Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Citronnier et agrumes

Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3063
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Citronnier et agrumes   Mer 4 Jan 2017 - 23:47



Cet arbre fait partie intégrante de ma région, du reste nous sommes à côté de Menton qui est la ville du Citron, mais ils sont tout aussi bons dès que l'arbre bénéficie d'un grand ensoleillement.
Ce livre m'a beaucoup aidé pour cultiver les miens qui sont tous en pots
http://www.priceminister.com/offer/buy/521412/Courboulex-Michel-Les-Agrumes-Livre.html



http://fr.wikipedia.org/wiki/Citronnier

http://www.1jardin2plantes.info/fiches/210/citronnier-citron.php



source http://www.jardiner-malin.fr/fiche/citronnier.html
Citronnier : un beau fruitier
Le citronnier est un  magnifique agrume de culture relativement facile.

La plantation, l’entretien et la taille sont autant de gestes qui vous permettront d’avoir de beaux citrons et d’éviter les maladies.

En résumé, ce qu’il faut savoir :
Nom : Citrus limon
Famille : Rutacées
Type : Arbre
Hauteur : 3 à 5 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Bien drainé
Feuillage : Persistant
Floraison : Janvier à décembre

Planter un citronnier :
Citronniers en pleine terre :
   De préférence au printemps après les fortes gelées.
   Choisissez un endroit abrité et bien ensoleillé afin de favoriser sa croissance et avoir de beaux citrons.
   Attention, le citronier ne poussera en pleine terre que là où le climat hivernal est doux.
   Citronniers en pot :
   La culture du citronnier en pot est préférable pour tous les agrumes dès lors qu’il gèle dans votre région.
   Il faudra alors le rentrer d’octobre à mai.
   Effectuez un rempotage après votre achat et ensuite tous les 2 à 3 ans, au printemps.
   Pour plus conseils sur le citronnier en pot, suivez ce lien

Taille du citronnier :
Aucune taille n’est vraiment indispensable mais si vous ne taillez pas votre citronnier devrait vite prendre beaucoup d’ampleur.

Réduisez alors chaque nouvelle pousse de la moitié environ en prenant soin de couper juste au dessus d’une feuille.

Vous permettrez ainsi également à votre arbre de conserver une belle forme compact.
   Il se peut que vous ayez à intervenir plusieurs fois dans l’année.

Supprimez le bois mort au fur et à mesure et aérez éventuellement l’intérieur de l’arbre pour lui redonner de la lumière.

Arrosage du citronnier :
En pot, il est important d’arroser dès que le sol est sec, sans inonder le pot.
Évitez toute source de chaleur comme la proximité d’un radiateur, car cela pourrait assécher votre arbre.

En extérieur et en pleine terre, arrosez en cas de forte chaleur.

Entretien du citronnier :
Comme la plupart des agrumes, le citronnier est assez délicat à cultiver en pleine terre lorsque l’hiver est froid.
Apportez-lui régulièrement un engrais organique « spécial agrume » afin de lui donner le maximum de chance pour bien se développer.

La culture en pot sera plus adéquate, car elle permet de rentrer le citronnier dans un lieu où il ne gèle pas durant l’hiver.

Le citronnier n’est pas une plante d’intérieur et ne pourra donc pas supporter de rester dans une pièce chauffée toute l’année, il a besoin d’une certaine fraîcheur d’octobre à mai.

Si vous souhaitez un agrume qui supporte bien la culture en intérieur, choisissez le calamondin.

Maladies fréquentes chez les citronniers :
La moniliose : les citrons pourrissent sur le citronnier
La cochenille : un amas blanchâtre envahit le feuillage
Les pucerons : Les feuilles s’enroulent et finissent par tomber

Conseil malin à propos du citronnier :
Cueillez les citrons dès qu’ils se détachent facilement de la branche.

A lire sur les agrumes (sur le site)
Zoom sur les agrumes
   Culture du clémentinier
   Culture de l’oranger
   Culture du pamplemousse



source http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/fp_agrumes.php3
Originaires des régions chaudes, ces arbres fruitiers épineux de différentes espèces sont cultivés pour leurs fruits. Oranger, citronnier, pamplemoussier, mandarinier ne s'épanouissent en pleine terre que sur la Côte d'Azur!

Généralités
Climat
En Europe, ces arbres sont cultivés dans les pays méditérranéens; l'Espagne en est bien sûr le plus gros producteur. Il faut parcourir l'Andalousie à Pâques pour s'emplir les narines du délicieux parfum des fleurs d'orangers !

Obtention
Les plants sont obtenus par bouturage, marcottage ou semis.

Fructification
La fructification a lieu de novembre à juin, sauf pour le citron qui se récolte toute l'année. Cultivés en pot à l'intérieur, la production des agrumes s'avère moins abondante.

Culture
La culture en pleine terre est assez délicate.

La plantation n'a pas de particularité; il faut simplement veiller à ne pas creuser un trou plus profond que le pot. Pour éviter d'avoir à pratiquer une taille importante, tenez compte du développement futur de l'arbre en laissant environ 2 mètres de part et d'autres.

Des apports d'engrais sont nécessaires à une bonne santé et une bonne production des arbres. La fertilisation doit se faire régulièrement, en employant par exemple un NPK 15-15-15 entre avril et octobre.

La taille se limite à la suppression du bois mort et au nettoyage du coeur de l'arbre.

En pot
Il est possible de cultiver en pot tous les agrumes. Cela permet de les rentrer sous une véranda ou une serre à l'hiver, lorsque la température descend en dessous de zéro. Attention cependant! Ce ne sont pas des plantes d'appartement; ils ne peuvent y demeurer toute l'année.

C'est la sécheresse qui est la plus préjudiciable, donc évitez à tout prix la proximité d'une source de chaleur (radiateur...). Par ailleurs, on a souvent tendance à les exposer en plein soleil, pensant bien faire. C'est une erreur qui se traduira rapidement par un jaunissement généralisé!

Une taille légère tous les 2 ans permettra de renouveller les tiges tout en conservant à l'arbuste des proportions raisonnables.

En hiver, l'arrosage devra être mesuré sous peine d'asphixier les racines. En été en revanche un arrosage tous les 2 jours est souvent indispensable.

Enfin, outre les pucerons et acariens, il n'est pas rare de voir un citronnier ou un oranger sujet à la cochenille. Un traitement à l'huile blanche s'impose alors.
En savoir plus

Vous trouverez énormément de renseignements pratiques et d'informations relatives aux agrumes sur le site des pépinières Isolotto. Vous y ferez par exemple la découverte d'espèces moins connues, comme le Cédratier, le Bigaradier ou le calamondin!

Xavier Gerbeaud



source http://mag.plantes-et-jardins.com/conseils-de-jardinage/fiches-plantes/le-citronnier
CARACTÉRISTIQUES

Hauteur à maturité : 3 m
Origine : Californie, 1860
Zones climatiques France : méditerranéen
Rusticité : semi-rustique
Composition du sol : normal, riche en humus
PH du sol : neutre
Humidité du sol : normal
Exposition : soleil
Utilisation en jardin : isolé, bac
Utilisation pour la maison : terrasse, balcon, veranda
Couleur feuille : vert
Feuillage : persistant
Couleur des fleurs : blanc
Niveau de soin : facile
Arrosage : normal
Attributs : parfumée
Utilisation : jardin et intérieur
Fruits : comestible
Forme des fleurs : simples
Type de fruit : citron
Saveur du fruit : acidulé
Saison d'intérêt : printemps, été, automne, hiver
Couleur d'écorce ou chaumes : jaune
Période de floraison : remontant
Production remontante : oui
Floraison remontante : oui

Le citronnier sera cultivé en pleine terre dans les régions méditerranéennes, et en bac partout ailleurs. Il fait partie des plantes dites d’orangerie et à ce titre est peu rustique. En lui donnant de l’eau, de l’engrais et beaucoup de lumière, vous pourrez profiter du parfum et de la saveur de son fruit, le citron.

Délicieux
Le citronnier est un arbre au port érigé qui atteindra rapidement 2,50 - 3 m. Son fruit jaune, le citron est très connu. Menton, grande productrice de ce fruit depuis des siècles, en a fait son emblème. Délicieux en tarte, le citron apporte son zeste à bien des plats ainsi que sa pulpe acide et juteuse. Le citronnier arbore aussi de grandes feuilles très parfumées, et des fleurs blanches qui le sont tout autant. La floraison est longue et renouvelée.

A la bonne place
Planté dans un sol léger, fertile, légèrement acide et bien drainé, le citronnier sera exposé au plein soleil et à l’abri du vent. Dans l’idéal, on le palisse contre un mur orienté plein sud dans les régions à climat doux, il y sera au chaud et protégé des vents violents qui assèchent le sol, déshydratent la plante, font chuter les températures, déchirent les feuilles et abiment les fruits.
Il sera planté en pleine terre sans souci, en régions méditerranéennes. Dans le Midi, certaines espèces peuvent supporter de légères gelées, courtes et accidentelles de -2 à -3°C.
Là où les hivers sont plus rigoureux, on préfèrera le cultiver en bac et on le rentrera sous serre en hiver car le citronnier est peu rustique et craint dès -4 ou -6°C. Par contre, il ne sera jamais cultivé en intérieur, il ne supporte pas la chaleur des appartements.

Quelques soins
La taille du citronnier a pour but d’inciter l’arbre à plus de ramifications, pour un port plus compact et moins étalé. Les premières années on coupera chaque nouvelle tige, une fois sa croissance finie (les nouvelles feuilles sont alors plus foncées et ont durcies) en ne lui laissant qu’une longueur de 20 cm. On pratique 4 à 5 tailles de mai à septembre, jusqu’à ce que le citronnier ait pris sa forme. Par la suite, une seule taille dans l’année suffira, à la sortie de l’hiver. On éliminera alors les branches mortes ou malades ainsi que celles se chevauchant.
De l’eau, de l’engrais et une bonne lumière, c’est la recette pour un citronnier en bonne santé. Pour une belle récolte, apportez régulièrement un engrais riche en azote et en potasse. En hiver, on réduira les apports à un toutes les trois semaines. On reprendra ces apports au printemps, à une fréquence d’une fois tous les quinze jours ; on remplacera la terre en surface sur 5 cm des plantes en pot, selon la technique dite de surfaçage. Les arrosages sont réguliers et indispensables, le citronnier ne supporte pas le manque d’eau.Dans le Midi, on peut favoriser la fructification en cessant les arrosages en juin et juillet, et en les reprenant en août.
Cet agrume réussit mieux en serre froide (ou orangerie) ou en véranda avec une température hivernale de 5°C à 15°C, il doit être peu arrosé durant cette période. Dans la maison, un excès de chaleur peut lui faire perdre toutes ses feuilles. Il faut alors couper sévèrement au dessus d’un bourgeon clair (encore vivant) et arroser deux fois par semaine ; le citronnier devrait repartir en végétation.

Des ennemis ?
Les pucerons, ces petites bêtes vert clair se voient à l’œil nu, sous les feuilles, près des nervures. Pour vous en débarrasser de manière biologique, pulvérisez de l’eau savonneuse, ou un mélange eau et huile d’olive qui en plus, nourrira votre plante.
Attention aux cochenilles, ces petits insectes piqueurs et suceurs de sève qui affaiblissent très vite le plus vigoureux des arbres. Vous les reconnaitrez facilement : les insectes s’enferment dans une carapace brune ou sous un feutrage blanc, au dos de la feuille contre la nervure principale et excrètent un miellat qui finira par attirer des champignons. Pour s’en débarrasser sans produit chimique, trois solutions : se procurer son prédateur naturel, la Cryptolaemus, une coccinelle australienne noire à points blancs ; utiliser un piège à mâles (attirés par des phéromones, ceux-ci se retrouvent collés sur le piège) ou encore un mélange à pulvériser composé à parts égales de bière, d’alcool à brûler et de vinaigre (traitement à réserver aux feuilles les plus coriaces !).
Les mineuses sont aussi des ennemis du citronnier. Ces chenilles creusent de petites galeries brunâtres dans le limbe, visibles sur le dos de la feuille. Elles se protègent dans une cuticule cireuse, il est donc difficile de s’en débarrasser. Il n’existe pas de traitement bio, le mieux étant de couper et de brûler les feuilles atteintes.
Le feuillage du citronnier est décoloré, son vert vire au gris argenté, de petites toiles d’araignée se forment au bout des feuilles ? Votre citronnier est attaqué par des araignées rouges. Ces acariens détestent l’humidité, nettoyez la plante à grande eau. Et adoptez quelques coccinelles rouges, elles sont très friandes de ces acariens, comme des pucerons qui eux aussi peuvent se propager sur la plante.
Dans le Midi, vous pourrez subir des attaques de la mouche du fruit (Ceratitis capitata) noire et jaune. Si c’est le cas, vous remarquerez que les fruits sont marqués d’une tache noire. La mouche pond ses œufs dans les fruits, les larves s’y développent et les font pourrir. Détruisez tous les fruits infectés tant que les larves n’ont pas fini leur développement. Cela empêchera la propagation de la mouche. Utilisez des pièges collants pour capturer les adultes.

Un peu de botanique
De la famille des Rutacées, le genre Citrus regroupe les agrumes. L’espèce Citrus limon, le citronnier, nous vient du Cachemire et a été diffusée par les Arabes dans tout le bassin méditerranéen.



source http://www.rustica.fr/articles-jardin/fruits-et-verger/planter-citronnier,1741.html
Planter un citronnier
A réserver aux jardins du Midi pour la pleine terre, le citronnier peut croître dans les régions situées plus au nord, à condition d'être planté dans un bac, à rentrer au chaud durant la saison hivernale.

Matériel :
bêche
engrais de fond pour agrumes
bac en bois
terreau
arrosoir

Conseil :
Dans les régions autres que méditerranéennes, installez votre citronnier d'octobre à avril ou à mai dans un local aéré et bien éclairé, à une température comprise entre 8 et 10 oC. Arrosez modérément durant cette période. Lorsque vous le sortirez, placez-le en plein soleil. Le citronnier demande beaucoup de soleil.

Bon à savoir :
Tout au long de la croissance du citronnier, qu'il soit en pleine terre ou en bac, faites de fréquents apports de fertilisant. Choisissez un engrais spécial agrumes.

Ouvrir un trou de plantation en pleine terre
La plantation en pleine terre ne peut s'envisager que dans le sud de la France. Ouvrez un trou d'environ 80 cm de côté sur autant de profondeur. La terre doit être légère et non calcaire. Si tel n'est pas le cas, changez-la ou incorporez du sable pour l'alléger.

Apporter de l'engrais
Placez quelques poignées d'engrais spécial agrumes dans le fond et commencez à remplir le trou. Vérifiez l'humidité de la motte. Mouillez-la bien si nécessaire, en la faisant tremper dans un grand récipient rempli d'eau. Laissez-la égoutter.

Planter le citronnier en pleine terre
Enlevez le conteneur et placez le citronnier au centre du trou. Remplissez tout autour de la motte en tassant régulièrement avec le pied. Formez une cuvette autour avec le surplus de terre et remplissez-la d'eau. Surveillez régulièrement l'humidité du sol.

Planter un citronnier en bac
Dans les régions septentrionales, plantez le citronnier dans un bac pour être en mesure de le rentrer, en hiver, dans un local hors gel. Prenez un bac en bois de 80 cm de hauteur. Installez dans le fond une couche drainante de 10 cm de graviers.

Remplir avec un mélange terre de jardin / terreau de feuilles
Préparez un mélange de terre de jardin (2/3) et de terreau de feuilles (1/3) en y incorporant un engrais spécial agrumes. Commencez à remplir le bac, puis placez votre citronnier au centre et finissez de remplir autour de la motte, en tassant bien la terre.

Placer l'arbuste en serre
Comblez complètement, en laissant une hauteur de 5 à 10 cm sous le rebord, pour que l'eau d'arrosage ne déborde pas du bac. Mouillez dès la plantation pour bien tasser la terre. A cette époque de l'année, placez l'arbuste dans une serre ou une véranda.

Sur le même thème (a voir sur le site)
» ARTICLES :
Réussir quatre agrumes
   Bouturer un citronnier
   Planter le grenadier en pot
   Tailler un citronnier

» VIDÉOS :
La culture d’un citronnier en pot



Autres liens
La culture d'un citronnier en pot
https://www.youtube.com/watch?v=6y4DHisCOG0
http://www.aujardin.info/fiches/cultiver-citronnier-pot.php
http://www.pratique.fr/cultiver-agrumes-pots.html

taille des agrumes
https://www.youtube.com/watch?v=jedHoDSkMjs

http://jardinage.comprendrechoisir.com/plante/voir/173/citronnier

http://www.1jardin2plantes.info/fiches/210/citronnier-citron.php

http://www.homejardin.com/citronnier_vert/citrus_aurantifolia_ou_citrus_latifolia.html

http://www.comptoirduperigord.net/Le-Citronnier-4-saisons.html

http://www.aujardin.org/citronnier-t90971.html

http://www.nature-jardins.com/nos_fruitiers/agrumes.html

http://www.moneden.fr/article/citronnier-4-saisons

producteurs que l'on a souvent vu dans des émissions télé
Bénédicte et Michel Bachès produisent et vendent les plantes d'agrumes et Oliviers sous le nom de Pépinière Bachès
http://www.agrumes-baches.com/
Les Bachès ont cédé la production de fruits d'agrumes à Perrine et Etienne Schaller
Les Bachès conservent la Pépinière d'Agrumes et Oliviers



source http://mag.plantes-et-jardins.com/conseils-de-jardinage/fiches-plantes/le-citronnier
Citronnier
Le citronnier sera cultivé en pleine terre dans les régions méditerranéennes, et en bac partout ailleurs. Il fait partie des plantes dites d’orangerie et à ce titre est peu rustique. En lui donnant de l’eau, de l’engrais et beaucoup de lumière, vous pourrez profiter du parfum et de la saveur de son fruit, le citron.

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité : 3 m
Origine : Californie, 1860
Zones climatiques France : méditerranéen
Rusticité : semi-rustique
Composition du sol : normal, riche en humus
PH du sol : neutre
Humidité du sol : normal
Exposition : soleil
Utilisation en jardin : isolé, bac
Utilisation pour la maison : terrasse, balcon, veranda
Couleur feuille : vert
Feuillage : persistant
Couleur des fleurs : blanc
Niveau de soin : facile
Arrosage : normal
Attributs : parfumée
Utilisation : jardin et intérieur
Fruits : comestible
Forme des fleurs : simples
Type de fruit : citron
Saveur du fruit : acidulé
Saison d'intérêt : printemps, été, automne, hiver
Couleur d'écorce ou chaumes : jaune
Période de floraison : remontant
Production remontante : oui
Floraison remontante : oui

Nos conseils et articles
Fiches conseils sur le même sujet
Agrumes : orangers, citronniers...
Plantes d'orangerie (oranger, bananier, mimosa...)
Fiches plantes sur le même sujet
Oranger
Citronnier
Dossiers
Des agrumes pour la maison
Les plantes d'orangerie
Faites pousser des fruits exotiques chez vous
Modèle de jardin
Plantes d'orangerie
Dans les sections du catalogue :
Agrumes : oranger, citronnier, clémentinier...
Parmi les plantes et articles du catalogue :
Citronnier rouge
Citronnier des 4 Saisons
Citronnier
Citronnier des 4 Saisons

Délicieux
Le citronnier est un arbre au port érigé qui atteindra rapidement 2,50 - 3 m. Son fruit jaune, le citron est très connu. Menton, grande productrice de ce fruit depuis des siècles, en a fait son emblème. Délicieux en tarte, le citron apporte son zeste à bien des plats ainsi que sa pulpe acide et juteuse. Le citronnier arbore aussi de grandes feuilles très parfumées, et des fleurs blanches qui le sont tout autant. La floraison est longue et renouvelée.

A la bonne place
Planté dans un sol léger, fertile, légèrement acide et bien drainé, le citronnier sera exposé au plein soleil et à l’abri du vent. Dans l’idéal, on le palisse contre un mur orienté plein sud dans les régions à climat doux, il y sera au chaud et protégé des vents violents qui assèchent le sol, déshydratent la plante, font chuter les températures, déchirent les feuilles et abiment les fruits.
Il sera planté en pleine terre sans souci, en régions méditerranéennes. Dans le Midi, certaines espèces peuvent supporter de légères gelées, courtes et accidentelles de -2 à -3°C.
Là où les hivers sont plus rigoureux, on préfèrera le cultiver en bac et on le rentrera sous serre en hiver car le citronnier est peu rustique et craint dès -4 ou -6°C. Par contre, il ne sera jamais cultivé en intérieur, il ne supporte pas la chaleur des appartements.

Quelques soins
La taille du citronnier a pour but d’inciter l’arbre à plus de ramifications, pour un port plus compact et moins étalé. Les premières années on coupera chaque nouvelle tige, une fois sa croissance finie (les nouvelles feuilles sont alors plus foncées et ont durcies) en ne lui laissant qu’une longueur de 20 cm. On pratique 4 à 5 tailles de mai à septembre, jusqu’à ce que le citronnier ait pris sa forme. Par la suite, une seule taille dans l’année suffira, à la sortie de l’hiver. On éliminera alors les branches mortes ou malades ainsi que celles se chevauchant.
De l’eau, de l’engrais et une bonne lumière, c’est la recette pour un citronnier en bonne santé. Pour une belle récolte, apportez régulièrement un engrais riche en azote et en potasse. En hiver, on réduira les apports à un toutes les trois semaines. On reprendra ces apports au printemps, à une fréquence d’une fois tous les quinze jours ; on remplacera la terre en surface sur 5 cm des plantes en pot, selon la technique dite de surfaçage. Les arrosages sont réguliers et indispensables, le citronnier ne supporte pas le manque d’eau.Dans le Midi, on peut favoriser la fructification en cessant les arrosages en juin et juillet, et en les reprenant en août.
Cet agrume réussit mieux en serre froide (ou orangerie) ou en véranda avec une température hivernale de 5°C à 15°C, il doit être peu arrosé durant cette période. Dans la maison, un excès de chaleur peut lui faire perdre toutes ses feuilles. Il faut alors couper sévèrement au dessus d’un bourgeon clair (encore vivant) et arroser deux fois par semaine ; le citronnier devrait repartir en végétation.

Des ennemis ?
Les pucerons, ces petites bêtes vert clair se voient à l’œil nu, sous les feuilles, près des nervures. Pour vous en débarrasser de manière biologique, pulvérisez de l’eau savonneuse, ou un mélange eau et huile d’olive qui en plus, nourrira votre plante.
Attention aux cochenilles, ces petits insectes piqueurs et suceurs de sève qui affaiblissent très vite le plus vigoureux des arbres. Vous les reconnaitrez facilement : les insectes s’enferment dans une carapace brune ou sous un feutrage blanc, au dos de la feuille contre la nervure principale et excrètent un miellat qui finira par attirer des champignons. Pour s’en débarrasser sans produit chimique, trois solutions : se procurer son prédateur naturel, la Cryptolaemus, une coccinelle australienne noire à points blancs ; utiliser un piège à mâles (attirés par des phéromones, ceux-ci se retrouvent collés sur le piège) ou encore un mélange à pulvériser composé à parts égales de bière, d’alcool à brûler et de vinaigre (traitement à réserver aux feuilles les plus coriaces !).
Les mineuses sont aussi des ennemis du citronnier. Ces chenilles creusent de petites galeries brunâtres dans le limbe, visibles sur le dos de la feuille. Elles se protègent dans une cuticule cireuse, il est donc difficile de s’en débarrasser. Il n’existe pas de traitement bio, le mieux étant de couper et de brûler les feuilles atteintes.
Le feuillage du citronnier est décoloré, son vert vire au gris argenté, de petites toiles d’araignée se forment au bout des feuilles ? Votre citronnier est attaqué par des araignées rouges. Ces acariens détestent l’humidité, nettoyez la plante à grande eau. Et adoptez quelques coccinelles rouges, elles sont très friandes de ces acariens, comme des pucerons qui eux aussi peuvent se propager sur la plante.
Dans le Midi, vous pourrez subir des attaques de la mouche du fruit (Ceratitis capitata) noire et jaune. Si c’est le cas, vous remarquerez que les fruits sont marqués d’une tache noire. La mouche pond ses œufs dans les fruits, les larves s’y développent et les font pourrir. Détruisez tous les fruits infectés tant que les larves n’ont pas fini leur développement. Cela empêchera la propagation de la mouche. Utilisez des pièges collants pour capturer les adultes.

Un peu de botanique
De la famille des Rutacées, le genre Citrus regroupe les agrumes. L’espèce Citrus limon, le citronnier, nous vient du Cachemire et a été diffusée par les Arabes dans tout le bassin méditerranéen.



source http://site.plantes-web.fr/baches/1274/pepiniere.htm
Nous sommes probablement des jardiniers passionnés, des pépiniéristes en quête de diversité, des chercheurs à l'affût de découvertes, des globe-trotters sur les chemins des agrumes.

Il faut dire que les agrumes sont de grands séducteurs qui nous entraînent dans un hymne aux 4 saisons : le printemps exalte le parfum enivrant de ses fleurs, l'eté dévoile la variété de ses formes, du plus classique à l'extravagant, l'automne révèle une palette de couleurs flamboyantes  jusqu'à l'arrivée des premières neiges sur la cime du Canigou, notre Olympe et l'hiver enfin libère les saveurs de ses fruits à maturité.



Dernière édition par Libellule le Mar 9 Jan 2018 - 19:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3063
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Citronnier et agrumes   Mar 9 Jan 2018 - 14:14

source http://miechambo.canalblog.com/archives/2011/05/16/21093591.html
Et si on flânait un peu sur la Côte Amalfitaine, comme savent si bien le faire les italiens. Prendre le temps de regarder, de  rencontrer des gens et de bavarder à bâtons rompus quelques instants, l'art de vivre de l'Italie du Sud. Pour cela il faut passer rapidement les villages très très cotés (qui sont par ailleurs très beaux et très accueillants) et filer vers ceux qui sont moins touristiques mais plus authentiques. J'ai adoré ces quatre villages de pêcheurs : Cetara, Atrani, Minori et Furore.

A 6 km du très célèbre Amalfi, se trouve loin du tourisme de masse, le village de Minori plus typique et plus calme ! ;o))

La route de la corniche est très accidentée et de là (quand on est passager !) on peut admirer un superbe paysage sur le golfe de Salerno et les cultures de citrons en terrasses.

Les agrumes et particulièrement les citrons sont partout sur la Côte Amalfitaine et la Côte Sorentina. Partout où porte le regard on voit des citronneraies.

Petit aperçu :
Les citronniers sont cultivés en terrasse et  l'espace est rentabilisé au maximum. Il faut quand même imaginer les hommes et les femmes qui ont construit ces terrasses, monté les pierres pour en faire des murs et ensuite la terre. Nous avons ça aussi ici dans le midi mais souvent ces terrasses sont laissées à l'abandon et c'est toujours triste à voir (pour moi en tout cas !). Là j'ai pu me réjouir de voir à quel point elles étaient bien entretenues et bien utilisées.

La présence de citronniers sur la côte amalfitaine est attestée dès le début du XI e siècle, notamment à la suite de la découverte de son efficacité dans la lutte contre le scorbut, maladie causée par la carence en vitamine C. C’est précisément pour cette raison, à la lumière aussi des études de la réputée école de médecine de Salerno, que la République d’Amalfi a décidé que des citrons devaient toujours se trouver à bord des navires.

Méthode de culture : la culture traditionnellement pratiquée depuis des siècles prévoit que les arbres taillés en gobelet, soient placés sous des tonnelles typiques en bois de châtaignier, constituées d’un palissage horizontal et vertical, recouvert de manière saisonnière de couvertures en paille (pagliarelle) - à l'heure actuelle se sont des filets de couleur sombre -  qui servent à protéger les arbres des intempéries et surtout  à retarder la maturation des fruits pour en avoir toute l'année.

Du fait de la pente parfois très marquée des terrains, les plantations sont installées en terrasses, fermées latéralement par des murets de contention, qui constituent une caractéristique prédominante du paysage de toute la zone côtière (« les jardins de citrons de la péninsule amalfitaine » sont  universellement connus).

GRANITA  DI  LIMONE  ou  Granité  au  citron
A mi chemin entre le dessert et la boisson rafraichissante, une délicieuse douceur pour les jours chauds qui vont arriver très vite.

Je me suis régalée avec ces verres de granita pendant mon séjour en Italie.
J’ai  utilisé les citrons offerts par Gennaro Castiello pour faire une nouvelle cuvée de limoncello et avec le jus j'ai fait  la recette de la granita  de son associé et beau-frère Gennaro Marciante.

D’autres recettes de cette magnifique région d'Italie, suivront sûrement dans les semaines à venir. Je suis revenue avec quelques livres de cuisine supplémentaires. De quoi satisfaire notre gourmandise et me faire faire de nouveaux progrés en langue italienne en faisant les traductions !

Pour  4  personnes
350g d’eau

300 g de jus de citrons de Cetara (ceux d’ailleurs feront très bien l’affaire même si je pense très sincèrement que ceux de la Côte amalfitaine et ceux de Menton surpassent tous les autres ......ça n’engage que moi !)

300 g de sucre

Préparation
Dans une casserole mélanger le sucre et l’eau et faire bouillir quelques minutes.
Laisser tiédir puis ajouter le jus de citron, mélanger et mettre en sorbetière.

Je n’ai même pas pris la peine de sortir ma vieille sorbetière. J’ai mis le tout dans un plat en pyrex, et hop au congel. Il faut juste penser à mélanger de temps en temps avec une fourchette et on obtient une délicieuse granita.

A déguster tel quel à la petite cuillère ou en ajoutant un peu d’eau gazeuse et à siroter avec une paille.

J’adore……..tout simplement !

Les agrumes et particulièrement les citrons sont partout sur la Côte Amalfitaine et la Côte Sorentina. Partout où porte le regard on voit des citronneraies.



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
 
Citronnier et agrumes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nicola J One man Band ce soir aux 3 copains
» gratin d'agrume
» Photos harmonicas Brodur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: ARBRES et Arbustes-
Sauter vers: