Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Végétarisme et végétalisme, se nourrir mieux pour vivre mieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2748
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Végétarisme et végétalisme, se nourrir mieux pour vivre mieux   Mer 29 Mar 2017 - 18:17



source http://www.reponsesbio.com/2016/12/04/la-cuisson-a-basse-temperature-une-revolution-culinaire/
La cuisson à basse température, une révolution culinaire
4 décembre 2016


En plus d’une alimentation équilibrée il est de plus en plus indispensable de se complémenter en vitamines, suppléments, remèdes adaptogènes, immunostimulants…

La faute à l’ionisation et la manipulation O.G.M. des végétaux, mais aussi à la destruction des vitamines, minéraux et nutriments d’une cuisson trop intense.

Et si vous favorisez les aliments bio et que vous fuyez les O.G.M., il serait dommage de sacrifier la vitalité de vos aliments pour retrouver sous forme de nébulisats et comprimés les vitamines et minéraux qui s’échappent quotidiennement de votre dîner.

Pourtant il existe bien une solution encore méconnue, permettant de transformer chacun de ses repas en véritable festin vitaminique.

Le problème dans la cuisson des aliments c’est qu’elle entraîne dans la grande majorité des cas une perte considérable des vitamines, enzymes, nutriments et sels minéraux.

Le processus de déperdition se déroulant ainsi :
→ entre 45° et 50°, certaines enzymes s’inactivent,

 → entre 60° et 75°, la vitamine C commence à disparaitre,

 → entre 70° et 100°, une processus d’hydrolyse détériore les protéines,

 → à partir de 90°, les vitamines du groupe A et B disparaissent à leur tour,

 → à partir de 100°, les sels minéraux et oligo-éléments ne sont plus assimilables,

 → à partir de 120°, les dernières vitamines encore présentes s’oxydent,

 → à partir de 140°, les végétaux et les fruits ne sont plus qu’un amas de cellulose indigeste.

De plus certains modes de cuisson génèrent des substances reconnues cancérigènes ou fortement toxiques comme :
→ les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP),

 → les amines hétérocycliques,

 → la carboxyméthyllysine,

 → et l’acrylamide.

C’est probablement la raison pour laquelle des courants se sont progressivement développés en réaction aux dangereuses carences et intoxications qu’impliquent les différents modes de cuissons :
→ certains prônant une alimentation vivante et crue, crudivores, frugivores, « paléo », etc.

 → d’autres, plus tempérés mais tout aussi conscients, choisissant une supplémentation en compléments alimentaires et nutritionnels accompagnés d’une alimentation bio aussi fraîche que possible.

Alors, y a-t-il un moyen de se faire plaisir sainement en :
→ cuisant les aliments sans les dénaturer,

 → conservant intacts presque toutes les vitamines et minéraux naturellement présents,

 → et en évitant soigneusement de déstructurer les molécules des ingrédients ?

La magie de la cuisson à basse température
Prenant le contrepied des grandes marques d’électroménager dorénavant spécialisées dans la production de fours autonettoyants ultra sophistiqués bourrés de nanoparticules ultra nocives et diffusant des micro-ondes polluantes, je viens d’essayer un appareil tout à fait atypique.

Etant végétarien convaincu depuis 30 ans et cuisant assez peu mes aliments, je ne pensais absolument pas avoir besoin de remplacer mon vieux four… comme j’avais tort de croire cela.

En adoptant ce nouveau mode de cuisson, j’économise dorénavant plus de 50% sur la consommation électrique de mes ustensiles de cuisine, et j’ai pu me débarrasser sans regrets de :
→ mes plats de cuisson,

 → mes casseroles,

 → mon grille-pain,

 → mon four à pain,

 → mon cuiseur de riz,

 → mon cuit-vapeur,

 → et même de ma yaourtière.

Par la même occasion, je n’ai plus besoin de :
→ me complémenter avec les vitamines perdues pendant la cuisson,

 → faire des efforts pour cuisiner des plats savoureux,

 → saler mes aliments pour leur donner du goût,

 → ajouter le moindre corps gras,

 → ni de faire dix kilos de vaisselle, ou de nettoyer pendant des heures les taches de gras dans la cuisine.

C’est devenu pour moi une telle passion, qu’aujourd’hui j’ai décidé de la partager avec vous.

Mon Omnicuiseur, ma vitalité
Ce que j’ai trouvé pour remplacer mon vieux four et ses 15 ans de bons et loyaux services s’appelle un « Ominicuiseur Vitalité », et je n’ai jamais été aussi heureux en cuisine.
→ En cuisant à la vapeur, il conserve 96% de la vitamine C et 97% des sels minéraux.

 → Dans la préparation des gratins, il préserve plus de 90% de la vitamine C.

 → Pendant le dorage des pommes rissolées ou des viandes, il garde 100% des bonnes graisses, sans les transformer en mauvaises graisses.

 → En comparaison d’une cuisson à la casserole il permet de réaliser jusqu’à 77% d’économie d’énergie.

 → Il peut absolument tout cuisiner en plus digeste, plus savoureux et plus vitaminique que n’importe quel autre appareil.

A présent comprenez-vous pourquoi j’ai été séduit ?

Par exemple, moi qui adore me préparer un bon porridge bien chaud en hiver, au fil des ans je pensais être passé maître dans cette préparation culinaire.

En remuant les flocons d’avoine pendant cinq à dix minutes à feux doux pour arriver à la texture idéale, j’étais persuadé être parvenu à la recette la plus digeste qui soit.

Eh bien non et mille fois non !

Avec mon Omnicuiseur Vitalité il m’aura suffit de verser une bonne dose de flocons d’avoine dans un des plats en porcelaine proposés avec l’appareil, de les recouvrir de deux fois et demie leur volume en lait de soja, d’ajouter un peu de stevia, des raisins secs, de la cardamome broyée et un peu de fleur d’oranger, et d’attendre bêtement une petite trentaine de minutes, sans même avoir à mélanger.

Le résultat surpasse absolument tout ce que j’aurais pu imaginer :
→ le flocon est parfaitement tendre sans être un tant soit peu abîmé, étant donné qu’il n’a fait que s’imprégner lentement du lait végétal sans bouger d’un millimètre,

 → le fond du plat n’est absolument pas brûlé, ni même gratiné,

 → la saveur est surprenante, le goût restitué de chaque ingrédient transcende complètement ce que j’avais goûté jusqu’à présent,

 → si on n’en abuse pas, ce qui est loin d’être la partie la plus facile, la digestion se fait deux fois plus vite et deux fois plus facilement,

 → on se sent rempli d’une énergie nouvelle qui est tout à fait inhabituelle par rapport aux ingrédients que l’on a l’habitude de consommer dans les mêmes proportions.

Bref, je suis ravi du résultat.

Nous avons vu ce que l’Omnicuiseur Vitalité évite en terme d’intoxications, voyons à présent les perspectives qu’il ouvre.

Tout reste dans votre assiette
Si vous avez l’habitude de considérer qu’un cuit-vapeur permet une préparation parfaitement saine et diététique, bien que je sois conscient de la déperdition vitaminique inhérente à ce type de cuisson, habituellement j’aurais abondé en votre sens.

Maintenant imaginez un simple verre d’eau versé dans le fond de votre Omnicuiseur Vitalité qui suffirait pour faire cuire à la vapeur 750 grammes de légumes variés, puisque seulement une quantité infime de vapeur va s’échapper pendant la cuisson.

Pendant ce temps, bien entendu, vos légumes reposent sur un support leur évitant d’entrer en contact avec l’eau.

Au final, ils sont fermes à l’extérieur et fondants à l’intérieur, et sans ajouter un gramme de sel ils restituent la saveur des sels minéraux naturellement présents.

Les aliments profitent à la fois d’une cuisson vapeur sans pression et d’un dorage lent respectant parfaitement l’aliment, faisant d’une simple pomme de terre une découverte culinaire en perspective.

On peut ainsi gérer très facilement et en se faisant plaisir :
→ les excès de mauvaises graisses pour prévenir les maladies cardiovasculaires,

 → les sucres et le diabète,

 → les régimes pauvres en sodium,

 → les régimes sans gluten (vos recettes vont être sublimées),

 → les régimes végétariens,

 → des repas plaisir & santé en famille ou entre amis, (avec une capacité de cuisson allant jusqu’à dix personnes par plat),

 → des diners gastronomiques plus sains et plus digestes,

 → la boulangerie et les viennoiseries (il cuit le pain et les brioches comme personne),

 → la possibilité de cuire carné d’un côté et végétarien de l’autre sans mélanger les saveurs,

 → les légumes aussi bien farcis, braisés, vapeur, que gratinés,

 → les pâtisseries,

 → et même les yaourts…

Enfin et par-dessus tout, quelque chose qui aura nécessairement impressionné un fainéant comme moi, la possibilité de n’avoir qu’à verser en vrac des pâtes crues avec de l’eau froide et différents ingrédients dans la cocotte avant de le laisser s’occuper du reste, et ainsi obtenir un merveilleux gratin.

Depuis que je me le suis procuré j’ai tout réussi, même ce qui relevait pour moi de l’expérience culinaire la plus improbable.

Aujourd’hui j’ai l’impression de manger dans un restaurant végétarien cinq étoiles à chaque repas.

Jean-Baptiste Loin

Au lieu d’acheter un nouveau four ou un équipement de cuisson polluant, pour le même prix je vous invite à vous procurer vous aussi l’Omnicuiseur Vitalité en suivant ce lien.
http://www.omnicuiseur.com/

Il vous rendra infiniment plus de services, vous fera faire des économies en consommation électrique et en efforts, et vous offrira le moyen de cuisiner facilement une diététique saine et savoureuse sans vous fatiguer.

Ce sera un merveilleux cadeau pour tous ceux dont les habitudes alimentaires laissent à désirer à cause de leur gourmandise… ou de leur manque de temps.

Je vous en ai déjà beaucoup dit, toutefois je ne résiste pas à vous donner un bref aperçu de son potentiel en vous dévoilant quelques recettes que j’affectionne particulièrement :
৩ Velouté de potiron
ၑ 500 grammes de chair de potiron
ၑ 1,2 litre d’eau
ၑ sel (facultatif)
ၑ mélange d’épices : cannelle, poivre, clou de girofle
ၑ 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Placez la chair de potiron coupée en morceaux dans la cocotte de votre Omnicuiseur.

Versez l’eau, l’huile, le sel et les épices.

Fermez la cocotte et faites cuire pendant 35 minutes :
→ thermostat du haut sur position 1

 → thermostat du bas sur position 2.

N’ouvrez la cocotte que 15 minutes après la fin de la cuisson, puis mixez pour obtenir un délicieux velouté, que vous pourrez, si vous le souhaitez, agrémenter d’un peu de crème de soja.

৩ Pâté végétarien
ၑ 1 gros oignon
ၑ 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
ၑ 3 carottes
ၑ 150 grammes de pain complet rassis
ၑ 1 litre de bouillon de légumes (ou éventuellement infusion salée d’herbes aromatiques variées)
ၑ sel (facultatif) et poivre
ၑ sarriette et persil
ၑ 3 gousses d’ail écrasées
ၑ 5 cuillères à soupe de levure maltée
ၑ une trentaine d’olives noires

Hachez finement l’oignon et râpez les carottes.

Humectez le pain rassis dans le bouillon jusqu’à ce qu’il soit bien défait.

Mélangez tous les ingrédients ensemble : pain, oignon, carottes, épices, huile, ail, levure maltée, et olives coupées en petits morceaux.

Tapissez un moule à cake en porcelaine de papier cuisson et versez-y votre préparation.

Placez le moule sur la grille de cuisson posée au fond de la cocotte, position basse.

Versez 3 cuillères à soupe d’eau au fond de la cocotte.

Faites cuire pendant 25 minutes :
→ thermostat du haut sur position 2
→ thermostat du bas sur position 2.

Puis 25 minutes :
→ thermostat du haut sur position 1
→ thermostat du bas sur position 1.

Vous inverserez également la cocotte au bout de 25 minutes.

৩ Pain d’épices
ၑ 250 grammes de farine de seigle
ၑ 200 grammes de miel
ၑ 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
ၑ 1 grosse cuillère à soupe de mélange d’épices spécial pain d’épices (anis étoilé, cardamome, cannelle, gingembre, girofle, coriandre)
ၑ 175 millilitres d’eau

Portez l’eau à ébullition, avant d’y dissoudre le miel, hors du feu.

Mélangez dans un saladier la farine, le bicarbonate et les épices.

Versez sur la farine l’eau miellée tiède, puis mélangez jusqu’à obtenir une pâte bien homogène.

Tapissez un moule à cake en porcelaine de papier cuisson et versez la pâte.

Placez le moule sur la grille de cuisson posée au fond de la cocotte, position basse.

Versez 6 cuillères à soupe d’eau au fond de la cocotte.

Faites cuire pendant 10 minutes :
→ thermostat du haut sur position 2
→ thermostat du bas sur position 2.

Puis 60 minutes :
→ thermostat du haut sur position 1
→ thermostat du bas sur position 1.

Pour découvrir plus de recettes, je vous invite à vous rendre ICI



Sur Le Même Sujet (voir sur le site)
http://www.reponsesbio.com/2016/12/04/la-cuisson-a-basse-temperature-une-revolution-culinaire/
La cuisson à la vapeur
Mangez sans (trop de) sel
Pourquoi manger des algues ?
Des recettes de cuisine indienne pour les végétariens
J’ai testé pour vous l’Omnicuiseur Vitalité
Terrine de légumes
Cuisiner au miel
Quelques recettes de salades rafraîchissantes



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2748
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Végétarisme et végétalisme, se nourrir mieux pour vivre mieux   Ven 7 Avr 2017 - 18:06



source http://www.reponsesbio.com/2017/04/05/tefou-oui-de-chanvre/
Te’fou ? Oui, de chanvre !
5 avril 2017


A une époque où le soja est victime d’une industrialisation dénaturant les qualités intrinsèques à cette légumineuse si prisée, le manque d’alternatives commençait sérieusement à se faire sentir.

Fort heureusement une nouvelle préparation issue du chanvre alimentaire est en train de changer la donne : un tofu entièrement issu de la graine de chanvre décortiquée, à la fois éthique, bio et local, vient de voir le jour.

Découvrez en avant première le portrait d’un ovni sous forme de verrine.

Véritable révolution pour celles et ceux qui souhaitaient éviter les protéines animales tout en prenant soin de leur santé, le soja est malheureusement victime de son succès.

Dans le pire des cas il sera souvent issu de productions O.G.M. dont la fréquence est extrêmement préoccupante, et dans le meilleur des cas, lorsqu’il est vraiment bio, il constituera un risque de surconsommation d’isoflavones ayant la fâcheuse tendance à se lier aux récepteurs des œstrogènes, modulant anormalement les réactions hormonales.

Sans compter le fait que le lobby de la bio a bien involontairement incité certains industriels chinois à inonder le marché international de faux soja bio.

De toutes les façons, si nous pensions il y a quelques années qu’il suffisait de remplacer les protéines animales par des protéines végétales de soja, nous n’envisagions pas encore qu’au-delà d’une dose quotidienne de 1mg par kilo (en fonction de votre poids), il pouvait être à l’origine :
→ d’allergies,

 → d’aggravations des troubles de la thyroïde,

 → de risques de malformations des organes génitaux chez les enfants en bas âge,

 → ou d’une diminution de la production des spermatozoïdes chez l’homme.

Sachant que, pour des raisons encore peu connues, nous avons tous été dupés par la croyance qu’il était absolument sans danger dans la mesure où les Extrême-Orientaux l’assimilent infiniment plus facilement que les Occidentaux.

Compte tenu de ces nouvelles informations, je me suis donc penché sur une forme de tofu très peu répandue, dont la consommation bio et locale est non seulement possible, mais largement souhaitable.

La nouvelle révolution du tofu
Avant de clamer que le soja est mort et que le chanvre est bel et bien la graine de l’avenir, prenons tout de même soin de comparer ces deux plantes, tant sur le plan environnemental que nutritif.

1/ Le chanvre pousse encore plus facilement que le soja, sans aucun intrant chimique ou fongicide puisque c’est fondamentalement une plante sauvage.

2/ Le chanvre sert à peu près à tout, allant du papier à des applications médicinales en passant par le cordage, la biomasse et la nutrition, tandis que le soja, issu de cultures anormalement industrialisées, est presque exclusivement utilisé à des fins alimentaires.

3/ Les deux plantes pourraient se trouver à égalité pour leur faculté à reverdir la planète et nourrir les sols, si ce n’est que contrairement au chanvre le soja est bien souvent transgénique et traité chimiquement.

4/ Sur le plan nutritionnel le soja est sensiblement identique au chanvre avec tout de même un peu plus de protéines végétales.

Cela dit, la graine de chanvre est plus nourrissante grâce à ses acides gras essentiels compris dans un rapport de 1:3, considéré comme étant la seule espèce végétale à apporter un pareil équilibre.

Mais ce n’est pas tout puisque la graine de chanvre contient aussi de l’acide gamma-linolénique (AGL), l’acide gras ayant participé à la grande réputation des huiles de poisson, tandis que le soja n’en contient absolument pas.

Par conséquent, non seulement la graine de chanvre apporte 70% d’huile en plus que le soja, mais les qualités nutritives de cette huile sont largement plus intéressantes que celle contenue dans le soja.

Et bien que l’une et l’autre de ces huiles puissent être utilisées comme combustible, les premiers moteurs diesel tournaient exclusivement à l’huile de graine de chanvre.

La graine de chanvre recèle 35% de fibres, tandis que la graine de soja seulement 4 à 5%, soit presque huit fois moins.

Enfin, la graine de chanvre est plus riche :
→ en phosphore,

 → en fer,

 → et en vitamines B.

Voici un tableau comparatif qui vous permettra de vous en faire une idée en chiffres :
Pour 100 g------------------------Graine de soja-----------Graine de chanvre

Protéines--------------------------34 g------------------------24,5 g

LNA (acide linolénique)-----------1,2 g-----------------------6 g

LA (acide linoléique)--------------8,75 g---------------------18 g

Rapport LNA:LA (idéal 1:3)-------1:7------------------------1:3

Fibres-----------------------------4,5 g----------------------35 g

Calcium---------------------------190 mg-------------------168 mg

Phosphore------------------------470 mg-------------------830 mg

Fer--------------------------------7 mg----------------------18 mg

Thiamine-------------------------0,5 mg--------------------0,9 mg

Niacine----------------------------2 mg---------------------2,5 mg

Riboflavine------------------------0,2 mg-------------------1,1 mg

Une supériorité non négligeable au crédit du chanvre, qui sort d’autant plus victorieux de cette comparaison qu’il n’a pas profité des centaines de millions de dollars de recherche et développement apportées au soja.

Il va donc sans dire, mais c’est encore mieux en le disant, que la phase expérimentale de tofu de chanvre aurait pu se limiter aux produits ayant fallacieusement donné ce nom à des préparations de soja agrémentées de quelques graines de chanvre à l’origine douteuses, que l’on trouve notamment au Québec.

Heureusement, grâce à la persévérance d’un irréductible Breton, il n’en est rien !

Dans le fin fond de la Bretagne, Christophe Latouche, passionné de chanvre depuis des décennies, a mis au point avec son équipe le premier véritable tofu artisanal ne contenant absolument rien d’autre que les meilleures graines de chanvre décortiquées au monde, étant à la fois éthiques, bio et locales.

Une alternative au tofu de soja, pas si folle que ça.

Le Te’fou made in Gouarec
C’est à Gouarec, un petit village typiquement breton, qu’est née la première gamme de chanvre alimentaire français respectant en tout point la santé de l’homme et de la nature.

Recelant tous les avantages de la graine de chanvre décortiquée dont je vous parlais dans un de mes derniers articles, le tofu de chanvre va ravir les amateurs de :
→ tartinades,

 → pâtés végétaux,

 → gâteaux ou crèmes glacées vegan,

 → substituts de viande,

 → et tant d’autres merveilleux exemples de cuisine saine, énergétique et gastronomique.

Qui plus est, le petit goût si particulier à la graine de chanvre décortiquée rendra vos préparations à base de tofu bien plus exaltantes et savoureuses qu’elles ne l’étaient.

Plus qu’une véritable aubaine pour tous ceux ayant décidé de préserver leur santé, en vous procurant votre Tefou de chanvre vous soutenez l’homme derrière l’entreprise qui a fait pencher la balance, positionnant la France comme premier pays cultivateur de chanvre bio d’Europe.

Bien plus qu’une culture, Christophe Latouche est à l’origine d’un véritable état d’esprit.

Un état d’esprit où la décroissance est enfin à la portée de tous, où la terre pourra rapidement renaître de ses cendres, où l’alimentation saine n’est plus l’apanage des nantis, et où l’appellation biologique peut enfin s’exprimer sans aucun complexe.

Jean-Baptiste Loin

Pour déguster sans plus attendre un Tefou 100% chanvre non ionisé et sans aucun conservateur, élaboré à partir de graines de chanvre bio décortiquées à froid grâce à un procédé unique au monde, rendez-vous sur cette page.
https://www.lchanvre.com/boutique/tefou-de-chanvre/

Quelques idées de recettes à base de Tefou de chanvre ?

৩ Bolognaise de Tefou
Ingrédients pour 4 personnes :
ၑ 50 grammes de Tefou de chanvre
ၑ 1/2 oignon
ၑ 4 tomates rouges
ၑ 1 cuillère à soupe de farine de chanvre
ၑ 1 cuillère à soupe de farine de sarrasin
ၑ 1 cuillère à soupe d’herbes de provence
ၑ 2 ou 3 feuilles de laurier
ၑ 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
ၑ du poivre et du sel.

Ustensiles :
ၑ Une poêle
ၑ Une cuillère en bois
ၑ Un couteau.

Préparation :
1/ Faites cuire les tomates à la vapeur afin d’en peler délicatement la peau puis écrasez-les jusqu’à obtenir une purée homogène.

2/ Découpez le demi oignon en fines lamelles.

3/ Découpez le Tefou de chanvre en petits morceaux.

3/ Disposez une poêle sur un feu doux puis versez-y un filet d’huile d’olive.

4/ Ajoutez ensuite l’oignon, puis le Tefou de chanvre.

5/ Faites revenir une minute avant d’ajouter le mélange de farines de chanvre et de sarrasin, puis remuez à l’aide de la cuillère en bois.

6/ Ajoutez les tomates, les herbes de Provence, le poivre, le sel, le laurier et remuez délicatement jusqu’à ce que l’eau des tomates se soit évaporée.

7/ Versez le reste de l’huile d’olive et mélangez jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

Vous pourrez incorporer à cette sauce des pâtes avec ou sans gluten, ou toute autre préparation se mariant habituellement avec une sauce bolognaise.

La quantité de Tefou peut être variable en fonction de la consistance souhaitée.

Régalez-vous !

৩ Pâté végétal de chanvre
Ingrédients :
ၑ 135 grammes de Tefou de chanvre
ၑ 1 carotte râpée
ၑ 1 échalote émincée
ၑ 1 pincée de sel gris
ၑ 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
ၑ 1 cuillère à café de moutarde
ၑ poivre et épices au choix

Préparation :
Mixez ensemble tous les ingrédients.

Afin de bien lier le tout, ajoutez plus ou moins d’huile selon la texture désirée.

Enfin, assaisonnez en fonction de votre goût, avec les épices de votre choix : cumin, curcuma, muscade…

৩ Salade au Tefou de chanvre
Ingrédients :
ၑ 1 belle salade verte de type laitue, ou quelques poignées de roquette
ၑ 1 betterave râpée
ၑ une dizaine de petits champignons de Paris frais
ၑ 80 grammes de Tefou de chanvre
ၑ sel, poivre
ၑ 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
ၑ le jus d’un demi citron
ၑ herbes aromatiques fraîches au choix : menthe, coriandre, persil…
ၑ éventuellement quelques graines de chanvre décortiquées

Préparation :
Disposez joliment la salade et la betterave râpée dans un plat.

Parsemez avec les champignons découpés en tranches fines.

Emiettez le Tefou par-dessus, puis saupoudrez avec les graines de chanvre décortiquées.

Salez, poivrez, versez le jus de citron et l’huile d’olive.

Hachez les herbes puis répartissez-les sur votre salade.

Servez !

Sur Le Même Sujet :
Curry de tofu aux patates douces
Ribambelle de tartinades
Sauté de tofu au fenouil
Quelques recettes de salades rafraîchissantes
Concombre au tofu
Spaghetti au tofu fumé
Soupe de nouilles au tofu
Le « grain royal » du chanvre



A PROPOS DE NOUS
Réponses Bio est un magazine en ligne proposant une formule 100% santé naturelle, 100% pratique et 100% gratuite ! Profitez de deux lettres d'information par semaine animées par Jean-Baptiste Loin, des actus, des reportages vidéo et de nombreux guides numériques. Vous avez des questions ? Nous avons des réponses !



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2748
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Végétarisme et végétalisme, se nourrir mieux pour vivre mieux   Jeu 25 Mai 2017 - 22:52

Le blog de Mély est une découverte poétique à chaque page, en plus de sujets traités avec sérieux et compétence
source http://www.chaudron-pastel.fr/a-propos-de-mely/

Le Chaudron Pastel, c’est…
Un bout de moi, une jolie histoire.

Un fragment de mon cœur, un morceau de ma vie professionnelle.

L’histoire du Chaudron Pastel a commencé en 2007 : je l’ai créé comme un petit journal où j’y glissais des recettes, en vrac.

Au fil du temps, le Chaudron Pastel s’est transformé : il s’est calqué à mon chemin de vie personnel, pour revêtir au fur & à mesure d’autres couleurs (toujours pastel). Il s’est enrichi de mots, de poésie, de douceur, de la Naturopathie qui est devenue mon métier en cours de route.

Depuis ses débuts, son histoire & la mienne sont liées : il est un bout de moi, je suis un bout de lui ♥


Dans la vie…
Dans la vie, je souhaite…

Mille choses.

Dix mille.
Apporter de la douceur dans notre monde.

Répandre un peu plus d’Amour.

Tout partout.

Aux autres.

Par tous les moyens possibles.

Ici, à travers mes articles, grâce à mon joli Chaudron.

Là, avec les personnes que j’accompagne grâce à la Naturopathie.
Et…

Au-delà de ces 2 biais.

À chaque instant de la Vie.

Dans la rue.
Un sourire.

Dans le bus, un «bonjour».

À la caisse d’un magasin, un «bon courage».

Permettre aux autres.

De se rappeler que l’Amour, l’Âme d’enfant qu’ils ont en eux, plus ou moins enfoui & oublié.

Nous l’avons. Tous.

Et… nous aspirons tous à être heureux.

Si j’avais une baguette magique, et je que pouvais faire un vœu, un vrai…

… je pense que je demanderai à la Vie qu’elle me donne tous les outils nécessaires pour pouvoir continuer à donner aux autres.

Encore plus.

Je me sens, parfois, limitée.

Par le temps, l’énergie, tous les (nombreux) projets sur lesquels je travaille qui prennent du temps à voir le jour… comme une jolie fleur qui pousse, et dont il faut prendre le temps une fois que l’on a semé une petite graine.

Mon métier de Naturopathe m’apporte une immense source de joie dans ce sens.

Lorsque je vois, au fil du temps & des séances, l’évolution des personnes que je suis…

C’est, à l’heure d’aujourd’hui, un des plus beaux cadeaux que la Vie m’a offerts.

Les aider à se révéler, à être plus eux, à s’épanouir.

Les voir s’envoler de leurs propres ailes, avec le sourire… vers des horizons plus doux ♥

Ce que je trouve de plus beau sur terre, c’est…


L’Amour.

De la Vie, des choses simples, de la beauté de la nature, des gens.

Les valeurs qui me sont les plus précieuses…

Le respect.

Des choses, de la Vie, des autres, de notre jolie Terre.

La douceur & l’authenticité sont d’autres valeurs auxquelles je tiens & elles sont aussi plus que cela : elles font intrinsèquement partie de moi. Hypersensible de nature, j’aime glisser de la douceur partout dans mon quotidien & dans celle des autres (mes proches, ma famille & amis, ainsi que les personnes que je suis en Naturopathie).
À travers le Chaudron Pastel, j’insuffle un peu de tout ceci… un mélange de jolies choses s’y mêlent : des histoires, des métaphores, de la poésie, des partages tout doux, des recettes (personnalisables pour la plupart)…

Un bouquet de toutes ces petites choses qui nourrissent notre corps, notre âme, et notre cœur.

Dans mon assiette gourmande…
L’histoire du Chaudron Pastel a commencé en gourmandise à travers des recettes culinaires, et s’est peu à peu étendue à d’autres horizons afin de se calquer à ma vision de la vie qui se veut holistique, douce & remplie de jolies choses.

Voici quelques petites réflexions, partages & réponses aux questions que l’on me pose régulièrement au sujet de l’alimentation :
La cuisine saine, pour moi, c’est…

La cuisine saine est une nouvelle façon de consommer & de cuisiner.

La cuisine saine, c’est cuisiner autrement.

Apprendre à découvrir des nouveaux ingrédients, à intégrer des nouveaux aliments, à créer des plats à la fois simples, rapides à réaliser, et délicieux… 

La cuisine saine, c’est aussi accepter que ce processus de découverte se fasse progressivement, en respectant son propre rythme.
L’alimentation saine est, pour moi, une jolie composition entre la gourmandise, le plaisir, et l’équilibre.

La cuisine saine, en Naturopathie…

L’alimentation saine fait partie d’un des piliers majeurs de la Naturopathie, et doit être personnalisée à chacun, car nous sommes tous différents les uns des autres, et uniques ♥

Si l’alimentation occupe une place importante dans la Naturopathie, on doit garder à l’esprit qu’elle doit être rattachée & enrichie d’autres éléments pour parfaire & établir un équilibre.
L’alimentation est (infiniment) plus qu’un ensemble de molécules impactant sur notre santé : elle fait partie d’un tout, d’un ensemble.

Un ensemble plus vaste, plus grand, plus complexe, plus beau.

L’alimentation saine, c’est un des composants de notre Vie.

Comme une gamme de couleurs, douces & pastel, composant un joli tableau multicolore, celui de la Vie.

Suis-je végétarienne ? Végétalienne ?

Le Chaudron Pastel présente majoritairement des recettes végétaliennes, mais je ne suis ni végétalienne, ni végétarienne.
Après avoir eu une alimentation végétarienne pendant 5 ans (octobre 2010 – décembre 2015), j’ai ré-introduit des produits animaux dans mon alimentation. J’ai partagé mon expérience dans une vidéo ici :
http://www.chaudron-pastel.fr/a-propos-de-mely/

À mon sens, une différence subtile, mais importante se situe entre «être végéta*ien» et «avoir un régime végéta*ien».

Et, pour moi, cette différence est importante.

Dans cette différence se niche une certaine limitation.

Au-delà d’une limitation évidente en terme de choix des aliments, se situe aussi & surtout une limitation de notre propre chemin & évolution personnelle.

Nous évoluons tous au fil de notre vie.

Et nos goûts, tout comme tous les autres aspects nous composant, évoluent, eux aussi.

Je comprends, conçois & respecte que l’on puisse choisir d’opter pour des raisons légitimes & pertinentes pour un régime, quel qu’il soit, mais me concernant, je ne souhaite pas me définir (ou être définie) par mon régime alimentaire.

L’alimentation, la cuisine, les plaisirs gourmands occupent une grande partie de ma vie, et de mon métier.

J’aime cuisiner, partager, manger, découvrir, transmettre tout ce qui a attrait à l’alimentation.

Mais, aussi importante cette place soit-elle en mon cœur, je suis aussi plus que ce que contient mon assiette.

Et je ne souhaite pas que son contenu limite ma personnalité.
J’écoute mes envies, mon corps, mes besoins.

J’ai conscience d’un (trop) grand nombre de choses se cachant derrière l’industrie agroalimentaire.

Et, je fais donc mon possible pour tendre vers un certain équilibre mêlant subtilement le respect de la vie animale, notre jolie Planète, mes envies, et mon propre chemin de vie.

Vous pouvez me retrouver aussi…
♦ Dans mes jolies lettres Pastel que j’envoie environ une fois par mois, et où je glisse toujours plein de douceur. Au fil de mes inspirations & envies, j’écris des choses diverses & variées : petites anecdotes personnelles, astuces de Naturopathie, jolies découvertes, informations concernant des événements Pastel de différentes natures, etc).

♦ Sur Instagram que je considère comme mon petit carnet de bord pour y glisser mes «Petits Bonheurs du jour» (mon réseau social préféré).
Oh… ! J’adore recevoir vos clins d’œils ♥
Glissez le hashtag #chaudronpastel dans la description de votre photo pour qu’elle soit facilement accessible & visible.

♦ Ma chaine YouTube est née d’une envie de diversifier les sujets abordés & partagés.
Je me suis lancée en septembre 2016, et je me plais énormément à y créer : plein de vidéos continueront d’y germer dans les mois à venir.

♦ J’ai ouvert une petite boutique sur DePop pour donner une deuxième vie à des objets, livres, films, et vêtements en excellent état, mais que j’ai lu / vu / n’utilise / ne porte plus.
Peut-être certains vous raviront ? Jetez-y un œil : ils vous attendent !

♦ Sur LivrAddict, j’ai un profil me permettant de partager ma passion pour la lecture : les livres que j’ai lus, ceux que je suis en train de lire, ceux qui sont dans ma bibliothèque, ceux que je souhaite lire… Un site peu connu de tous, mais bien connu de tous les addict de ces bijoux de l’imagination !

♦ Je suis peu bavarde sur Twitter, mais cela m’arrive occasionnellement d’y passer.

♦ Sur Pinterest avec mes jolis tableaux.
Des tableaux gourmands. Mais d’autres tableaux aussi. Un peu plus personnels, sans doute.

♦ Si vous désirez en découvrir un peu plus sur moi, vous pouvez lire ces interviews dans la section «Presse».

Oh… Et concernant Facebook : je suis très peu présente sur cette plateforme me plait & me parle de moins en moins : n’espérez pas (trop) m’y voir.
Mieux vaut mieux suivre autrement que là-bas…

À bientôt ♥

***********************************************

Les liens ou l'ont peut retrouver Mély sont sur le site dont je remet le lien
http://www.chaudron-pastel.fr/a-propos-de-mely/

et j'espère que vous prendrez autant de plaisir que moi, à lire ses chroniques.

************************************************



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Végétarisme et végétalisme, se nourrir mieux pour vivre mieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Végétarisme et végétalisme, se nourrir mieux pour vivre mieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Le Végétarisme
» Jared Leto végétarien et vegan mais porte du cuir ?
» perfect touch finger pick
» Cigar box guitars de série
» Exercices d'arpèges avec onglets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: CUISINE :: Cuisine saine bio, végétarien, végétalien, graines, diététique-
Sauter vers: