Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Broméliacées: Tillandsias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Broméliacées: Tillandsias   Lun 7 Mar 2016 - 21:15



source http://fr.wikipedia.org/wiki/Tillandsia
Tillandsia L. est un genre de plante de la famille des Bromeliaceae (famille de l'ananas). Ce genre comprend plus de 700 espèces, soit épiphytes ou lithophytes, soit terrestres, présentes essentiellement sur le continent américain (de la Floride à l'Argentine).

Les tillandsias épiphytes et lithophytes, les plus nombreuses, sont parfois appelées « filles de l'air », du fait de leur propension naturelle à s'accrocher partout où les conditions leur permettent : fils téléphoniques, branches d'arbres, écorces, rochers nus, etc. Leurs graines légères et munies d'un parachute soyeux facilitent cette dissémination.

Leurs feuilles, de couleur plus ou moins argentée, sont recouvertes de cellules spécialisées capables d'absorber rapidement l'humidité ambiante (rosée, eau de ruissellement). Leurs racines, quand elles existent, sont transformées en crampons chez les espèces dites « aériennes » et ne servent plus que d'ancrage à leur support.


Classification
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Liliopsida
Sous-classe Zingiberidae
Ordre Bromeliales
Famille Bromeliaceae
Genre  Tillandsia L., 1753

Classification phylogénétique
Classification phylogénétique
Ordre Poales
Famille Bromeliaceae

Espèces les plus courantes en culture[modifier | modifier le code]
Les espèces suivantes sont courantes et fréquemment proposées à la vente dans les jardineries. Il existe beaucoup d'autres espèces présentes en culture mais il est souvent nécessaire de passer par des producteurs spécialisés pour se les procurer.

Tillandsia aeranthos (aérienne), croissance en boule avec l'age, aux superbes fleurs bleu profond qui durent longtemps.
Tillandsia bergeri (aérienne), aux fleurs bleues émergeant de bractées roses depuis des rosettes de feuilles argentées en touffes.
Tillandsia bulbosa (aérienne), rosette verte à base bulbeuse, inflorescence rouge.
Tillandsia caput-medusae (aérienne), rosette à base bulbeuse, grise, aux formes étonnantes.
Tillandsia cyanea (à racines fonctionnelles), aux grandes fleurs violettes émergeant l'une après l'autre d'une inflorescence en raquette rose.
Tillandsia ionantha (aérienne), aspect compact et succulent, la rosette grise vire au rouge lors de la floraison.
Tillandsia juncea (aérienne), très longues feuilles grises, érigées, étroites et rigides.
Tillandsia usneoides (aérienne), à l'aspect de cheveux gris entremêlés, aux petites fleurs vertes. Également appelé « cheveux de sorcière », « barbe espagnole »...
Culture[modifier | modifier le code]
Les tillandsias sont généralement des plantes faciles à acclimater en culture, du moment que l'on respecte les exigences liées à leur mode de vie épiphyte ou lithophyte.

Arrosages[modifier | modifier le code]
Pour les espèces dites « aériennes » (la majorité des espèces courantes en culture hormis T. cyanea), c'est-à-dire celles dont les racines sont transformées en crampons sans aucun pouvoir d'absorption, l'arrosage se fait par les feuilles sous forme de vaporisations fréquentes, ou de trempages brefs de la plante dans un récipient plein d'eau. On utilisera impérativement de l'eau non calcaire. L'eau de pluie récupérée de l'écoulement d'un toit moussu ou végétalisé est la meilleure qui soit pour cette usage, si on en dispose.

L'arrosage est à effectuer plutôt le matin que le soir car, d'une part, cela reproduit les apports d'eau naturels par la rosée matinale, appréciée par ces plantes, d'autre part, cela réduit le risque de pourriture (la température baisse durant la nuit et les feuilles sèchent moins vite). La plante doit sécher complètement entre deux vaporisations ou trempages.

L'aspect de la plante indique généralement ses besoins en eau :

Plante verte ou vert-grisâtre, non ou à peine pruineuse : arrosages abondants, journaliers voire plusieurs fois par jour en période chaude et sèche.
Plante blanc-grisâtre non pelucheuse : arrosages réguliers mais espacés, 1 fois tous les 2 jours environ, 1 fois tous les jours en période chaude et sèche, 1 fois par semaine en période froide et humide.
Plante blanc-grisâtre pelucheuse : arrosages faibles, rarement plus de 2 à 3 fois par semaine en période chaude et sèche et bien égoutter la plante après l'arrosage, attention à ne pas laisser d'eau dans le cœur (pourriture facile et rapide), en hiver les arrosages seront juste suffisants pour éviter le flétrissement.
Si la plante est flétrie, il suffit de la laisser tremper quelques heures dans l'eau puis de l'égoutter. En cas de flétrissement sévère, il est préférable de renouveler l'opération avec un séchage complet entre deux trempages plutôt que de prolonger la durée du trempage.

Pour les espèces à base bulbeuse (T. bulbosa, T. caput-medusae, T. butzii, etc.) , on prendra soin de ne pas faire rentrer d'eau entre les bases foliaires (culture tête en bas, trempage éclair).

Aération[modifier | modifier le code]
Une bonne ventilation est nécessaire pour éviter les maladies fongiques (pourriture du cœur, toujours fatale). Placer les plantes à l'extérieur (balcon, jardin) à la belle saison leur est très bénéfique.

Lumière[modifier | modifier le code]
Ces plantes ont dans l'ensemble besoin d'une forte luminosité. En été à l'extérieur on préfèrera cependant l'ombre légère d'un arbre aux heures les plus chaudes. En hiver, le soleil direct est indispensable si la température reste élevée (plus de 16°C). Tout cela est à nuancer suivant la région de culture et l'espèce cultivée : en général les espèces les plus blanches et pelucheuses supportent voire réclament le soleil direct alors que les espèces vertes le craignent.

Température[modifier | modifier le code]
Pour la majorité des espèces, la température idéale de croissance se situe entre 20° et 25°C, avec un minimum de 10°C et un maximum de 30°C. Rares sont celles qui résistent à -10°C , mais certaines, généralement originaires de zones d'altitude, sont suffisamment rustiques pour supporter des gels légers et brefs et vivre à l'extérieur toute l'année dans les zones à hivers doux (citons T. aeranthos, T. bergeri, T. usneoides).

Une chute modérée des températures stimule la floraison de nombreuses espèces.

Multiplication[modifier | modifier le code]
Comme toutes les broméliacées, les rosettes des tillandsias sont monocarpiques : une rosette qui a fleuri cesse sa croissance terminale et dépérit progressivement (sur plusieurs années) tout en produisant à sa base un ou plusieurs rejets qui assureront le maintien et la croissance de la touffe. Certaines espèces, généralement à port rameux, produisent des rejets avant la floraison.

Pour multiplier une plante, on séparera ses rejets lorsqu'ils auront atteint une taille suffisante pour être autonomes. Séparés tôt, ils auront une croissance lente au début mais la plante-mère produira certainement d'autres rejets en remplacement. Séparés tard, leur croissance sera plus rapide mais le nombre de plants obtenus sera moins élevé.

Le semis est possible et relativement facile mais les plantules obtenues sont minuscules et ont une croissance extrêmement lente durant plusieurs années. De plus, beaucoup d'espèces étant auto-stériles, deux individus non clonés, et fleurissant simultanément, sont nécessaires pour obtenir des graines viables. Ce mode de propagation n'est guère pratiqué que par les professionnels ou les amateurs éclairés.



 source http://www.tropicflore.com/tropicflore/1057/les_tillandsias.htm
Les Tillandsias ne constituent qu'un des nombreux genres de cette grand famille que sont les Broméliacées à laquelle appartient le "pineas" ananas comosus, et la fameuse "Spanish mousse" T. usneoides.
Le genre Tillandsia compte aujourd'hui plus de 500 espèces reconnues. A coté des genres, Aechmea, Billbergia, Vriesea, Pitcairnia et bien d'autre, le genre Tillandsia est l’un des plus riche et des plus varié.  Il a été déterminé en 1737 par Carolus Linnaeus et dédié à un médecin et botaniste Suédois EliaTillands (1640-1693)

            Selon la légende: Elias Tillands. Lors d'un voyage botanique en Laponie par la mer fut pris dans une tempête qui le plongea dans une grande frayeur. Au retour il refusa de remonter dans le bateau et au lieu des 300 km maritimes, il préféra effectuer 2000 km à piedIl resta dans les mémoires comme "L'ami de la terre ferme"
Un paradoxe pour celles que l'on appelle désormais: "les fille de l'air"
En Espagne "claver del aire"

             Les tillandsias sont originaires du continent Américain. Leurs habitats s'étirent de la Floride jusqu'au Nord de l'Argentine, ainsi que les Antilles du niveau de la mer et jusqu'à 4000 m d'altitude dans la Cordillère des Andes

Ces plantes sont dites épiphytes car elles sont capables de pousser sans terre. Grâce à leurs crampons fixateurs on les trouve accrochées sur les branches des arbres, les parois rocheuses et même sur certains cactus colonnaires. Il est également fréquent de voir Tillandsia recurvata et bien d'autres variétés sur les fils électriques Cette particularité a pousser sans terre leurs ont permis de coloniser des biotopes pauvres en substances organiques
   
L'aspect insolite et cocasse de ces plantes les rendent très attractives. Selon les variétés, elles peuvent être duveteuses T. plumosa; bulbeuses T. seleriana; herbacées T. juncea; filiformes T. argentea ou bien huppées  T. punctulata.
Certains noms en disent long sur leurs aspects: T. caput-medusae, provenant du latin "tête de méduse". T. bulbosa pour sa forme bulbeuse, ect...

  La beauté de leurs fleurs, la couleur de leur bractée, sont des caractéristiques de ces plantes.
L'intensité de ses violets T. ionantha,
la richesse de ses rouge T. albertiana, T. funckiana,
l'éclat de ses jaunes T. ixioides, T. crocata, offrent une délectation pour les yeux.
Lors du cycle de floraison, le feuillage de certaines variétés prend des teintes rouges T. ionantha, T. brachycaulos.T. velutina.

De nombreuses tillandsias ont une longue floraison délicatement parfumée T. crocata, T. straminea, T. streptocarpa, T. xiphioides, T. duratii, T. mallemontii.
Pendant ou après la floraison, une série de rejets se forment multipliant ainsi les plantes qui au cours des années finissent par former de magnifiques touffes, T. aeranthos, T. stricta, T. bergeri...

Pour une meilleure compréhension des besoins de vos plantes nos allons diviser les Tillandsias en trois groupes
Les Tillandsias de zones extrêmement arides
Dites xérophytes ou atmosphériques
Les feuilles sont recouvertes d'un nombre considérable de trichomes (poils absorbants) ce qui leurs donnent un aspect duveteux, blanc  argenté. Elles sont plus ou moins épaisses, plus ou moins charnues, afin de stocker l'eau dans leurs tissus. Ces plantes ne forment pas de réservoir, mais la forme de leurs feuilles, parfois évasées, peut créer des bases bulbeuses où l'eau et les débris organiques peuvent s'accumuler. Dans leurs milieux d'origine, les espèces dites xérophites ou atmosphériques ne reçoivent que très rarement de l'eau sous forme liquide (pluies), en revanche pendant la nuit, l' eau est présente sous forme de vapeur et brouillard qu'elles  absorbent grâces à leurs nombreux trichomes
Pour citer quelques espèces de ce genre: T. caerulea, T. plumosa, T. palacea, T. tectorum, et bien d'autres...

Les Tillandsias de zone semi - aride dites moyennement xérophytes
Ce sont des plantes originaires des endroits secs et semi - découverts. On les retrouvent en grande partie dans les forêts sèches, semi - ombragées où elle poussent accrochées sur divers arbres et épineux. Les Tillandsias dites moyennement xérophytes se développent dans des conditions atmosphériques plutôt sèches et passent ainsi de longues périodes sans recevoir d'eau directe. Cependant lors de la saison des pluies, elles reçoivent des précipitations régulières et abondantes
Pour citer quelques tillandsias de ce genre: T. aeranthos, T. balbisiana, T. juncea, T. caput-medusae, et bien d'autres...

Les Tillandsias de zone humide dites méxophytes
Ce sont des plantes originaires de zones climatiques tempérées ou chaudes tout le long de l'année. On les trouvent entre 800 et 1200 m d'altitude, dans les forêts tropicales tempérées et humides où elles poussent sous le couvert des grands arbres, mais aussi entre 1200 et 2000 m d'altitude où règne une très forte humidité et une relative fraîcheur la nuit et où elles se mélangent avec Orchidées, Fougères arborescentes, lichens, ect... Ce sont des plantes de grandes et moyennes  tailles. Leurs feuilles sont larges, formant des rosettes où l'eau de pluie peut s'accumuler. Pour les espèces mésophytes, les trichomes sont pratiquement absents, les feuilles sont vertes, glabres. Les crampons sont généralement plus abondants, leurs rôle principal consiste à fixer les plantes mais ils conservent la potentialité de racines classiques au contact de la matière organique. Quelques espèces de ce genre: T. multicaulis, T. cyanea, T. punctulata, et bien d'autres...

Si l'on respecte quelques règles de base, la culture des Tillandsias reste très facile pour beaucoup d'espèces, de plus elles s'adaptent aisément à plusieurs types d'expositions

Leur culture générale
LES XÉROPHYTES ET MOYENNEMENT XÉROPHYTES
Les xérophytes sont des plantes de taille petite ou moyenne.
L’aspect duveteux et argenté de ces espèces est du a leurs nombre considérable de trichomes, leurs feuilles sont  organisées en rosettes T. tectorum ou de formes bulbeuses comme la T. caput-medusae dans laquelle l’eau et les débris organiques peuvent s’accumuler.
Ce sont des plantes originaires des endroits découverts, des zones arides, qui supportent des conditions de sécheresse extrême. En raison de cela, elles demandent un emplacement lumineux mais moyennement ensoleillé.
Les tillandsias moyennement xérophytes  sont originaires des zones plus tempérée et nécessitent donc un arrosage plus régulier.

LES MÉSOPHYTES
Les mésophytes sont des plantes plutôt de taille moyenne ou grande, leurs feuilles vert tendre et minces ne stockent que très peu d’eau dans leurs tissus et ne comprennent que peu ou pas de trichomes.
Elles poussent sous le couvert des cimes des arbres dans les forêts humides et réclament donc un emplacement ombragé et une humidification régulier.
Elles sont sensibles aux conditions extrêmes, températures trop chaudes ou trop froides, sécheresse, soleil direct.
Bien qu’elles poussent en épiphytes certaines espèces peuvent être cultivées en pot en employant un compost pour orchidée mélangé à de la tourbe acide.
T. punctulata, T. cyanea, T. multicaulis, T. guatemalensis, T. orogenes, appartiennent a ce groupe.

Mode de nutrition
Les tillandsias sont d’extraordinaires oligotropes*. En général, elles reçoivent peu de nourriture mais en absorbent de grandes quantités quand cela leur est possible.
Le mode de nutrition des tillandsias est totalement différent des autres plantes; elles n’ont pas de racines absorbantes susceptible de leur procurer l’eau et les sels nutritifs nécessaires. Elles sont pourvues de crampons qui leurs  permettent de se fixer sur les branches des arbres ou un autre support naturel .
Les espèces xérophytes sont recouvertes d’une quantité  surprenante d’écailles appelées trichomes *.
Des que la plante a des besoins  en eau ou en nourriture, les bords des trichomes se soulèvent  sur toute la surface des feuilles pour permettre à l’eau de pluie ou des rosées d’atteindre les cellules absorbantes. Cette eau migre par osmose vers les tissus intérieurs des feuilles. Ces trichomes recouvrent entièrement toute la surface foliaire chez les espèces de zones arides.

Les Tillandsias font preuve d'une grande capacité à s'adapter aisément à différents types d'habitations. Sous notre climat elles peuvent se cultiver à l'extérieur, du printemps à l'automne, et dans certaines régions de France rester à l'extérieur  toute l'année.

Exposition
A la bonne saison, cultivez vos Tillandsias à l'extérieur, si c'est possible, elles bénéficient ainsi d'un renouvellement d'air, des rosées nocturnes, des pluies et acquièrent plus de vigueur.
Fixées à leurs supports, vous pouvez les suspendre sous les arbres, les pergolas, les patios.
Les tillandsias xérophytes de zones arides demandent un emplacement lumineux et après une période d'adaptation, peuvent recevoir quelques heures d'ensoleillement dans la journée, ou plus suivant les régions.
Les tillandsias moyennement xérophytes préfèrent un emplacement semi-ombragé.
Les tillandsias mésophytes ont besoin d'un emplacement ombragé, frais, à l'abri du soleil direct.
Pour les plantes cultivées à l'intérieur, pensez à leur réserver des emplacements clairs et lumineux, près d'une vitre, pas trop, cependant, car le soleil pourrait les brûler. Pensez à aérer vos pièces, car les tillandsias affectionnent le renouvellement d'air, surtout si celui-ci est chargé d'humidité.

Température
En général, les tillandsias sont des plantes très robustes qui supportent diffèrents degrés de température, de 10° à 35° et jusqu'à 5° l'hiver, mais dans ce cas sur des courtes périodes et en supprimant tout arrosage.
Les tillandsias xérophytes et moyennement xérophytes contrairement aux tillandsias mésophytes apprécient les fluctuations de températures diurnes et nocturnes.

Arrosages
Il est préférable d'utiliser des eaux non calcaires et peu chargées en sels minéraux. L'idéal est l'eau de pluie. Les arrosages s'effectuent de préférence le soir au printemps et en été, le matin en automne et en hiver, s'échelonnant en fonction de la température et de l'hydrométrie.
 Dans une ambiance chaude et sèche les plantes ont tendance à une forte évaporation, il vous faut alors les arroser jusqu'à 3 à 4 fois par semaine ou les immerger dans une bassine d'eau tous les 8 à 10 jours environ. Soyez plus parcimonieux dans vos arrosages pour les espèces xériques.
 Dans une ambiance fraîche et humide, il vous faut espacer les arrosages 1 à 2 fois par semaine, 1 fois pour les espèces xérophytes.
 Dans les ambiances humides, il faut être parcimonieux en vaporisage et en arrosage car en cas d' hydrométrie très élevée, les plantes absorbent largement leurs besoins en eau.

Fertilisant
Les apports d'engrais dans l'eau de vaporisation leur sont surtout bénéfiques pendant la période de floraison. Les hampes florales n'en seront que plus robustes et colorées. En dehors de cette période il vous faut espacer les apports d'engrais. Utiliser de l'engrais spécial tillandsia ou à défaut de l'engrais à orchidées très fortement diluées.

Supports de culture et procédés de montage
Les tillandsias xérophytes et moyennement xérophytes préfèrent êtres cultivés sur des supports aériens, utilisez de préférence des matières à surfaces rugueuses, irrégulières, permettant aux crampons de mieux se fixer à ces points d'encrages: branches d'arbres aux torsions pittoresques, cep de vignes, racines noueuses, écorces de chêne-liège, roches, etc. Installez vos tillandsias de manière à ce que l'eau ne stagne pas dans les rosettes.

 Les espèces mésophytes ou de grande taille peuvent être cultivées en terrines, en corbeilles suspendues, en pots. Remplissez le support d'écorces broyées + tourbe blonde, de fibres végétales + tourbe blonde, ou toute autre substance similaire.

 Pour attacher vos tillandsias sur un support, utilisez de préférence des liens extensibles et discrets qui restent souples et poreux afin de laisser les plantes et leurs rejets se développer librement. Des lanières taillées dans des bas nylons sont tout à fait appropriées pour ce genre de ligature. Vous pouvez aussi coller vos tillandsias sur le support, pour cela employez des colles  gel  de préférence sans solvant.

Caractères physiques et physiologiques des Tillandsias

MODE DE NUTRITION
La plupart des végétaux sont munis de racines absorbantes classiques, leur permettant de puiser l’eau et les éléments nutritifs dans le sol. Les tillandsias ayant colonisé des habitats aériens, ont en majorité développée des crampons, plus aptes à se fixer sur leur support naturel. L’absorption de l’eau et des éléments nutritifs s’effectuent différemment. Les feuilles des espèces xérophytes sont recouvertes d’une quantité surprenante d’écailles appelées trichomes constituant un système d’absorption d’eau et de sels minéraux solubilisés. Pour les besoins en eau et en nourriture, les trichomes se soulèvent sur la surface des feuilles, permettant à l’eau de pluie ou de rosée d’atteindre les cellules absorbantes (stomates). Cette eau chargée en oligo-éléments, en minéraux solubilisés, migre par osmose vers les tissus intérieurs des feuilles. Chez certaines espèces de tillandsias de zones arides T. tectorum, T. plumosa, T. duratii, T. crocata, les trichomes recouvrent entièrement toute la surface foliaire, constituant ainsi un large système d’absorption. Les espèces de tillandsias de zone mésophyte ont la possibilité de transformer leurs crampons en racines absorbantes au contact d’humus ou de matière végétale. Les tillandsias sont d’extraordinaires oligotropes car elles se sont adaptées à pousser dans des habitats déficients en nourriture

PHYSIOLOGIE DES ESPECES XEROPHYTES
On a pu observer chez certains végétaux croissants à découvert, dans des conditions d’extrême sécheresse, une adaptation métabolique originale appelée C.A.M. (Crassulacean Acid Metabolism) qui permet aux plantes de stocker le CO² absorbé pendant la nuit ,et le restituer durant la journée (stomates fermés). C’est un système enzymatique particulier permettant à l’énergie chimique des plantes de stocker pendant la nuit le gaz carbonique en l’intégrant à des acides organiques, et de le restituer durant la journée, stomates fermés, par décomposition de ses mêmes acides. pour le bon fonctionnement de la photosynthèse. Celle - ci a d’abord été observée chez certaines espèces de crassulas et de cactées et est également présente dans presque toutes les espèces de tillandsias xérophytes. Pour les espèces ayant colonisée des régions extrêmement arides, l’ouverture des stomates durant la journée, conduiraient à une transpiration excessive des plantes et à une déshydratation fatale. L’absorption du CO² ne peut donc s’effectuer que dans les périodes les plus fraîches, aux heures où les stomates peuvent rester ouverts, c’est-à-dire la nuit

PORT ET FEUILLES
Les tillandsias sont des plantes acaules ou peuvent présenter une tige assez courte sur laquelle s’incèrent les feuilles. Leurs feuilles  sont toujours caniculaires, cintrées. Elles peuvent mesurer de quelques millimètres à plus d’un mètre de long. Souvent en rosette, cintrées, elles ont des formes très variables, larges en forme de lanières, raides, torsadées, minces, charnues, filiformes, étroitement triangulaires. Chez les espèces xérophytes, la partie inférieure des feuilles est souvent élargie pour former une base bulbeuse. Leur surface foliaire est recouverte de nombreux trichomes

LES TRICHOMES
Ces trichomes, ou écailles absorbantes’ ont un rôle important, surtout chez les espèces de tillandsias de zone aride. A la manière d’un bouclier, les trichomes isolent et protégent les plantes des méfaits d’une lumière intense, par un effet de reflection, de miroir. Ce bouclier quasiment hermétique crée une microcouche d’air isolant la plante de l’air extérieur et limitant ainsi l’excès d’évaporation. Les trichomes constituent également un système d’absorption rapide d’eau sous forme liquide ou vapeur, et des sels minéraux solubilisés. Cette eau est envoyée vers des cellules pour un usage futur

RACINES ou GRAMPONS
Elles sont émises par la tige racines adventives. Leur rôle principal est de fixer les plantes à leurs supports crampons. Elles sont peu abondantes chez les espèces xérophytes. Toutefois, pour les espèces mésophytes, en présence d’humus, elles gardent la potentialité de racines classiques pour l’absorption d’eau et de nutriments. Chez certaines espèces comme T. usneoides, les racines disparaissent totalement à l’âge adulte. Le développement des racines est étroitement lié aux conditions atmosphériques. Dans les atmosphères humides, les plantes auront tendance à développer un important système racinaire

INFLORESCENCE
Contrastant avec l’austérité du feuillage, les inflorescences émergent rapidement du centre de la plante et sont vivement colorées. Cette coloration, parfois d’un rouge intense, va jusqu’à affecter également la coloration du feuillage sous-jacent qui prend alors, lui aussi, des teintes rouges, roses, suivant les espèces .Les bractées mesurent de quelques cm chez la T. ionantha, à plus d’un mètre de longueur 5 m chez la T. grandis, elles sont érigées ou retombantes et munies parfois de plusieurs inflorescences ou épis. Dans la nature ces spectaculaires inflorescences sont également attractives pour les oiseaux

FLEURS
La beauté des fleurs est une caractéristique remarquable des tillandsias. La floraison des tillandsias est induite par les jours courts et frais. Elle commence habituellement vers la fin de l’automne et se prolonge jusqu’au printemps. Lors du cycle de floraison, l’augmentation de lumière intensifie les couleurs de l’épi floral. Afin de faciliter la pollinisation par les insectes, les papillons, les oiseaux, chauve-souris, de nombreuses espèces de tillandsias produisent du nectar et ont une floraison délicatement odorante

GRAINES
Toutes les tillandsias produisent des fruits (capsules) contenant des graines minuscules, fusiformes et cylindriques. Les espèces xérophytes produisent moins de fruits, mais ceux-ci contiennent plus de graines. Suivant les espèces, les graines mettent de 6 à 12 mois pour parvenir à maturité. Afin que les graines des tillandsias ne tombent pas au sol, celles-ci sont pourvues à la base d’un appendice plumeux et dressé appelé coma. Ce (parachute) permet aux graines de flotter dans les airs, portées par le vent, sûr de longues distances. Il a également un second rôle qui est de se ‘coller’ sur n’importe quel support, afin de permettre aux graines de s’y développer. Cette grande capacité de dispersion permet aux graines des tillandsias de coloniser rapidement de nouveaux sites aériens

REJETS
Pendant et après la floraison, les tillandsias, produisent un à plusieurs rejets. Ceux-ci sont souvent émis soit à la base de la rosette (basitonie) soit à la base de l’inflorescence (anatomie). D’autres tillandsias produisent leurs rejets au sommet de l’inflorescence elle-même. Les rejets atteignent leur taille adulte aux bouts d’un à deux ans, alors que la plante-mère meurt progressivement dans l’espace d’une ou deux générations, tout en gardant son apparence pendant que les rejets se développent. Ce mode de reproduction est particulièrement productif, et au fil des années, on parvient facilement à obtenir de magnifiques touffes T. bergeri, T .aeranthos, T.albida, T. stricta et T. tenuifolia se classant parmi les plus productifs.
Quelques rares espèces comme T. grandis. T.lucida épuise toute leur énergie à produire le plus de graines possible et meurt, elles laisser rarement de rejets après leur floraison

STOLONS
La reproduction des tillandsias par émission de rejets est la plus représentative. Cependant quelques espèces comme T. tricolor, T. punctulata, émettent à la base de la plante de robustes tiges horizontales, appeler stolons sur lesquelles se développent de nouvelles plantes



source: http://www.plante-carnivore.fr/tillandsia.html
La culture des Tillandsias
Les Tillandsias sont des plantes de culture très facile. Elles s’adaptent très rapidement à leur nouvel environnement, pour peu que l’on respecte quelques règles :

- Évitez le soleil direct en été, surtout aux heures chaudes. En hiver, les jours étant plus courts, trouvez un endroit lumineux pour stimuler vos plantes.

- Placez-les donc à l’intérieur ou à l’extérieur en été quand il fait beau. Elles se plaisent dans une maison ou un appartement tempéré. Les Tillandsias supportent des températures allant de 10°C à 30°C en moyenne.

- Comme pour les plantes carnivores, arrosez à l’eau de pluie ou démineralisée. Vous pouvez soit faire tremper les plantes quelques secondes dans l’eau, soit en pulvériser sur le feuillage. En hiver, un arrosage par semaine suffit. En été, quand l’air est plus sec, les vaporisations doivent s’espacer de 1 à 2 jours maximum.

- Au printemps et en été, quand la végétation reprend, il est bénéfique de vaporiser de l’engrais pour orchidées dilué au quart, 2 fois par mois, afin d’apporter les sels minéraux et l’azote dont les plantes ont besoin et qu’elles ne trouvent pas dans l’atmosphère ambiante.

Avec ces quelques conseils, vous voilà déjà prêt à tenter l’expérience Tillandsia!  Vous trouverez des compléments de culture spécifiques à chaque espèce dans notre boutique en ligne.



Liens interressants pour mieux connaitre ces plantes.

http://www.arides.info/article1006.html

http://site.tanalahy.com/les-tillandsias-10.htm

http://www.fcbs.org/pictures/Tillandsia.htm#species

http://orchidee.forumactif.com/

http://www.collectorscorner.com.au/Tillandsias/Tilllinks.htm

http://www.airplant.com/morephotos.html

en fleurs
http://www.bromeliaclubmartinique.fr/plan.php3
http://www.bromeliaclubmartinique.fr/article.php3?id_article=49

http://www.jardins-interieurs.com/v3/plante.php?id_plante=57
http://www.forum-jardins.com/f69-bromeliacees

Vente de plantes
http://www.tillandsias.fr/

http://www.alexnat.com/vegetaux/tillandsias/tillandsias.php

http://www.plantesinsolites.com/

http://www.tropi-qualite.fr/?page_id=51
http://www.tropi-qualite.fr/?tag=usneoides

source: http://www.karnivores.com/fr/vente-tillandsias?gclid=CIe_v_ft2poCFRgSkgodLkh83A
Qu'est-ce qu'un Tillandsia ?
Les Tillandsia sont principalement des plantes dites épiphytes, c'est-à-dire qu'elles s'accrochent à des supports organiques (branches d'arbres) mais aussi inorganiques (câbles téléphoniques, électriques...) et se "nourrissent" de l'air ambiant !  Leurs feuilles sont en effet recouvertes de cellules qui leur permettent d'absorber l'humidité, et les eaux de ruissellement leur apportent les sels minéraux dont elles ont besoin.

Les Tillandsia font partie de la famille des Bromeliaceae.
On les retrouve sur le continent Américain, entre l'Argentine, le Chili et le sud des États-Unis.

Il existe plus de 400 espèces ! Les plus connues sont Tillandsia baileyi, Tillandsia bulbosa, Tillandsia butzii, ou encore Tillandsia ionantha.
Toutes ces plantes sont facilement acclimatables sous nos climats du moment que la température ne descend pas en-dessous de 10°C (quelques espèces résistent quand même à -10°C !)

Dans leur habitat, les Tillandsia, bercées par les vents, suspendues, légères et si élégantes sont appelées "filles de l'air".
Elles sont d'autant plus magnifiques lorsqu'elles fleurissent et que leur longues hampes florales s'ouvrent, proposant des fleurs allant du rouge au bleu intense !

2009 http://www.aujardin.org/recu-commande-chez-annaturra-t114893.html
2013 https://www.facebook.com/pages/Annaturra/188278534602685?sk=timeline&ref=page_internal




Dernière édition par Libellule le Mar 27 Juin 2017 - 16:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Broméliacées: Tillandsias   Lun 7 Mar 2016 - 21:19

J'ai fermé un premier forum et je rapatrie mes photos

celles ci datent de mai 2009
Voila les plantes qui me restent, et qui sont toutes de la même variété.

un groupe accroché a mon Ginkgo






et le bouquet de fleurs


un autre groupe accroché au support d'un pot de Tradescantia


J'ai eu d'autres variétés mais elles sont toutes mortes à cause de la vague de froid du début 2005.
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Broméliacées: Tillandsias   Lun 7 Mar 2016 - 21:22



 source http://tillandsiaetbois.over-blog.com/
Présentation Du Concept 'Tillandsia Sur Bois':
De l’idée au projet…
Les Tillandsia sont des plantes absolument fascinantes. La plupart sont ‘épiphytes', c’est à dire qu’elles s'installent sur un hôte et sont pratiquement dépourvues de système racinaire. Les petites racines qu’elles développent toutefois avec le temps ne leur servent qu'à se cramponner à leur support: arbres, rochers, cactus (voir photo ci-dessous - postée par nebu sur le site forums.gardenweb.com, que je remercie pour cette contribution)  
L’essentiel de l’eau et des nutriments dont elles ont besoin pour se développer est absorbé par leurs feuilles. Des feuilles très particulières couvertes de sortes d’écailles (appelées 'Trichomes') qui sont de véritables unités à absorber l’humidité. Certaines d’entre elles se satisfont d’ailleurs presque exclusivement de la rosée (= condensation de l’humidité de l’air)
Elles sont originaires du continent Américain, réparties de part et d’autre de l'Equateur, depuis le Sud des États-Unis jusqu’à l’Argentine.
Même si vaste, ce milieu d’endémisme leur permet de s’acclimater pratiquement dans n’importe quel intérieur, du moment que celui-ci est lumineux.

La plupart des Tillandsia cultivés en appartement sont essentiellement installés sur du liège, des bois flottés, ceps de vigne et autres minéral ou coquillage. L'accumulation des sujets ou des espèces n'est pas toujours très heureuse et l'aspect souvent trop peu naturel à mon goût.
C'est pourquoi j'ai cherché un support qui pourrait mettre en valeur la plante, la magnifier, lui assurant un rendu aussi 'design' que naturel (voir dessin du projet ci-dessous par Jan-Stefan Ortmann)

Mon choix s'est donc arrêté sur une liane exotique très particulière, originaire de la Guyane, une légumineuse qui porte le doux nom de Bauhinia kunthiana. Certains la connaissent mieux sous le nom de 'Liane Tortue'. Celle-ci pousse effectivement de façon serpenteuse avec un seul but: s'élever pour rejoindre la canopée...
Elle est cultivée depuis longtemps maintenant en Afrique, en Amérique Latine ou en Indonésie pour notre plus grand plaisir et en aucun cas prélevée dans la Nature (ci-dessous: Bauhinia kunthiana dans son milieu naturel - Photo tirée du site: naturekind.org - je remercie l'auteur pour cette contribution)

Je l'achète sèche et 'saturée' (= protégée), telle que vous pouvez la voir ci-dessous dans mon atelier. Je la tronçonne à façon, pour chaque Tillandsia. Le sujet doit parfaitement épouser le galbe de la liane et la longueur du tronçon être proportionnelle au développement de la plante.

La réalisation...
Pour solidariser le végétal à son support, j’utilise d’abord un petit point de colle naturelle pour fixer la plante avant d’ajouter un lien en Nylon pratiquement invisible qui assure sa tenue dans le temps, sans la blesser. Après quelques mois et si les conditions de culture sont optimales, ce sont ses propres racines qui finiront de souder le végétal à son support (cela prend en général plusieurs mois) Le lien en Nylon pourra alors être supprimé. Très facile de culture, les sujets que j’utilise sont tous issus de pépinières spécialisées dans les Broméliacées (une grande famille dont les Tillandsia et l'Ananas font partie) et en aucun cas prélevés dans la Nature (ci-dessous détail de Tillandsia juncea - Photo Lucie Page)

L'objet obtenu (même si je n'aime pas vraiment le terme) est totalement naturel et fabriqué par mes soins. Cela peut paraître anecdotique mais, dans le monde dans lequel nous vivons, il me semble que nous devons tout faire à la fois pour valoriser & conserver notre patrimoine végétal autant que protéger l'environnement en utilisant, par exemple, des matériaux naturels ou en fabriquant 'local'. A l'opposé du 'Made in China', je propose un objet 'Made in Chez Moi'...
J'espère, en développant ce concept, sensibiliser tout un chacun au végétal sans se priver du plaisir que peut nous apporter l'entretien et le développement de ce que l'on appelle une plante d'intérieur. Le côté design est essentiel à la réussite du projet: il est le liant entre Nature & culture, entre l'inerte et le vivant, entre l'homme et son environnement. On qualifie parfois mon projet 'd'Exotique Chic'... (ci-dessous Tillandsia caput medusae installé en appartement - Photo Lucie Page)

vant de trouver la bonne qualité de liane (brute, vernie ou peinte), j'ai fait de nombreux essais: le bois doit être protégé afin de supporter esthétiquement et physiquement dans le temps les arrosages répétés. Que le support et la plante soient brumisés ou trempés, la liane ne dois pas bouger. Un bois naturel qui plus est 'écorcé' risque de griser, aussi mes lianes sont-elles protégées par un saturateur avant l'achat.
J'applique ensuite une teinte Wengué sur les coupes et fais quelques retouches sur les parties du bois qui en ont besoin (ma teinte est à base d'eau et est garantie sans solvants)
La dernière étape de la réalisation consiste à faire un trou à l'endroit le plus judicieux de la liane afin de permettre à l'objet d'être fixé à un clou. Pour des raisons pratiques, je vous invite à choisir un clou sans tête afin de pouvoir prendre & replacer votre Tillandsia (pour l'arrosage notamment) de la façon la plus aisée qu'il soit. Vous pouvez également installer votre mobile sur un fil de Nylon, devant ou proche d'une fenêtre par exemple. L'objet pourra encore être posé à la verticale et/ou soclé du moment que vous orienterez son feuillage vers la source de lumière.
Vous reconnaîtrez mes réalisations originales grâce à l'étiquette représentée ci-dessous (photo Lucie Page

Entretien de votre Tillandsia sur bois...
Avant d'entrer dans les détails relatifs à l'entretien de votre Tillandsia, j'aimerais insister sur le fait que ce type de réalisation permet à tous de pouvoir le cultiver aisément. En effet, dans ma vie de vendeur en pépinière d'abord et de paysagiste ensuite, j'ai entendu au moins 200 000 fois: 'je n'ai pas la main verte'! Aussi et pour rassurer tout le monde, l'objet que je propose devrait réconcilier de nombreuses personnes avec le végétal: en effet, à part d'avoir une belle lumière, vous n'avez essentiellement besoin que d'un pulvérisateur et d'un peu d'eau...

Arrosage:
Idéalement et pour être au plus près des besoins de la plante dans son milieu naturel, il faudrait utiliser de l'eau de pluie mais, à défaut, une eau minérale du commerce fera très bien l'affaire. Je propose, pour bien faire, d'ajouter, une ou deux fois par mois, quelques gouttes d'un engrais organique à ce volume d'eau (suffisamment pour la troubler) Dans la Nature, les Tillandsia bénéficient d'une eau souvent rare et parfois pauvre, mais également des matières organiques issues de la décomposition des végétaux & autres déjections d'animaux, aussi cet apport d'engrais sera un plus au bon développement de votre Tillandsia sur bois, surtout pendant & après la période de floraison (ci-dessous la vidéo très réussie de l'absorption de l'eau par des feuilles de Tillandsia, réalisée pour le site 'Karnivores.com')

Brumisez une fois par semaine l'hiver environ (ou tous les 10-15 jours quand la lumière fera vraiment défaut) et, plus généreusement, tous les trois ou quatre jours l'été. Avant de replacer votre végétal, veillez à le retourner pour laisser échapper l'excèdent d'eau piégé par les feuilles de certaines variétés: il est moins grave de ne pas assez l'hydrater que trop. Trop d'humidité risque de le faire pourrir, surtout si la luminosité est faible. A l'inverse, si vous avez oublié de brumiser correctement votre Tillandsia depuis un moment, il ne sera pas mort pour autant, mais dans ce cas vous devrez le 'baigner' (= le faire tremper) de longues minutes dans cette même eau afin qu'il se réhydrate correctement (une à plusieurs heures par exemple, si votre plante est très sèche)

Exposition:  
La pièce dans laquelle vous le placerez devra non seulement être très claire (comme dit précédemment), mais aussi & surtout assez aérée ou ventilée: une pièce trop humide (type salle de bain) pourrait provoquer des moisissures qui sont un danger pour votre végétal. A l'inverse, une pièce trop sèche aura tendance à déshydrater plus rapidement votre Tillandsia, ce qui n'est pas idéal non plus. L'humidité de l'air créée par une ouverture de fenêtre (même frais) est bénéfique pour la bonne santé de vos Tillandsia.
Placez-les au plus près de la lumière, ils apprécieront une grande luminosité et c'est encore plus vrai pour les variétés à feuillage bleuté ou 'argenté'. Vous pourrez également les installer à l'extérieur lors de la belle saison (d'avril à octobre environ), du moment que vous évitez le soleil direct (surtout après 'hivernage'), lequel pourrait brûler leurs feuilles. Rentrez-les enfin dès que les températures diurnes descendront en-dessous de 10°c environ (ci-dessous Tillandsia juncea en extérieur - Photo Lucie Page)

Votre Tillandsia dans le temps...
Après quelques semaines ou quelques mois, votre Tillandsia va se développer. Il va s'étoffer, déployer de nouvelles feuilles avant de vous offrir sa première fleur. Une floraison très 'exotique' d'ailleurs. Pendant cette période, évitez de trop mouiller l'inflorescence afin qu'elle perdure dans le temps. Une fois fanée, celle-ci devra être coupée afin d'éviter à la plante de ne trop s'épuiser. A ce stade, la plante, parfois 'monocarpique' (= qui meurt après floraison - en général plusieurs années après), émet des rejets à son pied: c'est l'une des façons qu'elle a trouvé pour se multiplier. Dans la Nature, les fleurs sont pollinisées et donnent également des graines qui, à leur tour, assureront la propagation de l'espèce. Pour aider votre végétal à passer cette période difficile qu'est la floraison et pendant le développement de ses rejets, assurez-vous de lui offrir des conditions de culture optimales en lui apportant, en plus d'une grande luminosité, un peu d'engrais: ainsi votre Tillandsia se maintiendra et votre installation sera pérenne.
Au fil du temps, de nouvelles feuilles viendront remplacer les anciennes, lesquelles devront être supprimées pour garder une belle esthétique à votre Tillandsia sur Bois.

Points de vente:
Mes Tillandsia sur Bois ont été présentés en 'avant-première' au Marché de Noël Tropical à la Halle Freyssinet à Paris, en décembre dernier (voir photo ci-dessus) Je tiens sincèrement à remercier tous ceux qui m'ont soutenu dans ce projet en concrétisant leur adhésion autant à l'idée qu'à l'objet par un achat, mais aussi tous ceux avec qui j'ai pu échanger ou qui m'ont encouragé. La critique à été unanime et j'en suis comblé, alors un grand merci à tous ceux que j'ai croisé durant les 5 jours qu'a duré le salon! (un petit compte rendu de cette expérience est disponible sur le lien suivant: http://lapepiniere2.over-blog.com/article-lestillandsia-sur-bois-une-histoire-qui-commence-92632686.html)

Après longue réflexion, j'ai décidé de ne proposer mes Tillandsia sur Bois que dans quelques boutiques d'amis, servant davantage de 'dépots' que de vitrines pour l'objet.
En effet, après étude des propositions faites par les boutiques parisiennes les plus 'tendances', le prix de mes Tillandsia devenait exorbitant pour le consommateur alors que ma marge ne couvrait même pas mes frais... Alors tant pis pour la couverture médiatique ou le côté 'fashion' du projet, je préfère garantir à mes clients un prix juste et assurer un lien direct depuis le créateur jusqu'au consommateur sans passer par des 'revendeurs', lesquels n'oublient jamais de se rémunérer confortablement au passage...

Vous pourrez retrouver mes créations dans une boutique à Paris, chez:

'Maison Meunier' (fleurs & plantes)
Marché aux Fleurs
Place Louis Lépine, Paris 4ème
Ouvert 7/7j, de 10h à 19h

(un joli panel de variétés y est présenté...)

Le site est mis à jour chaque mois, d'autres points de vente sont à venir, aussi les nouvelles adresses seront-elles ajoutées en temps réel (indépendamment des dates de publication des articles)



Site de vente
Espèces, variétés et fiches de culture
source https://www.lesorchideesduvaldyerres.fr/tillandsia#sw
fiche de culture
https://www.lesorchideesduvaldyerres.fr/tillandsia#sw



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Broméliacées: Tillandsias   Lun 16 Jan 2017 - 18:29

Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Broméliacées: Tillandsias   

Revenir en haut Aller en bas
 
Broméliacées: Tillandsias
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: BEGONIAS-BROMELIAS-
Sauter vers: