Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Compost et utilisation des feuilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule
Admin


Messages : 1903
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Compost et utilisation des feuilles   Ven 4 Juil 2014 - 22:57

sunny

dossier à venir


Dernière édition par Libellule le Dim 27 Nov 2016 - 22:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin


Messages : 1903
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Compost et utilisation des feuilles   Ven 4 Juil 2014 - 23:00

a
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin


Messages : 1903
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Compost et utilisation des feuilles   Dim 27 Nov 2016 - 22:14



source http://www.consommerdurable.com/2014/06/des-fourmis-dans-le-composteur/
Faire un compost n’est pas si facile. Il faut garder un oeil dessus.
Que faire quand on trouve des fourmis dans le composteur ?
Des fourmis dans le composteur, un problème plus courant qu’il n’y paraît

C’est une question de Karl, et c’est la saison pour ce type de problèmes : « Il y a des fourmis, bien vivantes, dans mon composteur. Elles y ont élu domicile et a priori ne souhaitent pas vouloir partir. Je ne souhaite pas les tuer, ni les empoisonner, juste qu’elles se déplacent hors du composteur. »

Une solution assez simple pour éloigner les fourmis
Lorsque des fourmis s’installent dans le composteur, cela signifie souvent que :
-le compost est trop sec (on vérifie s’il s’effrite) : on peut l’arroser un peu (avec de l’eau de pluie) pour essayer  de l’humidifier et que la décomposition se fasse mieux, mais il ne faut pas tomber dans l’excès inverse
-le compost est trop riche en carbone : on parle alors de compost « brun » : il faut alors ajouter du « vert » soit des composant riches en azote.

Dans tous les cas, rééquilibrer le compost devrait faire partir les fourmis.



Toutes les astuces pour éloigner les fourmis
source http://www.consoglobe.com/astuces-debarrasser-fourmis-3527-cg



source http://www.forum-jardins.com/t29280-j-ai-des-fourmis-dans-mon-composteur-que-faire-pour-les-enleve

Plantes vertes et fleuries
J'ai un problème avec mon composteur. Depuis quelques jours il y a eu un nid de fourmis qui se sont invités ( sans mon autorisation ) et du coup je ne sais pas quoi faire je l'ai acheté sur http://www.onlybois.fr Est ce due au composteur ou à un autre élément en particulier??
Je n'ai pas envie de les tuer ni de les empoisonner.
Par ce que je débute dans le jardinage.

mami 76
MessageSujet: Re: J'ai des fourmis dans mon composteur que faire pour les enlevé?   Jeu 18 Sep 2014 - 19:03
verse du thé très infusé dans une coupelle,ajoute une gousse d'ail écrasée,
pose la coupelle au point d"entrée des fourmis

ou quelques gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée ou lavande,qui à le même effet

mainsverte.com
MessageSujet: Re: J'ai des fourmis dans mon composteur que faire pour les enlevé?   Ven 19 Sep 2014 - 11:36
Bonjour,
Plus simple encore, mets ton marc de café :
1. ça repousse les fourmis,
2. c'est un super engrais,

Tu peux aussi mettre du citron moisi mais là il faut pas mettre que ça car il paraît que quand ça se décompose ça rends de l'acidité.

Sinon, c'est normal que dans un compost tu es tout un tas de bêtes, ce sont des aliments qui se décomposent donc, les mouches, les souris, les vers de terre  etc...

ça veut dire que ton compost est sain !!!
Laisse les c'est la Nature !!!





Dernière édition par Libellule le Dim 27 Nov 2016 - 22:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin


Messages : 1903
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Compost et utilisation des feuilles   Dim 27 Nov 2016 - 22:16



source http://www.aujardin.info/fiches/precieuses-feuilles-mortes.php
Précieuses feuilles mortes
Chaque année voit renaître l'élégant ballet des feuilles mortes dansant dans le vent, l'automne arrivant. Nul besoin de stresser à l'idée de les ramasser et de les brûler : vous allez pouvoir les recycler !

De l'or tombé des arbres
Craquement sous les pieds, couleurs chaudes et odeur d'humidité, les feuilles mortes sont de retour, jonchant le sol de leur camaïeu chatoyant. Le jardinier est rarement tenté de laisser envahir pelouses, allées et massifs par cette pluie végétale mordorée qui pourtant est susceptible de rendre bien des services.

Comme compost
Broyées, les feuilles mortes pourront être ajoutées au compost qui, en se décomposant grâce à l'action des micro organismes, se transformeront au fil des mois en une matière organique très riche, utilisable comme amendement au jardin. Il suffit juste de remplir le silo à compost en couches successives ou même de confectionner un simple tas au fond du jardin, de l'humidifier et de le couvrir d'une bâche pour que le processus de décomposition intervienne. Il suffira ensuite de retourner l'ensemble de temps en temps et d'ajouter un peu d'eau ou de purin d'ortie si le temps est sec pour obtenir un bon compost quelques mois après.

Comme paillis
Autre utilisation possible de nos feuilles : le paillis végétal. Plutôt que d'acheter du paillis, pourquoi ne pas utiliser la matière première présente au jardin pour pailler le pied des végétaux les plus frileux ? Une couche épaisse de feuilles mortes protégera efficacement les vivaces et les végétaux récemment plantés du gel. Ne tassez surtout pas votre paillis, car plus il sera aéré, plus il sera isolant et meilleure sera sa décomposition.

La nature est bien faite : en hiver le paillis protège les racines du gel et au printemps, la chaleur aidant, les feuilles se décomposent pour former un humus très fertile au pied des plantes.

Si vous avez la chance de posséder des pins dans votre jardin, n'hésitez pas à utiliser les aiguilles tombées au sol comme paillis pour les hostas et les autres plantes dont les limaces raffolent, car elles bloquent leur progression. Elles sont aussi utiles en terrain calcaire car elles acidifient le sol et corrigent donc certaines carences.

Comme amendement
Au potager, si vous avez laissé de l'espace en jachère, n'hésitez pas, après un bêchage en mottes grossières, à couvrir celui-ci d'un épais lit de feuilles mortes recouvertes d'une couche de cendres de bois humidifiée pour les maintenir en place en cas de coup de vent. Vous éviterez ainsi l'envahissement dû aux mauvaises herbes.
De plus, en se décomposant, les deux matières libéreront azote et potasse pour les cultures futures. Les micro-organismes et vers de terre présents dans le sol, se trouveront stimulés et vous bénéficierez ainsi, de manière très naturelle, d'une terre légère et fertile.



source http://www.aujardin.info/fiches/utiliser-feuilles-mortes.php
Utiliser les feuilles mortes
Les feuilles mortes constituent une manne bénéfique tombée du ciel. Plutôt que de prendre leur ramassage comme une corvée apprenons à positiver !

Les feuilles se ramassent à la pelle...
Dès les premiers frimas, le balais aérien des feuilles mortes bat son plein. Elles couvrent alors le sol du jardin, s'infiltrent dans les gouttières et bouchent les évacuations d'eau. Il devient urgent de le retirer mais il serait dommage de les jeter ou de le brûler car elles pourront être recyclées.

Des feuilles mortes oui mais pas n'importe lesquelles !
Pour réutiliser les feuilles mortes au jardin, il faudra toutefois prendre quelques précautions. Celles-ci devront être parfaitement saines. Vérifiez bien que des parasites ne se cachent pas à leur revers ou qu'elles ne soient pas atteintes de maladies cryptogamiques. Ainsi les feuilles tâchées de noir ou couvertes d'une pruine blanchâtre ne devront pas être utilisées mais brûlées pour éviter la propagation de maladies.

Si vous ne possédez pas de broyeur, évitez aussi les feuilles coriaces comme celles du troène, du platane ou du laurier qui mettront un temps fou à se décomposer.

Des feuilles mortes pour amender le potager
Étendre une épaisse couche de feuilles mortes au potager pour protéger les planches inoccupées en hiver est une très bonne idée, et ce pour plusieurs raison :

 -en protégeant le sol du gel, les feuilles mortes vont favoriser l'activité de cet écosystème ;

 -en se décomposant elles vont être source de nourriture pour de nombreux animaux qui vont les transformer en matière organique fertilisante ;

 -la couche de feuilles va bloquer l'apparition de mauvaises herbes, il suffira de découvrir le sol au printemps et de commencer les plantations ;

 -sur les légumes d'hiver restés en place, les feuilles mortes forment une couche protectrice qui permettra une récolte même par temps de gel.

Un paillage efficace dans les massifs
Au jardin d'ornement nos feuilles pourront être utilisées en paillage aux pieds des plantes fragiles.

Il faudra alors en étendre une couche d'au moins 20 cm d'épaisseur pour qu'elles assurent une protection efficace. Là encore, leur décomposition apportera des éléments fertilisants au sol. Les plantes repartiront de plus belle au printemps !

Un bon apport pour le compost
Si vous n'utilisez que des feuilles parfaitement saines, exemptes de maladies et de parasites vous pouvez sans souci les ajouter au compost. Les feuilles coriaces devront être broyées au préalable car autrement leur décomposition prendrait trop de temps.



source http://www.aujardin.info/fiches/broyer_feuilles_mortes.php
Ramasser et broyer les feuilles mortes en un tour de main
Voici un truc extrêmement simple qui mérite d'être un peu développé.
A l'automne venu, les feuilles mortes ont vite envahit les pelouses et les terrasses. Vous utilisez surement un râteau pour les mettre en sac et les déposer aux déchets végétaux, voire les déposer directement au fumier.

L'astuce consiste donc à utiliser votre tondeuse pour ramasser les feuilles, dans la mesure du possible et surtout de bénéficier d'un broyage en même temps. Donc moins de place occupée dans les sacs ou dans le cas d'une mise au fumier, vous aurez une décomposition plus rapide.

C'est très appréciable pour certaines feuilles comme celles du châtaignier qui se décomposent très lentement.

Dans les endroits ou vous ne pouvez pas utiliser votre tondeuse, ramassez les feuilles et étalez-les ensuite sur la pelouse par exemple, et il ne vous reste plus qu'à passer dessus !



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin


Messages : 1903
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Compost et utilisation des feuilles   Dim 27 Nov 2016 - 22:17



source http://www.savoirtoutfaireaujardin.com/article/28/11/2013/ramassez-les-feuilles-mortes-/1576
Ramassez les feuilles mortes !
Pour le compost, pailler le jardin ou faire du terreau de feuilles.

Compost ou terreau de feuilles
Par un beau jour sans vent de la fin du mois de novembre, balayez et ratissez les feuilles mortes.
◙ Déposez-les dans le silo à compost, pour les mélanger aux déchets végétaux du potager ou de la cuisine ;
◙ Entreposez les en tas et recouvrez-les d'un film plastique perforé, maintenu au sol par des piquets ou des grosses pierres.
Les feuilles pourriront pendant l'hiver, ce qui donnera un excellent terreau de feuilles.

Paillis
Si les feuilles sont coriaces et difficiles à faire pourrir (charme, chêne, platane), on s'en servira pour protéger les plantes fragiles (agapanthe, iris, kniphofia, schizosty-lis...,) formant une couche isolante dans les régions où de fortes gelées sont à craindre.

Astuce
En montagne, on ramassera dans ce dessin, des aiguilles de conifères ou des branchages de sapin.

Comment l'installer ?
Une épaisseur de 15 cm est nécessaire pour assurer une bonne isolation.
◙ Éliminez les feuilles qui pourrissent trop vite.
◙ Seuls, les racines et les bourgeons demandent une protection ; laissez dépasser les feuilles encore vertes.
◙ Recouvrez le tas de feuilles d'un gros pot de fleurs retourné ou de gros cailloux, de bâtons ou d'un paillasson, d'un film plastique perforé pour l'aération ; ceci évite la dispersion par le vent.
◙ Maintenez cette couverture jusqu'en mars ou avril, selon les risques de gel et des régions.

source http://www.savoirtoutfaireaujardin.com/article/29/11/2013/les-protections-contre-le-gel/1336
Les protections contre le gel
Tout les jardiniers le redoute ; nos conseils pour y faire face !
Plantes basses et arbrisseaux

Paillis
Un matelas de feuilles ou de paille constitue la meilleure protection contre le froid, pour les végétaux bas et dormants (bulbes, vivaces).

Des matériaux bien secs sont indispensables, mais peuvent s'envoler aisément. Couvrez-les d'un filet ou d'un grillage, lesté de pierres, ou tout simplement de tuiles déclassées.

Le paillage au potager permet également de profiter de vos légumes racines d'hiver, sans avoir à les extraire au marteau piqueur ; paillez-les abondamment !

Cloches
◙ Mettez sous cloche les hellébores en cas de retour brutal du froid et de la neige, lorsqu'ils sont en fleur ou sous un voile d'hivernage, solidement maintenu par quelques pierres.
Découvrez-les dès que le temps se radoucit. Les fleurs dureront ainsi plus longtemps.

Buttes
◙ Protégez très simplement les arbrisseaux de rocaille en buttant leur pied à l'aide de gravier.
Ce matériau, à la fois aéré et frais, protège les souches dans les régions de basse altitude.
De plus il remplace la neige, dont la fréquente absence expose ces plantes basses à la sécheresse engendrée par le gel.

Récupérez les déchets de taille d'épicéas et de pin pour les piquer autour des plantes et des arbrisseaux frileux. Elles les protégeront de la morsure des vents desséchants et l'ombre quelles apporteront évitera les alternances brutales de gel et de dégel, en particulier pour les végétaux exposés à l'est.

Arbres et arbustes
Voiles de protections
Attention ! Si vous utilisez un plastic souple pour protéger vos végétaux, entourez-les d'abord de voile non tissé ou de toile légère.
◙ Le plastique seul protège de l'humidité mais produit un « effet de serre » à l'envers. Résultat : il fait souvent plus froid en dessous qu'a l'extérieur.
◙ Le voile non tissé recrée le « tampon » nécessaire à une bonne isolation.

Arbres palissés
Protégez les arbustes fruitiers ou d'ornement palissés contre un mur, avec deux ou trois couches de toile épaisse, en recouvrant la totalité des branches.
◙ Fixez la toile sur un tasseau horizontal muni de deux gonds à vis, que vous accrocherez à deux pitons fixés au sommet du mur.

L'ensemble, rendu ainsi aisément amovible, permet de découvrir les arbres aux plus belles heures de la journée, et en particulier les fruitiers à floraison précoce (pêchers) ou les camélias hivernaux.

Plantes exotiques
Les arbustes méditerranéens ou exotiques plus élevés ne se contentent pas d'un buttage.
◙ S'ils sont semi-rustiques, procurez-leur un abri efficace en comblant le vide entre les branches, jusqu'à mi-hauteur, de feuilles sèches, de fougères, ou de paille. Puis entourez le tout d'un filet plastique, en formant un manchon vertical tendu sur quatre tuteurs et que vous remplierez de l'isolant retenu.
✿ Les bananiers, les palmiers, les cistes, les fuchsias, les céanothes...apprécieront.

Débarrassez vos arbres de la glace, si elle surcharge les branches, particulièrement les ifs d'Irlande, les cyprès et les peupliers d'Italie.
◙ Secouez tout simplement les branches en les poussant à l'aide d'un râteau (c'est l'outil le plus léger et au manche le plus long).

Rappel : pensez à butter vos rosiers. Cette opération, souvent négligée, retarde le démarrage des bourgeons dormants, tout en conservant le maximum de sève dans la souche. Ainsi, vous pourrez tailler vos rosiers précocement (voire en automne), sans risque de démarrage intempestif de la végétation avec, à la clé, gelée et destruction des pousses trop hâtives.

Potées et jardinières
Terre cuite
◙ Pour abriter vos pots de terre cuite sensibles au froid, mais qui doivent passer l'hiver à l'extérieur (potées de bulbes printaniers par exemple), enfouissez-les tous en semble dans une fosse emplie de perlite dans un coin abrité du jardin.

Transport
◙ Quand la potée n'est pas transportable, entourez-la d'une caisse sans fond emplie de paille. Les pots ressortiront sans casse de leur hivernage et leur contenu appréciera d'avoir le pied au chaud.

Mes plantes ont gelé ! Est-ce trop tard pour intervenir ?
◙ Si elles ne sont pas atteintes trop profondément, enveloppez-les de toile. Elles dégèleront ainsi lentement et auront une chance de survie.

Sachez utiliser le gel !
✿ Semez en novembre ancolies, delphiniums, pavots bleus, et laissez les pots passer l'hiver dehors. Vous aurez ainsi une germination excellente.
✿ L'effet est spectaculaire avec les hellébores (roses de noël), qui ainsi semés, germent vivement au printemps, alors qu'ils demandent 2 ans lorsqu'ils sont semés en juin.




Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Compost et utilisation des feuilles   Aujourd'hui à 20:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Compost et utilisation des feuilles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'utilisation d'oeuvres préexistantes dans les films
» De l'utilisation du piano dans l'orchestre
» Vos meilleurs souvenirs d'utilisation de la pédale Wha-Wha
» Droit d'utilisation de photos publiée sur MySpace
» [HEAL THE WORLD] Interdiction d'utilisation de l'image de Michael Jackson.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: Visite de Jardins publics ou privés- FORUMS de jardinage- Producteurs- Pépiniéristes- VPC--
Sauter vers: