Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alternative santé 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Alternative santé 2015    Lun 8 Juin 2015 - 0:32



source http://www.alternativesante.fr/
"Alternative Santé" est édité par la société Santé Port Royal, société de presse indépendante des laboratoires pharmaceutiques et des pouvoirs publics.
Santé Port Royal SAS - 65, rue Claude Bernard - 75005 Paris

Les informations et services proposés dans la newsletter Alternative Santé ne constituent ni directement, ni indirectement une consultation médicale. Les informations fournies sont destinées à améliorer et non à remplacer la relation directe entre le patient et les professionnels de santé. En aucun cas, les informations et services proposés ne sont susceptibles de se substituer à une consultation, une visite ou un diagnostic formulé par votre médecin ou peuvent être interprétées comme assurant la promotion de médicaments.Vous ne devez pas mettre en oeuvre les informations publiées par la newsletter Alternative Santé pour la formulation d'un diagnostic, la détermination d'un traitement ou la prise et/ou la cessation de la prise de médicament sans consulter préalablement un médecin généraliste ou spécialiste. La responsabilité d'Alternative Santé et de sa société éditrice Santé Port Royal ne pourra être recherchée au titre de l'information et des services proposés dans cette newsletter, et vous acceptez que l'utilisation de ces informations et services s'effectue sous votre seule et entière responsabilité, contrôle et direction.




AU SOMMAIRE DE CETTE NEWSLETTER n° 135 du 12 mars 2015
 - Le Gardasil 9 est "aussi pire" que le Gardasil par Michel Dogna
- Une solution pour les constipées qui ont tout essayé par Michel Dogna




Bonjour,
Quand j'étais jeune j'étais un peu amoureux de Françoise Hardy. Ça m'a passé depuis, mais j'ai toujours conservé une certaine affection pour cette femme maigre et distinguée dont j'entendais dire qu'elle manifestait une curiosité marquée pour les médecines alternatives et se passionnait pour l'astrologie.

Longtemps invisible, la voici qui fait son come-back sur les plateaux télé à l'occasion de la sortie de son livre "Avis non autorisés" dont un long chapitre est consacré à son expérience avec les médecines, officielles ou alternatives. Elle est un peu plus maigre qu'autrefois - toujours séduisante malgré ce qu'elle décrit comme la déchéance de son corps - et fait, semble-t-il, un ultime effort pour se montrer en public avant que son cancer du système lymphatique ne soit venu à bout d'elle.

A chacune de ses interviews, dans tous les articles consacrés à son livre, on entend les commentateurs se gausser sur son récit d'une coloscopie ou d'un lavement ayurvédique. Françoise Hardy l'a fait exprès, parce qu'il fallait un chapitre drôle dans son bouquin et ça marche, on ne parle que de cela. On lit ici ou là qu'elle a été la proie de charlatans et que ça n'a pas servi à grand-chose tout cela, puisqu'elle va mourir de son cancer. On oublie de dire qu'elle s'est aussi livrée à la médecine officielle qui n'a pas non plus été capable de la soigner.

Françoise Hardy avoue que, pendant près de quarante ans, elle s'est intéressée à toutes les médecines avec beaucoup de passion. Courant d'un thérapeute à l'autre, d'un régime alimentaire à l'autre, se fiant à l'avis de ses amis qui lui conseillaient d'essayer ceci, de consulter celui-là... Jamais elle n'écrit qu'il s'agissait de charlatans. Elle se moque plutôt d'elle-même en constatant, sans accuser personne, qu'aucune des pistes qu'elle a explorées n'est jamais parvenue à résoudre ses douleurs abdominales et, plus fondamentalement, à faire taire le mal-être dont elle souffre depuis son enfance.

Elle me fait penser à vous, lecteurs, qui souhaitez, vous aussi, à vivre sans douleurs, à ralentir l'usure de la vie, à rester le plus longtemps possible en bonne santé et qui craignez peut-être, vous aussi, la déchéance de la fin de vie. Je sais que vous cherchez, vous explorez, vous vous passionnez. J'imagine que, vous aussi, vous êtes confrontés aux sourires goguenards de certains de vos proches qui, dès le premier aveu d'un échec, vous disent que vous vous faites avoir, qu'on abuse de votre naïveté, que vous croyez tout ce que l'on vous dit.

Bien entendu, dans votre recherche, vous rencontrerez des échecs. Sûrement, il y aura des déceptions. Sans doute ne stopperez-vous pas l'avancée en âge. Est-ce une raison pour ne pas chercher sa propre voie ? Quel mérite ont ceux qui se félicitent de rester du côté de la raison alors qu'ils ne sont que les jouets d'un système qui les manipule ? Où est la clairvoyance de ceux qui sont fiers de dire qu'ils ne croient que ce qu'ils voient ? Qui sont les naïfs, les abusés ? Ceux qui croient qu'il faut manger un steak par jour avec un litre de vin, ou ceux qui pensent qu'il faut préférer manger des légumes crus accompagnés d'eau dynamisée ?

S'intéresser aux médecines alternatives, c'est suivre un chemin parsemé de surprises et de recoins. C'est une manière aussi de dire que l'on ne veut pas suivre comme un mouton les solutions que l'on n'a pas soi-même sélectionnées. Françoise Hardy a suivi ce chemin et, si elle meurt aujourd'hui - toujours très "smart" et séduisante malgré ce qu'elle dit de sa déchéance physique - ce n'est sûrement pas à cause de l'indépendance d'esprit qu'elle a montrée ces quarante dernières années.

Restons éveillés et curieux, c'est bon pour la santé. Et transmettons ce que nous avons appris aux générations qui viennent. Par exemple, empêchons nos filles et petites-filles de se faire vacciner avec le nouveau Gardasil, baptisé Gardasil 9 mais qui n'a rien de neuf. C'est ce que nous explique Michel Dogna dans son premier article, avant de vous donner une recette pour éviter la constipation chronique qui fait le lit de bien des maladies.

Bonne lecture



PS : LE N°22 D'ALTERNATIVE SANTÉ A ÉTÉ MIS À JOUR. Trois nouveaux articles ont été ajoutés. Le premier concerne le gluten et ses méfaits (je vous l'avais promis la semaine dernière). Le second concerne l'indice de masse corporelle, référence des références en matière de surpoids... qui, en fait ne veut pas dire grand-chose. Et puis il y a une article pour soigner par l'homéopathie les boiteries des animaux. Une dernière chose, je constate que le dossier sur les maladies auto-immunes a été très consulté. Cela signifie sans doute que le phénomène est encore plus répandu que ce que l'on croit. C'est grave.
Alexandre Imbert
retrouvez mes éditos chaque mercredi sur Facebook
https://www.facebook.com/alexandre.imbert.9

Dossier :
• Maladies auto-immunes

Testé pour vous
• Nathalie Lefèvre a testé la musicothérapie.

En tête à tête
• François Couplan. L’ail des ours.

Remèdes
• Allergique au soleil ?
Protégez-vous avec le Polypodium.

Coup de gueule
MAJ : L'Indice de masse corporelle ne dit rien de vous

Traitement
• Trac, s’en débarasser avant les examens.
• Homéo de la réussite scolaire.
• Le stress. L’étouffer dans l’œuf.
• L’hypertension artérielle, discrète et trompeuse.

MAJ : La maladie du gluten

Rencontres
• Maria-Elisa Hurtado-Graciet : Il ne faut pas négliger les causes émotionnelles des maladies.

Animaux
MAJ : Soignez leurs boiteries avec l'homéopathie



LE GARDASIL 9,NEUF FOIS PIRE QUE LE GARDASIL
Il n’y avait pas eu assez de dégâts avec le Gardasil, on va donc en remettre une couche à l’usage des crédules et des ignorants qui vont continuer à jouer la vie de leurs filles à la roulette russe.

Nous sommes soumis à une médecine de Frankenstein qui a le culot de se proclamer humaniste et préventive !

Le 10 décembre 2014 , la FDA (Food & Drug Administration) américaine a en effet approuvé l’utilisation d’une version censée être nouvelle et « améliorée » du Gardasil, qui sera commercialisée sous le nom de Gardasil 9.

Selon la lettre d’approbation de la FDA, cette action a été prise sans consultation du VRBPAC (Comité consultatif pour les vaccins et autres produits biologiques), alors que cet organisme est responsable de l’examen et de l’évaluation des données concernant la sécurité, l’efficacité et l’utilisation appropriée des vaccins et des produits biologiques connexes.

Ainsi donc, Marion Gruber, Directrice du bureau de recherches et examens concernant les vaccins (CBER) a considéré qu’il n’y avait aucune préoccupation spéciale et aucune controverse connue concernant l’approbation du nouveau Gardasil 9. Ceux qui croient encore que la FDA, avec ses comités associés, est constituée de fonctionnaires obligés d’agir dans le meilleur intérêt du public vont finir par tomber de haut.

Si l'on compare la composition du Gardasil et du Gardasil 9 :
D’abord, on voit que la dose d’aluminium qui faisait déjà pas mal de dégâts dans l’ancien Gardasil a été doublée (225 mcg/500 mcg). Une recherche rapide sur PubMed pour la toxicité de l’aluminium chez l’homme révèle pas moins de 1650 articles scientifiques qui ont été publiés sur le sujet (peut-être est-ce encore insuffisant ?). Trois injections de Gardasil 9 sur un an, cela fera 1500 mcg d’aluminium qui vont s’ajouter à celui d’autres vaccins scrupuleusement effectués selon le calendrier vaccinal.
Ne me dites pas que le CBER n'est pas conscient de cela – ses soi-disant responsables ont déjà emmené à l’abattoir tellement de jeunes avec d’autres vaccins tueurs… C’est simplement de la routine !
Le polysorbate, et surtout le borate de sodium (mort aux rats), sont toujours fidèles au poste.
Pourquoi la dénomination Gardasil 9 ? Parce que de 4 souches de HPV, on est passé à 9, ce qui fait passer la charge protéinique HPV de 120 à 240 mcg dans le vaccin. Mais il y a encore de la marge avec les souches cousines existantes. Aussi pourra-t-on bientôt envisager un Gardasil 12, puis un 18, et même un 30… Soyons fous ! (Et surtout irresponsables, puisque légalement inattaquables.)

La notice du Gardasil : une insulte au genre humain !
Les risques potentiels évoqués ci-dessus font pâle figure en comparaison de certaines bombes qui sont larguées dans le reste de la notice du Gardasil 9.

Or, selon cette notice, le pourcentage d’événements indésirables graves recueillis au cours du suivi (jusqu’à 48 mois) est de 2,3%. Il était de 2,5% pour le Gardasil première version. Tu parles d'un progrès ! Pour rappel, selon la FDA, un événement indésirable grave doit correspondre à l’un des critères suivants :
-décès,
-mise en danger de la vie,
-hospitalisation,
-invalidité ou dommages permanents,
-anomalie congénitale / malformation congénitale,
-nécessité d’intervention en vue d’éviter un dommage permanent.

Faisons un simple calcul : on peut estimer à 2 300 le nombre d'effets secondaires graves pour 100 000 personnes qui se feraient vacciner avec le Gardasil 9. Le taux de diagnostics de cancer du col de l’utérus aux États-Unis est de 7,9/100 000. Y a-t-il un médecin qui serait prêt à anticiper 2 300 événements indésirables graves pour tenter de prévenir 7,9 cas de cancer du col de l’utérus ?

Autre information passée sous silence jusqu'ici : le pourcentage de maladies auto-immunes déclenchées par le vaccin. Pour le Gardasil, le taux était de 3,3% (à ajouter aux événements indésirables graves...); pour le Gardasil 9, ce sera encore 2,4%. C'est moins, convenons-en, mais c'est trop !

Enfin, dernier chiffre effrayant : 27% des femmes ayant reçu le Gardasil 9 dans les 30 jours après le début de leur grossesse ont perdu leur enfant ! Mais il ne faut pas s'inquiéter, nous explique-t-on, car le pourcentage est identique dans la population générale. D'accord, mais alors pourquoi seulement 12% des femmes ayant reçu le Gardasil classique dans les 30 jours après leur grossesse ont, elles aussi, perdu leur enfant ? Le Gardasil ancien les a-t-il protégées ?

Tout professionnel de santé qui lit l’ensemble de la notice et continue à recommander l’utilisation du Gardasil ou du Gardasil 9 n’est rien moins qu’un tueur à gages (protégé par la loi) !

Source des données: http://www.initiativecitoyenne.be

Michel Dogna



LA CONSTIPATION CHRONIQUE : UN SYNDROME LOURD DE CONSÉQUENCES
En France, on estime qu’une personne sur cinq (majoritairement des femmes) souffre de constipation. On parle de constipation quand la fréquence des selles est inférieure à 3 fois par semaine, et ce, pendant plusieurs semaines.
NOTA : il existe couramment une forme de ce désordre se manifestant par un yoyo permanent entre constipation et diarrhée.

17 causes possibles de constipation
Il convient de trouver la cause, et de ne pas se laisser embarquer par le catastrophisme médical des suspicions de cancer du côlon dès le départ. Donc, penser à :
-insuffisance du parasympathique (qui commande le transit),
-paresse du pancréas (qui sécrète un lubrifiant intestinal),
-insuffisance biliaire,
-hypothyroïdie,
-côlon irritable,
-régime trop carné,
-manque de fibres dans l’alimentation,
-absorption insuffisante de liquide,
-manque d’activité physique,
-médicaments à effet constipant (voir les notices),
-complexe du voyageur (même chez soi quand on s’y sent étranger),
-peur inconsciente de perdre ou de manquer (anxiété),
-étranglement intestinal (l’opération est la seule solution dans ce cas),
-mauvaise qualité de l’eau de consommation (eau constipante),
-déséquilibre de la flore intestinale,
-disque lombaire L1, enflammé ou pincé (y penser !),
-manque de conscience du ventre : c’est très souvent le cas
(on doit programmer notre intestin comme on programme notre réveil).

Remèdes d’urgence
Lorsque l’on s’inquiète parce que la constipation dure depuis plus de 3 ou 4 jours, le lavement est une technique qui a fait ses preuves et n’est pas agressive. Se mettre en position couchée et injecter, avec une canule spéciale, une petite quantité d’eau bouillie tiédie à 37°. Certaines personnes préfèrent utiliser de l’huile d’olive vierge de première pression à froid. On dit que c’est très détoxiquant.

Pour les bébés, on peut aussi faire comme nos grands-mères, qui découpaient au couteau un simili suppositoire dans du savon (de Marseille, de préférence).

La solution des lavements laxatifs tels que Microlax vendu en pharmacie n’est qu’une mesure expéditive systématiquement suivie d’une nouvelle constipation.

L'intestin grêle a une fonction de drainage de la lymphe
Une expérience convaincante
Bien que je lutte contre l’expérimentation animale, je suis obligé de me référer à une expérience effectuée dans les années trente sur un chien.
Après lui avoir coupé un bout d’intestin grêle, l’avoir vidé, nettoyé et raccordé en boucle, comme une chambre à air de vélo, on l’a replacé dans son abdomen ; 24 heures après, ce morceau refermé sur lui-même était plein d’émonctoires.

MORALITÉ : plus un intestin est encombré, moins il a la capacité de drainer les déchets qui circulent dans la lymphe.

La rétention d'eau : indice de l'intoxication
On mesure ici les conséquences désastreuses de la constipation qu’il convient de régler à tout prix pour une rééducation intestinale, car la constipation installée entraîne petit à petit une intoxication générale de la lymphe, du sang, des liquides extra et intra cellulaires.

Afin de sauvegarder les paramètres vitaux de fonctionnement, l’organisme effectue un plan de survie en s’hydratant de plus en plus au fur et à mesure que le taux d’empoisonnement augmente. Pourquoi cela ? Pour diluer la concentration des toxines et des poisons dans les limites tolérables.

Les animaux et les plantes sont logés à la même enseigne : voyez comme la viande d’animaux d’élevage intensif nourris aux hormones, aux produits chimiques et aux antibiotiques est molle, insipide, et comme elle rejette de l’eau dans la poêle ; voyez ces fruits et légumes-racines calibrés et impeccables, qui sont gros, gorgés d’eau et sans grande saveur…

Le surpoids et l’obésité, après avoir décimé l’Amérique en raison de son mode alimentaire frelaté et stupide, avec les corollaires classiques du diabète, de l’artériosclérose et des maladies dégénératives, envahissent maintenant l’Europe, non seulement chez les adultes, mais aussi chez les enfants de plus en plus jeunes pour les mêmes raisons.

Il est donc évident que toute proposition de produit amaigrissant ou contre la rétention d’eau représente un danger pour la santé s’il n’est pas préalablement détoxifiant, puisqu’il risque de faire monter les poisons et les toxines organiques à des taux de grande dangerosité.

Par ailleurs, les graisses et la cellulite séquestrent au long cours toutes sortes d’indésirables (métaux lourds et produits chimiques non reconnus par le vivant) que l’organisme a été incapable de traiter.

Des conseils de base anti-constipation
Boire plus.
Manger des légumes fibreux cuits, des fruits, des pruneaux…,
Manger des céréales complètes (pain semi-complet, flocons…).
Éviter les aliments qui constipent : les aliments raffinés (pain blanc, sucres, pâtes), les plats épicés, les aliments riches en graisse ou qui facilitent la formation de gaz (haricots blancs, choux, lentilles, trop de thé ou de café...).
Pratiquer un exercice physique journalier minimum (ex : 20 minutes de marche).
Si vous êtes de nature constipée, vous connaissez sans doute ces conseils et peut-être même les avez-vous appliqués. Cela suffit-il ? Pas forcément.

Les fournisseurs d'accès à Internet nous empêchent désormais de vous faire parvenir des newsletter intégralement.
Pour lire la suite de nos conseils  rendez-vous sur alternativesante.fr en suivant ce lien
http://www.alternativesante.fr/constipation/constipation-une-tisane-pour-celles-qui-ont-deja-tout-essaye

Michel Dogna



De nombreux lecteurs nous interrogent sur telle ou telle pathologie et son traitement naturel.

Il se peut que nous traitions, un jour ou l'autre, leur problème de santé, mais cela reste hypothétique.

Pour avoir rapidement des réponses à vos questions de santé, nous vous invitons à consulter l'index des articles parus dans Principes de Santé, le journal de la médecine naturelle en suivant ce lien.
http://soignez-vous.com/index-des-articles.html

Si vous recherchez un thérapeute pratiquant une des disciplines des médecines alternatives, vous en trouverez une liste près de chez vous en vous rendant sur le site annuaire-therapeutes.com
http://www.annuaire-therapeutes.com/
Si vous ne souhaitez pas que votre adresse mail soit communiquée, précisez-le nous dans vos mails.




Dernière édition par Libellule le Jeu 11 Juin 2015 - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Alternative santé 2015    Lun 8 Juin 2015 - 0:43



source http://www.alternativesante.fr/
"Alternative Santé" est édité par la société Santé Port Royal, société de presse indépendante des laboratoires pharmaceutiques et des pouvoirs publics.
Santé Port Royal SAS - 65, rue Claude Bernard - 75005 Paris

Les informations et services proposés dans la newsletter Alternative Santé ne constituent ni directement, ni indirectement une consultation médicale. Les informations fournies sont destinées à améliorer et non à remplacer la relation directe entre le patient et les professionnels de santé. En aucun cas, les informations et services proposés ne sont susceptibles de se substituer à une consultation, une visite ou un diagnostic formulé par votre médecin ou peuvent être interprétées comme assurant la promotion de médicaments.Vous ne devez pas mettre en oeuvre les informations publiées par la newsletter Alternative Santé pour la formulation d'un diagnostic, la détermination d'un traitement ou la prise et/ou la cessation de la prise de médicament sans consulter préalablement un médecin généraliste ou spécialiste. La responsabilité d'Alternative Santé et de sa société éditrice Santé Port Royal ne pourra être recherchée au titre de l'information et des services proposés dans cette newsletter, et vous acceptez que l'utilisation de ces informations et services s'effectue sous votre seule et entière responsabilité, contrôle et direction.




AU SOMMAIRE DE CETTE NEWSLETTER n° n°136  du 19 mars 2015
La cure Breuss, pas seulement contre le cancer
- La cure Breuss, fait mieux que le cancer par Léonard Katz




Bonjour,
Ils n'étaient pas contents, les médecins, dimanche dernier. Une vingtaine de milliers, sans doute, qui manifestaient contre le projet de loi sur la santé.

Pour quelle raison ? Cela reste obscur, mais on comprend quand même qu'ils défendent leur beefsteak. On parle beaucoup de nouvelles contraintes, de paperasserie, de temps de travail... Il me semble qu'il y a en effet dans ce projet de loi des éléments qui remettent en cause le métier même de médecin, fondamentalement.

Deux principes sont au coeur de la pratique médicale : la liberté de prescrire et le secret médical. En clair, le médecin est libre de choisir ce qui lui paraît être le bon traitement, et il n'en parle à personne... C'est lourd à porter, pour un médecin... C'est ce qu'on appelle la vocation.

Dans le projet de loi, le médecin va avoir les organismes sociaux et les complémentaires santé comme clients. Nous ne paierons rien ! Mais il va se retrouver face à cette "administration de la santé" qui paie mal et lui réclame des comptes en plus !

Elle lui dit très poliment: "Bonjour, pour cette maladie, merci de prescrire ceci...et si vous prescrivez autre chose, il faut simplement nous dire pourquoi."

Pourquoi quoi ? "Pourquoi M. Imbert n'a pas eu la même prescription que les autres ? Et pourquoi vous lui avez donné ce médicament en plus. C'était quoi, son problème, à M. Imbert ?"

Et hop ! Vous avez des machines à produire des ordonnances et à enregistrer tous nos problèmes de santé - même les plus secrets - dans une machine. Ce sera ça, les nouveaux médecins, et voilà la raison fondamentale pour laquelle ils ont manifesté, même si certains, j'en suis convaincu, n'ont pas vu la chose sous cet angle-là.

Nous, les consommateurs de santé, on ne voit qu'une chose : on va pouvoir aller chez le médecin et à la pharmacie sans sortir un centime ! Mais derrière cela, il y a l'organisation d'un grand système d'information sur la santé qui finira par détruire les médecins, ou pas...

Un jour, on nous dira : "Pour vos problèmes de santé, merci de choisir dans cette liste de médecins affiliés". On délivrera directement votre ordonnance dans une pharmacie. Merci de la choisir dans la liste. Vous recevrez un email pour vous signifier que votre commande est disponible.

Finalement, projet Touraine ou pas, la bataille entre, d'un côté, tout le secteur de l'informatique et de l'internet, et de l'autre, les médecins, même appuyés par l'Ordre et les labos, est trop inégale. Les médecins ont perdu d'avance. Et finalement, je suis pour.

Le médecin ne passera plus son temps à remplir des ordonnances inutiles, à renvoyer des papiers, à recevoir les résultats d'analyses (eux aussi mémorisés), Big Data le fera pour lui. Le médecin qui va disparaître est ce médecin préoccupé par la rentabilité, l'homme pressé, le rédacteur illisible de monceaux d'ordonnances inutiles...

Mais ce sera peut-être l'avènement de nouveaux médecins qui prendront le temps, qui pourront lire les publications scientifiques, qui écouteront et ne penseront qu'à vous tirer d'affaire. Ils gagneront, finalement, correctement leur vie.

On dira que cela devient une médecine de riche... Cela n'a pas de sens. Cela redeviendra comme avant, quand le médecin était modeste et ancré dans le local. Les gens viendront le voir et lui parler, il les soignera du mieux qu'il peut et recevra, parfois, un poulet en guise de paiement, et parfois, une bague quand la vieille dame meurt. Moi, ça me va... À ces nouveaux médecins, je dis : "Bienvenue dans le monde des médecines alternatives !"

Car je crois qu'ils auront alors la curiosité de regarder ce qui soigne vraiment les gens. Et peut-être découvriront-ils tous les trésors des médecines naturelles. Parmi eux, il y en a un qui est légendaire et dont vous avez sans doute entendu parler. C'est mondial, et c'est la cure Breuss.

C'est l'article que je vous propose cette semaine. La cure est très simple, très facile à mettre en oeuvre quand on a un extracteur de jus. La cure Breuss traîne la sulfureuse réputation de cure anti-cancer... Chut ! Ne le dites à personne...

Ce qui est idiot, c'est que sa réputation anti-cancer a occulté tous ses autres bienfaits. Comme si on était obligé d'avoir le cancer pour faire la cure... C'est en fait une cure revitalisante qui, quand on a le matériel et qu'il fait bon dehors, permet de faire un décrassage général de l'organisme... Les moins courageux vont faire cela deux jours et n'en pourront plus. Mais il y a peut-être parmi vous des personnes qui voudront le faire ou le font déjà. Dans ce cas, qu'elles témoignent de leur expérience dans les commentaires de cet article qui est en ligne dès maintenant !

Bonne lecture

PS : LE N°22 D'ALTERNATIVE SANTÉ A ÉTÉ MIS À JOUR.
Trois nouveaux articles ont été ajoutés.
Lisez celui sur les antioxydants. On en trouve absolument partout et de toutes sortes. Nous avons demandé à un spécialiste de faire le point à l'instant T.
Il y a aussi un autre article, les animaux. Lorsque vous faites leur toilette, vous disposez d'un moment privilégié pour mesurer son état de santé. Alors, ne faites pas que sécher l'animal avec un sèche-cheveux.
Et puis, il y a l'interview d'une psychiatre le Dr Annick Leca qui nous parle de la méthode Vittoz.

Alexandre Imbert



LA CURE BREUSS, PAS SEULEMENT CONTRE LE CANCER
La plupart d'entre vous a déjà entendu parler de la cure mise au point au siècle dernier, à partir d'un grimoire du Moyen Âge, par un thérapeute autrichien, Rudolf Breuss. Cette cure, présentée comme une "cure anti-cancer" a provoqué de nombreuses polémiques, et il faut bien reconnaître que, dans ce domaine, on obtient grâce à ce protocole des résultats étonnants. J’ai personnellement rencontré des personnes qui se sont guéries de leur cancer par cette méthode. Certaines sont revenues d’un stade très avancé et leur guérison a été totale et durable... Depuis que la cure Breuss a été mise au point, des milliers de témoignages de guérison ont été enregistrés dans le monde entier, sans que cela n'intéresse la faculté, semble-t-il ! Mais en se focalisant sur le cancer, on a occulté le principal : la cure Breuss est une cure de santé qui rétablit la plupart des fonctions métaboliques et permet de guérir ou d'améliorer un nombre impressionnant de maladies.

Jusqu'ici, la cure Breuss, pourtant simple, était toutefois difficile à mettre en oeuvre car elle nécessite la consommation d'une importante quantité de jus frais qui, vendus en boutique bio, finissaient par coûter très cher. Mais aujourd'hui, le succès rencontré par les défenseurs du crudivorisme et, surtout, la démocratisation des extracteurs de jus (qui se vendent maintenant aux alentours de 300 euros), rend la cure accessible à n'importe qui. Il faut ajouter que, lorsque les beaux jours arrivent, il est plus facile de se plier à la cure car on est plus enclin à boire des jus toute la journée.

Alors, pourquoi ne pas l'employer en tant que cure régénérante qui permettra de perdre du poids, de décrasser l'organisme, de l'approvisionner en minéraux et de lui donner un élan difficile à décrire, mais dont tous ceux qui ont essayé la cure disent qu'ils n'avaient jamais connu cela avant.

Quels ingrédients me faut-il et combien de temps ?
En ce qui concerne le traitement du cancer, cette cure doit durer 42 jours précisément. Mais rien n'empêche de l'adapter à votre cas personnel et d'en réduire, si vous le souhaitez, sa durée. Il est toutefois recommandé de faire la cure pendant au moins trois semaines si l'on veut obtenir un effet sensible.

Comme vous l'avez compris, cette cure repose sur la consommation exclusive de jus de légumes. Et quand je dis jus, c'est jus ! Cela signifie qu'il ne faut pas absorber la pulpe.

La quantité à absorber par jour varie entre 1/4 de litre et 1 litre.
Il faut retenir que, pendant cette période, moins on boit en dehors de la cure, mieux cela vaut. Quant aux légumes, il ne s’agit pas de n’importe quels légumes, et il faudra obligatoirement choisir des légumes bio.

Voici donc la composition précise mise au point par Rudolf Breuss.
Mélange de jus (à consommer quotidiennement)
Avec un extracteur, fabriquer à la demande un mélange de jus à partir des proportions suivantes de légumes frais :

300 g de betteraves rouges,
100 g de carottes,
100 g de céleri (racine),
30 g de radis noir,
1 pomme de terre avec pelure de la taille d’un oeuf de poule (facultatif).

Nota :
En cas de cancer du foie, la pomme de terre est nécessaire.

Voici une autre méthode : cuire une poignée de pelures de pomme de terre (bio) dans l’équivalent de deux tasses d’eau pendant 3 minutes.
Boire une tasse par jour de la décoction.

Quel est le fondement théorique de la cure Breuss ?
L'hypothèse de Rudolf Breuss (confirmée depuis par de nombreux scientifiques) est que le développement du fait cancéreux est alimenté par les protéines. La suppression de l’alimentation quotidienne en protéines provoque un choc dans l’organisme qui ne peut vivre sans cet élément. Le sang, amateur de protéines, se met alors à ronger dans le corps tout ce qui superflu, végétations, rassemblements de matières et tumeurs.
C’est une opération sans scalpel à laquelle le jus rouge procède lui-même, une fois finement dosé.

Il est à supposer que ces considérations, pour judicieuses qu’elles soient, ne sont que la partie visible de l’iceberg. Est-il besoin de tout expliquer pour pouvoir constater les résultats positifs, étonnants et souvent inespérés ? Il est, par ailleurs, important de signaler la nécessité d’un bon fonctionnement des selles et des urines car les produits d’excrétion stagnants pourraient provoquer des empoisonnements (voir le chapitre sur les tisanes complémentaires).

Ne perdez surtout jamais de vue que le cancer se nourrit des aliments solides qui sont porteurs de protéines. D’où la nécessité d’une nourriture exclusive de jus dont la lie a été filtrée.

Mode opératoire de la cure
Pendant les 3 jours qui précèdent la cure
Il convient de commencer à consommer entre les repas le mélange de jus à raison de 1/4 de litre par jour, ceci afin d’habituer l’organisme à ce nouvel aliment.
Durant la cure de 42  jours
S’en tenir strictement au mélange de jus que l’on consommera de préférence à la cuillère en le gardant un peu dans la bouche avant de l’avaler. Il a été démontré, par l’expérience, que 1/4 de litre par jour suffit pour vivre.
À savoir qu’il ne faut jamais dépasser un litre du mélange de jus par jour. On peut y ajouter, si l’on veut, une gorgée de jus de choucroute crue de temps en temps.

Pendant cette période, on peut maigrir de 5 à 15 kg, mais ceci n’empêche pas de se sentir bien et plein d’énergie.

Près de 20 000 personnes ont fait cette cure pendant 42 jours sans rien manger à côté. Elles ont tenu le coup et ont retrouvé la santé, sans rechute ultérieure. Eventuellement, on pourrait également boire un peu de jus de citron, mais jamais de jus de pomme ! On peut boire du jus de pomme frais seul entre-temps, mais jamais mélangé avec les autres jus.

Pendant la cure, il est recommandé de ne plus prendre aucun médicament, ni de faire aucune piqûre, ni de fumer, ce qui risquerait de nuire au grand nettoyage interne de l’organisme alors que celui-ci est en train de reprendre en main ses métabolismes vitaux d’auto-défense.

Enfin, il est indispensable de faire disparaître de la maison : naphtaline, camphre, DDT, sprays insecticides, épurateurs d’air pour WC et tous produits chimiques agressifs et douteux. En revanche, faites brûler de l’encens pour nettoyer la maison.

Après la cure
Se réalimenter progressivement avec des aliments légers (riz complet, légumes, couscous…). Il est recommandé aussi de ne pas arrêter tout de suite le mélange de jus et de continuer à en consommer 1/2 litre par jour avant les repas.
42 jours sans manger, je vais mourir !

Il n'y a aucune inquiétude à avoir dans ce domaine, mais pour ceux qui ont peur de manquer, Rudolf Breuss a inventé une "demi-cure". Cette appellation de Rudolf Breuss s’applique à ceux qui pensent ne pas pouvoir supporter le régime strict, ou bien parce que les personnes sont déjà trop affaiblies. Ceux-là pourront prendre chaque jour en plus du mélange de jus :

Soit une tasse de crème d’avoine (flocons cuits et mixés),
Soit une soupe de pâtes à l’oignon selon la recette suivante :
- Faire revenir un oignon avec la pelure dans de l’huile,
- Verser une tasse d’eau chaude,
- Laisser cuire 1/4 d’heure,
- Ajoutez les pâtes (peu).
La guérison est moins immédiate avec la demi-cure, mais elle peut-être plus adaptée à une cure de décrassage.

S'il ne s'agit pas de lutter contre un cancer avéré, vous pouvez aussi opter pour la cure pure et dure et en réduire la durée.

Cette cure de jus de légumes doit impérativement être accompagnée d'une tisane rénale et, pour en améliorer les effets, il est recommandé de prendre deux autres tisanes dont je n'ai pas la place de vous donner la formule ici.

Les fournisseurs d'accès à Internet nous empêchent désormais de vous faire parvenir des newsletter intégralement.
Pour lire la suite de nos conseils  rendez-vous sur alternativesante.fr en suivant ce lien
http://www.alternativesante.fr/cancer/la-cure-anti-cancer-rudolph-breuss

Léonard Katz



De nombreux lecteurs nous interrogent sur telle ou telle pathologie et son traitement naturel. Il se peut que nous traitions, un jour ou l'autre, leur problème de santé, mais cela reste hypothétique. Pour avoir rapidement des réponses à vos questions de santé, nous vous invitons à consulter l'index des articles parus dans Principes de Santé, le journal de la médecine naturelle en suivant ce lien.
http://soignez-vous.com/index-des-articles.html

Si vous recherchez un thérapeute pratiquant une des disciplines des médecines alternatives, vous en trouverez une liste près de chez vous en vous rendant sur le site annuaire-therapeutes.com
http://www.annuaire-therapeutes.com/
Si vous ne souhaitez pas que votre adresse mail soit communiquée, précisez-le nous dans vos mails.





Dernière édition par Libellule le Jeu 11 Juin 2015 - 0:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Alternative santé 2015    Lun 8 Juin 2015 - 0:50



source http://www.alternativesante.fr/
"Alternative Santé" est édité par la société Santé Port Royal, société de presse indépendante des laboratoires pharmaceutiques et des pouvoirs publics.
Santé Port Royal SAS - 65, rue Claude Bernard - 75005 Paris

Les informations et services proposés dans la newsletter Alternative Santé ne constituent ni directement, ni indirectement une consultation médicale. Les informations fournies sont destinées à améliorer et non à remplacer la relation directe entre le patient et les professionnels de santé. En aucun cas, les informations et services proposés ne sont susceptibles de se substituer à une consultation, une visite ou un diagnostic formulé par votre médecin ou peuvent être interprétées comme assurant la promotion de médicaments.Vous ne devez pas mettre en oeuvre les informations publiées par la newsletter Alternative Santé pour la formulation d'un diagnostic, la détermination d'un traitement ou la prise et/ou la cessation de la prise de médicament sans consulter préalablement un médecin généraliste ou spécialiste. La responsabilité d'Alternative Santé et de sa société éditrice Santé Port Royal ne pourra être recherchée au titre de l'information et des services proposés dans cette newsletter, et vous acceptez que l'utilisation de ces informations et services s'effectue sous votre seule et entière responsabilité, contrôle et direction.




AU SOMMAIRE DE CETTE NEWSLETTER n° 137 du 26 mars 2015
L'heure d'été bouleverse votre sommeil, profitez-en !
- Profitez du changement d'heure pour étudier votre sommeil par Léonard Katz




Bonjour
Peut-être l'avez-vous lu comme moi dans la presse : 245 millions d'euros de "cadeaux" et de "contrats" ont été distribués par les laboratoires pharmaceutiques aux professions médicales (principalement des médecins) entre janvier 2012 et juin 2014. Environ 235 000 "conventions" entre médecins et labos ont été signées, 5 000 bénéficiaires sont recensés dont les plus gros approchent les 100 000 euros "d'avantages". Il y a aussi ce psychiatre recordman qui cumule 20 contrats (un toutes les deux semaines !) et plus de 70 000 euros de cadeaux... Et pour finir, on apprend que le champion toutes catégories des "avantages" distribués est le groupe Novartis (18 millions d'euros de cadeaux), suivi par Servier (vous savez, le Mediator) : 13 millions d'euros...

Voici en résumé ce que révèle l'enquête aussi détaillée qu'inédite de l'association "Regards Citoyens" sur les liens labos/médecins. Si cela vous a échappé, les résultats croustillants de ces recherches sont disponibles sur le Net (ici).
http://www.regardscitoyens.org/sunshine/

Les limiers de l'équipe Regards Citoyens ont fait ce qu'ils ont pu, avec leurs moyens, il leur a fallu travailler à partir des données des Ordres professionnels, des fichiers mal faits, mal renseignés, opaques ou livrés tels que les labos les avaient renseignés : sous forme inexploitable. Il a aussi fallu soutirer au Ministère ce qui pouvait l'être, c'est-à-dire pas grand-chose.

La prétendue transparence brandie par le gouvernement n'est encore que faux-semblant. Les rémunérations des "contrats" sont toujours manquantes sur le site officiel créé pour que le citoyen juge par lui-même. Quant au contenu des "contrats", il est soumis à l'appréciation des hautes instances, le public n'a pas à savoir... Il sera contrôlé par l'ANSM sous la houlette de la HAS. Deux instances déjà marquées par dysfonctionnements et des conflits d'intérêts parmi ses membres... La vérole du médecin n'a pas fini de galoper.

La ministre Marisol Touraine - "M.S.T." comme la surnomment les médecins en colère - avait pourtant promis le meilleur. En juin dernier elle inaugurait le site Internet "Transparence Santé"
https://www.transparence.sante.gouv.fr/flow/main;jsessionid=D6E4E058CEECF031DBB15B9686EF6FC8.sunshine-public?execution=e1s1
registre public recensant les "liens d'intérêts" entre entreprises et bénéficiaires, en martelant sa volonté "d'aller le plus loin possible dans le cadre légal existant". En rendant tout public, jusqu'aux petits cadeaux d'une valeur supérieure ou égale à 10 euros. D'ailleurs il ne faut plus dire "cadeaux" (ils sont interdits) mais "avantages", ne pas parler de "contrat" mais de "convention". Evoquer des "liens", rien d'autre.

Belles paroles de Ministre, sauf que "Regards citoyens" n'a jamais pu accéder aux données les plus sensibles. Elles avaient "malheureusement" fait l'objet d'un traitement informatique les rendant inexploitables. Cerise sur le gâteau, la CNIL fait barrage pour que les noms des médecins bénéficiaires ne soient pas divulgués. La discrète Commission est allée jusqu'à intervenir pour empêcher l'indexation par les moteurs de recherche des "données nominatives de ce registre".

On comprend donc que les labos n'y vont pas avec le dos de la cuillère, mais on s'en doutait. Et d'ailleurs, on pourrait considérer que 245 millions pour 400 000 professionnels, c'est 600 euros par bénéficiaire sur 2 ans et demi... Quelle profession n'a pas ses petits avantages ?

Voyons les intitulés de postes dans la colonne "cadeaux" : on trouve des "repas", des "hébergements", des "transports"...Dans la colonne "contrats" on voit "hospitalités" (oui les labos sont très hospitaliers), "formations", "études de marché", "orateurs", "réunions", "experts", "stands"... Sans les commentaires des auteurs de l'enquête, ces "cadeaux et contrats" passeraient pour un abus de langage pour désigner d'honnêtes hommes qui bossent comme vous et moi. Pas de quoi fouetter un chat, voyons !

Le syndicat des laboratoires pharmaceutiques, le LEEM, n'a pourtant pas apprécié la divulgation de ces données pourtant "bénignes" : "Liens d'intérêts ne signifie pas conflit d'intérêts", gronde-t-il en qualifiant le travail de Regards Citoyens de "mise en scène".

Big Pharma est une industrie qui se comporte comme telle. Elle ne se dit pas philanthrope et ne s'en cache plus : "Le médicament doit être intégré dans sa dimension d'entreprise, car il a d'abord une dimension industrielle", a dit Christian Lajoux, qui présidait le LEEM en 2011. Personne n'arrêtera Big Pharma et ses actionnaires anonymes - au 3ème rang mondial derrière l'industrie du pétrole et la banque-assurance - qui avouent investir plus, désormais, en promotion qu'en recherche. Personne ne semble être capable d'empêcher les laboratoires d'essayer d'acheter des médecins et d'empoisonner le monde par leur entremise.

Reste qu'il n'est pas encore tout à fait impensable de protéger la santé des citoyens (et leur vie) en sanctionnant les médecins les plus pourris champions du parjure. N'ont-ils pas juré : "Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire"...
Les plus vérolés, on les reconnaît aux symptômes de cette vérole : altération du jugement (voire lubies et hallucinations diagnostiques), troubles obsessionnels compulsifs (prescriptions automatiques), tempérament addictif, comportements autistiques (face aux questions des patients), absentéisme, et comportements agressifs pouvant aller jusqu'à des tentatives d'homicides (involontaires ?).
Et puis "La corruption, ça pue", comme dit le Pape. On les sent ces gens-là. Ils se croient intouchables, ils le sont dans le système actuel. Mais il n'est pas exclu qu'un jour on puisse les punir.

D'autant que ces corrompus sont aussi dans la ligne de mire de certains de leurs confrères qui ne supportent plus d'être mis dans le même sac qu'eux. Il n'est qu'à entendre ce que disait il y a quelques jours, le président du Formindep, un collectif de médecins qui milite pour la transparence : "Le Ministère ne peut plus continuer de protéger, contra la volonté du législateur, l'opacité de ces contrats. Les liens contractuels des médecins leaders d'opinion sont directement impliqués dans la corruption de la décision publique et les scandales sanitaires successifs".

Si vous avez le temps d'aller faire un tour sur le site Transparence Santé - mis en ligne par le gouvernement (avec beaucoup de retard sur ce qui était prévu par la loi) - tapez le nom d'un médecin que vous connaissez, vous verrez. Moi j'ai tapé le nom d'un médecin que je sais très proche des labos. Il y a quelques jours il y avait 4 rubriques sous son nom : repas (une trentaine d'euros), orateur, et puis 2 autres, mystérieuses, avec la mention "Enquête". En fait de transparence, on n'est pas beaucoup plus avancé. On comprend surtout qu'un médecin, ça mange pour trente euros au restaurant...

Consultez la fiche de votre médecin pour voir (il n'y aura probablement rien d'intéressant), mais n'y passez pas la nuit car c'est bientôt le changement d'heure. Beaucoup d'entre nous le supportent mal, ce changement, et voient apparaître, provisoirement, certains troubles du sommeil (réveils nocturnes, difficultés d'endormissement, pensées obsédantes..). On préférerait éviter... Mais puisqu'on nous l'impose, autant en tirer profit pour identifier un éventuel trouble organique. Lisez comment dans l'article que nous vous proposons cette semaine dans notre newsletter.

Bonne lecture

PS : LE N°22 D'ALTERNATIVE SANTÉ A ÉTÉ MIS À JOUR.
Deux nouveaux articles ont été ajoutés pour les abonné(e)s. Ils concernent surtout les femmes :
- Les jeunes qui vont bientôt accoucher et qui se demandent si elles vont avoir le courage d'allaiter et auxquelles nous recommandons de lire nos dix conseils pour allaiter sans difficultés.
http://www.alternativesante.fr/bebe/allaitement-nos-conseils-pour-que-ca-se-passe-bien
- Et les moins jeunes qui souffrent de troubles du cycle.
http://www.alternativesante.fr/regles/troubles-des-regles-retablir-le-cycle

Alexandre Imbert



PROFITEZ DU CHANGEMENT D'HEURE POUR ÉTUDIER VOTRE RYTHME NYCTHÉMÉRAL
Voilà une vingtaine d'années qu'on nous impose, deux fois par an, le "changement d'heure". Présenté à l'époque comme un moyen d'économiser de l'énergie, on constate aujourd'hui que les économies en question ne sont pas faramineuses et qu'elles le sont encore moins si l'on évalue le coût, en termes de santé publique, d'une telle mesure.
Ainsi vous l’aurez constaté par vous-même, vos enfants auront du mal à s’endormir les jours qui suivent le changement d'heure et, vous aussi, vous avez du mal à vous lever par ces matins plus sombres.


Il y a quelques années, l’étude Euclock, menée au niveau européen, sur l’analyse du sommeil de plus de 50 000 personnes confirmait dans ses premières conclusions que « l’horloge circadienne ne s’adapte pas facilement au changement imposé par l’heure d’été. L’impact d’une heure est bien plus fort qu’on ne le pense dans le contexte des changements saisonniers. C’est notamment vrai pour les couche-tard ». Plusieurs mécanismes présidant à la qualité de notre sommeil sont en effet chamboulés. L’horaire avancé dérègle la production de mélatonine, l’hormone qui régule le sommeil et qui est produite par le cerveau sous l’effet de l’obscurité. Elle perturbe aussi le pic de sécrétion de l’hormone de réveil, le cortisol secrété entre 5 et 8 heure solaire.

Mais le changement d’horaire a d’autres conséquences sur notre santé. Tout récemment, une étude de l’institut Karolinska de Stockholm a permis de montrer que les crises cardiaques augmentent de 5% dans la semaine suivant le passage à l’heure d’été. « Les résultats suggèrent que même des petites perturbations dans le pattern de sommeil peuvent affecter le coeur » explique Rickard Ljung, à l’origine de l’étude. L’étude est d’importance puisqu’elle a été menée pendant 20 ans sur toute la population suédoise. Mais les pouvoirs publics continuent de faire la sourde oreille à ce type d’argument. Pourtant en Europe, seulement 5 pays sur 27 vivent pendant sept mois avec 2 heures de décalage par rapport à l’heure solaire moyenne de leur fuseau horaire.

Cette perturbation administrative ne fait rien pour améliorer les troubles du sommeil dont souffrent des millions de personnes en France - et aussi dans tous les pays où cette heure d'été est appliquée. Mais puisqu'on nous l'impose, autant profiter de cette période pour vous aider à identifier un problème organique sous-jacent grâce au rythme nycthéméral.

Comprendre le rythme nycthéméral
La médecine chinoise, avec ses milliers d’années d’expériences basées sur l’étude de la nature a dressé un tableau de notre vie et de nos nuits, on appelle cela le cycle nycthéméral.

Ce cycle est basé sur les préceptes de la médecine chinoise où la circulation et l’équilibre énergétique du corps et de l’esprit garantissent notre bonne santé.

Cette circulation d’énergie est interne au corps et se fait par un chemin tout tracé qui passe successivement par les organes et entrailles qui nous constituent.

Notre corps se compose de 12 organes/entrailles constitués en binômes :
-foie/vésicule biliaire
-rein/vessie
-coeur/intestin grèle
-poumon/gros intestin
-rate/estomac
-myocarde/triple réchauffeur
Le cycle nycthéméral  s’effectue sur 24 heures, l’énergie de notre corps passe par chacun des organes au rythme d’un organe toutes les 2 heures.

Si notre corps est équilibré (énergie yin et yang en équilibre= le QI), chaque passage se fait sans encombre, dans le cas contraire des signes de désordre à la fois émotionnels et/ou fonctionnels vont se manifester.

Chaque excès en plus ou en moins d’un point de vue fonctionnel et/ou émotionnel aura une incidence sur votre sommeil qui apparaîtra à un moment précis de la nuit.

Pour ce qui concerne le temps de sommeil (la nuit), quatre organes sont concernés.
-La vésicule biliaire :
C'est la poubelle de tout ce qui n’est pas exprimé par le foie.
Elle s'exprime entre 23h00 et 01h00.
Elle gouverne les ligaments.
Elle est liée aux émotions positives : tendresse, amabilité.
Elle est liée aux émotions négatives : colère, non deuil des choses, irritabilité.
Elle est traitée en médecine chinoise avec le remède : Long Dan Xie Gan Pian

-Le foie :
Il stocke et filtre le sang.
Il s'exprime entre 01h00 et 03h00.
Il gouverne les muscles, les tendons et les ongles et communique avec les yeux.
Il est lié aux émotions positives : précision, volonté.
Il est lié aux émotions négatives : irritabilité, rancoeur, agressivité.
Il est traité en médecine chinoise avec le remède : Xiao Yao Pian

-Le poumon :
Il gouverne l’énergie et la respiration. Il commande l’ouverture et la fermeture des pores. Il diffuse et fait descendre l’énergie.
Il s'exprime entre 03h00 et 05h00.
Il gouverne le nez et la peau.
Il est lié aux émotions positives : droiture acceptation, conscience.
Il est lié aux émotions négatives : tristesse, hésitation.
Il est traité en médecine chinoise avec le remède : Ding Chuan Pian.

-Le gros intestin :
Il transporte et évacue les déchets. Il réabsorbe l’eau résiduelle.
Il s'exprime entre 05h et 07h00.
Il gouverne les poils et les cheveux.
Il est lié aux émotions positives : disponibilité, loyauté.
Il est lié aux émotions négatives : mélancolie, critique.
Il est traité en médecine chinoise avec le remède : Run Chang Pian

Une méthode d'auto-diagnostic pour les troubles du sommeil
Ces quelques paramètres très simples peuvent être une aide précieuse à tous ceux qui souffrent de troubles du sommeil. Chaque fois qu’une fonction sera déficiente, en vide ou en excès, l’énergie circulant à l’intérieur pendant sa période nycthémérale, fera office de révélateur d’un déséquilibre et créera alors des symptômes comme : cauchemars, insomnie, transpiration nocturne, impatience, frayeur nocturne, réveil ou troubles de l’endormissement.

Cette méthode d'auto-diagnostic permet de dire par exemple que si vous vous réveillez toutes les nuits à 4 heures du matin, c'est que votre poumon souffre d'un déséquilibre. Ou encore, si vous ne parvenez pas à vous endormir parce que vous ressassez votre colère, c'est parce que votre vésicule biliaire fonctionne mal.

Le principe d’un équilibrage énergétique s’impose alors : à travers l’acupuncture ou la pharmacopée chinoise.

Si vous n'identifiez pas une période horaire précise
Toute la journée vous pouvez être soumis à divers stress, contrariétés, voire des peurs. Votre corps assimile tout ça comme une éponge et, plutôt que de vivre une nuit de repos le « shen » (l’esprit) ressasse tous ces évènements, il n’est alors pas plus léger qu’un poids lourds.

Que faire : il est important de garder de la « distance » avec ces évènements quotidiens. Méditation, PNL, sont des techniques éprouvées qui peuvent vous aider au jour le jour. Mais il existe également un complément an shen bu xin pian qui  créera une forme de bouclier énergétique de protection afin de ne pas faire « l'éponge émotionnelle » et de ne pas alourdir votre shen en fin de journée.

Et les décalages horaires dans tout ça ?
Bien entendu, le changement d'heure, deux fois par an, vient troubler ce rythme nycthéméral, ce qui ne manque pas de provoquer un bouleversement général, le temps que les fonctions organiques se recalent sur les horaires administratifs.

Les spécialistes de la médecine chinoise considèrent que lorsqu'une personne est en bonne santé (entendez que l'énergie circule bien dans des organes intègres) notre corps met un jour par heure de décalage horaire pour se re-synchroniser a ce changement.

Ainsi cette période peut-être pour vous l'occasion d'identifier une faiblesse organique qui vous avait échappée car elle ne s'exprimait pas franchement pendant votre sommeil.

Si votre sommeil se trouve durablement perturbé (plus de deux jours) par le changement d'heure, profitez-en pour tâcher d'identifier l'organe défaillant, à l'heure habituelle.

Écoutez votre corps, accompagnez vos émotions, gérez vos fonctions et votre sommeil n’en sera que plus réparateur.

Nota : Plusieurs associations se mobilisent pour le retour à l'heure solaire.
-L’Ached (Association française contre l’heure d’été double)
-La Méridienne
-Rassemblement pour le respect des fuseaux horaires des temps universels coordonnées (TUC)
-Léonard Katz



De nombreux lecteurs nous interrogent sur telle ou telle pathologie et son traitement naturel. Il se peut que nous traitions, un jour ou l'autre, leur problème de santé, mais cela reste hypothétique. Pour avoir rapidement des réponses à vos questions de santé, nous vous invitons à consulter l'index des articles parus dans Principes de Santé, le journal de la médecine naturelle en suivant ce lien.
http://soignez-vous.com/index-des-articles.html

Si vous recherchez un thérapeute pratiquant une des disciplines des médecines alternatives, vous en trouverez une liste près de chez vous en vous rendant sur le site annuaire-therapeutes.com
http://www.annuaire-therapeutes.com/
Si vous ne souhaitez pas que votre adresse mail soit communiquée, précisez-le nous dans vos mails.





Dernière édition par Libellule le Jeu 11 Juin 2015 - 0:21, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Alternative santé 2015    Lun 8 Juin 2015 - 0:52



source http://www.alternativesante.fr/
"Alternative Santé" est édité par la société Santé Port Royal, société de presse indépendante des laboratoires pharmaceutiques et des pouvoirs publics.
Santé Port Royal SAS - 65, rue Claude Bernard - 75005 Paris

Les informations et services proposés dans la newsletter Alternative Santé ne constituent ni directement, ni indirectement une consultation médicale. Les informations fournies sont destinées à améliorer et non à remplacer la relation directe entre le patient et les professionnels de santé. En aucun cas, les informations et services proposés ne sont susceptibles de se substituer à une consultation, une visite ou un diagnostic formulé par votre médecin ou peuvent être interprétées comme assurant la promotion de médicaments.Vous ne devez pas mettre en oeuvre les informations publiées par la newsletter Alternative Santé pour la formulation d'un diagnostic, la détermination d'un traitement ou la prise et/ou la cessation de la prise de médicament sans consulter préalablement un médecin généraliste ou spécialiste. La responsabilité d'Alternative Santé et de sa société éditrice Santé Port Royal ne pourra être recherchée au titre de l'information et des services proposés dans cette newsletter, et vous acceptez que l'utilisation de ces informations et services s'effectue sous votre seule et entière responsabilité, contrôle et direction.




AU SOMMAIRE DE CETTE NEWSLETTER n°138 du 2 Avril 2015
 - Ménopause, fuyez le traitement substitutif par Michel Dogna
- Tressautement des paupières, c'est le syndrome de fasciculation par Caroline Morel




Bonjour,
Vous souvenez-vous de l'affaire Ashya King. Mais si, rappelez-vous... Ce petit garçon qui avait été enlevé par ses propres parents ! Les fonctionnaires d'Interpol, mis en alerte, avaient fini par les repérer en Espagne d'où ils s'apprêtaient à fuir vers Prague. Les salauds !

Et puis, la vérité a fini par se propager. De quoi étaient accusés Brett et Naghmeh King, les parents kidnappeurs ? D'avoir refusé le traitement officiel (au Royaume-Uni) que l'on voulait appliquer au petit Ashya, 5 ans... et d'avoir retiré leur enfant de l'hôpital.

Ils avaient tout abandonné pour leur fils et étaient prêts à vendre leur maison en Espagne pour financer le traitement de la tumeur au cerveau d'Ashya, non disponible en Angleterre : une protonthérapie. Mais ils avaient un gros défaut : ils étaient Témoins de Jéhovah... On les a poursuivis, traqués... La police française a prêté main-forte aux gens d'Interpol. La justice espagnole s'est heureusement opposée à leur extradition.

Aujourd'hui, le petit Ashya va bien, les traces de tumeur ont disparu. Tout le monde regarde ses pieds, honteux, à l'hôpital général de Southampton... Aujourd'hui aussi, un autre petit garçon, le petit Joachim (souvenez-vous, nous avions parlé de lui), est à la maison, bien au chaud, après bien des ennuis lui aussi. Joachim avait été retiré par les autorités françaises à ses parents pour des raisons indignes. Le consensus médical considérait que le nourrisson était mal nourri et qu'il courait un grave danger. Forcément, la maman était végétalienne...

En clair, en Europe, vous n'avez pas intérêt à faire les malins, si vous voulez garder vos enfants avec vous. Dès les premiers examens avant l'accouchement, on va vous regarder de travers quand vous allez demander si cette échographie est dangereuse pour le foetus et vous allez prendre un savon si vous dites que vous ne voulez pas que l'on déclenche le travail. Quant à l'éventualité d'une césarienne... Vous n'aurez plus votre mot à dire dans ce cas. Et soyez heureuse qu'on vous confie le bébé en partant de la clinique!

Plus tard, vous serez sanctionnés si vous ne voulez pas qu'ils subissent les vaccins, ou les transfusions. On vérifiera que vous leur donnez bien de la viande, du lait et du blé, que vous nettoyez bien sous leurs ongles, pourquoi pas ? Sous le prétexte que ce sont vos enfants, on va vous obliger à les soigner comme-ci, à les protéger contre ça. Et je ne veux voir qu'une tête ! Vous allez vous retrouver porteur de la responsabilité d'appliquer à vos enfants des normes que vous refuseriez pour vous-même.

Alors, on va m'objecter que si on laissait tout le monde faire à sa guise, s'improviser docteur, ce serait le bazar ! Et il y aurait plein de morts. Je prétends que c'est déjà le bazar et qu'il y a déjà plein de morts ! Je crois que la plupart des gens aiment leurs enfants, en prennent soin du mieux qu'ils peuvent. Tous ceux qui pensent différemment ne sont pas pour autant des psychopathes ou des criminels.

Finalement, c'est contre cet enfermement que nous nous élevons dans notre journal la plupart du temps. Contre ces traitements obligés, contre ces idées toutes faites. On croit qu'il n'y en a que quelques-unes, mais il y a beaucoup de choses qui sont désormais prises en charge par d'autres... à notre place. Tant de principes "incontestables" nous sont imposés et ne sont jamais remis en question. Voilà pourquoi nous existons, pour que vous y réfléchissiez à deux fois.

Comme, par exemple, le feront celles qui suivent un traitement substitutif hormonal, après avoir lu l'article de Michel Dogna (juste en dessous). Quant à Caroline Morel, (lisez son article encore un peu plus bas), elle a l'oeil qui tressaille. Elle s'inquiétait de savoir si c'était grave, du genre début de Parkinson. Elle sait, maintenant.

Hep-Hep-Hep ! Attendez, ne partez pas !

PS : LE N°23 D'ALTERNATIVE SANTÉ VIENT DE PARAÎTRE. Découvrez son sommaire ci-dessous. Dans le dossier du mois, l'asthme. A part les corticoïdes et les broncho-dilatateurs, on vous a proposé autre chose ? Il y a pourtant d'autres solutions. Il y a plein d'articles ce mois-ci : les jambes sans repos (on nous interroge beaucoup sur ce sujet), les maux de tête (selon les méridiens), les aimants, la méthode Mézières, l'intoxication aux métaux lourds... c'est du lourd. Et puis il y a des vidéos (stage de chamanisme, à voir...), des interviews audio... Bref, abonnez-vous si vous ne l'avez déjà fait.

Alexandre Imbert



Alternative Santé n°15
Dossier :
• Asthme , Reprendre son souffle (cinq articles)

Testé pour vous
• Nathalie Lefèvre a testé les gestes chamaniques toltèques.

En tête à tête
• Bernard Clavière. Le jeûne, un outil thérapeutique.

Coup de gueule
• Scanners, radios, réduisez votre exposition.

Traitement
• Jambes sans repos. Un syndrôme proche de Parkinson.

• Maux de tête. Suivez le chemin des méridiens.

• Mal de dos. Si vous pensiez à la méthode Mézières ?

• Contrer l’intoxication aux métaux lourds.

• L’argile soulage l’otite

• La magnétothérapie. Les douleurs n’y résistent pas.

Rencontres
• Jean-Philippe Foissy : Notre cerveau sait autoréguler les maladies si on le met sur la bonne piste.



MÉNOPAUSE : NE VOUS LAISSEZ PAS AVOIR PAR LE TRAITEMENT SUBSTITUTIF OFFICIEL
Chaque année en France, plus de 400 000 femmes arrivent à la ménopause, et plus de 12 millions de femmes sont ménopausées. Actuellement, plus de 1,7 million de Françaises suivent un traitement hormonal substitutif (THS), ce qui représente 17 % des femmes ménopausées. Si l'on considère les femmes entre 50 et 65 ans, une sur trois se fait traiter médicalement en dépit des multiples mises en garde proférées par diverses sommités scientifiques, en tant que cofacteur aggravant les risques de cancer du sein et des organes génitaux.

En été 2002, des études américaines ayant confirmé officiellement ce risque, parmi d’autres pathologies (phlébites, pathologies hépatiques…), il en était ressorti une méfiance justifiée mettant en balance certains bénéfices (anti-ostéoporose, anti-bouffées de chaleur, anti-vieillissement de la peau) contre des maladies pouvant être gravissimes, voire fatales.

Un deuxième coup a été à nouveau porté par des chercheurs américains qui ont mis en évidence un risque deux fois plus élevé de maladie d’Alzheimer chez les femmes ayant subi une hormonothérapie pendant plusieurs années. Pour tenter de se dédouaner, les responsables médicaux français ont avancé des arguments douteux du type :
« Les femmes américaines sont obèses et présentent des réactions métaboliques différentes »,
« Les hormones françaises ne sont pas les mêmes que les américaines »,
« Les traitements préconisés sont limités à 5 ans ».

Pourquoi une femme sur deux connaît des troubles de la ménopause
De nombreuses femmes, en vieillissant, ont leurs organes émonctoires (foie, reins, intestins) qui faiblissent. Des portes de sortie de secours provisoires, voire définitives, se mettent en action afin de préserver l’intégrité et le bon fonctionnement des organes vitaux ; les manifestations sont très variées et se manifestent à différents niveaux :
-Peau (eczéma, prurit, abcès, furoncles,ulcères, fistule, etc.)
-Exsudats (sinusite, rhinorrhées, leucorrhées, bronchorrhées, sueurs, etc.)
-Rétention d’eau (le corps cherche à diluer les toxines internes pour s’éloigner des concentrations dangereuses).
Mais il y a un moyen bien pratique pour les femmes de rattraper tous les 28 jours les défaillances du petit ménage hépatorénal ou intestinal (constipation) : ce sont les règles !

Ni vu ni connu, jusqu’à ce qu’arrive la ménopause... Le robinet se ferme alors, et l’intoxication monte doucement, donnant lieu aux troubles majeurs classiques ainsi qu’à des troubles collatéraux tels que insomnies, hypertension, nervosité ou fatigue, voire déprime, le temps que l’organisme se reconstruise un nouvel équilibre hormonal.

Donc, la première chose à faire est d’essayer de remettre en marche les filtres émonctoires avec des draineurs généraux au choix.
Voie homéopathique : ex : Solidago 9 CH, Berbéris 12 CH ou Lycopodium 15 CH, 25 gouttes avant les repas.
Voie alimentaire : ex : céleri branche (foie, rein, pancréas).
Voie phyto : ex : Ribes nigrum 1 D (mac glycériné), 50 gouttes avant ou après les repas.

Le traitement hormonal substitutif
Il y a trois formes possibles de progestérone : molécule de synthèse (la plus répandue car faisant l’objet d’un brevet, bien sûr), origine animale (des laboratoires Prémarin), origine végétale (phythormone boudée par la médecine officielle, car non rentable).

Reprenons en détail chacune des trois formules :
-Progestérone de synthèse
Comme je l’ai toujours dit, on ne sait pas copier les molécules organiques dans leur structure géométrique exacte bien que la formule globale soit identique ; il en résulte des propriétés générales à peu près similaires, mais aussi des effets secondaires très différents. En particulier, dans le cas de la progestérone, alors que celle-ci est indispensable à la survie du fœtus chez la femme enceinte, la forme synthétique le tue à coup sûr… Voilà qui explique déjà les risques encourus du TSH cités plus haut.

-Progestérone animale
Il s’agit d’un extrait d’urine de juments gravides cruellement exploitées par les laboratoires Prémarin au Canada. Je m’explique : 100 000 juments sont maintenues debout dans des boxes pendant les 11 mois de leur gestation avec une sonde urinaire qui recueille leur urine 24h sur 24.

Ces bêtes ne sortent jamais et, selon mes renseignements, alors qu’un cheval a besoin de 40 litres d’eau par jour, on ne leur donne que 17 litres pour concentrer l’urine et procéder à une extraction hormonale plus économique.

Ces juments ne peuvent ni bouger ni se coucher, ont des œdèmes aux pattes et sont dans un état grand état dépressif. Au bout du martyre (poulinage), selon leur état, elles sont abattues (dans le meilleur des cas) ou bien elles font un second tour de manège ! Ce scandale avait déjà été dénoncé par Brigitte Bardot il y a plus de dix ans.
Maintenant, si nous observons le suivi au niveau du cabinet médical, il y a un médecin qui ne se soucie guère du sort de ces juments, et une patiente qui ignore tout du médicament ; on ne s’étonnera donc pas que l’ingestion dans le corps d’un tel produit issu de la torture et fortement chargé d’une vibration de souffrance puisse induire de grosses dépressions inexpliquées chez les femmes traitées, en plus des effets collatéraux induits… La loi karmique s’accomplit.

-Progestérone végétale
Ce ne sont pas les plantes qui manquent pour fournir des phythormones qui fonctionnent très bien, et sans inconvénients majeurs, telles que :

Sauge officinale : grand classique depuis des décennies.
Décoction : faire bouillir 3 minutes afin de détruire les éléments neurotoxiques – 1 tasse après les repas principaux.

Yam (tubercules de Dioscorea mexicana) : il est, dans la tradition amérindienne, conseillé pour soulager les problèmes liés à la diminution de progestérone. Vous pouvez le prendre en gélules, mais les sécrétions acides de l’estomac en détruisent partiellement certains principes actifs. On peut aussi le trouver en crème qui permet une absorption cutanée et conserve une forte concentration en diosgénine (16 %). Par exemple, Yamplex.

Soja : il est reconnu qu’au Japon, la plupart des femmes supportent beaucoup mieux les symptômes de la ménopause qu’en France. Pourtant, rien n’indique que cela est dû à leur patrimoine génétique, mais plutôt à leur consommation régulière de soja. Celui-ci renferme en fait des isoflavoles qui ressemblent étrangement aux œstrogènes humains.
Notez que pour ne pas être toxique au long cours, le soja devrait être lacto-fermenté. J’ai beaucoup dénoncé l’utilisation du soja, en particulier pour les enfants, et je maintiens ma position, mais concernant les femmes ménopausées, les résultats sont indéniables, avec néanmoins un seul point litigieux : même en bio, la réglementation laxiste porte à 9 % la part d’OGM admissible.

Houblon : une formule facile, à l’alcool près, c’est de consommer de la bière. Autrement, procurez-vous en pharmacie ou en herboristerie des cônes de houblon à infuser 10 minutes, 3 tasses par jour.

Silice de prêle ou silicium organique, un à deux bouchons par jour.

Passiflore : autre remède de la ménopause. En décoction de feuilles + fleurs en bouton, 40 g par litre. Bouillir 1 minute, infuser 10 minutes, 3 tasses par jour.

Avoine : ses phytœstrogènes régulent aussi bien en hyper qu’en hypo l’œstrogène féminin.
Bien entendu, vous avez compris que la progestérone végétale est la seule qui vous assure de ne pas souffrir d'effets colatéraux. Certaines d'entre elles vous conviendront sans doute mieux que d'autres, mais faites l'expérience plutôt que de vous en remettre aux indications officielles qui vous jettent dans l'impasse.

Michel Dogna



C'EST QUOI CE TRESSAILLEMENT DES PAUPIÈRES ?
Je suis certaine que, comme moi, vous éprouvez de temps en temps une curieuse sensation à l’œil, au bras ou dans une jambe, une sorte de tressautement d’un muscle qui se met à trémuler, à vibrer involontairement.

Cette sensation de spasme, c’est l’un de vos muscles, comme enragé, qui se contracte et se décontracte brutalement sans que vous ne puissiez rien y faire. Quel est donc cet étrange syndrome qui nous touche tous et dont personne ne parle ? Et surtout, pourquoi ce trouble existe-t-il et quel mal dans notre organisme dénote-t-il ?

On appelle ça la fasciculation.

C’est en 1938 qu’un nom a été mis sur ce syndrome de contraction visible et involontaire d’un petit groupe de fibres musculaires. Une réaction électrique complexe crée cette contraction et dénote un problème de connexion neuromusculaire. Les fasciculations sont indépendantes de tout contrôle volontaire et créent une sorte de décharge, une fibrillation, qui fait vibrer une partie d’un muscle. Cette vibration est d’ailleurs visible à l’œil nu. Le mollet tremble, la joue, la langue, ou l’œil trémule, le bras ou le dos se contractent rapidement.

Vous en souffrez peut-être sans le savoir
Dans une étude menée en 1993 sur 121 patients ayant passé un électromyogramme (EMG), il a été démontré que 80 % des patients sains souffraient de troubles bénins de la fasciculation. Souvent, on ne se rend pas compte que le trouble est là. Cela commence par les petits symptômes dont je vous ai parlé plus haut : muscles qui se contractent, mini spasmes localisés. Tout le monde est touché, indifféremment de l'âge ou du sexe.

Une sensation d’avoir des bulles sous la peau
Parfois, ces spasmes sont vivables, ils se produisent suffisamment rarement pour que l’on n’y prête pas attention, mais parfois aussi, le phénomène s’accentue ou se produit plus régulièrement. Même bénin, cela devient gênant, dans la vie personnelle et professionnelle. Certains patients se plaignent d’avoir des fasciculations dans la bouche, sur le visage, sur la langue, ils parlent de sensation de bulles sous la peau, de vers ou de fourmi. La situation devient alors intolérable, parfois douloureuse et, si les crises se rapprochent ou sont plus nombreuses, on commence alors à imaginer le pire, surtout quand cela fait plusieurs mois que l’on ressent tous ces symptômes. Nombreux sont celles et ceux qui s’imaginent qu’ils sont en train de développer une maladie neurologique grave.

Maladie neurodégénérative ?
À force de voir son corps trémuler, on finit par penser tout naturellement qu’on est atteint d’une grave maladie neurologique. Il semblerait qu’il n’en soit rien. En tout cas, ce que l’on appelle la fasciculation bénigne n’est probablement pas le signe avant-coureur d’une maladie plus grave, comme la maladie de Charcot ou la maladie de Lyme. Certaines maladies neurodégénératives sont certes accompagnées de spasmes et de fasciculations, mais généralement, les premiers signes de ces maladies sont bien souvent des signes moteurs. Dans une étude majeure menée en 1994 par les chercheurs Eisen et Stewart (Eisen A., Stewart H. « Not-so-benign fasciculation ». Ann Neurol 1994; 35 : 375), les conclusions ont rapporté que les potentiels de fasciculations seraient prémonitoires de SLA (sclérose latérale amyotrophique, ou maladie de Charcot) lorsqu’ils sont de durée plus longue, d’amplitude plus élevée et de forme plus variables. Bien sûr, après 40 ans, ou en présence d’un syndrome de fasciculations trop gênant, il convient évidemment de consulter un thérapeute, qui pourra faire pratiquer les examens complémentaires nécessaires, comme l’EMG.

Après une grippe ou un coup de stress
Si on ne souffre pas d’une maladie grave neurodégénérative, qu’est ce qui peut bien faire démarrer un syndrome de fasciculation bénigne ? Pour certains spécialistes, ce syndrome serait une réponse post-virale à une infection, un virus ou une période de stress ou d’anxiété. Les causes ont du mal à être clairement identifiées, même si tout porte à penser que le sport à haute dose, la surmédication, une infection virale, l’injection d’un vaccin, la déficience en magnésium, parfois aussi en calcium et en potassium, et le stress sont des facteurs favorisants.

Peut-être un manque de magnésium ?
Le magnésium intervenant dans de très nombreuses fonctions, sa carence peut avoir pour conséquence des troubles cardiovasculaires, rénaux, osseux ou immunitaires. De récentes études ont montré que ce manque avait une répercussion sur les métabolismes des glucides et des lipides. Le déficit magnésique entraîne des troubles de la personnalité de type névrotique, une anxiété, une hypochondrie, des phobies voire une dépression. Un manque de magnésium provoque une hyperexcitabilité nerveuse et musculaire, avec survenue de crampes, fourmillements, sensibilité exagérée au stress, spasmes artériels, insomnies, augmentation du rythme cardiaque, réactions allergiques, vertiges, migraines, anxiété, hyperémotivité, fatigue psychique et musculaire, refroidissement des extrémités par temps froid et humide.

Chez le sujet en manque de magnésium, un stress aigu provoque une libération importante d’adrénaline par la glande surrénale. L’adrénaline entraîne une contraction musculaire, d’autant plus importante que le déficit est important. Cette contraction s’accompagne d’un effet de chasse du magnésium des cellules musculaires vers le plasma. Le rein élimine cet excès plasmatique de magnésium entraînant sa fuite urinaire.

Cette perte de magnésium accroît la vulnérabilité au stress. Après un stress aigu, un déficit en magnésium sera ressenti comme une sensation d’épuisement, une fatigue chronique, une fatigabilité à l’effort ou «des coups de pompe». Il aboutit à une dynamique auto-aggravante.

Traiter naturellement les fasciculations bénignes
Gérer son stress est un pivot du traitement. Le caractère psychologique des fasciculations bénignes ne doit pas être négligé. Parfois, leur manifestation augmente en fréquence dans les moments de stress, de fatigue ou d’anxiété. Essayer d’être plus routinier et de prendre du temps pour soi, pour des loisirs calmes (jardinage) est un premier pas vers l’apaisement des symptômes. Intégrer un peu d’activité physique à cette routine quotidienne est idéal. Yoga, Pilates ou tai-chi sont d’excellentes activités antistress.

Bien manger et à intervalles réguliers, éviter la caféine et les médicaments qui pourraient faire empirer les symptômes, s’assurer que l’on n’est pas allergique à certains aliments comme le gluten, certaines céréales ou les produits laitiers. Demandez évidemment conseil à votre thérapeute.

Consommer des épices qui ont une incidence sur les maladies nerveuses, comme le curcuma et le romarin, peut avoir un effet positif sur les fasciculations. C’est en tout cas l’avis du docteur Keith Scott, médecin depuis trente ans en Angleterre, qui a écrit de nombreux ouvrages sur la thérapie par les épices, dont le plus connu « Medicinal seasoning, the healing power of spices ».

Se faire masser, ou masser la zone où se produisent les fasciculations, peut avoir un effet très positif. Un massage à base d’huiles essentielles calmantes d’ylang-ylang ou de lavande assure détente musculaire et apaisement du système nerveux. Éviter cependant de pratiquer des massages dans la zone oculaire, trop sensible, et qui pourrait réagir à certaines huiles essentielles.

Le magnésium joue un rôle dans environ 300 réactions chimiques dans notre organisme. Son rôle, entre autres, est de contrôler le stress. La déficience en magnésium est souvent liée à un syndrome de fasciculation bénigne. Il est donc important de se suppléer. L’huile de magnésium peut être aussi appliquée en massages, cette forme galénique est intéressante car l’assimilation du magnésium est plus efficace que par voie orale.

Le sel d’Epsom est très apprécié dans les spas et instituts pour sa richesse en magnésium biodisponible qui lui confère son aptitude à détendre les muscles et à relaxer. Des bains de sel de mer sont recommandés dans les problèmes de fasciculations.

Se débarrasser des métaux lourds est essentiel
Les métaux lourds ont envahi notre environnement et nous intoxiquent au quotidien. Substances polluantes, pesticides, additifs alimentaires, amalgames dentaires, nous sommes confrontés involontairement à cet empoisonnement permanent. Nombre d’études ont prouvé l’effet négatif des métaux lourds que nous ingérons tous les jours. Non seulement notre organisme les absorbe, mais pire, il les stocke, car ils sont très difficiles à éliminer. Les métaux lourds se logent au cœur des tissus et empêchent bien souvent les antioxydants ou les minéraux vitaux de se fixer dans l’organisme. C’est ainsi que vous pouvez expliquer le fait que, bien que vous vous gaviez de magnésium, il n’y a aucun résultat. Un bon nettoyage pour évacuer les métaux lourds qui vous empoisonnent va permettre un rétablissement de la distribution des minéraux et des oligo-éléments  dans votre organisme. Vous pourrez ensuite faire une cure de vitamines, de minéraux et d’antioxydants dont l’efficacité sera véritable.

Portez-vous mieux,                                                                                      

Caroline Morel



De nombreux lecteurs nous interrogent sur telle ou telle pathologie et son traitement naturel. Il se peut que nous traitions, un jour ou l'autre, leur problème de santé, mais cela reste hypothétique. Pour avoir rapidement des réponses à vos questions de santé, nous vous invitons à consulter l'index des articles parus dans Principes de Santé, le journal de la médecine naturelle en suivant ce lien.
http://soignez-vous.com/index-des-articles.html

Si vous recherchez un thérapeute pratiquant une des disciplines des médecines alternatives, vous en trouverez une liste près de chez vous en vous rendant sur le site annuaire-therapeutes.com
http://www.annuaire-therapeutes.com/
Si vous ne souhaitez pas que votre adresse mail soit communiquée, précisez-le nous dans vos mails.



Dernière édition par Libellule le Jeu 11 Juin 2015 - 0:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2965
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Alternative santé 2015    Lun 8 Juin 2015 - 1:19



source http://www.alternativesante.fr/
"Alternative Santé" est édité par la société Santé Port Royal, société de presse indépendante des laboratoires pharmaceutiques et des pouvoirs publics.
Santé Port Royal SAS - 65, rue Claude Bernard - 75005 Paris

Les informations et services proposés dans la newsletter Alternative Santé ne constituent ni directement, ni indirectement une consultation médicale. Les informations fournies sont destinées à améliorer et non à remplacer la relation directe entre le patient et les professionnels de santé. En aucun cas, les informations et services proposés ne sont susceptibles de se substituer à une consultation, une visite ou un diagnostic formulé par votre médecin ou peuvent être interprétées comme assurant la promotion de médicaments.Vous ne devez pas mettre en oeuvre les informations publiées par la newsletter Alternative Santé pour la formulation d'un diagnostic, la détermination d'un traitement ou la prise et/ou la cessation de la prise de médicament sans consulter préalablement un médecin généraliste ou spécialiste. La responsabilité d'Alternative Santé et de sa société éditrice Santé Port Royal ne pourra être recherchée au titre de l'information et des services proposés dans cette newsletter, et vous acceptez que l'utilisation de ces informations et services s'effectue sous votre seule et entière responsabilité, contrôle et direction.




AU SOMMAIRE DE CETTE NEWSLETTER n° 139 du 9 avril 2015
- Rétention d'eau : dégonflez-vous... pour une fois ! par Caroline Morel




Bonjour,
Cette semaine, c'est Michel Dogna qui signe l'éditorial de la newsletter. Nous n'avons pas tout à fait le même ton, mais nous avons les mêmes convictions. Je lui laisse la parole :

Il y a quelques semaines, John Kerry et Al Gore ont officiellement déclaré la guerre aux climato-sceptiques. John Kerry, enfilant sa robe de prédicateur devant le Conseil atlantique le 12 mars dernier en vue du sommet sur le climat à Paris en décembre 2015, a en effet dénoncé l’immoralité des «négationnistes du climat», et annoncé une pluie de catastrophes - rien moins que la fin de l’humanité si nous nous obstinons à ignorer les signes du malheur. En amalgamant des vocabulaires scientistes et religieux, il déduit arbitrairement que la menace du réchauffement climatique est purement d’origine humaine.  
Al Gore déclare de son côté : «il faut punir ceux qui nient le réchauffement climatique» et «nous devons faire payer sur le plan politique la négation de la science admise ».
 
Donc, douter publiquement du réchauffement climatique serait devenu un comportement déviant immoral et, pire, ce serait un péché ! On retombe en plein moyen âge !

Pendant ce temps, le 4 mars 2015, Richard Lindzen qui est, lui, professeur des sciences de l’atmosphère au « Massachusetts institute of technology » (MIT) a publié dans le Wall Street Journal un article édifiant qui fustige ces nouveaux prêtres de la catastrophe climatique.

Extrait : « …Les dirigeants du monde proclament que le changement climatique est notre plus grand problème en diabolisant le CO2. Pourtant, les niveaux atmosphériques du CO2 ont été beaucoup plus élevés au cours de l’histoire de la Terre. Des climats tour à tour plus chauds et plus froids qu’aujourd’hui, ont coexisté avec des niveaux bien plus élevés. Au contraire, actuellement, les niveaux plus élevés de CO2 contribuent à l’augmentation de la productivité agricole…. »

Oui, ces gens semblent avoir oublié la fonction chlorophyllienne des plantes qui à la lumière du soleil décomposent le gaz carbonique en carbone et en oxygène (programme de classe de 4ème). Or, le CO² étant plus lourd que l’air, il a tendance à se plaquer au sol – que du bonheur pour les plantes et les arbres, et sur les mers – que du bonheur pour  le plancton (poumon de la planète).

Par ailleurs, ces grands inquisiteurs réalisent–ils que tout ce qui vit sur terre et consomme de l’oxygène rejette du CO² : absolument tous les animaux, même les milliards de milliards de moustiques, sans oublier le monde inimaginable des bactéries ! L’activité humaine au milieu de tout cela, c’est peanuts ! Rien que les 1 milliards 400 millions de bovins sur la planète génèrent plus de CO² que tous les transports réunis...

Il est en outre bizarre que ces prophètes de malheur ne se révoltent pas contre les gaz toxiques industriels et les pesticides qui empoisonnent les populations et l’environnement, ou les chemtrails qui sont sans cesse pulvérisés illégalement au dessus de nos têtes, comme si nous étions de simples parasites à éradiquer. Bien sûr qu’ils n’en disent rien ! Puisque ce sont leurs amis qui sont les promoteurs de ces « saloperies » !

Soyons logiques, en tant que simples observateurs lambda : qui peut avancer qu’il y ait eu actuellement le moindre réchauffement de sa propre région ? Où qu’il se trouve ? C’est même plutôt l’inverse puisque nous avons même connu ces dernières années, des hivers plus rigoureux qu’à l’habitude avec des épaisseurs de neige en montagne que l’on n’avait pas connues depuis longtemps.

Oui, les glaces de l’Arctique fondent et la mer de glace se rétracte à Chamonix, mais cela a commencé au début du siècle dernier et ce n’est qu’un phénomène planétaire local monté en épingle. Pendant ce temps, il fait toujours une température de – 40/50° durant les hivers sibériens et canadiens. Et pourquoi ne parle-t-on jamais de la banquise de l’Antarctique qui, elle, s’étend sur des milliers de km² supplémentaires chaque année ? C’est cela le réchauffement ?
Donc messieurs les politiciens, je déclare que vous êtes pris en flagrant délit de propagande mensongère !

Des milliards de dollars ont été versés dans des études bidon pour soutenir l’alarmisme climatique. Le GIEC, organisme scientifique (sous contrôle) servant de référence à la cabale climatique, a été dénoncé par la plupart des membres de la communauté scientifique indépendante pour mensonges et trafic de données.

La vraie pollution n’est pas là où l’on capte notre attention. Elle est multiple, insidieuse, souvent invisible. Sa dangerosité est cachée, voire niée, afin de ne pas déranger des intérêts particuliers colossaux. Quant à votre CO² messieurs les manipulateurs, désolé, je vous le dis haut et fort : on s’en fout !

Maintenant, si l’on se réfère à l’histoire, et notamment au Lyssenkisme de l’ex-URSS, ou à la science des nazis en Allemagne, on reconnaît ici la même manière autoritaire et inquisitoriale pour imposer une « fausse  évidence » : un réchauffement climatique soit-disant d’origine humaine et qui n’existe pas. Toute cette mise en scène ne présage rien de bon !

Michel Dogna

Je reprends la main après Michel pour vous signaler que LE N°23 D'ALTERNATIVE SANTÉ A ÉTÉ MIS À JOUR. Deux nouveaux articles ont été ajoutés pour les abonné(e)s. Le premier sera utile aux propriétaires d'animaux qui ont des problèmes de gencives ou d'aphtes. Jacqueline Peker vous y propose ses meilleurs traitements homéopathiques. Le second concerne l'arthrose qui n'est pas, comme on le croit, une maladie réservée aux personnes du troisième âge. Le Dr Luc Bodin vous livre ses remèdes naturels.
http://www.alternativesante.fr/dents/soigner-leurs-gingivites-et-leurs-aphtes

Bonne lecture

Alexandre Imbert



RÉTENTION D'EAU, ARRÊTEZ DE GONFLER
Quand on parle de rétention d'eau, on a tendance à considérer que cette affection touche principalement les femmes. Or il n'en est rien. Messieurs, avez-vous du mal à retirer votre alliance ? Vos chaussettes vous font-elles des marques sur les chevilles quand vous les retirez ? Alors peut-être souffrez-vous d’œdème, plus communément appelé rétention d’eau.

Les symptômes de la rétention d’eau se traduisent par un gonflement des parties du corps telles que les pieds, les mains et les chevilles, avec une impression de raideur et parfois même de douleurs à ces endroits. Parfois aussi, la personne souffrant d’œdème constate une prise de poids de plusieurs kilos.

L’organisme se met à stocker l’eau, mais ne veut plus l’éliminer
Notre corps est fait de 65% d’eau. Quand on fait de la rétention d’eau, c’est tout simplement que l’organisme, ou une partie de l’organisme, est excessivement chargé en eau. Le corps emmagasine de l’eau, mais il ne l’évacue pas. Parfois, des reins paresseux ou un foie fatigué peuvent contribuer à la difficulté d’éliminer les fluides trop nombreux dans l’organisme. Mais ce n’est pas aussi simple que cela car de nombreux facteurs interviennent dans l’apparition d’œdèmes.

Parmi eux, l'ingestion de différents poisons : ceux qui sont dans l'eau du robinet et la nourriture industrielle, mais aussi les résidus de médicaments, la pollution de l'air... Car pour sauvegarder les paramètres vitaux de fonctionnement, l’organisme s’hydrate de plus en plus au fur et à mesure que le taux d’empoisonnement augmente dans le but de diluer la concentration des toxines et des poisons dans les limites tolérables.

La circulation lymphatique est en cause
La circulation lymphatique n’est pas une circulation de sang mais de lymphe, qui parcourt l’organisme, des extrémités vers le cœur, dans des vaisseaux et des ganglions lymphatiques. La lymphe est ce liquide jaunâtre et transparent qui s’écoule des plaies, c’est aussi la lymphe qui se stocke dans les ganglions lorsqu’on est malade. Elle intervient en effet dans la défense contre les bactéries, virus et autres corps étrangers toxiques. Mais la lymphe participe aussi au transport des hormones et, c'est ce qui nous intéresse ici, au drainage de l’eau dans les tissus. C’est elle qui assure l’évacuation des déchets cellulaires (graisses, toxines, protéines).

Contrairement au sang qui circule à l’aide des battements du cœur qui sert de pompe, la circulation lymphatique n’a pas de pompe pour faciliter sa circulation. Ce sont donc seulement les mouvements du corps, les contractions musculaires et des parois des vaisseaux qui font circuler la lymphe. La sédentarité et la compression des vaisseaux favorisent donc l’encombrement de la lymphe, sa stagnation dans les tissus et par voie de conséquence son échec à drainer l'eau souillée hors de l'organisme.

Comment savoir si vous avez trop d’eau dans le corps ?
Outre les symptômes décrits plus haut, un petit test facile à réaliser consiste à exercer une pression avec un doigt sur la partie enflée. Si la marque de la pression persiste plusieurs secondes après avoir retiré le doigt (formation d'un godet), cela peut être le signe d'un œdème.

- Vérifiez si votre visage enfle quand vous vous couchez
- Comptez le nombre de fois où vous devez vous levez pour aller uriner la nuit. Si cela se produit plusieurs fois par nuit, c’est que vous accumulez trop d’eau.
- Si vous avez du mal à entrer dans vos chaussures, cela peut être aussi un signe d’œdème.
- Si vous avez fait un ou des régimes sans réussir à perdre du poids, peut-être s’agit-il alors d’une accumulation d’eau dans votre organisme.

Des causes multiples
- Un déséquilibre alimentaire peut favoriser l’œdème, comme l’excès de sel ou l’intolérance à un aliment, les carences en vitamines, surtout la B1, et les troubles digestifs.
- Un déséquilibre hormonal, comme une pilule mal dosée, un traitement progestatif inadapté, les syndromes prémenstruels ou la grossesse entrainent bien souvent des symptômes de rétention d’eau. L’hypothyroïdie est aussi souvent associée avec l’œdème.
- Une inflammation, à la suite d’une entorse par exemple, peut aussi créer de l’œdème dans la partie touchée. Généralement, l’œdème disparaît assez vite en soignant la cause.
- Une mauvaise circulation sanguine va mettre le système lymphatique à contribution et rapidement le surcharger. C’est pourquoi en améliorant la circulation veineuse, on améliore également les troubles lymphatiques.

Commencez à sécher tout de suite
-Attention au sel ! Le sel alimentaire retient les fluides comme une éponge, alors mettez la salière de côté et évitez les aliments dont certains aliments comme les biscuits apéritifs, la charcuterie, les plats cuisinés, la sauce de soja et la pizza sont saturés. Tentez de réduire vos apports en sel à 0,5 grammes pendant seulement quelques jours (pas plus de deux) pour vous débarrasser de la rétention d’eau rapidement. Remplacez le sel pendant ces quelques jours par des herbes et épices dans vos plats.

-Mettez des vêtements amples. Evitez les sources de chaleur car cela dilate les vaisseaux sanguins. Bains chauds, saunas, hammams sont à proscrire. Préférez les jets d’eau froide sur les zones enflées aussi souvent que nécessaire. En été, oubliez le bronzage et restez au frais le plus possible. Evitez les vêtements serrés. Les jambes, les pieds et la taille ne doivent pas être comprimés. Préférez les robes et les tissus légers.

-Gras et sucre au pilori. Le sucre fait monter le taux d’insuline et favorise la rétention d’eau. De plus les sucres fatiguent les reins qui n’arrivent plus à éliminer les excès. Quant aux graisses animales, elles aussi saturent les reins. Adoptez de bonnes graisses Omega 4 qui protègent les parois veineuses et régulent les échanges de liquides.

-Mangez des bonnes protéines. Il est important de manger de bonnes protéines car si le sang n’en contient pas assez, l’eau se concentre non pas dans le sang, mais dans les tissus. Elle ne peut plus être réabsorbée et c’est là qu’on se met à gonfler. Il faut éviter les carences (50g de protéines en moyenne par jour) et privilégier les protéines végétales que l’on trouve dans les céréales complètes, les légumineux (quinoa, riz, soja, lentilles) et les oléagineux (amandes, noix).

-Enfilez vos baskets. L’activité physique est essentielle pour stimuler la circulation lymphatique. De la marche tous les jours ou une bonne séance de sport par semaine favorisent l’élimination des déchets, de l’eau en excès et régulent la circulation lymphatique et sanguine.

-Privilégiez les aliments piquants, astringents et amers. Selon la médecine ayurvédique ou chinoise, ils favorisent le drainage, la circulation et le "déstockage", de même que les aliments de couleur rouge. Cela tombe bien car il s'agit justement des fruits et légumes riches en flavonoïdes qui luttent contre la rétention d'eau. On y trouve la plupart des baies et le raisin. Les agrumes, le sarrasin, le thé, les oignions sont également riches en flavonoîdes.

Boire ou ne pas boire ? Voilà la question
Aussi curieux que cela puisse paraître, on peut faire de la rétention d’eau sans boire beaucoup. Un organisme privé d’eau n’a pas assez de liquide pour éliminer les déchets, il la retient donc autant qu'il peut. Les reins et le foie trinquent tandis que vous enflez. Il convient donc d’aider l’organisme à retrouver un équilibre en buvant beaucoup d'eau (propre). Boire suffisamment hydrate les cellules en profondeur et permet aux reins de bien faire leur travail. Evitez les jus de fruits et les sodas, ainsi que les excitants comme thé ou café qui, au contraire, retiennent l’eau au lieu de l’éliminer. Soupes et tisanes sont à recommander.

Des diurétiques ? Oui mais pas ceux du médecin !
Forcément, on se dit que pour éliminer l’excès d’eau, le mieux est de prendre un traitement qui va stimuler l’élimination et l’excrétion des urines par les reins. Cités dans la presse pour des affaires de dopage, les diurétiques ont mauvaise réputation. Il ne faut donc pas confondre plantes drainantes, traditionnellement utilisées depuis toujours et sans effets secondaires, et médicaments diurétiques qui sont prescrits par des médecins dans les cas de problèmes cardiaques ou d’hypertension pour éviter l’apparition d’œdème. Ces médicaments ont de nombreuses contre-indications et effets indésirables.

Les soins qui font dégonfler
Outre les douches froides sur les zones gonflées, les massages et drainages lymphatiques vont aider à la remontée de la lymphe vers le cœur. Il s’agit de techniques de massage de pression et relâchement doux, du « palper-rouler » sur les zones infiltrées et selon le trajet de la circulation de la lymphe.
Pour trouver un spécialiste du drainage lymphatique près de chez vous allez sur annuaire-therapeutes.com

La pressothérapie, également efficace sur l’œdème, est une technique de pressions douces exercées par des bottes gonflables, qui aide les jambes à se drainer.

La contention des membres inférieurs, évite de laisser le gonflement s’installer et les tissus de se dilater. Les bas ou collants, légèrement compressifs, améliorent le drainage lymphatique et veineux. Relever les pieds de son lit, éviter la station debout prolongée et ne pas croiser les jambes vont soulager la sensation de « poteaux » que l’on ressent parfois aux jambes.

Les massages aux gants de soie sont dynamisants et favorisent le drainage des toxines. A pratiquer le matin avant la douche en commençant par le visage, puis par un vigoureux massage de l’ensemble du corps. Les mouvements du massage seront longitudinaux dans la longueur de membres, mais circulaires au niveau des articulations. Ne massez pas la poitrine et pratiquez des mouvements à l’horizontale et en diagonale sur la zone abdominale. Finissez par les chevilles et le dessus des pieds.

Les bains dérivatifs qui se résument par : "froid dans l'entrejambe, chaud ailleurs" (voir notre précédent article sur le sujet)

Les plantes qui vont drainer tout ça
Des plantes existent pour aider à lutter contre la rétention d’eau, et leur efficacité a été démontrée au fil du temps.

Mais il ne faut pas oublier que la rétention d'eau est aussi un signe d'empoisonnement, il faut donc au préalable suivre un traitement détoxifiant, sinon, l'élimination de l'eau risque de faire monter les poisons et les toxines organiques à des taux de grande dangerosité.

Avant tout, il est donc recommandé de faire une cure de trois semaines de détox. Nous avons déjà écrit plusieurs articles sur ce thème par le passé mais s'il ne fallait retenir qu'une seule plante, je vous recommanderais de choisir de l'extrait d'algue Laminaria Japonica, à la fois efficace et doux (ce qui n'est pas le cas de la chlorella par exemple).

Voici maintenant quelques exemples des plantes pouvant être utiles dans les cas de rétention d’eau :

Le chiendent : Très riche en fructosanes, le chiendent était déjà utilisé comme diurétique dans la médecine grecque. Fréquemment utilisé dans le traitement des infections urinaires, il stimule la diurèse et favorise l’élimination rénale de l’eau.
Prendre 50 g de racine de chiendent à laisser bouillir dans un litre d’eau pendant une dizaine de minutes. Ensuite filtrer et en boire un demi-verre matin et après-midi pendant quelques jours. Une utilisation prolongée est déconseillée.

Le persil : La médecine attribue au persil des vertus thérapeutiques curatives et dépuratives diverses. C'est un stimulant, un diurétique et un anti-infectieux. Le persil élimine les toxines et redonne de l'élasticité aux vaisseaux sanguins. L’infusion de persil est un moyen facile d’obtenir tous les avantages de cette plante rapidement, et en plus d’apporter un peu d’eau par la même occasion.
Ajoutez deux cuillères à café de persil séché dans une tasse d’eau bouillante et laissez infuser pendant dix minutes avant de boire. Vous pouvez en boire jusqu’à trois tasses par jour pour soulager les symptômes, sans vous priver d’en ajouter dans vos plats et vos salades si vous le souhaitez.

Le thé vert : C’est un allié puissant contre la rétention d’eau. C’est parce que le thé vert est fabriqué avec des feuilles non fermentées, qu’il contient une plus forte concentration en polyphénols, des antioxydants de choc. Le thé vert stimule le métabolisme et aide à brûler les graisses et la caféine qu’il contient, réduit la rétention d’eau en favorisant la miction.
Choisissez une bonne qualité de thé vert et buvez en deux à quatre tasses par jour.

La reine des prés : Ce sont dans les sommités fleuries de la reine des prés que l’on trouve le principe actif qui encourage les reins à éliminer l’eau et à réduire l’œdème. La reine des prés en infusion a une action anticellulite et entraîne une augmentation du volume urinaire.
Portez à ébullition 1 litre d’eau de source, retirez du feu et ajoutez 20g de reines des prés, couvrez et laisser infuser 10 minutes, puis filtrez. Prenez 3 tasses par jour pendant une dizaine de jours, si possible avant 17h, ce qui vous évitera de vous lever durant la nuit.

Il existe sur le marché diverses boissons drainantes toutes prêtes comme Drenvite par exemple que nous avons déjà recommandée. Pour choisir celle qui vous convient vérifiez la présence d'au moins deux ou trois de ces ingrédients et assurez-vous que la méthode d'extraction respecte les plantes utilisées.

Les plantes veino-lymphotoniques. Elles activent à la fois la circulation de retour veineux et lymphatique. Ce sont le marron d'inde, le petit houx, le mélilot (riche en coumarine), la centella asiatica, le gingko biloba et les bourgeons d'aulne...

Des huiles essentielles pour les massages
Les huiles essentielles de cyprès et de lentisque pistachier décongestionnent les systèmes veineux et lymphatique. Le cyprès permet de réduire l’œdème. L’huile essentielle de cèdre a une action favorable sur la rétention hydrolipidique et la cellulite, elle stimule le drainage de la lymphe. L’huile de macadamia est intéressante pour sa fluidité. Cette synergie est déconseillée en cas de grossesse.

Préparation  :
-1 flacon compte-gouttes foncé de 50 ml
-3 ml d’HE de cyprès
-3 ml d’HE de lentisque pistachier
-4 ml d’HE de cèdre de l’Atlas
-huile végétale de macadamia.

Versez les huiles essentielles dans le flacon. Complétez avec l’huile de macadamia. Homogénéisez la solution en agitant. Appliquez 8 gouttes localement en massant très doucement de l’extrémité du membre vers le haut du corps. Pratiquez matin et soir, 3 semaines par mois pendant 3 mois.

L’huile essentielle de Genévrier est l’allié numéro un dans la liste des huiles essentielles drainantes. Si vous l’employez seule, diluez-la à hauteur de 20% dans une huile végétale, le Macadamia étant idéal. Pour soutenir l’action drainante de l’huile de Genévrier, pensez au Citron, au Pamplemousse, au Romarin, ou au Cyprès. Assurez-vous toujours de ne jamais dépasser 20% d’huiles essentielles dans votre mélange.

Portez-vous mieux            

Caroline Morel



De nombreux lecteurs nous interrogent sur telle ou telle pathologie et son traitement naturel. Il se peut que nous traitions, un jour ou l'autre, leur problème de santé, mais cela reste hypothétique. Pour avoir rapidement des réponses à vos questions de santé, nous vous invitons à consulter l'index des articles parus dans Principes de Santé, le journal de la médecine naturelle en suivant ce lien.
http://soignez-vous.com/index-des-articles.html

Si vous recherchez un thérapeute pratiquant une des disciplines des médecines alternatives, vous en trouverez une liste près de chez vous en vous rendant sur le site annuaire-therapeutes.com
http://www.annuaire-therapeutes.com/
Si vous ne souhaitez pas que votre adresse mail soit communiquée, précisez-le nous dans vos mails.



Dernière édition par Libellule le Jeu 11 Juin 2015 - 0:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alternative santé 2015    

Revenir en haut Aller en bas
 
Alternative santé 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour avoir des nouvelles de sa santé.
» La scène alternative française 80-90
» speedy pizz en 2015
» Alternative TV
» Alternative steel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: SANTE- DIETETIQUE- HYGIENE- BEAUTE- :: Dossiers pour réfléchir à notre manière de vivre et se nourrir-
Sauter vers: