Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Liens sur les Fougères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Moa

avatar

Messages : 534
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Liens sur les Fougères   Ven 7 Oct 2011 - 22:34



source https://fr.wikipedia.org/wiki/Filicophyta
Filicophyta
Fougères

Les fougères ou Filicophytes (Filicophyta) forment une sous-division de cryptogames vasculaires. Elles comportent environ 13 000 espèces, le plus grand embranchement végétal après les angiospermes. On rencontre environ les trois quarts des espèces dans les régions tropicales et une bonne proportion de ces fougères tropicales est épiphyte. Leurs modes de reproduction les confine dans les milieux humides.

L'ancienne division (paraphylétique) des ptéridophytes (Pteridophyta) comprend, outre les fougères proprement dites, les psilophytes (Psilophyta) qui sont aujourd’hui rapprochées des ophioglossophytes, mais aussi les sphénophytes et les lycophytes.

Classification
Règne Plantae
Sous-règne Tracheophyta
Division Pteridophyta

Description
Morphologiquement, le sporophyte des fougères présente une assez grande diversité. Certaines fougères arborescentes peuvent dépasser 20 m de hauteur, mais leur stipe ne présente pas de croissance secondaire en épaisseur.
Le sporophyte est la fougère telle que nous la connaissons. Le gamétophyte est une génération indépendante, qui prend la forme d'une lame aplatie de taille réduite, appelée prothalle, qui disparaît au cours de la croissance du sporophyte. La plupart des fougères actuelles sont isosporées, c'est-à-dire que le sporophyte ne donne qu'une seule sorte de spores asexuées qui, après germination, produisent le prothalle asexué portant des organes reproducteurs sexués : archégones femelles et anthéridies mâles. De la fécondation des archégones naît le sporophyte. Le sporophyte produit des macrospores femelles, produisant des gamétophytes femelles porteurs d'archégones, et des microspores mâles, produisant des gamétophytes mâles porteurs d'anthéridies.

Racines et tige[modifier | modifier le code]
Les racines, fibreuses, sont reliées à la tige qui se présente sous forme de rhizome. Ce rhizome peut être rampant ou dressé, et porte les frondes. Il est de dimension variable et peut porter des écailles. Chez certaines espèces (ex : Pteridium aquilinum), ce rhizome peut participer à une importante reproduction asexuée par multiplication végétative.
Tiges et racines possèdent des vaisseaux conducteurs (xylème et phloème), ce qui place les fougères parmi les végétaux vasculaires, contrairement aux mousses. Cependant, les fougères ne produisent pas de tissus secondaires.

Frondes[modifier | modifier le code]
Article détaillé : fronde.
Les feuilles bien développées, ou frondes, sont de grande dimension, souvent composées pennées, à préfoliation circinée (c'est-à-dire en forme de crosse) et dotées d'un pétiole.
Le limbe foliaire peut être entier (ex : Asplenium scolopendrium), lobé (ex : Polypodium) ou penné (ex : Asplenium trichomanes) voire bi ou tripenné (ex : Pteridium aquilinum).
Les frondes peuvent être toutes identiques, ou présenter un dimorphisme entre les frondes stériles, dédiées à la photosynthèse, et les frondes fertiles portant les organes reproducteurs asexués, les sores (phénomène d'hétérophyllie)1.

Ecologie
Les fougères ont généralement besoin d'une assez grande quantité d'eau, toutefois certaines espèces xérophiles supportent bien la sécheresse. Certaines montrent même un phénomène de revivescence : elles semblent mortes par grande sécheresse, mais reprennent leur croissance lorsqu'elle sont réhydratées. L'eau est néanmoins indispensable dans le cycle de développement des fougères car les sporanges ne peuvent s'ouvrir qu'en présence d'un taux d'humidité atmosphérique suffisant, les spores ne peuvent germer que sur un substrat humide et sans eau la fécondation est impossible. C'est pourquoi les précipitations constituent le principal facteur qui détermine la répartition géographique des fougères.

Certaines espèces font partie des plantes pionnières après une éruption volcanique, sur les glissements de terrain, telles les Cyatheaceae3.

Les fougères sont plus représentées dans les pays chauds, tout en recherchant à la fois la chaleur et l'humidité. Ce sont plutôt des plantes d'ombre et elles colonisent surtout des sols à pH neutre à faiblement acide, mais il existe aussi des espèces acidophiles et d'autres basiphiles. Dans les forêts équatoriales ombrophiles, on trouve plusieurs espèces épiphytes.
Un lieu colonisé par les fougères est appelé une « fougeraie ».

Systématique[modifier | modifier le code]
Taxinomie[modifier | modifier le code]
L'étude de la formation des sporanges conduit à classer les fougères en 2 grands groupes :
Les fougères eusporangiées
Marattiales
Ophioglossales (dont Ophioglossophytes)

Les fougères leptosporangiées
Les fougères isosporées
Polypodiales

Les fougères hétérosporées
Hydropteridales

Les relations phylogénétiques entre les différentes familles de fougères font encore l'objet de discussions et la classification suivante est donnée à titre d'exemple:
(voir liste sur le lien) https://fr.wikipedia.org/wiki/Filicophyta

Histoire évolutive[modifier | modifier le code]
Les plus anciennes fougères (Osmundaceae, Hymenophyllaceae) apparaissent au dévonien. Le carbonifère supérieur est dominé par des fougères arborescentes comme Psaronius (en) ou des fougères aux formes variées comme les Zygoptéridales (en). Après le carbonifère, se développe le groupe éteint des Pteridospermatophytes (fougères à graines)4.

Les fougères et l'Homme[modifier | modifier le code]
Religions, croyances et traditions[modifier | modifier le code]
Cyathea dealbata est considérée comme un symbole de la Nouvelle-Zélande.
En Europe de l'Est, dans la mythologie slave et dans les mythologies des pays baltes, il existe une légende de la fleur de fougère, qui fleurirait une fois par an, la nuit, et conférerait des bienfaits magiques à qui la découvre. Dans le folklore d'Estonie, elle est liée aux croyances et aux rites de la fête de la Saint-Jean5. Cette légende apparaît dans des romans inspirés par le folklore estonien, notamment La Fiancée du loup d'Aino Kallas (1928) ou L'Homme qui savait la langue des serpents d'Andrus Kivirähk (2007). Au cinéma, elle a fait l'objet du court-métrage d'animation Fleur de fougère.
Les peuples autochtones (indiens Potawomi, Makah, Meskwa) tiraient du rhizome de la fougère femelle un médicament servant à faciliter l'accouchement. Le rhizome de la fougère mâle fut autrefois utilisé comme abortif et taenifuge (vermifuge) tandis que ses frondes pilées étaient employées pour garnir les matelas pour les enfants atteints de rachitisme et pour les rhumatisants6.
Cyathea dealbata est considérée comme un symbole de la Nouvelle-Zélande. Appelée silver fern (« fougère d'argent » en raison de l'aspect argenté de la face inférieure de le fronde), les maoris l'utilisaient en forêt lors des nuits de pleine lune, en posant ses frondes à l'envers sur le sol pour retrouver leur chemin7.
Le rhizome de la Fougère-Aigle mélangé à celui du gingembre était employé comme aphrodisiaque. La cendre de cette fougère, riche en potasse, était utilisée en Europe pour la fabrication du savon et du verre8.

La ptéridomanie[modifier | modifier le code]
En Grande-Bretagne, à l'époque victorienne, les fougères ont fait l'objet d'un phénomène de mode qui commence dans les années 1830 et culmine dans les années 1860-18709. Il s'explique par le fait que les fougères avaient été peu étudiées jusque là et provoquent un soudain regain d'intérêt9. Les gens de milieux sociaux divers, en majorité des femmes, parcouraient les campagnes et les bois afin d'observer les fougères, dans l'espoir d'en découvrir de nouvelles espèces ; beaucoup rapportaient chez eux, dans des paniers, des plants de fougères qu'ils replantaient dans les jardins ou dans des terrariums10. Les nouvelles découvertes étaient publiées dans des périodiques comme The Phytologist lancé en 18419. À la même époque, les fougères ont été fréquemment utilisées comme motifs décoratifs dans l'architecture (comme motif de façades ou sur des pierres tombales) et dans les arts décoratifs comme la céramique, la vaisselle ou l'ébénisterie9,11. Ce phénomène a été baptisé « ptéridomanie » (« folie des fougères ») par l'écrivain Charles Kingsley dans son livre Glaucus en 18559.

Symbolique[modifier | modifier le code]
Dans le calendrier républicain, la Fougère était le nom attribué au 3e jour du mois de floréal12.

Alimentation humaine[modifier | modifier le code]
Le rhizome de fougère aigle (Pteridium aquilinum) a été consommée en Europe, au Japon, en Nouvelle-Zélande, et par les Indiens d'Amérique. Il constituait parfois une nourriture de base. Bien que toxique cru, une fois cuit, il devient comestible13. Les korowai mangent des feuilles de fougère14.

Notes et références[modifier | modifier le code]
↑ Robert Gorenflot, Biologie végétale. Appareil végétatif, Masson, 1990, p. 38.
↑ Tela Botanica, L'ingénieuse catapulte des fougères [archive], en ligne mercredi 9 mai 2012 Association - Brèves Vidéo / Les fougères dispersent leurs spores grâce à une catapulte efficace, et pourtant sans butée ], d'après Xavier Noblin (Laboratoire de physique de la matière condensée de l'Université de Nice Sophia Antipolis (UMR 7336 CNRS), et ses collègues)
↑ Walter S. Judd, Christopher S. Campbell, Elizabeth A. Kellogg, Peter Stevens, Botanique systématique. Une perspective phylogénétique, De Boeck Supérieur, 2011, p. 145
↑ Francis Hallé, Aux origines des plantes. Des plantes anciennes à la botanique du xxie siècle, Fayard, 2008, p. 100-147
↑ Eva Toulouse (2002), p. 195.
↑ Boumehdi Mimoudi, La médecine par les plantes, Société d'édition et diffusion al madariss, 1988, p. 46
↑ (en) David Hackett Fischer, Fairness and Freedom. A History of Two Open Societies: New Zealand and the United States, Oxford University Press, 2012, p. 17
↑ Légumes, Backhuys Publishers, 2004, p. 494
↑ a, b, c, d et e P. D. A. Boyd (1993a) [lire en ligne [archive]].
↑ David Elliston Allen (1969).
↑ Catégorie d'objets inspirés par la ptéridomanie sur la base de données britannique Darwin Project [archive]. Page consultée le 18 janvier 2014.
↑ Ph. Fr. Na. Fabre d'Églantine, Rapport fait à la Convention nationale dans la séance du 3 du second mois de la seconde année de la République Française [archive], p. 26.
↑ François Couplan, Le régal végétal: plantes sauvages comestibles, Editions Ellebore, 1er janvier 2009 (ISBN 9782869851849, lire en ligne [archive])
↑ Les animaux du Monde, « Papouasie - Nouvelle-Guinée - Korowai, les hommes libres - Papua Barat » [archive], 11 novembre 2015 (consulté le 17 avril 2017)



Dernière édition par Moa le Jeu 12 Jan 2017 - 23:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2998
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Liens sur les Fougères   Mar 22 Oct 2013 - 22:59

Site des passionnés de fougères
http://fernatic.free.fr/presentation.html

Liste fougères  
http://nature.jardin.free.fr/genre/fougere.html

Collège T Vénard Nantes
 http://44.svt.free.fr/jpg/doc/fougere2.htm



Les fougères au jardin
http://www.jardinage.net/aujardin/?id=2194

Quelques autres sites sur les fougères:
Petit tour indispensable chez mon copain Alfred
http://www.jardins-interieurs.com/fougeres/entretien.fougeres.php

De plus en plus de fougères retrouvent la place qui est la leur dans nos jardins, petits ou grands, ou dans nos parcs.
Elégantes spectaculaires, naturelles ou sophistiquées, en masse ou isolées, elles sont un des éléments indispensables de toute plantation.
Le site de vente de fougères rustiques et ...
http://www.fougeres.com.fr/

Fiche conseil de jardinage : Fougères : plantation, entretien
http://www.plantes-et-jardins.com/magazine/fiches/fiche.asp?id_fiche=18
http://mag.plantes-et-jardins.com/conseils-de-jardinage/fiches-conseils/planter-les-fougeres

Fougères - Pépinière, plantes, jardinerie, achat en ligne
L'entretien des fougères se limite le plus souvent à couper les frondes mortes. Il faut toutefois veiller à ne pas installer de plantes invasives
http://www.jardindupicvert.com/4DACTION/w/fougere.m_fouiol?session=in

http://www.florum.fr/-1/14/0/photos-plantes-fleurs.html

Comment planter, entretenir et traiter les fougères
Cet article nous donne un aperçu sur la manière d'entretenir les fougères. Quelques conseils techniques sont utiles pour réussir votre parterre
http://horticulteurs.net/plantes/les-fougeres.xhtml

Fougères et plantes alliées
http://www.les-snats.com/fiches/fougeres_et_plantes_alliees.html

Flore et faune en France métropolitaine - Les fougères et plantes alliées
L'importance et la structures de ces organes varient beaucoup selon que l'on observe les fougères ou les plantes que l'on y associe
http://www.dbeaudoin.fr/florefaunefrance/flore/fougeres/fougeres.html

Liste des pépinières de fougères :
http://www.pommiers.com/mon-beau-sapin/pepiniere-fougere.htm

L'Herbier André Asselin se spécialise dans la collection et l'étude des ptéridophytes, c'est-à-dire des fougères et des plantes alliées.
Ce site vous présente plusieurs images de ptéridophytes sauvages provenant principalement du centre nord du Canada.
http://www.lino.com/~vmartino/francais.htm

source http://www.leaderplant.com/index.php?action=fiche_produit&marker=0&id=470&part=1jardin
La fougère aigle utilisée en purin s'avère être un excellent insecticide naturel. Le purin de fougère permet également de compenser les carences en potassium et magnesium.
*Apports : Potassium et Magnesium
*Effets :
Préventifs et curatifs sur les attaques d'insectes
Palliatif carences potassium et magnesium
Lutte contre les escargots et les limaces
*Utilisation : Dilution à 10% - pulverisation contre pucerons
Non dilué contre acariens, mouches mineuses, taupins, escargots et limaces
*Attention : Comme tout produit de traitement, un surdosage peut s'avérer nocif.

source http://salice.capitello.com/Doc%20chroniques%20laetitia/flore_122009_intro.pdf
La fiche du mois de décembre : Les fougères
10 déc. 2009 ... toutes les plantes du maquis sont à feuilles persistantes.
C'est le moment idéal pour observer plusieurs espèces de fougères, plantes ...

Créez un massif de fougères
http://www.jardipedia.com/article_Creez-un-massif-de-fougeres_220.htm

La 1ère jardinerie de vente en ligne spécialisée dans la vente de plantes et articles de jardin: arbres, arbustes...
http://www.plantes.ch/category-10/category-802/category-156/fougeres.html

SVT  44-JP Gallerand-Collège T Vénard-Nantes
http://44.svt.free.fr/jpg/doc/fougere2.htm

Collection de fougères pour extérieur ou intérieur.
http://www.fougeresdicietdailleurs.com/fougeresdicietdailleurs/1173/boutique



http://users.skynet.be/avroonen/index.html

http://users.skynet.be/avroonen/vindex01.html



Pteris
http://www.jardins-interieurs.com/Pteris-350

Pteris ensiformis 'Victoriae'
(Equisetopsida, Polypodiales)
https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/447961

Pteris cretica
http://nature.jardin.free.fr/1103/nmauric_pteris_cretica.html





Dernière édition par Libellule le Mar 27 Juin 2017 - 14:27, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2998
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Liens sur les Fougères   Dim 15 Jan 2017 - 19:01

Bienvenue dans la pépinière LE MONDE DES FOUGERES
source http://pepiniereezavin.com/

Bonjour,

La pépinière LE MONDE DES FOUGERES a le plaisir de vous présenter une sélection de plantes poussant en extérieur, à quelques espèces près, sous climat méditerranéen de moyenne altitude.


Les indications de persistance de feuillage concernent la région de Roquefort-les-pins (T° de -10 à +35°C).

Les zones climatiques de rusticité de la Royal Horticulture Society anglaise (voir Littérature complémentaire) sont données quand elles sont disponibles dans la littérature ou testées ici depuis plusieurs années (zone 8).

Les listes de plantes à fleurs et fougères ne sont pas limitatives, d'autres espèces sont multipliées et testées, n'hésitez pas à venir visiter la pépinière, où vous pourrez voir aussi les massifs de présentation des plantes adultes en pleine terre.

Les Dicksonia antarctica sont toutes acclimatées en extérieur. Plan d'accès.

Les fougères et plantes alliées sont classées en premier (107 taxons / 43 genres), et les plantes à fleurs ensuite (159 taxons). index alphabétique des plantes


Certaines espèces sont à la vente pour leurs caractéristiques de gigantisme, d'originalité, de persistance, ou de forme de feuillage ..., mais vous trouverez aussi des plantes pour berges de bassin, des couvre sol d'ombre sèche, d'ombre humide, des plantes à contre-saison, d'autres colonisantes pour grandes superficies... Les jardins thématiques ne sont pas oubliés : 52 taxons japonais, 44 européens, 42 américains, ... Nous avons aussi sélectionné des plantes anciennes, en général plantes de véranda de bouturage facile (Impatience), ou demandant peu de soins (Aspidistra), elles émailleront volontiers les bords de vos fenètres, et certaines tiennent en fait très bien au jardin (Tolmeia).

Les plantes sont vendues en godets carrés de 8, en pot de 1,5 litres de volume (1 à 2 ans de culture), et en pots de 3 à 4 litres (2 à 3 ans de culture) selon les espèces.

De grosses potées de certaines espèces sont disponibles à la pépinière. Les disponibilités des tailles varient en fonction des rythmes de mutiplication.

Les D. antarctica sont acclimatées en extérieur depuis minimum un an et sont vendues en pot.

Pour plus d'informations, je reste à votre disposition.

Bonne lecture et bon jardinage !

Olivier Ezavin

liste des plantes
LES FOUGÈRES
FOUGÈRES PAR GENRES
FOUGÈRES D’INTÉRIEUR ET DE VÉRANDA
FOUGÈRES RUSTIQUES JUSQU'À -6°C
FOUGÈRES RUSTIQUES SOUS -6°C

LES PLANTES À FLEURS
PLANTES À FLEURS PAR GENRE
PLANTES À FLEURS D’INTÉRIEUR ET DE VÉRANDA
PLANTES À FLEURS RUSTIQUES JUSQU’À ENVIRON -6°C
PLANTES À FLEURS RUSTIQUES SOUS -6°C

SÉLECTION PAR THÈMES
PLANTES À FEUILLAGE "PLASTIQUE"
BEGONIA
IRIDACEAE
COMMELINACEAE
URTICACEAE
COUVRE-SOL
LIANES
PLANTES POUR MUR VÉGÉTAUX
PLANTES POUR TERRARIUM
PLANTES POUR BERGES
PLANTES POUR ZONES SÈCHES
PLANTES AFRICAINES
PLANTES AMÉRICAINES
PLANTES ASIATIQUES
PLANTES EUROPÉENNES
PLANTES OCÉANIENNES
PLANTES HORTICOLES

© Le Monde des Fougères
Soigneusement réalisé par Juliette Ezavin
Délicatement développé par Mocquet design



source http://www.karnivores.com/fr/vente-plantes-terrarium-paludarium/plantes-terrarium-paludarium/athyrium-spicatum
L'Athyrium spicatum est une très belle fougère d'origine asiatique. Elle développe des frondes complexes, magnifiquement cuivrées. Elle est très facile à cultiver en intérieur pour peu qu'il ne fasse pas trop chaud.

- Employez notre mélange spécial, composé de 50% de tourbe blonde, 25% de terreau horticole et 25% de perlite.

- Choisissez un environnement ombragé.

- Placez la plante à l'intérieur ou dans une structure de type terrarium/paludarium avec beaucoup d'humidité atmosphérique pour une croissance optimale. Températures comprises entre 10°C et 25°C.

- Arrosez à l'eau de pluie ou déminéralisée. Le substrat doit être maintenu humide toute l'année, mais évitez l'eau stagnante sous la plante.

- Au printemps et en été, il est bénéfique de vaporiser la plante avec de l'engrais dilué au quart, 2 fois par mois.





Dernière édition par Libellule le Mar 27 Juin 2017 - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2998
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Liens sur les Fougères   Mer 19 Avr 2017 - 17:40

source http://www.rustica.fr/articles-jardin/fougeres,5641.html
Les fougères
Adeptes de l'ombre, les fougères séduisent par leur verdure rafraîchissante, surtout l'été. Elles peupleront avec grâce les coins déshérités sans demander de soins particuliers. Certaines dites "arborescentes" se prennent pour des arbustes et exposent un tronc ou stipe à l'aspect exotique. D'autres se plairont en pots ou bacs.

Conditions de culture
Les fougères sont des plantes sans fleurs dont la reproduction est très particulière (voir "semis"). Leurs feuilles, caduques ou persistantes, sont appelées frondes, leurs graines des spores. La plupart offrent le spectacle de leurs jeunes frondes se déroulant en une crosse. Elles ont en commun d'apprécier l'ombre et la fraîcheur. Elles sont d'un grand recours pour habiller le pied des arbres ou des arbustes, les sous-bois ou les jardins enchâssées entre les bâtiments.

Semis
La reproduction de ces plantes primaires est très particulière. En effet, les graines sont réparties à l'avers des frondes ou bien sur des frondes spécifiques, disposées au centre des touffes. Brunes à dorées, elles exigent une forte humidité et hygrométrie pour germer.
Saupoudrer à la surface d'une terrine, sur un lit de sable de rivière. Ne pas tasser ni recouvrir. Poser une vitre sur le tout. Alors se forme un prothalle, sorte de masse verte indifférenciée. Ce n'est qu'après un certain temps qu'apparaissent de vraies plantules à sa surface. Les Individualiser en les repiquant à part.

Plantation
Dans le Midi ou en sol très drainé, préférer une plantation d'automne. Opérer de préférence au printemps ailleurs. Si besoin, incorporer moult terreau ou compost pour enrichir le sol et améliorer sa texture et structure.

Arrosage
Arroser copieusement jusqu'à complète reprise, puis ensuite de façon périodique en cas de sécheresse estivale ou de terre très drainante.

Engrais et fertilisation
Apporter en automne du compost et/ou une demi-poignée d'engrais organique pour gazon par plante.

Entretien et autres soins
Désherber alentour et épandre un paillis organique en automne, sur sol ameubli et frais. Le renouveler chaque année.

Maladies et ravageurs Aucun.

Taille
Supprimer les frondes caduques sèches en hiver, les feuilles persistantes de l'année passée en fin d'hiver.

Multiplication
Diviser les souches. Prélever des bulbilles pour certaines variétés prolifères.

Fougères classiques
Asplenium scolopendrium = Phyllitis scolopendrium ou "fougère langue de cerf" se contente de peu. Frondes entières coriaces, plutôt dressées, persistantes, pointues, d'un vert uni. 'Undulatum', aux bords ondulés, 'Crispum', aux bords crispés, 'Furcatum', aux extrémités fourchues. De 30 à 50 cm.

Athyrium filix-femina ou "fougère femelle" est courant dans les bois et a donné naissance à de nombreuses formes attrayantes pour emplacement d'ombre légère. Les frondes, bien vertes et divisées deux fois, ont l'allure de plume et sont caduques, fanant tôt en automne. Elle pousse en sol ordinaire, plutôt humifère, sur talus ou à proximité de plans d'eau ; chez 'Frizelliae', les frondes sont composées de courtes pinnules arrondies et frisées, alignées de part et d'autre de la frêle nervure principale, 35 cm ; 'Victoriae' est originale avec ses frondes aux folioles qui s'entrecroisent par deux, 80 cm.

Athyrium nipponicum est recherchée pour ses feuilles peintes doublement divisées. 'Pictum' est la plus courante, panachée de gris argenté et nervurée de brun pourpre, 45 cm ; 'Ghost', à coloration grise plus uniforme, 60 cm ; chez 'Ursula's Red', le centre des frondes argentées est marqué de bordeaux ; 'Ocean's Flurry' conjugue feuillage argenté et frondes frisées.

Blechnum spicant arbore un feuillage coriace et persistant. Les touffes sont compactes et comprennent des frondes stériles, vert sombre, lustrées, plutôt aplaties. Les nouvelles frondes estivales, fertiles, sont dressées. Bel effet toute l'année durant. Pour sol plutôt acide, 45 cm.

Dryopteris affinis 'Cristata' ou 'The King'  expose des frondes semi-persistantes, doublement divisées et frisées à leur extrémité. Les crosses de printemps sont dorées, 1,20 m. 'Pinderi' à port divergent et frondes étroites, à reflets dorés, 1,10 m.

Dryopteris dilatata 'Crispa Whiteside', frondes caduques, vert clair puis vert foncé, frisé comme du persil. Superbe en potée, 50 cm ; 'Lepidota Crispa Cristata' est une version naine aux frondes délicatement divisées et crispées sur un seul plan. Tout sol, pour rocaille ou pot, 40 cm.

Dryopteris erythrosora est splendide par ses jeunes frondes colorées d'orange ou saumonées. Feuillage persistant, situation abritée et sol très humifère, 70 cm.

Dryopteris filix-mas ou fougère mâle est indigène et fort accommodante, elle supporte le sec, le calcaire, l'argile et même le soleil en sol humide. Grandes frondes élégantes vert-jaune. 'Cristata' propose des frondes terminées en crête ébouriffée, 50 cm ; 'Linearis Polydactylon', aux frondes, aériennes, quasiment dépourvues de limbe et dont l'extrémité des pinnules est frisé. Aspect grisâtre, 90 cm.

Dryopteris wallichiana se démarque par un tronc court et noir. Les jeunes frondes, au printemps, sont rehaussées par un rachis garni d'écailles très sombres. Plante vigoureuse, semi-persistante, spectaculaire, au port dressé, 1 m.

Polystichum aculeatum. Fougère indigène rustique et vigoureuse aux frondes coriaces, jaunâtres au printemps puis vert foncé, luisantes et persistantes, disposées en cône, 80 cm.

Polystichum braunii. Espèce aux frondes coriaces, velues, caduques, dressées et exposant parfois de bourgeons à l'extrémité des frondes. Reflets gris argentés au stade crosse au printemps puis toucher rêche en saison, 60 cm.

Polystichum polyblepharum. Port souple, élégant avec ses frondes larges, d'un vert brillant, aux folioles serrées, 60 cm en tous sens : superbe effet couvre-sol. Supporte un sol argileux, mais non détrempé.

Polystichum setiferum. Accommodant et d'une grande beauté. Il croît en touffe compacte. Ses frondes persistantes déploient au printemps des crosses garnies d'écailles dorées. Les frondes sont larges et très découpées, vert-jaunâtre. Pour ombre et fraîcheur, mais bonne tolérance à la sécheresse. Grande longévité des touffes. 'Herrenhausen', à frondes longues et dressées, 90 cm ; 'Plumosum Densum', frondes plusieurs fois découpées et enchevêtrées, pour un effet de mousseline ; 'Proliferum' expose des frondes porteuses de proliférations (petites frondes en formations), 1 m.

Fougères supportant le sec
Asplenium trichomanes
A. Petzold - Rustica - Le Clos du Coudray

Asplenium trichomanes. Le "faux capillaire" est une plante reviviscente. Elle est capable de sécher durant l'été puis de reverdir dès les pluies de l'automne. Cette petite fougère persistante est adepte des murs et fissures dans nos campagnes et cités. Touffes compactes de frondes divisées en pinnules rondes, pétioles noirs, 20 cm.

Ceterach officinarum, une autre indigène, montre la même capacité à repousser. Encore plus compacte, ses frondes sont serrées, divisées et plus coriaces, à revers beige, 10 cm.

Cheilanthes lanosa est très adaptée au soleil et à la sécheresse. Son feuillage étroit est velu et argenté à bleuté, à l'aspect de laine. En terre même calcaire, mais humifère, 25 cm en tous sens.

Polypodium vulgare ou "réglisse des bois" est capable de subsister accroché à la fourche des arbres en climat océanique ou entre des rochers. Sols plutôt calcaires. Souche rhizomateuse, s'étalant en parfait couvre-sol. Débourrement tardif au printemps. Frondes persistantes découpées en lobes profonds, coriaces, vert foncé, 30 cm. 'Cambricum' et 'Cornubiense' aux folioles profondément divisés.

Fougères à allure exotique
Adiantum pedatum ou capillaire. Feuilles fines et élégantes, comme palmées et plurifoliolées disposées sur un plan, horizontalement, façon "pied d'oiseau". Pédoncules graciles, noirs, robustes, 25 cm.

Adiantum capilus-veneris ou "cheveux de Vénus" montre un port plus compact, les frondes s'étalant l'une au dessus de l'autre pour un effet de cascade verte. Elles sont allongées et non palmées, aux folioles irrégulières, 25 cm. Moins rustique que l'espèce précédente. Les adiantum ne supportent guère des situations ventées et apprécient une bonne hygrométrie atmosphérique. Installez-les auprès d'une cascade par exemple, voire dans un muret ombragé ou la paroi d'une cavité.

Cyrtomium falcatum arbore un beau feuillage persistant, vert et lustré, étalé et peu divisé. Folioles en forme de faux. Assez rustique, elle trouvera sa place en pot ou au jardin, en sol frais à sec. Protéger la souche d'un matelas de feuilles mortes, 60 cm.

Cyrtomium fortunei est semblable au précédent avec un feuillage moins épais, coriace et plutôt mat, vert clair et ondulé. En revanche, il est plus vigoureux, 70 cm.
C. f. clivicola, au port souple, idéal pour garnir un talus.

Dicksonia antarctica est l'espèce la plus couramment employée comme "fougère en arbre". Elle produit un tronc (stipe) spongieux au sommet duquel se développe une couronne de feuilles persistantes grandes et larges, très découpées, vertes et luisantes, longues de parfois 2,50 m. Installer en bac ou en patio, dans un endroit protégé des vents froids et des gelées tardives. Durant la pousse, forte hygrométrie recommandée grâce à des bassinages ou brumisations fréquents. Au besoin, installer un arrosage goutte à goutte dans la couronne. Supporte jusqu'à - 7 °C. Protéger éventuellement en ficelant la couronne et en enveloppant le tout dans un voile de protection. Jusqu'à 3,50 m. N'acheter que des plantes certifiées prélevées dans des forêts gérées écologiquement (exiger un certificat de provenance).

Dryopteris cycadina. Ses frondes sont persistantes, haut portées et légères, évoquant les feuilles du cycas. Culture facile en sol frais, plutôt acide. Protéger la souche en hiver, 70 cm.

Lygodium japonicum est une rare fougère grimpante. Protégée par un épais matelas de feuilles mortes, sa souche s'avère rustique en région parisienne. Croissance lente, 2 m.

Woodwardia unigemmata surprend par sa vigueur, la robustesse et la grandeur de ses frondes. Elle est pourtant rustique en région parisienne, moyennant un endroit bien protégé et un paillis protecteur de la souche et des racines. Jeunes frondes rougeâtres et étalement par drageons souterrains. Effet spectaculaire, 80 cm, rusticité - 8°C.

Fougères pour terrain humide
Matteucia struthiopteris et rhododendron
A. Petzold - Rustica - Parc floral de Paris

Matteucia struthiopteris ou "fougère plume d'autruche". Précoce à pousser au printemps, ses frondes sont assemblées en cône étroit, vert clair. Pousse en colonies compactes en sol neutre, riche en humus et toujours humide. Éviter les vents desséchants. Jusqu'à 1,50 m.

Onoclea sensibilis est une vivace à racines à rhizomes traçants qui compose des colonies denses. Les frondes sont courtes, divisées deux fois, se renouvelant en été, vert clair assumant de splendides couleurs cuivrées en automne. Idéale en rétention de berges, supporte une immersion temporaire ou continue inférieure à 10 cm. Sol humifère, plutôt acide, 70 cm.

Osmunda regalis, "osmonde royale", est une plante protégée dans notre pays. C'est la plus imposante fougère rustique de chez-nous. Frondes stériles dressées, larges et divisées. Frondes fertiles en été, moins spectaculaires. Elle peut former des "tourons" et s'élever ainsi au dessus du niveau de l'eau. Belles crosses printanières et couleurs automnales. Spores portées à l'extrémité des frondes fertiles. Croissance lente, jusqu'à 2,50 m. 'Purpurascens', aux jeunes pousses et pétioles bronze.

Par Philippe FERRET  
Les autres vidéos sur les massifs et pots

Sur le même thème
» ARTICLES :
Les fougères d'intérieur
Le néphrolépis (Nephrolepis exaltata)
Fougère crocodile
De l’humidité pour la fougère de Boston
3 fougères pour l'hiver
Diviser et planter la fougère d'Allemagne
Fougère arborescente (Dicksonia antartica)

» VIDÉOS :
Planter des fougères rustiques
Rempoter les fougères d’intérieur
La fougère de Boston ou néphrolépis

source http://www.rustica.fr/tv/rempoter-fougeres-d-interieur,8069.html
Plantes vertes | 08/10/2014 Hubert Fontaine vous explique en détails et en images comment rempoter les fougères d'intérieur.

La meilleure période pour rempoter les fougères d'intérieur est le printemps, lorsqu'elles redémarrent.
Pour la fougère de Boston (ou nephrolepis) :
Arroser généreusement la fougère.
Choisir un pot plutôt large.
Drainer le fond du pot avec un tesson et le remplir avec un terreau souple spécial plante verte à 2/3 de la hauteur.
Dépoter puis rempoter la fougère au milieu.
Combler de terreau après avoir remonté les frondes.
Tasser légèrement et arroser en quantité.
Laisser sécher légèrement entre deux arrosages.
Ajouter de l'engrais spécial plante verte.
Utiliser un pulvérisateur à fines gouttelettes avec une eau non calcaire pour les feuilles.
Remettre de l'engrais un mois plus tard en divisant la dose par deux au départ.
Le procédé sera le même pour la fougère Davallia ou patte-de-lapin.

************

http://www.rustica.fr/articles-jardin/3-fougeres-pour-l-hiver,3285.html

http://www.rustica.fr/articles-jardin/preparer-purin-fougere,1880.html

http://www.rustica.fr/articles-jardin/fougeres-d-interieur,5639.html

source http://www.rustica.fr/questions-jardinage/plantes-vertes/comment-entretenir-fougeres-d-appartement,53.html
Comment entretenir les fougères d’appartement ?
Asplénium nid d’oiseau aux grandes feuilles entières, blechnum et fougère de Boston aux frondes découpées plus classiques, corne d’élan si spectaculaire ou capillaire : toutes les fougères d’appartement demandent de l’humidité dans le sol et surtout dans l’air. Or, nos intérieurs sont secs, surtout pendant la période de chauffage. Les saturateurs sont indispensables. Il leur faut aussi de la lumière ; ce sont souvent des plantes d’ombre dans leur pays d’origine, mais un sous-bois clair est plus lumineux que bien des salles de séjour durant l’hiver. Cependant, ne les placez pas derrière une vitre en plein sud car elles pourraient être brûlées. Autre point important, les fougères craignent les courants d’air et les brusques écarts de température. Elles se plaisent dans les salles de bain munies de fenêtres, mais pas dans les cuisines en raison des vapeurs grasses. Si elles grossissent trop, mettez-les dans un pot un peu plus grand avec un mélange de terreau et de tourbe.







Dernière édition par Libellule le Mar 27 Juin 2017 - 14:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2998
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Liens sur les Fougères   Ven 5 Mai 2017 - 21:19

lien vraiment complet
La Fougeraie: Fougères et plantes vivaces écologiques
pépinière écologique de fougères et de plantes d'ombre - plantes vivaces. Descriptions et illustrations de plus de 100 fougères rustiques
La fougeraie: choisissez vos fougères suivant  le sol ou l'exposition
source http://www.fougeres.be/fr/selection.php?id=21&positie=15&searched=1

fougères tout sol
fougères pour des sols secs
fougères pour des sols humifères
fougères (semi-) persistantes
 
fougères de plus de 120 centimètres
fougères entre 80 et 120 centimètres
fougères entre 50 et 80 centimètres
fougères entre 30 et 50 centimètres
fougères entre 5 et 30 centimètres
 
fougères pour des sites ensoleillées
fougères pour des sites ombragées

La galerie de photos sur ce même lien
http://www.fougeres.be/fr/photos3.php?teller=15
Sur ce lien, vous avez la photo de chaque plante en cliquant sur son nom, il y a les familles suivantes répertoriées

La famille des Athyrium:
Athyrium filix-femina
Athyrium filix-femina ‘Plumosum’
Athyrium niponicum ‘Silver Falls’
Athyrium filix-femina ‘Cristatum’
Athyrium filxi-femina ‘Rotstiel’

La famille des Blechnum:
Blechnum penna-marina
Blechnum penne-marina ‘Alpina’
Blechnum spicant

La famille des Cheilanthe:
Cheilanthes lanosa

La famille des Cyrtonium:
Cyrtonium falcatum
Cyrtonium fortuneï
Cyrtonium fortuneï ‘Clivicola’

La famille des Cystopteris:
Cystopteris bulbifera
Cystopteris dickiana
Cystopteris fragilis

La famille des Dryopteris:
Dryopteris filix-mas ‘Linearis Polydactylon’
Dryopteris dilatata
Dryopteris affinis ‘Crispa congesta’
Dryopteris filix-mas
Dryopteris tokoyensis
Dryopteris carthusiana
Dryopteris goldiana
Dryopteris dilatata ‘Crispa White Side’
Dryopteris affinis ‘Cristata’
Dryopteris filix-mas ‘Barnesii’
Dryopteris wallichiana
Dryopteris clintoniana
Dryopteris marginalis
Dryopteris dilatata ‘Lepidota Cripsa Cristata’
Dryopteris affinis ‘Cristata the king’
Dryopteris filix-mas ‘Crispa’
Dryopteris cristata
Dryopteris affinis
Dryopteris sieboldii
Dryopteris erythrosora
Dryopteris affinis ‘Pinderii’
Dryopteris filix-mas ‘Cristata’
Dryopteris cycadina
Dryopteris affinis ‘Crispa’
Dryopteris stewartii
Dryopteris erythrosora ‘Prolifica’
Dryopteris bushiana

La famille des Gymnocarpium:
Gymnocarpium dryopteris
Gymnocarpium dryopteris ‘Plumosum’
Gymnocarpium robertianum

La famille des Matteuccia:
Matteuccia orientalis
Matteuccia pensylvanica
Matteuccia struthiopteris
Matteuccia struthiopteris ‘Erosa’

La famille des Onoclea:
Onoclea sensibilis

La famille des Osmondes:
Osmunda cinnamomea
Osmunda lancea
Osmunda cinnamomea ‘Foekyensis’
Osmunda claytoniana
Osmunda regalis
Osmunda regalis ‘Purpurescens’

La famille des Phegopteris:
Phegopteris connectilis

La famille des Phyllitis:
Phyllitis scolopendrium ‘Cristata’
Phyllitis scolopendrium ‘Furcatum’
Phyllitis scolopendrium ‘Undulata’

La famille des Matteuccia:
Matteuccia orientalis
Matteuccia pensylvanica
Matteuccia struthiopteris
Matteuccia struthiopteris ‘Erosa’

La famille des Onoclea:
Onoclea sensibilis

La famille des Osmondes:
Osmunda cinnamomea
Osmunda lancea
Osmunda cinnamomea ‘Foekyensis’
Osmunda claytoniana
Osmunda regalis
Osmunda regalis ‘Purpurescens’

La famille des Phegopteris:
Phegopteris connectilis

La famille des Phyllitis:
Phyllitis scolopendrium ‘Cristata’
Phyllitis scolopendrium ‘Furcatum’
Phyllitis scolopendrium ‘Undulata’
Phyllitis scolopendrium
Phyllitis scolopendrium ‘Angustifolia'

La famille des Polypodium:
Polypodium vulgare ‘Cornubiense’
Polypodium interjectum
Polypodium vulgare
Polypodium vulgare ‘Bifido multifido’

La famille des Polystichum:
Polystichum setiferum ‘Wollastonii’
Polystichum setiferum
Polysticum setiferum ‘Herrenhausen’
Polystichum braunii
Polystichum tsus-sinense
Polystichum setiferum ‘Bevis’
Polystichum setiferum ‘Plumosum’
Polystichum munitum
Polystichum setiferum ‘Congestum’
Polystichum acrostichoïdes
Polystichum setiferum ‘Plumosum Densum’
Polystichum polyblepharum
Polystichum setiferum ‘Dalhem’
Polystichum aculeatum
Polystichum setiferum ‘Proliferum’
Polystichum rigens
Polystichum setiferum 'Divisilobum’
Polystichum andersonii

La famille des Pteridium:
Pteridium aquilinum

La famille des Thelipteris:
Thelipteris decursive-pinnata
Thelipteris palustris

La famille des Woodsia:
Woodsia ilvensis
Woodsia intermedia
Woodsia obtusa

La famille des Woodwardia:
Woodwardia fimbriata

Toujours sur ce même site, on trouve une liste de liens intéressants sur les Fougères.
http://www.fougeres.be/fr/liens.php



Dernière édition par Libellule le Mar 27 Juin 2017 - 14:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liens sur les Fougères   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liens sur les Fougères
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Liens (hors musique)
» Les Trucs You Tube délirants (+ autres liens à la con)
» Batterie Fanfare du Pays de Fougères
» [CD] Ker Ys et 1397 - Batterie Fanfare Du Pays de Fougères
» [Partage] Vos liens/photos/vidéos préféré(e)s

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: FOUGERES- Hépatiques- Algues, Mousses, Lichens-
Sauter vers: