Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Grevillea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2484
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Grevillea    Ven 4 Juil 2014 - 22:19



Grevillea
source https://fr.wikipedia.org/wiki/Grevillea
Grevillea est un genre d'environ 360 espèces d'angiospermes vivaces de la famille des Proteaceae, originaire d'Australie, de Nouvelle-Guinée, de Nouvelle-Calédonie et du Sulawesi. La taille de ces espèces va du buisson rabougri de moins de 50 centimètres de haut à l'arbre de 35 mètres.



http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/grevillea-juniperina,1519.html

http://www.jardiner-malin.fr/fiche/grevillea-juniperina.html





Dernière édition par Libellule le Sam 5 Juil 2014 - 13:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Moa

avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Grevillea    Ven 13 Jan 2017 - 20:42

:E5:  source http://www.pepinieres-montimas.com/presentation/
La pépinière de Montimas a été crée en 1988, elle a toujours voulu exploiter la richesse botanique qu’offre la nature. De nouvelle espèces sont chaque année mises en culture et testées par nous-mêmes

La multiplication d’une grande partie de nos plantes est faite par nos soins à partir de semis et de boutures. A ce jour une équipe de 7 personnes travaille à temps plein sur l’exploitation et contribue à la production de plants de qualité.

Notre choix de production s’oriente depuis quelques années vers une gamme de plantes résistantes à nos étés secs et nos hivers parfois vigoureux

source http://www.pepinieres-montimas.com/actualites/grevillea.html
Le Grevillea
Ce genre originaire d'Australie de la famille des Proteacées comprend de nombreuses espèces.

De la forme tapissante jusqu'à l'arbuste ces plantes au feuillage persistant ont une belle floraison de décembre à mai et parfois au delà...
Ils ont en commun leur résistance à la sécheresse et craignent au contraire les excès d'eau.
On les plantera au soleil ou à la mi-ombre, en évitant les terrains trop calcaires.

Voici les différentes espèces que vous pourrez trouver sur notre pépinière:

Grevillea juniperina:
Son feuillage persistant vert foncé en aiguille lui donne un aspect de conifère. Ce feuillage fin et élégant est également très piquant d'où son nom; Grevillea à feuille de Juniperus.
Son inflorescence très particulière rouge vive sera mise en valeur sur le feuillage vert sombre.
C'est une plante au port dense ne dépassant guère les 2 mètres dans nos régions. Il supporte très bien la taille, et on pourra l'utiliser aussi bien en massif que dans une haie (taillée,libre ou défensive). Il craint le calcaire et les excès d'eau.

Grevillea semperflorens 'Desert Flame'
Son feuillage vert tendre en forme d'aiguille est souple et délicat. Il a un port très léger nécessitant des tailles occasionnelles.
La floraison de cette arbuste est exceptionnelle. De belles fleurs dans les tons de jaune or offrant de longues et belles étamines pourprées se succèdent quasiment tout l'année.
Légèrement plus sensible au froid, on lui choisira un emplacement abrité.
Il craint le calcaire et les excès d'eau.

Grevillea rosmarinifolia 'Jenkisii'
Son feuillage en aiguille est plus clair et souple que celui du juniperina. Sa forme compacte peut s'élever jusqu'à 1m50. Sa floraison nous offre de décembre à mai de belles fleurs caractéristiques rouge sur le dessus et jaune dessous. Ses différents aspects en fait une plantes très intéressante dans des massifs de toute taille. Il craint le calcaire et les excès d'eau.

Grevillea lanigera 'Mount Thamboritha'
Cette petite plante au port rampant est très caractéristique par son feuillage ressemblant à celui d'une plante grasse.
Elle offrira de jolies fleurs rouge mêlées de jaune au bout des rameaux pendant de longues périodes.
Cette plante couvre-sol sera intéressante dans les rocailles et petits massifs

Grevillea robusta
Communément appelé le chêne soyeux d'Australie, contrairement aux autres espèces de Grevillea que nous vous proposons qui ont un port arbustif, celui-ci est un arbre au port pyramidale et à croissance rapide qui peut atteindre jusqu’à 25 mètre de hauteur.
Son feuillage est persistant et dense, les feuilles très découpés sont vertes-sombres dessus et glabres au revers.
Sa floraison spectaculaire apparaît au mois de mai ou juin, elle offre de nombreuses petites fleurs jaune orangé réunies en larges grappes. Ces fleurs très mellifères attirent oiseaux et abeilles.
On plantera ce grevillea sur un sol bien drainé, acide à neutre (bien qu’elle résiste au calcaire).
Cette espèce résiste à la sécheresse et au froid jusqu’à -8°C

Grevillea stenomera
Arbuste pouvant atteindre 1m50 de hauteur, il est reconnaissable par son beau feuillage persistant de couleur gris-bleu.
Il offre également une magnifique floraison de janvier à mars, de belles fleurs orange et jaunes.
Elle est rustique jusqu’à -6°C et craint le calcaire et les excès d'eau.



Plusieurs espèces et variétés sont proposées dans cette autre pépinière
source http://www.vegetalis.fr/conseil-view/grevilleas-generalites/
Grevillea : généralités
De la plante couvre-sol à l’arbre, les grévilléas offrent un choix vaste de plantes originales qui conviennent pour de nombreuses utilisations au jardin. Seules restrictions : des températures douces en hiver, un sol très drainant de préférence dépourvu de calcaire. La culture en pot est une bonne alternative si les conditions de votre jardin ne sont pas favorables. On dénombre environ 300 espèces dans le genre Grevillea, pratiquement toutes endémiques de l’Australie. Ces arbustes et arbres, à feuillage persistant, présentent une large diversité de ports, de formes des feuilles, de tailles et de couleurs des fleurs.

Beaucoup de grévilléas sont des espèces colonisatrices dans leur milieu naturel, ils supportent des sols secs assez pauvres, et demandent le plein soleil pour fleurir correctement. Ce sont des plantes peu exigeantes en eau et en engrais, ce qui est une bonne nouvelle pour le jardinier moderne, plutôt enclin à utiliser des plantes qui sauront se débrouiller seules au jardin.

A la fin de cet article, vous pouvez voir des photos de quelques espèces et variétés, avec de brèves descriptions.

- Noms français : Grévilléas.

- Famille : Protéacées.

- Origine : Australie essentiellement, nombreux hybrides horticoles.

- Type : Arbuste, arbre.

- Rusticité : La plupart des grévilléas sont donnés comme résistants à des températures minimales de -5°C, ce qui est peu et restreint leur utilisation aux régions les plus douces : Côte d’Azur, littoral atlantique.

En matière de résistance hivernale, tout dépend bien sûr des autres facteurs de l’environnement : la nature du sol, le degré d’humidité, la durée et la fréquence des périodes de gel, la présence d’éléments de protection à proximité de la plante, comme d’autres plantes ou un mur par exemple…

Certains grévilléas sont donnés comme plus résistants, comme G. australis, G. diminuta ou encore G. victoriae qui résistent jusqu’à -15°C.

Une culture en pot permettra, en plus de la possibilité de maîtriser la nature du terreau, de déplacer les plantes en hiver pour les mettre à l’abri de gels trop forts. Il faudra alors choisir des espèces à faible développement.

- Hauteur : Quelques espèces de grévilléas peuvent être qualifiées d’arbres, mais la plupart sont arbustives, avec une taille variable de 0,5 à 3 mètres de hauteur.

Certaines espèces sont drageonnantes, ce qui est peut-être une adaptation dans les zones soumises au feu. Chez Grevillea renwickiana, on a observé des individus interconnectés par leurs racines, certains utilisent uniquement cette méthode par drageonnement pour se multiplier, comme Grevillea infecunda, G. pythara, G. renwickiana.

Dans la nature, on observe que des formes rampantes peuvent apparaître en réponse à un habitat particulier ou à des conditions particulières (rochers, falaises par exemple). Certaines restent rampantes pendant des années, puis deviennent arbustives avec l’âge.

D’autres formes sont rampantes par caractère génétiquement fixé comme Grevillea angulata, G. pteridifolia, G. banksii, G. linearifolia.

- Feuillage : Les feuilles persistantes sont très variables, par leur taille, leur couleur et leur forme : elles peuvent être fines comme des aiguilles de conifère, soit plus larges et découpées comme une fronde de fougère.

Les feuilles épaissies, petites, étroites, rigides, à bords recourbés , sont souvent une adaptation aux conditions arides.

- Floraison : Les fleurs sont assez petites, mais elles présentent le grand intérêt d’être regroupées en inflorescences formées quelquefois d’une centaine de fleurs. Ces inflorescences sont appelées conflorescences.

On distingue différentes structures de conflorescences : en forme d’araignée, en ombelle, globuleuse, cylindrique, hemicylindrique ou encore en forme de brosse à dent. Certaines espèces ont une floraison caulinaire, à même le tronc : Grevillea aurea, G. sarissa, G. umbellifera.

Le pic de floraison se situe en fin d’hiver et début de printemps, avec souvent une remontée de floraison en automne. La période de mise à fleur est donc assez longue, avec une grande diversité de coloris : blanc, rose, rouge, jaune, orange.

Beaucoup d’espèces de grévilléas ont des fleurs nectarifères qui attirent insectes, papillons ou oiseaux.

Dans la nature, on constate que ces plantes produisent peu de graines, en comparaison du nombre de fleurs, certainement à cause de la pauvreté des sols. Ils compensent par une longue période de floraison, jusqu’à 6 mois pour certaines espèces.

Chez les espèces arbustives, la taille adulte est atteinte en 3 ans, la floraison peut commencer dès la deuxième année, elle est à son maximum entre 3 et 6 ans. Une taille régulière permet de garder des plantes plus florifères tous les ans.

- Exposition : Plein soleil ou ombre légère, pour obtenir une belle floraison.

- Plantation/Sol/Rempotage : Chez beaucoup de grévilléas, on distingue la formation de bouquets de racines qui se forment sur les racines latérales, ce qui génère un chevelu racinaire dense qui permet d’accroître considérablement la surface de contact avec le sol, juste sous la surface du sol. On constate surtout la formation de ce chevelu en sols pauvres, ce qui permet à la plante d’absorber au maximum le peu d’éléments nutritifs présents dans la couche superficielle du sol.

La plupart des espèces poussent en sol de pH acide ou neutre, pauvre et très bien drainé. Ce sont donc des plantes très bien adaptées à la sécheresse. Par contre, la présence de calcaire dans le sol provoque un jaunissement du feuillage, c’est ce qu’on appelle une chlorose, qui affaiblit considérablement la plante et ne peut se corriger que par un apport régulier de fer. Dans les régions à sol calcaire, il est donc conseiller soit de creuser des fosses remplies d’un terreau type terre de bruyère, soit de cultiver les grévilléas en pot, ce qui permet de mieux contrôler la nature et l’évolution dans le temps du substrat.

En pot, on choisira des espèces à faible développement. Le terreau doit être très bien drainé, mais retenir suffisamment l’eau. Un bon mélange peut se rapprocher de cette composition : 60 % d’écorce de pin, 20 % de sable de rivière grossier, 10 % de sable de rivière fin, et 10 % de terre argileuse qui va retenir l’eau. Le pH doit être inférieur à 7.

En pleine terre, les grévilléas apprécient les bienfaits d’un mulching régulier à base de composants organiques, sur une épaisseur de 8 à 10 cm. Il faut utiliser des matériaux non compacts, aérés, d’origine organique (feuilles, branches réduites en petits morceaux, tontes de gazon par exemple). La lente décomposition de cette matière organique, sous l’action des vers de terre et des micro-organismes, enrichit le sol superficiel en humus nourricier. Cet apport se fait chaque automne.

Ce mulch permet de réduire l’évaporation de l’eau à la surface du sol, de réduire les fluctuations de températures au niveau du sol, de réduire la pousse des herbes indésirables.

Pour mulcher, on peut aussi utiliser des matériaux inertes sur 5 cm d’épaisseur, comme des graviers, des pierres, des scories, de la pouzzolane. Ces matériaux ont l’avantage de rester en place plusieurs années, ils emmagasinent de la chaleur le jour pour la restituer la nuit, ce qui peut réduire l’effet du gel, mais ils peuvent provoquer une surchauffe du sol en été et bien sûr n’apportent aucune matière organique.

Certains Grevillea forment des haies denses et persistantes.

- Arrosage/Engrais : Une fois bien implantés, la plupart des grévilléas résistent bien au sec. En pot, il faudra quand même suivre l’arrosage plus régulièrement, en veillant à ce que l’excès d’eau soit immédiatement évacué par le bas du pot.

Les grévilléas demandent peu d’engrais, et surtout de l’engrais très pauvre en phosphore dont l’excès semble réduire la résistance au sec de la plante en tuant des racines superficielles. On utilisera donc un engrais de type N-P-K dans les proportions 18-2-10.

- Insectes et maladies :

. Tâches foliaires noires : provoquées par un champignon, mais rarement mortel, traiter avec un fongicide.

. Pourriture du collet : provoquée par différents champignons. Il faut éviter de planter trop en profondeur, favoriser la circulation de l’air à la base des plantes, éviter l’accumulation de mulch organique trop compacté au niveau du collet.

. Phytophtora (cinnamomi) : une très sérieuse maladie, là encore provoquée par un champignon, qui affecte de nombreuses plantes australiennes. Le parasite attaque les racines nourricières, souvent pendant les hivers pluvieux. La plante survie jusqu’aux premières chaleurs, puis elle peut subitement souffrir par manque d’eau en raison de la mort d’une partie de ses racines. La plante peut perdre seulement une partie des branches si seulement une partie des racines est affectée. Le contrôle de cette maladie est très difficile, il faut compter sur des mesures préventives : un sol très bien drainé, l’évacuation de l’excès d’eau, brûler les parties mortes.

- Taille : Beaucoup de grévilléas résistent bien à une taille annuelle, du tiers de leur hauteur. Cette taille doit se faire pendant la période de croissance active, c’est-à-dire au printemps et en début d’été. Un arbuste taillé régulièrement sera plus ramifié, et donc plus florifère, ce qui est le but recherché pour bénéficier au maximum de l’aspect très décoratif de ces plantes.

Attention : certains grévilléas, notamment ceux du groupe ‘Robyn Gordon’, peuvent entraîner des réactions allergiques par contact avec la peau chez certaines espèces.

- Utilisations : En isolé, en massif, en pot, en rocaille, en haie pour certaines espèces.





Dernière édition par Moa le Ven 13 Jan 2017 - 21:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Moa

avatar

Messages : 514
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Grevillea    Ven 13 Jan 2017 - 20:52

source http://fr.wikipedia.org/wiki/Grevillea_robusta
Grevillea robusta, communément appelé le chêne soyeux d'Australie, est la plus grande espèce du genre Grevillea.

Il est originaire des zones côtières de l'est de l'Australie, poussant au bord des cours d'eau, dans les forêts subtropicales et tropicales sèches recevant en moyenne plus de 1000 mm d'eau par an. C'est un arbre à feuillage persistant, à croissance rapide, atteignant entre 18-35 m de hauteur avec des feuilles vert foncé bipennées délicatement dentelées rappelant la fronde des fougères. Il s'agit de la plus grande espèce du genre Grevillea. Ses feuilles font généralement 15 à 30 cm de long, blanches ou gris rouillé dessous. Ses fleurs qui apparaissent au printemps, sont jaune-orangé en forme d'écouvillon, portées par une tige de 2 à 3 cm de long et sont utilisées pour la production du miel. Les graines arrivent à maturité en fin d'hiver et au début de printemps. Les fruits sont des gousses déhiscentes couleur cuir brun foncé, d'environ 2 cm de long, avec une ou deux graines ailées plates.

http://www.plantesdusud.com/spip.php?article935

http://www.comptoir-des-graines.fr/recherche-par-situation-terrasse-et-balcon-graines-de-grevillea-robusta-p-418.html

 http://benjamin.lisan.free.fr/projetsreforestation/Fiche-presentation-grevillea-robusta.pdf

http://nature.jardin.free.fr/arbre/ft_grevillea_robusta.html

http://www.mi-aime-a-ou.com/Grevillea_robusta.php

 http://gardenbreizh.org/modules/gbdb/plante-418-grevillea-robusta.html

 http://www.bomengids.nl/uk/turkishtrees/Zijde_eik_Grevilla__Grevillea_robusta__Silk_oak.html

Grevillea juniperina
http://nature.jardin.free.fr/arbuste/ft_grevillea_jun.html



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grevillea    

Revenir en haut Aller en bas
 
Grevillea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: ARBRES et ARBUSTES-
Sauter vers: