Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Huiles essentielles

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3058
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Huiles essentielles   Sam 10 Mar 2018 - 18:05



source https://www.sante-corps-esprit.com/huiles-essentielles-interdites-animaux/#respond
Les Huiles Essentielles interdites pour les animaux !
8 février 2017


Ce matin, je suis choqué, consterné.

Sandrine Lizaga est une jeune éleveuse de brebis bio. Elle élève une soixantaine de brebis dans une petite ferme de la Drôme provençale, en agriculture biologique. Elle produit des fromages et des yaourts au lait de brebis bios et vend de la viande d’agneaux.

Le 16 août 2013, deux inspectrices des services de la préfecture viennent la contrôler.

Un contrôle de routine, comme il y en a dans tous les élevages.

Tout se passe bien… jusqu’à ce qu’elles tombent sur l’armoire à pharmacie que Sandrine utilise pour ses bêtes.

« A la vue de mes produits, elles se sont littéralement décomposées, raconte Sandrine. Elles m’ont expliqué que je n’avais pas le droit de ramasser des plantes pour faire des décoctions, et que les huiles essentielles étaient dangereuses pour les consommateurs mangeant la viande de mes agneaux et le lait de mes brebis. J’étais tellement abasourdie que je suis restée sans voix ». [1]

Puis, les inspectrices exigent de voir « l’ordonnance » du vétérinaire.

Sandrine n’a évidemment pas d’ordonnance : elle fait ses décoctions elle-même… et les flacons d’huiles essentielles sont en vente libre.

Et de toute façon, elle connaît ces remèdes beaucoup mieux que son vétérinaire, qui ne prescrit que des médicaments chimiques.

Un mois plus tard, Sandrine reçoit un courrier officiel. On lui explique qu’elle a violé la réglementation. On la menace de lui retirer les aides financières de l’Union européenne (PAC) !

Pourquoi ?

La réponse est à peine croyable.

Des plantes qui soignent retirées du marché !
D’abord, un nouveau règlement européen (UE 230-2013) a imposé le retrait du marché d’environ 600 plantes sous forme d’extraits végétaux ou huiles essentielles.

Bien sûr, dans le lot de 600 plantes, il y en a certaines qui sont dangereuses (cela dit, croyez-vous vraiment que des éleveurs donneraient de la ciguë à leurs bêtes ??).

Mais on en a profité pour empêcher les éleveurs de donner à leurs bêtes des compléments alimentaires à base de prêle des champs, d’ortie, de trèfle d’orange ou de luzerne.

C’est d’autant plus absurde que la prêle, la fougère et le buis… sont des plantes que les brebis mangent naturellement !

« Elles se nourrissent et se soignent en même temps, s’insurge Jean-Louis Meurot, de la Confédération paysanne. Faut-il détruire les plantes que les bêtes mangent ? » [2]

C’est tout simplement absurde.

Mais le vrai scandale vient d’une décision franco-française :

Haro sur les huiles essentielles !
En août 2013, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) a publié une note retentissante.

Elle interdit aux éleveurs d’utiliser des remèdes qui n’ont pas « d’autorisation de mise sur le marché » (AMM) ou qui n’ont pas été prescrits par un vétérinaire.

Inutile de dire que les plantes et les huiles essentielles n’ont pas d’AMM (une procédure réservée aux médicaments) et sont rarement prescrites par les vétérinaires.

Cette note signe donc la mort des remèdes par les plantes ! Et cela laisse le champ libre à l’utilisation massive des antibiotiques.

Et savez-vous pourquoi cette décision invraisemblable a été prise ?

Parce que l’administration s’est rendue compte que les huiles essentielles sont :
Plus efficaces que les antibiotiques ;
Bien meilleures pour les bêtes et ceux qui les mangent (nous) ;
Et beaucoup moins chères !!
Je n’exagère pas, hélas.

C’est le directeur de l’agence du médicament vétérinaire (qui appartient à l’ANSES), Jean-Pierre Orand, qui a vendu la mèche.

Il a reconnu que cette note a été rédigée « après la publication dans la presse professionnelle d’une étude expérimentale pour soigner les mammites – des inflammations des mamelles – avec des huiles essentielles ». [3]

Cette étude montrait-elle un danger ou une inefficacité ? Non, c’est tout le contraire !!!

Une étude qui dérange
D’après l’étude, un mélange d’huiles essentielles de Listea citrata (anti-inflammatoires), de Thymus vulgaris à thymol (contre le germe), de Leptospermum scoparium (contre le risque de toxémie), entre autres, fait des merveilles pour guérir les vaches de leurs mammites. [4]

Car contrairement aux antibiotiques, les huiles essentielles ne se contentent pas de tuer le « germe » qui cause la maladie :
« Les huiles essentielles agissent sur trois aspects : contre le germe, sur la toxémie et en plus sur le terrain de chaque vache, c’est-à-dire sur ses équilibres immunitaires, métaboliques, etc… »

Quant aux prix de ces remèdes naturels, ils défient toute concurrence : le traitement de 10 jours coûte seulement 2,22 euros en moyenne… sans passer par le vétérinaire !

On comprend que cela puisse faire peur aux lobbys !

Pour Jean-Louis Meurot, de la confédération paysanne, cela ne fait d’ailleurs aucun doute :

« On est dans la défense des intérêts des industries pharmaceutiques et de la corporation des vétérinaires qui défend becs et ongles le monopole de la prescription. »

Et si vous avez besoin d’une preuve du « deux poids, deux mesures », voyez plutôt avec quelle bienveillance on traite les laboratoires.

Les « vermifuges » qu’ils commercialisent ont récemment obtenu la mention « zéro jour d’attente ». Cela veut dire qu’un éleveur peut donner un vermifuge à une brebis… et vendre son lait le jour même.

Faut-il rappeler que les vermifuges sont des pesticides et des biocides, ce qui veut dire qu’ils « tuent la vie » ?

Les huiles essentielles, elles, sont fabriquées par les plantes et « favorisent la vie »… mais ce sont elles qui sont farouchement interdites par les autorités !

Et le pire dans tout ça, c’est que ces huiles sont sans doute LA solution pour éviter la plus grande catastrophe sanitaire du 21ème siècle !

Tout était perdu… et les huiles essentielles sont arrivées
Je vous rappelle que la résistance aux antibiotiques est considérée par l’Organisation mondiale de la Santé comme « une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale » [5]

Il y a quelques temps, je vous écrivais que les antibiotiques ne marcheront plus d’ici quelques décennies, si nous ne faisons rien.

La faute à la consommation abusive d’antibiotiques, par les humains bien sûr… mais aussi et surtout par leur utilisation insensée dans les élevages agricoles intensifs.

En France, 780 tonnes d’antibiotiques sont données chaque année aux animaux d’élevage… et nous les retrouvons dans notre assiette, sans nous en rendre compte.

La situation est suffisamment grave pour que le Ministère de l’agriculture décide de faire quelque chose. En 2012, il s’est engagé à essayer de réduire ce chiffre de 25 % en 2017.

Mais ça, ce ne sont que les promesses « officielles ». Car vous le voyez, dans les coulisses, l’administration persécute au contraire les éleveurs qui utilisent des alternatives naturelles et efficaces !

Les huiles essentielles permettent pourtant de réduire drastiquement l’utilisation des antibiotiques, à la fois chez l’homme (j’y reviendrai dans une autre lettre)… et chez les animaux !

Par exemple, une étude publiée en octobre 2014 a montré que les poulets ayant pris de l’huile essentielle d’origan ont eu un taux de mortalité de 59 % inférieur à ceux qui n’avaient pas été traités. [6]

Une autre étude publiée en 2011 a montré que des extraits aromatiques de plantes protégeaient efficacement les poulets contre les infections intestinales. [7]

En ce moment même, le Département américain de l’agriculture étudie l’utilisation de zestes de citron et d’huiles essentielles comme alternatives aux médicaments chimiques. [8]

Et ces études viennent rejoindre la masse incroyable de recherches in vitro qui prouvent que les huiles essentielles ont une puissance antibactérienne similaire à celle des antibiotiques.

Agissez avec moi, maintenant !
Le potentiel thérapeutique des huiles essentielles est tout simplement inouï… mais la priorité de l’administration française, c’est de les interdire !

Alors que tout le monde sait que l’utilisation massive des antibiotiques nous conduit à la catastrophe !

Alors s’il vous plaît, transmettez cette lettre à tout votre entourage. Tout le monde doit être au courant de ce scandale !

Et je voudrais faire un appel officiel à témoignages : si vous êtes un éleveur, que vous utilisez des plantes et des huiles essentielles pour soigner vos animaux et que vous voulez témoigner publiquement, contactez-moi !

Le plus simple est de laisser un commentaire en bas de cet article (sur le lien en haut du message) avec votre adresse e-mail (qui n’apparaîtra pas publiquement).

Je vous donnerai la parole, dans cette lettre ou dans la revue Santé Corps Esprit. Si nous nous mettons tous ensemble, nous pourrons peut-être faire bouger cette réglementation invraisemblable !

Alors merci de transférer ce message autour de vous, par email ou sur Facebook.

Et j’en profite pour envoyer un message personnel à Sandrine Lizaga. Si vous me lisez, je voudrais vous féliciter pour votre courage et votre engagement !

Bonne santé,

Xavier Bazin

PS : Si vous avez encore le moindre doute sur la puissance des huiles essentielles pour soigner les animaux, je vous invite à lire ce récit du grand médecin humanitaire, le Dr Jean-Pierre Willem :
« En 1977, j’ai pu procéder à une vaste étude comparative dans le domaine vétérinaire. Dans un immense camp de réfugiés regroupant plus de 120 000 Cambodgiens, on élevait des poules. Dans ce contexte concentrationnaire, une épidémie de grippe aviaire survint. Les vétérinaires locaux reconnurent leur impuissance avec les antibiotiques face à cette pathologie contagieuse.

En désespoir de cause, ces éleveurs de poules désemparés m’ont demandé si je n’avais pas une solution pour stopper l’hécatombe des gallinacés. Devant leur détresse, je me suis hasardé à proposer des Huiles Essentielles.

Ils me firent confiance et selon mes recommandations, ils mélangèrent de l’Huile Essentielle d’Eucalyptus aux grains de maïs, dans des baquets réservés à cet usage. Après une semaine, la mortalité des gallinacés chuta.

J’affinai la technique pour en faire une étude scientifique. Dans un même poulailler, on disposa deux baquets : l’un composé uniquement de maïs, l’autre de grains de maïs imprégnés d’Huiles Essentielles d’Eucalyptus. Les poules se dirigeaient « naturellement » vers le maïs imprégné d’huile essentielle, malgré l’odeur « capiteuse ».

Guidés par leur rhinencéphale, les petits cerveaux des gallinacés avaient trouvé leur salut.» [9]

sources
[1] Quand l’État réprime les alternatives aux antibiotiques dans l’agriculture, BASTA ! par Sophie Chapelle, 13 mai 2014

[2] Quand l’État réprime les alternatives aux antibiotiques dans l’agriculture, BASTA ! par Sophie Chapelle, 13 mai 2014

[3] Quand l’État réprime les alternatives aux antibiotiques dans l’agriculture, BASTA ! par Sophie Chapelle, 13 mai 2014

[4] Les huiles essentielles sont efficaces contre les mammites, mais il n’y a pas de recette unique ! L’Écho du CEPADA, Janvier-Février 2011

[5] Résistance aux antibiotiques. Aide-Mémoire. OMS Octobre 2016.

[6] Effect of Origanum chemotypes on broiler instestinal bacteria, Liliana Betancourt et all. Poultry Scence 2014

[7] Effects of dietary plant-derived phytonutrients on the genome-wide profiles and coccidiosis resistance in the broiler chickens BMC Proceedings Hyun S Lillehoj et all, 2011

[8] Interventions to reduce foodborne pathogens in Swine and Cattle, Food and Feed Safety Research, Dec 2015

[9] Jean-Pierre Willem, Les huiles essentielles, médecine d’avenir, Dauphin, 2014, page 13.



Je rajoute ces quelques liens qui parlent de l'éleveuse
http://www.ledauphine.com/drome/2014/01/28/soins-aux-plantes-une-eleveuse-de-brebis-bio-rappelee-a-l-ordre

https://magazine.laruchequiditoui.fr/medecines-douces-elevage-union-officielle/

http://www.wikistrike.com/2018/02/une-eleveuse-bio-poursuivie-pour-avoir-soigne-ses-brebis-par-les-plantes.html



Plantes et huiles essentielles interdites dans les élevages ?
29/03/2018
https://www.santenatureinnovation.com/huiles-essentielles-interdites-elevages/



Dernière édition par Libellule le Ven 15 Juin 2018 - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3058
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Huiles essentielles   Jeu 26 Avr 2018 - 9:39



source http://www.reponsesbio.com/2018/04/11/massages-aux-huiles-essentielles-premiere-partie/
Les massages aux huiles essentielles – première partie
11 avril 2018


C’est absolument injuste, de toutes les médecines naturelles l’aromathérapie compte parmi les plus malmenées par notre époque.
Par conséquent, cette semaine j’ai décidé de vous en parler sous tous les angles, ou presque, avant de conclure par une interview de Christian Escriva portant sur la qualité des plantes utilisées et des processus de fabrication.


Après le grand mouvement lancé par le Docteur Jean Valnet, c’est à dire depuis les années soixante-dix jusqu’à nos jours, les huiles essentielles ont tour à tour été boudées, accusées d’être inefficaces ou au contraire, d’être dangereuses, par :
→ le monde scientifique,

 → la presse télé,

 → la presse écrite,

 → les laboratoires pharmaceutiques,

 → et les lobbies en tout genre.

Ce qui a bien évidemment entraîné en retour une incompréhension générale du grand public, trop attentif aux campagnes de désinformation officielles.

Cependant ceux étant « tombés dans la marmite » ont fini par prolonger les travaux de précurseurs comme Valnet, et cela sans doute bien au-delà des exigences de Docteur Nature.

Je vous propose donc cette semaine et une partie de la suivante, de revoir plus en détails les précautions fondamentales ainsi que les bonnes associations, mais aussi les meilleurs remèdes à utiliser sans risquer de se tromper.

Le massage aux huiles essentielles
C’est par le terme générique de transcutanée que l’on qualifie

la prise par voie externe des huiles essentielles, dont on sait,

par ailleurs, qu’elles peuvent également être administrées par voie orale ou par inhalation.

La voie transcutanée, souvent délaissée au profit de la voie orale, constitue pourtant un mode d’absorption extrêmement efficace puisque les huiles essentielles sont d’une très grande diffusibilité, que la peau est elle-même très absorbante, mais surtout que le produit, par cette méthode, peut être appliqué avec précision sur la région à traiter.

Ainsi par exemple, en cas de « crise de foie », dans certains cas il sera préférable de masser la région hépatique avec un mélange d’huile d’amande douce, d’huiles essentielles de citron et de romarin, plutôt que de prendre ces HE par voie orale.

Et dans bien d’autres cas encore, notamment pour les soins de la peau, ou en cas de douleurs, de problèmes articulaires, circulatoires ou digestifs, les huiles essentielles pourront être appliquées :
→ en massages,

 → en frictions,

 → en onctions,

 → et même, dans certains cas, mélangées à l’eau du bain.

Bien qu’une huile essentielle simplement étalée sur la peau parvienne très vite à la pénétrer en profondeur et, par tropisme, à

atteindre l’organe qui lui correspond, il va sans dire que les massages renforceront toujours cette pénétration et auront, de plus, une action spécifique sur le tissu musculaire et un effet énergétique global, tout en stimulant la circulation lymphatique.

Mais il est préférable d’éviter l’usage de certaines huiles essentielles appliquées pures.

Ce qui ne signifie pas non plus que dans certains cas elles ne puissent être utilisées par voie externe, simplement il sera question, comme toujours avec les médecines naturelles, d’en connaître l’usage précis.

Pour diluer une huile essentielle en vue d’une application cutanée, on préférera généralement l’huile d’amande douce pour son aspect tout terrain, cependant d’autres huiles mériteront amplement d’être considérées pour leurs vertus particulières, comme nous le verrons très bientôt.

L’huile végétale utilisée comme support aux essences sera dosée en fonction du temps que durera le massage et de la surface massée ; mais la quantité d’essence, elle, restera inchangée.

L’huile de massage pourra être composée de 3 à 5% d’huile essentielle diluée dans une huile végétale.

Ce taux sera réduit à 0,5% pour les enfants de deux à cinq ans ; et jusqu’à 2% pour les enfants de 5 à 12 ans.

Toutefois, compte tenu de leur puissance, quelques règles fondamentales doivent absolument être respectées :

1/ Le massage devra toujours être pratiqué depuis les extrémités des membres vers le cœur.

2/ En cas de douleurs vives, on ne fera qu’effleurer, mais dans tous les autres cas la pression exercée sur le tissu cutané pourra être assez marquée.

3/ En aucun cas on n’englobera dans le massage les zones de varices, des plaies, des cicatrices récentes, des blessures ou les inflammations sensibles en appuyant, le massage doit toujours être un acte plaisant pour les deux partenaires.

4/ Ne jamais utiliser les huiles essentielles sans considérer la pureté de chacune d’entre elles, l’origine de la plante, tout en veillant à l’absence de procédés de fabrication risquant de dénaturer les qualités thérapeutiques, ce qui pourrait avoir des effets délétères.

5/ Et bien entendu, cela va sans dire mais c’est encore mieux en le disant, on se lavera systématiquement les mains avant et après chaque massage.

Les frictions
Plus localisée et plus vive que le massage, la friction se pratique néanmoins dans le même sens – c’est à dire des extrémités vers le cœur – mais par mouvements circulaires, dans le sens des aiguilles d’une montre lorsqu’il s’agit de stimuler, ou en sens inverse quand on veut, au contraire, calmer.

En raison de la vigueur des frictions, toutes les huiles essentielles irritantes sont à proscrire catégoriquement pour ce type d’exercice.

En règle générale, les frictions se pratiquent surtout sur la nuque, les articulations, la plante des pieds et, bien sûr, toute région où se situe un problème.

Une huile pour friction se compose de 5 à 20% d’huile essentielle dans une huile végétale.

Les onctions
Les onctions, quant à elles, restent cantonnées à de petites surfaces de peau, avec, en contrepartie, une plus grande concentration d’huile essentielle par rapport à l’huile végétale.

On compte, en général, 50% d’huile essentielle et 50% d’huile végétale.

Le front, les tempes, la nuque sont les zones les plus fréquemment onctionnées ; mais certains jugent également judicieux de pratiquer des onctions au niveau des chakras.

Là encore, on évitera les huiles essentielles dermocaustiques et l’on préférera des HE plus douces comme :
→ Lavande officinale,

 → Camomille noble,

 → Eucalyptus radiata,

 → Bois de rose,

 → Néroli,

 → ou Niaouli…

Nous verrons la semaine prochaine les principales associations d’huiles essentielles et végétales, en fonction des affections cutanées, mais aussi quelques suggestions de mélanges pour les frictions et les massages.

Pour l’heure je vous propose d’essayer deux mélanges savamment pensés par Christian Escriva, dans un cadre de production sans doute unique au monde.

Ces deux soins vous permettront de profiter sans risque de vous tromper, de plantes et d’huiles réellement Bio, certifiées Nature & Progrès ou mieux encore ayant poussé à l’état sauvage dans un espace préservé.

Le premier, pour les adultes, est un mélange à l’huile essentielle de Lavande officinale sauvage, également composé :
→ d’huile de Jojoba,

 → et d’huile essentielle de Petit grain bigaradier.

Très proche du Néroli par ses vertus et son odeur de fleur d’oranger, l’huile essentielle de Petit grain bigaradier est tout de même plus forte, permettant :

 → de relaxer le système nerveux,

 → d’aider à trouver le sommeil,

 → de lutter contre les spasmes,

 → de soigner les petites infections,

 → de calmer les inflammations,

 → et d’accélérer la cicatrisation.

Certifiées Bio comme Nature & Progrès, les essences ne sont ni chauffées, ni refroidies à des températures risquant d’endommager les propriétés de l’huile.

Et en plus des vertus de l’huile essentielle de Lavande, détendant les muscles, apaisant le système nerveux et favorisant le sommeil, l’huile végétale de Jojoba constituant la majorité du remède, agira en :
→ protégeant la peau,

 → participant à la jeunesse et la souplesse de l’épiderme,

 → régulant la production de sébacée, équilibrant à la fois les peaux grasses et sèches,

 → hydratant et nourrissant en profondeur.

Etant considérée comme aussi précieuse que de l’or par les Incas, l’huile de Jojoba est en réalité une véritable cire végétale liquide, agissant en parfaite affinité avec l’huile essentielle de Lavande.

Le second, pour les bébés comme celles et ceux souhaitant conserver une peau de bébé, mais aussi les femmes enceintes, est un mélange à l’huile essentielle de Néroli, ou fleurs d’oranger.

L’enivrante odeur de cette huile essentielle est déjà très efficace pour les tout petits n’arrivant pas à trouver le calme ou rechignant à s’endormir.

Qui plus est, les bébés aussi ont besoin d’un bon massage de temps en temps pour détendre leur petits muscles mis à rude épreuve par leur soif de découverte tout en protégeant leur peau fragile.

La présence d’huile d’Argan, s’additionnant à celle de Jojoba, aura un effet très positif sur :
→ l’eczéma,

 → le psoriasis,

 → les crevasses,

 → mais aussi les rides,

 → et bien entendu, la détente générale.

Une détente que je vous souhaite des plus agréables… que vous soyez masseur ou massé !

Jean-Baptiste Loin

Pour vous procurer l’huile de massage bien-être à l’huile essentielle de Néroli, Huile d’Argan et de Jojoba, cliquez ici
https://reponsesbio.shop/produit/huile-de-massage-bien-etre-au-neroli/

 Sur Le Même Sujet (vous trouverez les dossiers suivants sur le lien donné en début de message)
Les massages aux huiles essentielles – deuxième partie
Massages et auto-massages pour tous les types de peau
Les huiles essentielles de l’été
Le pouvoir des huiles essentielles
La mélaleuque, la meilleure des huiles essentielles
Le coup de fouet des huiles essentielles
Aimez-vous les huiles essentielles ?
Les huiles essentielles de votre système respiratoire



A PROPOS DE NOUS
Réponses Bio est un magazine en ligne proposant une formule 100% santé naturelle, 100% pratique et 100% gratuite ! Profitez de deux lettres d'information par semaine animées par Jean-Baptiste Loin, des actus, des reportages vidéo et de nombreux guides numériques. Vous avez des questions ? Nous avons des réponses !



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3058
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Huiles essentielles   Jeu 26 Avr 2018 - 10:06



source http://www.reponsesbio.com/2018/04/15/massages-et-auto-massages-pour-tous-les-types-de-peau/
Massages et auto-massages pour tous les types de peau
15 avril 2018


Je vous propose aujourd’hui quelques mélanges d’huiles essentielles et d’huiles végétales pour soigner vos problèmes cutanés.
Pourquoi mélanger des huiles essentielles et des huiles végétales ?
D’une part pour éviter de brûler la peau.
D’autre part parce que ces mélanges permettent des synergies extrêmement intéressantes.
Ce sont en tout cas là des traitements naturels, certes un peu délicats à préparer soi-même, mais qui vous assureront des résultats assez spectaculaires dans de nombreuses maladies dermatologiques et pour votre bien-être en général.


Acné juvénile
1 cuillère à soupe d’huile de Jojoba
1 cuillère à soupe d’huile de Nigelle
1 cuillère à café d’huile de Calophylle inophyle
1 cuillère à café d’huile de Neem
1 goutte d’huile essentielle de Tea Tree (Melaleuca alternifolia)
1 goutte d’huile essentielle de Palmarosa (Cymbopogon martinii)
1 goutte d’huile essentielle de Lavande officinale (Lavandula vera (angustifolia))

→ Ce mélange est à appliquer matin et soir, après un nettoyage soigneux du visage.

Pour vous procurer les ingrédients (voir liens sur le site)
L’huile végétale de Jojoba

L’huile végétale de Nigelle ou Cumin noir

L’huile végétale de Calophylle inophyle

L’huile végétale de Neem

L’huile essentielle de Tea Tree

L’huile essentielle de Palmarosa

L’huile essentielle de Lavande officinale

Alopécie
1 cuillère à soupe d’huile de Ricin
1 cuillère à soupe d’huile d’Olive
1 cuillère à soupe d’huile de Jojoba
10 gouttes d’huile essentielle de Lavande officinale (Lavandula vera (angustifolia))
5 gouttes d’huile essentielle de Carotte (Daucus carota)
5 gouttes d’huile essentielle de Sauge sclarée (Salvia sclarea)

 → Masser les cheveux et le cuir chevelu avec cette lotion pendant plusieurs minutes, puis laisser poser en couvrant d’une serviette humide pendant 1 heure avant un shampooing.

Pour vous procurer les ingrédients (voir liens sur le site)
L’huile végétale de Ricin

L’huile végétale de Jojoba

L’huile essentielle de Lavande officinale

L’huile essentielle de Carotte

L’huile essentielle de Sauge sclarée

Brûlure au premier degré et coupure
1 cuillère à soupe d’huile d’Olive
1 cuillère à soupe d’huile de Sésame
1 cuillère à soupe de macérât de Millepertuis ou de Calendula
2 gouttes d’huile essentielle de Carotte (Daucus carota)
2 gouttes d’huile essentielle de Lavande officinale (Lavandula vera (angustifolia))
 
→ Appliquer un peu de ce mélange matin et soir pendant plusieurs jours, après nettoyage à l’eau pure.

Attention, il convient d’éviter l’exposition au soleil pendant les 24h suivant l’application de macérât de Millepertuis.

Pour vous procurer les ingrédients (voir liens sur le site)
L’huile végétale de Sésame

La macération solaire de Millepertuis

La macération solaire de Calendula

L’huile essentielle de Carotte

L’huile essentielle de Lavande officinale

Cernes
1 cuillère à café d’huile de Calophylle inophyle
2 gouttes d’huile de pépins de figue de Barbarie
1 goutte d’huile essentielle d’Hélichryse italienne (Helichrysum italicum ssp italicum)
Le tout premier remède en cas de cernes, est bien évidemment de dormir !

Mais on peut accélérer leur dissipation avec une application régulière de cette préparation.

 → Masser très légèrement puis tapoter pour optimiser la pénétration des actifs, ainsi que la microcirculation.

Pour vous procurer les ingrédients (voir liens sur le site)
L’huile végétale de Calophylle inophyle

L’huile végétale de pépins de figue de Barbarie

L’huile essentielle d’Hélichryse italienne

Coups, bleus et bosses
1 cuillère à soupe de macérât d’Arnica (Arnica montana)
1cuillère à soupe d’huile de Calophylle inophyle
10 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse italienne (Helichrysum italicum ssp italicum)
 
→ Masser toutes les heures avec ce mélange jusqu’à apaisement.

Pour vous procurer les ingrédients (voir liens sur le site)
La macération solaire d’Arnica

L’huile végétale de Calophylle inophyle

L’huile essentielle d’Hélichryse italienne

Couperose
3 cuillères à soupe d’huile de Sésame
3 cuillères à soupe d’huile de Calophylle inophylle
3 cuillères à soupe d’huile de Chanvre
3 cuillères à soupe d’huile de Nigelle
5 gouttes d’huile essentielle de Carotte (Daucus carota)
5 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse italienne (Helichrysum italicum ssp italicum)
5 gouttes d’huile essentielle de Ciste ladanifère (Cistus ladaniferus)
5 gouttes d’huile essentielle de Cyprès vert (Cupressus sempervirens)
 
→ Appliquer cette préparation matin et soir sur une peau bien propre.

Pour vous procurer les ingrédients (voir liens sur le site)
L’huile végétale de Sésame

L’huile végétale de Calophylle inophyle

L’huile végétale de Chanvre

L’huile végétale de Nigelle ou Cumin noir

L’huile essentielle de Carotte

L’huile essentielle d’Hélichryse italienne

L’huile essentielle de Ciste ladanifère

L’huile essentielle de Cyprès vert

Et pour plus de simplicité, vous trouverez ici un complexe spécialement formulé pour traiter la couperose

Gerçures et crevasses
15 grammes de beurre de Karité
1 cuillère à soupe d’huile de Jojoba
1 goutte d’huile essentielle de Ciste ladanifère (Cistus ladaniferus)
1 goutte d’huile essentielle de Lavande aspic (Lavandula spica (latifolia))
 
→ A appliquer aussi souvent que possible.

Pour vous procurer les ingrédients (voir liens sur le site)
Le beurre de Karité

L’huile végétale de Jojoba

L’huile essentielle de Ciste ladanifère

L’huile essentielle de Lavande aspic

Et pour plus de simplicité, vous trouverez le « Baume du jardinier » spécialement conçu pour les mains abîmées derrière ce lien.

Eczéma sec
40 grammes de beurre de Karité
1 cuillère à soupe de macérât de Calendula
1 cuillère à soupe d’huile de Calophylle inophyle
1 cuillère à soupe d’huile de Nigelle
10 gouttes d’huile essentielle de Camomille noble ou romaine (Anthemis nobilis)
10 gouttes d’huile essentielle de Lavande officinale (Lavandula vera (angustifolia))
 
→ Idéalement après un bain aux sels de la Mer Morte, appliquer ce baume matin et soir sur les zones sujettes à l’eczéma.

Si ce mélange est à destination d’un enfant de moins de 30 mois, on se limitera à la seule huile essentielle de Camomille noble, dont on divisera la dose par 3.

Pour vous procurer les ingrédients (voir liens sur le site)
Le beurre de Karité

La macération solaire de Calendula

L’huile végétale de Calophylle inophyle

L’huile végétale de Nigelle ou Cumin noir

L’huile essentielle de Camomille romaine

L’huile essentielle de Lavande officinale

Irritations du cuir chevelu et pellicules
10 ml d’hydrolat de Myrte vert (Myrtus communis)
10 ml de teinture-mère de Sauge officinale (Salvia officinalis)
1 goutte d’huile essentielle de Tea Tree (Melaleuca alternifolia)
1 goutte d’huile essentielle de Géranium rosat (Pelargonium asperum/roseum)
1 goutte d’huile essentielle de Romarin officinal à cinéole (Rosmarinus officinalis à cinéole)
1 goutte d’huile essentielle de Carotte (Daucus carota)
 
→ Masser le cuir chevelu matin et soir.

Pour vous procurer les ingrédients ( voir liens sur le site)
L’hydrolat de Myrte vert

La teinture-mère de Sauge officinale

L’huile essentielle de Tea Tree

L’huile essentielle de Géranium

L’huile essentielle de Romarin officinal à cinéole

L’huile essentielle de Carotte

Pour plus de simplicité, vous trouverez une lotion toute prête en suivant ce lien
https://reponsesbio.shop/produit/lotion-capillaire-au-myrte-vert-sauvage-de-corse/

Piqûres d’insectes
3 gouttes d’huile essentielle de Lavande aspic (Lavandula spica (latifolia))
1 goutte d’huile essentielle de Tea Tree (Melaleuca alternifolia)
1 goutte d’huile essentielle de Géranium rosat (Pelargonium asperum/roseum)
 → A appliquer toutes les heures jusqu’à apaisement.

Pour vous procurer les ingrédients ( voir liens sur le site)
L’huile essentielle de Lavande aspic

L’huile essentielle de Tea Tree

L’huile essentielle de Géranium

Jean-Baptiste Loin

Sur Le Même Sujet ( vous trouverez les dossiers suivants sur le lien cité en début de ce message)
Les massages aux huiles essentielles – deuxième partie
Les massages aux huiles essentielles – première partie
Précis auto-thérapeutique de la maladie de Lyme
Accidents des vacances – Votre trousse de secours
Cocktails de soins rajeunissants maison
Le pouvoir des huiles essentielles
Faire peau neuve pour la rentrée
Les huiles essentielles de l’été



A PROPOS DE NOUS
Réponses Bio est un magazine en ligne proposant une formule 100% santé naturelle, 100% pratique et 100% gratuite ! Profitez de deux lettres d'information par semaine animées par Jean-Baptiste Loin, des actus, des reportages vidéo et de nombreux guides numériques. Vous avez des questions ? Nous avons des réponses !

Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3058
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Huiles essentielles   Jeu 26 Avr 2018 - 10:13



source http://www.reponsesbio.com/2018/04/19/massages-aux-huiles-essentielles-2eme-partie/
Les massages aux huiles essentielles – deuxième partie
19 avril 2018


En plus d’être fort agréables, les massages peuvent devenir de véritables soins thérapeutiques lorsqu’ils sont associés aux huiles essentielles.
Grâce à cette petite pharmacie aroma réunissant les grands classiques, vous serez en mesure de soulager de très nombreux troubles et douleurs.
En massage, onction ou friction, voici les 20 huiles essentielles incontournables qui s’avèreront salvatrices en pratiquement toutes circonstances…


Indications thérapeutiques
Sauf indication contraire, on diluera toujours les huiles essentielles dans une huile végétale de bonne qualité.

Pour retrouver les détails de préparation des frictions et onctions, rendez-vous ici pour lire mon article précédent.
http://www.reponsesbio.com/2018/04/11/massages-aux-huiles-essentielles-premiere-partie/

 → Angines : Friction locale avec HE de Citron zeste (Citrus limonum), Camomille romaine (Anthemis nobilis), Lavande aspic (Lavandula spica (latifolia)), ou Eucalyptus globulus.

 → Arthrite et rhumatismes : Masser chaque jour la colonne vertébrale, la plante des pieds et les zones douloureuses avec une HE de Genévrier commun (Juniperus communis, ssp communis). Ajouter des onctions locales d’HE de Lavande officinale (Lavandula vera (angustifolia)).

 → Ballonnements : Après le repas, friction de l’abdomen avec HE de Bergamote zeste (Citrus bergamia).

 → Colites : Friction de l’abdomen avec HE de Bergamote zeste (Citrus bergamia).

 → Coups : Friction locale avec HE de Menthe poivrée (Mentha piperita).
 → Crampes : Frictions locales avec HE de Lavande officinale (Lavandula vera (angustifolia)) ou Lavandin (Lavandula hybrida grosso).

 → Cystite : Onctions au niveau du bas-ventre avec HE de Lavande officinale (Lavandula vera (angustifolia)).

 → Diarrhées : Onction sur l’abdomen avec HE de Marjolaine à coquilles (Origanum majorana).

 → Eczéma : Massage local avec HE de Camomille romaine (Anthemis nobilis) et Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica).

 → Furoncles : Compresse d’argile avec HE de Lavande officinale (Lavandula vera (angustifolia)) et Citron (Citrus limonum).

 → Herpès : Petites touches d’HE de Lavande officinale (Lavandula vera (angustifolia)), Citron (Citrus limonum), Camomille romaine (Anthemis nobilis), Laurier noble (Laurus nobilis) ou Tea tree (Melaleuca alternifolia) sur le pourtour de la bouche.

 → Menstruations douloureuses ou aménorrhée : Durant les jours qui précèdent le moment des règles, frictions de l’abdomen et du bas du dos avec deux gouttes d’HE de Sauge sclarée (Salvia sclarea) et deux de Camomille romaine (Anthemis nobilis).

 → Migraines : Onction sur les tempes, le front et la nuque avec HE de Lavande officinale (Lavandula vera (angustifolia)) et Camomille romaine (Anthemis nobilis).

 → Mycoses : Application locale d’HE de Palmarosa (Cymbopogon martinii) ou de Géranium type bourbon (Pelargonium asperum/roseum). Sous les ongles : Citron (Citrus limonum).

 → Nervosité, angoisse et stress : Massage avec HE de Verveine odorante (Aloysia triphylla), Marjolaine à coquilles (Origanum majorana).

 → Piqûres d’insectes : HE de Lavande officinale (Lavandula vera (angustifolia)) en petites touches.

 → Prurit : Onction locale avec HE de Lavandin (Lavandula hybrida grosso) ou de Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica).

 → Psoriasis : Massage avec HE de Lavande officinale (Lavandula vera (angustifolia)), Citron (Citrus limonum) ou Camomille romaine (Anthemis nobilis).

 → Rhume, bronchite, grippe, refroidissement : Massage avec HE de Niaouli (Melaleuca quinquinervia viridiflora), Laurier noble (Laurus nobilis) ou Ravintsara (Cinnamomum camphora).

 → Urticaire : Massages avec HE de Lavande officinale (Lavandula vera (angustifolia)), et friction locale avec HE de Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica) et Géranium type bourbon (Pelargonium asperum/roseum).

 → Verrues : Petites touches avec HE de Citron (Citrus limonum), Lavande officinale (Lavandula vera (angustifolia)), ou Origan (Origanum compactum).

 → Zona : Onctions locale avec HE de Camomille romaine (Anthemis nobilis), Lavande aspic (Lavandula spica (latifolia)) ou Niaouli (Melaleuca quinquinervia viridiflora).

Jean-Baptiste Loin

Les huiles essentielles que vous trouverez derrière ce lien sont choisies pour permettre à ces protocoles d’apporter tout leur potentiel thérapeutique, elles sont sensiblement plus chères que la moyenne, mais infiniment plus efficaces.
https://reponsesbio.shop/categorie-produit/sante-naturelle-bien-etre/aroma/he/page/4/

Sur Le Même Sujet :
Les massages aux huiles essentielles – première partie
Massages et auto-massages pour tous les types de peau
La mélaleuque, la meilleure des huiles essentielles
Aimez-vous les huiles essentielles ?
Contre les insectes : L’encens aux huiles essentielles
Les huiles essentielles de l’été
Les huiles essentielles de l’été
Le pouvoir des huiles essentielles



A PROPOS DE NOUS
Réponses Bio est un magazine en ligne proposant une formule 100% santé naturelle, 100% pratique et 100% gratuite ! Profitez de deux lettres d'information par semaine animées par Jean-Baptiste Loin, des actus, des reportages vidéo et de nombreux guides numériques. Vous avez des questions ? Nous avons des réponses !



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3058
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Huiles essentielles   Ven 4 Mai 2018 - 11:13



source http://www.reponsesbio.com/2018/04/29/des-bonbons-aux-huiles-essentielles-comme-alternative-aux-gelatines-industrielles/
Des bonbons aux huiles essentielles comme alternative aux gélatines industrielles
29 avril 2018


En matière de bonbons, les enfants sont pris au piège d’un engrenage addictif et iatrogène dépassant largement les limites de l’acceptable.
Je vous propose aujourd’hui non seulement d’étudier, mais aussi de mettre en pratique des recettes faciles de bonbons avec ou sans huiles essentielles, afin de mieux transformer une habitude préoccupante en pur plaisir, voire en geste de santé.


Ces dernières générations ont vu des armées de techniciens du goût s’en donner à cœur joie dans le but de pérenniser des marques cherchant à rendre le consommateur « accro ».

Le sucre étant vite apparu comme l’ingrédient numéro un destiné à fidéliser un public allant de 1 à 99 ans, l’agroalimentaire s’en est servi pour désorienter les repères gustatifs, transformant un élan naturel en stratégie de l’addiction.

Nous en avons tous souffert, et dans une certaine mesure nous en souffrons encore, mais les plus touchés sont bien évidemment les enfants, auprès desquels les bonbons faits de gélatine animale, bourrés d’OGM et de nanoparticules, font tous les jours des ravages dans les cours de récréations.

Mais il n’est bien évidemment pas suffisant de leur interdire un tel comportement, que parfois même certains adultes considèrent comme inoffensif.

L’interdiction pure serait certainement vue comme une injustice, risquant qui plus est de livrer l’enfant à une exclusion de ses cercles d’amis.

Dans ce cas, n’est-il pas mieux de faire évoluer la consommation iatrogène et archaïque de gélatines animales et sucres ultra-corrosifs par une alternative totalement bio et naturelle, pouvant même dans certains cas se montrer thérapeutique ?

Des bonbons sains pour des enfants en bonne santé
Plus que des bonbons, en y ajoutant quelques huiles essentielles douces, dans un ratio toléré par les plus petits, on peut aller jusqu’à concevoir de mini remèdes pour la prévention et l’accompagnement de diverses affections bénignes.

Il pourrait également être opportun d’employer les fleurs de Bach ou même de se contenter de purées de fruits, mais pour éviter toute confusion entre le bonbon sain et celui enrichi aux huiles essentielles, je vous propose de les séparer avec soin.

Ceux contenant des huiles essentielles ne serviront que dans certains cas, et dans une mesure minutieusement orchestrée par les parents ou les grands-parents.

Un peu comme ce serait le cas pour des pastilles pour la gorge ou des sirops.

Et, en augmentant les doses, même les adultes pourront espérer profiter de bonbons véritablement thérapeutiques.

Quant aux autres, ils pourront être emmenés sans complexe à l’école pour être généreusement partagés avec les petits camarades de vos angelots.

Bonbons plaisir
Ingrédients :
300 grammes de purée de fruits : fraises puisque la saison commence, mais aussi abricots, pêches, poires…
ou 300ml de jus de fruits passés à l’extracteur : raisin, ananas…
5 grammes d’agar-agar en poudre
si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter 1 pincée de stevia, 50 grammes de sucre de fleur de coco, ou même de miel du moment qu’il est ajouté après la cuisson

Préparation :
Mélanger dans une casserole le jus ou la purée de fruits avec l’agar-agar.

Porter à ébullition et enlever du feu immédiatement.

Pour ceux qui souhaitent ajouter un peu de miel, c’est le moment.

Huiler très légèrement de petits moules « oursons » (ou autre), devant absolument être garantis sans BPA ni nanoparticules.

Verser la préparation bien homogénéisée en remplissant à ras bord, et placer au réfrigérateur pendant 3 heures environ.

Bonbons thérapeutiques
Ingrédients :
300g de jus de fruits comme par exemple : pomme, raisin, ananas, myrtilles…
5 grammes d’agar-agar en poudre
20g de miel
Huile essentielle ou élixir floral

Préparation :
Mélanger dans une casserole le jus de fruits et l’agar-agar.

Porter à ébullition et enlever du feu immédiatement.

Ajouter le miel et bien mélanger.

Huiler très légèrement de petits moules à bonbons.

Verser la préparation puis ajouter dans chaque bonbon 1 goutte d’huile essentielle que vous choisirez parmi les plus douces pour convenir aux enfants :
→ Orange douce (Citrus aurantium sinensis) pour aider un enfant à trouver le calme, ou apaiser des troubles digestifs passagers

 → Citron (Citrus limonum) en cas de mal des transports

 → Sapin baumier (Abies balsamea) en cas de toux, rhume ou bronchite

 → Niaouli (Melaleuca quinquinervia viridiflora) pour lutter contre les infections virales, mais aussi les sinusites, bronchites, rhino-pharyngites

Pour les plus émotifs on peut remplacer les huiles essentielles par deux gouttes d’élixirs floraux, susceptibles de répondre à des situations existentielles variées, chez les grands comme les plus petits.

Voici quelques suggestions :
→ la Centaurée ou le composé « Timidité » pour ceux qui se laissent marcher sur les pieds et ont du mal à se faire respecter (dans la cour de récré ou plus tard)

 → le composé « Colère » pour ceux qui gèrent difficilement leur irascibilité

 → le composé « Dépendances » pour un petit coup de pouce en cas d’envie intempestive de grignoter

 → le composé « Stop tabac » pour contrecarrer une envie de cigarette

 → le composé « Peurs » pour aider à surmonter les épreuves

 → et bien sûr le composé « Urgence » ou « Rescue » pour tous les coups durs

 → etc.

Placer les bonbons au réfrigérateur sans descendre en-dessous de 4°C, pendant environ 3 heures avant de démouler.

Ils se conservent pendant 10 jours dans une boîte hermétique, mais pour plus d’efficacité les bonbons thérapeutiques se consommeront dans les jours suivant leur fabrication.

Et pour les adultes
Comme je le disais les adultes pourront profiter de cette même composition tout en l’élargissant à d’autres huiles essentielles plus puissantes.

Il suffira pour cela d’ajouter non pas une mais trois ou quatre gouttes d’huile essentielle par bonbon, en fonction des cas.

Cependant, même les adultes veilleront à ne pas dépasser une à deux gouttes pour des certaines huiles essentielles les plus fortes comme :
→ l’Origan,

 → les Thyms,

 → la Cannelle…

Jean-Baptiste Loin



Anne-Sophie
Bonjour Jean-Baptiste,
Merci pour cette super idée 🙂
Le problème, c’est de trouver des moules à bonbons qui soient sains? En silicone?
Merci pour vos suggestions, si vous en avez 😉
Belle journée

***********

Anne-Sophie bonjour,
Effectivement, j’aurais dû m’attarder davantage sur ce point, la qualité des moules est essentielle.

La plupart des gens étant habituée au silicone j’indique qu’il est important d’en choisir sans BPA ni phtalates, cependant d’une part il est possible que les HE soient corrosives à long terme si elles touchent directement la surface, et d’autre part le silicone est généralement nanoparticulaire.

De toute façon il faut à tout prix éviter le silicone au peroxyde, dont certaines particules nocives migrent vers les aliments à partir de 160°C.

Plus généralement et par mesure de précaution, et même si dans ma recette de bonbons il n’y a pas de cuisson dans le moule, je vous conseillerai plus volontiers d’utiliser des moules en métal.

Bien à vous,
Jean-Baptiste Loin

************

Anne-Sophie
Oh, merci pour votre réponse si rapide, et un dimanche, en plus 🙂
Reste à trouver ce type de moule… Pas simple. Au pire, on détournera un objet, je réfléchis 😉
Merci pour votre travail si passionnant, et pour vos partages!
Belle journée,

***********

SIBUE Eliane
Bonjour,
Les moules Demarle réponde-t-ils à ces normes?
Merci pour votre réponse

**********

Eliane bonjour,
Cette marque a effectivement fait un bel effort concernant les BPA, phtalates et peroxyde, cependant reste le problème des nanoparticules dans les ustensiles et emballages alimentaires.

En plus de la composition nannoparticulaire du silicone dont les informations sur la toxicité manquent, il est également probable que la fibre de verre l’accompagnant soit à base de nanoparticules encore plus nocives.

Bien à vous,
Jean-Baptiste Loin



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Huiles essentielles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Huiles essentielles
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» MORTON
» Ma boîte à roue
» Mass Hysteria + Crown Cardinals au Cargo - Caen - 09.12.2015
» 50 femmes ESSENTIELLES en musique
» 50 femmes ESSENTIELLES en musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: SANTE- DIETETIQUE- HYGIENE- BEAUTE- :: Dossiers pour réfléchir à notre manière de vivre et se nourrir-
Sauter vers: