Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cuisiner les endives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moa

avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Cuisiner les endives   Ven 11 Sep 2015 - 0:08



Like a Star @ heaven source http://www.endive.fr/

L'endive : belle du nord
La France est le 1° producteur européen d'endives, loin devant la Belgique et les Pays-Bas.

Diurétique, car riche en eau et en potassium, c'est une excellente source de fibres douces, bonnes pour le transit intestinal.

Comment la choisir
Elle doit être fuselée et ses feuilles bien serrées.
Achetez la blanche, non flétrie, sans meurtrissures et sans couleur verdâtre naissante au bord des feuilles, ce qui la rendrait amère.
Comment la consommer
Crue ou cuite, après l'avoir lavée rapidement sous un filet d'eau et en avoir retiré la base.
En salade, vous l'accomoderez avec différents ingrédients,selon vos goûts.
Sinon, cuisinez la étuvée, braisée, poêlée, gratinée, à l'étouffée, ou à la vapeur
Elle se prête à toutes les fantaisies.
A la vapeur, avec des échalotes émincées et des dés de maroilles; braisée avec du romarin et du miel pour accomoder un rôti de porc ou une volaille;
gratinée avec de la béchamel et du jambon;
en salade avec de la roquette arrosée d'un filet d'huile de noix et de vinaigre de cidre;
en velouté, fondue avec du beurre, de la poitrine fumée et de la crême;
en canapé, ses feuilles garnies de dés de pomme, de fromage frais à la ciboulette ou de tartare de saumon à la crême fleurette.
Comment la conserver
Quelques jours dans l'obscurité totale de la cave ou dans le bac à légumes du réfrigérateur.



source http://fr.wikipedia.org/wiki/Endive
L'endive ou chicon (Cichorium intybus convar. foliosum) est une plante bisannuelle, toutefois usuellement cultivée comme une plante annuelle, de la famille des Astéracées. Elle est produite pour ses « chicons », pousses blanchies obtenues par forçage, consommés comme légumes crus ou cuits.

Elle est appelée chicon en Belgique et dans le nord de la France et endive ailleurs. Le plus ancien précurseur du chicon actuel[pas clair] est décrit par un savant du XVIe siècle, Rembert Dodonée, dans son célèbre Cruyde Boeck (Répertoire Botanique), comme étant un légume apparenté à l'endive. C'est sans doute pourquoi il a pris plus tard ce nom dans une partie de la France et du monde francophone[pas clair]. Cependant, dans l'ouest de la France, le terme « chicon » désigne parfois la laitue romaine.

Récemment, dans certains pays, le terme néerlandais de « witloof » a été adopté car les producteurs flamands sont les plus grands exportateurs de ce produit. Le mot endive est ensuite passé en anglais et en japonais.

Son nom scientifique est Cichorium intybus L., famille des Astéracées (Composées).

Nota : une sous-espèce à grosses racines de Cichorium intybus, la chicorée à café, est cultivée pour la production d’un succédané du café. Une autre chicorée, Cichorium endivia L., la chicorée endive, est une espèce voisine dont certaines variétés sont cultivées comme salade (scarole, frisée).

Histoire
Dans son Dictionnaire d'agriculture de 1751, La Chesnaye mentionne une méthode particulière de culture de la barbe-de-capucin (chicorée sauvage) inspirée de la culture du champignon en France. Dans des caves sombres, les racines sont recouvertes de trente centimètres de fumier et, après vingt-cinq jours, des feuilles blanches apparaissent.

La barbe de capucin, plus amère encore que l'endive, est encore cultivée de nos jours dans la banlieue lilloise. Sa culture, au contraire de l'endive, est restée à 100 % traditionnelle.

La légende veut que ce légume fut « inventé » vers 1830 dans la vallée Josaphat à Schaerbeek. On l’attribue parfois à un paysan qui aurait voulu dissimuler sa récolte dans une cave obscure, durant la période troublée au cours de laquelle la Belgique a conquis son indépendance. Ce fut en tous cas le jardinier en chef du jardin botanique de Bruxelles, Franciscus Bresiers, qui en systématisa le forçage en cultivant la racine de chicorée l’hiver, à l’abri de la lumière et du gel. Des feuilles blanches se développent alors, qui justifient son nom flamand de witloof (feuille blanche). Ce légume d’hiver connut un succès rapide en Belgique sous le nom de chicon (mot dérivé de cichorium), succès qui atteint les pays voisins surtout après la Seconde Guerre mondiale.

En 1873, Henri de Vilmorin la rapporta de l'Exposition internationale d'horticulture de Gand et la présenta à la Société nationale d'horticulture de France en 1875. Le premier cageot fut vendu aux halles de Paris en 1879 sous le nom d'« endive de Bruxelles ».

Un type de cette espèce, très renommé dans la région, est le chicon de Saint-Symphorien, village de l'entité de Mons, qui donne son surnom aux habitants et à son équipe de football: les chiconniers.

Consommée crue ou cuite, en salade ou en légume, voire en potage, cette plante connait aujourd’hui une renommée mondiale.

Culture
La production d’endives menée à grande échelle se déroule en deux temps :
La graine, semée au printemps, donne une plante à grosse racine et longues feuilles vertes. Ces racines sont récoltées à l’automne et stockées pendant l’hiver.
   La racine, mise à forcer en couche, en terre (méthode traditionnelle) ou le plus souvent aujourd’hui en salle obscure, fournit au bout de trois semaines à une température d’environ 20 °C, un bourgeon, blanc crème à jaune pâle, à feuilles bien serrées. L’endive de salle n’est pas lavée après récolte, car elle n’est pas en contact avec la terre.
   Pour avoir des endives plus tôt les producteurs mettent les graines sous des bâches (blanches) micro-poreuses pour que les endives soient à la chaleur et éviter qu'elles gèlent aux dernières gelées. Ainsi, les endives sont récoltées à partir de septembre.

Achat
Les endives cultivées en couche ou en sable se jouent des hausses et baisses hivernales du thermomètre. On les trouve d’octobre à mai en abondance sur nos étals et grâce à l'amélioration des techniques de conservation on peut trouver l'endive sur nos étals ou directement chez le producteur toute l'année. On ne rencontre plus les endives amères d’autrefois, les progrès considérables effectués ces dernières années en matière de sélection de variétés et les tests de maturité réalisés avant la récolte ayant permis d’éliminer en grande partie cette amertume.

Valeur nutritionnelle moyenne
pour 100 g
Apport énergétique
Joules 63 kJ
(Calories) (15 kcal)
Principaux composants
Glucides 2,4 g
- Amidon ? g
- Sucres ? g
- Fibres alimentaires 2,2 g
Protides 1 g
Lipides 0,1 g
Eau 94 g
Minéraux & Oligo-éléments
Calcium 44 mg
Fer 1,4 mg
Magnésium 10 mg
Phosphore 71 mg
Potassium 380 mg
Sélénium 0,013 mg
Sodium 2 mg
Vitamines
Provitamine A 1,2 mg
Vitamine B1 0,06 mg
Vitamine B2 0,12 mg
Vitamine B3 (ou PP) 0,41 mg
Vitamine B6 0,04 mg
Vitamine C 9 mg
Acides aminés
Acides gras
Source : aucune source

Conservation
Les endives se conservent plusieurs jours au frais dans le bac à légumes du réfrigérateur ou à la cave dans un sac plastique. Le maintien à l’obscurité est important, car il évite l’apparition de zones vertes, amères, sous l’effet de la lumière.

Utilisation
Dans beaucoup de recettes, on conseille d’atténuer l’amertume de l'endive par un évidement conique à sa base et par l’adjonction de sucre. Ce conseil fait bondir les puristes qui assurent que c’est précisément cette amertume qui fait tout l’intérêt de l'endive[réf. nécessaire]. Quant au sucre, il ne peut en aucun cas corriger l’amertume ou l’acidité d’un mets puisque ses récepteurs gustatifs sont spécifiques et disjoints de ceux de l'amertume ou de l'acidité.

Parmi les recettes à base d'endives on trouve le faisan à la brabançonne et surtout les populaires chicons au gratin connus en France sous le nom d’endives à la béchamel.

Ce légume se prête à de multiples variations culinaires, dans des salades composées avec mâche, frisée, cerneaux de noix et fromage bleu, dés de pomme, de nèfle, de jujube ou de chair d’avocat, olives, jambon, cubes de gruyère, betterave, etc., cuit à la vapeur ou à l’étouffée, pour accompagner plats de viande ou de poisson, ou enrobé d’une tranche de jambon, nappé d’une sauce légère (au lait, au vin blanc) et d’un peu de fromage (gruyère râpé, reblochon) ou encore braisé à la poêle avec un simple filet d'huile d'olive.



source http://www.marmiton.org/ingredients/legumes_endive.aspx
L'endive
Autrefois abandonnée et sauvage sur le bord des routes du Nord, l'endive de Bruxelle, ou chicon comme disent les ch'timi, est aujourd'hui le légume le plus consommé des français.

N'oubliez pas la Fête de l'Endive !
Tous les ans, le nord de la France rend hommage à la petite perle lors de la Fête de l'Endive. Si vous avez manqué celle d'Illies (dpt 59) du 2 et 3 décembre, il vous reste le 25 février 2007 pour découvrir et déguster l'endive à Haisnes Lès La Bassée (dpt 62) !

Il existe principalement 4 variétés d'endive : la Béa, la Flash, la Turbo et la Carmine, communément appelée l'endive rouge.

Période de consommation : d'octobre à avril

Historique
Sa culture très particulière a été mise au point en Belgique, vers 1850, par M. Bréziers, jardinier-chef de la Société d'Horticulture belge, dans le Jardin Botanique de Bruxelles.

La chicorée dite "witloof" (ou feuille blanche en langue flamande) est restée d'un usage très régional pendant plus de vingt ans.

Renommée dans le Nord et le Pas de Calais, elle y prendra sa dénomination régionale de "chicon" ("trognon", en parler ch'timi).

Les Grecs avaient déjà repéré les vertus médicinales de la chicorée, l'ancêtre de notre endive : Galien, 200 ans avant notre ère, l'appelait déjà "l'amie du foie".

En effet, son amertume était sensée stimuler le fonctionnement de la vésicule biliaire, et faciliter la digestion.
Riche d'un apport minéral très diversifié
L'endive possède une haute densité nutritionnelle en minéraux et oligo-éléments.
Avec 5 à 10 mg de vitamine C au 100 g, elle couvre 10% des besoins quotidiens.
Mais surtout, l'endive est source de sélénium : 0,013 mg/100 g alors que 0,060 g sont recommandés. C'est un oligo-élément qui protège du vieillissement des cellules et limite ainsi l'apparition de certains cancers.

Excellente pour la digestion
Consommée cuite ou crue, ses fibres sont bien tolérées, même par le convives ayant un système digestif délicat. De plus, la légère amertume de certaines variétés d’endives stimule en douceur les sécrétions digestives.

Sa richesse en potassium ainsi que sa constitution à 94% d'eau favorisent une excellente épuration rénale.
préparation des endives
Valeurs énergétiques
Très peu calorique car n'apportant que 15 kcal par 100 g (ce qui la rend comparable au concombre et aux salades), l'endive servie en salade est néanmoins accompagnée de vinaigrette qui peut apporter, elle, beaucoup de calories…

Petits, sains, croquants."... comme les qualifie le créateur de la Confrérie de l'Endive
Il faut choisir l'endive avec les feuilles fermes et blanches, légèrement bordées de jaune pâle. La base du bourgeon sera la plus blanche possible.

Conserver les endives
L'endive craint la lumière et l'humidité. Elle se préserve donc à l'abri de la lumière. En effet, ses feuilles risquent de verdir et de devenir amères.

On peut donc les conserver dans le bac à légumes du réfrigérateur ou à la cave, enveloppées dans du papier absorbant.

Son goût évolue avec le temps
Le taux de sucre baisse et l'amertume augmente. Il faut donc acheter l'endive aussi fraîche que possible et la consommer dans les 2 ou 3 jours.

Faire découvrir, faire apprécier
On ne parlera jamais assez de l'amertume légendaire des chicons belges et de tous les petits trucs pour faire disparaître le peu qu'il en reste aujourd'hui. Il faut bien avouer que l'endive est devenue plus sucrée et plus croquante qu'au temps de nos grand-mères.

Pour changer, pensez également à la Carmine, à la jolie couleur rouge !

Pensez aussi aux tartes, salades et veloutés. L'endive se mange crue, cuite, confite, entière, en purée, enfournée, en cocotte, enroulée.

Evoquons donc le croquant de ses feuilles servies à l'apéritif avec du fromage frais et des fines herbes, ou encore grignotées avec un plateau télé et une petite mayonnaise…

Craquante aussi avec des petits cubes de pommes et le goût caramélisé des noix dans une salade automnale riche en saveurs !

Paradoxalement, elle est également fondante sous la couverture d'un simple gratin ou encore doucement mariée avec le feuilleté d'un vol-au-vent.

Même les enfants l'adoreront caramélisée, cachée dans une tarte au chèvre, voire disparue au milieu d'une soupe froide !
Préparer :

Autrefois, les variétés d'endive étaient beaucoup plus amères. Certains gourmets recherchent encore cette amertume, mais pour les autres, vous pouvez la retirer en enlevant un cône de 2 ou 3 cm à la base de l'endive. On peut également mettre un peu de sucre dans l'eau de cuisson.

Comme les endives ne sont plus cultivées dans la terre, il n'est pas nécessaire de les laver, sinon rincez-les sous un jet d'eau froide. Par contre, évitez de les tremper longtemps car les vitamines et les minéraux se perdent.

Pour la cuire : compter 7 mn à l'autocuiseur, 8 mn coupée en biseau et sautée au wok ou à la poêle.

Astuces : Il y a mille et une astuces pour rendre les endives moins amères voire plus du tout. On peut même les rendre fondantes, plus douces, et ainsi très appréciables des enfants.

Et pour les garder bien blanches, on peut rajouter un filet de jus de citron.

Voir toutes les astuces de la Marmite sur l'endive... http://www.marmiton.org/pratique/marmite-astuces-recherche.aspx?ast_cat_ID=0&ast_ing_ID=75&ast_motcle=

Le légume passe partout !
Avec toutes les crudités (betterave, carotte, céleri), elle tire son épingle du jeu.

Quant au jambon (blanc et cru), aux fromages (gruyère, parmesan, comté, beaufort), ce sont ses compagnons habituels de gratin.

Pour le dépaysement et les fans de sucré-salé
N'oubliez pas qu'elle aime aussi les fruits (pomme, raisin, kiwi) et les épices douces tels le cumin et la muscade.

Commentaires des internautes :
Carolyn (8/12/2006) - Bonjour ! Quand mes filles étaient petites, je faisais des "piques" ou je mettais un cube de comté entre un cube de pomme et un bout d'endive, ça passait bien en plus ! Pour les petits, c'est bien.

Choupette (8/12/2006) - C'est vrai que les enfants ne sont pas fans des endives. Pour les miens, quand ils étaient petits, je préparai les feuilles d'endives comme des petites barques remplies de mousse de thon-mayo et une fine tranche d'emmental sur un pique pour former la voile. Un peu d'amusement et hop !!!

Fred S. (8/12/2006) - C'est vachement sympa, ces fiches sur des produits, j'espère qu'il y en aura tout plein d'autres. Moi, j'ai horreur des endives cuites. Par contre, crues, j'aime beaucoup : tremper des feuilles d'endives dans le fromage quand on fait une fondue savoyarde (ou un Mont d'Or au four), c'est très bon.

Ze courlis (8/12/2006) - Diantre, j'avais complètement zappé cette nouvelle rubrique, en voilà une découverte ! Pour les endives, moi j'aime bien les faire cuire dans un peu de jus d'orange.

Mafaldità (8/12/2006) - Ben moi, j'ai ma petite recette... : "foie de veau aux endives braisées". Bon, il faut aimer le foie de veau, et les endives... c'est pas évident pour tout le monde !!!

Anne Camard (9/12/2006) - Une recette que je viens de retrouver :
Disposer dans les assiettes des feuilles d'endives, un peu de mâche, des tranches fines de pommes. Faire sauter des noix de St-Jacques, dans du beurre ou de l'huile selon ses habitudes. Rajouter les noix chaudes dans l'assiette. Arroser le tout d'une vinaigrette au vinaigre de framboise. Servir.

Anne/Sumo (09/12/2006) - Voici déjà 2 recettes du site contenant des endives et qui, à mon avis, peuvent les faire aimer, car on n'y trouve pas d'amertume et c'est mélangé avec d'autres ingrédients : Soupe d'endives au curry et Cake de viande et endives fondantes. Perso, je les fais parfois cuire en cocotte, avec du jus d'orange et un bouillon cube. Merci pour ces fiches en rubrique, c'est une bonne idée que nous allons tous essayer d'alimenter.

Aurélie (10/12/2006) - Pour les endives, chez nous c'est en salade avec du gruyère coupé en cube, du jambon blanc également coupé et une vinaigrette avec du vinaigre de noix. Mes 3 enfants en mangent.

Mary (11/12/2006) - En bonne belge, j'aime les chicons , crus ou cuits.
Le haut du podium est tenu par les chicons au gratin, of course, mais en second, on trouve la petite salade de blé (mâche en France ?) avec du chou rouge râpé très finement , des feuilles de chicons coupées en petits morceaux et quelques noix. Le tout assaisonné de vinaigre, d'huile de noix et un peu de moutarde : mmmh !



Quelques autres liens pour les cuisiner:  
http://www.linternaute.com/femmes/cuisine/encyclopedie/fiche_composant/29/endive.shtml

http://www.750g.com/recettes_endives.htm

http://www.cuisineaz.com/categorie/2/endive-602.aspx

http://recettes.de/endives

http://cuisine.journaldesfemmes.com/encyclopedie/fiche_composant/29/endive.shtml

http://www.aufeminin.com/w/recettes-cuisine-ingredient-66/endive.html



Revenir en haut Aller en bas
Moa

avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Cuisiner les endives   Ven 11 Sep 2015 - 0:09



Je cuisine les endives en salade
* avec des noix et du roquefort
* avec de la betterave cuites et des cébettes

En potage
Lavez les endives et émincez-les.
Pelez l’oignon et hachez-le.
Pelez les pommes de terre et coupez-les en morceaux.
Faites fondre le beurre dans une sauteuse, ajoutez les endives et l‘oignon, laissez-les fondre dans le beurre puis ajoutez les pommes de terre et le bouquet garni.
Mouillez avec le bouillon, rectifiez l’assaisonnement si besoin et laissez cuire à feu doux 40 min.
Lorsque le potage est cuit, ôtez le bouquet garni et mixez pour obtenir un velouté.
Versez dans une soupière chaude puis ajoutez la crème fraîche et le jaune d’oeuf.
Mélangez bien et servez aussitôt.

En gratin: Gratin endives bleu et noix à la béchamel
Cuire 30mn les endives entières
Laissez bien égoutter
Placez dans plat beurré, entrouvrir et mettre au milieu du Bleu de Causses ou du Roquefort, des cerneaux de noix;
refermez mettre béchamel dessus, et mettre 15mn au four Th 8 après avoir râpé du fromage dessus.

En croques madame
Version 1
Cuire 30mn les endives entières
Laissez bien égoutter
Entourez chaque endive d'une tranche fine de jambon cuit
Disposez dans un plat beurré, et nappez de béchamel et de fromage râpé avant de faire gratiner au four
Version 2
On peut aussi cuire  les endives en morceaux, et les mélanger à de la sauce Mornay (béchamel dans laquelle on rajoute du fromage rapé) ajoutez ensuite les dès de jambon, avant de verser dans le plat beurré. Ne jamais oublier la pointe de noix muscade dans la béchamel, ça donne un gout délicieux.



Poelée d'endives "Hélène"
Pour 4 personnes : 12 endives, 4 échalotes, 100 g de beurre, 200 g de crème fraîche (j'en mets pas toujours), 100 g de lardons, 5 feuilles de laurier, cerfeuil, sel et poivre.

Faire revenir au beurre dans une sauteuse, les échalotes émincées, les lardons et le laurier. Ajouter les endives en lamelles, couvrir et laisser cuire environ 15 minutes en remuant de temps en temps. Saler et poivrer. Ajouter la crème fraîche. Décorer de cerfeuil et servir chaud.



Revenir en haut Aller en bas
Moa

avatar

Messages : 536
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Cuisiner les endives   Ven 11 Sep 2015 - 0:19



Like a Star @ heaven source:http://www.cuisineaz.com/Recettes/Barquettes-d%e2%80%99endives-aperitives-aux-crevettes-48336.aspx
Vous avez épuisé vos 1001 idées d'amuse-bouches à Noël ? Essayez donc cette belle recette légère... Ok, il y a de l'huile d'olive et de l'avocat, qui n'est pas le fruit le moins calorique qui soit, mais ce n'est pas non plus le foie gras d'il y a un mois, non ? De toute façon, léger ou pas, c'est bon et ça présente bien, NA ! Bon appétit !

Barquettes d’endives apéritives aux crevettes
Pour 6 personnes

Temps de préparation :  15 min
Temps de cuisson :  5 min
Temps de repos :  

Ingrédients :
2 endives blanches
2 endives rouges
30 crevettes roses crues
3 avocats
le jus d’un citron
2 ciboules
3 branches de coriandre
5 c. à soupe d’huile d’olive
½ c. à café de paprika
sel, poivre

Préparation :
Coupez la base des endives, retirez les feuilles externes abîmées puis détachez délicatement les feuilles les unes des autres. Placez-les dans un grand plateau.

Epluchez et dénoyautez les avocats. Coupez la chair en petits dés et mettez-les dans un saladier. Arrosez-les de 2 c. à soupe d’huile et de jus de citron. Salez, poivrez et mélangez.

Epluchez et émincez les ciboules. Lavez, séchez et effeuillez la coriandre. Ajoutez la ciboule et la coriandre dans le saladier d’avocat et mélangez.

Répartissez la préparation à l’avocat dans les feuilles d’endives. Placez le tout au frais.

Décortiquez les crevettes. Faites chauffer le reste d ‘huile dans une grande poêle. Faites-y sauter les crevettes à feu vif pendant 5 min. Salez et saupoudrez de paprika.

Posez une crevette dans chaque barquette d’endives et servez immédiatement.



Revenir en haut Aller en bas
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2863
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Cuisiner les endives   Mar 10 Jan 2017 - 17:39

Idée de repas
 source http://recette-de-cuisine.aufeminin.com/w/recette/r5402/tatin-d-endives-au-chevre.html

Tatin d'endives au chèvre 26K+
Avis des internautes(8 votes)
Plat principal - Légumes
Végétarien
Facile :
Bon marché :
Origine du plat :  Europe
Type de cuisson :  Four

Temps de préparation : 25 minutes
Temps de cuisson : 40 minutes

Ingrédients (4 Personnes) :
- 1 rouleau de pâte feuilletée
- 5 endives
- 2 à 4 crottins de Chavignol ou 1 bûche de chèvre
- 50 g de beurre
- 1 cuillère à café d'herbes de Provence
- 1 cuillère à soupe de sucre
- sel et poivre

Préparation de la recette :
Coupez en quatre les endives dans le sens de la longueur, disposez-les dans une sauteuse, et faites revenir dans la moitié du beurre, à feu doux durant 25 min. Elles doivent prendre une belle coloration blonde.

Dans un moule à manqué, versez l'autre moitié du beurre fondu et saupoudrez de la cuillère à soupe de sucre. Préchauffez le four à 200°C (thermostat 6-7).

Disposez les quartiers d'endives en rosace au fond du moule (le coeur au centre).

Coupez les crottins de chèvre en tranches fines et disposez-les sur les endives, puis saupoudrez de la moitié de la cuillère d'herbes de Provence, salez et poivrez.

Recouvrez avec la pâte feuilletée, le bord de la pâte doit glisser entre le moule et les endives.

Enfournez pendant 20 min, la pâte doit se soulever et prendre une belle couleur blonde.

Prenez une assiette légèrement plus grande que le diamètre du moule, posez-la dessus, et d'un geste retournez l'ensemble. Attendez quelques secondes, et soulevez délicatement le moule.

Pour finir, saupoudrez avec les herbes de Provence restantes.



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cuisiner les endives   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cuisiner les endives
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cuisiner avec les enfants
» Endives de jambon au four
» Saucisses au Maroille
» La découverte des pissenlits.
» Cuisine au Wok

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: CUISINE :: Légumes cuits et crus, lacto-fermentés, Légumes anciens et oubliés, Soupes-
Sauter vers: