Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chlorophytum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2293
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Chlorophytum   Dim 20 Déc 2015 - 23:36



Dans la maison, ces plantes sont jolies en suspension, et dans le jardin, elles éclairent une allée qui manque de luminosité.
Sur la Côte d'Azur on la rencontre dans tous les jardins, et elle est presque envahissante.
Si elle prend un coup de gel, on la rase au printemps et elle repart de plus belle.

source http://www.athenee-horticulture.be/didactique/ftech/chlorophytum.pdf
 NOM SCIENTIFIQUE Chlorophytum elatum synonyme Chlorophytum comosum
NOM COMMUN Mère de famille, Plante araignée,
Phalangium.
FAMILLE Liliaceae.
GROUPE Plante molle de floriculture.
 
Le Chlorophytum fait partie de la grande famille des Liliaceae. Celle-ci compte environ 3000 espèces. Elles sont caractérisées par des
feuilles à nervures souvent parallèles. Beaucoup d’espèces présentent des organes souterrains (bulbes, racines tubérisées…).
Beaucoup d’espèces sont cultivées en horticulture : citons le muguet, la tulipe, le Dracæna, le lis, l’asperge…
L’espèce Chlorophytum elatum est surtout présente en culture sous sa forme panachée : C. e. ‘ Variegatum’.
 
Le Chlorophytum elatum ‘Variegatum’ est une plante molle ou d’appartement au feuillage en touffes de feuilles allongées de couleur
verte, rayées longitudinalement de blanc. Ce qui caractérise le plus cette plante, c’est la présence quasi permanente de plantules
parfois bien développées disposées le long et aux extrémités des hampes florales. Elles sont souvent pourvues d’ébauches de racines.
Il ne s’agit donc pas à proprement parler de stolons, comme chez le fraisier. Les fleurs sont petites, blanches et insignifiantes. Les
racines sont tubérisées. Le semis provoque un retour au type. De ce fait, les plantes qui en sont issues, sont entièrement vertes. On
rencontre parfois ce type de plante, mais il est moins ornemental.
 
 La plante demande un endroit éclairé pour présenter un feuillage vivement coloré. Le substrat sera de préférence un peu lourd (avec
de l’argile ou de la terre franche) et frais. Les plantes sont hivernées avant les premières gelées en pots suffisamment grands pour
contenir les racines qui sont habituellement assez développées. La température d’hivernage sera d’environ 7°C. Profiter de la rentrée
en serre pour enlever les hampes garnies de plantules et procéder à la multiplication. Les plantes jeunes ou adultes sont sorties après le
15 mai .
  
Elle est réalisée par prélèvement des plantules, lors de la rentrée des plantes pour l’hivernage. Chaque plantule est prélevée, munie de
ses ébauches de racines, en la détachant délicatement de la hampe. Elles sont empotées en pots de 10 cm de diamètre ou plus, selon
leur grandeur. Il convient de ne pas enterrer trop le collet pour éviter la pourriture. Les pots sont placés en serre à environ 15°C. Le
substrat est maintenu humide sans excès. La reprise est facile. Une fois celle-ci réalisée, la température peut être diminuée
progressivement pour freiner la croissance. La multiplication à cette période procurera des belles plantes au printemps.
  
 Plantation à l’extérieur après le 15 mai en bonne terre franche, riche et fraîche. Les plantes peuvent rester en permanence à l’intérieur
en pot ou suspension. Elles seront alors placées dans un endroit éclairé et frais. Eviter le plein soleil. La culture de cette plante est très
facile. Les plantes sont même résistantes à une petite période sèche, grâce à leurs racines tubéreuses bien pourvues en eau.
     
 Faire attention aux cochenilles dont il est difficile de se débarrasser. Utiliser un insecticide systémique. Détruire les plantes trop
atteintes.

Potée et suspension d’appartement. Comme plante molle : garniture de murets, de jardinières, suspensions d’extérieur et bacs.
Plantation en bordure de plates-bandes, devant des plantes à plus grand développement ou en taches à l’intérieur des plates-bandes.

 La plante se rencontre encore chez les vieux horticulteurs sous son ancien nom de Phalangium elatum.
Bibliographie : Guide des Plantes d’Intérieur. Sélection du Reader’s Digest.



source http://gardenbreizh.org/modules/gbdb/plante-957-chlorophytum-comosum.html
Chlorophytum comosum
plante-araignée, phalangère, spider plant

Chlorophytum comosum est une plante herbacée originaire des forêts subtropicales humides d'Afrique australe, introduite en Europe vers le milieu du XIXème siècle. Elle se présente sous la forme d'une touffe de feuilles vert-uni. Ses racines charnues peuvent stocker l'eau, lui permettant de résister à des sécheresses passagères.

Il existe plusieurs cultivars :
'Aureomarginata' - Présente des feuilles vertes bordées de jaune.
'Bonnie' - Semblable à 'Vittatum', mais les feuilles sont étrangement recroquevillées. Le port est également plus compact.
'Mandaianum' - Variété naine, les feuilles sont courtes et ornées d'une bande centrale jaune.
'Mediopictum' - Forme naine dont les feuilles présentent une bande jaune au milieu du limbe.
'Picturatum' - Feuillage vert-sombre marginé de jaune.
'Streaker' - Feuilles vertes avec une fine bande blanc ivoire au centre du limbe.
'Variegatum' - Feuillage marginé de blanc.
'Vittatum' - Feuilles vert-sombre avec une bande centrale blanche. Ce cultivar est encore plus fréquent que le type.
Notes -
Toutes les parties de la plante sont légèrement toxiques par ingestion.
Cette espèce est très connue pour son mode de reproduction végétative original : après la floraison, des plantules apparaissent à l'extrémité des hampes florales, les faisant ployer, puis s'enracinent au contact du substrat environnant. L'apparence tentaculaire qui en résulte lui a valu son surnom de plante-araignée.
Sa rusticité peut être améliorée en abritant la plante des précipitations hivernales, par exemple sous un toit amovible ou une épaisse canopée.
Il semblerait que la plante-araignée soit capable d'absorber certaines molécules gazeuses toxiques, comme le monoxyde de carbone. Elle est de ce fait souvent qualifiée de "plante dépolluante".
La phalangère est très répandue en tant que plante d’intérieur, sa grande résistance à la sécheresse de l'air, aux oublis d’arrosage et aux maladies de toutes sortes garantissant une culture facile. Bien qu'un peu passée de mode aujourd’hui, elle orne encore fréquemment les bureaux et les halls d'immeubles, et ses cultivars sont souvent utilisés en annuelles dans les massifs municipaux. Toutefois elle résiste à de faibles gelées, et peut donc être cultivée à l'extérieur toute l'année dans les régions à hivers doux. On peut par exemple en faire un couvre-sol original, surtout pour les cultivars à feuillage panaché. Etant une plante de sous-bois, elle n'apprécie pas les rayons du soleil qui la font jaunir.

Les longues feuilles persistantes sont disposées en rosette, elles sont rubanées et arquées.
La floraison peut avoir lieu dès que les températures sont suffisamment clémentes. En climat tempéré et à l'extérieur, elle se produit pendant les mois d’été. Les petites fleurs blanches en étoile apparaissent le long de grandes hampes grêles et peu ramifiées, qui correspondent en fait à des stolons.
La fructification est rare en culture. Les fruits sont des capsules semblables à celles des fusains, mais ne comprenant que trois loges.

Chlorophytum comosum requiert les expositions suivantes : mi-ombre,lumière
La plante-araignée apprécie un sol frais et humifère. Elle supporte néanmoins la sécheresse tant que celle-ci n'est pas prolongée.
C. comosum peut être sujet à des attaques d'araignées rouges et de cochenilles.

Catégorie - intérieur,vivace
Dimensions
Hauteur 0.30 m
Etalement 1.00 m
Températures minimales
La plante meurt à partir de -5.0 °C
Les parties aériennes sont atteintes à partir de 0.0 °C
Exposition - mi-ombre,lumière
Feuillage - persistant
Floraison -
Couleur(s) : blanc
Méthodes de multiplication - bouture,marcotte,semis
Le bouturage est extrêmement simple, les plantules prenant facilement racine dans l'eau ou le terreau humide. Leur marcottage est tout aussi aisé, c’est le moyen naturel de reproduction asexuée de la plante. La multiplication peut également se faire par division des touffes ou par semis au printemps, mais cette dernière possibilité n'est pas valable pour les cultivars dont les graines donnent le plus souvent des plantes de phénotype sauvage.
Toxicité
Attention, cette plante contient des parties toxiques.



source http://www.pariscotejardin.fr/2010/07/chlorophytum-comosum-vittatum/

Chlorophytum comosum ‘Vittatum’
Plante d'intérieur, plante exotique
Juil 26 2010

La phalangère (Chlorophytum comosum ‘Vittatum’ et les autres variétés) a retrouvé un regain d’attractivité ces dernières années avec tout le battage médiatique qu’il y a eu autour des plantes d’intérieur dépolluantes. Dépolluante ou pas, cette plante qui se plaît aussi bien dedans que dehors pendant la belle saison, pousse facilement et permet de vite composer de belles suspensions.

Cette plante d’intérieur, parfois proposée pour la décoration à l’extérieur des potées, jardinières ou massifs d’été, forme une rosette de feuilles effilées qui donnent à la plante un aspect ébouriffée quand elle prend de belles proportions. Un peu comme une très grosse touffe d’herbe aux larges feuilles. Ses petites fleurs étoilées sont blanches. Elles sont groupées à l’extrémité de longues tiges fines, de couleur crème. Elles apparaissent au printemps et en été. Quand elles se fanent, elles donnent ensuite des jeunes plantes en tous points similaires à la plante mère et qui s’enracinent facilement dans l’eau ou dans du terreau. Ces stolons qui apparaissent en nombre pendant la belle saison ont valu le surnom de « plante araignée » à cette espèce et à ces variétés horticoles.

Sa culture est des plus faciles. Il faut l’installer dans un terreau léger, riche et humifère. La plante pousse vite et a besoin d’un rempotage annuel. Pendant la belle saison, il faut l’arroser régulièrement, mais en attendant que le sol sèche en surface entre deux apports d’eau. La phalangère a des grosses racines tubérisées qui lui permettent de résister à une sécheresse passagère. Un excès d’arrosage entraine la pourriture des racines et du collet, ce qui peut être fatal à la plante. Elle pousse bien sans engrais, mais pour obtenir une grosse potée au feuillage abondant et aux nombreux stolons, il est préférable de lui donner un engrais complet liquide tous les quinze jours, de mars à septembre. Cet apport de fertilisant est nécessaire quand on laisse tous les stolons sur la plante mère pour obtenir une plus grande suspension.
Cultivée à l’intérieur, elle apprécie un emplacement clair, sans soleil direct. Une pièce chauffée modérément lui convient mieux, les fortes températures entrainant une sécheresse de l’air ambiant qui a pour effet de provoquer le brunissement de la pointe et du bord des feuilles. Si vous la cultivez dehors à partir du mois d’avril, vous pouvez l’installer à mi ombre ou à l’ombre. C’est alors une compagne idéale pour les impatiens, les bégonias ou les fuchsias.

Les différentes variétés de phalangère :
Elles sont rarement étiquetées correctement dans les points de vente de jardinage qui se contentent le plus souvent de la mention « Chlorophytum ». C’est comme ça que j’ai acheté mes deux derniers pieds, juste sur l’aspect du feuillage. Je trouvais la panachure centrale particulièrement blanche et belle.

Chlorophytum comosum ‘Vittatum’ forme une rosette de feuilles effilées d’un vert moyen, mesurant de 15 à 30 cm de longueur, marquées d’une bande centrale, parfois assez large, blanche ou crème.

Chlorophytum comosum, l’espèce type, a des longues feuilles vert franc, rubanées et effilées.
Chlorophytum comosum ‘Variegatum’ (= C. comosum ‘Elatum’) donne une rosette de feuilles panachées irrégulièrement de blanc ou de jaune.
C. comosum ‘Mandaianum’ a des feuilles de 10 à 15 cm de longueur, vert sombre avec une rayure centrale jaune.
C. comosum ‘Picturatum’ est proche de la variété précédente par ses feuilles vert moyen de 30 cm de longueur environ, à rayure centrale jaune.
C. comosum ‘Bonnie’ a des feuilles panachées de blanc et rubanées, qui s’enroulent sur elles-mêmes.
C. comosum ‘Ocean’ a des feuilles assez courtes et larges, vert vif foncé bordé d’une fine strie crème de part et d’autre du limbe foliaire.
Vous trouvez aussi couramment dans les points de vente de jardinage une autre espèce, Chlorophytum laxum ‘Bichetii’, aux feuilles plus petites, vert foncé finement bordé de blanc.

La phalangère a-t-elle un pouvoir dépolluant ?
Le 28 juin 2010, l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) a proposé un point scientifique sur les connaissances actuelles concernant l’épuration de l’air intérieur par les plantes. Une des conclusions est que l’utilisation des plantes en pot n’apparaît pas efficace pour éliminer les polluants dans les espaces clos. Le chlorophytum a montré des effets dépolluants en laboratoire, mais ils n’ont pas été confirmés pour des conditions réelles.



source http://www.aujardin.info/plantes/phalangere.php
Plante araignée, Phalangère
Chlorophytum comosum

Famille: Liliacées
Origine: Afrique du sud
Période de floraison: été
Couleur des fleurs: blanc
Exposition: lumière vive
Type de sol: mélange terreau et terre de jardin
Acidité du sol: neutre
Humidité du sol: normal
Utilisation: pot, suspension
Hauteur: jusqu'à 30 cm
Type de plante: plante verte
Type de végétation: vivace
Type de feuillage: persistant
Rusticité: 20°C toute l'année
Plantation, rempotage: printemps
Méthode de multiplication: séparation des rejets

Espèces, variétés intéressantes: : le genre comprend plus de 200 espèces
- Chlorophytum comosum 'Vittatum' aux feuilles vertes à rayure centrale crème
- Chlorophytum comosum 'Variegatum' -aux feuilles rayées de blanc de blanc.
-Chlorophytum comosum 'Bonnie' dont les feuilles s'enroulent.

Le Chlorophytum comosum ou plante araignée est une plante herbacée qui vient des forêts tropicales d'Afrique du Sud. Subissant, dans son milieu naturel, des successions de saisons sèches et de saisons pluvieuses, ses racines charnues ont la capacité de stocker l'eau. Ses longues feuilles lancéolées et arquées forment une rosette de rubans, à l'origine verts. Cependant, les variétés cultivées sont essentiellement rayées de vert et de blanc. Au milieu du feuillage, émergent de longs stolons porteurs de plantules pourvues de racines, qui ne demandent qu'à se marcotter.

Au printemps et en été, les petites fleurs blanches en forme d'étoiles, apparaissent en grappes, accrochées à l'extrémité de nouveaux stolons. Gracieuses, elles sont malheureusement éphémères.

Utilisation
Voila une plante verte qui fut très populaire, notamment dans les années 70, et qui est tombée par la suite un peu en désuétude. Elle connait aujourd'hui un regain d'intérêt, dû à ses propriétés dépolluantes.

Plante d'intérieur par excellence, la phalangère s'installe en pot, plutôt perché, voire suspendu. Il faut dire que si la touffe ne dépasse guère les 30 cm de haut, son feuillage (plus de 45 cm de long) et ses stolons retombent bien au dessous de la base. Elle forme ainsi, de belle association avec des misères.

L'ambiance humide et chaude d'une salle de bain lui convient bien, ce qui ne l'empêche pas d'être résistante à un air sec.

La phalangère trouve également sa place à l'extérieur, du moment qu'elle n'ait pas à affronter des températures descendant en dessous de 0°C : on l'utilisera comme couvre-sol, dans un massif ou encore sur un balcon.

Culture et entretien
C'est une plante très facile de culture, qui se contente souvent de peu : voyez donc comment elle résiste sur nos bureaux, au travail, sans entretien régulier !

Quelques règles sont cependant à respecter : offrez-lui beaucoup de lumière pour profiter de ses couleurs mais pas de soleil direct. Si la température dépasse les 20°C, elle appréciera de l'humidité (brumisez les feuilles).

Tout au long du printemps et de l'été, arrosez-la dès que le terreau s'assèche. L'hiver, vous pouvez laisser s'assécher le terreau plus longtemps, surtout si la plante est exposée à des températures basses (inférieures à 10°C). Après un arrosage, ne conservez pas l'eau restée dans la soucoupe au bout de 30 mn. Un apport d'engrais pendant la période végétative est le bienvenue. Enfin, supprimez au fur et à mesure les feuilles jaunies ou abîmées.

Si votre plante est dehors, surveillez les températures à partir d'octobre. Le temps de la mettre à l'abri, dans la maison ou sous une véranda, arrive !

Le saviez-vous ?
La phalangère fait partie des plantes dites dépolluantes : elle éliminerait le formaldéhyde, le monoxyde de carbone, le toluène, le benzène et le xylène présents dans l'air.



http://www.deco.fr/jardin-jardinage/plante-d-ornement/chlorophytum/
Le chlorophytum est une plante verte à feuillage décoratif principalement cultivée en intérieur même s'il est tout à fait possible de la faire évoluer en extérieur. Elle appartient à la famille des agavacées et est également connue sous le nom de phalangère ou plante araignée. Elle dispose de longues feuilles qui retombent et s'adapte parfaitement à une culture en suspension. Elle est parfaite pour lutter contre le monoxyde de carbone mais aussi contre le xylène et le benzène.

Les espèces de chlorophytum
On recense pas moins de 200 espèces. La plus répandue est le chlorophytum comosum dont on trouve plusieurs variétés à l'image du chlorophytum comosum Bonnie, Ocean, Vittatum ou Atlantic. Ces variétés proposent des feuillages plus ou moins longs, tantôt vert franc, tantôt vert foncé ou encore blancs bordés de vert.

Plantation du chlorophytum
En pot, il convient de planter sa phalangère dans un contenant assez grand pour laisser les racines s'exprimer. Placez au fond des billes d'argile et optez pour un pot percé au fond afin d'obtenir une terre bien drainée. Installez votre motte dans du terreau et recouvrez puis arrosez. Votre plante doit être à la lumière mais pas en plein soleil.
En pleine terre, creusez un trou assez large et placez votre motte dans un mélange de terre de jardin et de terreau sur un lit de graviers ou de billes d'argile puis arrosez. Installez votre plante araignée dans un emplacement ombragé ou mi-ombragé.

Culture et entretien du chlorophytum
Le chlorophytum s'épanouit idéalement dans un espace dont la température se situe entre 7 et 18°. Au-delà, évitez le dessèchement en vaporisant votre feuillage. L'arrosage doit être modéré afin de ne pas noyer les racines et l'eau ne doit pas stagner dans la soucoupe. L'hiver, n'arrosez que lorsque la surface de la terre est sèche. Du printemps à la fin de l'été, il est conseillé d'apporter un peu d'engrais à votre plante. Pour vos cultures en extérieur, paillez l'hiver pour éviter que les racines ne gèlent. Le rempotage peut s'effectuer tous les ans si vous considérez que votre plante araignée n'a plus assez d'espace dans son pot.

Taille du chlorophytum
Il n'y a pas de taille particulière préconisée, il convient simplement de supprimer les feuilles mortes et de ne conserver que le feuillage sain.

Multiplication du chlorophytum
Il est possible de pratiquer le marcottage aérien, le bouturage ou la division par touffe. La première solution est le plus efficace. Elle consiste à placer les nouvelles rosettes dans un pot contenant une terre sableuse. Attention, elles ne doivent pas être séparées de la plante mère avant d'avoir pris racine, à savoir un mois et demi plus tard.
Le bouturage, quant à lui, se réalise en prélevant des plantules dotées de feuilles et en les plaçant dans de l'eau ou directement dans du terreau, selon qu'elles ont déjà des racines ou non. Lorsque les racines mesurent environ 3 cm, rempotez.

Maladies et nuisibles du chlorophytum
Le chlorophytum n'a pas de nuisibles reconnus. Un manque d'humidité peut altérer le feuillage qui devient marron, il convient alors de pulvériser de l'eau non calcaire.
Type : Plante d'ornement
Hauteur : 15 cm à 50 cm
Couleurs des fleurs : Blanc
Exposition souhaitée : Ombragée
Type de sol : Humifère, Sableux, Drainé
Période de plantation : Mars, Avril
Période de floraison : Mai, Juin, Juillet
Feuillage : Persistant
Entretien : Besoin en lumière important, Arrosage modéré
Assainissant : Non
Variétés :



source http://www.jardiner-malin.fr/fiche/chlorophytum.html
Chlorophytum : un feuillage très décoratif
Le chlorophytum est originaire d’Afrique du Sud et apprécié pour la beauté de son feuillage.
L’entretien, le rempotage, l’arrosage ou encore l’exposition, sont des petits gestes
image: http://www.jardiner-malin.fr/wp-includes/js/tinymce/plugins/wordpress/img/trans.gif
qui rendront votre chlorophytum encore plus beau.

En résumé, ce qu’il faut savoir :
Nom : Chlorophytum ou plante araignée
Famille : Liliacées
Type : Plante d’intérieur
Hauteur : 25 à 30 cm en intérieur
Exposition : Très lumineuse
Sol : Terreau
Feuillage : Persistant

Plantation, rempotage du chlorophytum :
Dès l’achat, si le pot est trop petit, n’hésitez pas à rempoter votre chlorophytum afin qu’il ait la place de bien se développer.

Ensuite, tous les ans et de préférence au printemps, rempotez votre chlorophytum dans un pot d’un diamètre très légèrement supérieur.
-Les racines du chlorophytum redoutent les excès d’eau.
Veilliez à ce que le pot soit bien percée au fond.
Améliorez le drainage en mettant au fond du pot un lit de graviers ou de billes d’argiles afin de faciliter l’écoulement de l’eau.
-Un bon terreau est nécessaire.
Le chlorophytum, lorsqu’il vit à l’intérieur, a besoin de terreau car lui seul lui apportera les éléments nutritifs dont il a besoin.

Taille et entretien du chlorophytum :
Supprimez les feuilles mortes et fanées au fur et à mesure en ne coupant que la partie abimée et en laissant la partie saine.

Où installer le chlorophytum ?
Le meilleur endroit pour installer votre chlorophytum est près d’une fenêtre qui laisse bien passer la lumière mais sans soleil direct.
Son besoin d’humidité fait que cette plante se plaira beaucoup dans une salle de bain éclairée
Il redoute en effet l’excès de soleil s’il vient à assécher la plante.
Au plus le chlorophytum reçoit de lumière et au plus son feuillage est beau.
Évitez absolument la proximité d’une source de chaleur comme un radiateur car cette plante d’origine tropicale a besoin d’humidité.
La température idéale se situe autour de 18-20°.

Arrosage du chlorophytum :
Un arrosage régulier mais modéré est nécessaire.
Tout au long de l’année et surtout l’été, brumisez le feuillage afin de recréer l’humidité de son milieu naturel.

Au printemps et en été :
Maintenez le terreau humide et veillez à ce que l’écoulement de l’eau se fasse correctement.
Apportez de l’engrais liquide pour plantes vertes tous les 8 à 15 jours environ durant cette période de croissance
Vaporisez régulièrement le feuillage avec une eau de préférence non calcaire.

A l’automne et en hiver :
Réduisez l’arrosage de manière à attendre que le sol soit sec en surface entre 2 arrosages. Plus la température est fraiche et moins il faut arroser.
Stoppez tout apport d’engrais.

Maladies fréquentes du chlorophytum :
On retrouve principalement les maladies courantes des plantes d’intérieur, l’araignée rouge et la cochenille.
Si les feuilles a tendance à perdre de son éclat il est recommandé de lui donner plus de lumière.
Si le bout des feuilles s’assèche et jaunit c’est souvent un manque d’engrais et/ou d’humidité. Pulvérisez donc le feuillage avec de l’eau non calcaire et apportez de l’engrais régulièrement.

A savoir sur le chlorophytum :
Merveilleuse plante d’intérieur, le chlorophytum, qu’il soit elatum ou comosum, s’adapte aux température de nos intérieurs toute l’année et supporte aussi un peu de fraîcheur l’hiver, entre 10 et 15°.



Quelques autres liens

http://www.jardins-interieurs.com/v3/plante.php?id_plante=281

http://nature.jardin.free.fr/vivace/nmauric_Chlorophytum_comosum.htm

http://jardinage.ooreka.fr/plante/voir/170/chlorophytum

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chlorophytum_comosum

http://www.jardinier-amateur.fr/jardin/chlorophytum_phalangere_plante_araignee,11.html

http://doigtsvertsjardin.forumgratuit.org/t289-le-chlorophytum-plante-araignee-une-plante-tres-facile-a-cultiver

http://viedejardin.pagesperso-orange.fr/chlorophytum





Dernière édition par Libellule le Mer 30 Mar 2016 - 19:57, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2293
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Chlorophytum   Dim 20 Déc 2015 - 23:40



source http://www.forum-jardins.com/t18758-chlorophytum-orchidastrum
Syn : Chlorophytum amaniense, Chlorophytum seretii, Chlorophytum orchidantheroides, Chlorophytum "Fire Flash”, Chlorophytum "Green Orange", Mandarin Plant.
Ou encore Palisota westlandia, Palisota barteri.



Chlorophytum 'Green Orange'
source http://plantesdinterieur.blogspot.com/2015/08/chlorophytum-green-orange.html#.VncsmvnhBD8
samedi 15 août 2015
Chlorophytum 'Green Orange' est remarquable avec son coeur orange qui se détache sur son feuillage vert.

Elle est apparentée à la plante araignée et tout aussi facile à cultiver.

Et quand on la voit au prix dérisoire de 6,26 € pour une plante adulte, il est difficile de résister à l'envie de la ramener à la maison.

Description:
Chlorophytum 'Green Orange' mesure  30-40 cm de haut et 60-80 cm de diamètre. Les racines forment des nodules pour entreposer de l'eau, ce qui le rend résistent à la sécheresse.

La feuille est verte avec un pétiole et nervure principale orange. Elle fait 30-40 cm de long.

Les feuilles apparaissent sur un long pédoncule partant du milieu de la plante.

Nomenclature:
Cette plante se trouve sous différentes dénominations: Chlorophytum 'Green Orange' (marque déposée), Chlorophytum amaniense, Chlorophytum amaniense ‘Fire Flash’, Chlorophytum orchidastrum, Chlorophytum orchidantheroides, Chlorophytum filipendulum amaniense, Chlorophytum ‘Fire Flash’, Fire Flash, Mandarin Plant, Green Orange, Tangerine, Fire Glory, Sierra Leone Lily.

Chlorophytum 'Green Orange'
Température:
Température ambiante, min. 10 °C, idéale 20-25 °C

Exposition:
Lumineux, mi-ombre, ombre

Eau:
Maintenir le substrat humide. Requiert plus d'eau en été qu'en hiver. Éviter l'eau stagnante au fond du pot.

Comme elle entrepose de l'eau dans les nodules racinaires, elle est très résistantes aux arrosages irréguliers.

Substrat:
Terreau

Engrais:
Engrais universel tous les 15 jours en été, mensuel en hiver

Rempotage:
Rempoter au printemps quand la plante devient trop grande pour son pot

Chlorophytum 'Green Orange'
Multiplication:
Par semis ou division lors du rempotage.

Le semis est facile. La plante se resème d'ailleurs spontanément dans son pot si on n'enlève pas les fleurs.

Remarque: les plantules sont entièrement vert. La coloration orange n'apparaît qu'au bout de quelques mois, quand la plante a un peu grandi.

Instructions de semis:
semer en surface sur du terreau humide
température: 20-25 °C

Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
 
Chlorophytum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: PLANTES D'INTERIEUR-
Sauter vers: