Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Semis, bouturage, marcottage (à ranger)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2896
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Semis, bouturage, marcottage (à ranger)   Sam 14 Jan 2017 - 22:27

Encore des conseils de bouturage
https://fr.pinterest.com/pin/333407178647836866/
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2896
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Semis, bouturage, marcottage (à ranger)   Mar 17 Jan 2017 - 21:35

source http://hortiauray.com/Bouturage-des-vivaces
Bouturage : les clés de la réussite.

Époques de bouturage
- novembre à mars : boutures à bois sec (arbustes caducs),
- avril à juillet : boutures herbacées : vivaces d’été (Phlox, Aster…), nouvelles pousses (Penstemon…), plantes molles (Fuchsia, Pelargonium…),
- août à septembre : boutures semi-herbacées (conifères, arbustes persistants, plantes grimpantes, plantes non rustiques à abriter en hiver),
- en toute saison : boutures dans l’eau (Laurier rose…)

Bien entendu, dans la pratique on bouture quand on peut. Il serait stupide de refuser un rameau à bouturer sous prétexte que ce n’est pas la bonne époque. J’ai bouturé et réussi des boutures de la Clématite cirrhosa ‘Balearica’ en février !
On bouture quand on en a l’opportunité et il ne faut jamais oublier qu’une bouture ratée en avril peut-être recommencée à une autre période.
Un bon équipement

L’idéal est d’avoir une serre (située à mi-ombre et non en plein soleil !!!) et une table de bouturage.
Mais on pourra très bien réussir des boutures sous un tunnel ou dans un châssis froid.

L’OUTILLAGE
-sécateur ou greffoir : pour prélever les rameaux (parfois remplacé par de simples ciseaux pour les boutures de vivaces),
-pulvérisateur et brumisateur : arrosage et brumisation des boutures en pot.
-plantoir (une fine baguette permet de faire un avant-trou pour la bouture).
-étiquettes et crayon (ne jamais oublier d’étiqueter les boutures !)
-la "fourchette magique" : tasser le substrat.

   Brumisation : ("mist system") = pulvérisation d’eau en fine gouttelettes. Augmente le taux de réussite. Bien souvent préférable à l’arrosage.

   Brouillard : pulvérisation de gouttelettes d’eau très fines restant en suspension dans l’air.


Les hormones d’enracinement : pour les plantes délicates à bouturer, tremper la base humide de la bouture dans la poudre, secouer pour éliminer l’excès (à trop forte concentration d’hormone, un gros cal se forme mais les racines ne sortent pas tant que la bouture n’a pas "digéré" l’hormone excédentaire.

Films plastiques transparents qui permettent, à peu de frais, de créer une atmosphère confinée (les sacs de congélation sont très utiles).

Il est inutile, pour l’amateur, de se suréquiper en matériel sophistiqué et cher. Il suffit de respecter les conditions de culture, d’éclairage d’humidité et de température.

De nombreuses techniques empiriques et les fameux "doigts verts" seront la clé de la réussite !

LES RÉCIPIENTS
-châssis (solution pratique et efficace de protection pour des plantes faciles à bouturer),
-terrines (récipients couramment utilisés mais manquant souvent de profondeur),
-caissettes de polystyrène (caisses du poissonnier) convient bien pour les longues boutures,
-mini serres (terrines plastiques recouvertes d’un dôme plastique),
-pots (gardez précieusement les pots en terre cuite),
-godets (plastiques ou tourbe pressée).

Outils et récipients doivent évidemment être propres !

- LE SUBSTRAT
Élément de base indispensable, il doit être :
-léger et poreux (il ne doit pas former du "béton" après les arrosages successifs),
-sain (pas de germes de maladies, etc.),
-complètement inerte (pas de traces d’engrais car les plantes se suffisent à elles-mêmes le temps de leur enracinement).

Matières utilisées :
- sable de rivière grossier, non calcaire, siliceux : il draine,
- tourbe (pas trop fine) : retient l’eau et apporte des éléments humiques favorisant la rhizogénèse,
- perlite (petites billes grisâtres à texture poreuse,
   ou vermiculite (mica silico-argileux) ,
   ou billes de polystyrène,
   ou laine de roche,
   perlite, vermiculite, polystyrène ou laine de roche allègent le substrat. A mélanger à raison de 5 à 10%.

   A éviter : terreaux du commerce, terre de jardin.
   Mélange classique : tourbe blonde + sable + vermiculite (à parts égales)

   Un conseil : Au lieu de s’embêter à réaliser soi-même son substrat, il est bien préférable d’acheter du TERREAU "SPECIAL BOUTURAGE". Il se vend en sacs de 70 litres pour un prix convenable.

Respecter quelques principes généraux
- couper le bas de la bouture sous un bourgeon et le haut de la bouture juste au dessus d’un bourgeon,
- enlever les feuilles de la base sur 2/3 de la longueur de la bouture,
- retirer les fleurs,
- piquer la bouture dans le substrat profondément enterrée (2/3 de la longueur),
- préférer les boutures à talon (en particulier pour les arbustes).

Conditions d’un bon enracinement
- humidité : arroser au pulvérisateur (plutôt qu’à l’arrosoir) pour garder le sol bien frais,
- chaleur : placer les boutures sous châssis ou tunnel l’hiver ou sous film transparent au printemps ou l’été pour créer une atmosphère confinée,
- lumière : toujours la belle saison à MI-OMBRE (pas de soleil direct).



Le site a changé d'adresse http://horti-auray.com/



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
 
Semis, bouturage, marcottage (à ranger)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Béranger
» François Béranger
» Ou ranger les billets ?
» Conseils pour ranger ses disques
» Chanson bleue de Fr. Béranger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: Jardinage - Visite de jardins-
Sauter vers: