Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Végétarisme et végétalisme, se nourrir mieux pour vivre mieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3005
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Végétarisme et végétalisme, se nourrir mieux pour vivre mieux   Lun 19 Déc 2016 - 22:33

Quelques renseignements sur  les graines germées (céréales-légumineuses-oléagineuses)
J'ai ce livre très bien fait
source http://vegane.blogspot.com/2010/11/graines-germees-carole-dougoud.html

Les graines germées de A à Z Recettes faciles et savoureuses de Carole Dougoud Préfaces du Dr Christian Tal Schaller et du Dr Brian Clement

Riches en vitamines, protéines, minéraux, lipides polyinsaturés, sucres de qualité et surtout enzymes... tout ce dont le corps a besoin pour optimiser son fonctionnement se trouve dans les graines germées et les jeunes pousses.

Ce livre, conçu comme un guide illustré, nous révèle la vie intime de plus de 60 graines et semences, de leur état au repos jusqu'à leur épanouissement en jeunes pousses pleines de vitalité. Grâce à de nombreuses photos qui "parlent" mieux que les mots, l'ouvrage nous fait découvrir pas à pas la fantastique aventure de la germination.

L'auteur nous propose : un survol des céréales, des légumineuses, des oléagineuses, des légumes et épices qui composent l'éventail des graines à germer avec tous les détails de leurs propriétés thérapeutiques et nutritionnelles ; un tour du monde des aliments qui comptent parmi les plus puissants sur terre ; l'histoire de chaque famille botanique et des classifications complètes pour faciliter la compréhension du règne végétal et de son ordre. Nous y apprenons l'importance de la température et de la qualité des grains, mais aussi à choisir le type de germoir approprié à chaque semence, à faire germer avec succès chez soi et en voyage, à éviter les écueils du débutant et à devenir un parfait jardinier d'intérieur à moindre frais.

Tout cela pour bénéficier chaque jour de la valeur exceptionnelle de ces aliments vivants, frais et si nutritifs ! Des recettes alléchantes et simples à réaliser nous invitent à développer notre talent créatif pour faire profiter notre entourage de ces aliments qui procurent la vie et la conservent !

Les graines germées de A à Z, Carole Dougoud Chavannes, Préfaces : Christian Tal Schaller et Brian Clement, Editions Jouvence, 2009, 251 pages

A propos de l'auteur
Carole Dougoud donne en Provence et en Suisse des cours de cuisine aux algues à destination des professionnels et du grand public. Après avoir créé et animé deux restaurants végétariens à Genève, elle a monté un laboratoire culinaire qui commercialise toute une gamme de plats à base d'algues marines.

Pour en savoir plus
- Le site de Carole Dougoud http://www.hautevitalite.ch/
un peu attrape clients mais avec plein d'idées de recettes http://www.hautevitalite.ch/recettes/nos-recettes

- Graines germées, de Valérie Cupillard http://vegane.blogspot.com/2010/11/graines-germees-valerie-cupillard.html
Graines germées
de Valérie Cupillard
Photographies de Philippe Barret
et Myriam Gauthier-Moreau

Et si votre cuisine devenait un jardin ? Découvrez le plaisir de transformer le blé, les lentilles, la moutarde ou l'alfalfa en graines germées ou en jeunes pousses.

La première partie de ce livre, somptueusement illustré par les photographes culinaires Philippe Barret et Myriam Gauthier-Moreau, donne toutes les clés pour la réussite de la germination à la maison : du choix d'un germoir aux temps de trempage. On y apprend à faire germer toute une variété de graines aux saveurs différentes : les graines de tournesol, d’alfalfa, de lentilles, le fenugrec, le quinoa... La seconde partie du livre propose des recettes toniques qui privilégient le cru, les saveurs, le croquant et les jolies compositions. Des recettes pour acquérir de bons reflexes et faire aimer les graines germées à toute la famille.

Les graines germées portent en elles une énergie de printemps, de renouveau, de "germe"... Elles font partie de ces ingrédients qui contribuent à une alimentation vivante. Les graines germées sont considérées comme de véritables compléments alimentaires naturels et économiques. La germination est aussi la solution idéale pour manger cru céréales et légumineuses.

Graines germées, Auteur : Valérie Cupillard, Photographies : Philippe Barret et Myriam Gauthier-Moreau, Editions La Plage, 2005, 120 pages

A propos de l'auteur
Créatrice culinaire et auteur de nombreux livres, Valérie Cupillard, spécialiste des recettes sans gluten et sans produits laitiers, est la chef de file de la cuisine bio depuis plus de 15 ans. Proposant une cuisine enjouée, colorée et d'inspiration très personnelle, elle intervient aussi en tant que consultante auprès des Chefs, en France et à l'étranger, pour faire connaître cette nouvelle façon d'aborder l'art culinaire en privilégiant des ingrédients qui préservent à la fois la planète et notre santé.

Pour en savoir plus
- Le site BioGourmand de Valérie Cupillard (blog, recettes, livres, etc)
- Pâtés végétaux et tartinades, de Valérie Cupillard
- Sans lait et sans oeufs, de Valérie Cupillard
- Les graines germées de A à Z, de Carole Dougoud[/quote]

ou directement celui des éditions jouvence
http://www.editions-jouvence.com/fr/ouvrages/fiche.cfm?ouvrage=K1349&theme=Alimentation%2FDi%C3%A9t%C3%A9tique



source: http://www.eco-bio.info/graines-germees.html
Graines germées : vitalité hiver comme été ! Des aliments gorgés de vie
Nous ne sommes pas tous jardinier, néanmoins nous avons tous besoin d'aliments vivants et frais pour nourrir notre corps. Pendant toute l'année, et particulièrement pendant la saison froide, les jeunes pousses et les graines germées, ces mini végétaux que chacun peut faire pousser facilement chez soi sont un vrai don de la nature pour nous aider à conserver notre vitalité.
Décrites par E. Bordeaux Szekely comme étant dans leur phase “Biogénique”, c'est à dire qui génère la vie, les graines en croissance voient leurs processus biochimiques accélérés par la germination. Ces aliments crus extraordinaires sont encore vivants au moment où  nous les portons à notre bouche, ils nous transmettent alors tout leur potentiel vital. Les photos ci dessous permettent de visualiser l'énergie vitale des aliments

Pour préserver toute la vitalité des graines, on préférera les consommer à l'aide de couverts non métalliques : couverts ou baguettes en bois; récolte des jeunes pousses à l'aide d'un couteau en céramique.

Les graines germées : de nombreux bénéfices
Les bénéfices des graines germées sont innombrables :
la production de graines germées est locale et écologique, pas de transport ni de transformation, disponibilité toute l'année
les graines sont bon marché, ce sont les aliments qui, avec les algues sont situés le plus bas dans l'échelle alimentaire, et de ce fait, ne concentrent pas les polluants
Leur profil nutrionnel surpasse celui de pratiquement tous les aliments que nous mangeons couramment
Leur disponibilité est presque immédiate : inutile de semer et d'attendre de longues semaines pour obtenir une récolte qui peut être incertaine : en quatre jours vos graines sont là. Une semaine de plus et vous avez de superbes jeunes pousses
Les graines germées sont faciles à faire pousser et nécessitent peu de place
Décoratives, elles sont aussi pédagogiques pour les enfants qui peuvent semer et récolter la même semaine.
Enfin, les graines germées ont de véritables vertus thérapeutiques et sont utilisées à cette fin dans de célèbres centres de santé comme l'Institut Hippocrates en
Floride depuis plusieurs décennies

Une jeune pousse est une graine germée qui a produit deux foliole vertes. Le profil nutritionnel des jeunes pousses est souvent complémentaire de celui des graines germées car il comporte de la chlorophylle qui résulte de  la transformation de l'énergie solaire. Cette chlorophylle possède une structure moléculaire très proche de celle du sang (le noyaux “fer” de l'hémoglobine est remplacé par un noyau “magnésium” dans la chlorophylle). Dans les jeunes pousses, l'énergie solaire est rapidement disponible au corps humain pour la régénération et la guérison des cellules.
Une graine particulièrement intéressante à produire en jeune pousse est le tournesol. Il faut pour cela disposer de tournesol oléagineux non décortiqué (petites graines noires   sans striures blanches). Le tournesol possède une teneur exceptionnelle en acides gras poly-insaturés (66% des lipides totaux), en protéines (28% du poids total avec tous les acides aminés essentiels), et en vitamines, en particulier la vitamine D. Cette richesse, notamment en acides gras poly-insaturés la rend aussi très fragile et sensible. Les jeunes pousses de tournesol doivent être régulièrement humidifiées et doivent bénéficier d'une bonne oxygénation pour ne pas développer de moisissures. Il sera ainsi préférable de la faire pousser sur terreau en plateaux à l'extérieur ou bien à l'intérieur, sous atmosphère humide et ventilée, dans un germoir automatique.

Une graine plus facile à faire pousser en jeune pousse est le sarrasin non décortiqué, qui donnera de très beaux plateaux dont on pourra utiliser les pousses en salades.

Des trésors nutritionnels assimilables par le corps facilement et rapidement Les graines germées contiennent une réserve de nutriments en dormance capable de donner vie à une plante entière. Ces nutriments sont stockés sous la forme de molécules de taille importante et les processus enzymatiques sont maintenus en dormance grâce à différents inhibiteurs d'enzymes.
Dès que la graine rencontre des conditions favorables à sa germination, les inhibiteurs d'enzymes sont libérés dans l'eau et des processus biochimiques très complexe rentrent en jeu, on va observer l'apparition de nouveaux nutriments et la transformation de ceux déjà présents :  

Teneur en minéraux, en mg pour 100g, dans le Blé pour 100g (en mg)
extrait de “Vitalité et graines germées” Ludmila de Bardo éditions Vert Océan
- l'amidon de réserve est transformé en sucres simples, assimilables plus facilement
- les protéines sont décomposées en acides aminés, eux aussi assimilables sans effort de digestion
- les lipides sont fragmentés en acides gras directement assimilables au niveau de l'intestion grèle
 - les taux de vitamines augmentent de façon spectaculaire :

Vitamines contenues dans du blé germé à 5 jours de germination.
B1 + 20%
B2 + 300%
B3 + 40 à 50%
B6 + 200%
C + 500%
A : + 225% - les minéraux contenus dans les graines germées sont en plus forte concentration  dans une structure chélatée (activée) qui facilite leur bio-disponibilité.

extrait de “Découvrez les graines germées, livre de culture”  Marcel Monnier éditions Vivez Soleil

D'autres substances bénéfiques apparaissent lors de la germination : phytonutriments, enzymes, oligoéléments ainsi que la chlorophylle.
Les substances inhibitrices pourquoi est il indispensable de faire tremper toute graine ?  Toute céréale, légumineuse ou graine oléagineuse consommée sous une forme non trempée ou germée possède des substances inhibitrices spécifiques qui immobilisent les réserves des graines. On a pu observer qu'après 24 heures de mise en germination, ces substances nuisibles à la santé sont désactivées ou dégradées. Cette dégradation est très importante, et c'est la raison pour laquelle il est vivement conseillé d'utiliser des germoirs dans lesquels de l'eau pure est distribuée pour chaque plateau indépendamment.
Les anciens avaient pour habitude de faire tremper leur céréales et légumineuses une nuit avant de les consommer.
Les deux principales substances qui inhibent la germination sont :
- L'acide phytique contenu dans les céréales : il s'associe avec le calcium et le fer  pour former des phytates qui sont des sels insolubles éliminés par les selles. Cette élimination de calcium et de fer est source de déminéralisation.
- Les inhibiteurs de protéase des légumineuses bloquent l'action de la trypsine (une enzyme de dégradation des protéines en acides aminés secrétée par le pancréas) sur les protéines et empêchent la segmentation des protéines végétales contenues dans les végétaux. Pensez donc bien à faire tremper une nuit vos graines ainsi que toutes les céréales, légumineuses, amandes, noisettes...etc que vous consommez : elles n'en seront que plus digestes et assimilables.
.
Quel type de germoir choisir ?
Pour le voyage : les sacs à germer
Populaires aux USA (“sprouting bag”) mais encore difficiles à trouver en France, les sacs à germer sont en lin ou alors en tissu type rideau ou moustiquaire et peuvent facilement être réalisés à la main. Ils permettent de faire tremper des graines, puis de les transporter facilement en voyage ou en randonnée.
Germoirs type “plateaux” : Très pratiques. Néanmoins il faudra avoir à l'esprit que les plateaux inférieurs reçoivent des eaux de rincage des plateaux supérieurs.
 
a) Germoirs en terre cuite
La porosité de la terre cuite permet de conserver une bonne humidité de l'ensemble, l'eau circulant par capillarité entre les plateaux. Les plateaux étant poreux et humides, le système est “auto réfrigérant” en cas de chaleur. La porosité est aussi un inconvénient, en effet, ces germoirs doivent bénéficier d'une hygiène irréprochable. Notamment, en cas de moisissures, les spores microscopiques peuvent facilement se loger dans ces micro espaces et sont difficiles à éliminer sans un nettoyage rigoureux.

b) Germoir en matière plastique
Même si le plastique est issu du pétrole, ce type de germoir est un bon compromis pour commencer. On veillera à choisir un modèle qui possèdera une aération correcte, une hauteur suffisante au niveau du dernier plateau pour réaliser des “jeunes pousses”, une forme circulaire régulière et des orifices de forme conique au niveau des plateaux pour permettre un nettoyage facile entre chaque utilisation. Il est préférable de réaliser la phase de trempage à l'extérieur de ce type de germoir.
 
Germoirs en verre
Pratiques, peu encombrants et faciles à emporter avec soi, ces germoirs munis de grilles  en matiere plastique ou en métal sont aussi à réserver aux graines de taille moyenne ou importante. Intelligemment conçus, ils permettent d'intégrer la phase de trempage qui sera suivie de la phase de germination dans un seul et même récipient, ce qui évite ainsi les manipulations.  

Germoirs automatiques
Les graines germent dans des conditions idéales. Elles sont arrosées avec une eau propre et dynamisée et ventilées automatiquement plusieurs fois par jour. Leur vitalité et leur saveur est incomparable. Il suffit de les disposer sèches dans les plateaux et de les récolter quelques jours plus tard. Un modèle transparent, fermé et suffisamment haut permettra tant la culture de graines germées que celle des jeunes pousses ou de l'herbe de blé ou d'orge

Une recette originale et rapide : le pâté de tournesol germé
A préparer au dernier moment si possible, se garde 1 à 2 jours
Passez l'ensemble de ces ingrédients dans votre robot hachoir (avec une lame en S) :
 Une tasse (250ml) de graines de tournesol trempées une nuit. Si cette recette est pour le diner, vous pouvez laisser germer vos graines pendant la journée
 1 petit oignon
1 gousse d'ail
1/2 botte de persil
1 cuillère à soupe de shoyu ou de tamari
1 jus de citron
1/3 de poivron ou autre légume de saison
1 pointe de couteau de curry

d'autres recettes sur leur forum
http://www.eco-bio.info/forum/upload/



Les graines germées sont une source importantes de vitamines, de plus elles agrémentent joliment les salades.
source: http://www.over-blog.com/recherche/recherche-blog.php?ref=1408828&query=graines+%C3%A0+germer
Graines à germer
- Ail (alliacés)
- Akuzi ou haricot rouge japonais (légumineuses)
- Alfalfa ou luzerne (légumineuses)
- Amarante (amaranthacées)
- Avoine (céréales)
- Basilic (lamiacés)
- Betterave (chénopodiacés)
- Blé (céréales)
- Brocoli (brassicacées)
- Carotte (ombéllifères)
- Céleri branche, rave (ombéllifères)
- Chou chinois, brocoli, rouge...  (brassicacées)
- Cresson (mucilagineux)
- Cressonnette (mucilagineux)
- Eperaute (céréales)
- Epinard (chénopodiacés)
- Fenouil (ombéllifères)
- Fenugrec (légumineuses)
- Fruits oléagineux : amandes, noisettes, noix...
- Haricot mungo ou soja vert (légumineuses)
- Haricot rouge japonias ou akuzi (légumineuses)
- Kamut (céréales)
- Lentilles blonde, corail, verte...(légumineuses)
- Lin brun, doré (mucilagineux)
- Luzerne ou alfalfa (légumineuses)
- Navet (brassicacées)
- Maïs (céréales)
- Millet (céréales)
- Moutarde (brassicacées)
- Oignon (alliacés)
- Orge (céréales)
- Persil (ombéllifères)
- Poireau (alliacés)
- Pois (légumineuses)
- Pois chiche (légumineuses)
- Quinoa blanc, rouge (chénopodiacés)
- Radis (brassicacées)
- Riz complet (céréales)
- Roquette (brassicacées)
- Sarrasin (céréales)
- Seigle (céréales)
- Sésame (oléagineux)
- Soja vert ou haricot mungo (légumineuses)
- Tournesol (oléagineux)
- Trèfle (légumineuses)

En ce moment, je fais germer des graines de radis noir et de blé tendre, que j'incorpore dans une salade de tomate avec celeri/thon/artichauts/endives/olives.

sur le même lien, vous trouverez des recettes dans lesquelles les graines sont incorporées, ainsi qu'une mine de recettes à base de fruits et légumes, quelques exemples:
Raclette servie sur fleurettes de brocoli et chou-fleur
Quiche aux deux saumons et poireaux
Quiche aux brocolis, carottes, oignons et roquefort
Vin de citron
Minis cakes à la pomme de terre et oignons
Tarte fine mascarpone jambon poireaux chèvre fines herbes
Tarte aux pommes et amandes
Cake au potimarron et gésiers de canards confits
Lasagne aux blettes et au jambon
Muffins salés au saumon et à l'oseille
Courge spaghetti... modes de cuisson et idées recettes!
Soupe de courge butternut (doubeurre) à la pomme et aux 4 épices
Gelée de coings
Confiture melon vanille citron gingembre
Cake chèvre courgette sésame

etc



sur ce lien vous trouverez une mine d'informations
source http://www.cfaitmaison.com/germs/germes.html

Ce chapitre est un voyage au coeur de l'alimentation vivante, à la découverte de l'univers des graines germées.
Consommer des légumes et fruits frais cueillis dans son jardin, des graines germées et de jeunes pousses, des jus d'herbes permet de bénéficier des avantages d'une alimentation vivante.

Une alimentation vivante, c'est une nourriture biologique végétale, composée d'aliments en pleine croissance qui portent en eux le potentiel de vie.

Une graine maintenue au sec est en dormance. Lors de la germination, le métabolisme de la graine se réveille au contact de l'eau, de la chaleur, de l'air et la plante commence sa croissance.

L’incroyable énergie qu’une graine mise à germer recèle va permettre l'apparition d’un germe et en quelques jours, cette vitalité transformera la graine germée en une toute petite plante. Elle concentre certaines qualités, gustatives et énergétiques, de la plante en devenir.

Les végétaux vivants, comme l'être humain émettent des vibrations (ondes courtes), il est même possible d'en photographier l'aura dans des conditions particulières (dans un champ électromagnétique par le procédé photographique Kirlian). Un fruit ou un légume cueilli depuis plusieurs heures (tout comme un être humain décédé) ne produit plus de vibrations. C'est pourquoi il me semble intéressant de s'orienter vers une alimentation vivante, qui entretient la vie plutôt que d'avaler des calories "mortes".

Historique
La consommation de graines germées avait cours déjà chez des peuples de l'antiquité, (orge chez les sumériens, froment au début du christianisme, blé chez les celtes...)

Voir dans le bas de la page, le texte extrait de l'Evangile de la Paix de Jésus-Christ par le disciple Jean, traduit par E. Szekely d'après les anciens textes Araméens et Slavons, selon lequel Jésus semble expliquer à l'aide de propos imagés comment faire germer des graines.
http://www.livres-mystiques.com/partieTEXTES/Apocryphes/Delapaix/paix07.htm

Au cours des siècles, la pratique de la consommation des graines germées apparaît ou se voit oubliée selon l'évolution des habitudes alimentaires et des modes de vie. Elle revient au goût du jour pour une alimentation plus saine.

La plus connue des graines germées actuellement est le haricot mungo de la cuisine asiatique commercialisé sous l'appellation erronée de "pousses de soja".

Le germe de blé séché sous forme de paillettes pour agrémenter les crudités et autres plats est commercialisé au rayon diététique. Mais ce n’est que la partie germinative du grain de blé. Il est préférable de consommer des graines germées vivantes car ce germe de blé vendu séché a subi des manipulations dévitalisantes.

Chaque foyer, même citadin, pourrait, dans un "jardin de cuisine", produire des graines germées de haute valeur alimentaire et ceci toute l'année durant et faire une place de choix à la consommation de crudités et de germinations. Cultiver des graines germées intéresse aussi les enfants, c'est un peu comme reproduire la magie de la nature dans un simple petit bocal ou un germoir.

Beaucoup de marins connaissent les graines germées et en emmènent pour les grandes traversées car c'est pratique pour manger équilibré et frais en bateau. Ces graines prennent peu de place et sont cultivées à bord pour leur richesse vitaminique et minérale. Cette culture permet d'obtenir des aliments d'une véritable fraîcheur en toute saison et sous toutes latitudes. Voir les avantages d'emporter des graines à faire germer en bateau sur le site banik.org.

De nombreux sportifs consomment également des graines germées.



Mail d'un site ou je suis inscrite depuis très longtemps, je pense que vous serez intéressés par ce qui suit
L'actualité récente sur les graines germées m'amène à apporter quelques précisions sur ce sujet.

Suspicion de contamination de graines germées par la bactérie E. Coli souche O104 en France, juin 2011.
La Bactérie Ecoli est une bactérie très commune, trouvée normalement dans l'intestin des mammifères. Le ministère de la santé rappelle que « la plupart des bactéries E. coli, naturellement présentes dans la flore intestinale de l'homme et des animaux à sang chaud, ne sont pas nocives. ».

Certaines souches de ces bactéries sont néanmoins pathogènes, et peuvent contaminer les aliments à tout stade de la production ou de la transformation, notamment par l'eau ou le contact direct entre les futurs aliments et des matières fécales d'animaux porteurs de la bactérie. La très grande majorité des contaminations concernent d'ailleurs des produits animaux : viande, lait, oeufs...etc

Dans le cas des graines germées, produits normalement sains, il y a eu à un moment de la chaine de transformation un contact contaminant, et les graines se sont transformées en porteurs de la bactérie.

Chaine de transformation : les maillons faibles
Il est important d'avoir à l'esprit que ce sont les produits alimentaires dont la transformation est confiée à l'extérieur de votre foyer qui peuvent subir une contamination.

La transformation à grande échelle de produits alimentaires souffre de maillons faibles, de temps de transports importants, de multiples intervenants qui manipulent les produits. Un simple incident peut avoir très rapidement des répercussions importantes.

Lorsque vous choisissez de produire chez vous vos propres graines germées, vous maitrisez complètement les paramètres de croissance, la qualité de l'eau, le rinçage. Quelques minutes seulement séparent la récolte de la consommation, et le transport des graines à l'assiette se mesure en mètres, quelque soit le type germoir que vous utilisez à votre domicile.

Dans le cas du germoir Easygreen, crée il y a près de 20 ans, et que Biovie importe en Europe depuis 2007, l'air est filtré et renouvellé intégralement plusieurs fois par jour, l'eau utilisée peut être filtrée et elle est évacuée de l'enceinte immédiatement après avoir été utilisée. Si il fait trop chaud, la brumisation permet d'abaisser la température.

Toutes les étapes de la germination de vos graines sont donc controlées et vérifiées par vous même, qui êtes le consommateur final.

Merci pour votre attention,

Pour plus d'informations sur les graines germées : Article synthétique sur www.eco-bio.info

Eric Viard, Biovie, le 27 juin 2011
www.eco-bio.info / www.biovie.fr



Voila une belle salade fraîche et bourrée de vitamines

Ce sont des graines de radis
Au bout de cinq jours je les ai oublié et comme les germes étaient trop grands, j'ai planté le tout au jardin, au bout de quelques jours, j'ai fait de la soupe de fanes qui est un délice autant l'été que l'hiver.

Il faut simplement les faire revenir quelques minutes dans une casserole avec un peu d'huile, ajouter une ou deux p de terre suivant la quantité de fanes, recouvrir d'eau, saler poivrer, cuire 10mn puis mixer et ajouter une cuill de crème fraîche dans l'assiette.
On peut remplacer les p de terre par du riz, ou de l'orge ou une quelconque céréale .

On peut aussi faire du pesto en mixant les fanes de radis crues avec pignons, parmesan, ail, huile d'olive, sel poivre. Il se garde une semaine au réfrigérateur.



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3005
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Végétarisme et végétalisme, se nourrir mieux pour vivre mieux   Ven 20 Jan 2017 - 18:26

Blog d'une surfeuse végan
http://absofruitly.fr/apropos/

source http://absofruitly.fr/page/3/
Pour une tarte (4 à 6 personnes)

1 pâte de votre choix (maison c’est toujours mieux mais vous faites comme vous voulez)
125 g de tomates confites (à l’huile d’olive)
70 g de tofu ferme
15 g de basilic frais
Sel, ail semoule
1 grosse aubergine
Féta végétale (optionnel mais c’est toujours meilleur avec)
http://absofruitly.fr/feta-vegetale/

Quelques olives vertes
Feuilles de basilic frais

- Faites cuire l’aubergine comme vous l’entendez (au four si vous êtes super, ou avec ma méthode honteuse : piquée de quelques coup de couteau, 6 minutes à pleine puissance au micro-ondes).
- Mixez les tomates avec un peu d’huile du pot, le tofu et le basilic. Goûtez, ajustez en sel et en ail.
- Etalez la pâte, puis la mixture tomate/tofu, puis l’aubergine coupée en rondelles de plus ou moins 1 cm.
- Émiettez la féta, ajoutez les olives, salez, aillez (oui, ENCORE)(mais vous êtes pas obligé).
- Laissez 25 minutes dans un four préchauffé à 180 °C (tout est déjà cuit, à part la pâte).
- Parsemez de feuilles de basilic.
- Servez avec une salade verte assaisonnée au citron, à l’huile d’olive et si vous êtes un cinglé de l’ail comme chez nous, de l’ail frais.
- Mangez, faites vous des bisous à l’ail.

BONUS : vous pouvez utiliser la base aux tomates confites de cette tarte en tartinade pour apéro par exemple (en ajoutant un peu de tofu pour que ça soit moins gras). Youpi !
125 g de tomates confites
150 g de tofu
15 g de basilic
ail en poudre
sel
un peu d’huile des tomates confites si vous trouvez ça trop sec



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3005
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Végétarisme et végétalisme, se nourrir mieux pour vivre mieux   Mer 25 Jan 2017 - 22:36

source http://www.veganisme.fr/Un%20Monde%20Vegan/Proteines.html
Végétarisme & Végétalisme : des risques de carences ?...
"Peut-on vivre sans aucun aliment d'origine animale ? La réponse est oui. Sans aucun problème. Il n'y a rien dans les aliments d'origine animale qui n'existe pas dans les aliments végétaux" (Docteur Christian Tal Schaller)

Tous les éléments nutritifs dont notre organisme a besoin se trouvent dans les aliments végétaux. Et ça n'a rien de surprenant : tout ce qui se trouve dans la viande et les produits laitiers provient des végétaux consommés par les animaux ! Même pour les poissons : les acides gras polyinsaturés (sources d'omégas 3 et omégas 6) proviennent des algues consommées par les poissons, ou par leurs proies...

En fait, il y a beaucoup moins de risques d'avoir des carences avec une alimentation végétarienne équilibrée, variée et naturelle, qu'avec un régime omnivore classique, qui, dans la grande majorité des cas, ne contient pas assez de légumes et de fruits, dont les vitamines et nutriments sont absolument indispensables pour notre santé !!

L'ALIMENTATION VEGETARIENNE
Pour ce qui concerne le régime ovo-lacto-végétarien, qui exclut par définition les viandes rouges et blanches, le poisson, ainsi que toute chair animale, mais permet la consommation des oeufs et du lait, il n’y a pas de précautions particulières à prendre, et ce type d’alimentation ne nécessite pratiquement aucune connaissances spécifiques.

La seule recommandation serait de ne pas "compenser" la viande et le poisson par une surconsommation d'oeufs ou de produits laitiers, ce qui serait mauvais pour votre santé (voir "Le mythe du lait").

Il convient donc de consommer avec modération des oeufs et des produits laitiers, et d'avoir une alimentation variée par ailleurs, comprenant globalement des légumes (crudités, légumes, ratatouilles, salades... variez-les !), des légumineuses (lentilles, soja, poix chiche, haricots...), des céréales (blé, riz, pâtes, pain...), des huiles végétales (olive, colza, noix...), des fruits, auxquels vous pouvez ajouter des fruits oléagineux (amandes, noix, noisettes...), des fruits secs... etc. (Pour plus d'informations, voir "Comment devenir Vegan")

Non seulement vous n'aurez aucune carence avec cette alimentation, mais vous bénéficierez déjà de nombreux bienfaits pour votre santé (par rapport à un régime omnivore), et vous ferez du bien non seulement à vous-même, mais aussi aux animaux (voir "Le véganisme, c'est bon pour les animaux"), et à la planète (voir "Le véganisme, c'est bon pour la planète") !!

L'ALIMENTATION VEGETALIENNE
Pour ceux et celles qui le souhaitent, la décision de devenir végétarien peut être une première étape, conduisant ensuite vers une alimentation végétalienne (ou végétarienne stricte), qui exclut toute chair animale, ainsi que le lait et les oeufs et tout autre produit d'origine animale (miel etc).

Comme l'écrit le Dr Jérôme Bernard-Pellet : "Il faut savoir que contrairement aux idées reçues, et à ce qu’on peut lire dans certains articles médicaux manquant de rigueur scientifique, le végétalisme est tout à fait viable. Bien mené, non seulement le végétalisme n’est pas dangereux, mais les bénéfices pour la santé attendus sont même supérieurs au végétarisme simple en ce qui concerne l’obésité, les maladies cardio-vasculaires et l’hypertension".

Il ajoute que le végétalisme nécessite de posséder quelques connaissances simples pour bien équilibrer son alimentation, que vous pouvez découvrir ci-dessous (ces conseils sont également valables pour les végétariens qui consomment peu d’oeufs et de lait) :

Calcium : Nous pouvons trouver tout le calcium dont nous avons besoin dans les végétaux. Une des principales sources de calcium pour les végétaliens est souvent le lait de soja renforcé au calcium végétal (il convient de vérifier que le lait de soja que vous achetez contient du calcium, ce qui n’est pas le cas de toutes les marques). Le tofu est également une excellente source de calcium, de même que certains légumes comme le brocoli et le chou ; ainsi que les fruits oléagineux (amandes, noix, noisettes...) et les fruits secs (figues...). Les sources végétales de calcium sont de bien meilleure qualité et bien mieux adaptées à notre organisme que le lait de vache, et il est rare de manquer de calcium avec un régime végétalien !

Vitamine D : Il suffit de s’exposer 15 minutes par jour au soleil (visage, mains et avant-bras) pour synthétiser la quantité nécessaire de vitamine D pour l’organisme. En cas de faible exposition solaire (enfants, personnes âgés), des compléments à base de vitamine D2 sont utiles (une ampoule de Stérogyl A par an suffit à couvrir les besoins d’un adulte !)

Acides gras de type oméga-3 : Les oméga-3 se trouvent facilement dans les huiles végétales (huile de colza, de lin ou de noix) et dans les oléagineux (les noix en particulier). Il suffit par exemple de consommer une cuillère à soupe par jour d’huile de Colza (dans la salade par exemple), ou quelques noix...

Vitamine B12 : Les végétaux ne contiennent pas (ou très peu) de vitamine B12. Certaines algues, comme la spiruline et d'autres, ne contiennent que des analogues de la vitamine B12, qui n’ont pas les propriétés de la vraie vitamine B12 (et il semblerait que la vitamine B12 contenue dans les graines germées ne soit peut-être pas suffisante non plus). Il est donc recommandé aux végétaliens de se supplémenter en buvant une ampoule par semaine de Vitamine B12 Delagrange 1000μg, ou Vitamine B12 Gerda 1000μg / 4ml, que l'on trouve facilement en pharmacie, sans ordonnance. (Il existe d'autres marques, mais certains comprimés du commerce contiennent du lait ou de la gélatine, et ne conviennent donc pas aux végétaliens). Se supplémenter en vitamine B12 est la principale précaution à prendre lorsqu'on est végétalien.

Les femmes enceintes ou allaitantes : Elles peuvent également opter pour une alimentation végétalienne (c'est meilleur pour leur santé et celle de leur bébé), mais avec quelques spécificités, notamment une prise quotidienne de vitamine B12, et non hebdomadaire, ce qui est important pour le développement neurologique du bébé. (Les femmes végétariennes n’ont pas de précaution particulière à prendre, à part veiller à une alimentation équilibrée).

Varier son alimentation et suivre ces simples conseils est tout-à-fait suffisant pour avoir une alimentation végétalienne bien équilibrée, et se donner ainsi les meilleures chances d'être en excellente santé ! (Pour en savoir plus, voir la fiche pratique : "Le Végétarisme et votre santé" de l'Association Végétarienne de France)

N.B : Cette page n’a qu’une valeur informative générale et ne saurait se substituer aux conseils d’un(e) diététicien(ne) pour la formulation de régimes spécifiques.



suite sur le lien
http://www.veganisme.fr/index.html
Etre VEGAN, c'est respecter la Vie sous toutes ses formes...



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3005
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Végétarisme et végétalisme, se nourrir mieux pour vivre mieux   Mer 25 Jan 2017 - 23:09

Recettes végétariennes faciles
http://www.webdonline.com/fr/services/forums/forums.asp?id=279385

source http://www.lesrecettesdejuliette.fr/
Description : Cuisine végétarienne (souvent végétalienne), bio et gourmande - Partage de mes découvertes santé et bien-être - Photographie culinaire

Recettes végan salées
https://fr.pinterest.com/pinterestfr/recettes-sal%C3%A9es-vegan/

Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3005
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Végétarisme et végétalisme, se nourrir mieux pour vivre mieux   Mer 25 Jan 2017 - 23:16

source http://absolutegreen.blogspot.fr/p/home.html
Bienvenue sur Absolutely Green, un blog de cuisine que j’anime depuis février 2006.

Vous y trouverez plus de 800 recettes de cuisine végétale, et même quelques idées pour des cosmétiques « maison ».

Pour orienter vos recherches, un nuage de libellés, un archivage historique des posts et une barre google ont été installés sur la page d’accueil.

Depuis le relooking du blog début 2010, j’ai également ajouté les pages suivantes afin d’ordonner au mieux mes écrits :
- Actions : un agenda d’actions pour les animaux y est actualisé ; en fin de page, une liste recense des associations que j’affectionne particulièrement.
- Librairie : j’y recueille le maximum d’ouvrages susceptibles d’intéresser les végéta*iens.

Propulsée par Amazon, cette librairie ne peut toutefois pas inclure les publications de petites maisons d’édition qui fonctionnent avec leurs propres circuits de distribution. Une liste de ces maisons d’éditions (avec contacts) sera ajoutée prochainement sur la page Véganisme.
http://absolutegreen.blogspot.fr/p/veganisme.html
cette page est encore en construction. Elle me permettra de répondre aux questions les plus souvent posées par mon lectorat sur ce choix de vie.

Depuis sa création, ce blog ne cesse de grandir, et moi de même. En 2006, les blogs végétaliens francophones se comptaient à peine sur les doigts d’une main ; par contre, les préjugés sur cette alimentation pleuvaient.
En tant que végétalienne de longue date, il s’agissait pour moi de transmettre le maximum de recettes-clefs tout en donnant une meilleure visibilité au végéta*isme.
Les photos étaient prises avec un modeste portable, seul appareil-photo alors en ma possession.
A mon grand plaisir, Absolutely Green a reçu un accueil très enthousiaste sur la toile, et cela dès ses débuts.
De nombreux internautes ont été conquis par le végéta*isme. Un tel succès ne pouvait que m’encourager à continuer…

Au fil des mois et des années, j’ai laissé plus de place à la cuisine, ma grande passion.
De loisir, cette pratique est devenue de plus en plus professionnelle. Je me suis initiée à la Gastronomie avec le Chef S. Davey.
Sollicitée par des maisons de presse et d’éditions, je me suis lancée dans d’autres aventures tout aussi riches et palpitantes : celle de la responsabilité de rubriques culinaires, celle de l’écriture de livres de cuisine.
Depuis l’automne 2009, le photographe Fredrik Fälth et moi travaillons en collaboration. Envolées mes prises de vue plus ou moins réussies, avec un portable ou, plus tard, un automatique !
Cette fois la prise de photo devient un moment à part où entrent en jeu des compétences spécifiques. Publier des photos de cuisine est un sacré exercice : on donne à voir ce qui se goûte !
Fredrik réussit avec brio, ses photos sont superbes et évocatrices. Avec un regard qui est le sien, il sait refléter une atmosphère culinaire qui est mienne. Et je l’en remercie.

Sur Absolutely Green, je partage avec vous mes découvertes au quotidien.
J’apprends chaque jour, sur d’autres blogs ou dans des livres, à l’occasion de rencontres…
J’adore être surprise par de nouvelles saveurs ou des techniques inattendues. En mettant en ligne mes recettes, c’est un peu comme si je vous ouvrais la porte de mon atelier.
Créer de nouveaux plats est pour moi une source de détente et de plaisirs, j’espère que votre visite est/sera tout aussi agréable.
Merci pour vos commentaires grâce auxquels ce blog est plus vivant. Et surtout merci pour votre curiosité, votre intérêt et votre fidélité.

NB : j’ai activé la modération des commentaires depuis peu : cela me permet 1. de supprimer les spams qui devenaient de plus en plus envahissants et 2. de répondre plus rapidement aux commentaires publiés sur mes anciens messages.






Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Végétarisme et végétalisme, se nourrir mieux pour vivre mieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Végétarisme et végétalisme, se nourrir mieux pour vivre mieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Végétarisme
» Jared Leto végétarien et vegan mais porte du cuir ?
» perfect touch finger pick
» Cigar box guitars de série
» Exercices d'arpèges avec onglets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: CUISINE :: Cuisine saine bio, végétarien, végétalien, graines, fleurs, diététique-
Sauter vers: