Libellule

Libellule: Libre service de liens sur tous les sujets
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HYGIENE, SANTE, BEAUTE, parfums maison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2748
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: HYGIENE, SANTE, BEAUTE, parfums maison   Jeu 23 Mar 2017 - 19:57



source https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/
Pourquoi faut-il jeter votre gel douche à la poubelle ? (et les solutions pour se laver sans chimie)
Par Manon Lambesc/1 septembre 2016


Connaissez-vous les éléments qui constituent vos gels douche ?
Bien souvent, ce n’est pas le cas et il est difficile de vous blâmer :
-Sodium laureth sulfate,
-PEG-7 Glyceryl Cocoate,
-méthylparabène,
-Methylchloroisothiazolinone…

Qui a envie de les apprendre par cœur ? Pourtant, si on ne les connaît pas, impossible d’identifier lesquels sont potentiellement dangereux pour notre santé. On est alors obligé de se fier à l’odeur et au visuel, mais les équipes de marketing sont malignes, elles orientent vers le côté naturel et le bio, laissant supposer que tous les composants le sont également. Malheureusement, c’est loin d’être le cas. Pire, en général, ces gels douche ne contiennent qu’une infime partie d’éléments naturels, noyés sous de très nombreuses molécules synthétiques.

D’autres encore se présentent comme des gels douche novateurs aux vertus issues de plantes et provenant d’une recherche poussée en laboratoire. Honnêtement, pensez-vous vraiment que les effets d’un produit voué à être rincé instantanément puissent être absolument incroyables pour votre peau ? De plus, on oublie généralement de vous signaler que ces gels douche contiennent bien souvent des conservateurs chimiques. On est donc loin d’un gel douche naturel, mais comme la recherche s’est décarcassée, les grands groupes vous refourguent leurs innovations et souvent à un tarif onéreux.

Votre gel douche maison
Libre à vous de continuer à les entretenir, mais sachez qu’il existe une solution simple pour obtenir des gels douche faits maison. Je veux parler d’une méthode totalement naturelle et tout aussi efficace qu’un gel douche vendu dans le commerce, à ceci près que vous connaîtrez enfin sa composition exacte puisque vous l’aurez créé chez vous.

Pour commencer, il vous faudra partir d’un savon naturel.
Les deux plus répandus sont les savons d’Alep et de Marseille. Ils sont reconnus dans le monde entier et il est possible d’en trouver des versions ancestrales et naturelles partout en France. Attention tout de même, cette réputation florissante peut vous jouer des tours car, victimes de leur succès, on en trouve désormais majoritairement des imitations.

Ce n’est pas tant le fait qu’ils soient fabriqués ailleurs qui pose problème mais plutôt que leur recette n’est plus toujours naturelle. Le vrai savon de Marseille par exemple est idéalement composé de 72 % d’huile végétale (olive généralement), de soude et… c’est tout. Pensez une fois de plus à regarder l’étiquette pour vous assurer que le produit choisi est bien 100 % végétal et biodégradable.

Votre choix fait, vous commencerez par râper le savon que vous ferez chauffer dans une casserole avec un litre d’eau (sur la base d’un savon pesant 200 gr en moyenne).

Une fois qu’il sera dissous, vous y ajouterez 15 gouttes d’huile essentielle de lavande bio ainsi que qu’une cuillère à soupe de glycérine, cette substance très grasse qui a la propriété d’hydrater efficacement la peau et de lui garantir sa teneur en eau pour qu’elle reste souple.

Enfin, vous ajouterez également 15 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse, un conservateur naturel qui vous permettra d’utiliser ce gel douche jusqu’à deux mois après sa fabrication. Il n’y a plus qu’à laisser refroidir le tout et vous aurez là un savon totalement home made, respectueux de votre peau et de la planète.

Je préfère vous prévenir d’emblée, votre gel douche ne moussera pas, mais il sera très efficace pour faire votre toilette et rendre votre peau sublime. Au fond, n’est-ce pas là le plus important ?

Amicalement,

Manon Lambesc




Dernière édition par Libellule le Ven 7 Avr 2017 - 0:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2748
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: HYGIENE, SANTE, BEAUTE, parfums maison   Lun 27 Mar 2017 - 22:05



source https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/
Fabriquez des cadeaux « beauté » pour vos proches !
Par Julien Kaibeck/26 novembre 2015


Vous aussi, vous avez peut-être commencé à vous demander ce que vous alliez faire comme cadeau à vos proches pour les fêtes de Noël… Avez-vous pensé à offrir à ceux que vous aimez un cadeau beauté fait main, très personnalisé ? Pourquoi pas une bombe de bain ou une brume de Noël ?

Si cela vous tente, je vous offre ici deux recettes naturelles qui ont fait leurs preuves.

Une première recette : offrez une bombe de bain !
Pas de panique, une « bombe » de bain est une source de douceur et de plaisir incroyable. Il s’agit en réalité d’un galet effervescent qu’on place dans l’eau pour la parfumer, la faire pétiller et ainsi s’offrir une sensation à la fois douce et vivifiante au moment du bain. Détente et plaisir sont au rendez-vous.

Je vous propose ici de réaliser 6 à 7 bombes de bain de la taille d’une grosse madeleine. Elles sont parfumées aux huiles essentielles dans l’esprit de Noël. Pour un bain chaud et réconfortant. Vous pourrez offrir une bombe de bain à chaque convive, ou les mettre dans un joli panier à emballer pour le jour de la fête…

Votre liste d’ingrédients :
Environ 50 ml d’eau minérale dans un vaporisateur récupéré
1 ou 2 colorant(s) alimentaire(s) de votre choix
125 g de bicarbonate de sodium alimentaire (baking soda)
125 g d’acide citrique en cristaux fins (on en trouve chez le pharmacien ou le droguiste)
155 g de fécule de maïs (on en trouve au rayon des farines)
5 gouttes d’huile essentielle de cannelle écorce (attention, à manipuler avec précaution car c’est l’huile essentielle la plus dermocaustique). Pas de risque à ces doses, cependant, dans la préparation que nous allons faire
10 gouttes d’huile essentielle de sapin blanc bio [1]
10 gouttes d’essence d’orange douce (appelée aussi huile essentielle d’orange douce)
6 à 7 moules à grandes madeleines ou à muffins, ou à petits gâteaux ronds. Moules rigides en métal ou en plastique, moules en silicone pas trop souples…

Voici comment procéder :
Dans un saladier, mélangez les poudres d’acide citrique, de bicarbonate de soude et de fécule de maïs. Utilisez vos mains ou une fourchette pour bien mélanger de façon homogène.
Ajoutez les huiles essentielles [2] goutte par goutte sur la surface de la poudre mélangée, et touillez à nouveau longuement pour bien homogénéiser la poudre. Réservez.
Dans le vaporisateur de 50 ml d’eau, versez quelques gouttes du colorant alimentaire de votre choix. Vous pouvez en préparer deux différents si vous le voulez.
Si vous voulez des bombes de bain de différentes couleurs, prélevez la moitié du mélange de poudres dans un autre récipient et réservez. Sinon, laissez toute la poudre dans le saladier.
Vaporisez le mélange de poudre avec l’eau colorée. Comptez 4 à 6 vaporisations pour humidifier superficiellement le mélange. Mélangez bien à chaque fois pour répartir l’humidité puis renouvelez l’opération jusqu’à obtenir une pâte « sablée » qui soit compactable entre vos mains. Il ne faut surtout pas trop humidifier pour que l’effervescence ne prenne pas. Il faut juste que la préparation soit « compactable » et qu’elle s’agglomère lorsque vous voulez former une boule avec les mains par exemple.
Si vous avez deux parts de mélange, procédez alors avec le second lot pour colorer votre pâte d’une autre couleur.
Une fois le(s) mélange(s) « compactable(s) », moulez la pâte en tassant bien dans vos moules. Compressez bien la pâte au maximum.
Laissez reposer et sécher le mélange pendant 3 heures dans un endroit tempéré et aéré (le hall, le salon).
Démoulez délicatement et présentez dans un petit panier ou sur une surface plane.
On utilise une bombe de bain pour un bain ! Le galet se met à pétiller dès qu’il est plongé dans l’eau chaude. Il colore très légèrement l’eau (de façon imperceptible) et, surtout, il embaume toute la salle de bain dans un doux parfum de Noël. La bombe de bain ne fait pas mousser l’eau, c’est normal. Profitez de la sensation des bulles sur la peau, c’est très amusant !

Une deuxième recette : une brume de Noël parfumée :
Je vous propose ici de réaliser un parfum d’intérieur idéal pour parfumer la maison, le sapin ou la voiture en période de fêtes. Ce parfum naturel fait maison est sans phtalates, et bien moins polluant que tout ce que l’on vous propose habituellement en magasin.

Si vous le présentez dans un joli flacon spray à vos amis, il fera un très sympathique cadeau adapté à tous !

Votre liste d’ingrédients pour un spray d’environ 100 ml :
Un flacon spray de 100 ml au moins en verre, en alu ou en plastique bien propre
Un entonnoir adapté
5 cuillerées à soupe modernes (env. 10 ml) d’hydrolat de fleur d’oranger
4 cuillerées à soupe modernes de vodka pure
1 cuillerée à café de glycérine végétale
20 gouttes d’huile essentielle de clou de girofle
20 gouttes d’huile essentielle de sapin blanc bio [3]
35 gouttes d’essence d’orange douce (huile essentielle d’orange douce)

Voici comment procéder :
Versez grâce à l’entonnoir les huiles essentielles [4], puis la glycérine, puis la vodka et enfin l’hydrolat dans le flacon
Refermez le flacon et agitez la préparation pour bien homogénéiser
Réservez pendant 10 heures au moins au frigo pour fixer le parfum
Vaporisez l’air, un tissu non fragile, les tapis de la voiture, le sapin éteint, un milieu de table… ou tout ce que vous souhaitez aromatiser pour créer une ambiance de noël. Vous pouvez agiter avant chaque utilisation. Vous pouvez parfumer vos cheveux si vous aimez, mais évitez tout contact avec la peau et bien entendu le visage et les yeux.
Cette brume délicieusement parfumée se conserve 6 mois à l’abri de la chaleur et de la lumière directe. C’est un vrai bonheur dans la maison. Offrez-la, ou gardez-la pour vous !

Julien Kaibeck

sources
[1] On trouve une huile essentielle de sapin blanc bio de belle qualité chez de Saint-Hilaire ICI

[2] Pour vos recettes cosmétiques, optez toujours pour des huiles essentielles de haute qualité, botaniquement et biochimiquement définies. C’est important. On en trouve dans beaucoup de pharmacies, dans certains magasins bio, ou sur la sélection web du mouvement Slow Cosmétique. ICI

[3] idem note 1

[4] idem note 2

*******************************************************

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

*******************************************************



Dernière édition par Libellule le Ven 7 Avr 2017 - 0:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2748
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: HYGIENE, SANTE, BEAUTE, parfums maison   Lun 27 Mar 2017 - 22:18



Je suis une fervente convaincue car cela fait plus de 20 ans que je n'achète plus ces cochonneries qui empoisonnent.

source https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/
Surtout… pas de parfum pour la Saint-Valentin !
Par Julien Kaibeck/9 février 2016


La Saint-Valentin est une des fêtes les plus commerciales. Abrités derrière le masque de l’amour, c’est surtout l’occasion pour les commerçants de vendre fleurs, bijoux et du parfum …

Si vous souhaitez offrir des bijoux à votre partenaire, pas de problème. Idem avec les fleurs, vous ferez très probablement des heureux…

En revanche, attention aux parfums que vous pourriez offrir.

Je ne voudrais pas jouer le rabat-joie, mais dans cette lettre je vais vous parler de la face cachée des parfums. Car loin des images en papier glacé qui vous font rêver, tout n’est pas rose en la matière.

Que contient mon parfum ?
La grande majorité des parfums répond à une formule simple : dans un joli flacon, on a ajouté des substances odorantes à une grande quantité d’alcool rendu impropre à la consommation (pour éviter que certains ne décident de se saouler avec ;-)).

La concentration en substances odorantes varie.

Ainsi, une eau de Cologne contient environ 3 % de parfum, tandis qu’une eau de toilette en contient environ 6 %, et qu’une eau de parfum est encore plus concentrée. C’est ce qui explique la différence de prix entre ces produits.

J’ai parlé de « substances odorantes ». Vous pensez certainement aux essences naturelles et aux huiles essentielles traditionnellement utilisées en parfumerie.

Hélas, ce sont les grandes absentes des formules.

Depuis plusieurs décennies, on fait bien plus volontiers appel à des molécules de synthèse pour créer un parfum. Les « nez » des grandes marques de luxe en raffolent. Pourquoi ?
-D’abord parce qu’elles sont plus stables car synthétiques et standardisées

-Mais aussi parce qu’elles permettent une plus grande créativité : la palette des fragrances est infinie ou presque.

Elles n’en demeurent pas moins volatiles, et pas forcément sans danger car elles vont à la fois être respirées ou déposées sur la peau.

Certains reprocheront à ces molécules d’être synthétiques. Mais en réalité, ce qui est vraiment problématique, c’est surtout le manque d’information qu’on a sur leur potentiel effet irritant, allergène, et surtout perturbateur endocrinien.

Je vous ai déjà alertés sur les perturbateurs endocriniens dans nos cosmétiques, dans une précédente lettre.

En 2015, l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur a étudié l’air de nos foyers. La moitié d’entre eux étaient pollués par les COV (composés organiques volatils) émis par les produits d’entretien, les détergents, les peintures et… les parfums !

En y regardant de plus près, on sait que ce qui pose problème avec les parfums, ce sont surtout les phtalates et les muscs synthétiques [1]. Ces substances sont de potentiels perturbateurs endocriniens et on connaît très mal leurs effets à long terme sur notre organisme, ou leur effet cocktail lorsqu’on y est exposé à répétition en même temps qu’à d’autres substances polémiques.

Méfiez-vous des couleurs et des belles bouteilles de parfum.
De beaux et glamour packagings peuvent vous décevoir par une composition au potentiel irritant, allergène ou encore perturbateur endocrinien


Alors, comment savoir si mon parfum est inoffensif ?
Vous êtes probablement choqués de lire que la majorité des parfums, même des marques de luxe, n’est pas du tout le fruit d’un travail artisanal noble et sain. Vous aimeriez être certains que vous ne risquez rien à vous asperger de votre fragrance préférée, ou à l’offrir à votre bien-aimé(e). Pas facile !

Contrairement aux autres cosmétiques, les parfums ne sont pas soumis à l’obligation légale de mentionner explicitement leur composition sur l’emballage, à travers la fameuse liste INCI [2].

C’est là une exception à la règle, durement négociée à l’époque par les industriels du parfum qui voulaient protéger leur secret industriel.

Dans l’INCI d’un soin cosmétique, le mot « parfum » ou « fragrance » désigne la composition secrète du parfum, le jus, qui équivaut le plus souvent à des dizaines de molécules mariées entre elles par un nez pour composer une fragrance unique.

Cela ne vous dira en rien si la composition contient tel ou tel phtalate, ou bien des muscs synthétiques. Cela ne vous dira par non plus si la composition est à base d’ingrédients naturels ou non. Dans le meilleur des cas, vous verrez apparaître une liste d’allergènes sur l’emballage, car il est obligatoire de les mentionner et ces agents sont issus d’une liste officielle. C’est le cas des mots comme linalol, limonène, cinnamal, coumarin, etc… Il s’agit là de composés d’ingrédients, et non d’ingrédients à proprement parler. Ce n’est pas le plus grave, sauf si vous êtes sujet(te) aux allergies, vous devrez alors éviter le produit.

Il existe quand même des parfums naturels
Rassurez-vous, il existe des parfums naturels et moins sujets à la polémique. Attention cependant, les parfums naturels sont le plus souvent formulés à partir d’huiles essentielles et certaines parmi celles-ci peuvent avoir un effet perturbateur endocrinien également. Cela concerne surtout les sauges, le cèdre, le cyprès, certains pins, le niaouli, le patchouli.
On peut aussi être allergique à un parfum naturel, mais ne confondons pas tout. Dans l’ensemble, on peut retenir qu’un parfum naturel et certifié bio à base d’essences nobles de géranium, de rose, de lavande, de citrus, posera moins de problèmes.

Comment identifier les parfums sécurisants ?
Une solution facile pour être sûr(e) d’éviter les phtalates et les muscs synthétiques est d’avoir recours à un parfum certifié par un organisme reconnu ou portant une mention bio ou Slow Cosmétique [3]. Les chartes cosmétiques bio et slow reconnues interdisent le recours aux parfums de synthèse, aux muscs, ainsi que la présence de phtalates polémiques.

Une autre solution consiste à demander au fabriquant de votre parfum préféré si ses produits contiennent des phtalates ou non. Ce ne sera pas facile mais vous aurez peut-être une réponse, surtout si la réponse est non, car le fabricant sera fier de pouvoir vous rassurer.

Dans tous les cas de figure, retenez quelques astuces pratiques :
-N’offrez pas de parfums synthétiques aux femmes enceintes ou aux enfants prépubères.

-Tentez de trouver un parfum certifié bio ou portant la mention Slow Cosmétique [4] qui vous convienne.

-Utilisez le parfum avec parcimonie et sans trop l’inhaler si possible, car il convient surtout d’éviter les inhalations à répétition et sur le long terme (effet cocktail).

-Ne vaporisez pas directement sur la peau. Mieux vaut parfumer les vêtements, c’est un conseil simple et rassurant.

-Evitez aussi les soins cosmétiques comme les laits pour le corps ou les crèmes parfumés artificiellement. Repérez le mot « parfum » ou « fragrance » dans la liste INCI, et s’il n’est pas garanti naturel, n’achetez pas.

-Vous pouvez aussi fabriquer un parfum « maison » à base d’huiles essentielles ou d’arômes naturels, mais faites alors bien attention aux contre-indications des huiles essentielles. Relisez cette recette de parfum maison issue d’une précédente lettre pour vous inspirer.

Julien Kaibeck



Dernière édition par Libellule le Ven 7 Avr 2017 - 0:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2748
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: HYGIENE, SANTE, BEAUTE, parfums maison   Lun 27 Mar 2017 - 22:26



source https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/
Je sens le géranium… et alors ?
Par Manon Lambesc/23 juin 2016


Je suis Manon Lambesc et je suis très fière de vous écrire, enfin ! Je vais commencer par vous donner la recette d’un brumisateur au parfum rafraîchissant du géranium.

L’aventure Beauté au Naturel est nouvelle pour moi, aussi j’espère relever le défi et vous faire partager mon enthousiasme et ma passion pour le « Naturel ».

Je ne vais pas me présenter de façon solennelle ou rabat-joie. Je vous propose une chose : faire ma connaissance au fil de mes lettres.

Aujourd’hui, vous allez découvrir une recette simple qui vous rappellera peut-être comme moi les odeurs de votre enfance.

Et si ma madeleine de Proust sentait le géranium ?
La première recette de cosméto au naturel que je souhaite partager avec vous est une des toutes premières que j’ai moi-même réalisées et que je continue de faire régulièrement, c’est celle d’un brumisateur maison. Elle est très rafraîchissante et son parfum unique me rappelle toujours les étés passés dans le jardin de ma grand-mère.

Elle est facile à faire, ne contient que trois ingrédients, et en plus, elle est originale.

Il s’agit d’un brumisateur maison à base d’huile essentielle de géranium rosat, une huile essentielle à la fois relaxante, astringente et désinfectante. Elle repousse également les moustiques. Or, s’il y a bien un endroit où je me refuse à utiliser les anti-moustiques du commerce avec tous leurs produits toxiques, c’est mon visage !

Mais ne brûlons pas les étapes. Au début, vous aurez besoin d’un vaporisateur. J’ai acheté le mien sur le net, un vaporisateur [1] de 200ml, mais vous pouvez aussi en trouver en pharmacie.

Comme base dans cette recette, j’utilise de l’hydrolat de Rose de Damas. Je trouve qu’il se marie vraiment bien avec l’huile essentielle de géranium. En plus de tonifier la peau, il a le double avantage d’avoir un petit effet antirides. Quitte à retarder la crème anti-âge, autant prendre quelques précautions en amont. J’en utilise 150 ml, soit les ¾ de mon flacon.

Autre ingrédient important : une huile végétale. Ici, 45 millilitres d’huile de jojoba (soit environ 3 cuillères à soupe). Elle est juste parfaite pour hydrater la peau en profondeur et réguler les sécrétions de sébum ; c’est le malheur d’avoir trente ans : les premières rides apparaissent alors que les derniers boutons tardent encore à disparaître. Parfois, je remplace l’huile de jojoba par de l’huile de Tamanu, mais je trouve l’odeur un peu forte. Sinon, elle est excellente pour la peau.

Pour terminer, j’utilise 10 gouttes d’huile essentielle de géranium rosat. Comme il n’y a pas de dispersant et que les huiles essentielles ne sont pas solubles, n’oubliez pas de bien remuer votre vaporisateur avant chaque utilisation.

Attention simplement à ne pas vous asperger les yeux (évitez aussi les enfants en bas âge pour lesquels les huiles essentielles sont déconseillées), mais ce n’est pas très compliqué, il suffit de les fermer.

Appliquez votre brume au géranium pour vous rafraîchir, le matin, au réveil, le soir, en plein après-midi, après le démaquillage. Elle est multifonction et peut convenir à tous les types de peau.

Et comme je ne peux pas m’empêcher de vous raconter une anecdote liée à ce brumisateur au géranium, la voici : la première fois que je l’ai utilisé, mon amoureux m’a dit « Mais Manon, qu’est-ce que tu sens ? », il s’est approché, a collé son nez sur ma joue. « Tu sens comme les géraniums sur le balcon de Mamie ! »

« Et alors ? », ai-je répondu. « Il va falloir t’habituer » et paf !

Et ça dure depuis plusieurs années. A la maison, ma peau papillonne d’une senteur naturelle à une autre : géranium, lavande, macadamia, calendula, argan, etc… Et il ne s’en plaint plus ;).

Si vous-aussi vous avez une recette cosméto maison dont vous ne pouvez plus vous passer, écrivez-moi un commentaire en cliquant ici. Si votre recette fait l’unanimité, je la partagerai dans une prochaine lettre avec tous les lecteurs et lectrices de Beauté au Naturel.

Lancez-vous et racontez-moi tout !

A très vite,

Manon Lambesc

sources
[1] Je vous conseille d’investir dans des flacons teintés pour que vos préparations soient protégées de la lumière. Des vaporisateurs de ce type me permettent de conserver mon produit pendant six mois environ.



Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.





Dernière édition par Libellule le Ven 7 Avr 2017 - 0:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Libellule
Admin
avatar

Messages : 2748
Date d'inscription : 27/01/2008

MessageSujet: Re: HYGIENE, SANTE, BEAUTE, parfums maison   Mar 28 Mar 2017 - 22:20



source https://www.lettre-beaute-au-naturel.com/
Fabriquez un parfum qui vous ressemble
Par Julien Kaibeck/15 novembre 2016


Si vous êtes abonné(e) à cette lettre, vous savez que la majorité des cosmétiques du commerce sont polémiques pour la santé comme pour l’environnement. Il en va hélas de même pour les parfums ! C’est pourquoi j’ai décidé de vous proposer des alternatives aux parfums industriels, en espérant que vous apprécierez ma recette.

Pourquoi lâcher mon parfum ?
De nos jours, la plupart des parfums (même de grande marque) sont synthétiques. Pire, certains contiennent des phtalates ou d’autres perturbateurs endocriniens. Je sais que le parfum est un produit qu’on aime et qui nous fait rêver, mais ce n’est pas une raison pour nous empoisonner ! D’autant qu’il est aujourd’hui possible d’aller vers des parfums plus naturels et vraiment nobles, sans perdre cette notion de plaisir. La solution ? La Slow Cosmétique nous invite soit à consommer des eaux de toilettes bio [1], soit à fabriquer son parfum maison ! Oui, il est tout à fait possible de fabriquer son propre parfum quand on aime les huiles essentielles. Laissez-moi vous donner une recette personnalisée…

Ma recette pour un parfum solide
Une façon très slow et très facile de se parfumer est d’utiliser une concrète de parfum solide. Les concrètes de parfum sont plus faciles à fabriquer que les parfums à alcool. En outre, elles peuvent s’emporter partout. Elles se présentent sous la forme de baumes solides à appliquer au doigt sur la base du cou, les poignets ou la nuque. Ce n’est pas très connu car peu de marques en proposent, mais c’est vraiment pratique et il suffit de peu d’ingrédients pour les fabriquer soi-même. Voyez plutôt :

Pour une concrète de parfum dans un petit pot de 10 ml environ :
Faites fondre au bain-marie :
1 cuillère à café de beurre de karité pur et bio [2] (raffiné ou pas)
1 cuillère à café d’huile de jojoba ou d’amande douce vierge
½ cuillère à café de cire d’abeille [3] (quelques paillettes)

Le mélange fondu, retirez du feu. Ajoutez avant la solidification les fragrances suivantes :
6 gouttes d’huile essentielle au choix pour la note de fond. La note de fond doit « asseoir » le parfum final et participe au sillage qu’il laissera. On privilégie souvent des arômes de bois comme le santal, le bois de rose, le cèdre, le katrafay, l’épinette noire, le sapin baumier, ou des fragrances plus « vertes » avec le patchouli et le vétiver…
6 gouttes d’huile essentielle au choix pour la note de cœur. Souvent fleurie, elle peut aussi être plus capiteuse. Optez pour l’ylang-ylang si vous cherchez la sensualité, le géranium bourbon ou la rose de Damas si vous aimez les fleurs, le ciste ladanifère, le laurier ou l’encens si vous voulez un parfum plus racé.
6 gouttes d’essence d’agrume ou d’huile essentielle qui évoque les hespéridées pour la note de tête. C’est elle que l’on sent en premier, mais elle s’efface peu à peu. Elle ne laisse pas de sillage. Je vous conseille le pamplemousse si vous hésitez, car il plaît à tout le monde. Mais les essences d’orange douce, de mandarine ou de citron offrent également des notes de tête assez intéressantes.

Vous ne savez que choisir ? Voici mes combinaisons personnelles pour vous donner quelques idées :
Floral boisé plus féminin : santal – palmarosa – néroli (la fleur d’oranger en note de tête fonctionne bien)
Boisé plus masculin : épinette noire – ciste – orange douce
Fruité et universel : cèdre – petit grain bigarade – pamplemousse
Une fois les huiles essentielles ajoutées, touillez. Versez le mélange encore liquide dans un petit pot en verre bien hermétique et laissez reposer 48 heures au réfrigérateur avant utilisation.

Vous allez voir, un parfum solide est vraiment très dur. Il nécessite qu’on y passe plusieurs fois le doigt pour se parfumer convenablement. Avant une utilisation quotidienne, testez votre parfum sur une petite surface de l’épaule ou du bras, car il faut toujours être très prudent avec les huiles essentielles [4]. Vous veillerez d’ailleurs à appliquer votre parfum loin des yeux.

« Et si mon nouveau parfum n’est pas à mon goût ? »
Pas de panique, UN PARFUM RATÉ N’EST PAS PERDU ! Si votre premier parfum ne vous convient pas, faites à nouveau fondre la préparation au bain-marie et ajoutez-y simplement 100 g de beurre de karité. Vous obtiendrez un baume fondant pour le corps particulièrement agréable. Et vous aurez désormais des repères qui vous permettront de mieux appréhender votre deuxième recette.

Julien Kaibeck

sources
[1] L’idéal si vous voulez trouver un parfum à vaporiser vraiment naturel est de faire confiance aux marques de parfums Slow Cosmétique ici : Liste parfums
https://www.slow-cosmetique.com/corps/parfums.html

[2] Attention à la qualité du karité. Pour un beurre 100 % pur voyez la sélection faite par l’Association Slow Cosmétique ici : Beurres végétaux
https://www.slow-cosmetique.com/aroma-sante/huiles-vegetales/beurres-vegetaux.html

[3] On trouve de la cire d’abeille en paillettes pour les cosmétiques ici : Emulsifiants / Tensioactifs
https://www.slow-cosmetique.com/cosmeto-maison/emulsifiants-tensioactifs.html

[4] Choisissez-les bio et 100 % pures, chez De Saint-Hilaire, Simples et Divines ou Bioflore par exemple ici : Huiles essentielles unitaires
https://www.slow-cosmetique.com/aroma-sante/huiles-essentielles/he-unitaires.html

*****************************************************

Les informations de cette lettre d'information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d'information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

*****************************************************



Dernière édition par Libellule le Ven 7 Avr 2017 - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://libellule.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HYGIENE, SANTE, BEAUTE, parfums maison   

Revenir en haut Aller en bas
 
HYGIENE, SANTE, BEAUTE, parfums maison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» maison pour poupées mannequins
» MM Blues reso à la maison
» Maison en pain d'épice
» PAS D’NOM, PAS D’MAISON
» Les oeuvres que vous rêvez de voir dans votre maison d'Opéra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Libellule :: SANTE- DIETETIQUE- HYGIENE- BEAUTE- :: Dossiers pour réfléchir à notre manière de vivre et se nourrir-
Sauter vers: