses
-150g de boeuf haché
-4 gros oignons
-2 oeufs
4 gousses d'ail , une botte de persil , du parmesan
1 kg de pommes de terre
Dans une grosse casserole d'eau bouillante salée, faire cuire 10 mn les courgettes rondes coupées en deux dans le sens de la hauteur. Egouter et laisser refroidir le temps de pouvoir les prendre facilement avec les mains, et avec une cuillère à café évider l'intèrieur,pour y mettre la farce.
Faire cuire les p de terre dans de l'eau bouillante salée, faire une purée et la mettre dans un saladier assez grand. Faire frire les oignons émincés menu dans une poele avec un peu d'huile. Les laisser un peu refroidir et les rajouter à la purée, avec les viandes, les oeufs, l'ail et le persil hachés, le parmesan rapé, sel et poivre. Goûter et rectifier l'assaisonnement. Mettre de côté , attention l'été la farce tourne facilement avec la chaleur.
Remplir les courgettes que vous placez ensuite dans un plat beurré, saupoudrer de chapelure, mettre un petit morçeau de beurre sur chaque, et faire cuire à 220° 1h
A manger même froid ;
je farcis de la même manière les aubergines et les oignons blancs nouveaux (ébouillantés avant de les farcir)
et les tomates et poivrons ( tel quels)

*************************************************
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
 
Cuisiner les poivrons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cuisiner avec les enfants
» Saucisses au Maroille
» La découverte des pissenlits.
» Tarte basquaise
» Cuisine au Wok

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: CUISINE :: Légumes cuits et crus, lacto-fermentés, Légumes anciens et oubliés, Soupes-
Sauter vers: