Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tisanes diverses et variées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Moa

avatar

Messages : 534
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Tisanes diverses et variées   Mar 5 Jan 2016 - 13:48



Bonjour, je bois beaucoup de tisanes, principalement à base de plantes de mon jardin (thym, romarin, sauge) mais aussi de celles que je ramasse dans les campagnes de ma région (lavande, feuilles de fraisiers sauvages, feuilles de mures, etc)

source http://www.ikonet.com/fr/alimentation/aliment/info/index/tisane
La tisane
Connue depuis l'Antiquité, la tisane consistait alors en une infusion d'orge. Le terme tisane s'applique aujourd'hui aux infusions de plantes médicinales ou non. Presque toutes les civilisations ont fait un usage médicinal des plantes. Un des plus anciens recueils chinois de plantes médicinales date d'environ 4700 ans. Les ordonnances médicales traditionnelles chinoises utilisaient racines, tiges, écorce, feuilles, fleurs et fruits des plantes. Des inscriptions sur des tombes et des temples égyptiens indiquent qu'on en faisait aussi usage 3000 ans avant notre ère.

L'usage de nombre de plantes médicinales s'est perpétué jusqu'à nos jours car elles possèdent effectivement une action médicale grâce à leur composition chimique; d'autre part, on utilise certaines plantes encore aujourd'hui sans qu'on puisse toutefois en identifier le principe actif.

Les tisanes sont des infusions chaudes ou parfois froides de feuilles ou de fleurs séchées de plantes comestibles. On peut également infuser les graines et les racines de certaines plantes ou herbes aromatiques.

Utilisation
Il est possible de faire sécher soi-même des plantes odorantes pour ensuite les infuser. Il s'agit d'attacher les tiges, les feuilles ou les fleurs et de les suspendre dans un endroit aéré, à l'abri de la lumière, de 2 à 3 semaines. Lorsque la plante est sèche, on l'effeuille et on la conserve dans un contenant hermétique.

Le plus souvent, les tisanes se boivent chaudes, mais certaines plus fruitées telles que l'églantier ou la verveine odorante sont délicieuses froides. Elles se consomment nature ou légèrement additionnées de sucre ou de miel, ou encore citronnées.

Parmi les variétés de tisanes les plus courantes, on trouve le tilleul, la verveine, la menthe, la camomille ou la sauge, notamment.


*******************

Je bois souvent de la tisane de fleurs d'Hibiscus, voila quelques renseignements sur ces fleurs, la plante qui les produit, et quelques recettes.
Attention, toutes les fleurs d'Hibiscus ne sont pas comestibles

 source https://fr.wikipedia.org/wiki/Hibiscus_sabdariffa
Hibiscus sabdariffa
Classification
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Malvales
Famille Malvaceae
Genre Hibiscus

Nom binominal
Hibiscus sabdariffa L., 1753

Classification phylogénétique
Ordre Malvales
Famille Malvaceae

L'Oseille de Guinée (Hibiscus sabdariffa, également appelé Roselle) est une plante herbacée de la famille des Malvacées qui pousse en zone tropicale, notamment en Guinée d'où elle vient puis s'est ensuite propagée dans le reste de l'Afrique de l'ouest (Sénégal, Burkina Faso, Bénin, Togo, Niger, sud du Mali, nord de la Côte d'Ivoire), au Botswana, et au Congo. Cette plante est aussi connue en Égypte, au Centrafrique (appelé karakandji) et au Mexique où on l'appelle flor de Jamaica. En Asie du Sud-Est continentale, elle est appelée กระเจี๊ยบ /kraʔcíap/1, กระเจี๊ยบแดง /kraʔcíap dɛːŋ/ ou กระเจี๊ยบเปรี้ยว /kraʔcíap prîaw/2 en thaï (siamois), ສົ້ມ​ພໍ​ດີ /sőm phɔː diː/ en lao3, ស្លឹក​ជូរ /slɜk cuː/ ou សណ្តាន់​ទេស /sɑndan tẹːh/ en khmer4, ချဉ်ပေါင် chin pow en birman.

Le karkadé - parfois orthographié « carcadet » -, ou bissap, est la boisson préparée à partir des fleurs de cet hibiscus à fleurs rouges.

Description de la plante[modifier | modifier le code]
Utilisation de ses fleurs[modifier | modifier le code]
Un jus rouge est obtenu à partir des fleurs séchées portées à ébullition 5 minutes (une petite poignée de fleurs avec un peu d'eau et du sucre). Ce sirop parfume fortement l'eau bien fraîche dans laquelle on le verse. C'est la boisson nationale de la Guinée, du Mali, du Sénégal, du Burkina Faso et du nord du Bénin où cette plante est cultivée jusqu'aux abords du désert. C'est aussi une boisson très populaire en Égypte et au Soudan sous le nom de karkadé. On peut aussi utiliser les fleurs en infusion en mettant simplement quelques-unes dans de l'eau très chaude. On y ajoute parfois des feuilles de menthe.

Autres noms communs du bissap : thé rose d'Abyssinie. Au Mali, dableni (du bambara, passé dans l'usage local de la langue française en dah rouge) et djoussouma tchireye en songhaï[réf. nécessaire], langue parlée à Tombouctou et dans la région de Gao, ou encore djisma tchiré en dendi (langue du nord du Bénin apparentée au djerma ou songhaï). On l'appelle Ngai Ngai au Congo-Brazza et au Congo-Kinshasa. On l'appelle groseille pays aux Antilles françaises. On l'appelle karkadé en Égypte et foléré au Cameroun et karkandji en sango. Le nom de bissap vient du wolof (langue la plus parlée du Sénégal)

Vertus attribuées[modifier | modifier le code]
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
L’infusion d’hibiscus sabdariffa posséderait des vertus médicinales. Elle pourrait faire baisser la pression artérielle, diminuant ainsi le risque de maladies cardio-vasculaires. Des chercheurs de l’université Tufts à Boston ont réalisé une étude sur 65 hommes et femmes en bonne santé qui avaient cependant une pression artérielle légèrement plus haute que la moyenne.

La moitié des participants a bu trois tasses d’infusion d'hibiscus par jour et l’autre moitié, un placebo aromatisé. Après six semaines, les chercheurs ont remarqué que la pression artérielle du groupe qui a bu l’infusion d’hibiscus a baissé, ils ont pu constater une réduction en moyenne de 7 de leur valeur systolique (premier chiffre). «Ces changements de pression, même légers et s’ils sont maintenus dans le temps peuvent agir sur l’hypertension, réduisant ainsi le risque d’accident vasculaire ou de crise cardiaque», conclut le professeur Diane McKay de l’université Tufts de Boston5.

Les études phytochimiques ont montré la présence d’acides organiques, d’anthocyanosides, responsables de la couleur rouge de l’infusion, de flavonoïdes, de mucilages, de pectines et d’une huile essentielle (eugénol). Ces composants expliquent l’action anti-inflammatoire (ses capacités anti-inflammatoires ont été évaluées par une équipe de chercheurs taïwanais en 2009), adoucissante, antiasthénique, antispasmodique et légèrement laxative de l’hibiscus. On l'utilise pour apaiser l'inflammation des voies respiratoires, les spasmes gastro-intestinaux, lutter contre la fatigue.

Elle aurait des vertus amincissantes et tonifiantes. Pour soulager ou espacer les crises, les malades de Crohn peuvent essayer les tisanes d’hibiscus. Considéré comme un régénérant de l’organisme, l’hibiscus ou encore karkadé est diurétique, bénéfique pour le foie et l’hypertension. Il offre des qualités revitalisantes et de drainage. Reconnu pour faciliter la digestion, l’hibiscus est aussi un tonifiant grâce à la vitamine C qu’il contient.

En externe, les compresses imbibées d’infusion réduisent les œdèmes, les eczémas suintants, les dermatoses ainsi que les abcès.

Produits dérivés[modifier | modifier le code]
Le bissap peut parfumer d'autres boissons ou cocktails de fruits.
Au Mali, on fabrique de la confiture et du jus de dah rouge.
Mélangées à du henné, les fleurs donnent une coloration rouge vif naturelle aux cheveux et les fait briller (les fleurs desséchées sont réduites en poudre puis mélangées au henné, du vinaigre de pomme et de l'eau bien chaude, application puis laisser reposer pendant 3 heures).





Dernière édition par Moa le Mar 5 Jan 2016 - 14:46, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Moa

avatar

Messages : 534
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Tisanes diverses et variées   Mar 5 Jan 2016 - 14:16



 source http://pensees.positives.over-blog.com/article-fleurs-d-hibiscus-proprietes-et-vertus-110349847.html
Toutes les fleurs d'hibiscus ne sont pas comestibles
(celles de nos jardins ne sont pas obligatoirement les bonnes)


L'hibiscus est valorisé à des fins alimentaires et médicinales.
- Hibiscus sabdariffa (également appelé « Oseille de Guinée »), originaire d’Afrique de l’ouest, produit des pousses et des jeunes feuilles qui se mangent crues ou cuites comme des légumes.

Ses fleurs rouges, séchées puis infusées, sont utilisées pour des sauces et confitures ou pour la préparation du bissap, infusion et sirop produisant une boisson rouge, bue fraîche et très sucrée (parfois préparée avec de la menthe) en Afrique de l'ouest, notamment au Sénégal et en Mauritanie où une de ses appellations populaires en vogue est devenue « coc'Afrique » (« seille » en Guinée, « roselle » en Jamaïque ou « agua de Jamaica » au Mexique). C'est une boisson riche en acide ascorbique (d'où son goût acidulé) et on lui prête des vertus diurétiques, sédatives et hypotensives, voire laxatives.

En Afrique de l'est et au Moyen-Orient, cette boisson est appelée carcadé (ou karkadé, karkadeh ; de l'arabe karkadayh).

Elle est très prisée en Égypte, y compris pour ses vertus médicinales. Cette boisson y est bue froide ou chaude.

Le carcadé est en vente dans les herboristeries et sur internet.

- Les fleurs de l'hibiscus syriacus sont comestibles et ont des propriétés émollientes (= qui détend, ramollit les tissus).
Elles étaient autrefois utilisées en médecine traditionnelle pour calmer la toux et guérir les angines.

- Le fruit de l'espèce Hibiscus esculentus – déplacée depuis dans le genre Abelmoschus (Abelmoschus esculentus) - est appelé gombo ; il entre, comme légume, dans la composition de nombreux plats africains, asiatiques, d'Amérique centrale et d'Amérique du sud.

L’hibiscus est originaire d’Asie tropicale. Il se cultive également en Chine, aux Antilles, à Madagascar, au Mexique, au Sénégal, en Tunisie ou encore en Égypte.

Il en existe 30 000 variétés. La plus utilisée en phytothérapie est l’Hibiscus Sabdariffa.C’est une plante de la famille des malvacées, à grosses fleurs mauves. C’est un arbuste qui peut atteindre 5 mètres de hauteur et autant de largeur.

Les fleurs de l'hibiscus sont séchées, puis une fois infusées, on peut utiliser le jus de l'infusion pour parfumer des sauces et des confitures.

C'est la fleur qui sert à préparer le bissap ou carcadé, boisson "star" de l'Afrique de l'Ouest.
Pour préparer le bissap, on infuse (de préférence une nuit dans de l'eau froide) la fleur d'hibiscus, puis on boit la décoction fraiche et très sucrée.
En Afrique, on parfume généralement le bissap avec de la menthe ou du gingembre.
Propriétés du bissap :
Voici quelques bonnes raisons, en plus de ses propriétés gustatives, d'acheter de l'hibiscus (carcadé). Cette fleur possède de nombreux bienfaits pour la santé.
Le jus de bissap obtenu après infusion des fleurs d’hibiscus a une forte teneur en calcium, vitamine C (d'où son goût acidulé) niacine, riboflavine et fer.
Le bissap a des vertus diurétique, fébrifuge et, elle est excellente pour aider à lutter contre l'hypertension. Il fluidifie le sang et réduit les effets de l’alcool sur le système.

On lui prête des vertus diurétiques, sédatives et hypotensives, voire laxatives.
Pour préparer vous-même une infusion, rien de plus facile :
Faites infuser 3 ou 4 fleurs séchées d'hibiscus par tasse durant 4 à 10 minutes, selon l'intensité que vous voulez obtenir. L'eau se colore rapidement en rouge rubis, magnifique. Le goût est acidulé, vous verrez, c'est très rafraîchissant.

Les fleurs d'hibiscus sont connues depuis la haute antiquité et sont toujours traditionnellement utilisées par les Egyptiens pour leurs vertus médicinales.
Autre façon
Pour préparer une infusion :
Faites infuser 3 ou 4 fleurs séchées d'hibiscus par tasse durant 4 à 10 minutes, selon l'intensité que vous voulez obtenir. L'eau se colore rapidement en rouge rubis, magnifique. Le goût est acidulé, vous verrez, c'est très rafraîchissant.

On appelle cette boisson le Karkadé, et on peut la boire chaude ou froide. Elle est très désaltérante et rafraîchissante, l'hibiscus est la fleur du soleil, c'est donc une boisson parfaite en été.
Selon la tradition, l'infusion de fleurs d'hibiscus est employée pour ses vertus anti-inflammatoires, elle adoucit les gorges irritées et les systèmes digestifs sensibles, idéale en cas de colite ou de troubles type gastro, elle est de plus hypotensive et protectrice des vaisseaux. Des études ont confirmé son rôle protecteur cardio- vasculaire, grâce aux anthocyanes, des antioxydants puissants.
Ce sont les anthocyanes qui donnent à la fleur sa couleur rouge. On la dit aussi diurétique, sudorifique et antispasmodique..

Autres utilisations :
En Inde, les pétales de fleurs d’hibiscus seraient traditionnellement utilisés pour :
•Favoriser la pousse des cheveux
•Prévenir la chute des cheveux
•Les rendre plus épais
•Empêcher le grisonnement prématuré
•Combattre les pellicules

Comment l’utiliser ?
Mélanger la poudre avec de l’eau chaude, non bouillante (ou du lait de coco) en quantité telle que vous obtenez une pâte lisse (comme lorsque l’on prépare un masque au henné). Appliquer cette pâte sur le cuir chevelu et les cheveux puis laisser agir 30 à 45 minutes (voire 1 heure) avant de rincer abondamment à l’eau tiède.
~Associations possibles~
On peut mélanger la poudre de pétales d’hibiscus avec du henné ou bien des poudres indiennes (Amla, Brahmi). A vous de choisir !
Vous pouvez l’adopter… puis l’adapter en ajoutant les ingrédients de votre choix (en fonction de l’état de vos cheveux, des propriétés des ingrédients…)

Voici une idée de recette
Masque exotique aux pétales d’hibiscus et lait de coco

•85 g de poudre de pétales d’hibiscus (environ 12 cuillères à soupe)
•3 cuillères à café de miel
•6 cuillères à café de gel d’Aloe vera
•Du lait de coco chaud, non bouillant (en quantité telle que vous obtenez une pâte lisse)
•3 cuillères à soupe de yaourt

Mélangez la poudre d’hibiscus avec le reste des ingrédients afin d’obtenir une pâte lisse (comme lorsque l’on prépare un masque au henné). Appliquez généreusement sur les cheveux puis enveloppez la tête d’un film alimentaire (un bonnet de douche ou un sachet en plastique feront également l’affaire). Laissez agir 30 minutes avant de rincer abondamment à l’eau tiède.

Indications : cheveux secs, fins, ternes
Fréquence : peut s’utiliser 1 fois par semaine (comme 1 fois tous les 15 jours ou 1 fois par mois, faites comme bon vous semble !)

Les bénéfices
Une chevelure belle (peut-être pas la première fois mais au fil des applications) et brillante !

Astuce : versez progressivement le lait de coco sur la poudre tout en remuant (et non l’inverse au risque de surévaluer la quantité de lait nécessaire et de vous retrouver avec une préparation liquide). Ajoutez ensuite les autres ingrédients

Des Sites  :
 http://www.fleurhibiscus.com/

 http://ileauxepices.com/infusions/101-fleur-hibiscus-carcade.html





Dernière édition par Moa le Mar 5 Jan 2016 - 15:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Moa

avatar

Messages : 534
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Tisanes diverses et variées   Mar 5 Jan 2016 - 14:26



source http://www.fleurhibiscus.com/
LA FLEUR D’HIBISCUS, EN PLUS D’ÊTRE COMESTIBLE, A DIFFÉRENTES VERTUS MÉDICINALES ET APPORTE ÉGALEMENT DES BIENFAITS COSMÉTIQUES, NOTAMMENT POUR LA PEAU ET LES CHEVEUX.

D’une part utilisée en infusion, elle permet de lutter à la fois contre la toux et le mal de gorge. Lorsqu’elle est transformée en huile essentielle, nous pouvons l’appliquer sur la peau pour hydrater et lutter contre le vieillissement.

D’autre part, il est possible de l’utiliser pour la beauté des cheveux comme il est d’usage en Inde. Effectivement, les pétales de la fleur sont séchés puis mélangés à de l’eau pour en faire un masque capillaire.

Ses vertus, en ce qui concerne cette utilisation, seraient de lutter contre l’apparition de cheveux blancs, de limiter les pellicules mais également de nourrir efficacement le cuir chevelu.
Ses fleurs rouges séchées puis infusées sont utilisées pour des sauces et confitures ou la préparation du bissap ; infusion et sirop produisant une boisson rouge, bue fraîche et très sucrée (parfois préparée avec de la menthe) en Afrique de l’Ouest, dont au Sénégal et en Mauritanie où une de ses appellation populaire en vogue est devenue « Coc’Afrique » (« Seille » en Guinée, « roselle » en Jamaïque) ou « Agua de Jamaica »au Mexique.

C’est une boisson riche en acide ascorbique (d’où son goût acidulé) et on lui prête des vertus diurétiques, sédatives et hypotensives, voire laxatives . . .
En Afrique de l’Est et au Moyen-Orient, cette boisson est appelée carcadé (ou karkadé, karkadeh ; de l’arabe karkandji). Très prisée en Égypte y compris pour des vertus médicinales. Cette boisson y est bue froide ou chaude. Les fleurs de l’Hibiscus syriacus sont comestibles et ont des propriétés émollientes (= qui détend, ramollit les tissus). Elles étaient autrefois utilisées en médecine traditionnelle pour calmer la toux et guérir les angines.

ACHETEZ DE LA FLEUR D’HIBISCUS BIO UTILISÉ EN PHYTOTHÉRAPIE, BOISSON TONIFIANTE ET DRAINANTE
LA BOISSON DE BISSAP À LA FLEUR D’HIBISCUS BIO (CERTIFIÉS AB ECOCERT) DRAINE ET DÉTOXIFIE. ELLE FACILITE LA DIGESTION ET RÉDUIT LES TROUBLES DIGESTIFS, RÉGULE LE TRANSIT INTESTINAL.


Idéal dans le cadre d’un régime diététique à base de fruits et légumes, de poisson blanc, des céréales complètes, compléter de baies de goji. La fleur d’hibiscus est très riche en vitamine C et en antioxydants naturels excellents pour la santé.

L’Hibiscus (du grec ἱϐίσκος hibískos. signifiant guimauve) est un genre de plantes à fleurs annuelles ou vivaces qui comporte plus de 30 000 variétés. L’Hibiscus fait partie de la famille des Malvaceae.
Ce sont des plantes connues depuis la plus haute antiquité : elles étaient cultivées en Égypte et en Asie du Sud-Est pour leur caractère ornemental mais aussi pour leurs fruits comestibles. Importées en Europe par les Maures espagnols au XIIe siècle, certaines espèces furent introduites en Amérique au XVIIe siècle par les esclaves.
L’hibiscus est un arbuste qui peut atteindre 5 mètres de hauteur et autant de largeur.
Les feuilles sont simples, ovales ou à bord denté ou ondulé.
Les fleurs, le plus souvent à symétrie centrale sont isolées ou groupées en inflorescences.
Le calice a cinq sépales libres. La corolle cinq pétales libres ou légèrement soudés à la base.

Les cinq étamines sont soudées entre elles formant un long tube. Le pistil possède assez souvent cinq ovaires et un long style passant à l’intérieur du tube des étamines.
Les fruits sont des capsules qui s’ouvrent à maturité pour libérer les graines.
Les fleurs. monochromes ou bicolores. sont torsadées avant l’ouverture complète.
L’Hibiscus syriacus est la fleur nationale de la Corée du Sud, appelée Fleur d’Éternité (mugunghwa en coréen). qui illustre l’esprit volontaire et modeste du peuple coréen. Les Coréens ont prisé l’althéa comme une fleur céleste depuis le passé.
Utilisation
– L’Hibiscus sabdariffa (Oseille de Guinée ) originaire d’Afrique de l’Ouest produit des jeunes pousses et feuilles qui se mangent crues ou cuites comme des légumes.
Ses fleurs rouges séchées puis infusées sont utilisées pour des sauces et confitures ou la préparation du Bissap, infusion et sirop produisant une boisson rouge. On la boit fraîche et très sucrée (parfois préparée avec de la menthe) en Afrique de l’Ouest.
C’est une boisson riche en acide ascorbique (d’où son goût acidulé) et on lui prête des vertus diurétiques, sédatives et hypotensives, voire laxatives.
– Les fleurs de l’Hibiscus syriacus sont comestibles et ont des propriétés émollientes (qui ramollit les tissus). Elles étaient autrefois utilisées en médecine traditionnelle pour calmer la toux et guérir les angines.
– Le fruit de l’espèce Hibiscus esculentus appelé gombo, entre. comme légume dans la composition de nombreux plats africains, asiatiques, d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud.
Partie utilisée
La partie utilisée est la fleur.
L’hibiscus le plus utilisé en phytothérapie est l’Hibiscus Sabdariffa.
On lui connait des effets diurétiques qui permettent de favoriser l’élimination rénale. Associé à l’Orange amère et au Thé vert, l’extrait fluide d’hibiscus attaque toutes les composantes du surpoids.

RECETTE DE LA CRÈME DESSERT À LA FLEUR D’HIBISCUS BIO
INGREDIENTS
25 cl de lait de soja
25 cl de crème d’amandes
1 gousse de vanille
1 goutte d’extarit de vanille
2 g d’agar agar
60 g de sucre blond non raffiné
15 g de Fleur Hibiscus de Agoji
20 cl d’eau
90 g de sucre non raffiné (pour le sirop)

PREPARATION
Faire bouillir le lait, la crème et les graines de vanille fendue en 2.
Laisser infuser 15 min. Ajouter l’agar-agar, les 60 g de sucre, l’extrait de vanille et bouillir 2 min.
Retirer la gousse et verser dans des verrines et laisser refroidir.
Entreposer au frigo 3h ou 4h.
Faire le sirop à la fleur d’hibiscus en mettant l’eau à bouillir, incorporer les fleurs d’hibiscus et laisser infuser 5 min hors du feu.
Puis filtrer le mélange.
Ajouter ensuite les 90 g de sucre et bouillir pendant 2 min. Verser dans un ramequin et laisser refroidir avant de le mettre au frigo pendant 1h.
Servir frais avec le sirop au dessus de la crème à la vanille.

BISSAP : LA BOISSON INFUSION RAFRAICHISSANTE À LA FLEUR D’HIBISCUS
3l d’eau
environ 125 g de fleurs d’hibiscus séchées
sucre vanillé ou non à discrétion
quelques branches de menthe fraiche
Porter l’eau à frémissement. Elle ne doit pas bouillir. Ajouter les fleurs et la menthe, sucrer et laisser infuser 30 minutes.
Passer au chinois.
Mettre en bouteille et conserver au frais. Boire bien frais !

HIBISCUS, ROSA SINENSIS FLEUR COMESTIBLE ANTIOXYDANTE , INFORMATIONS GÉNÉRALES
Hibiscus (du grec ἱϐίσκος hibískos. signifiant guimauve) est un genre de plantes à fleurs annuelles ou vivaces qui comporte plus de 30 000 variétés. L’Hibiscus fait partie de la famille des Malvaceae.

Ce sont des plantes connues depuis la plus haute antiquité : elles étaient cultivées en Égypte et en Asie du Sud-Est. pour leur caractère ornemental. mais aussi pour leurs fruits comestibles. Importées en Europe par les Maures espagnols au XIIe siècle. certaines espèces furent introduites en Amérique. au XVIIe siècle. par les esclaves.
L’arbuste peut atteindre 5 mètres de hauteur et autant de largeur.
Les feuilles sont alternes. simples. ovales ou lancéolées. à bord denté ou ondulé.
Les fleurs. généralement à symétrie centrale (actinomorphes) sont isolées ou groupées en inflorescences.
Le calice a cinq sépales libres; la corolle cinq pétales libres ou légèrement soudés à la base.
Les cinq étamines sont soudées entre elles formant un long tube. Le pistil possède assez souvent cinq ovaires et un long style passant à l’intérieur du tube des étamines. Le stigmate ne s’ouvre que lorsque les étamines sont flétries. permettant une fécondation croisée[1].
Les fruits sont des capsules qui s’ouvrent à maturité pour libérer les graines souvent velues.
Les fleurs. monochromes ou bicolores. sont torsadées avant l’ouverture complète. Elles peuvent apparaitre de mars à octobre si la plante est dans les conditions requises cependant. certains cultivars issus des sélections d’horticulteurs peuvent fleurir toute l’année. Il est normal que la fleur de H. rosa sinensis se referme et tombe au bout de 24 heures environ.
Hibiscus syriacus est la fleur nationale de la Corée du Sud. La fleur. Fleur d’Éternité. (mugunghwa en coréen). est la fleur qui illustre l’esprit volontaire et modeste du peuple coréen. Les Coréens ont prisé l’althéa comme une fleur céleste depuis le passé. Le royaume Silla (nom porté par la Corée au 1er siècle avant J.-C.) s’est aussi appelé le pays Mugunghwa. Hibiscus. aussi le symbole du surf.

Utilisation
L’hibiscus est valorisé à des fins alimentaires et médicinales.
– Hibiscus sabdariffa (Oseille de Guinée ) originaire d’Afrique de l’Ouest produit des jeunes pousses et feuilles qui se mangent crues ou cuites comme des légumes.
Ses fleurs rouges séchées puis infusées sont utilisées pour des sauces et confitures ou la préparation du Bissap ; infusion et sirop produisant une boisson rouge. bue fraiche et très sucrée (parfois préparée avec de la menthe) en Afrique de l’Ouest. dont au Sénégal et en Mauritanie où une de ses appellation populaire en vogue est devenue « Coc’Afrique » (« Seille » en Guinée. et « roselle » en Jamaïque). C’est une boisson riche en acide ascorbique (d’où son goût acidulé) et on lui prête des vertus diurétiques. sédatives et hypotensives. voire laxatives.
En Afrique de l’Est et au Moyen Orient. cette boisson est appelée carcadé (ou karkadé. karkadeh ; de l’arabe karkandji). Très prisée en Égypte y compris pour des vertus médicinales. Cette boisson y est bue froide ou chaude.
Le carcadet est en vente dans des boutiques d’herboristerie ou sur le marché électronique.
– Les fleurs de l’Hibiscus syriacus sont comestibles et ont des propriétés émollientes (= qui détend. ramollit les tissus). Elles étaient autrefois utilisées en médecine traditionnelle pour calmer la toux et guérir les angines.
– Le fruit de l’espèce Hibiscus esculentus – déplacée depuis dans le genre Abelmoschus (Abelmoschus esculentus) – appelé gombo. entre. comme légume. dans la composition de nombreux plats africains. asiatiques. d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud.

Partie utilisée
La partie utilisée est la fleur séchée.

L’HIBISCUS, FLEUR DE GRANDES VERTUS ANTIOXYDANTE, REMINÉRALISANTE, RAFRAÎCHISSANTE, TONIFIANTE, EXFOLIANTE, HYDRATANTE
Symbole de beauté et de séduction, la fleur d’hibiscus recèle de nombreux trésors. Bienfaits de l’hibiscus bio Antioxydante, reminéralisante, rafraîchissante, tonifiante, exfoliante, hydratante. Un actif précieux, 100% naturel.

La petite histoire
Arbrisseau aux 30 000 variétés de fleurs, l’hibiscus est originaire d’Asie tropicale. Il se cultive aussi en Chine, au Mexique, aux Antilles, à Madagascar, au Sénégal ou encore en Egypte où le karkadé, une infusion rafraîchissante au goût acidulé, est la boisson nationale. Réputées pour être aphrodisiaques, les fleurs s’assemblent pour former des colliers pendant les cérémonies de mariage dans les pays tropicaux. Elles sont aussi riches en acides organiques et en mucilages, et séduisent un nombre croissant de marques de cosmétique pour leur trésor de vertus : hydratantes, adoucissantes, antioxydantes, régénérantes, émollientes… Séduisante et généreuse de ses atouts, la fleur d’hibiscus.

Un anti-âge naturel
Aujourd’hui, on ne compte plus les soins qui renferment des extraits de cette pépite végétale dans leurs formules. Fouad Makroum, le fondateur de la marque Little Big Bio, l’a bien compris, et utilise les protéines des graines d’hibiscus originaire du Burkina Faso dans son soin réparateur antirides « pour ses qualités régénératrices rares, en synergie avec le baobab et le Marula pour un anti-âge complet« , explique-t-il. Le créateur de la marque engagée et responsable nous assure aussi « que l’hibiscus permet d’inhiber la contraction des muscles faciaux avec un effet lissant réel ». Une alternative douce et naturelle à la toxine botulique, en quelques sortes…

Par Linda Mestaoui Merigot



Toujours sur le même site vous trouverez les recettes suivantes
source http://www.fleurhibiscus.com/
PÉTONCLES GRILLÉS SUR LIT DE POIRES, RÉDUCTION D’HIBISCUS
RECETTE DE CONFITURE PÊCHE ET HIBISCUS
GELÉE DE FRAMBOISE À L’AGAR-AGAR ET ÉMULSION D’HIBISCUS
MÉLI-MÉLO À LA FLEUR D’HIBISCUS
GELÉE DE POIRE À LA ROSE ET FLEURS D’HIBISCUS
THÉ GLACÉ INFUSION À L’HIBISCUS ET À LA CARDAMONE
BOULGHOUR HIBISCUS FAÇON RIZ AU LAIT
TIRAMISU AUX FRAISES, AUX FLEURS D’HIBISCUS ET À LA FLEUR D’ORANGER
RECETTE BEIGNETS AUX FLEURS D’HIBISCUS
RECETTE DE CROUSTILLANT DE FRAMBOISES AUX SAVEURS DE FLEURS D’HIBISCUS
COMPOTE DE POMMES AUX FLEURS D’HIBISCUS
CHAMPAGNE À LA FLEUR D’HIBISCUS
FRAISES AU SIROP D’HIBISCUS
VERRINES ROSES

mais aussi
Recette de lotion démaquillante à l'hibiscus
Sticks à lèvres naturel macérat glycériné hibiscus


LE FRUIT DE LA FLEUR D’HIBISCUS EST LE GOMBO, UN LÉGUME FRUIT PLEIN DE VERTUS ANTIOXYDANTES POUR LA SANTÉ
Le gombo (Abelmoschus esculentus) est une plante tropicale à fleurs appartenant à la famille des Malvaceae, originaire d’Afrique.
Son fruit est une capsule de forme pyramidale récoltée verte et employée comme légume et comme condiment. Sa section transversale montre cinq cavités qui forment un parfait pentagone. Sa peau est couverte d’un duvet soyeux.
Noms vernaculaires : il est aussi appelé corne grecque, bamia (Grèce), okra ou gnawia ou ganaouia (Tunisie), lalo ou bamia en Turquie.
Le nom de « gombo » est issu du bantou de région angolaise ki-ngombo1.
Synonyme :Hibiscus esculentus L.

Description
Le gombo est une grande herbe, annuelle, à la tige érigée pouvant atteindre 2 m 50 de haut.
Les feuilles sont palmatilobées, de gabarit suborbiculaires, à 5-7 lobes irrégulièrement serretés. Elles sont portées par un long pétiole (jusqu’à 35 cm).
Les fleurs solitaires, axillaires, sont formées d’un calice spathacé, à 5 dents, de 5 pétales de 3-4,5 cm, jaunes ou jaunâtres, tachés de pourpre à la base, de 5 carpelles et d’étamines soudées.
Le fruit est une capsule de 8-25 cm de long, poilue, anguleuse, ovoïde-lancéolée, longuement pointue.

Histoire
Cette plante était cultivée par les Égyptiens, puis importée en Europe par les Maures espagnols au xiie siècle, elle fut introduite au xviie siècle en Amérique par les esclaves. Les esclaves et maîtres parlant le créole utilisaient ce mot pour parler des plantes en général. Elle est consommée dans la quasi totalité de l’Afrique tout au long de l’année.

Utilisation
Le fruit contient une substance mucilagineuse (de texture gélatineuse) utile pour épaissir soupes et ragoûts. On conseille généralement de choisir des gombos bien colorés de moins de 10 cm de long afin qu’ils ne soient pas durs. Le gombo se mange cru ou cuit et il fait partie de nombreux plats créoles, africains ou japonais. Il rentre notamment dans la fabrication du calalou.
Il se marie bien avec la tomate, l’oignon, l’igname, le poivron ainsi qu’avec le curry, la coriandre, l’origan, le citron, le vinaigre et d’autres épices comme le ras el hanout.
Il est également la base du gumbo : soupe cadienne typique de Louisiane, dans laquelle le fond est constitué de mélange de céleri, poivron vert et oignon que l’on fait revenir avec les gombos coupés en rondelles. D’autres préparations typiques du Sud des États-Unis sont les gombos braisés à la tomates et les rondelles de gombo frites.
Il est également utilisé pour des sauces avec de la viande blanche ou du poulet.
Fragile, le gombo se conserve deux à trois jours au réfrigérateur dans un sac de papier.
Les graines mûres, grillées, peuvent être utilisées en guise de café. Le gombo est une spécialité de la côte d’ivoire il est souvent utilisé en sauce sur du riz blanc.
Le gombo est un légume typique de l’alimentation africaine. On le retrouve également dans le sud de l’Europe, en Inde, au Moyen-Orient, aux Antilles et en Amérique du Sud. Le gombo, aussi appelé okra, est consommé cru, cuit et parfois sous forme déshydratée. Sa saveur et sa texture particulière, ainsi que les composés nutritifs qu’il contient en font un légume qui gagne à être connu.

Principes actifs et propriétés
Selon plusieurs études prospectives et épidémiologiques, une consommation élevée de fruits et de légumes diminuerait le risque de maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies chroniques. La présence d’antioxydants dans les fruits et les légumes pourrait, en partie, expliquer cet effet protecteur.

Antioxydants. Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers seraient impliqués dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement. Dans une étude in vitro, des extraits de gombo ont démontré un certain potentiel antioxydant. Le gombo contient de faibles quantités de composés antioxydants, comme le bêta-carotène, la lutéine et la zéaxanthine, et une plus grande quantité d’un autre de ces composés, la quercétine. Une portion de 100 g (environ 250 ml) de gombo frais fournit 11 mg de quercétine. À titre de comparaison, l’oignon, qui constitue l’une des principales sources de quercétine de l’alimentation en contient de 13 mg à 20 mg par 100 g.

Fibres alimentaires. Les fibres alimentaires ne se retrouvent que dans les produits végétaux. Elles regroupent un ensemble de substances qui ne sont pas digérées par l’organisme. Elles sont classifiées en deux groupes principaux : les fibres solubles et les insolubles. Le gombo contient une proportion élevée de fibres solubles, soit 40 % de son contenu en fibres alimentaires totales. De façon générale, les fibres solubles sont associées à des taux de sucre et de cholestérol sanguins plus favorables pour la santé, ainsi qu’à un ralentissement du transit intestinal. Dissoutes dans l’eau, les fibres solubles forment des substances visqueuses ou gélifiées. Une étude réalisée à la fin des années 1980 a démontré que ces substances, extraites du gombo, permettaient de réduire le taux de sucre sanguin des souris. Grâce à ses propriétés, le gombo fait partie de la diète Portfolio, une diète reconnue pour son effet bénéfique sur les concentrations de cholestérol sanguin.

Nutriments les plus importants :
-Manganèse. Le gombo cru est une excellente source de manganèse pour la femme et une bonne source pour l’homme (les besoins en manganèse de l’homme étant supérieurs à ceux de la femme). Le gombo bouilli est une source de manganèse. Le manganèse agit comme cofacteur de plusieurs enzymes qui facilitent une douzaine de différents processus métaboliques. Il participe également à la prévention des dommages causés par les radicaux libres.
-Vitamine K. Le gombo bouilli est une excellente source de vitamine K. Le gombo cru est une excellente source pour la femme et une bonne source pour l’homme (les besoins en vitamine K de l’homme étant supérieurs à ceux de la femme). La vitamine K est nécessaire à la fabrication de protéines qui participent à la coagulation du sang (autant à sa stimulation qu’à son inhibition). Elle joue aussi un rôle dans la formation des os. En plus de se trouver dans plusieurs aliments, la vitamine K est fabriquée par les bactéries présentes dans l’intestin. Les carences en vitamine K sont donc rares.
-Calcium. Le gombo bouilli est une source de calcium. Le calcium est, de loin, le minéral le plus abondant dans le corps. Il est majoritairement entreposé dans les os, dont il fait partie intégrante. Il contribue à la formation des os et des dents, ainsi qu’au maintien de leur santé. Le calcium joue aussi un rôle essentiel dans la coagulation du sang, le maintien de la pression sanguine et la contraction des muscles, dont le cœur.
-Magnésium. Le gombo cru et le gombo bouilli sont des sources de magnésium. Le magnésium participe au développement osseux, à la construction des protéines, aux actions des enzymes, à la contraction des muscles, à la santé des dents et au fonctionnement du système immunitaire. Il joue aussi un rôle dans le métabolisme de l’énergie et dans la transmission de l’influx nerveux.
-Fer. Le gombo bouilli est une source de fer pour l’homme seulement (les besoins en fer de la femme étant supérieurs à ceux de l’homme). Chaque cellule du corps contient du fer. Ce minéral est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Il joue aussi un rôle dans la fabrication de nouvelles cellules, d’hormones et de neurotransmetteurs. Il est à noter que le fer contenu dans les aliments d’origine végétale (comme le gombo) est moins bien absorbé par l’organisme que le fer contenu dans les aliments d’origine animale. L’absorption du fer des végétaux est toutefois favorisée par la consommation de certains nutriments, comme la vitamine C.
-Cuivre. Le gombo cru et le gombo bouilli sont des sources de cuivre. En tant que constituant de plusieurs enzymes, le cuivre est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.
-Vitamine B2. Le gombo cru et le gombo bouilli sont des sources de vitamine B2. La vitamine B2 est aussi connue sous le nom de riboflavine. Tout comme la --- vitamine B1, elle joue un rôle dans le métabolisme de l’énergie de toutes les cellules. De plus, elle contribue à la croissance et à la réparation des tissus, à la production d’hormones et à la formation des globules rouges.
-Vitamine B3. Le gombo cru est une source de vitamine B3 pour la femme seulement (les besoins en vitamine B3 de l’homme étant supérieurs à ceux de la femme). Appelée aussi niacine, la vitamine B3 participe à de nombreuses réactions métaboliques et contribue particulièrement à la production d’énergie à partir des glucides, des lipides, des protéines et de l’alcool que nous ingérons. Elle collabore aussi au processus de formation de l’ADN, permettant une croissance et un développement normaux.
-Vitamine B6. Le gombo cru et le gombo bouilli sont des sources de vitamine B6. La vitamine B6, aussi appelée pyridoxine, fait partie de coenzymes qui participent au métabolisme des protéines et des acides gras ainsi qu’à la fabrication des neurotransmetteurs. Elle collabore également à la production des globules rouges et leur permet de transporter davantage d’oxygène. La pyridoxine est aussi nécessaire à la transformation du glycogène en glucose et elle aide au bon fonctionnement du système immunitaire. Enfin, cette vitamine joue un rôle dans la formation de certaines composantes des cellules nerveuses.
-Vitamine B9. Le gombo cru et le gombo bouilli sont des sources de vitamine B9 (folate). Cette vitamine participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges. Elle joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies. Comme elle est nécessaire à la production des nouvelles cellules, une consommation adéquate est primordiale durant les périodes de croissance et pour le développement du foetus.
-Vitamine C. Le gombo cru et le gombo bouilli sont des sources de vitamine C. Le rôle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delà de ses propriétés antioxydantes. Elle contribue aussi à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. De plus, elle protège contre les infections, favorise l’absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation.



L’HIBISCUS : UN PROTECTEUR CARDIOVASCULAIRE
UN EXTRAIT DE FLEUR D’HIBISCUS BIO, HIBISCUS SABDARIFFA L., DIMINUERAIT L’OXYDATION DU LDL CHOLESTÉROL, RESPONSABLE D’ARTÉRIOSCLÉROSE ET DE MALADIES CARDIOVASCULAIRES, SELON UNE ÉTUDE TAÏWANAISE.


L’extrait d’hibiscus, également utilisé comme colorant alimentaire, contient, à l’instar du vin, de nombreux antioxydants tels que anthocyanes, polyphénols et flavonoïdes. Ces composés ont prouvé leur efficacité sur la prévention de l’oxydation du LDL cholestérol.
L’oxydation du LDL
« Il est prouvé une augmentation du cholestérol LDL dans les lésions athéroscléreuses, et également que  l’oxydation du LDL est directement la cause de la pathogénicité. », explique l’auteur Yun-Ching Chang de la Chung Shan Medical University. L’étude, publiée dans la revue Food and Chemical Toxicology retrace les effets de l’extrait d’hibiscus sur l’oxydation du LDL, la fragmentation de l’apolipoprotéine B, et la fabrication de radicaux libres in vitro.

Efficacité dose dépendante
L’Apo B est la lipoprotéine principale du LDL cholestérol, elle est responsable de la formation des plaques athéromateuses endovasculaires. Les chercheurs ont montré que l’efficacité était dose dépendante. Des doses de 0.25, 0.5, et 1 mg/ml réduisent respectivement le taux de LDL cholestérol de 13, 56, et 75 %. L’Apo B est lui aussi réduit de manière significative, dose dépendante également.

Les anthocyanes antioxydants
Les résultats tendent à prouver que ce sont les anthocyanes qui seraient responsables de l’activité anti-oxydante au niveau du LDL cholestérol.

Mieux connaître l’Hibiscus
Hibiscus sabdariffa L. de la famille des malvacées (red sorrel en anglais) est cultivée dans le monde entier. Son premier rôle thérapeutique a été dévolu, en médecine traditionnelle, au traitement de l’HTA et aux troubles hépatiques. Les formes d’utilisation sont variées, depuis la confiture, les thés parfumés, en passant par les sauces et les sodas.



ROSE DE CHINE ROSE DE CAYENNE HIBISCUS
CULTURE ET VARIETES DE L’HIBISCUS, ROSE DE CHINE ROSE DE CAYENNE HIBISCUS


Famille: Malvacées
Origine: de l’Asie au sud-est des îles polynésiennes
Période de floraison: de mars à octobre
Couleur des fleurs: blanc, jaune, orange, rouge
Exposition: lumière vive
Type de sol: terreau
Acidité du sol: neutre
Humidité du sol: légèrement humide, frais
Utilisation: bac
Hauteur: de 4 à 5 m
Type de plante: arbuste à fleurs
Type de végétation: vivace
Type de feuillage: persistant, caduc sous 10°C, gèle à 5°C
Rusticité: 5°C minimum en hiver, entre 18 °C et 30°C toute l’année
Plantation, rempotage: rempotage en mars
Méthode de multiplication: semis au chaud, bouturage de tête de 10 cm, utilisez de l’hormone de bouturage, greffage en fente pour les variétés modernes longues à bouturer
Taille: Taillez votre hibiscus au printemps pour qu’il se ramifie bien pour augmenter la floraison. Si votre plante est un peu dégarnie à la base, rabattez les tiges à 15 cm du pied. Les fleurs apparaissent sur les pousses de l’année.

Espèces, variétés intéressantes: Le genre comprend plus de 200 espèces et plus de 30000 variétés, choisissez votre hibiscus
– Hibiscus rosa-sinensis ‘Paramaribo’ aux fleurs pourpres
– Hibiscus rosa-sinensis ‘Beach Ball’ aux fleurs panachées très doubles
– Hibiscus rosa-sinensis ‘Norman Lee’ aux fleurs jaunes au coeur rose
– Hibiscus rosa-sinensis ‘Dorothy Olive’ superbes fleurs oranges et jaunes doubles
– Hibiscus rosa-sinensis ‘Alexandra’ fleurs simples dégradées du rouge vers le orange
– Hibiscus rosa-sinensis ‘Antilles saumon’ à l’etamine très longue

Maladies et insectes nuisibles: les cochenilles, les aleurodes, les pucerons, les araignées rouges surtout en intérieur
Toxicité: non

Les fleurs remarquables de l’hibiscus ne durent guère plus d’une journée, elles sont renouvellées très régulièrement pendant tout l’été pour peu que vous lui fournissiez chaleur et lumière toute l’année. L’hibiscus est d’origine tropicale. A partir de mi-mai, après les gelées, sortez-le au soleil, et surtout n’oubliez pas l’arrosage auquel vous ajouterez de l’engrais (riche en azote) tous les 15 jours qui garantira une abondante floraison.
Dans la nature, les feuilles de l’hibiscus sont persistantes, cependant en hiver, lorsque la température devient trop basse et passe sous les 10°C, l’hibiscus perd ses feuilles. Dans ce cas, laissez la terre pratiquement sèche, la plante se met en repos jusqu’au printemps ou elle repartira. Ne laissez pas d’eau dans la soucoupe après un arrosage.
Pourquoi mon hibiscus perd-t-il ses boutons floraux ?
Un changement d’environnement comme l’installation d’une plante achetée chez vous peut provoquer ce phénomène.
Comment conserver mon hibiscus en hiver ?
Maintenez votre hibiscus dans une pièce lumineuse à une quinzaine de degrés et limitez les arrosages.

Le saviez-vous ?
La rose de Chine est la fleur nationale de Hawaii et de la Malaysie.
En Chine, on utilise sa sève pour colorer les vêtements.
En Egypte, les pétales séchées sont utilisées pour faire une tisane riche en vitamine C.



Toujours sur la même source
http://www.fleurhibiscus.com/
CULTURE DU PLANT DE FLEUR D’HIBISCUS OU ROSE DE CHINE
La fleur
La fleur d’hibiscus mesure une dizaine de centimètres de forme simple ou double, unie ou non, de couleur blanc (hibiscus arnottianus) , jaune (hibiscus aurantiacus), rose (hibiscus seminole) orange (hibiscus broceliandre) ou rouge(hibiscus cooperi).
Elle apparaît dès que les jours rallongent et la floraison se prolonge jusqu’au début de l’ hiver.

Plantation et multiplication
L’hibiscus affectionne une terre riche et humifère légèrement acide.
Il aime la lumière derrière une vitre au Nord ou à l’ Est ou derrière un rideau au Sud et à l’Ouest.
On le rempote en général en milieu de printemps.

La multiplication s’effectue principalment par bouturage sur un rameau d’une quinzaine de centimètres.
La bouture se réalise au chaud en Août dans un mélange humide et sableux.
Il est conseillé d’utiliser de l’hormone de bouturage.

Culture et entretien
En fin d’hiver, on taille l’hibiscus assez court pour favoriser l’émission de jeunes pousses latérales.
Dès la fin des premières gelées, on placera le pot au jardin à l’ombre.
Pendant tout l’été, on placera une soucoupe sans toutefois laisser l’eau stagner.
Si l’hibiscus n’a pas été rempoté, on le fertilisera régulièrement pour obtenir une floraison abondante.
L’hiver, on réduira les arrosages et l’on surveillera l’apparition de parasites.

Ennemis et maladies
L’hibiscus est souvent atteint en intérieur par les araignées rouges, les mouches blanches et les cochenilles.





Dernière édition par Moa le Mar 5 Jan 2016 - 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Moa

avatar

Messages : 534
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Tisanes diverses et variées   Mar 5 Jan 2016 - 14:29



source http://ileauxepices.com/infusions/101-fleur-hibiscus-carcade.html
HIBISCUS (CARCADÉ)
C'est la fleur qui sert à préparer le bissap ou carcadé, boisson "star" de l'Afrique de l'Ouest. Pour préparer le bissap, on infuse (de préférence une nuit dans de l'eau froide) la fleur d'hibiscus, puis on boit la décoction fraiche et très sucrée.

Ici vous pouvez effectuer votre achat d'hibiscus, découvrir son histoire, l'utilisation en cuisine, ses vertus pour votre santé et des recettes expliquées pas à pas.
Côté e-commerce, les frais de port évoluent suivant les quantités, de 2.15 € à 5.20 €. Vous ne paierez jamais plus cher ! 3 à 5 jours de délais de livraison (souvent 2 jours suffisent !). Colis soigné, suivi et assuré. Paiement par carte ou chèque 100% sécurisé.

Origine : Egypte (Date Limite d'Utilisation Optimale : Septembre 2016)
Autres noms : carcadé, bissap, oseille de Guinée...

POUR LA PETITE HISTOIRE :
Il existe plus de 30 000 variétés d’hibiscus. Celle-ci, de son nom scientifique hibiscus sabdariffa, est une fleur originaire des zones tropicales. Actuellement elle est surtout produite en Afrique, notamment en Afrique noire (Sénégal, Mali, Togo, ...). C'est l'ingrédient de base du "bissap" (ou "carcadé") boisson typiquement africaine.

Le bissap peut porter le nom de Coc'Afrique ("Seille" en Guinée, "roselle" en Jamaïque) ou "Agua de Jamaica" au Mexique.  
En Afrique de l'Est (Egypte) et au Moyen-Orient, cette boisson est appelée carcadé ou karkadé.

COMMENT UTILISER L'HIBISCUS ?
Les fleurs de l'hibiscus sont séchées, puis une fois infusées, on peut utiliser le jus de l'infusion pour parfumer des sauces et des confitures. Elles sont sans caféine.
Son goût fruité et acidulé parfumera vos desserts tels que vos crèmes brûlées ou encore vos cakes.

L'hibiscus est aussi délicieux dans l'accompagnement des noix de saint Jacques.
C'est la fleur qui sert à préparer la recette du jus de bissap ou carcadé, boisson "star" de l'Afrique de l'Ouest qui peut se boire aussi bien chaude que très fraîche.

Pour préparer le bissap, on infuse (de préférence une nuit dans de l'eau froide) la fleur d'hibiscus, puis on boit la décoction fraiche et très sucrée. Comptez une à deux belles cuillères à soupe pour 1l d'eau.
En Afrique, on parfume généralement le bissap avec de la menthe ou du gingembre.

Vous pouvez vous en servir pour aromatiser vos thés et infusions. Pour vous donner des idées, découvrez, par exemple, notre thé noir à la pomme bio ou notre tisane pour le soir où elle fait merveille ! N'hésitez pas à tester notre recette du thé à l'hibiscus !

QUELLES SONT LES PROPRIÉTÉS DE L'HIBISCUS POUR LA SANTÉ ?
Voici quelques bonnes raisons, en plus de ses propriétés gustatives, d'acheter de l'hibiscus (carcadé). Cette fleur possède de nombreux bienfaits pour la santé.
Le jus de bissap obtenu après infusion des fleurs d’hibiscus a une forte teneur en calcium, vitamine C, niacine, riboflavine et fer.

Le bissap a des vertus diurétique, fébrifuge et, elle est excellente pour aider à lutter contre l'hypertension. Il fluidifie le sang et réduit les effets de l’alcool sur le système.
C'est une boisson riche en acides ascorbiques (d'où son goût acidulé) et on lui prête des vertus diurétiques, sédatives et hypotensives, voire laxatives.

Idée recette fleur d'hibiscus
http://ileauxepices.com/blog/category/recettes-par-produits/thes-infusions/hibiscus/

Acheter du bissap c'est bien, l'utiliser c'est mieux. Nous vous proposons des recettes, de l'entrée au dessert, en passant par des boissons afin d'utiliser au mieux cette fleur.
Laissez-vous guider, embarquez à bord de l'ile aux épices pour un tour du monde des saveurs !

   
Revenir en haut Aller en bas
Moa

avatar

Messages : 534
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Tisanes diverses et variées   Mar 5 Jan 2016 - 14:29



source http://beautebienetre.fr/fleurs-plantes-sechees/67-fleurs-d-hibiscus-sechees-karkade-100-gr.html
Bienfaits et utilisations des fleurs d'hibiscus séchées:

La fleur d'hibiscus est une plante ayurvédique appelée aussi "Bissap" ou encore "Oseille de Guinée" typiquement utilisée par les femmes dans les soins de beauté faits maison indiens, des îles mais aussi africains (au Burkina Faso en particulier). Le terme d'hibiscus signifie "guimauve".

Pour la peau:
- Elle a une action anti-âge.
- Elle apporte un effet bonne mine.

Pour les cheveux:
- Elle prévient et ralentit la chute.
- Elle rend les cheveux plus épais.
- Elle apporte douceur et brillance aux cheveux.
- Elle empêche le grisonnement prématuré.
- Elle combat les pellicules.
- Elle favorise la pousse.
- Mélangée à du henné naturel colorant comme le henné Tazarine, elle peut intensifier la couleur et les reflets.

Bon à savoir: précisions, recommandations & soins conseillés
- Masque capillaire fait maison pour de beaux cheveux longs:
Fleurs d'hibiscus séchées infusées (faire bouillir quelques minutes 4 cuillères à soupe de fleurs séchées puis laisser infuser et filtrer la préparation à l'aide d'un chinois (passoire fine) pour séparer les fleurs de l'eau d'hibiscus) passés au mixeur avec du beurre de karité (une à deux cuillères à soupe), de l'huile de ricin (3 bouchons), de l'huile de coco (3 bouchons), un oeuf et un peu d'eau (2 cuillères à soupe), appliquer la mixture des racines aux pointes sur cheveux humidifiés et démêlés de préférence, en massant bien le cuir chevelu pendant quelques minutes puis couvrir les cheveux et laisser agir 2 heures. Ce soin apporte beaucoup de brillance et de douceur et stimule la pousse des cheveux entre autres.

- Spray hydratant et coiffant pour de beaux cheveux longs:
Remplir un spray vide propre d'une contenance de 100 ml ou de 125 ml d'1/4 d'infusion d'hibiscus (l'eau d'hibiscus mise de côté lors de la préparation du masque), compléter l'espace restant par du gel d'aloé vera puis y ajouter 4 gouttes d'huile essentielle d'ylang-ylang et quelques gouttes d'huile végétale de votre choix par exemple coco, argan, chanvre indien, 5 gouttes au total. Agiter avant chaque utilisation, à utiliser les jours suivants, vous pouvez le conserver au réfrigérateur, cette recette est sans conservateurs, vous pouvez en ajouter un si vous le souhaitez pour le garder plus longtemps et le laisser à l'extérieur du réfrigérateur.

- Eau de rinçage pour la brillance:
Avec l'eau d'hibiscus (mise de côté lors du masque) vous pouvez réaliser une dernière eau de rinçage à utiliser après avoir lavé vos cheveux (après tous vos soins) pour faire briller vos cheveux de mille feux mais aussi les rendre tout doux, vous devez mettre l'infusion d'hibiscus dans une bouteille vide et propre d'un litre ou un litre et demi dans laquelle vous allez ajouter pour la remplir, de l'eau froide, 4 cuillères à soupe de miel et 3 bouchons de vinaigre de pomme. Vous pouvez préparer votre eau de soin la veille du shampoing et la réserver au réfrigérateur. Bien secouer avant utilisation et verser sur vos cheveux tête baissée de préférence (pour avoir plus de volume) après votre shampoing ou votre démêlant si vous en faites un. Vous pouvez aussi vous servir de cette préparation pour rincer votre shampoing ou après-shampoing.

- L'infusion d'hibiscus est aussi très utilisé en Afrique de l'ouest et dans certaines îles par les femmes comme boisson chaude (thé/tisane) ou froide mais plus souvent comme boisson fraîche traditionnelle appelée aussi "jus de bissap" préparé avec de la vanille et du sucre. L'hibiscus a également des propriétés détoxifiante et amincissante mais nous n'avons pas de conseils à ce sujet à vous apporter.

© Copyright (Tous droits réservés) - 2014 - Beauté Bien Etre.fr

   

 source http://mon-naturopathe.com/blog/alimentation/infusion-aux-fleurs-dhibiscus
Les fleurs d’hibiscus sont connues depuis la haute antiquité et sont toujours traditionnellement utilisées par les Egyptiens pour leurs vertus médicinales.
On appelle cette boisson le Karkadé, et on peut la boire chaude ou froide. Elle est très désaltérante et rafraîchissante, l’hibiscus est la fleur du soleil, c’est donc une boisson parfaite en été.

L’infusion de fleurs d’hibiscus
Selon la tradition, l’infusion de fleurs d’hibiscus est employée pour ses vertus anti-inflammatoires, elle adoucit les gorges irritées et les systèmes digestifs sensibles, idéale en cas de colite ou de troubles type gastro, elle est de plus hypotensive et protectrice des vaisseaux. Des études ont confirmé son rôle protecteur cardio-vasculaire, grâce aux anthocyanes, des antioxydants puissants. Ce sont les anthocyanes qui donnent à la fleur sa couleur rouge. On la dit aussi diurétique, sudorifique et antispasmodique… que demandez-vous de plus ??

L’infusion de fleurs d’hibiscus est également riche en vitamine C et A, ce qui en ajoute à ses propriétés anti oxydantes et lui donne des vertus stimulantes. Si vous avez un coup de fatigue passagère, préparez vous une infusion, et hop un coup de peps !

Pour préparer votre infusion :
Rien de plus facile :
Faites infuser 3 ou 4 fleurs séchées d’hibiscus par tasse durant 4 à 10 minutes, selon l’intensité que vous voulez obtenir. L’eau se colore rapidement en rouge rubis, magnifique. Le goût est acidulé, vous verrez, c’est très rafraîchissant.
On peut la boire de suite, ou la laisser refroidir, c’est délicieux froid.

   



Dernière édition par Moa le Mar 5 Jan 2016 - 14:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tisanes diverses et variées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tisanes diverses et variées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tisanes
» Radios diverses
» Photos diverses
» Citations diverses
» La variétoche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: BOISSONS diverses froides ou chaudes :: Eau-Tisanes-Thé-Café- Apéritifs et Vins-
Sauter vers: