Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jardiner bio c'est bon pour la planète et pour nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2891
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Jardiner bio c'est bon pour la planète et pour nous   Ven 8 Mai 2015 - 14:24


Like a Star @ heaven source http://arbresherbesetcompagnie.blogspot.fr/p/pepiniere.html
Arbres, herbes et compagnie ... une cohérence écologique depuis 1999

Ce blog est en constante évolution, vous y trouverez régulièrement de nouvelles photos , de nouvelles précisions . . .

Païsage Prouvençau ou l'agro-écologie appliquée à l'ornement !

Du sous-sol à la plus haute cime . . . comment ne pas considérer chaque élément indépendamment les uns des autres, mais au contraire prendre en compte les liens qui existent entre chaque pour éviter les problèmes plutôt qu'avoir à les résoudre !

Jardiniers-paysagistes, nos jardins sont des créations originales étudiées et entretenues en Protection Biologique Intégrée afin d'éviter les problèmes plutôt qu'avoir à les résoudre.

Arboriste grimpeur, mes tailles respectent la biologie de l'arbre ainsi que son modèle architectural, tout en tenant compte de ses contraintes environnementales.

Pépiniéristes, nos végétaux sont produits, pour la santé de tous, sans pesticides.

Membre de la Société Française d'Arboriculture, nous sommes indépendants, reconnus pour notre éthique ainsi que notre qualité de travail.
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2891
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Jardiner bio c'est bon pour la planète et pour nous   Jeu 21 Mai 2015 - 17:53

I love you  I love you  I love you Formidable expérience d'un ancien instituteur  I love you  I love you  I love you

Like a Star @ heaven source http://gxardeneto.chez-alice.fr/fr/akcepto.php
Présentation de l'association

L'association « Petit Jardin des Écoliers », créée en 1996 depuis l'association intitulée « Les Jardins Associatifs » dont le siège est situé à La Chapelle de l'If en Languenan.

L'objectif principal de cette association est le suivant :
L'éducation à l'environnement en direction des enfants, des adolescents, des enseignants et de toute personne intéressée par la connaissance et la protection de l'environnement.

Plus concrètement, ce projet d'éducation à l'environnement se traduit par la mise en place de « talus pédagogiques » dans les écoles en collaboration avec les municipalités, avec une place toute privilégiée donnée à l'arbre et à la pratique de semis semi-direct dans les « petits » et « méga » systèmes, techniques développées dans la brochure « Petit Jardin des Écoliers » d'E. Rolland (brochure éditée par le Conseil Général des Côtes d'Armor à 50000 exemplaires et distribuée dans toutes les écoles privées ou publiques du département par le biais du Centre Départemental de Documentation Pédagogique). Déjà, plusieurs écoles possèdent leur talus pédagogique, source d'observations, de pratiques et de travaux pédagogiques interdisciplinaires (Français, mathématiques, sciences, arts plastiques, histoire, éducation à la citoyenneté...).

Au-delà de cet objectif principal, d'autres sous-objectifs essentiels sont visés :
La découverte de la nature à la porte de l'école ;

L'observation de la vie : différentes formes de vie, besoins des organismes, cycles des saisons, vie et mort des organismes... ;

L'acquisition d'une sensibilité esthétique ;

L'éducation de la main, prolongement du cerveau ;

La sensibilité à l'environnement et à sa protection ;

L'écocitoyenneté : jardiniers aujourd'hui, citoyens demain.

Pourquoi cette association ?
La place de l'éducation à l'environnement dans les programmes, sans être absente, est peu importante. L'information est le plus souvent fragmentée, disciplinaire, parfois déconnectée du terrain, sans perception globale. Ainsi, l'organisation actuelle favorise l'acquisition de connaissances atomisées, fragmentées et inertes, ce qui conduit à l'acquisition de connaissances décousues sur l'environnement.

Les formations en éducation à l'environnement pour les enseignants est faite dans le meilleur des cas :
Soit au niveau du primaire dans les activités d'éveil ;
Soit au sein des programmes dans le cadre des thèmes transversaux (collèges) ;
Soit dans le cadre de Projets d'Action Éducatives (PAE) autour de l'environnement.

Or, actuellement les enseignants (instituteurs ou professeurs de collèges) sont peu formés pour aborder les problèmes d'environnement avec leurs élèves et les actions sont le plus souvent laissées à l'initiative des enseignants les plus motivés ou les plus compétents. La place de l'éducation à l'environnement dans les contenus de formation dans les IUFM est faible et la demande de stage de formation est réelle de la part des enseignants, sans traduction vraiment concrète ou durable de la part des organismes officiels de formation des maîtres (stage de formation continue).

Nous pensons que l'action, en profondeur et inscrite dans la durée, proposée par l'association « Petit Jardin des Écoliers » en partenariat avec l'Éducation Nationale, et les soutiens affirmés des municipalités, du Conseil Général, et autres collectivités locales, de la DDA, de l'ONF et des diverses associations (COEUR, Maison de la Rance, Mordus de la Pomme..) peuvent et doivent contribuer à une réelle éducation des futurs citoyens de notre département et de notre pays tout entier.

Nous espérons de tout coeur que la traduction et la diffusion de ce document en espéranto permettra à notre objectif de dépasser nos frontières et sensibiliser les enseignants étrangers au problème de l'éducation à l'environnement.

Bonne navigation sur notre site !
et... découvrez notre blog ainsi que nos vidéos.

http://gxardeneto.chez-alice.fr/fr/libreto-1.php

http://www.dailymotion.com/video/xxnhtn_kleine-schulergarten-1-4_lifestyle

source http://lepetitjardin22.canalblog.com/
FABRIQUER DES ETIQUETTES GRATUITES POUR VOS SEMIS
http://lepetitjardin22.canalblog.com/archives/2012/02/28/23630170.html

ARROSOIRS ECONOMIQUES POUR LE JARDIN AVEC DES BOUTEILLES EN PLASTIQUE
http://lepetitjardin22.canalblog.com/archives/2010/05/28/18038009.html

que faire avec des bouteilles en plastique
http://gxardeneto.chez-alice.fr/fr/libreto-2.php#akvumo

http://gxardeneto.chez-alice.fr/fr/kulturilo-1.php

http://gxardeneto.chez-alice.fr/fr/jxurnalo/Journal.html

forum
http://lepetitjardin22.xooit.fr/index.php

http://www.dailymotion.com/video/x6pmmo_l-accelerateur-de-croissance_lifestyle



http://petit-jardin-ecolier.org/fr/akcepto.php

comment récupérer les graines de tomates http://lepetitjardin22.canalblog.com/archives/2013/09/05/27963193.html

COMMENT RECUPERER DE JEUNES ARBUSTES DANS LA NATURE
http://lepetitjardin22.canalblog.com/archives/2010/05/15/17899125.html

FABRIQUER DES ETIQUETTES GRATUITES POUR VOS SEMIS
http://lepetitjardin22.canalblog.com/tag/bouteilles





Dernière édition par Libellule le Mar 23 Fév 2016 - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2891
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Jardiner bio c'est bon pour la planète et pour nous   Dim 9 Aoû 2015 - 17:08

sunny source http://www.le-jardin-de-jenny.fr/
Je suis heureuse de vous accueillir sur mon blog jardin consacré à ma passion : le jardinage.
Je jardine pour le plaisir, pour nourrir ma famille, pour nous soigner (plantes médicinales) mais aussi pour des raisons économiques (nous n’achetons que très peu de nourritures) et pour des raisons liées à l’environnement et à la santé.
En effet je jardine bio, jamais un produit chimique n’entre dans mon jardin !
Pour en savoir plus sur mon jardin et ma passion.
http://www.le-jardin-de-jenny.fr/un-jardin-pour-le-plaisir-et-la-sante

http://www.le-jardin-de-jenny.fr/55-conseils-pour-reussir-votre-culture-de-tomates.html

http://www.le-jardin-de-jenny.fr/47-erreurs-a-ne-pas-faire-dans-la-culture-de-tomates.html

http://www.le-jardin-de-jenny.fr/recettes-de-cuisine



Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2891
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: Jardiner bio c'est bon pour la planète et pour nous   Mar 8 Sep 2015 - 15:39

Chaque année la vigne de mes voisins est envahie d'altises, l'article ci dessous a retenu mon attention:

Like a Star @ heaven source http://www.tous-au-potager.fr/
L’herbe à chat dans votre jardin potager bio
Test produits : Biogrif’ – Binette Duopro – Fourche à bêcher
Les travaux du mois de septembre au potager bio
La nécrose ou pourriture apicale de la tomate
Le purin de consoude – Fabrication & Utilisation

Comment lutter contre les altises sur les cultures de Brassicacées
Avez-vous déjà observé des dégâts d’altises sur vos cultures ? Des feuilles de cresson et de roquette entièrement poinçonnées, deviennent tout à coup beaucoup moins appétissantes. Vos choux, navets, radis et rutabaga avec les mêmes petits trous semblent ne plus vouloir grandir, comme épuisés par leurs hôte.
En cherchant le coupable on peut voir ce petit insecte, de quelques millimètres seulement. En approchant un doigt il saute comme une puce. Ne cherchez plus, vous avez bel et bien à faire à une altise.
Après une description de l’insecte nous verrons les moyens de lutte à mettre en œuvre.

Il existe d’autres espèces d’altises qui s’attaquent à d’autres plantes, comme les tomates, pomme de terre, raisins, céréales, toutefois leurs impact est moins important que sur la famille des Brassicacées.

Description L’altise est un insecte de l’ordre des coléoptère aux pattes arrières bien développées. Comme souvent un nom n’est pas donné au hasard, Altise vient du grec haltikos, signifiant « habile à sauter ». On la nomme aussi « puce de terre ». L’altise des crucifères, Phyllotreta nemorum, mesure de 3 à 5 mm, entièrement noire avec parfois des élytres jaunes. Les adultes apparaissent en juillet-août. Tous les dégâts ne sont pas visibles sur les feuilles, en effet les larves se nourrissent des racines des plantes.

Qu’est ce qui favorise sa présence ?
L’altise aime un milieu sec et chaud. Cette espèce aime en particulier l’odeur des Brassicacées cultivées et sauvages.

Comment lutter contre les altises ?
Avant de se mettre à lutter contre, commençons par relativiser. Posons nous quelques questions :
Sur quels légumes l’altise dérange vraiment ? Quelques trous sur les feuilles de choux sont-ils vraiment gênants ? A quel stade de croissance sont les plantes attaquées ? Sont-elles suffisamment nombreuses pour que je m’en inquiète ?
En effet quelques altises ne sont pas vraiment dérangeantes sur des choux déjà bien développés. Par contre sur du cresson et de la roquette on cherchera à les éviter totalement, ce qui est quand même plus appétant. De même on sera attentif sur les jeunes plantules (choux, navets) et les jeunes plantes repiquées (choux) où sa présence peut provoquer un déséquilibre jouant jusqu’à la survie des plantes.

En prévention
Si le potager est sujet aux attaques des altises il est préférable d’éviter la moutarde en engrais vert.
Placer un filet à maille très fine après le semis ou la plantation reste une solution très efficace. Vous pouvez trouver un filet ici : Filet anti-insectes
Pour les plantes où l’on mange les feuilles jeunes (cresson, roquette) le filet est vraiment utile.
Paillez généreusement vos plantations pour rendre l’accès à la terre difficile à l’altise (lieu de ponte).
Arrosez régulièrement vos choux (bon pour le chou, mauvais pour l’altise)

En cas d’attaque
Commencez par privilégier quelques moyens simples à mettre en œuvre :
Binez autour de vos cultures afin de déranger les pontes de l’altise, arrosez puis paillez.
Disposer autour de la culture des branches d’absinthe coupées. L’odeur les fait fuir, j’ai pu le vérifier cette année.
Saupoudrez les plantes de cendres de bois
Si ça ne suffit pas, tentez les moyens suivants :
Pulvérisez un purin d’absinthe ou de tanaisie, à renouveler fréquemment.
Pulvérisez une décoction d’ail, à renouveler fréquemment.

En guise de conclusion
La nuisance provoquée par les altises peut provoquer des dégâts irrémédiables à vos cultures, toutefois il faut que leur nombre soit important. Nous avons vu des moyens très simples à mettre en œuvre en cas d’attaque, ainsi que les bonnes pratiques en préventif comme l’utilisation d’un filet anti-insectes à maille fine.
Si vous avez appréciez cet article n’hésitez pas à le partager ou l’aimer sur les réseaux sociaux, vous pouvez aussi laisser un commentaire ci-dessous. D’ailleurs j’ai quelques questions :

Quand est-il chez vous ? Avez-vous déjà eu à subir les attaques d’altises ? Que faites-vous si c’est le cas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Moa

avatar

Messages : 535
Date d'inscription : 05/02/2011

MessageSujet: Re: Jardiner bio c'est bon pour la planète et pour nous   Ven 13 Jan 2017 - 0:42

http://potagerdurable.com/
source http://potagerdurable.com/savez-vous-si-vos-legumes-sont-bien-associes
Savez-vous si vos légumes s’entendent bien ensemble ?
On entend souvent dire “le poireau préfère les fraises” ou bien “la carotte et l’oignon se protègent de leur mouche”. C’est ce qu’on appelle les associations de légumes.

Il existe beaucoup d’associations connues et ce n’est pas facile de s’y retrouver dans des listes qui peuvent être longues de plusieurs pages.

Quelles sont les meilleures associations ? Quelles sont celles qu’il faut éviter absolument ?

Dans cet article, je vais vous montrer de façon simple et claire comment faire pour que vous puissiez bien appliquer les associations au potager.

C’est le 2ème article de la série sur l’organisation de l’espace au potager. Le 1er article vous montrait comment placer les légumes sur le plan du potager.

En tenant compte des associations, vous réglez les 3 problèmes suivants :
Les insectes nuisibles pour un légume A sont repoussés par les odeurs (des tiges ou des racines) d’un légume B.
Par exemple, la présence d’oignons éloigne la mouche de la carotte et en plus, cette dernière éloigne aussi la mouche de l’oignon !
Les risques de maladies d’un légume sont assez diminués.
Par exemple, l’ail planté au milieu des fraisiers empêche la pourriture grise de s’installer.
La concurrence de certains légumes entre eux est évitée.
Par exemple, les petits pois et les poireaux ne se supportent pas. Alors que courge, maïs et haricot grimpant s’entraident pour grandir en harmonie.
Les associations qu’il faut éviter absolument

Toutes les conditions vous semblent remplies pour qu’un légume se développe et pourtant il pousse mal ? C’est peut-être parce qu’il ne supporte pas un autre légume qui pousse à côté de lui.

Voici la liste des légumes qui se détestent vraiment :
Toute la famille des pois, haricots et fèves ne supporte pas la famille des oignons, échalotes, ail et poireaux.
Les tomates et les courgettes n’aiment pas les concombres.
Les épinards produisent une substance qui gêne les betteraves et les bettes.
Les salades ne supportent pas le persil ni le céleri.
Et pour finir, voici des légumes qui ne s’aiment pas eux-mêmes !
Pas de haricots nains à côté des haricots à rames.
Eloigner les différentes variétés de choux.
Eviter d’accoler plusieurs rangs de carottes (ou de trop les serrer sur le rang).
Les associations les plus bénéfiques

Parmi toutes les possibilités, j’ai retenu pour vous les meilleures associations, celles qui produisent un effet visible sur la production des légumes :
Par son odeur, le céleri ou la tomate protègent le chou de la piéride, un papillon blanc ;
en retour, le chou protège le céleri de la rouille, par son système racinaire.
L’oignon (ou l’échalote, l’ail, le poireau) repousse la mouche de la carotte ;
de même, la carotte repousse la mouche de l’oignon (ou l’échalote, l’ail, le poireau).
La laitue évite que les radis, navets et choux-raves aient leurs feuilles trouées par les altises.
L’oeillet d’inde et le basilic chassent les nématodes des tomates.
Le cerfeuil repousse les limaces qui mangent les salades.
Les pucerons des haricots sont éloignés par la sarriette.
L’ail évite aux fraisiers de pourrir.
Et en pratique, comment fait-on ?

Les légumes qui ne sont pas copains doivent être tenus à une distance d’au moins 1 m 50.

Les légumes qui ont de bonnes affinités peuvent être cultivés :
Les tomates sont protégées des ravageurs grâce aux oeillets d’inde
Sur des lignes ou des carrés accolés : par exemple, une ligne de carottes et une ligne d’oignons, ou bien une ligne de laitues et une ligne de radis.
Sur le même rang en alternance : un choux, un céleri, etc… ou bien une salade, un plant de cerfeuil…
Plantés devant/derrière : par exemple, un pied de basilic devant chaque pied de tomate.
En conclusion

En mélangeant les variétés de légumes qui sont compatibles, nous imitons la nature et donnons à chaque plante les meilleures conditions pour bien pousser, et sans utiliser aucun produit chimique !

En plus, tout cela se crée dans une harmonie de couleurs et de parfums vivants.

Dans le dernier article de cette série, je vous parlerai de quelque chose que beaucoup de potagistes trouvent compliqué à pratiquer : la rotation des cultures au potager.

Comme d’habitude sur le blog PotagerDurable, nous allons décortiquer et simplifier tout cela, pour arriver à une méthode facile. Et applicable tout de suite sans se faire de noeuds au cerveau !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jardiner bio c'est bon pour la planète et pour nous   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jardiner bio c'est bon pour la planète et pour nous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Reprises (pour le meilleur et pour le pire...)
» Cordes pour guitare acoustique harmony sovereign
» 8 suites pour clavecin ( Haendel )
» Les 12 études pour guitare ( Villa-Lobos )
» 01/01/2011: une formation est obligatoire pour conduire une 125 cm3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: PLANTES :: Jardinage - Visite de jardins-
Sauter vers: