Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mieux choisir ce qu'on mange et qu'on consomme, et réflexions diverses

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3058
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Mieux choisir ce qu'on mange et qu'on consomme, et réflexions diverses   Sam 2 Déc 2017 - 17:26



source https://www.pure-sante.info/seigneur-du-rocher/

Je suis le seigneur du rocher
Par Gabriel Combris/23 novembre 2017


Cher lectrice, cher lecteur,

Aujourd’hui, c’est vendredi Noir.

« Black Friday » en anglais.

LA grande journée annuelle des promotions et des soldes qui « tabassent », LE jour qui « explose les prix », celui du « grand massacre des étiquettes », etc.

Cette année pour la première fois, cette journée de « surconsommation » assumée, qui existe depuis les années 1960 aux Etats-Unis et qui s’est exportée récemment en Chine (17 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 16 heures pour le seul site internet alibaba .com le 11 novembre dernier…), débarque en France.

Tadam, yahou, wahou…préparez-vous à un concerto de tambours et trompettes…

Ca va dégommer ! Les consommateurs vont pouvoir se gaver à prix réduits de produits dont ils n’ont, la plupart du temps, pas besoin. Les spécialistes s’attendent à des records absolus d’achat.

Bon, il faut croire que c’est ainsi que fonctionne la société de consommation. Et ce n’est pas à moi de vous dire ce qu’il faut en penser.

Je voudrais simplement proposer une alternative au vacarme de ce « vendredi noir ».

Si elle est utile à quelques-uns des lecteurs de PureSanté, alors ce sera déjà une réussite.

Je voudrais vous proposer d’entrer un instant…dans cette photo :


Fermez les yeux, et imaginez que vous êtes là-haut, le gardien du phare qui se tient face à l’immensité de la mer, avec le vent et les embruns qui vous fouettent le visage.

Des dizaines de mètres sous vos pieds, c’est une bataille monstrueuse qui se déroule : des vagues immenses se jettent à l’assaut de la roche dans un fracas phénoménal.

Un temps d’accalmie succède à une saillie…Un leurre. Car bientôt la mer redouble de fureur contre la pierre. Les vagues sont les dents d’un ogre qui veut tout dévorer sur sa route.

Vous, là-haut, vous n’avez de prise sur rien.

Qu’une vague plus forte que les autres entaille le rocher…et que se passerait-il ?

Vous êtes au bord de l’abîme, dans un abandon complet à ces forces qui vous dépassent, et pourtant vous n’avez pas peur.

Vous ne risquez rien. Il y a en vous une immense énergie, une confiance tranquille que vous sentez circuler en vous.

Le rocher tiendra bon. Rien ne pourra vous atteindre.

Le temps de ce petit voyage, vous êtes le seigneur du rocher.

Restez dans votre royaume le temps de retrouver le calme intérieur.

Ensuite, vous pourrez redescendre parmi les hommes…Il paraît que c’est « vendredi noir ».

Santé !

Gabriel Combris





Dernière édition par Libellule le Lun 12 Fév 2018 - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3058
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Mieux choisir ce qu'on mange et qu'on consomme, et réflexions diverses   Sam 2 Déc 2017 - 17:33



Autre site, autre approche

source http://www.reponsesbio.com/
Pourquoi fêter un vendredi noir ?
Bonjour,

Les uns vous vanteront les mérites du « black friday » cette fameuse vague marketing du vendredi noir adaptée par des marques de grosses enseignes comme la Fnac ou Virgin, les autres vous expliqueront qu’ils faut absolument boycotter cette période de consumérisme effréné tout en tentant de vous vendre des recettes faites maison.

Bien que les seconds aient sans doute davantage raison que les premiers, il n’en reste pas moins que le vrai consumérisme se vit au quotidien.

Effectivement à quoi bon cracher sur les méchants mécanismes du commerce une fois l’an, tandis que toute l’année notre pouvoir de consommation est en mesure de faire pencher la balance vers une économie plus juste.

C’est en tout cas depuis longtemps le point de vue de la rédaction de Réponses Bio.

Et c’est pourquoi aujourd’hui, au lieu de vous faire la leçon, de vous expliquer comment et pourquoi le « black friday » est apparu, ou encore de vous offrir la contemplation magnétique d’un fond d’écran exotique en guise de consommation monastique… je vais vous proposer des soldes uniques, et ce pendant toute la période de l’Avent.

Ces périodes de soldes sont tout de même une opportunité, pour de nombreux lecteurs s’étant régulièrement plaints, dans les commentaires, par email, ou même par téléphone, du prix des produits bio et médecines naturelles dont nous parlons régulièrement.

J’invite donc formellement tous ceux étant en mesure de consommer des produits de santé naturelle tout au long de l’année et n’ayant pas d’urgences, à ne pas participer à cette manifestation marketing des plus discutable… et tous les autres à profiter de soldes leur permettant d’alléger leur budget.

Il n’est pas toujours facile de trouver la voie juste dans cet entrelacs de manœuvres publicitaires proposées par la société de consommation, cependant, comme toujours, je suis partisan du verre à moitié plein.

Commençons immédiatement avec une promo qui va plaire à ceux ayant dû s’en priver jusqu’à présent.

Voici le pollen frais de cerisier,
https://reponsesbio.shop/produit/pollen-cru-de-cerisier-bio/
nouveau né de l’abeille heureuse, particulièrement utile à :
→ la beauté de la peau,

 → la vitalité des cheveux,

 → le maintien des défenses immunitaires,

 → l’assimilation du fer,

 → la construction du fœtus pendant la grossesse…

Très riche en vitamine C, il vous apportera également un complément appréciable de :
→ zinc,

 → et de vitamines B2, B3 et B9.

Un second vient également d’arriver, il s’agit du pollen frais de pissenlit.
https://reponsesbio.shop/produit/pollen-cru-de-pissenlit-bio/

Et alors celui-ci est une petite merveille pour le foie, donc pour la peau et tout le système sanguin !

Ce sera donc un atout idéal pour entamer une petite cure détox favorisant une belle peau avant les fêtes, et après les fêtes pour aider à drainer les excès de table.

De plus il s’alliera souverainement avec le pollen frais de cerisier grâce à sa richesse en vitamines :
→ A,

 → C,

 → D,

 → B,

 → ainsi qu’en fer, potassium et zinc.

Un petit coup de pouce pour préparer les fêtes sans avoir le bourdon.

Alors, bien que le « black friday » ait certes de nombreuses raisons d’être critiqué, si cette bête noire offre à certains un peu de répit, pourquoi ne pas le leur offrir ?

Jour de fête, bougre non, mais jour où sa consommation est plus facile à faire pencher du côté de l’éthique de la bio et de la santé naturelle… pourquoi pas ?!

Bien à vous,

Jean-Baptiste Loin

Pour retrouver toutes les remises sur les produits de la ruche de notre partenaire l'Abeille Heureuse, rendez-vous ici
https://reponsesbio.shop/vendeur/abeille-heureuse/





Dernière édition par Libellule le Lun 12 Fév 2018 - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3058
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Mieux choisir ce qu'on mange et qu'on consomme, et réflexions diverses   Mer 20 Déc 2017 - 14:08



source https://www.pure-sante.info/bienvenue-ou-pas-en-2050/#respond
En 2050, les gens avec moins de 150 de QI ne serviront à rien !
Par Gabriel Combris/3 décembre 2017


Chère lectrice, cher lecteur,
« En 2050, les gens avec moins de 150 de QI ne serviront à rien ! » [1].

Ces propos sont attribués à Laurent Alexandre, chirurgien urologue également énarque, fondateur du site internet Doctissimo et passionné par le transhumanisme [2]. Un cerveau.

2050… ça arrive vite, et en ce qui me concerne, je me sens franchement menacé. Je ne vais pas vous révéler mon score exact de QI, mais bon, on est loin du compte.

Il faudrait donc que les gens comme moi se préparent à ne servir à rien.

Dit comme cela, ce genre de phrase prêterait presque à rire, mais le témoignage de la journaliste qui a rapporté les propos de Laurent Alexandre met le doigt sur quelque chose de bien plus sérieux.

Voici ce qu’écrit cette journaliste, Anne-Catherine Husson-Traore :
« J’ai entendu cette phrase à la fois cruelle et absurde de Laurent Alexandre à la radio ce matin. Au même instant, je me trouvais dans une maison de retraite médicalisée où sont “stockés” tous ceux qui ne servent plus à grand-chose aux yeux d’une société lancée dans une course à l’échalote darwiniste ou eugéniste.

Ne seraient sensés y vivre et s’y épanouir que ceux dont la force et le QI dépassent largement la normale… Ce discours n’est pas seulement prospectif. Il est la partie visible de l’iceberg d’un culte de la performance qui sévit partout, dans le sport de haut niveau mais aussi dans les entreprises.

La notion d’utilité sociale doit intégrer nos imperfections humaines. Elles font de nous ni des robots, ni des dieux. Une réalité à ne pas oublier pour que ne s’installe pas une petite musique visant à faire des faibles… des humains qui ne servent pas et peuvent donc disparaître sans dommages. »
Cette journaliste exprime son émotion avec retenue, mais elle pointe l’immense violence qui se trouve derrière ces idées d’utilité et de performance devenues les valeurs centrales de notre société.

En cas d’échec, de fragilité ou d’inadaptation (handicap, maladie, simple faiblesse etc.), on pourrait donc disparaître, sans que ce soit un problème pour personne ?!!

À vrai dire, ce n’est pas une idée nouvelle. Regardez ce qu’écrivait déjà le philosophe Jacques Attali en 1981 :
« Dès qu’il dépasse 60/65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société.

Je crois que dans la logique même de la société industrielle, l’objectif ne va plus être d’allonger l’espérance de vie, mais de faire en sorte qu’à l’intérieur même d’une vie déterminée, l’homme vive le mieux possible mais de telle sorte que les dépenses de santé soient les plus réduites possible en termes de coût pour la collectivité.

Il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement plutôt qu’elle se détériore progressivement.
L’euthanasie sera un instrument essentiel de nos sociétés futures. [3] »
Ce n’est pas une idée nouvelle, donc, mais elle devient de plus en plus acceptable. Avec cette question que l’on pose désormais comme une évidence :

Aux inutiles, aux faibles, aux malades, à ceux qui ne sont plus que des coûts pour la société, l’euthanasie n’offre-t-elle pas une possibilité honorable (souhaitable ?) de sortie ?

Vous allez me dire que nous n’en sommes pas encore là.

C’est vrai.

Mais regardez les ravages que cet esprit de performance et de compétition fait tous les jours dans notre société : la dépression, le mal-être, le stress, la difficulté de trouver le sommeil, etc. Qui peut sérieusement affirmer que ces pathologies ne sont pas en (grande) partie liées à cette vision strictement consommatrice de la vie et de l’individu ?

Aujourd’hui, 15 millions de boîtes d’antidépresseurs sont prescrites chaque année en France [4], 36 % de Français déclarent avoir déjà fait un « burnout » , c’est-à-dire qu’iIs se sont littéralement senti exploser sous la pression professionnelle, sociale, économique.

Et combien seront-ils quand il faudra vivre en permanence avec une guillotine au-dessus de la tête : « attention, vous êtes en train de ne servir à rien… il va vous arriver malheur… »

Rien que de poser la question, cela fait froid dans le dos.

Vous êtes inutile ? Bravo !
Maintenant, il n’y a pas que des raisons de désespérer.

Et au risque de paraître présomptueux, je pense que M. Laurent Alexandre, en dépit de son expérience et de ses diplômes, se trompe sur toute la ligne.

D’abord, je profite de ce sujet du burnout pour ouvrir une petite parenthèse optimiste, car les scientifiques ont souligné l’utilité d’une plante en cas d’épuisement professionnel [5].

Dans une étude de 12 semaines sur 120 participants souffrant d’un burnout, la prise de 400 mg d’extrait de rhodiole a amélioré la plupart des symptômes comme l’épuisement physique et émotionnel, le manque de joie, la perte d’entrain ou de libido.

L’étude n’est certes pas de grande ampleur, ni randomisée en double-aveugle (avec des participants répartis de façon aléatoire dans un groupe témoin et un groupe expérimental) mais les résultats sont très encourageants, d’autant que, pour l’heure, peu de traitements sont reconnus efficaces.

Maintenant, venons-en à l’essentiel.
Et à propos de gens qui « ne servent à rien », je voulais vous livrer la réflexion d’un religieux qui accompagne régulièrement des malades au sanctuaire de Lourdes [6]. Voici ce qu’il dit :
« Rendez-vous en touriste ou en chasseur de miraculeux dans la cité mariale, et vous serez rebutés par les magasins et leur bibeloterie.

Vous deviendrez les spectateurs incrédules et moqueurs d’une foule bigote qui s’amasse devant une grotte et des basiliques à l’esthétique discutable.

La clef pour découvrir Lourdes est d’y venir en accompagnant des malades.

Alors, le sanctuaire s’enchante : Lourdes devient un endroit où le participant se découvre membre d’un peuple en marche.

Un peuple, où chacun – à commencer par la personne invalide ou malade – est citoyen de plein droit. Car telle est bien la magie de Lourdes : le malade y est naturellement considéré comme un humain « debout ».

Il n’y a pas des valides actifs et des invalides passifs, mais bien des pèlerins qui viennent à la grotte, remplis de joies et de misères, de blessures et de richesses, pour repartir réconfortés. »
Tous, bien sûr, ne sont pas croyants.

Et lorsqu’on demande aux agnostiques ou aux athées ce qu’ils viennent chercher à Lourdes, ils répondent qu’ils « viennent respirer, une semaine durant, un air d’authentique humanité ».

L’authentique humanité ! Celle qui compte aussi sur ses fragiles, ses cabossés, ses malades, ses ratés, ses « bas de plafond », pour composer un tout.

Parce que comme il y a le jour et la nuit, il y a l’utile et l’inutile, ce qu’on compte et ce qui compte. Les deux versants d’une même pièce, la vie, où il est bien présomptueux de croire que l’on sera toujours dans le même camp : celui des valides, des forts ou des gagnants.

Alors aujourd’hui, je fais le pari suivant : en 2050, les moins de 150 de QI serviront toujours à quelque chose d’essentiel : rappeler aux autres que nous ne sommes jamais que des passagers sur cette terre, tous frères en humanité.

Santé !

PS. N’hésitez pas à commenter cette lettre, je serais très intéressé de savoir ce que vous en pensez.

Sources :
[1] Site LinkedIn :Culte de la performance : un risque sous-estimé
[2] Site Wikipédia : Laurent Alexandre
[3] L'Avenir de la vie, Ed. Seghers, 1981
[4]Site Doctissimo : Un Français sur quatre sous psychotropes !
[5] Siegfried Kasper and Angelika Dienel. Multicenter, open-label, exploratory clinical trial with Rhodiola rosea extract in patients suffering from burnout symptoms. Neuropsychiatr Dis Treat. 2017; 13: 889–898. Published online 2017 Mar 22. doi: 10.2147/NDT.S120113
[6] Site La Libre :N'allez pas à Lourdes en spectateurs moqueurs d'une foule bigote (CHRONIQUE)



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.  

PureSanté est un service d'information gratuit de SNI Editions.
SNI Éditions, CS 70074, 59963 Croix Cedex, FRANCE







Dernière édition par Libellule le Lun 12 Fév 2018 - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3058
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Mieux choisir ce qu'on mange et qu'on consomme, et réflexions diverses   Ven 12 Jan 2018 - 21:59

Après le scandale du lait contaminé lactalis
http://www.lemonde.fr/sante/article/2018/01/12/ce-qu-il-faut-retenir-de-l-affaire-du-lait-contamine-lactalis_5241102_1651302.html

j'avais envie de vous redonner quelques liens
Like a Star @ heaven https://www.bastamag.net/Les-nouveaux-seigneurs-de-l




https://fr.wikipedia.org/wiki/Lactalis

http://www.projet22.com/questions-de-societe/les-multinationales-une-histoire/marques-du-groupe-lactalis.html

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/08/30/president-bridel-la-laitiere-galbani-quelles-sont-les-marques-de-lactalis_4989950_4355770.html

https://lesmoutonsenrages.fr/2016/08/30/les-francais-appeles-a-boycotter-les-produits-du-groupe-lactalis/




https://fr.wikipedia.org/wiki/Nestl%C3%A9

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Marque_du_groupe_Nestl%C3%A9

http://www.projet22.com/questions-de-societe/les-multinationales-une-histoire/marques-du-groupe-nestle.html




https://fr.wikipedia.org/wiki/Danone

http://www.projet22.com/questions-de-societe/les-multinationales-une-histoire/marques-du-groupe-danone.html






Dernière édition par Libellule le Lun 12 Fév 2018 - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 3058
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Mieux choisir ce qu'on mange et qu'on consomme, et réflexions diverses   Sam 13 Jan 2018 - 18:45



source http://www.linternaute.com/bricolage/magazine/1402893-les-aliments-que-vous-ne-devez-surtout-pas-mettre-au-frigo/

Miel
Pommes de terre
Oranges
Chocolat
Oeufs
Ananas
Tomates
Pain
Ail
Fraises
Bananes
Patates douce
Noix et noisettes
Oignons
Basilic
Cornichons
Mangues
Pommes
Pâte à tartiner
Moutarde
Café
Parmesan
Confiture
Charcuteries
Sauces pimentées
Courgettes
Avocats
Pastèques et melons
Pêches
Baies
Huiles végétales
Concombres





Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mieux choisir ce qu'on mange et qu'on consomme, et réflexions diverses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mieux choisir ce qu'on mange et qu'on consomme, et réflexions diverses
Revenir en haut 
Page 7 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» vinyles
» Bon micro ? quel préampli choisir... ?
» deux modèles teardrop weissenborn..... que choisir ?
» Quel reso choisir ?
» Quel ampli choisir?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: SANTE- DIETETIQUE- HYGIENE- BEAUTE- :: Dossiers pour réfléchir à notre manière de vivre et se nourrir-
Sauter vers: