Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hydrangea / Hortensia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Hydrangea / Hortensia   Lun 26 Oct 2015 - 0:34



Ces arbustes sont superbes en Bretagne, mais j'ai vu aussi de très beaux exemplaires en Corse.

source http://fr.wikipedia.org/wiki/Hydrangea
Hydrangea est un genre d'arbuste et d'arbre appartenant à la famille des Hydrangeaceae dont l'espèce la plus connue, Hydrangea macrophylla, est une plante horticole dénommée Hortensia. Par extension, les espèces du genre Hydrangea sont souvent dénommées par Hortensia suivi d'un qualificatif, comme « hortensia grimpant » pour Hydrangea anomala.

Histoire de la nomenclature et étymologie
Hydrangea
Le botaniste néerlandais Jan Frederik Gronovius créa le terme Hydrangea pour désigner une plante nord-américaine avec de petites fleurs blanches (Flora Virginica, 1739). Il forgea en latin scientifique, le terme d'hydrangea à partir du latin hydro (du grec ὕδωρ, (hydor) « eau  » et du grec ἄγγος (aggos) « vase  »1) soit « vase d'eau » d'après la forme caractéristique des capsules.

Carl von Linné adopta le terme de Gronovius pour créer le genre Hydrangea qu'il circonscrit à la seule espèce Hydrangea arborescens, un arbuste de l'Est de l'Amérique du Nord2 (Species Plantarum, 1753).

Hormis les quelques espèces du genre Hydrangea qui croissent en Amérique, la plupart sont originaires d'Asie orientale. Le territoire chinois actuel possède trente-trois espèces d'Hydrangea indigènes mais l'espèce cultivée la plus répandue est Hydrangea macrophylla, originaire du Japon. Les hydrangéas, nommés en chinois bāxiānhuā, 八仙花, « les huit Immortels » étaient cultivés aux époques Ming et Qing, dans les jardins de la régions à l'ouest de Shanghai3 (le Jiangnan 江南). On en trouve des représentations dans la peinture chinoiseN 1.

Les premières descriptions en langues occidentales des hydrangéas asiatiques ont été faites par le médecin allemand Engelbert Kaempfer qui put se rendre en 1690-1692 à Nagasaki, seule ville du Japon ouverte aux étrangers. Il y a décrit quelques plantes locales (Flora Japonica dans Amoenitatum Exoticarum 1712) dont les hydrangéas, sous leurs noms vernaculaires4 de « Sijo, vulgo Adsai, Ansai, Adsikii » (Wilson 1923). Ces descriptions sont reprises en 1784, par le naturaliste suédois Thunberg, élève de Linné, qui put lui aussi travailler comme chirurgien à Nagasaki en 1775-1776. Il dénomme ces plantes dans le cadre de la nomenclature linnéenne, sous le nom de genre Viburnum. À cette époque, le lien avec l'espèce américaine d'hydrangea n'est pas encore fait.

   Hortensia
C'est à un autre naturaliste voyageur que l'on doit le nom d'hortensia. Après avoir accompagné Bougainville comme naturaliste, dans son voyage autour du monde, Philibert Commerson s'installe aux Mascareignes où il passe les quatre dernières années de sa vie à herboriser dans l'Île-de-France (Maurice), Madagascar et l'île Bourbon (La Réunion). Quand au printemps 1771, il découvre ce qu'on appelle aujourd'hui Hydrangea macrophylla, il lui attribue le nom de Peautia coelestina en hommage à Mme Lepaute, une amie astronome5 (Peautia renvoie à Lepaute et coelestina à l'astronomie). La planche botanique qu'il lui consacre sera toutefois corrigée de sa mainN 2 « Nous l'avons d'abord appelé Peautia Coelestina, mais il sera meilleur de dire Hortensia ». Le problème est que Mme Lepaute ne se prénomme pas officiellement Hortense. Toutefois, il semble que Nicole-Reine Lepaute se faisait appeler Hortense dans l'intimité. Il aurait changé le nom de genre quand il s'aperçut de l'existence d'un doublon, car il avait déjà utilisé ce nom pour une tout autre plante de Madagascar5,6. En 1789, il envoie un spécimen sec en France où Lamarck le décrit sous le nom de Hortensia opuloides (Lamarck, 1789). Cette plante qui n'est pas indigène aux Mascareignes, y a probablement été importée d'Extrême-Orient par les navigateurs Hollandais (hypothèse de M. Cointat5).

À la même époque (1789 ou 1790) Sir Joseph Banks et Slater introduisent des hortensias vivants4 de Chine dans les jardins de Kew en Angleterre. Le rapprochement avec les Hydrangea de Linné est faitN 3 et la dénomination adoptée, Hydrangea hortensis Siebold (1792 mais publié en 1829), sera un compromis entre Linné et Commerson, comme l'atteste l'illustration de J.E. Smith ci-contre. Enfin, Seringe fusionne les genres Hydrangea L. et Hortensia Juss. (Podromus De Candolle, 1830) et crée le nom toujours en usage Hydrangea macrophylla (Thunb.) Ser. Ainsi le terme hortensia disparaît à la fois des noms de genres et d'espèces.

Le terme d'Hortensia introduit initialement dans la nomenclature scientifique n'a survécu finalement que dans la langue communeN 4. Il eut pourtant à affronter de nombreux rivaux : Lamarck (1789) parlait d'« hortense du Japon », Jussieu (1821) de « rose du Japon », Poiret (1821) d'« hortensia du Japon » et Mouillefert (1892) d'« hydrangelle des jardins »4, tous noms maintenant disparus.

Au début du XXe siècle, le genre Hygrangea L. était rattaché à la famille des Saxifragacées, sous-famille des Hydrangéoïdées (Engler 1928). Mais cette famille des Saxifragacées au sens large étant très hétérogène, il fut convenu de transformer la sous-famille des Hydrangéoïdées en famille des Hydrangeacées (Hutchinson, 1980).
Description

Les Hydrangea sont des plantes arbustives, de taille variable (de 0,5 m à plusieurs mètres) ou des plantes grimpantes s'accrochant à leurs supports par des racines adventives4,7.

Les feuilles sont opposées, parfois verticillées par trois, simples sans stipules, à marge entière (H. integrifolia), serrulée ou lobée (H. quercifolia).

Les inflorescences sont terminales, parfois axillaires, et sont constituées d'une cyme elles-mêmes composées de cymes groupées en corymbes ou en panicules (H. paniculata, H. quercifolia). Il existe deux types de fleurs : les grandes fleurs décoratives dites stériles et les petites fleurs fertiles.
- les fleurs stériles, à la périphérie de l'inflorescence (pour les formes sauvages mais pas pour les formes cultivées) sont en général formées de trois, quatre ou cinq sépales pétaloïdes et de pétales entourant des étamines et un ovaire. Les sépales sont grands et décoratifs
- les fleurs fertiles sont situées à l'intérieur de l'inflorescence et sont en général très nombreuses. Elles comportent cinq petits sépales verdâtres et cinq petits pétales colorés ou non. Les étamines sont en au nombre de dix (mais aussi huit ou vingt-cinq).

La théorie de la stérilité des fleurs décoratives et de la fertilité des fleurs non-décoratives (McClintock8, 1957) a été battue en brèche par une étude de plusieurs cultivars de Hydrangea macrophylla (Uemachi9, 2004). Aucune différence dans le développement des ovules n'a été observée entre les fleurs décoratives et non décoratives. De même, aucune différence dans la fertilité des pollens n'a été notée. Toutefois les fleurs non décoratives sont pentamères et les décoratives sont tétramères.

Le fruit est une capsule, à déhiscence apicale. Les graines sont très petites (de 0,1 mm à 2 mm).

L'espèce d'origine japonaise Hydrangea macrophylla (Thunberg) Seringe est cultivée comme plante ornementale dans de nombreuses régions du monde.

Usage psychotrope
Feuilles et pétales sont séchées puis roulées afin d'être fumés pour un plaisir éphémère. Le professeur en pharmacologie des universités de Lausanne et de Genève, Kurt Hostettmann, explique dans le journal suisse, Le Matin, que la fumette d'hortensia entraînerait des effets hallucinogènes et euphorisants.
« Selon les doses, l'effet ressenti est proche de celui induit par le THC (tétrahydrocannabinol), une substance psychoactive du cannabis », indique le scientifique10.
Il déconseille cependant strictement cette utilisation de la plante pour les néfastes effets secondaires, pouvant même entraîner la mort. Les médecins ont recensé des cas de troubles gastro-intestinaux, des problèmes respiratoires, d'accélération du rythme cardiaque ou d'étourdissements. Bien plus grave, les fumeurs s'exposent également à des risques mortels d'étouffement. À haute dose, les substances de l'arbuste « se transforment en acide cyanhydrique, plus connu sous le nom de Zyklon B », précise Kurt Hostettmann, toujours dans Le Matin.

Symbolique de l'hortensia
Suite à la catastrophe nucléaire de Fukushima, les antinucléaires japonais ont fait de l'hortensia la fleur symbolisant leur mouvement11.

Répartition
Il y a environ 73 espèces sont réparties principalement dans l'Asie orientale, avec quelques espèces en Asie du Sud-Est et en Amérique.

Espèces
En 1957, McClintock8 avait recensé vingt-trois espèces d'Hydrangea, mais l'approfondissement des études des espèces chinoises a fait monter ce nombre à soixante-treize.

Liste des espèces d'après Flora of China12 et GRIN13 :
Hydrangea anomala D.Don (Hortensia grimpant) - Asie tempéré et tropicale
       Hydrangea anomala subsp. petiolaris (Siebold & Zucc.) E. M. McClint. (synonyme : Hydrangea petiolaris)
       Hygrangea anomala var. sericea C.C.Yang
Hydrangea arborescens L. (Hortensia de Virginie). Côte est des États-Unis.
       Hydrangea arborescens subsp. discolor
       Hydrangea arborescens subsp. radiata
Hydrangea aspera, Buch.-Ham, ex D. Don, Chine.
   Hydrangea bretschneideri, Dippel, Chine
   Hydrangea candida, Chine
Hydrangea caudatifolia Chine.
   Hydrangea chinensis Maxim., Chine, Japon
   Hydrangea chungii Rehder, Chine
Hydrangea cinerea (Ashy Hydrangea). États-Unis
   Hydrangea coacta Chine.
   Hydrangea coenobialis. Chine
   Hydrangea davidii. Chine
   Hydrangea dumicola. Chine
   Hydrangea gracilis. Chine
Hydrangea heteromalla D.Don - Himalaya, Chine occidentale et septentrionale.
   Hydrangea hirta Japon.
Hydrangea hypoglauca. Chine
   Hydrangea integrifolia. Chine
   Hydrangea involucrata Siebold - Japon, Taïwan
   Hydrangea kawakamii. Taïwan.
   Hydrangea kwangsiensis. Chine
   Hydrangea kwangtungensis. Chine
   Hydrangea lingii. Chine
   Hydrangea linkweiensis. Chine
   Hydrangea longifolia. Chine
Hydrangea longipes Franch. - Chine (Gansu, Guizhou, Hebei, Henan, Hubei, Hunan, Shaanxi, Sichuan, Yunnan)
   Hydrangea macrocarpa Handel-Mazzetti, Chine
Hydrangea macrophylla Japon méridional. - Hortensia véritable
   Hydrangea mangshanensis. Chine
Hydrangea paniculata Siebold - Chine orientale, Corée, Japon, Sakhaline.
   Hydrangea petiolaris (Hydrangea grimpant). Japon, Corée, Sakhaline.
Hydrangea quercifolia Sud-Est des États-Unis.
   Hydrangea radiata (Silverleaf Hydrangea). États-Unis
Hydrangea robusta. Chine.
   Hydrangea sargentiana. Chine orientale.
   Hydrangea scandens. Du Japon méridional aux Philippines.
   Hydrangea serrata. Japon, Corée.
   Hydrangea serratifolia. Chili, Argentine occidentale.
   Hydrangea stenophylla. Chine
   Hydrangea strigosa. Chine
   Hydrangea stylosa. Chine
   Hydrangea sungpanensis Chine
   Hydrangea xanthoneura Chine
   Hydrangea zhewanensis Chine



source http://www.pepinieredelathyle.com/hydrmain.htm
Chaque sorte présente plusieurs, voir énormément, de variétés. Sans connaissance approfondies des erreurs, parfois facilement évitables , peuvent être faite. N'hésitez pas à nous demander conseil par mail ( tderyckel@swing.be)  au besoin transmettez nous  quelques photos ainsi qu' une description de vos  souhaits N'oubliez pas de nous faire part également de votre localisation. en effet nous ne pouvons conseiller les mêmes plantes  à  Bruxelles,  Marseille  ou Chambery ...

Les plus connus du public sont les hydrangéas macrophylla (souvent appelés communément hortensias).
Ces arbustes sont en général appréciés pour leur floraison globuleuse rosée ou bleue. On en trouve aussi de tailles et de formes très diverses : à fleurs plates, étoilées, à feuillage panaché, bicolores ou encore à port dressé ou retombant.

Les autres espèces citées  sont parfois moins connues mais valent à coup sûr le détour car elles sont parfois soit plus spectaculaires, et/ ou  mieux adaptées aux conditions de votre jardin ( terrain ensoleillé - terrain ombragé) .
Et oui, il existe des hortensias pour le plein soleil.

Comment faire pour avoir des hydrangéas bleus ?
La couleur de la fleur de l’hydrangéa (rosée, bleue ou rouge) peut changer en fonction du taux d'alumine (sulfate d'aluminium) du sol.
Ainsi, dans un sol à forte teneur en alumine, les variétés rosées deviennent bleues et les variétés rouges virent plutôt au mauve foncé.
Les variétés bleues d'origine, quant à elles, restent bleues, elles ne deviennent pas plus foncées.
Cela explique pourquoi beaucoup de variétés vendues dans les commerces non spécialisés n'ont pas nécessairement leur couleur d'origine : des hydrangéas "rosés" à l'origine sont "bleu" artificiellement et inversement.
Cela dépend des substrats utilisés (avec ou sans alumine). Il est donc très difficile, pour un amateur, de s'y retrouver parmi les différents cultivars.

A la Pépinière de la Thyle, nous nous efforçons de garder la couleur initiale de chaque plante pour pouvoir vous offrir le "vrai" du cultivar que vous recherchez. A votre tour, si vous désirez garder vos hortensias bleus, nous vous conseillons d'adjoindre, chaque année au mois de mars, au pied de la plante, du sulfate d'aluminium (en vente à la pépinière).
6 euro/kg ou 70 euro/ 25 kg

Nous nous efforçons également de suivre le climat, point de plantes forcée chez nous . la reprise en jardin en est facilité ! vus ne trouverez donc sauf exception pas d'hydrangea en fleurs avant la fin mai  début juin

Culture des hydrangea
http://www.pepinieredelathyle.com/hydrculture.htm



source http://www.hortensia-hydrangea.fr/content/10-ou-planter-des-hortensias-et-hydrangeas

Conseils de plantation des Hortensia et autres Hydrangea
1) Où Planter ? : L'exposition, La chaleur, Le froid.

Les meilleures expositions sont celles qui permettront aux Hydrangea :
- de ne pas souffrir des gelées printanières ou automnales : le long d'un mur, sous un arbre.
- de ne pas souffrir d'un soleil trop vif à la belle saison : exposition Nord ou Nord/Est (le soleil levant est toujours moins chaud que le couchant) ou l'ombre d'un arbre au moment le plus chaud de la journée en été.

Si ces deux conditions sont observées, les Hydrangea fleuriront sans peine, ne souffriront ni du froid ni de la chaleur et donneront de belles fleurs l'été et de belles couleurs à l'automne (si les fleurs ne dessèchent pas l'été au soleil, on peut faire facilement de splendides bouquets secs).

Quelques exceptions :
- Les Hydrangea paniculata supportent bien le froid et correctement la chaleur.
- Les Hydrangea arborescens (ex : Annabelle) supportent le froid mais ont besoin de fraîcheur.

2) Où Planter ? : Quelles formes de buissons ? Quels emplacements ?
Tous les emplacements du jardin et toutes les formes sont possibles : en massif, en isolé, en haie, en pot, en rocaille, en bac sur une terrasse.

Il est possible de mélanger des arbustes de port et de précocité différents afin d'obtenir des massifs à l'aspect plus sauvage ou plus naturel. Un massif plus traditionnel fera une haie parfaite. Tout est une affaire de goût et d'imagination. Dans tous les cas : prévoir un arrosage en rapport avec le climat de la région.

3) Où planter ? La qualité du sol
Une première observation à faire : les plantes du jardin et des jardins voisins, poussent elles facilement ?si oui, les Hydrangea pousseront probablement de même.
Le terrain est argileux,

il colle aux bottes : alléger avec 50% de compost bien dégradé ou de bon terreau universel l'emplacement du massif. L'enracinement ne se fera que mieux.
Le terrain est léger, sableux, pierreux, ou composé de mauvaise terre de remblai :

ajouter au moins 50 % d'un mélange de terreau + bonne terre végétale, afin de donner aux plantes toutes les chances d'un bon enracinement. Prévoir un arrosage facile.
Le terrain est calcaire

Creuser une fosse à l'emplacement du massif (10 à 15 fois le volume planté)

Le remplir avec un mélange de 50% de Terre de Bruyère et 50% de terreau

Ne pas mettre de bâche au fond, pour éviter la création d'un cuvette d'eau. les Hortensias et Hydrangea détestent l'eau stagnante.

Prévoir un arrosage en surface pour éviter que les racines descendent chercher l'eau en profondeur et se retrouvent en contact avec la terre calcaire.

Chaque année, rajouter en surface un mélange de 50% de Terre de Bruyère et 50% de compost ou de terreau de feuilles pour maintenir l'acidité.

NB : Les espèces Hydrangea quercifolia et paniculata supportent des sols légèrement calcaires

4) Comment planter ?
Pendant que l'on prépare le massif, faire tremper les mottes dans un seau d'eau afin qu'elles en soient bien imbibées.

   Planter à une distance de 60 à 80 cm en fonction de la grosseur de la plante.
   Le collet de la plante doit être au niveau du sol.
   Tasser régulièrement de manière à ne pas laisser de poches d'air dans le sol.
   Faire une cuvette autour des pieds pour que l'eau d'arrosage reste bien dans le massif.
   Arroser copieusement.

5) Quand planter les Hortensias et Hydrangea ?
Les 2 périodes les plus favorables pour la plantation des hortensias sont :
de début septembre jusqu'à l'automne, lorsque la terre est encore chaude. Pensez à pailler les plantes pour l'hiver. Au printemps suivant la plantation, vos hydrangea donneront déjà le meilleur d'eux-même.
   au début du printemps, après les derniers grands gels.

On peut aussi planter
en hiver en l'absence de gel les espèces les plus rustiques telles que Hydrangea paniculata, arborescens et certains serrata et macrophylla. (voir notre filtre de selection critère résistance au froid)
   en fin de printemps, à condition d'avoir un entretien régulier pendant l'été qui suit, notamment au niveau arrosage.

6) Vous aimez nos conseils ? vous appréciez la qualité de nos plantes !

Nous sommes producteurs, passionnés. C'est pourquoi nous aimons conseiller les jardiniers et vous faire découvrir la richesse du monde végétal. Sur notre boutique en ligne, vous trouverez plus de 150 variétés d'Hortensias et Hydrangeas que nous produisons sur notre exploitation à Ste Gemmes sur Loire, près d'Angers

Alors, Bienvenue dans le monde merveilleux des Hortensias, Hydrangeas Entrez ici !

Besoin d'aide complémentaire pour faire votre choix ? Laissez nous votre message ! nous essayerons d'y apporter la meilleure réponse.



source http://mag.plantes-et-jardins.com/conseils-de-jardinage/fiches-conseils/hortensias-hydrangeas-plantation-entretien
Hortensias (hydrangéas) : plantation, entretien

Chacun connaît les hortensias des jardins, parfois appelés "hortensia-boule", qui sont plus particulièrement appréciés dans les jardins de bord de mer. Hortensia bleu, hortensia rose, hortensia blanc... Il existe pourtant de nombreux autres genres d'Hydrangea ou hortensias, aux textures et aux fleurs plus fines, qui mériteraient de trouver une place de choix dans les jardins. On pense alors aux hortensias grimpants, hortensias paniculés, hortensias à feuilles de chêne… Tous ces arbustes caduques, à redécouvrir absolument, aiment la fraîcheur du jardin.

Comment planter vos hortensias?
Faites un trou dans le jardin de 0,5m sur 0,5m que vous remplirez à moitié de terre de bruyère puis de sable et de terre franche. Un substrat constitué uniquement de terre de bruyère ne conviendrait pas, car même s'il est acide, il est trop pauvre en nutriments. Les hortensias ont surtout besoin d'un sol riche en matière organique : apportez donc du terreau de feuilles à la plantation. Toutefois, ils supportent une terre légèrement calcaire. En ce qui concerne l'exposition, l'hortensia apprécie la mi-ombre. N'oubliez pas que les hortensias sont aussi très bien en pots ! En effet, ils embellissent votre balcon/terrasse avec sa double floraison pleine de charme et apportent du volume aux plantes annuelles souvent miniatures.

L'hortensia à feuilles de chêne ou Hydrangea quercifola supporte une ombre dense. Au nord de la Loire, ils préfèrent un soleil non brûlant. Ils n'aiment pas les hivers trop vigoureux.

Comment entretenir vos hortensias ?
- Arrosez copieusement et paillez en été, surtout pour les jeunes sujets. Cultivé en pot, l'hortensia réclamera même une immersion complète chaque matin pendant quelques minutes. Si l'arrosage n'est pas suffisant, les feuilles vont faner rapidement.
- N'hésitez pas à tailler l'hortensia pendant l'hiver sur la côte ouest où il prend une ampleur considérable. Ailleurs, contentez-vous de couper les fleurs fanées.
- Apportez chaque printemps de la poudre d'os et un peu de corne broyée. Les Hydrangea sont des arbustes voraces !
- Protégez en hiver la souche avec des feuilles mortes dans les régions froides.

Astuce : Si votre sol n'est pas suffisamment acide, les hydrangeas à fleurs bleues prennent un ton rosé. Faites-les bleuir en épandant du sulfate d'aluminium à leur pied, en avril.

Parasites et maladies des hortensias
Les maladies les plus courant chez les hortensias sont l'oïdium, qui provoque des duvets blancs sur la face inférieure des feuilles et des taches rouges sur feuilles et tiges, et la pourriture grise (Botrytis cinerea) qui touche toutes les parties aériennes de la plante. Pour lutter contre, coupez les organes atteints et pulvérisez du souffre s'il y a contagion. Epandez de la bouillie bordelaise si le problème ne se règle pas.
Concernant les insectes ravageurs de l'hortensia, les cochenilles et les araignées rouges sont les deux problèmes majoritaires. Les symptômes sont simples, pour les cochenilles, les feuilles sont couvertes d'amas blancs et bruns et pour les ariagnées rouges, les feuilles sont plombées avec un léger feutrage. Pour lutter efficacement contre utilisez des produits anti-cochenilles et anti-acariens efficaces.

Choix des variétés d'hortensias (sur le site)

Hortensias : conseils de paysagiste
Les hydrangeas se mêlent bien aux autres plantes de terre de bruyère. Ils constituent d'excellentes plantes pour tous les jardins de la côte ouest. Mais ils s'acclimatent aussi très bien au nord de la Loire. Contrairement aux idées reçues, les racines des hortensias n'endommagent pas les maçonneries s'ils sont placés contre un mur. N'hésitez plus ! Vos murs orientés au nord vont s'habiller de végétation avec des hydrangeas à leur pieds.



source http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/hydrangea.php3

Hydrangeas arbustifs
Le 9 mai 2014

Certains aiment le soleil et sa chaleur. Leurs inflorescences sont variées : boules géantes, larges épis ou aériennes pannicules. Leurs silhouettes aussi sont différentes, du petit arbuste étalé au grand sujet. Leurs floraisons crémeuses offrent un nouveau look au jardin. Découvrez Hydrangea arborescens, quercifolia et paniculata, des hortensias... pas comme les autres !

Les hydrangeas : une grande famille
Tout le monde connaît les plantureux hortensias aux grosses têtes rondes dans de somptueuses nuances de bleu, de rose, de violine…Que faire lorsque les conditions de sol ou de climat ne sont pas favorables ? Que faire aussi lorsque l'on a envie de végétaux un peu moins connus ?
Renoncer ? Ce n'est guère dans le tempérament du jardinier !
Heureusement, l’exploration de la grande famille ‘Hydrangea’ recèle des trésors peu ou mal connus. On y découvre nombre d'espèces sortant de l’ordinaire, aux floraisons estivales aussi somptueuses et durables que celles de leurs cousins mais aux exigences bien moindres et dont les silhouettes et floraisons sont fort différentes !

Lumineux et faciles à vivre
Arborescent, à panicule ou à feuille de chêne, ces hydrangeas pas comme les autres se démarquent par leurs teintes crémeuses du plus bel effet et offrent un nouveau look au jardin. Ils permettent de ponctuer de façon lumineuse, toute la belle saison, les massifs ensoleillés, les haies mélangées, la cour devant la maison ou la terrasse baignée de soleil. Ils se marient aussi bien avec des couleurs vives qu’ils adoucissent, que des camaïeux tendres qu’ils viennent compléter en beauté. Outre leurs valeurs esthétiques, ils montrent une adaptation à des conditions de culture très variées. Ils offrent une meilleure résistance au froid, à des sols plus ingrats, des chaleurs plus grandes, des expositions très ensoleillées…pourvu qu’on leur offre un sol qui reste frais en été ! La connaissance de nouveaux gestes (paillage, utilisation de rétenteurs d’eau, arrosage goutte-à-goutte) permet de satisfaire ce besoin sans tomber dans la corvée à une époque où on nous annonce de plus en plus fréquemment un été chaud, sec voire caniculaire!

Hydrangea arborescens : une splendeur pour sols difficiles
Vous désespérez de votre terre ingrate, le contraire de la terre humifère, fertile et fraîche censée plaire aux hortensias ? Réjouissez-vous ! Vous pouvez accueillir un hortensia à tête ronde un peu particulier : l’Hydrangea arborescens. Il se plait au soleil comme à la mi-ombre et a le grand mérite de se contenter souvent d’un sol peu accueillant pour la majorité des hydrangeas. Sa grande rusticité permet de l’installer même en montagne.

Notre scène coup de cœur, simple et moderne
Si les sphères énormes de cet hydrangea assurent à elles seules le clou du spectacle, elles méritent tout de même de la compagnie. Insufflez un air de modernité et de légèreté à la scène en associant l’arbuste (plusieurs si vous avez de la place) à des graminées (pennisetums, miscanthus, orge à crinière). Les nuances cuivrées, mordorées, ocre de ces dernières s’accordent bien à la nuance crème des têtes fleuries. Donnez de l’éclat coloré à la scène en complétant avec un ou deux rosiers remontants à fleurs orange vif ou jaune d’or.

Tendresse et générosité pour petit jardin de ville
Duo romantique
Jouez la partition végétale sur un mode tendre et romantique en associant l’arbuste avec un rosier anglais ou un rosier paysage à petites fleurs de couleur rose intense ou jaune pâle. Reposez les yeux et valorisez les floraisons avec un fond vert foncé de buis ou de lierre. Quelques bacopas (annuelles) ou impatiens claires peuvent venir éclairer la base du duo.

Il a des dimensions réduites et se plait sous l’ombrage d’arbres plus hauts ou … des immeubles voisins. Hydrangea arborescens est l’hôte de rêve de nos jardinets citadins.

Hydrangea paniculata : spectacle rapide pour jardin tout neuf
Vous avez un jardin tout neuf, envie d'avoir un massif fleuri en très peu de temps ou une haie libre et naturelle qui pousse vite ? Adoptez sans hésiter les h.paniculata car ils forment à toute vitesse de grands arbustes bien proportionnés et se couvrent d’épis de fleurs toute la belle saison, jusque tard dans l’automne. Ils supportent sans broncher le plein soleil et la mi-ombre comme les sols caillouteux ou sablonneux. Ils offrent une rusticité à toute épreuve qui permet de les accueillir partout. Des arbustes faciles à vivre à la floraison néanmoins raffinée et spectaculaire qui mériteraient de figurer en bonne place dans toutes les haies mélangées.

Haie en beauté toute l’année
Accompagnez votre hydrangea paniculata d’un arbuste persistant à feuillage foncé pour valoriser sa floraison claire et atténuer l’impact de ses rameaux nus en hiver. Le laurier-tin est l’allié de choix pour cela. Il sera le ‘pendant’ hivernal avec sa floraison en grappes blanches. De l’autre côté, mariez-le à un cornouiller à feuillage panaché de crème pour jouer avec la couleur des panicules. Les tiges dépouillées et rougissantes du cornouiller en hiver justifient ce choix pour une haie décorative toute l’année. Vous pouvez compléter la composition avec un lespedeza, un arbuste à grappes de fleurs estivales violines. Le violet s’accorde avec élégance et originalité aux teintes changeantes des hydrangea paniculata.

Hydrangea quercifolia : composition astucieuse pour petit jardin
L’hortensia à feuilles de chêne offre tant d'atouts qu'il fait partie des indispensables à cultiver en pot lorsqu’on manque de place. Ecorce, silhouette, feuillage, floraison... chez lui, tout est digne d’intérêt. Il supporte la chaleur mieux que les autres hydrangeas pourvu que son substrat reste frais, il est donc la solution hortensia des terrasses bien exposées ! Si votre balcon est un peu trop ombragé, pas de souci, ses feuilles deviendront énormes !
Grosse potée pour décor longue durée

Offrez à votre protégé une potée de belle taille en terre cuite ou vernissée colorée. Tapissez la surface du substrat avec une plante couvre-sol facile (lysimachia, lamier, ajuga…). Associez-lui une grimpante (dans le même pot s’il est vaste ou à côté). Une clématite viticella pourpre est parfaite pour le contraste de la couleur et de la taille des fleurs. L’ossature de l’hydrangea peut servir de support aux tiges de la clématite. Une troisième potée de hostas unis, d’euphorbes arbustives ou de bambous si vous avez de la place apportera la note de vert bénéfique à l’ensemble.

Les clefs du succès
Chacun sa place
hydrangea à feuilles de chêne
Nos trois espèces d’hydrangeas se plaisent au soleil comme à la mi-ombre pourvu que le sol reste frais. Evitez-leur l’ombre totale qui nuit à la floraison mais aussi les expositions trop brûlantes qui peuvent griller les feuillages (mur sud qui réverbère la chaleur).
Si H.paniculata supporte aisément le vent et les embruns, évitez les courants d’air à H.quercifolia. Ce dernier craint aussi les gelées tardives qui peuvent endommager les bourgeons à fleurs portées par les rameaux âgés de 2 ans. Offrez-lui une exposition ouest pour limiter les écarts de température. De plus, un éclairage rasant en fin d’après-midi favorise nettement sa floraison.

A la bonne distance
Comptez 2 m d’espace vital autour du grand H.paniculata et 1 à 1,5 m pour les H.quercifolia et arborescens selon l’effet désiré.

Soignez la plantation
Plantez votre arbuste de préférence en automne hormis en climat froid où il est préférable d’attendre le début du printemps. La présentation en conteneur permet une plantation toute l’année en dehors des périodes de gel ou de forte chaleur. Si vous l’installez pendant la belle saison, veillez à bien suivre les arrosages pour assurer la reprise.
Ameublissez le sol en profondeur et profitez-en pour améliorer sa structure. S’il est plutôt léger et retient peu l’humidité, apportez-lui un bon terreau de feuilles ou un terreau type rosiers qui lui donnera de la consistance. Si votre terre est de tendance compacte et asphyxiante car elle retient l’eau en hiver, allégez-la avec du sable grossier (pas du fin, sinon, attention au béton !!) et du terreau pour plantes acidophiles. Dans les deux cas, ajoutez un peu de fumure organique ou du compost bien mûr pour favoriser la reprise. Aménagez un trou d’un volume double au moins à celui de la motte. Humidifiez cette dernière dans un seau d’eau jusqu’à ce que plus une bulle d’air ne remonte à la surface, signe que le substrat autour des racines est parfaitement réhydratée. Terminez par un arrosage copieux.

Des croissances différentes
H.paniculata et H.arborescens ont des croissances rapides. Soyez patient avec H.quercifolia qui met plus de temps à s’installer mais il en vaut la peine !.

Arrosez en douceur
L’arrosage au goutte à goutte, avec un tuyau poreux ou un système tuyau-goutteur, est idéal car il assure une humidité optimale tout en étant économique. Arrosez copieusement et en profondeur plutôt que souvent mais superficiellement. Lorsque l’été est particulièrement caniculaire, vous pouvez doucher le feuillage de vos hydrangeas dès le soir venu.

Encouragez la générosité de ces gourmands
Chaque début de printemps, fertilisez votre hydrangea avec de l’engrais spécial arbustes fleuries ou spécial terre de bruyère. Apportez toujours les engrais sur un sol bien humide pour éviter de brûler les racines superficielles. Si vous paillez votre plante avec des matériaux qui se décomposent en enrichissant le sol, apportez ces fertilisants seulement tous les deux ans. Il vaut mieux éviter les excès d’azote qui favorisent les feuillages au détriment des fleurs et rendent les tiges ‘molles’ donc plus sensibles à la casse.

Une taille en souplesse
Bon à savoir
H.arborescens et H.paniculata peuvent être taillés en fin d’hiver et fleurir tout de même en été car leurs fleurs se forment sur le bois de l’année. Par contre, tailler H.quercifolia compromet la floraison estivale car il fleurit sur le bois de l’année précédente.

Vous pouvez vous passer de tailler ces hydrangeas. Ils y gagnent en liberté (et vous aussi !) et en naturel. Les inflorescences fanées sont décoratives pendant tout l’hiver surtout lorsque le givre ou la neige les couvre. Il est bon tout de même de nettoyer en fin d’hiver le bois mort, les tiges grêles ou abîmées. Profitez-en pour renouveler la ramure et aérer la silhouette en coupant à ras les branches âgées, reconnaissables à leur écorce foncée et crevassée.
Si vous souhaitez limiter l’encombrement, taillez sur les côtés pour limiter l’étalement des arbustes.

Des fleurs géantes grâce au sécateur
SOS fleurs trop lourdes
Il peut s’avérer utile de tuteurer les fleurs lourdes d’Annabelle avec des ramilles de noisetier plantées en couronne autour de l’arbuste. Les deux premières années, tuteurez ou supprimez carrément certains rameaux portant des inflorescences trop pesantes de certains H. quercifolia à fleurs doubles. Les rameaux jeunes, pas encore assez costauds, peuvent casser sous le poids !

H.arborescens et H.paniculata offrent des inflorescences plus grosses encore lorsqu’on taille de moitié leurs rameaux en fin d’hiver, juste avant la montée de la sève. Taillez toujours au-dessus d’une belle paire de bourgeons.

Bien dans son pot
H.quercifolia et H.arborescens peuvent aisément figurer en bonne place sur la terrasse. H.paniculata nécessite un bac de grande taille vu ses dimensions. Réservez-le plutôt à la pleine terre.
Soignez la plantation en pot, le spectacle futur sera à la hauteur de l’attention portée à cette étape. Choisissez un grand pot (au moins 40 cm de diamètre) plus large que profond car l’enracinement de l’hydrangea est horizontal. Offrez-lui un substrat assez argileux mais bien drainant : mélangez par moitié un terreau type rosiers et un autre de type plantes acidophiles, le tout enrichi d’un engrais organique de fond.

En pot, je jardine responsable
Prévoyez de mêler à votre terre des billes ou granulés de rétention d’eau (ils ressemblent à du gros sel). Ces granulés miracles absorbent chacun jusqu'à 500 fois leur masse en eau ! Ils vont vous permettre de diminuer par deux la fréquence d’arrosage. Car le talon d’Achille de l’hydrangea en pot, c’est l’arrosage ! Au lieu d’arroser quotidiennement en été, un à deux arrosages par semaine vont suffire. Paillez la surface du substrat pour limiter encore l’évaporation de l’eau et placez une soucoupe large sous la potée.

Protégez-le des courants d’air et offrez-lui la protection d’un mur en le rapprochant de l’habitation en hiver. En climat très rigoureux, protégez les racines plus sensibles qu’en pleine terre en emmaillotant le pot dans du plastique à bulle.
Fertilisez au printemps en paillant avec plusieurs centimètres de fumure organique (type Or Brun). Au bout de quelques années, votre hydrangea manifestera peut-être des signes de fatigue, de vigueur moindre : moins de fleurs, feuilles et inflorescences plus petites. Il suffit de changer la terre en le rempotant dans un substrat tout neuf, au début du printemps avant le redémarrage de la végétation. Si votre potée est déjà très volumineuse, contentez-vous de surfacer en changeant une dizaine de centimètres de terreau de surface. Décapez la terre avec un couteau en prenant garde aux racines superficielles.

>> Lire aussi : Hortensia : les différentes formes
source http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/differentes-formes-hortensia-hydrangea,1379.html

Tout le monde connaît l’hortensia et ses grandes inflorescences en boule mais il existe d'autres formes d'Hydrangea beaucoup moins connues et qui mériteraient pourtant qu'on leur accorde plus de place dans nos jardins.

Hydrangea macrophylla : l'hortensia classique du jardin de nos grands-mères
Cultivé depuis des siècles comme plante ornementale, l'hortensia est une plante originaire des régions côtières du Japon et introduite en Europe à la fin du XVIIIe siècle. C'est un arbuste au feuillage caduc et au port arrondi. Sa taille est variable selon les variétés et les conditions de culture : moins d'un mètre d'envergure et de hauteur pour les plus petits, plus de deux mètres pour les plus imposants. Très facile à cultiver, il demande cependant une situation abritée, un sol acide ou neutre (surtout pas calcaire),  une exposition lumineuse sans excès (la mi-ombre est préférable au plein soleil, surtout au sud de la Loire) et des apports en eau réguliers. Les boutons floraux sont sur le bois de l'année précédente, c'est pourquoi ils ne doivent pas être taillés et redoutent les gelées tardives printanières qui risquent de les détruire. Pour ces raisons, l'hortensia donne le meilleur de lui même dans les régions au climat océanique. Mais il existe de nombreux cultivars très robustes qui se plaisent presque partout en France. Les fleurs sont sensibles au pH du sol et à la présence d'aluminium, ce qui explique qu'un même cultivar peut fleurir en bleu, en mauve ou en rose. On distingue deux types d'inflorescences :

- les inflorescences en boule (les fleurs forment une sphère) : 'Alberbrucht', 'Ayesha', 'Bichon', 'Bodensee', 'Bouquet Rose', 'La Marne', 'Madame Emile Mouillère', 'Merveille Sanguine', 'Mousseline', 'Tovelit', 'You and Me Together'
Agrandir l'image

- les inflorescences à tête plate (toutes les fleurs sont sur un même plan) : 'Blaumeise', 'Blue Wave', 'Izu-No-Hana', 'Kardinal', 'Libelle', 'Mousmee', 'Tokyo Delight', 'You and me Forever'
Hydrangea serrata : l'hydrangéa des montagnes japonaises
Agrandir l'image

Très proche de l'Hydrangea macrophylla, le 'serrata' est quant à lui un hydrangea de montagne, ce qui le rend beaucoup moins sensible aux gelées tardives. Il peut donc être cultivé avec succès dans toutes les régions, à condition de ne pas être exposé au soleil pendant les heures les plus chaudes de la journée. Il est aussi généralement plus petit. En dehors de ces particularités, il a les mêmes besoins que les hortensias et ses fleurs peuvent changer de couleur également.  

- les inflorescences en boule : 'Belladonne', 'Graciosa', 'Preziosa', 'Warabe'

- les inflorescences à tête plate : 'Avelroz', 'Beni Yama', 'Blue Bird', 'Blue Deckle', 'Grayswood', 'Kurenai', 'Oamacha', 'Santiago', 'Shirotae', 'Stellata Rosea', 'Tiara', 'Veerle', 'Yezohensis'

Hydrangea paniculata : l'hydrangéa paniculé
Très faciles à cultiver, ces hydrangéas sont peu exigeants : ils peuvent être taillés sans conséquence pour la floraison et acceptent tout type de sols, en dehors des sols trop lourds qu'il faudra bien drainer. Ils prospèrent en situation lumineuse, et tolèrent même les épisodes de sécheresse. Les hampes florales en forme conique peuvent être énormes. D'abord blanches en été, elles virent en rose, vert amande, ou même rouge à l'automne. L'arbuste adulte peut dépasser deux voire trois mètres.

Quelques cultivars : 'Big Ben', 'Brussels Lace', 'Diamant Rouge', 'Early Sensation', 'Great Star', 'Limelight', 'Melody', 'Phantom', 'Pink Diamond', 'Pinky-Winky', 'Vanille-Fraise'

Hydrangea involucrata : l'hydrangéa à boutons de pivoine
Beaucoup moins connu, cette autre espèce japonaise est pourtant magnifique et facile à cultiver en situation d'ombre claire. Relativement petite (80 cm à 1,20 m en tous sens), la plante porte de grandes feuilles allongées et pubescentes vert émeraude. Les boutons floraux apparaissent à partir de juillet sur le bois de l'année. Ils sont enveloppés de bractées, ce qui leur donne l'aspect des boutons de pivoine. L'éclosion est spectaculaire et révèle une magnifique inflorescence très légère blanche, verdâtre, rose ou bleue. Comme la plupart des hydrangéas, les fleurs sèchent à l'automne et restent très décoratives et lumineuses.

Hydrangea arborescens : l'hortensia de Virginie
Voici probablement l'espèce d'Hydrangea la plus facile à cultiver. Cet arbuste originaire d'Amérique du Nord présente un port droit et drageonne énormément pour former une touffe ample et gracieuse. Il se plaît dans tout type de sol et peut être taillé voire même rabattu au début du printemps car il fleurit sur le bois de l'année. Il produit en été des inflorescences globuleuses blanches, devenant vert amande ou rose en séchant. La variété ‘Annabelle’ est devenue un classique dans les jardins. Elle se distingue par ses énormes bouquets de fleurs couleur crème très spectaculaires.

Hydrangea quercifolia : l'hydrangéa à feuilles de chêne
L'hortensia à feuilles de chêne vaut autant pour son feuillage que pour ses fleurs et reste décoratif  toute l'année. Originaire du sud-est des Etats-Unis, c’est un arbuste facile à cultiver pour peu qu'on prenne garde à l'installer dans un sol parfaitement bien drainé car il ne supporte pas les excès d’eau ! En été, de grandes panicules apparaissent sur les rameaux de deux ans. D’abord verdâtres, puis crème et finalement blanc pur, elles rosissent en fin d’été. Le feuillage est très singulier et fait penser à des feuilles de chêne géantes. Vert franc pendant l'été, il prend de magnifiques couleurs flamboyantes pendant l’automne et reste sur les rameaux pendant tout l'hiver.

Hydrangea aspera : l'hydrangéa à feuilles velues
Ce grand arbuste asiatique peut dépasser facilement les deux mètres de hauteur. Les jeunes rameaux et les grandes feuilles vert sombre sont couverts de poils, donnant à la plante un aspect duveteux. Cet hydrangea doit être cultivé en sol bien drainé et frais, en situation abritée, ombragée mais lumineuse. Il faut éviter de le tailler car les boutons floraux se forment sur les rameaux de deux ans. Les inflorescences apparaissent l'été. Elles sont pour la plupart composées d’un cœur de fleurs mauves entouré de quelques fleurs stériles blanches.

Les hydrangéas grimpants
Plusieurs espèces d'Hydrangea peuvent être nommées « hortensias grimpants ». Ce sont des lianes très appréciées pour fleurir une zone ombragée. Elles s'accrochent à leur support grâce à des racines-crampons et produisent une magnifique floraison au charme champêtre en été. Hydrangea petiolaris, l'espèce la plus répandue, porte un feuillage caduc qui vire au jaune doré en automne avant de tomber et de dévoiler la magnifique architecture des rameaux. Il existe aussi des espèces au feuillage persistant mais elles sont moins rustiques et doivent être réservées aux régions à climat doux.





Dernière édition par Libellule le Ven 11 Aoû 2017 - 0:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Hydrangea / Hortensia   Lun 26 Oct 2015 - 0:34

source http://arrosoirs-secateurs.com/Hydrangea-petiolaris-hortensia
Nom commun : Hortensia grimpant.
Origine : : Russie, Taïwan, Corée, Japon
Famille : : Saxifragacées
Caractéristiques : : Vigoureuse plante grimpante ligneuse pouvant atteindre 15 m de haut (dans nos jardins on se contentera de beaucoup moins).
Il s’accroche par des racines aériennes en forme de crampon.
Feuilles caduques, vert foncé et brillantes, ovales et dentées.
Avec l’âge, les tiges ont un aspect crevassé original.
Floraison : : Fleurs blanc crème réunies en corymbes aplatis de 15 à 25 cm de diamètre.
Les fleurs du centre fertiles sont entourées de quelques fleurs stériles sur le pourtour.
La floraison a lieu en juin et se termine début juillet.

EXIGENCES DE CULTURE
Sol : : Frais, bien drainé, humifère (riche).
PH neutre et accepte le calcaire (ne le cultivez pas dans un sol acide comme les autres hydrangea.
Exposition : : Mi-ombre à l’abri des vents froids et desséchants.
C’est la plante idéale pour une exposition nord
Rusticité : : Excellente (- 25°C)

PLANTATION
A l’automne dans une terre préalablement enrichie de fumier décomposé, de terreau et de tourbe.
Bien plaquer les branches sur le support (mur, tronc d’arbre) mais ce sont les nouvelles branches qui s’y accrocheront.
Les jeunes plantes demandent 2 à 3 ans pour vraiment démarrer

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS
Paillez le sol régulièrement pour que le sol reste bien frais(compost...)
Les premières années
- Veillez à ce que le sol reste bien frais. Si nécessaire, l’été arroser copieusement une fois par semaine.
- Veillez à ce que les branches restent bien plaquées sur le support.

TAILLE
Contentez-vous d’ôter les fleurs fanées et supprimer les pousses faibles ou abîmées en mars.
On pourra, au bout de quelques années si nécessaire, limiter la végétation en faisant une taille de rajeunissement après la floraison.
Cette taille consistera à diminuer son épaisseur car, avec les années, il pourra s’écarter d’au moins 1 m de son support.
Rabattre les tiges d’au moins la moitié.

ENNEMIS
Généralement aucun mais on peut avoir : des attaques
- de pucerons sur les jeunes pousses au printemps,
- de chlorose en sol calcaire (les feuilles deviennent jaune entre les nervures),
- d’oïdium (feutrage blanchâtre sur les feuilles).
Attention aux limaces sur les jeunes feuilles au printemps.

MULTIPLICATION
Boutures herbacées en été sur de jeunes pousses latérales placées à mi-ombre sous châssis froid.

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS
Plantez le
- au pied d’un mur (maison, vieille cabane...) exposé au nord
- au pied d’un arbre adulte dont le diamètre du tronc est déjà assez important. Il pourra s’accrocher sur l’écorce et ensuite coloniser l’arbre. C’est particulièrement intéressant pour donner une seconde vie à un arbre mort (cerisier, chêne...)
- en couvre-sol.
Dans tous les cas, l’accompagner de plantes de mi-ombre (hostas, fougères, rodgersia...)

SI VOUS AIMEZ, VOUS AIMEREZ
Le Schizophragma hydrangeoides originaire du Japon. Il est proche de l’hydrangea.
C’est, comme H. petiolaris, une plante grimpante de 10 m maximum qui s’accroche par ses racines aériennes au feuillage caduque et aux fleurs blanc crème.
A la différence de H. petiolaris, les fleurs stériles ne comportent qu’une seule grande bractée ovale au lieu de 4.
Même exposition, mêmes utilisations.

NOTES PERSONNELLES
Indispensable pour mettre en valeur un mur au nord.
Sa floraison est superbe en juin mais son feuillage est décoratif du printemps à l’automne.
Etonnant que, même en Bretagne, il ne soit pas plus utilisé.

LE PLUS : Hydrangea grimpant
LE MOINS : caduc



Boutures et autre
ICI



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Hydrangea / Hortensia   Ven 11 Aoû 2017 - 0:04

source http://www.rustica.fr/articles-jardin/arbres-et-arbustes/hortensias-et-autres-hydrangeas-hydrangea-sp,4605.html
Hortensias et autres hydrangéas (Hydrangea sp.)
Les hortensias, ces arbustes familiers aux fleurs en boules colorées, ne représentent que la partie émergée d'un genre Hydrangea riche en nombreuses espèces et variétés tout aussi précieuses et adaptables pour décorer nos jardins.

Fiche technique

Type de plante : arbuste ou plante grimpante
Dimensions : de 0,40 à 5 m (grimpant)
Multiplication : bouturage ou marcottage
Plantation : toute l'année
Floraison : de juin à septembre
Exposition : ombre légère à mi-ombre
Sol : souple, humifère, plutôt neutre ou acide
Arrosage : réguliers en été
Rusticité :  très rustique sauf en moyenne ou haute montagne

Conditions de culture
Les hortensias apprécient les terres souples, riches en humus, restant fraîches en été, ainsi que des situations protégées des grands froids et vents ainsi que des gelées tardives. Une bonne hygrométrie atmosphérique explique leur plein épanouissement en régions maritimes, comme le Pays Basque, la Bretagne ou la Normandie. Evitez de planter les formes sensibles aux gelées tardives (Hydrangea macrophylla ou hortensias principalement) au soleil levant. En général, mieux vaut aussi les placer de sorte qu'ils ne souffrent pas du soleil brûlant de la mi-journée.

Multiplication
Le bouturage est aisé après prélèvement de rameaux aoûtés, en fin d'été ou en vert, en avril-mai. Placez en pot, à mi-ombre.
Le marcottage se pratique au printemps sur les branches basses et produit des plantes à affranchir au bout d'un an.
Lire aussi notre article détaillé "Bouturer l'hortensia"
http://www.rustica.fr/articles-jardin/arbres-et-arbustes/bouturer-l-hortensia,1491.html

Plantation de l'hydrangéa
Choisissez des plantes robustes de pépinière, non forcées (fleuries à contre-saison). Mélangez moult matières organiques, fumier décomposé, terreau ou terre de bruyère, compost-maison ainsi qu'un engrais organique à la terre de remblai du grand trou (au moins deux fois la grosseur de la motte). Lacérez la base de la motte pour encourager les racines à explorer la terre alentour. Arrosez d'abondance jusqu'à complète reprise.

Planter l'hortensia
source http://www.rustica.fr/articles-jardin/arbres-et-arbustes/planter-l-hortensia,1529.html

Arrosage
En cas de sécheresse, maintenir la terre fraîche, mais sans excès. Arrosez de préférence au pied, peu souvent, mais en grande quantité pour initier un enracinement profond.

Engrais et fertilisation
Apportez chaque printemps une rasade d'engrais organique à incorporer légèrement en surface

Entretien
Prévoyez un paillis afin de limiter les mauvaises herbes et de maintenir le sol frais. Renouvelez – le chaque année en automne ou au printemps. Idéalement, apportez en automne du fumier de cheval.

Maladies et ravageurs
En situation confinée, l'apparition de cochenilles est possible. Luttez en pulvérisant une huile de colza qui les étouffera. La fumagine est plus rare et consécutive à une attaque de pucerons. Elle forme une couche opportuniste de "suie" sur le feuillage. Lavez celui-ci avec une solution de savon mou.
Le botrytis (poudre grise) apparaît en cas d'humidité excessive. L'oïdium (feutrage blanc) sévit parfois en cas de sécheresse estivale. Un poudrage au soufre en aura raison. Une bonne aération des touffes par une taille appropriée est toujours salutaire.
Prenez garde aux ravages occasionnés par les lapins, quitte à protéger les touffes d'une gangue de grillage. De même, des dégâts sont possibles sur les jeunes plantes laissées à l'appétit des limaces et escargots.

Taille de l'hortensia
En hiver, la suppression de quelques branches parmi les plus vieilles et ramifiées permet de régénérer les touffes. Supprimez aussi le bois mort et les rameaux malades. Réservez la taille systématique de tous les rameaux aux variétés d' Hydrangea paniculata.

"Tailler l'hortensia"
http://www.rustica.fr/articles-jardin/arbres-et-arbustes/tailler-l-hortensia,1593.html

Floraison des hortensias
S'étalant de juin à septembre, son attrait sera prolongé jusqu'en hiver si vous prenez soin de laisser faner sur pied les inflorescences qui, le plus souvent, changent de couleurs. Elles assument ainsi une présence automnale incomparable, surtout en ce qui concerne les variétés de macrophylla et de serrata.

Bon à savoir : les inflorescences des hydrangéas sont composées de deux sortes de fleurs: les fertiles et les stériles. Les premières sont minuscules et se développent une mousseline au centre des inflorescences; les stériles, plus décoratives, se déploient en périphérie. Cet agencement est d'autant plus visible dans les formes dites en "bonnet de dentelles" ou "lacecap" aux têtes plates, graphiques et ouvragées. Chez les hortensias classiques, les inflorescences montrent des têtes rondes, en boule.
Pour les espèces paniculata et quercifolia, les inflorescences rappellent plutôt celles des lilas, car ce sont des panicules pyramidales.

Espèces et variétés
- Hydrangea arborescens forme de beaux buissons très rustiques qui tolèrent un sol peu calcaire, voire un peu argileux. Les feuilles sont glabres et les inflorescences en boule, blanches verdissant à épanouissement. 'Grandiflora' expose un port souple et gracieux. Chez 'Annabelle', les bouquets sont très gros, énormes chez 'Incrediball'. Tout nouveau, 'Invicibelle' en est une version à fleurs roses. Comptez 1,50 m en tous sens.

- Hydrangea aspera 'Sargentiana', 2 m., est aristocratique avec ses grandes feuilles allongées, velues et râpeuses formant un bosquet imposant. Les bourgeons rebondis et velus donnent naissance en fin juillet-août à de grandes fleurs plates d'un bleu divin. Aspect exotique incomparable. Pour situation bien abritée.

- Les vrais hortensias ou Hydrangea macrophylla forment des touffes compactes, hautes de 0,40 à 2,50 m selon les variétés, garnies de feuilles inermes. Les fleurs sont de type bonnet de dentelles ou bien en boules compactes et exposent des couleurs variées, allant du blanc au bleu en passant par les roses et rouges. Souvent les couleurs varient au cours de l'épanouissement et de la fanaison, un des traits caractéristiques de la série 'Hovaria'. De même l'acidité du sol contribue à faire bleuir les variétés les plus adaptées qui, en sol plus calcaire tournent plutôt au rouge. Les coloris bleus, les plus recherchés, sont obtenus en terre riche et acide, éventuellement en apportant un produit bleuissant à base d'alun. Sinon, distribuez, au pied, de l'ardoise pilée. Préférez l'arrosage à l'eau de pluie à l'eau du robinet si elle est trop "dure" (calcaire).

Parmi les variétés particulièrement recommandables à fleurs en boule, citons: 'Mme Emile Mouillère', fleurs en boule blanches, vigoureux;  'Générale Vicomtesse de Vibraye', bleu, plantureux, 'Tovelit', nain, de 80 cm, à fleurs violettes; 'Marie Claire', rose clair, 'Hörnli', nain de 40 cm, rouge; 'Merveille Sanguine' pourpre à feuillage pourpré, 'Ayesha' est une variété originale bleue ou rose selon le terrain, aux inflorescences évoquant le lilas. Parmi les variétés à fleurs plates: 'Mariesii', blanc à cœur bleu; 'Bluebird', bleu; 'Geoffrey Chadbund', pourpre; avec l'original 'Hovaria Feu d'Artifice', disponible en blanc ou rose, les fleurs externes, stériles sont doubles.
De nouvelles variétés proposées en divers coloris sous la marque 'Forever and Ever' ont été introduites et sont prisées, car elles sont capables de fleurir sur le bois de l'année. Ceci leur permet de donner des fleurs sur le bois de l'année si les rameaux et bourgeons issus de la pousse précédente sont endommagés par les gelées tardives.

- Hydrangea quercifolia, l'hortensia à feuilles de chêne, se présente en touffe compacte, aux feuilles velues et râpeuses, vertes devenant pourpre en automne. Dès août, les inflorescences en panicules retombantes sont blanches et rosissent souvent à l'épanouissement. Bouquets simples chez 'Snow Queen' ou doubles et pendants chez 'Snow Flake' ou bien 'Harmony', spectaculaire.

- Hydrangea paniculata est aussi assez tolérant au calcaire et à l'argile si la terre est humifère. D'un port plutôt dressé, jusqu'à 4,50 de hauteur, plus souvent 2 m. , les buissons portent haut des inflorescences pyramidales blanches, passant au rose ou au vert. Ils supportent bien une taille printanière de moitié des branches. 'Grandiflora', à fleurs blanches se ponctuant de rose est un  classique; chez 'Burgundy Lace', les fleurons deviennent progressivement mauves en automne; 'Great Star' montre des fleurs stériles joliment étoilées alors que chez 'Limelight', elles demeurent longtemps vertes, puis blanches et roses. 'Vanille – fraise' est apprécié pour ses inflorescences panachées, blanches et roses.

- Hydrangea anomala ssp. petiolaris. Cette espèce à port grimpant se hisse sur les supports plats (mur, palissade, tronc) par ses racines aériennes. Les feuilles vertes se colorent de jaune d'or en automne et les fleurs en bonnets de dentelles, blanches, s'épanouissent dès juin. Hauteur jusqu'à 5 m.

- Hydrangea serrata est proche des macrophyllas, mais présente un port plus petit et compact, aux fleurs parfois bicolores, en bonnets de dentelles. Les feuilles sont souvent colorées de pourpre comme dans 'Grayswood', haut de 2,50 m. fleurissant dès juin, blanc devenant rouge bordeaux et éclairé d'une mousseline centrale bleutée. 'Blue Deckle', bleuté,  qui fleurit deux fois l'an; 'Klaveren', rose; 'Preciosa'  rose puis cramoisi; 'Santiago', bleu vif.


Par Philippe FERRET  



Encore quelques liens

http://lecomptoirdeshydrangea.com/

Bienvenue sur le site du ' Jardin des Hortensias ' Collection Shamrock, la plus grande collection au monde d'hydrangéas, 1200 variétés différentes.
http://www.hortensias-hydrangea.com/

Les hydrangeas paniculata sont pour la plupart originaires d'Amérique du Nord. Considérés comme arbustes grâce à leurs ports en 'pyramide inversée', .
http://www.hortensias.fr/hydrangea-paniculata-c4.html

Situé à Taupont, la pépinière y fait pousser depuis 1988 toute une collection d'hydrangea. Sur plus de treize hectares,
http://www.hortensias.fr/

http://www.aujardin.info/plantes/hydrangea-arborescens.php
http://www.aujardin.info/plantes/hortensia_grimpant.php

source http://www.pepinieres-minier.fr/plantes.php?target=hortensia
Hydrangea – Famille des Saxifragacées
D'un point de vue botanique, le terme ''Hortensia'' est impropre : le genre auquel appartient ce groupe de végétaux est HYDRANGEA. Cependant, dans de nombreux pays, le nom ''Hortensia'' est très connu et généralement utilisé pour l'espèce Hydrangea macrophylla, la plus répandue. Nous n'avons pas voulu déroger à cet usage et conservons le nom d'Hortensia aux seuls Hydrangea macrophylla.

http://www.jardindupicvert.com/4daction/w_partner/hortensia_bleu_hydrangea_macrophylla.11485

http://theenchantedhome.co/2012/06/30-heavenly-reasons-that-i-love.html/

http://billiemakesahome.info/?p=1141

http://nature.jardin.free.fr/2012/hydrangea-aspera.html



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Hydrangea / Hortensia   Ven 11 Aoû 2017 - 0:05

source http://arrosoirs-secateurs.com/Hydrangea-petiolaris-hortensia
Nom commun : Hortensia grimpant.
Origine :  : Russie, Taïwan, Corée, Japon
Famille :  : Saxifragacées
Caractéristiques :  : Vigoureuse plante grimpante ligneuse pouvant atteindre 15 m de haut (dans nos jardins on se contentera de beaucoup moins).
Il s’accroche par des racines aériennes en forme de crampon.
Feuilles caduques, vert foncé et brillantes, ovales et dentées.
Avec l’âge, les tiges ont un aspect crevassé original.
Floraison :  : Fleurs blanc crème réunies en corymbes aplatis de 15 à 25 cm de diamètre.
Les fleurs du centre fertiles sont entourées de quelques fleurs stériles sur le pourtour.
La floraison a lieu en juin et se termine début juillet.

EXIGENCES DE CULTURE
Sol :  : Frais, bien drainé, humifère (riche).
PH neutre et accepte le calcaire (ne le cultivez pas dans un sol acide comme les autres hydrangea.
Exposition :  : Mi-ombre à l’abri des vents froids et desséchants.
C’est la plante idéale pour une exposition nord
Rusticité :  : Excellente (- 25°C)

PLANTATION
A l’automne dans une terre préalablement enrichie de fumier décomposé, de terreau et de tourbe.
Bien plaquer les branches sur le support (mur, tronc d’arbre) mais ce sont les nouvelles branches qui s’y accrocheront.
Les jeunes plantes demandent 2 à 3 ans pour vraiment démarrer

ENTRETIEN AU FIL DES SAISONS
Paillez le sol régulièrement pour que le sol reste bien frais(compost...)
Les premières années
- Veillez à ce que le sol reste bien frais. Si nécessaire, l’été arroser copieusement une fois par semaine.
- Veillez à ce que les branches restent bien plaquées sur le support.

TAILLE
Contentez-vous d’ôter les fleurs fanées et supprimer les pousses faibles ou abîmées en mars.
On pourra, au bout de quelques années si nécessaire, limiter la végétation en faisant une taille de rajeunissement après la floraison.
Cette taille consistera à diminuer son épaisseur car, avec les années, il pourra s’écarter d’au moins 1 m de son support.
Rabattre les tiges d’au moins la moitié.

ENNEMIS
Généralement aucun mais on peut avoir : des attaques
- de pucerons sur les jeunes pousses au printemps,
- de chlorose en sol calcaire (les feuilles deviennent jaune entre les nervures),
- d’oïdium (feutrage blanchâtre sur les feuilles).
Attention aux limaces sur les jeunes feuilles au printemps.

MULTIPLICATION
Boutures herbacées en été sur de jeunes pousses latérales placées à mi-ombre sous châssis froid.

ASSOCIATIONS ET UTILISATIONS
Plantez le
- au pied d’un mur (maison, vieille cabane...) exposé au nord
- au pied d’un arbre adulte dont le diamètre du tronc est déjà assez important. Il pourra s’accrocher sur l’écorce et ensuite coloniser l’arbre. C’est particulièrement intéressant pour donner une seconde vie à un arbre mort (cerisier, chêne...)
- en couvre-sol.
Dans tous les cas, l’accompagner de plantes de mi-ombre (hostas, fougères, rodgersia...)

SI VOUS AIMEZ, VOUS AIMEREZ
Le Schizophragma hydrangeoides originaire du Japon. Il est proche de l’hydrangea.
C’est, comme H. petiolaris, une plante grimpante de 10 m maximum qui s’accroche par ses racines aériennes au feuillage caduque et aux fleurs blanc crème.
A la différence de H. petiolaris, les fleurs stériles ne comportent qu’une seule grande bractée ovale au lieu de 4.
Même exposition, mêmes utilisations.

NOTES PERSONNELLES
Indispensable pour mettre en valeur un mur au nord.
Sa floraison est superbe en juin mais son feuillage est décoratif du printemps à l’automne.
Etonnant que, même en Bretagne, il ne soit pas plus utilisé.

LE PLUS : Hydrangea grimpant
LE MOINS : caduc



Boutures et autre
ICI



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hydrangea / Hortensia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hydrangea / Hortensia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: ARBUSTES-
Sauter vers: