Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prendre soin de soi et de sa santé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2791
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Prendre soin de soi et de sa santé   Lun 21 Déc 2015 - 19:59



source http://www.grands-meres.net/fatigue-lait-de-poule/?utm_source=outbrainfrvideos&utm_medium=referral
Fatigue : remède de grand-mère
Comment lutter contre le coup de pompe ?
Le lait de poule de grand-mère vous donne de l’énergie et vous requinque ! Il est souvent consommé en hiver et notamment pendant la période de Noël pour redonner du tonus. C’est un remède naturel pour lutter contre la fatigue passagère.

Recette du lait de poule pour 1 personne
Mettez dans un récipient le jaune d’œuf et le sucre.
Ajoutez-y le rhum (facultatif).
Battez le tout jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Faites chauffer le lait dans une casserole.
Versez le tout dans votre tasse puis mélangez.
Ajoutez-y une pincée de cannelle.
Buvez le lait de poule.

Ingrédients
Un jaune d’œuf bio
10 cl de lait
4 c. à café de sucre de canne
Une pincée de cannelle
1 c.à café de rhum (facultatif et uniquement pour les adultes)

Équipement
Une tasse
Un fouet
Un récipient

Les conseils de nos grands-mères
A boire une fois par jour pendant les périodes de fatigue passagère.
Le lait de poule est déconseillé aux personnes ayant trop de cholestérol.
Demandez conseil à votre médecin si la fatigue persiste.





Dernière édition par Libellule le Dim 19 Mar 2017 - 22:26, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2791
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Prendre soin de soi et de sa santé   Lun 21 Déc 2015 - 22:11



source http://amelioretasante.com/marques-sur-la-langue-ce-quelles-signifient/
Les marques sur la langue : ce qu’elles signifient
Réaliser des bains de bouche à l'huile peut nous aider à nettoyer notre système digestif, ainsi qu'à conserver une bouche et une langue saine.

La langue est une sorte de carte géographique qui reflète notre état de santé. Lorsque nous sommes en bonne santé, notre langue est d’une couleur rougeâtre et homogène, bien hydratée. Mais lorsque la fonction d’un organe n’est pas équilibrée, la couleur et la texture de la langue sont altérées et des marques apparaissent sur certaines zones.

La médecine traditionnelle chinoise nous donne les clés qui nous permettent d’interpréter ces changements et de prévenir ou de soigner certaines maladies.

De manière générale, si l’on regarde la langue de face, voilà ce qui apparaît sur la carte :
Zone centrale : estomac et rate.
Côtés : foie et vésicule biliaire.
Partie interne : reins.
Bout de la langue : coeur.
La couleur de la langue
La couleur de la langue nous indique quels organes peuvent être affectés. Les couleurs jaunâtres signalent le foie, la vésicule biliaire et l’estomac. Une couleur verdâtre fait davantage penser au foie.

Le gris, lui, a un rapport avec le foie et l’intestin.

Une langue de couleur blanchâtre peut signaler la présence de parasites, une anémie, des problèmes rénaux ou hormonaux, une mauvaise circulation ou une alimentation incorrecte.

Voyons quelques marques spécifiques pour mieux situer les déséquilibres.

Une langue blanche ou jaunâtre
Lorsque la langue est totalement recouverte d’une fine pellicule blanche ou jaunâtre, surtout vers l’intérieur, la personne présente un déséquilibre au niveau des sécrétions de la vésicule biliaire qui occasionne principalement des troubles digestifs. Tous les résidus alimentaires qui ne sont pas digérés et assimilés vont fermenter et pourrir, et se transformer en toxines.

Les marques de dents sur les bords de la langue
Certaines personnes ont sur les côtés de la langue des marques irrégulières, comme des traces laissées par les dents, et ressentent parfois le besoin d’expulser des mucosités blanchâtres. Dans ce cas, il s’agit d’une mauvaise digestion et les nutriments ne sont pas bien absorbés dans l’intestin grêle. Cela est aussi très lié à un manque de minéraux.

De petits boutons sur la langue
Les boutons sur la langue sont de petits points d’inflammation dûs à une digestion déficiente et à la présence de restes alimentaires en état de décomposition dans le gros intestin et dans l’intestin grêle.

Des crevasses sur la langue
Les crevasses sur la langue sont assez fréquentes et ressemblent à des incisions plus ou moins profondes qui peuvent apparaître à différents endroits, mais le plus souvent localisées en son centre. Elles sont le reflet de problèmes de longue date localisés sur les parois du colôn, la partie de l’intestin qui subit l’agression des acides toxiques qui proviennent d’une mauvaise digestion. Cela entraîne également une carence en vitamines. Des glaires peuvent aussi apparaître sur la langue.

Des mucosités dans la gorge et dans la bouche
Les mucosités qui naissent dans la gorge et peuvent sortir par la bouche, et qui sont propices aux inflammations comme les pharyngites, la sinusite, etc… sont la conséquence d’une mauvaise digestion qui produit des toxines que le corps a besoin d’expulser. Si elles s’accompagnent d’un goût amer, il y a présence de bile. De plus, lorsque l’on digère mal certains aliments et que cela produit de l’acidité, l’organisme génère alors une glaire destinée à recouvrir les parois du tube digestif pour qu’elles ne soient pas irritées.

Les plaies dans la bouche
Les plaies buccales sont le symptôme de mauvaises digestions qui proviennent d’inflammations ou d’ulcères situés quelque part dans le tractus gastro-intestinal. D’ailleurs, elles surviennent souvent à la suite d’excès alimentaires.

Parfois, les marques apparaissent hors de la bouche, à la commissure des lèvres ; et si elles s’aggravent, elles peuvent former des croûtes incommodes. Ces marques sont le reflet d’ulcères duodénaux causés par des troubles digestifs.

Afin de faire disparaître les symptômes mis en évidence par l’aspect de la langue, il faut tout d’abord mieux s’alimenter et détoxifier son organisme afin de le libérer de ces toxines qui lui sont nuisibles. Il sera bon de prendre, si nécessaire, un produit naturel qui améliore la fonction digestive. Finalement, on peut avoir recours aux bains de bouche à base d’huile, car réalisés quotidiennement, ils permettent de nettoyer tout notre système digestif et maintiennent notre langue et notre bouche en bonne santé !



source http://amelioretasante.com/la-langue-blanche-causes-et-solutions/
Phénomène de la langue blanche: causes et solutions
Pour maintenir l'équilibre et la santé de notre bouche, il est très important que nous ayons une excellente hygiène buccale. Nous devons nous nettoyer la langue et réaliser des bains de bouche à l'aide de collutoires sans alcool.

Avoir la langue pâteuse, teintée de blanc et avec un goût étrange est quelque de commun au quotidien. Mais c’est également le signe que quelque chose fonctionne mal dans notre organisme. Peut-être que votre alimentation n’est pas bonne ou que vous avez un problème d’estomac. Nous allons ici vous expliquer.

Pourquoi avez-vous la langue blanche et avec un étrange goût?
Avant toute chose, il faut insister sur le fait que ce type de phénomène n’est pas très grave et qu’habituellement, il est facile d’y remédier chez soi en suivant quelques règles de santé et d’alimentation. Il existe une science nommée « glosso-diagnostic » qui sert à diagnostiquer certaines affections ou maladies à travers l’observation de la langue.

En général, la couleur de la langue est associée à notre digestion, à notre estomac et à notre foie. L’apparition de plaies ou d’aphtes dans la bouche nous informe également que notre système immunitaire est fragilisé et ainsi, où nous devrions élever nos défenses naturelles. Comme vous pouvez le constater, il n’y a pas de mystère, seulement des effets, des résultats, des problèmes qui sont associés à notre régime alimentaire. Nous allons à présent voir cela en détail.

1. La candidose buccale
C’est ce que l’on appelle les aphtes. Il est normale par exemple que nous n’ayons pas seulement la langue blanche mais que nous ressentions également une sensation de démangeaison, un étrange goût dans la bouche, des problèmes pour avaler, et une sensation de douleur lorsque nous buvons de l’eau chaude ou piquante. Il est également courant d’avoir des petites plaies au niveau des gencives, des lèvres et des parois latérales ou supérieures de la bouche ou sur la partie postérieure de la gorge.

2. La nécessité de bien se brosser la langue
De la même manière que nous nous brossons les dents, il est recommandé de faire un léger nettoyage au niveau de la langue. De nombreuses bactéries sont stockées sur la langue et elles doivent être retirées afin d’éliminer cette tonalité blanche et ce goût gênant. N’oubliez pas, un brossage quotidien et votre langue aura un aspect bien plus sain.

3. Vous fumez toujours?
Si vous faites partie des gens qui fument toujours, nous vous recommandons une fois de plus d’arrêter immédiatement. Pour une question de santé, d’années de vie, de qualité de vie quotidienne, et également pour une question de beauté. Vos dents jaunissent, votre langue souffre de troubles comme ceux évoqués ici, devient blanche et pleine de bactéries, vous imposant chaque matin ce goût aigre et désagréable. Décidez-vous dès aujourd’hui à arrêter.

4. L’inflammation de l’estomac
Cela est quelque chose de très fréquent, et a pour premier symptôme la langue blanche et épaisse. Mais, pour en être sûr, il faut être attentif à d’autres effets, par exemple le ventre gonflé, des gaz, des douleurs stomacales, des nausées, de petites diarrhées, peut d’appétit. Ces manifestations sont en général les symptômes associés à l’inflammation des parois de l’estomac que nous connaissons mieux sous le nom de gastrite. Si ceux-ci deviennent plus sérieux, vous devrez consulter votre médecin pour qu’il vous prescrive le traitement adéquat. Parfois, il ne s’agit que d’une petite inflammation qui peut durer deux ou trois jours, provoquant cette « langue sale ». Il faut alors la soigner à l’aide d’une diète et de règles adéquates.

5. La nécessité de la purification hépatique
Le phénomène de la langue blanche ou jaunâtre vient souvent d’un problème digestif, d’une mauvaise hygiène buccale ou, plus rarement, de la nécessité de purifier notre foie. Voyons ici quels sont les autres symptômes à prendre en compte afin de savoir quand ils sont associés à cet organe:
Peu d’appétit et des digestions très lourdes
Maux de tête
Bouche pâteuse, avec un goût amer
Ventre enflammé
Gaz
Peau grasse, avec des boutons
Nausées et des vertiges
Constipation
Douleur à la nuque
Crampes et mauvaise circulation
Fatigue musculaire

Quels remèdes suivre?
A chaque fois que nous avons mauvaise haleine ou nous avons la langue blanche ou jaunâtre, nous devrions suivre les conseils suivants:
Consommer chaque jour un yaourt nature fermenté sans sucre. Cela permet de maintenir l’équilibre des bonnes bactéries de la langue comme de l’intestin, augmentant également nos défenses immunitaires.
Commencez chaque journée en buvant un verre de jus de citron, dans lequel vous aurez incorporé une demi-cuillerée de bicarbonate. Cela vous aidera à nettoyer votre organisme, à le purifier et à élever vos défenses immunitaires.
Essayez de consommer des légumes crus dans vos salades: épinards, tomates, salade, radis, poivrons, oignons…
Augmentez votre consommation de liquides. Eau, jus naturels: les jus de myrtilles sont purifiant et soignent notre système digestif, comme les jus de carotte et de betterave, ou de pommes.
Augmentez également votre consommation de fruits: oranges, mandarines, et surtout ananas et papayes. Ils ont une dose élevée de vitamine C, permettent une bonne digestion et nous aident à éliminer les toxines.
N’oubliez pas que lorsque vous vous lavez les dents, il est conseillé d’en faire de même avec la langue. Vous pouvez aussi vous aider de bains de bouche qui contiennent de l’alcool.





Dernière édition par Libellule le Dim 19 Mar 2017 - 22:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2791
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Prendre soin de soi et de sa santé   Lun 21 Déc 2015 - 22:11



source http://amelioretasante.com/les-remedes-naturels-pour-le-ventre-gonfle/
Les remèdes naturels pour le ventre gonflé
Commencez à incorporer dans votre régime alimentaire plus de fruits et de légumes. Les aliments frits et les boissons gazeuses sont les pires ennemis du ventre plat.

Le ventre gonflé est quelque chose de très courant. On termine de manger, et d’un coup, on se sent comme lourd. Notre ventre est alors plus volumineux, bien différent de l’aspect qu’on lui connaît d’habitude ! Que s’est-il passé ? On a grossi d’un coup ? Combien de temps durera cette mauvaise sensation et cet aspect si dérangeant ? En effet, il s’agit d’un phénomène très gênant. On souhaite vite s’en débarrasser ! Le ventre gonflé est dû à plusieurs facteurs. On peut donc soulager ce maux avec de simples conseils. Nous allons vous les expliquer ici : vous pourrez ainsi les appliquer rapidement et modifier votre régime alimentaire !

Pourquoi avez-vous le ventre gonflé ?
Si vous mangez trop vite, vous n’arriverez pas à vous rassasier rapidement, au contraire ! Vous aurez encore faim car cette sensation met du temps à arriver au cerveau, entre 20 et 25 minutes. De plus, lorsque l’on mange trop vite, on avale bien plus d’air ! Il reste alors dans notre abdomen et entraîne des douleurs, ce qui est très gênant.

D’autre part, si vous ne mâchez pas correctement, vous n’ingurgitez pas d’enzymes salivaires avec vos repas, qui permettent normalement de bien se mélanger avec les hydrates de carbone. Sans cette substance, ceux-ci ne peuvent pas fermenter comme ils devraient dans l’intestin.

Que pouvez-vous faire pour ne pas manger si vite ?
Vous pouvez par exemple commencer par servir les plats un par un lors de vos repas. Les premiers doivent être des salades, bien évidemment. D’autre part, le pain toasté vous oblige par exemple à mastiquer lentement, en mélangeant la nourriture petit à petit.

Trop d’aliments frits dans votre alimentation ? Évitez-les !
Les panés, les frites, les beignets et autres sont tous remplis d’huile ! En effet, on l’utilise lors de leur préparation. Il s’agit évidemment de graisses, et les graisses ne se digèrent pas bien. Elles restent dans notre estomac et nous font gonfler après chaque repas.

La solution : cuisiner les aliments à la poêle, au four ou à la vapeur, en alternant avec les fritures. N’oubliez pas que l’huile d’olive imprègne bien moins les aliments. Sachez aussi qu’il est toujours mieux de laisser reposer les produits frits dans du papier absorbant, car cela permet en fait d’enlever l’huile en trop !

Buvez-vous beaucoup de boissons gazeuses ?
Boire des boissons gazeuses gonfle le ventre, c’est sûr et certain. En plus, si elles contiennent du sucre, on avale des calories vides, comme on les appelle habituellement. Elles nous apportent beaucoup d’énergie et contribuent à nous faire prendre du poids. L’eau gazeuse, même si elle n’a pas de calories, peut aussi provoquer cette sensation de ventre gonflé. D’ailleurs, c’est encore pire si l’on en boit pendant les repas !

Les fibres, dans leur juste mesure
Si on consomme trop peu de fibres, on peut vite souffrir de constipation. Mais en manger plus que ce que le corps n’en accepte, c’est aussi négatif ! Il vaut mieux en consommer de façon équilibrée. En effet, en manger trop peut provoquer des diarrhées et des ballonnements.

Surveillez vos enzymes digestives
Certains aliments font que nos enzymes digestives disparaissent, car ces dernières s’épuisent en avance, ce qui est le cas avec des aliments contenant de la farine blanche, comme par exemple les céréales du petit-déjeuner, le pain, les biscuits, les pâtes, voire même le riz ! En effet, ces aliments ne contiennent pas ces enzymes, et pourtant, elles sont nécessaires à notre appareil digestif ! Tout cela se traduit donc par une force digestive bien moins puissante, qui dérive alors en ballonnements, gaz, etc.

Consommez des aliments entiers
Les avantages nutritionnels des aliments entiers sont incomparables : des vitamines, des minéraux, des fibres, des antioxydants…  En plus, ils nous offrent des enzymes aux effets positifs sur le système digestif ! Sans aucun doute, ces aliments nous permettent donc de lutter contre le ventre gonflé.

Le régime recommandé pour éviter les ballonnements
Les fruits frais aident grandement la digestion ! Ils contiennent des fibres et une grande quantité d’eau. Leur contenu en graisse est d’ailleurs très faible, c’est donc une excellente option ! On peut par exemple faire une salade de fruit pour le dîner, ou alors manger une pastèque avec quelques abricots et des cerises… Variez les fruits le plus possible, c’est toujours mieux que de consommer un seul fruit.

Certaines salades sont excellentes pour favoriser la digestion ! On peut citer la laitue, les épinards et la mâche, mais aussi des fruits tels que l’ananas ou la papaye. Pour manger le soir, il vaut toujours mieux les combiner avec d’autres fruits.
Les germes de soja, de luzerne, de lentilles… Ce sont des aliments très sains. Ils sont remplis de vitamines et de minéraux tout en étant pauvres en graisses. Ils sont parfaits pour nos soupes, nos gaspachos et nos crèmes. On peut même les inclure dans nos omelettes !
La choucroute : Ses fibres diététiques sont vraiment remplies de bienfaits ! Elle est bien plus digestive de par le processus de fermentation que présente cet aliment. Elle s’adapte parfaitement à vos salades. On peut aussi réduire son excès de sel en ajoutant de l’eau avant de la servir.
Le lait d’orgeat : Ce lait est sans lactose. Si on le boit sans sucre et froid, c’est une boisson très agréable. Sans compter qu’il prévient les ballonnements !





Dernière édition par Libellule le Dim 19 Mar 2017 - 22:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2791
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Prendre soin de soi et de sa santé   Mar 27 Déc 2016 - 13:58



source https://www.santenatureinnovation.com/retrouvez-vos-dernieres-lettres/
Le meilleur anti-douleur naturel

Votre corps est capable de produire des substances anti-douleur très efficaces, les endorphines.

Ce sont des opiacés naturels, autrement dit des substances proches de l'opium, produites par le cerveau, et qui ont un effet similaire à celui de la morphine.

Or, il existe un moyen naturel et simple d'augmenter votre niveau d'endorphines naturellement, et ainsi de diminuer vos douleurs : il suffit de rire et, mieux encore, rire en groupe.
Rire est un exercice physique

On se figure souvent que le rire est une émotion, qui se produit avant tout dans le cerveau et sur le visage, et qui commence par un sourire sur les lèvres.

En réalité, le rire démarre par une violente décontraction du diaphragme, un grand muscle entre votre ventre et votre poitrine. Cette décontraction comprime les poumons et provoque une brutale expulsion d'air.

L'air qui vous sort de la poitrine provoque une vibration incontrôlée des cordes vocales. Vous émettez alors le fameux « Ha ! », immédiatement suivi d'une cascade d'autres « Ha ! Ho ! Hi ! », car votre diaphragme se contracte et se décontracte par saccades dans une réaction en chaîne.

Si le rire se prolonge, vous vous videz de votre air, ce qui a pour effet de vous plier en deux de rire ! Dans les cas extrêmes, vous pouvez être amené à vous rouler par terre.Le fou rire vous a fait perdre le contrôle de vos muscles. Votre ventre, sous la tension, devient alors aussi douloureux que lors d'une trop longue série d'abdominaux.

Vous constaterez que le rieur pris de fou rire se met à transpirer. Ses veines et les muscles de son cou et de son visage gonflent et se contractent, comme lors d'une intense douleur. La confusion est d'autant plus grande que des larmes ne tardent pas à jaillir de ses yeux, tandis qu'il continue à faire de grands « Ha, ho, hi », déclenchant la joie, puis l'inquiétude de son entourage : « Mais est-ce que tu ris ou est-ce que tu pleures ?? ».

Et la question se pose en effet car, à ce moment, un rien peut faire déraper la situation, lorsque la pression sur sa vessie ou, pire encore, sur son intestin, devient incontrôlable...

Toujours est-il qu'une personne n'est plus tout à fait la même après avoir ri.

Car la douleur et la tension musculaire provoquées par le rire ont déclenché, tout comme chez le soldat ou chez l'athlète qui fait un violent effort, une grosse production d'endorphines.

Les effets sont les suivants :
1) Vous vous sentez heureux, parce que les endorphines vous plongent dans un état de bien-être. Et notez bien que c'est le fait d'avoir ri qui vous a rendu heureux, plus que la chose qui avait provoqué le rire.

2) Si vous aviez mal quelque part avant de rire, vous constaterez que la sensation de douleur a diminué. Le phénomène a été observé en laboratoire par une équipe de l'Université d'Oxford, qui à publié une étude à ce sujet dans la revue médicale Proceedings of the Royal Society B. (1)

3) Tout comme l'opium, les endorphines provoquent une sensation de paix intérieure et de détente. C'est pourquoi le rire favorise l'assoupissement.

Rire en groupe est plus efficace
Fallait-il que des scientifiques d'Oxford se penchent sur un sujet qui relève de l'évidence ?
Si vous me demandez, je dirais non évidemment. Mais la lecture des résultats de cette étude m'a quand même appris une chose intéressante.

Avez-vous déjà observé le sentiment de bonheur, voire d'exaltation, qu'il y a à réaliser un travail manuel en groupe ?

Creuser une tranchée à plusieurs, transporter des pierres, abattre un arbre, tirer une corde : autant le travail intellectuel en équipe est frustrant (il y en a toujours un qui finit par faire celui des autres), autant faire un effort physique à plusieurs donne une satisfaction, et fait naître un sentiment inexplicable d'amitié.

De même, faire du sport en groupe provoque un sentiment de joie et d'enthousiasme beaucoup plus facilement que lorsqu'on s'entraîne seul. Observez les groupes de joggeurs dans les parcs publics, qui courent côte à côte. Ils ont souvent l'air heureux, et se racontent toutes sortes de choses qui paraissent fort intéressantes, tandis que le coureur solitaire, lui, est plus souvent mélancolique (quand il n'a pas l'air de souffrir).

Cela s'explique par le fait que vous produisez plus facilement des endorphines lorsque vous êtes en groupe.

Cela a aussi été mesuré par le Dr Dunbar, de l'Université d'Oxford. Dans une expérience menée en 2009, avec l'équipe d'aviron d'Oxford, il s'est aperçu que les rameurs supportaient mieux la douleur lorsqu'ils avaient ramé en groupe que lorsqu'ils avaient fait exactement le même effort, mais individuellement.

Leur niveau d'endorphines était monté beaucoup plus haut ! (2)

Cet effet groupe est d'autant plus fort avec le rire, qui est hautement contagieux. Vous avez plus de chance d'avoir un fou rire en regardant des vidéos comiques lorsque vous le faites à plusieurs.

Malheureusement, rien de ceci ne marche si vous vous forcez à rire. « Le rire poli n'entraîne pas de séries d'expirations répétées et incontrôlées qui sont nécessaires pour déclencher la production d'endorphines », explique le Dr Dunbar.

Et pour mettre en pratique, quelques classiques empruntés à Michel Dogna (3)
Une nouvelle pathologie : L'HELLEPATHIE

Si un café t'empêche de dormir

Si une bière t'envoie directement aux toilettes

Si tout te parait trop cher

Si n'importe quelle bêtise te met en rogne

Si un léger excès fait monter l'aiguille de la balance

Si tu arrives à l'Age des Métaux (cheveux d'argent, dents en or, pacemaker en titane)

Si la viande te fait mal à l'estomac, et le poivre t'irrite

Si le sel fait monter ta tension

Si tu demandes au maitre d'hôtel une table, loin de la musique et des gens

Si attacher tes lacets te fait mal au dos

Si la télé t'endort

Si tu dois te servir de plusieurs paires de lunettes (de près, loin, soleil...)

Si on te donne du Monsieur ou du Madame

Si tu as des douleurs d'origine inconnue

Si tu pleures pour rien

Si tu as ces symptômes... ATTENTION !

C'est sûr, tu souffres d'HELLEPATHIE

Eh Oui, HELLEPATHIE ta jeunesse !!!

Problème de l'âge
- Voilà docteur, quand je fais l'amour, j'entends des sifflements…
- Parce qu'à votre âge vous espériez quoi ?! Des applaudissements ???

Trou de mémoire
Quand j'étais petit, Dieu m'a laissé le choix entre avoir une mémoire incroyable ou un sexe gigantesque.
Mais je ne me rappelle plus ce que j'ai choisi !!!

A votre santé !

JM Dupuis

Sources :
(1) Proc. R. Soc. B 22 March 2012 vol. 279 no. 1731 1161-1167
(2) Biol. Lett. 23 February 2010 vol. 6 no. 1 106-108
(3) Extrait de : Rigolothérapie, dans le Journal de Michel Dogna





Dernière édition par Libellule le Dim 19 Mar 2017 - 22:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Moa

avatar

Messages : 538
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Prendre soin de soi et de sa santé   Mar 27 Déc 2016 - 14:33



source https://www.santenatureinnovation.com/retrouvez-vos-dernieres-lettres/
Prévention et traitement des hémorroïdes

Cher lecteur,
Aujourd'hui, je vous donne les résultats de mes propres recherches et conclusions sur le douloureux problème des hémorroïdes, mais je ne prétends pas vous donner toutes les solutions naturelles.

Si vous souhaitez me faire part de solutions que je n'aurai pas répertoriées, écrivez-moi à contact@santenatureinnovation.com.

La moitié de la population touchée
Environ la moitié de la population souffrira d'hémorroïdes à un moment ou un autre de sa vie, habituellement entre 20 et 50 ans.
Ce n'est pas nécessairement un problème de personnes âgées ou constipées, cela peut arriver à chacun, y compris les personnes en bonne santé, mais qui passent beaucoup de temps en position assise.

Les hémorroïdes, qu'elles soient internes ou externes, sont causées par la dilatation et l'inflammation de veines dans le rectum et sur l'anus.
La principale différence est la douleur : les hémorroïdes internes ne font pas mal parce que les veines gonflées se trouvent dans la partie haute du rectum, qui n'est pas innervée.
Il peut même n'y avoir aucun symptôme.
Mais souvent, vous constaterez que vous avez un peu de sang rouge dans les selles.
Les traces apparaissent sur le papier toilette ou sur la cuve. Le fait que le sang soit rouge prouve que le saignement a lieu dans la partie inférieure de la voie gastro-instestinale.
S'il a lieu plus haut, dans l'estomac ou l'intestin, il a le temps de coaguler pendant la digestion et présente une couleur noire.

Un autre signe d'hémorroïdes internes est la présence de selles liquides, et l'impression de ne pas avoir « fini ».

Les hémorroïdes externes, elles, peuvent faire horriblement mal. Certaines personnes ne peuvent plus marcher.
Non soignées, elles peuvent dégénérer en thrombose, c'est-à-dire qu'elles deviennent bleu violacées et saignent.

Un problème de mode de vie
La fréquence des hémorroïdes dans les pays industrialisés n'est pas une surprise, vu le régime et le mode de vie de la majorité de la population.
Elles sont beaucoup plus rares dans les autres pays.

L'origine des hémorroïdes est une pression trop forte dans des veines fragilisées.
Cette pression est provoquée par les problèmes de digestion, causés par une nourriture pauvre en fibre, la sédentarité (en particulier la vie de bureau), l'obésité. Elle est fréquente également chez les femmes enceintes mais les hémorroïdes disparaissent après l'accouchement.

Les habitudes aux toilettes peuvent aggraver la situation, provoquant irritations, saignements, et démangeaisons :
Il est important de ne pas « pousser » aux toilettes. Le mouvement naturel des intestins doit provoquer l'expulsion des selles sans forcer, le moment venu ; vous pouvez toutefois exercer une légère pression, jamais plus de quinze secondes de suite, avec vos abdominaux ;

Pour cette raison, il est important de ne pas attendre lorsque vous ressentez l'envie d'aller aux toilettes. Respectez le rythme naturel de votre digestion ;

Ne restez pas assis plus que cinq minutes d'affilée aux toilettes.
Cette position augmente la pression sur le rectum, ce qui n'est pas exactement le but recherché si vous avez déjà des veines en train de gonfler et d'éclater. Si nécessaire, levez-vous et aller faire un tour en attendant que l'envie revienne.

Il ne faut pas frotter de façon excessive avec le papier toilette ; toutefois, la plus grande propreté est de rigueur, pour éviter inflammation et infections.
L'usage d'un robinet d'eau pour se laver, tel qu'on en trouve dans les pays arabes, explique la moindre prévalence des hémorroïdes.

La position assise en hauteur sur la cuvette ne favorise pas autant l'expulsion que la position accroupie, et c'est pourquoi la nécessité de « pousser » peut être d'autant plus forte.
Une étude publiée dans les années 80 avait montré que, chez 18 personnes sur 20, le fait d'aller aux toilettes en position accroupie avait fait disparaître les hémorroïdes.
Je ne suis pas en train de dire qu'il faut remplacer vos toilettes par un simple trou dans le sol ; mais il est d'autant plus important d'avoir un système digestif en bonne santé que la position dans laquelle nous avons l'habitude d'aller aux toilettes n'est pas exactement celle pour laquelle nous avons été conçus.

Soyez attentif aux saignements
Si vous avez des saignements liés aux hémorroïdes, consultez un médecin, en particulier si c'est la première fois que cela vous arrive.

En effet, ces saignements peuvent avoir d'autres causes, plus graves, dont le cancer colorectal, qui est une forme répandue de cancer.

A noter que la vitamine D est un des meilleurs moyens de diminuer votre risque de cancer du côlon.
Assurez-vous de prendre votre dose de soleil et de consommer autant de poissons gras que possible (trois portions par semaine).

Prévenir les hémorroïdes
Les hémorroïdes sont le plus souvent provoquées par la constipation. La constipation, elle, est en général causée par un mauvais régime alimentaire, le manque d'exercice physique, le stress, et la déshydratation.

Elle peut aussi être causée par l'abus de laxatifs chimiques, le syndrome du côlon irritable, et l'hypothyroïdie.

Pour prévenir la constipation :
Manger une nourriture riche en fibres. Attention, les fibres alimentaires n'ont rien à voir avec ce qu'on appelle des « fibres » dans le langage courant.
Ce n'est pas parce qu'un aliment est mou, facile à avaler, voir liquide, qu'il ne contient pas de fibres.
Il n'y a pas que le « All Bran ».
Par exemple, le jus de poire est exceptionnellement riche en fibres.
Les graines de lins, que vous devez écraser à l'aide d'un moulin à café avant de les consommer, sinon elles passeront tout rond dans votre système digestif, sont aussi une très bonne source de fibres.
Il existe enfin des graines, originaires d'Inde, qui sont le laxatif naturel par excellence : le psyllium.
Elles étaient déjà utilisées 10 siècles avant Jésus-Christ par les médecins de la Haute-Egypte et sont toujours aussi efficaces aujourd'hui.
Veillez à choisir du psyllium bio. Allez-y doucement au départ si vous n'êtes pas habitué à manger beaucoup de fibres.

Pour tonifier vos veines, mangez des flavonoïdes. Ce sont les substances qui colorent les fruits.
Vous en trouvez en grande quantité dans les oranges fraîches... mais aussi dans le vin rouge.
En fait, le vin, c'est de l'alcool plus des flavonoïdes en grande quantité.
Il semble également que les populations consommant la moitié de leur graisse sous forme d'huile de noix de coco vierge aient de meilleures veines, et rarement d'hémorroïdes.

Buvez de l'eau riche en minéraux : la couleur de votre urine vous servira de guide pour savoir si vous êtes bien hydraté.
Elle doit être jaune claire.
Si vous prenez des multivitamines, ne vous étonnez pas cependant d'avoir des urines jaunes éclatantes, résultat de la vitamine B2. L'eau « Hépar », très riche en calcium, est efficace contre la constipation ;

Consommez des probiotiques de haute qualité. Une bonne flore intestinale ne permet pas seulement une bonne digestion ; c'est une condition essentielle pour atteindre une santé optimale.

Enfin, faites en sorte de maintenir votre niveau de stress sous contrôle.
Eliminez de votre existence les sources inutiles d'angoisse, si vous le pouvez.
Une vie plus détendue, des émotions mieux maîtrisées contribueront de façon peut-être décisive à éliminer les problèmes gastro-intestinaux, et par voie de conséquence les hémorroïdes.

Remèdes naturels contre les hémorroïdes
Cette édition de Santé Nature Innovation ne serait pas complète si je ne faisais pas la liste des produits naturels qui contribuent à guérir les hémorroïdes :
La première plante à utiliser est indiscutablement l'hamamélis.
Les Amérindiens l'utilisaient avant Christophe Colomb.
La Commission E en Allemagne (sur les plantes médicinales), l'ESCOP et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reconnaissent toutes l'usage de l'hamamélis pour soigner les varices et les hémorroïdes.
Les feuilles et l'écorce de l'hamamélis renferment de 8 % à 12 % de tanins auxquelles sont attribués les effets astringents, anti-inflammatoires et hémostatiques de la plante. « Astringent » veut dire que les pores de la peau se resserrent sous son effet.
La peau se raffermit.

Pour renforcer les veines, le fragon faux houx (Ruscus aculeatus) est votre plante de choix.
Surnommée la « plante des jambes légères », elle contient un glycoside stéroïdien, la ruscogénine, utilisé dans des pommades pour les hémorroïdes (Ruscorectal) ou les poches sous les yeux.
En effet, sa racine, ou plus exactement son rhizome, a des vertus diurétique et vasoconstricteur, ce qui signifie qu'elle resserre les veines.

A noter que la ruscogénine est souvent utilisée en association avec la quercétine.
C'est un flavonoïde aux effets anti-inflammatoires qui est souvent associé à la vitamine C, et c'est à elle que le ginkgo et le millepertuis doivent leurs vertus médicinales. Prendre 200 à 400 mg trois fois par jour.

Le marron d'Inde (Aesculus hippocastanum) renferme lui aussi des tanins catéchiques, des flavonoïdes, des dérivés puriques et des saponosides triterpéniques. Ceux-ci constituent laescine, connue pour des propriétés anti-hémorroïdaires.
Il est très utilisé en homéopathie.

En cas d'urgence et si aucune herboristerie ne se trouve à votre portée, vous vous contenterez de glaçons.
Cela n'est efficace évidemment que pour les hémorroïdes externes, et vous prendrez soin de ne pas appliquer le glaçon directement, mais enveloppé d'un linge pour éviter de vous brûler la peau avec le froid.

Si vous avez de la crème d'aloe vera, vous pouvez vous en servir pour l'appliquer sur la zone douloureuse.

Le traitement chirurgical doit être réservé pour les cas graves, en dernier ressort. Il se peut toutefois qu'il n'y ait pas d'autre solution.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prendre soin de soi et de sa santé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prendre soin de soi et de sa santé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pour avoir des nouvelles de sa santé.
» _Ne pas se faire prendre l'appareil photo à l'entrée ou dans la salle.
» Tout le monde veux prendre sa place
» Prendre l'avion avec sa guit???
» [RCT3] Quel logiciel faut-il pour prendre des photos et videos sur rct3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: SANTE- DIETETIQUE- HYGIENE- BEAUTE- :: Dossiers pour réfléchir à notre manière de vivre et se nourrir-
Sauter vers: